Remorques: avec mise à l'eau ou sans?

Votre avis, Amigos?
Quel intérêt puisque n'importe comment on finit par tremper deux essieux dans la baille!?
Ou bien j'ai pas capté qqe? uel est le principe du bestiau? 'est une remorque à coulisse?

L'équipage
04 juil. 2007
04 juil. 2007
0

Mise à l'eau

Les essieux dans la baille, c'est pas encore trop grave (quoique la baille salée, c'est pas bon) Tu roules bien dans la pluie, non ?

Le sable, si tu n'as pas de plan incliné en béton, les roulements, y z'aiment pas non plus.

Le plus emm... c'est le montage électrique quand il n'est pas démontable.

Donc je suis pour la remorque de mise à l'eau. La remorque route pour la route, la mise à l'eau pour la mise à l'eau. :lavache: Chacun son job.

Ca met 10 minutes de plus pour désolidariser l'une de l'autre.

04 juil. 200716 juin 2020
0

Sans faire " trempette "...
Bonjour,
Tout dépend du type de voilier : Dans les cas de petit dériveur intégral, comme mon Sun-Fast 20 , aucun probléme , je l'ai encore fait la semaine derniére , avec une remorque classique à timon basculant:
Jamais plus haut dans l'eau que la moitié du pneu , je dis bien le pneu , pas la roue....., et je suis persuadé maintenant que je pourrais même laisser les deux pneus intégalement hors de l'eau !
J'ai mis un album photo sur le site " Petits-Voiliers " : Album : Makila Sun-Fast 20 , et on voit la mise à l'eau sans mettre les jantes dans l'eau.
Emmanuel

fr.ph.groups.yahoo.com[...]se/2b48

04 juil. 2007
0

Erreur de photo
Pardon, dans mon message précédent je me suis trompé de photo....!
Ne regardez pas la fléche jaune, aucun rapport avec la mise à l'eau...

04 juil. 2007
0

moi idem
avec mon tabasco, je le met et sort de l'eau sans mouiller les pneus.
j'ai pourtant une remorque non cassante.
mais attention a la pente de la cale, sur certaine cale pas assez pentue, ça marche pas,
sur d'autre trop c'est l'embrayage qui n'aprécie pas, mais ça que j'y trempe ou pas les éssieux c'est pareil.
et sur les cales a marée, attention aux glissades sur les algues, c'est là qu'on aprecie le ber de mise a l'eau, la voiture reste sur le sain, et le ber descend le pus loin possible accroché a une élingue...
valable pour les bateaux a tirant d'eau.

04 juil. 2007
0

Tu n'as pas dit
ce que c'était ton bateau.
Ca peut changer bcp nos avis !

04 juil. 2007
0

Fait avec mon quillard
mais pas avec une mise à l'eau. Il faut une cale avec un minimum de pente, sinon c'est la baignade assurée (vécu avec une mer à 11°!), une remorque porte plateau et un ber roulant.
C'est impeccable et super rapide. Le seul inconvénient, c'est le poids de l'ensemble. Forcément, on cumule. A part ça, la remorque peut servir à autre chose qu'à transporter le bateau, ce qui n'est pas forcément négligeable.

05 juil. 2007
0

OK
Pircarre c'est une petit DL, nav en Bertagne.
On dirait qu'une misalo serait mieux pour moi bicause les algues et les faibles pentes.

05 juil. 2007
0

le seul inconvenient du systeme
c'est le poids...
donc gros véhicule tracteur a prévoir.

06 juil. 2007
0

Argh Bidule
alors la mise à l'eau alourdit tant que ça la remorque? Il faut combien de CV en plus?

06 juil. 2007
0

ben..
cela depend
J'ai commande ce jour 2 essieux de remplacement pour ma remorque... les precedents etant totalement pourris au point de s'etre effondres. Je n'ose pas imaginer les consequences d'une rupture eventuelle "en route".
Par contre le cote positif est que j'ai trouve des essieux galva (les precedents acier simple), avec moyeux etanches et systeme de rincage.

06 juil. 2007
0

C'est mieux que rien
mais la plupart du temps on néglige de rincer. Donc attention de bien utiliser systématiquement ce dispositif!
Même en rinçant, le sel se dépose. Ne pas hésiter à bourrer de graisse résistant au sel, en évitant les freins si la remorque est freinée!!!!

