regulateur ou pilote ?

Salut,

j'envisageais dans un avenir plus ou moins proche l'achat d'un petit pilote automatique (type raymarine st1000 ou 2000)par soucis de confort en navigation, hors à ma grande surprise, alors que je pensais que ça ne se faisait plus du tout, je vois que beaucoup utilisent encore d'antiques regulateurs d'allures.

J'avoue ne pas trop comprendre quel est l'interet de ce genre d'appareillage vis à vis d'un pilote electronique (en dehors evidement du gain en consomation electrique).
D'un regard completement neophite ça me semble complexe, honereux et surtout relativement fragile.
Faut y voir une sorte de purisme ou, comme j'imagine que ça doit être le cas, les regulateurs ont encore des avantages ?

Merci par avance d'eclairer le neophite que je suis.

L'équipage
04 mai 2007
04 mai 2007
0

j'en vois au moins deux
en plus de la conso

beaucoup plus puissant et réactif dans la brise qu'un pilote de barre franche.

Barre beaucoup mieux le bateau dans ces conditions (en tout cas, en ce qui me concerne)

Cest pour ça que j'utilise toujours le mien avec grande satisfaction.

J'ajoute un dernier point.
La satisfaction intellectuelle toujours renouvelée d'utiliser et de voir fonctionner cet appareillage mécanique génial, plutôt que d'appuyer sur un bouton et d'entendre le bruit d'un petit moteur électrique poussif !

04 mai 2007
0

oui
tout a fait d'accord, mais surtout sur les bateaux stables et equilibres

04 mai 2007
0

ben ça dépend !
moi je suis un fan de régulateur d'allure que j'ai utilisé pendant, disons 20 000 Nm, c'était un Atoms.
Je n'aimais pas les pilotes électriques car ils font du bruit et surtout consomment de l’électricité.
Je dis, je n’aimais pas, car j’ai loué cet hiver un voilier aux BVI équipé d’un pilote in bord et……………ça ne fait aucun bruit !!!!!
Par contre, je n’ai pas pu apprécier la consommation sur 2 semaines de petite navigation.

La solution que j’ai retenu sur mon prochain canot’ est la suivante :

Un régulateur d’allure de chez ASMER (pub gratuite) équipé d’un petit pilote électrique de cockpit « branché sur le régul » pour barrer au moteur.

Il s’agit là d’une configuration prévue pour un long voyage.

Il est compréhensible que la solution du petit pilote soit retenue pour qui a des navigations à la journée ou disons les 3 à 4 semaines de congé annuel car le moteur est mis en route assez fréquemment lors des entrées ou sorties de ports ou de mouillages, pour recharger les batteries, ce qui n’est pas le cas en voyage au long cours, du moins pour moi qui déteste faire tourner mon moteur à vide.

Ensuite c’est aussi une question de coût, du moins cher au + cher je dirai à vue de nez :
Petit pilot de cockpit
Régul + pilot
Pilot in bord
Et j’ajouterai que ça dépend du bateau à équiper.

@+ si besoin

04 mai 2007
0

Tout a ses avantages...
...et ses inconvénients.

Et sans vouloir détracter les partisans de certains systèmes, je me régale à appuyer sur un petit bouton en enclancher un petit levier (pilote sur barre à roue) puis, de la table à carte grace à la télécommande, régler mon cap au degrés près pour rejoindre au plus court ma destination.

Il m'arrive d'accrocher quelque thon lors des traversées, rien n'entrave alors sa remontée à bord par l'arrière...
Si on est au près serré un petit + 10° ou - 10° au pilote suivant l'amure ralentira un peu le bateau

Et une fois au mouillage, la jupe arrière bien dégagée sur la mer invite à plonger sans aucune contrainte.

Sans parler de tous les autres avantages à ne pas avoir un appendice mobile qui dépasse de l'arrière du bateau...
;-)

04 mai 2007
0

Fiabilité
Le régulateur est un engin merveilleux
d'une très grande fiabilité.
On peut le piloter si on le veut avec un tout
petit pilote électrique.
L'énorme inconvénient du pilote électrique
est la fragilité extrème de l'électronique
et de l'électromécanique (en dehors des vrais
pilotes de gros bateaux).Ouvrez les boitiers
et vous comprendrez. Par sécurité des navigateurs
doublent ces engins.
J'ai les deux systèmes et dès que je peux je branche le régulateur. (on parle içi de navigation
à voile mais Marin Marie à traversé l'atlantique
en bateau à moteur avec un pilote aérien, le premier du genre).

