Remorqueur Phares et Balises Ajaccio, victime tempête Bella

28 déc. 2020
28 déc. 2020
0

Le navire Phares et Balises Sanguinaires II échoué.
Eric Cullieret

Le navire Phares et Balises Sanguinaires II échoué.
Eric Cullieret

1 / 2

Le remorqueur des Phares et Balises "Iles Sanguinaires II" s'est échoué ce matin près du quai des Torpilleurs, poussé par les vents violents de la tempête Bella. Une voie d'eau a été constatée sur le bâtiment, d'où se sont déjà échappés 4 000 litres de fioul.

Le préfet s'est déplacé sur place ce matin. Selon les services de la capitainerie, les opérations devraient prioritairement consister en la stabilisation du bâtiment. Un barrage anti-pollution devrait également être mis en place. Des moyens de pompage devraient ensuite être déployés mais pas engagés tout de suite. Le pompage pourrait en effet alléger le bâtiment et nuire à sa stabilité. Il y aurait, selon les autorités, environ cinquante mille litres de carburant à bord.

closevolume_off

Les opérations devraient commencer en début d'après-midi. Un remorqueur est attendu en milieu d'après-midi en provenance de Bonifacio.

Plus d'informations à venir.


28 déc. 2020
3

Selon France3, il n'y avait personne à bord du navire quant il a rompu ses amarres france3-regions.francetvinfo.fr[...]78.html .
Etonnant, non ?


Papy-Zoom:Étonnant, et désolant!·le 28 déc. 15:09
tatihou:Bateau confie a un bon commandant surement un top de la marmar·le 28 déc. 20:59
28 déc. 2020
0

Il était sur coffre depuis longtemps après le quai des Ferries, un élément permanent du paysage nautique Ajaccien🙁🙈👎😥


29 déc. 2020
0

Corse matin

L'incident aurait-il pu être évité ?

Quant au plan Polmar, déclenché en cas de pollution marine accidentelle, il ne devrait pas être déployé, selon la DDTM. « On le déclenche en cas de sinistre majeur, qui dépasse les moyens des autorités locales. Ce n'est pas le cas », détaille Riyad Djaffar.

L'incident aurait-il pu être évité ? Alors que les propriétaires de bateaux étaient enjoints par la municipalité de vérifier leur amarrage, l'échouage de ce navire affrété par un service de l'État interpellait hier sur les réseaux sociaux.

« C'est rarissime », assurait, très ému, le capitaine du navire, Silvère Silvestri. « Les amarrages sont remplacés régulièrement et la chaîne a été changée il y a environ six mois. » Par ailleurs, le navire ne faisait l'objet d'aucune veille. « Il y a une veille lorsque le navire est au mouillage à l'ancre. Mais quand un navire de ce type est au coffre, une fois que tout est sécurisé, il n'y a pas d'obligation de veille », défend de son côté Riyad Djaffar.

Installation du barrage anti-pollution - Bateau Phares et Balises échoué Quai des Torpilleurs - Florent Selvini

Alors qu'il flottait dans la matinée d'hier, le navire s'est davantage incliné et a vraisemblablement touché le fond en début d'après-midi, inquiétant davantage les marins présents sur place. « Il aurait fallu agir quand il était encore en flottabilité, ça a pris trop de temps. C'est scandaleux », s'alarmait hier l'un d'entre eux, sous couvert d'anonymat. « Je ne vois vraiment pas comment on aurait pu empêcher le navire d'échouer », réagit Riyad Djaffar, pour qui « le laps de temps était trop court ».

Arrivé aux alentours de 13 heures de Bonifacio où il était prépositionné, le remorqueur Pionnier a dû stationner dans la baie. Quand pourra-t-il prendre en charge le Iles Sanguinaires II, lourd de 300 tonnes ? Personne ne le sait encore. Les opérations devraient durer plusieurs jours.