06 juil. 2007
0

je parlais
du poids de l'ensemble dans le cas comme cite piment, c'est a dire plateau porte voiture + ber roulant,
il offre l'avantage de necessiter une seule remorque (avec assurance, et carte grise plus entretien pneu freins etc...
et qui peut servir pour plusieurs bateaux, stokés sur leur ber roulant, ou meme a transporter autre chose le restant de l'année.
l'inconvénient c'est le poids, car un plateau ça pese au minimum 400 kg pour les plus petits.
donc on rajoutte le ber, et le tout ça pese.

pour ce qui est imerger des essieux galavanisés, meme galvanisé, ça rouille dans l'eau salée, tout dépend de la frequence des immersions et des assiduités aux rinçages.
mais dans le cas d'un double essieu cela veut dire freiné, donc avec cables inox impérativement.
j'en vois de plus en plus qui le font, moi personnellement je m'abstiendrais.
cela exige de la surveillance et un entretien tres rigoureux

08 juil. 2007
0

D'accord
Bidule. Merci

10 juil. 2007
0

!
Bidule je vois que je t'ai convaincu..les nouvelles roues du ber sont magiques sur le sable.

N'oublie pas que les deux souci les plus idiots de cette histoire sont de ne pas avoir de mort sur la conscience quand on perd une roue et que la voiture que l'on croise se la prend dans la calandre (ou pire)... et qu'a l'autre bout de la chaine il y a les réparateur vendeurs de remorque qui aiment voir revenir chaque année le produit de leur rente car il n'existe pas de tambours, de mâchoires, de ressorts de rappel ou de cylindres de roue pouvant résister à la corrosion ..... et que les freins à disque sur remorque sont interdits en france, dommage car l'étrier supporte mieux le rinçage que le tambour...

Ajoutez à ça que les coques plastique supportent mieux le passage sur les rouleaux car il est presque inévitable qu'a un moment la coque ne repose que sur deux rouleaux (plus un 3eme pour l'équilibre). J'estime que passé 400 kg les coques en bois souffrent sur le rouleaux on entend crisser la peinture...(!!!)
Le ber est donc la meilleure solution mais le mettre sur un plateau porte voiture ne conviendra probablement pas car l'équilibre des masses ne sera pas bon et l'encombrement (la longueur) va réserver des surprises.

Ajoutez à ça que si la remorque de route ne va pas à l'eau elle durera plus longtemps, elle pourra être partagés facilement sur plusieurs bateaux et elle pourra servir à autre chose.... pas bon pour les vendeurs de remorques tout ça!

Le ber de mise à l'eau réserve d'autres surprise, le bateau y est plus à son aise (points d'appuis plus larges, voir enveloppants) et il est plus bas (plus agréable pour armer/désarmer le bateau) et permet une mise à l'eau beaucoup plus rapide en simultané avec le rangement de la remorque. Le ber peut recevoir des roues capables de rouler sur le sable, habituellement incompatible avec la route, mais il y a des soucis d'encombrement.

Un truc encore, j'ai une intuition à vérifier pour un bélouga (coque bois, une petite tonne armé) et j'ai besoin de constituer un prototype de remorque en solution mixte inédite mais ce n'est pas au budget pour le moment.

02 sept. 2013
0

Bonjour,

J'ai trouvé un first 18 avec remorque que je souhaite déplacé d'un plan d'eau à un autre. La remorque est récente (2012), Nautilus Ptac 1400kg, MAIS celle-ci n'est pas cassante. Est ce que la mise à l'eau est possible ou bien je m'aventure vers de belles galères ?

Merci

02 sept. 2013
0

Avant de l'acheter, tu fais un essai ; tu sauras vite quelle niveau de galère c'est.

02 sept. 2013
0

Oui, j'y ai pensé, mais le bateau est dans les terres et je ne pourrai pas faire d'essai.

02 sept. 2013
0

la seule solution valable pour ne pas pourrir la remorque, c'est un ber rustique galva sans roulements avec 4 roues pleines, adapté au bateau, monté sur une remorque porte -autos, avec un bon treuil électrique pour remonter.
c'est le ber qui roule et va à l'eau ...