05 mai 2007
0

pour Sylvain
et suivant l' utilisation qu 'il a de son Samourai, a savoir sortie à la journée et croisiere estivale de 2 à 3 semaines , il ne faut surtout pas qu'il s' encombre d'un regulateur , dans son cas un petit pilote de cockpit est amplement suffisant

de plus il aurait un probleme de place sur son tableau arriere pour mettre le regulateur ET le moteur hors bord : invitablement cela deviendrait compliqué et il ne pourrait plus relever le moteur a la voile donc trainée supplementaire et juste devant l'immergé du regulateur .

et en plus pour rien , le regulateur n'est pas adapté a son progamme

quand a la tenue du cap c'est juste une question de reglage de la sensibilité: ce week end j'ai encore fait une dizaine de mille sous spi a 130° du vent sous pilote et vraiment sans y toucher le pilote est un TP 32 relié au gps

maintenant a toi de voir

;-) ;-) ;-)

05 mai 2007
0

hotelgolf,
ouais, c'est bien ce qui me semblait.
En tout cas merci pour toutes ces precisions.

ciao
sylvain.

06 mai 2007
0

Régulateur pour courtes sorties
Pour moi, le Navik est enclenché dès la sortie du port, y compris pour des sorties à la 1/2 journée.

L'encombrement ne me gêne pas et je préfère largement le silence et l'absence de conso électrique du régulateur que le "zinzin" et les ampères dépensés du pilote électrique.

Pour se faire une idée, allez donc naviguer une fois sur un bateau équipé de régulateur d'allure, vous aprécierez très probablement le silence et l'efficacité.

06 mai 2007
0

je préfère
le pilote électronique, très facile à mettre en oeuvre et à paramétrer.
Asservi à la girouette, il respecte un angle constant par rapport au vent, m^meme à la limite de la fausse panne.
Avec un waypoint, il intègre la dérive et t'amène exactement où tu l'as programmé.
Quand tu es en solo pour les entrées de port, il n'y a pas mieux pour guider le bateau pendant que tu prépares tes mouillages, pare-bats etc..
Quand tu prends un ris, il te permet de régler exactement ton cap pour pointer juste ce qu'il faut.
Sans vent, il te libère des fastidieuses heures à la barre.
Si ta voilure est bien équilibrée, il ne consomme pas beaucoup; une éolienne ou un panneau solaire de 50w te permettent de l'alimenter.
J'avoue que je suis CMM ;-)

06 mai 2007
0

L'idéal
c'est d'avoir les deux, un régulateur qui réagit au vent, un pilote qui suit le cap.
régulateur pour faire de la voile, pilote au moteur pour calmes ou manoeuvres.
l'un n'empêche pas l'autre, et se trouvent d'occasion à des prix raisonnables.

06 mai 2007
0

Tout à fait d'accord
avec Zob ....
Quand j'ai acheté Mer Oceane , il y avait 2 pilotes electriques : un 7000 inboard doublé d'un 4000 sur la barre à roue ;
grosse conso electrique du 7000 malgré un "ampereco" ; Quand au 4000 , l'ancien proprietaire l'avait monté lui meme "en secours au cas où le 7000 lacherait" : il m'a fusillé une batterie .... (celle sur laquelle il etait directement branché )

Ravenala sera equipé d'un pilote ST6000+ à gyro et d'un regulateur ASMER (pub gratuite également)

06 mai 2007
0

Associé à un way point....
Si tu es dans une mer à courant, il te fera bénéficier de la courbe du chien, donc de la route en plus. Tu feras la route la plus courte sur le fond, certes, mais pas sur l'eau...
Evidemment, en Méditerranée, il est probable que la différence est faible... comme les courants.

07 mai 2007
0

à ecumeur :
ton raisonnement est vrai dans le cas où par exemple tu traverses la Manche en 12 heures, avec pendant six heures le courant qui porte à l'ouest et six heures à l'est : tu feras effectivement plus de route si tu gardes le cap vers ton waypoint; par contre, si tu traverses en six heures, tu es bien obligé de compenser en permanence ta dérive, sinon tu n'arrives pas à ton waypoint.