01 jan. 2021
0

En cas de coup de vent, les remorqueurs affrétés par la Marine se mettent sur coffre en alerte prêts à appareiller, avec l'équipage à bord. Le reste du temps ils sont à quai.
Donc quelle était sa position, en alerte sans équipage ou simplement sur coffre à l'abri pendant une tempête ?


01 jan. 2021
3

Bonjour
On ne parle pas d'un remorqueur affrété par la Marine mais de la vedette des phares et balises appartenant au service des phares et balises (ministère de la transition écolologique).

Ces bateaux ont leur propre regime de travail, qui n'est pas basé sur l'alerte et l'armement permanent d'un équipage.
Donc rien a voir avec les remorqueurs appartenant à la société "les Abeilles".
cordialement
Cyrille


02 jan. 2021
0

Il faudrait que les journalistes apprennent que ce n'est pas un remorqueur : c'est un baliseur avec ses apparaux spécifiques (grue) et aucun équipement de remorquage (croc, treuil, arceau...), donc parfaitement incapable de remorquer....


02 jan. 2021
0

Défaillance d un maillon de la chaîne
L enquête dira

www.corsematin.com[...]-114603


03 jan. 2021
0

Les journalistes écrivent n'importe quoi alors que c'est leur métier. Un maillon est une unité de longueur au même titre que le mètre.un maillon égal 29m ou 27.5m suivant les fabricants. Une chaîne est constituée de maille pas de maillon contrairement à ce que l'on entend ou lit le plus souvent


Calypso2:dommage encore une fois que ceux qui ne semblent pas d'accord avec moi ne s'explique pas ..ça ferait avancer ma culture nautique ..,·le 03 jan. 09:16
03 jan. 2021
0

La culture c est comme la confiture moins on en a plus on l etale


03 jan. 2021
0

Sur heo on utilise maillon, il va falloir changer, on peut penser qu un journaliste en est encore moins coupable
En tout cas on ne parle plus de remorqueur mais de baliseur
😎


Calypso2:un journaliste devrait tout de m^me utiliser les termes exact ou juste ou alors c'est à desesperer de tout ·le 03 jan. 09:20
JeanLW:Sur Heo quel est le % de participants ou lecteurs beaucoup plus nombreux, facteur 10 ? Qui savent cette différence subtile ? Moi le premier, tout le monde se trompe et dit maillon pour maille, merci d enrichir notre culture ·le 03 jan. 10:12
Calypso2:c'est vrai la grande majorité des gens disent "maillon" sans savoir qu'il s'agit d'une unité de longueur .. pour ma part je n'ai aucun mérite car c'était mon boulot .lorsque je concevais une ligne de mouillage pour un remorqueur par exemple et bien j'indiquais le nombre de maillons ,c'est a dire la longueur et je précisais que ces maillons étaient reliés entre eux par une MAILLE kenter démontable ... et le commandant d'un bateau precise le nombre de maillons à mouiller suivant la profondeur il ne dit pas 25 ou 50m mais 1 maillon ou 2 ..etc et l'équipage compte alors le nombre de maille "kenter " qui passe dans le guindeau ..·le 03 jan. 11:26
JeanLW:C’est beau le pur language·le 03 jan. 11:29
Calypso2:je ne sais si c'est beau mais c'est celui du milieu nautique les chaines sont vendu par maillon et non par metre ...a part la plaisance ...·le 03 jan. 11:34
Calypso2:bon j'arrete d'étaler ma confiture ..mdr ·le 03 jan. 11:35
gorlann29:Bonjour,

j' avais déjà entendu parler par un copain de la Mar-Mar de la définition du maillon, mais je reconnaît bien volontiers que j' utilise toujours, à tord, le terme "maillon" pour désigner une maille de ma ligne de mouillage.

Gorlann·le 03 jan. 13:55


matelot@19001:Vous avez déjà entendu quelqu'un dire : " c'est la maille faible du système" ? 😀😀😀·le 03 jan. 17:10
Scotland:Tout à fait !!!

