Remise en état safran

Bonjour à tous,
Petite présentation tout d'abord, je suis nouveau sur ce forum...Je suis dans le sud de la France du côté de Perpignan, je viens de racheter un petit fifty Beneteau que je dois remettre en état. Je commence par le safran qui est assez abimé. Le bois est ramolli dans la partie au dessus du niveau d'eau. Et il avait déjà été renforcé avec des barre inox soudées en "Z" et vissées car il présente une fissure...
Dans un premier temps, mon but et de le solidifier pour pouvoir l'utiliser sans risque de cassure avant de me lancer dans la construction d'un nouveau en cp collé et stratifié...
Ma question est la suivante, je voudrais le solidifier en le stratifiant après séchage et ponçage propre bien-sur mais pensez-vous que je peux le stratifier avec la résine et le tissus de verre en y laissant les barres d'inox qui y sont fixées ? C'est-à-dire recouvrir l'inox...
Merci pour vos conseils et bonne année à tous...

L'équipage
09 jan. 2009
09 jan. 2009
0

Ben…
Je viens de restaurer celui de Reve de vent. Si tu avais quelques photos, avec un détail du haut, pour se faire un opinion plus précise.
Amicalement
Pierre

09 jan. 2009
0

Photos...
Oui, j'ai prévu de prendre quelques photos demain que j'ajouterai pour vous montrer mieux tout ça...
Cordialement.
Rémi

09 jan. 2009
0

epoxy
Bonjour Remix

Pour la restauration de mon safran apres bien sur un tres long sechage apres avoir fais des trous dan le haut et quelques trous sur la verticale pour verifier le remplissage par debordement,remplissage à la resine epoxy enfin
stratification roffing et epoxy apres finition complete faire un joint sika autour de meche.
Pour infos la tranche horizontal ou la meche est
parfois totalement plane et horizontale voir meme incliner faisant couler l'eau vers la meche cela augmente le risque l'infiltration donc si possible afuter la tranche pour mieux evacuer l'eau. Si tu vas sur certains forum tu verras
que mariage contre plaque et epoxy est une tres bonne solution.

Le Moko

Ps Ne pas oublier les regle de securite avec les resines

09 jan. 2009
0

suggestion
si tu stratifie ton machin pourri, le verre et la résine vaudront largement les pattes en Z.
Donc démonter les pattes en Z, de manière à éviter les soucis d'ébulage autour des surrépaisseurs qu'elle font. Les efforts sur le safran de ce genre de bateau sont très faibles, ce qui compte, c'est le bon état des fers intérieurs, soudés à la mèche, qui empêchent le bois du safran. Pas besoin de joint de sika, l'époxy n'a pas de retrait et adhère suffisament au métal pour faire la jonction bois/mèche.
Bien sur, hors de question de stratifier avec du polyester sans préparation ad hoc. C'est plus simple et plus sûr avec de l'époxy.
Alex

10 jan. 200916 juin 2020
0

les photos du safran
Bonjour à tous,
Voici quelques photos de la "bête"...

10 jan. 200916 juin 2020
0

une autre
là où le bois est ramolli...

10 jan. 2009
0

personellement
je crois franchement que tu auras moins de travaille à refaire directement ton safran,

tu as la forme que tu reproduit sur un contre plaque marine, et sois tu vernis ( de que j'avais su mon capalean et qui était de la même forme) soit tu stratifie à l'époxie demande à récidive il saura te conseiller, mais en tout état de cause il te faudra soigné l'étanchéité des passage de trou de fixation car c'est bien souvent par la que l'eau vient pourrir le bois,

car démonter ton bazar statifier une truc pourri y remonter ces ferurre de misère ne fais que reporter le problème à plus tard

la refabrication de ton safran te prendra deux week end et qqe soir et au moins tu seras sur d'une pièce essentiel de ton bateau,

mais c'est mon avis person, d'autant que tu peux faire ça au chaud chez toi avec le temps qui fait c'est la bonne période ;-)

bon courage

10 jan. 2009
0

avant...
Rebonjour à tous,
Oui je suis d'accord avec vous Goupside et Reve de vent, j'ai l'intention d'en faire un tout neuf en cp collé et résiné mais en attendant, la meilleure façon de solidifier le vieux serait quoi à votre avis ? Recouvrir de cpu, de résine...?
Merci pour vos conseils