06 mai 2007
0

c'est le jour idéal pour en parler
il y en a un qui suit un cap et l'autre qui suit le vent............

après c'est une question de choix personnel;-)

amicalement

06 mai 2007
0

.
à choisir je voterais pour le régulateur, pas énergivore et non susceptible de pannes.

06 mai 2007
0

et encore
il peut etre pas foutu de calculer le cap....

06 mai 2007
0

bien répondu,
suivre bêtement un cap peut finir par coûter cher...

06 mai 2007
0

Et en plus, une erreur est vite arrivée
... les américains dégradent le signal GPS et vlan ! On se retrouve en Irak ou ailleurs ...

06 mai 2007
0

La question m'intéresse

Le régulateur c'est bien et me tente mais c'est encombrant (et peut-être pas esthétique) sous 9 m.

Le pilote, je me demande quelle peut-être sa consommation toute une nuit, si on veut rester au chaud près de la descente ?

A ça ajouter les feux, le loch, la VHF, éventuellement l'AIS. Le GPS, le sondeur, on peut les éteindre, quoique pour l'AIS il faut garder le GPS.

06 mai 2007
0

si c est
pour la balade cotiere, je ne suis pas sur que le regul vale le coup ( sur un samourai en l occurence ), au bout d un moment, ca fait un sacré bordel sur le tableau arriere ( moteur, echelle, regulateur d allrue, voir safran ) et puis ca n apprecie pas trop les arrivées loupées un peu frequentes dans les ports.
A ca tu rajoutes un bon petit panneau solaire, et tu devrais pouvoir etre autonome pas mal de temps.

La question est tout autre au large, il faut du fiable, du costaud, un machin qui tienne la barre meme par bonne brise sans que ca decroche, faut pas un truc qui bouffe trop de jus ( et un pilote dans une mer formee ca en bouffe ) et un panneau solaire a vite atteint sa limite en cas de quelques jours sans soleil...........

Cependant pendant la preparation de Takari, je sortais regulierement, avec comme seul pilote mon navik, j en ai toujours eté ravi ( et le suis encore ), à l epoque, le raisonnement etait : un pilote electrique neuf, vaut dans les 400 euros, à cela il faut rajouter un bon panneau solaire, allez encore 300 ou 400 euros, avoir une batterie plus importante.
Et puis un pilote n est pas forcement hyper fiable si on le pousse de trop, donc faut etre pret a lacher de sous pour en changer eventiellement.
Et pour 400 euros j avais un regulateur d allure, dont la seule reparation pendant trois ans a ete une soudure à..... 3 euros et un peu de vernis pour qu il soit joli

07 mai 2007
0

On voit quand même très peu...
...de régulateur sur les tableaux arrières des voiliers. :-D

Ou alors ils sont tous en train de naviguer pour amortir leur installation encombrante et disgracieuse.
;-) :reflechi:

07 mai 200716 juin 2020
0

Régulateur monté sur une voilier avec Chaise HB
Bonjour à tous,

Le choix de régulateur dépend des gouts et des envies de chacuns.

Pour ce qui est de l'adaptation, la variété des formes de tableaux arrières existants ainsi que leur équipement, nous à toujours obligé à s'adapter et parfois il faut faire des compromis.

Tous les constructeurs de régulateurs ou presque, peuvent aujourd'hui équiper tous les voiliers quel que soit leur équipement et quel que soit la forme de leur tableau arrière, ci-joint : régulateur + chaise HB.

(Message a caractere informatif)

Excellentes navigations à tous,

Maxime.

07 mai 2007
0

stat..
comme 95% des bateaux ne dépassent pas l'ile d'en face, c'est assez logique qu'on en voie peu (:&gt)

perso, je vois un gros avantages au regul:

9/10 des pannes sont comprehensibles et réparables par un bricoleur aidé par le mecano du port, alors que devant un pilote en panne, a part verifier les cables, on n'a plus qu'a commander le verin ou le calculo chez le fournisseur, et attendre qu'il arrive...

l'argument prix est douteux: un bon regul cap horn ou aries, coute le prix d'un pilote

l'argument conso est assez relatif, car un pilote consomme moins qu'un frigo, donc on fait son bilan en conséquence.

aprés , les inconvénients sont connus: encombrement, precision moins bonne qu'un pilote, etc

07 mai 2007
0

.
pour le régulateur, il y a quand même la satisfaction de faire barrer son bateau uniquement par des forces naturelles, vent et eau, sans être soumis à une quelconque contingence technologique.