Tout comme là : accastillage-fips.fr[...]-chaine

Il faudrait aller leur dire, oh la bande de crétins !!! N'importe quoi... On comprend mieux pourquoi tout se casse la gueule en France...

Oups, j'ai oublié de préciser mode humour, ah mince, trop tard !·le 03 jan. 17:16


matelot@19001:La prochaine fois je dirais "le link" pour éviter de me faire disputer 😉·le 03 jan. 17:26
matelot@19001:Ah, et il va falloir écrire à Peguet aussi :

www.peguet.com[...]/

Voici trois générations qu'ils écrivent des âneries !·le 04 jan. 00:24


LaTortue:en matière de pêche la maille c'est la taille légale pour garder les poissons! ;)·le 04 jan. 14:57
03 jan. 202103 jan. 2021
2

J’aime assez bien, moi qui fut enseignant, cette maxime - provocatrice - Anglo Saxonne (traduction libre)

Ceux qui peuvent, font.
Ceux qui ne peuvent pas, enseignent.
Ceux qui ne peuvent pas enseigner, deviennent journalistes.


Patxaran:Excellent, je vais transmettre cette maxime à ma femme. (ex enseignante)·le 04 jan. 12:20
03 jan. 2021
3

Peut-etre que l’article initial n’a pas été écrit par un journaliste mais par un correspondant local.

Le premier est formé, suit un processus déontologique, se renseigne sur son sujet, croise et vérifie les sources, fait partie d’une équipe editoriale qui dispose de moyens (archives, conseils, etc.),
Le second est seul, payé au lance-pierre, et peut être n’importe qui a répondu à une annonce diffusé par le journal, peut être quelqu’un de consciencieux, de qualité, un futur ou un ancien journaliste, mais peut aussi être quelqu'un non formé, aux idées et aux préjugés bien arrêtés, et dans ce cas les erreurs sont plus fréquentes.

Peut-etre aussi un simple fait-divers ne mérite pas de mobiliser une equipe editoriale...

Du coup, les journaux qui baissent leur effectif de journaliste pour augmenter l’effectif correspondants locaux font certes des économies mais risquent de baisser sérieusement leur qualité.

D’où l’intérêt du forum pour disposer de plusieurs avis et de croiser des sources ;)


Scotland:Tout à fait, et parmi les manque(s ?) à gagner de la presse régionale ou nationale, les lecteurs qui recopient intégralement les articles pour les publier sans passer ni mettre un lien vers les plateformes des dits journaux, autant de pub en moins et donc à terme des emplois.·le 03 jan. 13:07
03 jan. 2021
5

Vous y allez un peu fort, personne à part des pros ne connaît la différence maille maillon

Et le bateau ressemble énormément à un remorqueur, corse matin fait du travail , enfin je l ai lu tous les jours de 2010 à 2015 et c était fiable


roc:Et puis, deux choses :

1) il s'agirait d'être compris par le plus grand nombre lorsqu'on écrit dans la presse quotidienne et généraliste, et le plus grand nombre, n'en déplaise à certains, dit "maillon de chaîne"

2) faut arrêter de s'astiquer le coquillard avec sécrétions de gastéropode, parce que le Larousse nous dit tout de même, dans l'ordre, pour le mot "maillon" : "Chacun des éléments qui constituent une chaîne ; anneau", puis "Chacun des éléments d'une chaîne abstraite, d'une hiérarchie, d'un système organisé", donc, prise dans ce sens au départ métaphorique, une chaîne est bien constituée de maillons. Et enfin, le troisième sens qui vient, c'est bien celui de la longueur de chaîne.

D'ailleurs, si on cherche maille dans ce même Larousse, on trouve comme quatrième (seulement) item "Anneau d'une chaîne" (après trois considérations textiles), et si on file à la rubrique "marine" du même article du même Larousse, on trouve en premier "Tôle de navire limitée par deux raidisseurs longitudinaux et deux raidisseurs transversaux" (sens que j'ignorais), puis en deux "élément d'une chaîne d'ancre".

