relier les oceans par le detroit de Magellan

Bonjour,
------------demande d'information,experience,connaissance............

J'envisage pour la fin de l'année une traversée de l'antlantique pour rejoindre le Pacifique via le detroit de Magellan.
Evidemment je me pose des questions sur la traversée du-dit Detroit.
durée de traverser selon les periodes,escales,difficulté etc...
Existe il un pilot pour cette region?

Je vous remercie pour toute contribution.

vince

:-D

L'équipage
29 jan. 2005
29 jan. 2005
0

tout de meme....suis je si seul !?
...ya en bien de ces vieux loups qui connaissent le detroit,non? personne ne l'aurait pratiqué ne serait ce que pour taquiner la baleine?
Blague a part je ne pense pas qu'il n'y est que le recit de Magellan ou de slocum,ca date un peu,certes les conditions ne changent pas beaucoup,mais nos bateaux sont bien differents.
y aurait t'il si peu de naviguateurs que ce passage ne tente?
Suis je debile de vouloir passer par là alors que l'on nous a creusé un bo canal?
C'est bien ce que je suis en train de me demander car il est vrai que je n'ai rien trouver su gogol,mais je n'en suis qu'au debut...j'y retourne!
En esperant vos temoignages,
vince

29 jan. 2005
0

je savais bien
avoir lu qq chose la dessus.Voilà j'ai trouvé.
Achete le Chasse-Marée n°167 il y a un super article il s'agit de Bertrand Dubois qui en 2002 a fait du charter dans cette region.il retarce sa navigation avec les difficutées et ses plaisirs il y a de super photos et une carte indique son itinéraire.Voir son site
baltazar1983@hotmail.com
josé

29 jan. 2005
0

Antre autre,

il ya a Chile Cruising Guide, Chilean Channels, Strait of Magellan, north of Cape Horn, etc...

pfffzzzz

29 jan. 2005
0

J'ai pratiqué, mais dans l'autre sens.
Dans ce sens-là, tu vas contre les vents dominants dans le détroit, mais bon, les vents sont tellement instables par là que c'est probablement pas un si gros problème que ça.

Venant de l'Atlantique, et visant (j'imagine) les îles du Pacifique, je recommanderais de ne PAS sortir directement du détroit à l'Ouest, dans les cinquantièmes, mais bien d'emprunter les superbes chenaux de Patagonie pour remonter un peu au Nord, voire même jusqu'à Puerto Montt.

Le détroit lui-même ne pose pas de problèmes énormes, bien sûr il y a du mauvais temps et de fortes bourrasques (les fameux williwaws), mais l'eau est plate (relativement), par manque de fetch. Il y a de la marée, et il faut gérer avec les courants dans les passages les plus ressérés.

Nous y étions passés il y a 20 ans, avec très peu de moyens techniques, et un de nos problèmes était la perte de visibilité dans la pluie (extrêmement fréquente) voire la neige (on était un peu tard en saison). De nos jours, ce ne serait pas un luxe d'avoir un radar pour cette navigation. Si le détroit est éventuellement navigable de nuit, par contre les chenaux ne le sont pas (pratiquement aucun balisage lumineux), donc on prend un mouillage tous les soirs. L'astuce est de repérer sur les cartes une "caleta" bien orientée et bien encaissée. On mouille une pioche devant, on recule le bateau dedans, on tire 3 ou 4 amarres à terre, on ne bougera pas de la nuit.

Question saison, il faut évidemment éviter l'hiver austral (froid, intempéries, durée du jour limitée). Pour le reste, de toutes façons on y aura du temps de cochon, mais c'est tellement beau !

Dans le détroit lui-même, une seule "escale": Punta Arenas. Port important, liaisons avec le monde "civilisé", il y a quelques ressources pour ravitaillement et réparations. Au delà, on est parti pour 800-1200 milles de nature sauvage sans ressource (3 ou 4 villages de pêcheurs de moules, ravitaillés par un bateau qui passe toutes les semaines).

Nous naviguions sur un recueil de cartes chiliennes. Les cartes chiliennes sont excellentes (encore qu'un grand nombre de petits chenaux en dehors de la route principale soient laissés en blanc, inexplorés -- et souvent interdits par la Marine Chilienne qui à l'époque en tous cas était assez pinailleuse sur les risques d'espionnage...). Ce recueil contient des reproductions à échelle réduite (format A3) de toutes les cartes du catalogue de l'Instituto Idrografico. Leur taille est suffisante pour naviguer (de toutes façons on pilote à vue), quitte à prendre une loupe. Je l'ai conservé, c'est un bon souvenir.

29 jan. 2005
30 jan. 2005
0

Dans la littéraure qui date un peu
il y a eu Bardiaux (par le chemin des écoliers)
Patrick Van God (Trimus)
et plus près de nous Alacaluf

30 jan. 2005
0

merci à la communauté
pour votre participation qui m'a conduit sur divers sites forts interessants pour une meilleure connaissance de ce detroit et de ces canaux de Patagonie.Ya plus qu'a acheter quelques livres et a paufiner mon anglais.
Si d'autres sont tentés par cette navigation,contactez moi,on partagera nos informations.
bien du plaisir,
vince.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les caprices du ciel

Après la pluie...

  • 4.5 (150)

Les caprices du ciel

mars 2021