07 mai 2007
0

vrai
le tableau de la photo est assez encombré! il faut virer le hors bord (:&gt)

07 mai 2007
0

En étant aller naviguer dans ...
...les îles d'en face, et plusieurs fois ;-) ...

Canaries, Capo Verde, Fernando de Noronha, Antilles ...

En étant même passé par la mêr Egée (un paquet d'îles) et les Anglo Normandes...

Et je ne parle pas des voisines les Baléares, vraiment trop en face ! :-D

Bref, je n'en ai jamais vu beaucoup !

Maintenant la photo mise juste au dessus est édifiante, il n'y a plus de place pour le pont-levi et la grille qui descend du portique pour fermer l'accès...
:-D
Mais qui parle d'accès...???

07 mai 2007
0

le fond du débat
Ce ne serait pas plutôt l'éternel dialogue de sourds entre ceux qui croient à la necessité de toujours plus de technologie à bord: 3 batteries, panneaux solaires, eolienne, repartiteur, frigo, 2 pilotes, 3 gps, AIS,ordi et cartes electroniques et toujours pressés d'arriver avant même d'être partis, et ceux qui se contentent d'un regulateur, d'un compas de relèvement, peut-être un gps portable dans la table à cartes, pourquoi pas?, considèrent que l'approximation est une constante qui entretient le sens marin et vont en mer pour y être?

07 mai 2007
0

je confirme,
et je mets une star à Michel & Micmarin.(à propos de Micmarin et de la Miséricorde, je vous conseille son livre que je viens de terminer.....ça fait longtemps que je n'avais pas lu un livre d'une telle qualité.pub gratuite, bien entendu )

C'est ce que je disais, entre autre, dans mon premier message: Je ne supportais pas le couinement des pilots que j'avais connu jadis, mais le in bord que j'ai utilisé cet hiver était inaudible.
Non, pour moi, ce qui me fait préférer le régulateur d'allure, c'est que c'est uniquement mécanique et donc réparable partout et facilement.
Pour anecdote, nous avons cassé le triangle de renvoi avec les pivots sur mon ATOMS aux îles du Cap Vert entre Mindelo et Praïa: C'est dans la voiture du consul que nous nous somme mis à la recherche du soudeur à qui nous avions fourni une baguette inox (elle même donné par Christian d'un mousquetaire Club parti de Cherbourg aussi) et nous avons récupéré notre pièce le lendemain et notre Atoms a encore fait ses 10 ou 15000 Nm avant de le vendre toujours en état.

La mécanique, je sais réparer, l'électronique, je ne sais pas, et j'aime bien être indépendant.

Tiens, une autre anecdote :
Retour Antilles Açores en même temps qu'un Maracuja dont j'avais fait la vidange du moteur, le proprio n'étant pas mécano pour 2 ronds! ! ! En lui disant tu peux dépasser un peu le nombre d'heures sans soucis mais ne touches pas
Évidement il a voulu faire une vidange et changer son filtre à GO........il n'a jamais pu redémarrer son moteur et donc il s'est retrouvé sans électricité, donc sans pilot électrique en gardant juste le peu de jus qu'il avait pour faire marcher son SatNav...car il n'avait pas voulu que je lui montre comment se servir de son sextant ! !

Ces propos, un peu long je le reconnais, mais bon quand je commence........je disais ces propos sont plus valables pour une navigation au long cours.
Et je comprend que l'utilisation d'un pilot électrique paraisse plus facile en côtière et que l'éventuelle panne n'obligera pas à barrer des jours et des jours.

Toutes mes confuses ! J’ai été un peu long.

07 mai 2007
0

non zob
pas nécessairement : la question est régul ou pilote. Et des pilotes il y en a des vieux et des nouveaux, et des réguls, kif kif. Donc dire CMM n'empêche pas de devoir choisir entre régul et pilote ou prendre les deux...

07 mai 2007
0

Non non, pas un dialogue de sourds...
...juste des points de vue.

Le mien est qu'un équipement installé sur un bateau est fait pour servir, et si possible dès que l'on a largué les amarres.

Servir mais le plus discrètement possible.

A peine sorti de ma place le pilote est enclanché tout en avançant doucement vers l'avant port, le temps de ranger les pare-bates, sortir la GV, dérouler le génoa etc...