Comme quoi c'est pas le sens le plus courant de "maille".

Pour terminer, l'adjointe au chef de service des phares et balises interviewée par Corse Matin dit texto à partir de la 45ème seconde : "il y a un maillon de la chaîne qui a rompu".

Que faut-il de plus ? N'embaucher que des journalistes ayant auparavant 15 ans de métier dans la sidérurgie ? Ils vont avoir de sérieuses lacunes en botanique, urbanisme, droit fiscal et que sais-je encore, écriront donc n'importe quoi à ces sujets, et on dira là encore qu'ils sont incompétents ? J'en rirai bien si toutes ces histoires de confiture ne finissaient pas par me faire verser dans le misanthropie.

Sur ce, bonne année à tous, et je retourne à mon tricot (vous savez : une maille à l'endroit, une maille à l'envers...).·le 03 jan. 18:13


matelot@19001:+1 roc

Mais dans la marine on aime bien parler différemment que le commun des mortels. C'est comme les garçons bouchers avec le louchebem 😁·le 03 jan. 18:24


matelot@19001:Différemment du commun des mortels·le 03 jan. 18:25
JeanLW:Plus 10 Roc·le 03 jan. 18:54
03 jan. 202103 jan. 2021
8

Bonjour,

Pour moi, dès le départ, j'ai bien compris qu'il s'agissait d'un baliseur et non d'un remorqueur mais qu'importe ! Ce qui me choque c'est la faiblesse apparente (vu de très loin) des réactions des services concernés. Je n'imagine même pas les cris s'il cela avait été un bateau de pêche, un caboteur ou un navire de grande plaisance ! L'armateur aurait immédiatement eu sur le dos ces mêmes services avec mise en demeure de faire cesser immédiatement tout risque pour l'environnement et de dégager son épave dans les plus brefs délais sous contrainte d’indemnités de retard. Mais, là, ce navire est aux couleurs de l’État. Alors, chut, c'est pas si grave que ça. Pas de bruit, pas de vague !

M.., elle est où l'exemplarité des Services de l’État ? Il y avait bien une alerte en cours, non ? Ces Services avaient bien demandé à chacun.e de bien veiller à leurs amarrages, non ? Le port n'avait pas une petite place à quai pour ce navire qui aurait pu être sollicité si un plus grave accident était survenu ? Ici, il est (était ?) de coutume de mettre le plus de bateaux dépendant de "l'action de l’État en mer" possible à l'abri dans la cale sèche en cas d'alerte cyclonique afin que ces bateaux soient disponibles dès le passage au niveau gris pour toute intervention utile.

Philippe


Calypso2:oui mais ce bateau est en Corse donc cool cool mdr ·le 03 jan. 17:14
03 jan. 202103 jan. 2021
4

tiens, je me demandais pourquoi ce fil était si suivi, en l'ouvrant j'aurais imaginé un débat de fond de canapé sur l'incompétence notoire de tous ceux qui ont trempé (c'est le cas de le dire ici) dans l'affaire...
Mais non (enfin si un peu quand même!), c'est un débat lexical, intéressant, on y apprend quelque chose.

mais je remarque surtout que personne ne va chercher une source fiable pour étayer son propos.
c'est vrai que ce serait un travail de journaliste, que je ne suis pas... Mais en attendant, on parle un peu dans le vide.