02 sept. 2013
0

Certes, mais dans mon cas, il s'agit d'une remorque non cassante. Et je souhaiterai savoir si il est possible de mettre à l'eau un first 18 sans grutage...

02 sept. 2013
0

First 18 quillard ? ou QR

02 sept. 2013
02 sept. 2013
02 sept. 2013
0

L'autre problème est l'inclinaison de la cale de mise à l'eau.
Dans ton cas je pense qu'il fraudra quand même bien tremper la remorque, évidemment tous le système de freinage risque de dérouiller.........

02 sept. 201302 sept. 2013
0

First 18 quillard 78 cm de tirant d'eau, plus hauteur de l'essieu de la remorque, il faudra descendre l'ensemble d'environ 90 cm dans l'eau, pour que le bateau flotte.
Je ne vois pas comment cela peut être possible sans immerger cette remorque.

Si c'est une fois exceptionnellement dans l'eau douce, ça ne sera pas trop grave, (je l'avais fait avec mon Edel V) mais si c'est souvent et de plus aussi dans l'eau de mer, comme dit plus haut attention aux dégâts.

02 sept. 2013
0

Bon, bah merci pour vos réponses.

03 sept. 2013
0

Au sujet des freins à disque interdits, je ne connais pas cette reglementation mais il me semble bien avoir vu des remorques récentes, souvent en alu, vendues comme immergables (y compris l'electricité) avec justement des freins à disque.
Ceci dit, j'ai eu une grosse remorque pour un fugue 8,50, 2 essieux, des Pallas et j'immergeais tout pour mettre à l'eau. Je démontais très régulièrement les essieux, et je n'ai jamais trouvé d'eau dans les roulements, les joints spi étaient efficaces.
Par contre, les ressorts de frein devaient être renouvelés souvent. Pour les cables, vieux systéme moto : suspendu verticalement, entonnoir carton en haut et remplissage huile. Pas eu de problème. Mais bien sûr, c'est un entretien et des vérifications fréquentes.

04 sept. 2013
0

www.easternmarine.com[...]-Parts/
tout le systeme de freinage est en alu ventilé et inox, probablement une solution aux rinçages toujours pas très efficaces

04 sept. 2013
0

Tres interessant.

La remorque est une Nautilus à rouleaux de 2010. J'ai appelé le constructeur qui m'a dit que si la remorque est à rouleau, alors elle permet la mise à l'eau, les rouleaux arrières devant être basculant ???!!!!
Sur le catalogue en ligne de Nautilus, ils vantent être les premiers à faire des moyeux VRAIMENT étanches. Vraiment vrai ?
Quoiqu'il en soit, je pense bien que je serai obligé de mettre les roues dans l'eau, au moins les première fois. Mais ce sera de l'eau plate (lac).

Merci pour vos réponses.

04 sept. 2013
0

parfois ils vaut mieux une remorque non cassante bien étudiée, qu'une cassante mal conçue...
le nombre de rouleaux, leur type (boggies ou simple) leur emplacement, et l'inclinaison de la cale détermineront si tu dois mettre ou non les roues à l'eau.

04 sept. 201304 sept. 2013
0

Petites précautions concernant la mise à l'eau:

1) Penser à caler les roues de la voiture avant de pousser le bateau.
2) Toujours faire descendre le bateau en premier.
3) Penser qu'en Atlantique il y a une marée.

04 sept. 2013
0

a l'epoque de la DS on disait de cete voiture qu'elle avait le comportement d'un bateau .la photo 1 prouve que certains ont verifiés.

04 sept. 2013
0

J' aime bien la deuxième photo...

04 sept. 2013
0

Bonjour,

J'avais sur mon précédent bateau, une remorque Nautilus de 2011, Double essieux de 1800 kg de PTAC.

Je mettais à l'eau à chaque sortie, mais j'avais 40 cm de tirant d'eau.

Moyeux étanches, oui, tant tu ne les mets pas dans l'eau salée. Après, l'abrasion du sel détruit tous les joint et c'est fini.

Le plus gros problème, comme sur toutes les remorques (a part les sun way qui ont des frein à disques) c'est les freins à tambour, qui ne supportent pas l'immersion.

Pense à ne JAMAIS laisser le frein à main serré sur la remorque.
Sinon les garnitures collent et c'est le début d'un long moment de solitude pour tout débloquer.