10 jan. 2009
0

Alex,
sauf mon respect pour les "grecs" ;-),
pas d'accord avec toi !
un plateau massif refera la même chose que sur la photo, cad se fendra, par les efforts imposés, à moins d'y insérer une clé métal
même en contrecollé massif, je m'y fierais pas.

le cp est bien plus résistant dans les différents sens d'efforts
ou alors latté stratifié epoxy

10 jan. 2009
0

massif
Oui Alex merci pour ton conseil, j'avais pensé à ça aussi...un bon bois massif d'une pièce, ça me plait bien parce que plus "noble" et joli que du cp collé...
En revanche, je crains un peu le prix car il faudra le faire découper à moins d'avoir une scie suffisamment puissante ce que je n'ai pas...
J'ai peut-être l'opportunité d'avoir un plateau d'orme qu'en penses-tu ?

10 jan. 2009
0

massif
Oui Alex merci pour ton conseil, j'avais pensé à ça aussi...un bon bois massif d'une pièce, ça me plait bien parce que plus "noble" et joli que du cp collé...
En revanche, je crains un peu le prix car il faudra le faire découper à moins d'avoir une scie suffisamment puissante ce que je n'ai pas...
J'ai peut-être l'opportunité d'avoir un plateau d'orme qu'en penses-tu ?

11 jan. 2009
0

multi pli
Bonjour

Une technique conciste a faire une sorte de contreplaque toi meme en utilisant des plis de 10mm ep en bois exotique (imitation acajou)collage a la polyurethane (fort serrage) cela te permet de croisser les fils
tu n as pas l'incomvenien du massif mais l'aspect du massif pour les passages des ecrous pour le montage des ferrures pour exemple diam 6 tu perce à 12 puis chanfrein de chaque cote et remplisage à l epoxyà faire avnt la sratification puis repercage au diam de 6 faire les percages apres stratification à l'epoxy,bien sur vernis polyuretnane apres pour proteger des UV.
voila une autre solution espere etre claire
Le Moko

12 jan. 2009
0

ferrures
Bonjour Goupside,
Je ne comprends pas lorsque tu dis "nécessite des ferrures qui lies les plies dans leur ensemble" à propos du massif...?
Bonne journée

12 jan. 2009
0

ferrures
Oui, je comprends ce que tu veux dire et donc en ce qui concerne les ferrures, elles seraient de quelles tailles et disposées de quelle manière ? Pas tout le tour quand même ?

10 jan. 200916 juin 2020
0

la fissure
une autre où l'on voit la fissure...

10 jan. 2009
0

Amha,
Goudspide a raison.
Il semble d'après les photos que le safran ne soit fixé par des anguillers (?) et femelots, donc pas de pieces en métal à l'intérieur qui renforcent la pelle. Tous les efforts sont supportés par le bois et repris par les ferrures extérieures.
Donc, mieux vaut tout refaire dans du cp de bonne qualité, avec une stratification expoxy par dessus, et des ferrures neuves.
Voir sur le site un très bon article, qui m'a bien aidé :
www.hisse-et-oh.com[...]cle.php
Pour le cp, le top chez :
On un magasin dans le Var à la Seyne.
Pour l'époxy :
ou trouver toutes explication, très bonne doc, ne pas hésiter à les appeler.
Jolie travail à faire au chaud, peinard.
Bon courage, ça vaut le coup, après on est tout content !

10 jan. 2009
0

Ce serait
presque autant de travail et des sous dépensés pour rien. Pour mettre de la résine, il faut que le bois soit parfaitement sec à coeur. J'ai gardé l'essentiel du bois sur mon Brin de Folie, mais il était au sec depuis au moins 2 ans. Ta pelle n'a pas l'air d'être profilée, donc, ce devrait aller vite.