Je propose donc à votre sagacité (et pour pouvoir débattre de la validité des sources proposées..)
Pour ma part j'ai appris un nouvel usage du terme maillon, qui semble-t-il n'en exclut pas d'autres.
Enfin, n'y connaissant rien dans le domaine, il me semble néanmoins que la langue évolue par ses usages. Si tout le monde utilise maillon dans un certain sens, c'est celui là qui finira par primer, c'est la théorie de l'évolution ;-)

www.larousse.fr[...]n/48684

Définitions
Chacun des éléments qui constituent une chaîne ; anneau.
Chacun des éléments d'une chaîne abstraite, d'une hiérarchie, d'un système organisé.
Partie d'une chaîne d'ancre comprise entre deux manilles d'assemblage ou deux mailles démontables et d'une longueur de 30 m en marine militaire et de 27,50 m en marine de commerce.
Petit anneau, fixé aux lisses des lames du métier à tisser, dans lequel est passé le fil de chaîne.

www.cnrtl.fr[...]maillon

MAILLON, subst. masc.
[...]1. Anneau d'une chaîne. Synon. chaînon.Maillons d'un bracelet, d'une chaîne de montre, d'une gourmette; maillon de la chaîne; maillon intermédiaire; maillon manquant.[...]
♦ MAR. ,,Élément d'une chaîne d'ancre, d'une longueur égale à 30 m quel que soit le calibre des mailles`` (Sizaire Marine 1972).

Au final, tout le monde a raison!


Calypso2:Il me semble toutefois que l'on parle d'une chaîne de bateau et non d'une montre ou d'un collier ·le 04 jan. 07:52
tatihou:Il n y a que les plaisanciers comme toi qui pour faire vrais marins emploient des termesde la vieille marine ddans la marmar on emploie les termes gauche droite et notre association d entre aide s appelle le maillon·le 04 jan. 09:55
Lulu2:@ tatihou. Ce ne sont pas des termes de vieille marine, mais des termes de marine. Par ailleurs, droite et gauche ne sont pas synonymes de tribord et bâbord. Ils ont donc des emplois différents.·le 04 jan. 10:12
Brandan:Le sens du mot "maillon" dépend du contexte. Lorsque sur les goélettes de l'Ecole Navale le patron commandait de filer 3 maillons de chaîne, on comprenait bien qu'il fallait filer 3x30 m de chaîne. Si maintenant on dit qu'un maillon est faible, on comprend bien qu'il s'agit d'une maille au sens où l'a donné Calypso. Il en est de même du mot "noeud" d'ailleurs. Unité de vitesse ou noeud au sens premier.·le 04 jan. 10:50
albor:Si une maille d’un maillon a lâché, on peut admettre dire «  le maillon à lâché car une maille du maillon a cédé. » 🤔·le 04 jan. 11:13
Calypso2:pour continuer de vous embêter il y a un autre terme que je voie et qui m'agace : la fameuse "vanne" en laiton de nos bateaux or il ne s'agit pas d'une vanne mais d'un robinet , pour etre plus precise à boisseau 1/4 de tour ...et tous les catalogues utilise le terme "vanne" ..c'est assez curieux d'ailleurs ·le 04 jan. 11:53
Arzak:En plomberie chauffage j'ai aussi entendu dire cela par le gars qui fait l'entretien.·le 04 jan. 16:27
Erickalon:Pour le coup, dans la marmar, on parle de vannes (à boisseaux) et de soupapes (à clapets) mais rarement de robinets, si ce n'est en réparant celui du lavabo. Il est vrai que chaque métier a son propre langage, et la marine est même pionnière en ce domaine. ·le 05 jan. 15:19
04 jan. 2021
2

Voila ce que l'on trouve sur Wikipedia :
"La chaîne des lignes de mouillage de grands navires est constituée d'éléments appelés mailles, la longueur de référence utilisée est le maillon. Contrairement à sa définition à terre, le maillon n'est pas un élément de chaîne mais une longueur qui vaut 15 brasses, la brasse valant 6 pieds soit 1,80 m approximativement. Le maillon de chaîne mesure donc à peu près 27,50 m pour le maillon anglais et 30 mètres pour le maillon français. Un grand navire est généralement gréé de deux lignes de mouillage comprenant chacune de 8 à 14 maillons, les maillons sont reliés entre eux par des mailles démontables, les lignes de mouillage étant stockées à bord dans un compartiment appelé puits aux chaînes."
Je vis à Le Havre et fréquentant le milieu maritime portuaire j'ai entendu à plusieurs reprises les termes de mouiller des maillons.
Cela fait partie du langage technique propre à la marine marchande et nationale.