Attention aussi aux kit de rinçage.
Le rincage doit se faire avant de rouler, de manière à ce que le trajet fasse tout sécher. Ne pas le faire chez soit une fois que la remorque est parkée.

04 sept. 2013
0

au pire si ta remorque ne te permet pas de mettre le bateau a l'eau sans l'immerger, et si tu es un peu bricoleur, tu te fais un ber, 4 roulette,
rt tu adapte ta remorque avec 2 rampes, et qu'elle puisse supporter le ber , et le tour est joué.

04 sept. 2013
0

Je suis bricoleur, mais un ber, c'est compliqué quand même. Un bateau même de moins de 6 metres, ca pese un peu...
Mais si vous avez l'expérience, je suis preneur.

05 sept. 2013
0

regardant les mises à l'eau de voiliers de 5-6m, j'observe toujours les roues immergées malgré les recommandations des uns et des autres. Notre voilier a un tirant d'eau de 30cm et c'est pareil. J'ai du mal a croire ceux qui disent ne mettre que les pneus dans l'eau, comment font ils ?

05 sept. 2013
0

C'est souvent un problème de non recul du bateau par rapport à la remorque. S'il est leger, en poussant ca va le faire. S'il est lourd, c'est une autre histoire qui se termine souvent par l'immersion de la remorque.
A noter une solution ou l'on se sert du treuil de la remorque en traction arrière en passant un bout dans une poulie à l'arriere de la remorque.

05 sept. 2013
0

Si tu peux avoir une remorque + mise a l'eau dans un poids acceptable pour ton permis, voiture et bateau c'est un vrai plus pour la durée de vie de ta remorque :-)

05 sept. 2013
0

Je confirme qu'avec une remorque "adaptée" on peut parfaitement mettre et sortir de l'eau un navire de 5/6 mètre en mouillant à peine le pneu même sans remorque cassante.
Il y a une démonstration sur ce site dédié au Tabasco :
voilier.tabasco.free.fr[...]cle.php
voilier.tabasco.free.fr[...]cle.php
Mais c'est aussi vrai pour d'autre type de voilier :
voilier.tabasco.free.fr[...]cle.php

05 sept. 2013
0

Toujours à propos de remorque, je vais voir ce WE un first 18 et sa remorque en vue d'un achat.
La remorque date de 1994, et est cassante. C'est une area.
Que faut il regarder ?
Une remorque de cet age est elle dangereuse, va t il y avoir des frais ?

Merci.

05 sept. 2013
0

roulements, freins, suspension (barre de torsion ou ressorts)

06 sept. 2013
0

Et pour une remorque de cette age demander de quand date les pneus.

11 avr. 201716 juin 2020
0

Bonjour
J'ai un tri Corsair 24 avec lequel nous voulons aller naviguer dans divers plans d'eau européens. Le grutage en pleine saison nécessite souvent des délais, nous voulons être indépendants. Mettre une remorque de route dans l'eau salée est une source d'ennuis dont je ne veux pas. J'ai donc mis en chantier une ber de mise à l'eau qui vient sur la remorque. Celle ci est une Nautilus deux essieux (qui servait pour un quillard de régate) elle n'a jamais été dans l'eau. Je l'ai entièrement dépouillée (- 220 kg) et j'ai fixé deux planchers de chaque côté pour que le ber roule dessus. Mon ber ne devrait pas dépasser le même poids, donc kif kif pour le poids à vide (500/550 kg). Fabrication de deux rampes (plaques de désensablement en alu renforcées)
J'ai créé un album dans mon profil pour plus de détails.
Le ber est donc sans frein, sans roulement (moyeux en alu sur bagues en Delrin + axes inox), il part la semaine prochaine en galvanisation. Le tout sera testé bientôt dans le jardin puis fin mai, in situ, pour les vacances.
xxx
Remarque générale pour la mise à l'eau. Attention au freinage du véhicule tracteur lorsqu'il est sur la cale de mise à l'eau. Si le poids du bateau vient à soulever le timon (bateau en bascule) les roues AR peuvent perdre l'adhérence. Il faut verrouiller les freins de la remorque. J'ai rajouté à l'AR de ma remorque de route deux vérins ^pour éviter ce basculement lors de la descente du bateau.
Cordialement
Yves

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (4)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021