10 jan. 2009
0

pas d'hésitation
ça doit être un safran de kerlouan ou du genre.
Pas de CP, cher et pas génial du tout en durabilité à moins de le saturer d'époxy.
Un bon plateau massif, iroko, chène, accajou, un coup de scie sauteuse, un coup de rabot pour profiler la bête comme il faut et pas un centime de plus. Déposer le safran l'hiver pour le faire durer plus longtemps.
Faire autrement c'est jeter des sous par dessus bord, c'est anti-écolo (résines, recyclage du safran pourri plein de résine), anti marin (simplicité prime sur le reste)
Maintenant, fait comme tu veux.
Alex

10 jan. 2009
0

moi
je ne donnerai pas de conseil pour réparer ce safran, il t'arriverai qqe chose je me sentirai responsable, je ne le ferrai pas pour mon propre bateau

donc je ne donnerais pas de conseil pour rafistolé , désolé, m'en veux pas ;-)

12 jan. 2009
0

pourtant...
ils sont tous fait ainsi d'origine, et les pattes des aiguillots sont là pour empêcher le bois de fendre.
utiliser un CP marine pour ce genre de gouvernail, c'est un peu du caviard sur une biscotte,
utiliser du CTBX, moins durable que du massif, pénétration d'eau en profondeur et ramollissement du bois puis délaminage et pourrissement, d'autant plus que la qualité de ces contreplaqués a vraiment baissé. .
Les efforts supportés par ces safrans sont vraiment trés faibles. Coques lentes=petits efforts.
Mais ce que j'en dis ... c'est peut être le microclimat local qui m'a donné ce genre d'avis ;)
Alex.

10 jan. 2009
0

le massif
nécessite des ferrures qui lies les plies dans leur ensemble, à ne pas oublié donc

c'est vrai que plus noble plus beau plus tout surtout plus cher, car faut trouver le morceau de massif de bonne taille, sinon n'importe quelle essence ferra l'affaire si elle est bine protégeé de l'humidité et surtout les passages de vis

:scie:

à la scie sauteuse ça le fais bien ;-)

12 jan. 2009
0

détaills
prends une planche de bois massif et regarde par la tranche tu verras que tu ne peux avoir une planche larges sans avoir les cernent de croissance qui créer des "plie" enfin des faiblesses en biais plus ou moins perpendiculaire à ta face de planche , souvent là que le bois se fende et dans le cas d'un safran et les effort radiaux il faut maintenir par une ferrure la cohésion des cernes de croissance de ta planche brut, ce qui le CTP t'affranchis

suis je assez claire, sinon je te fais un crobard,

tu ne verras jamais un safran en bois massif même sur un galion sans ferrure pour lier les plie de croissance de l'arbre

12 jan. 2009
0

Au risque de me faire écharper
je crois que la solution de découper dans une pièce d'un seul tenant est la meilleure.
Il me semble que les efforts qui cassent un safran sont généralement des efforts de pliage : la partie de la pale qui est immergée et en dessous des aiguillots subit une poussée latérale. Ce sont les fibres de bois verticales qui s'y opposent d'où l'intérêt du massif dont toutes les fibres sont dans le même sens contrairement au CP dont les fibres sont croisées.

Découper la forme dans un plateau ne me semble pas un très gros travail avec une scie sauteuse ou une scie à main : c'est pas plus méchant que de scier quelques buches. Une fois la forme ébauchée on affine avec rabot, ponceuse à disque, rape etc...

pour protéger le tout peinture et ou vernis, pas besoin de stratifier. On peut protéger les trous des boulons en les imprégnant tout simplement de cole epoxy (araldite par exemple)

MichelR

12 jan. 2009
0

pour les menuisiers en herbe
regarder les meubles qui vous entourent, les portes, etc .. (tous ce qui est en massif)

voyez vous des pièces d'un seul tenant de la taille d'un safran ?

a votre avis pourquoi on en voit pas ?

parce qu'une pièce de bois de cette taille taillée dans un plot va se déformer.

le bois c'est vivant !!!

12 jan. 2009
0

Oui, mais il y a des compromis :
collage de deux ou trois épaisseurs de massif en croisant le fil, par exemple.

Vois ce fil qui m'a bien aidé (j'ai opté pour le CP) : www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

12 jan. 200916 juin 2020
0

tiens
encore un qui a vu une planche respirer avec ses petits poumons et pousser des hurlements en voyant une dégauchisseuse .

Mais il n'a pas complètement tort bien qu'il ne maîtrise pas encore parfaitement l'art de la rhétorique .