Calypso2:tout de m^me ce n'est pas trop tôt ·le 04 jan. 12:47
04 jan. 2021
0

Bonjour et bonne année ! En attendant ça sentait fort le gasoil le lendemain, et je me demande (je ne doit pas être le seul!) comment vont-ils le sortir de là? Je ne pense pas que le roue-lève le plus proche soit en capacité de le sortir une fois renfloué. Dépolluer le navire et le tirer jusque une zone profonde? L'emmener sur le continent? Je ne sais pas.
Bonne journée


04 jan. 202104 jan. 2021
2

@Calypso2, tu frises la mauvaise foi ;-) Ne retenir que ce qui convient à ta vision des choses n'est pas très fair play !

D'autant que ne fais même pas l'effort de chercher des sources...

Les 2 usages du terme maillon sont admis dans les dictionnaires, l'un n'excluant pas l'autre... Et comme ça tout le monde a raison!
Il existe des chaines ailleurs que dans la marine, d'ailleurs, on dit quoi pour celles-ci?

Et enfin, l'usage s'impose, si la majorité des utilisateurs utilsent le terme maillon, c'est celui-là qui restera, le terme maille sera relégué dabns les dictionniares techniques ou historisque dans quelques temps...


Scotland:Oui, de mauvaise foi car maillon est utilisé par tous les plaisanciers dans le sens de "maille" ... et chez n'importe quel accastilleur, si tu demandes un maillon, il ne va pas te vendre 30 mètres de chaine !!!

Mais, comme la confiture... car tu remets le coup avec ta vanne ! Si je vais chez mon ship demander un robinet, j'ai bien peur qu'il ne m'amène dans le coin des éviers et pas de la "plomberie" !

Que tu nous informes que ces termes existent dans une partie hyper professionnalisée en désignant autre chose, pourquoi pas, mais là...

d'après l'Académie Française, "dans les langues vivantes, l'usage fait loi" Google : maille rapide : 11 700 résultats maillon rapide : 327 000 résultats 😜·le 04 jan. 14:06


Calypso2:enfin ... ·le 04 jan. 14:43
04 jan. 202104 jan. 2021
5

Les langues évoluent certes au fil des usages, mais les termes de métier font partie du patrimoine linguistique et culturel. Les langues sont le véhicule de la culture.
On a le droit de s’en fiche complètement, mais un jour peut-être, nous retournerons et nous nous étonnerons de tout ce que nous avons laissé perdre et qu’il faudra réinventer. Les métiers de la marine sont (comme d’autres) d’une richesse étonnante si on veut bien s’y pencher.

Et, pour reprendre le thème d’un autre fil, la culture et le langage nautiques sont peut-être ce qui différencie les marins d’une certaine catégorie de plaisanciers.


Calypso2:va faire comprendre ça !! mais je precise :je ne suis pas marin ! un modeste archi. du nautique c'est tout ... ·le 04 jan. 15:26
Scotland:Que vas-tu réellement demander chez ton ship ? Une maille rapide, un maillon rapide ? Honnêtement ? Alors dans un article grand public qui ne s'adresse pas spécifiquement à des professionnels, relever l' "erreur" d'un journaliste, bof, bof...