Idem au retour de ma virée journalière.

Je ne pourrai pas faire tout ça avec un régulateur d'allure.
De plus le vent de NE quand je pars passe au SW quand je rentre, bien qu'avec un régulateur bien callé il me suffirait de suivre ce vent qui tourne, mais à quelle heure va-t-il tourner ???

Bien sûr je conçois que l'appareil puisse être utile lors d'un grande traversée, mais combien de temps passons-nous à traverser par rapport aux nombreux cabotages que nous ferons avant et après et où notre régulateur impossible à dissimuler ne sera qu'une entrave autant esthétique (vue du coucher de soleil) que physique (baignade et autre accès par l'arrière en AX).

Voilà, tel est mon point de vue... ;-)

07 mai 2007
0

comprenne qui pourra
je l'ai dit en temps utile
la jupe a été la mort du régulateur
.............

07 mai 2007
0

il ressort de ces discussions :
que le pilote est préférable pour le cabotage et les petites sorties;
que le régulateur est préférable pour les grandes traversées;
il y a aussi la barre amarrée avec un sandow, ça marche bien aux allures de près si le vent est régulier et la voilure équilibrée.
Voili voilà!
AMHA ;-)

07 mai 200716 juin 2020
0

Qu'entendez vous par grandes traversées ?

Je pense que dès qu'on passe la nuit complète en mer la question se pose.

Si on prend le trajet Pointe du Raz - Ouessant - Scilly, il y a 150 nautiques ( :-) je l'ai dit).
Les deux instruments peuvent être utilisés.
• L'aller sans vent, au moteur, de l'énergie à gogo pour la nuit, donc radar, traceur de carte allumés...et pilote.

• Retour sous voile, économie d’énergie, traceur éteint, radar allumé ponctuellement...et régulateur d'allure.

07 mai 2007
0

ben
grandes traversées, ça depend pour qui...
le pilot sera le + pratique pour les entrées et sorties de port et les traversées commencent après AMHA, bien entendu

07 mai 2007
0

la "grande traversée"...
... d'une centaine de nautiques où on va trouver une borne électrique à l'arrivée ne justifie pas, amha, cette grosse installation.

Et de plus comme je ne bois de l'eau qu'à l'état solide et que je ne conçois pas un whiskey sans glace et encore moins de la bière chaude, encore plus lors d'une grande traversée de plusieurs jours, au diable les ampères bouffés par le pilote et vive le modernisme et ses énergies renouvelables, panneaux solaires et éolienne.

07 mai 2007
0

ce que j'aime
avec duf36, c'est qu'il est sûr d'avoir toujours raison (:&gt)
heureusement nous aussi (:&gt)

14 mai 2007
0

J'ai les deux , j'ai pu comparer !
Sur mon boat j'ai une Navik et un pilote Autohelm 4000 . Je ne me sert du pilote qu'au moteur car sous voile le régulateur est très supérieur . Je dirais même que ce pilote est incapable de tenir le bateau au largue par vents de 5 a 6 Beaufort . Peut être que c'est une question d'équilibrage de voilure , car en effet je regle plutot la voilure pour marcher vite que pour ménager le pilote .Quand a la Navik elle barre mieux que moi et a toutes les allures . Il faut 30 secondes pour la mettre en action . En plus c'est un plaisir dont je ne me lasse jamais que de la voir fonctionner . Pour moi c'est le deuxième plus grand totem du génie humain après la bicyclette !

Joël

14 mai 2007
0

d'accord
à 100% !

J'ai aussi découvert un nouveau plaisir en navigation : regarder le (la ?) Navik travailler...

Et puis, effectivement, passé 5 bf avec houle au portant, le pilote électrique devient complètement débile, le régul barre impeccablement.

Il me faut moins de 10 seconde pour le mettre en fonction : goupille enclanchée dans l'adaptateur de barre à roue et déverouiilage/réglage de l'aérien et c'est parti...

14 mai 2007
0

Et puis quand on va "aux îles"

ce n'est pas pour aller retrouver la foule des pontons. C'est en général pour mouiller 10 ou 15 j en autonomie, d'où économie de l'énergie au maximum sur la route.

Il est vrai qu'alors la question du frigo (peut)se poser, d'où éolienne, d'où pilote auto qui redevient possible.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (50)

Le beau temps !

mars 2021