:-)

Il eut pu dire aussi que le bois est un matériau hétérogène et hygrophile . Qu'il est soumis à des variations dimensionelles qui, du fait de cette nature hétérogène, conduisent à des déformations et des tensions internes .

Classiquement et avec des machines on procéderait de la façon suivante, en partant d'un beau plateau de ??? (bois) assez sec mais pas trop, de +- 54mm d'épaisseur, sur quartier et hors coeur :
- on déligne des bandes de "10-15cm" de large
- on dégauchit et on rabote
- on assemble les "bandes" les unes à cotés des autres en alternant le sens du fil de façon à ce que les déformations se contrarient
- pour assembler les lames ensemble on pourra réaliser un assemblage soit par rainures et languettes soit en zig zag ou même bord à bord si on est sur de sa colle
- encoller et serrer (résorcine, PU ou époxy suivant affinités et disponibilités)
- après durcissement de la colle découper et profiler

En construction traditionelle, sans collage on aurait maintenu les éléments entre eux par des broches en bronze rivées en bout .

A l'heure actuelle, on a confiance dans les collages et ce sont les pentures qui vont jouer ce rôle .

Pour ce faire, il serait bien de leur donner une forme arquée autour de la cage d'hélice de façon à compenser l'affaiblissement introduit par cette dernière .

Ca ce serait de la belle ouvrage !

13 jan. 2009
0

et
pourquoi en faire un en "fer" inox ou alu?
peut etre que je dis des conneries mais bon?

13 jan. 2009
0

en ce cas
et quoi qu'en pensent nos petits camarades,
la solution la plus simple c'est deux couches de CTBX de 19mm contrecollées à l'époxy .
bien profilées (surtout la cage d'hélice) et emballées dans un bon vieux tissu de verre imprégné de la même résine .
L'expérience montre que, quoi qu'en pensent les plus pessimistes, ça peut durer aussi longtemps que son propropriétaire .
Il suffit d'une sauteuse et d'une ponceuse .

Mais si j'avais dit ça du premier coup, tous les anciens abonnés de Loisirs Nautiques me seraient tombés dessus !

14 jan. 2009
0

multi pli
Bonjour remix

Le choix de 3 pli enb CTP de 15 et un bonne solution il suffit de se souvenir des poudres en
lamelle coller pour les salles de sport et oui il y a peu d arbre qui permet de tirer une poutre de 30m de long. Mais pour l estetique voir le choix 4 à 5 pli coller mais dans du massif .

Le Moko

12 jan. 2009
0

collage
Salut Alien,
ton croquis est bien instructif et tes explications aussi...mais à moins de vraiment avoir une toupie sous la main et tout le matériel professionnel qu'il faut pour travailler le bois de manière impeccable, il me paraît un peu difficile de réaliser et d'ajuster ces lattes de bois pour obtenir une bonne longévité et solidité à moyen terme...Je suis bricoleur et je soigne mon boulot mais là ça me paraît trop pro pour moi...malgré tout, tu as l'air très connaisseur et j'apprécie tes explications.
Merci

13 jan. 2009
0

tissu de verre
En ce qui concerne le cp collé, pourquoi pas 3 épaisseurs de 15 par exemple puisque tout le monde semble être d'accord sur la solidité de plusieurs couches ?
D'autre part, je ne pourrais pas croiser les plis vu que la hauteur de mon safran fait quand même 195mm, il n'y aura pas de cp aussi large...
En ce qui concerne le tissu de verre, avez-vous un lien vers un tuto qui me guide c'est-à-dire par exemple collage du tissu bord à bord ou recouvrement, etc...
Quelle épaisseur en plus du bois puis-je prévoir une fois le collage et l'epoxy réalisé ?
Merci et bonne journée...

13 jan. 2009
0

Pour que le bois respirat encore...
...il ne fallait pas couper l'arbre.

Après, c'est comme qu'il dit notre Alien. On peut aussi imager en disant que ça gaze et que ça dégaze. D'ailleurs on en tient compte pour coller, imprégner, voir stratifier pour les ceusses qui le font : à température descendante comme ça le bois aspire en tout cas ne rejette pas.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Cargèse, l'heure bleue, août 2003

Souvenir d'été

  • 4.5 (65)

Cargèse, l'heure bleue, août 2003

novembre 2021