Sinon, tout à fait d'accord avec l'intérêt de garder un langage aussi riche que possible (une cadène, un bas-hauban, épouille, etc...) !·le 04 jan. 16:03


Calypso2:pour le langage courant on peut comprendre mais pour l'erreur du journaliste moins car c'est tout de m^me son boulot d'utiliser les terme du langage juste . J'ai souvenir d'un super prof de français que relevait bien souvent les erreurs dans son journal et nous faisais son cours en s'appuyant sur ces approximations, son cours était tres vivant et passionnant ·le 04 jan. 16:13
JeanLW:A condition que le journaliste de jargonne l utilisation du mot maille 😬🤓🙈·le 04 jan. 16:48
04 jan. 2021
1

Je crois me souvenir que dans la Marine ils parlent de yards pour les unités de distance. Calypso2, tu parles en quoi sur ton bateau? Dans un post dédié à ce sujet, tu disais; "mais a condition de savoir que le yard vaut environ 1m , j'avoue que spontanément je ne savais pas ..alors lorsque l'on demande à un plaisancier de ce tenir a distance le mieux et de le faire dans un langage compréhensible pour lui ...c'est plus efficace .."

Finalement on parle complètement Marine ou commerce ou on s'adapte?


04 jan. 2021
0

Moi je me tiens à une encablure des autres ;-)


04 jan. 2021
1

Je préfère les avis étayés et justifiés, que les affirmations péremptoires.

Mais il est très intéressant de connaitre l'histoire des mots, leur etymologie, etc...
Je ne reprocherais pas à un journaliste (pourtant il ya plein de reproches à faire) d'un journal non spécialisé d'utiliser le langage courant plutôt qu'un langage technique utilisé uniquement par certains professionnels d'une partie du secteur concerné. Son boulot est justement de vulgariser.

Après, on peut regretter que l'usage préfère certains mots à d'autres, il peut être intéressant de se demander l'origine de ces évolutions...bref plein de sujets intéressants à discuter (avec des arguments étayés et des sources), mais je me garderai bien de dire que certains ont tort ou d'autres raison d'utiliser tel ou tel mot...


04 jan. 2021
1

Pour Calypso2 en tout cas :"il n'y a que maille qui m'aille" 😁
Il aime bien être clivant 😊


05 jan. 202105 jan. 2021
2

Pour revenir sur le sujet des baliseurs abandonnés sur coffre quand ils ne sont pas en opération, je vous propose cet article d'un journaliste spécialisé

Seul les baliseurs de Manche et Nord atlantique sont à quai, tous les autres sont au mouillage sur coffre sans personne à bord.

@Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.


JeanLW:Merci très intéressant, à signaler pour Calypso une bonne et une mauvaise utilisation maillon maille·le 05 jan. 14:38
James :Et l'expression "avoir maille à partir" ...est-ce normal docteur ? J'aime bien apprendre des subtilités techniques, mais si les gens font des erreurs ça ne casse pas trois pattes à un canard non?·le 05 jan. 15:18
James :Donc j'espère que nous n'aurons pas maille à partir entre nous pour des histoires de manillon plus ou moins galvanisés...·le 05 jan. 15:21
08 jan. 2021
0

4000 litres de fuel à l'eau plus trad, le navire est remis au mouillage en attendant d'être remorqué vers le continent :
france3-regions.francetvinfo.fr[...]92.html


09 jan. 2021
1

Calypso va peter une durite, mais il y avait aussi le mauvais emploi du mot" échouage" dans "Corse Matin."
"Le petit Corse", lui, avait utilisé le bon mot : " echouement"


13 jan. 202113 jan. 2021
0

Le bateau des phares et Balises Îles Sanguinaires II a quitté ses cailloux.


0

Le baliseur Îles Sanguinaire II est à Toulon il a été remorqué par le Jason hier 19 janvier


0

Bonjour,

www.meretmarine.com[...]-toulon

www.meretmarine.com[...]drier-0

Ils n'ont pas pris de risque entre maille et maillon!!!

J'hésite à l'abonner pour lire les articles, quelqu'un en à t'il fais l'expérience ?
Bonne journée


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

météo et marée (études)

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (43)

météo et marée (études)

février 2020