Régulateur d'allure - Utilisation en navigation courte ?

Recherche avis et expérience d'utilisateurs de régulateurs d'allure.

Beaucoup de fils on traités de l'aspect technique et des différents modèles des RdA.
Il n'est plus à prouver, je crois, leur utilité en longues navigations.

Mais qu'en est-il de leur manipulation? Facilité et rapidité de réglage ?
Comment gérer un virement de bord ou empannage (débrayage et embrayage)?
Et enfin et surtout, est ce trop contraignant pour une utilisation avec changement de bord fréquents (toute les 30 minutes par exemple).

Pour info: Souvent en solo je supporte mal le bruit de mon vieux pilote auto qui de plus se trouve vite dépassé.
Je sais aussi qu'il y a maintes façon de bloquer la barre,... mais ce n'est pas ma question.

Merci de partager vos lumières.

Stéphane.

L'équipage
23 jan. 2012
23 jan. 2012
0

Pour le réglage, il faut prendre un peu la main, quand on a un peu de pratique c'est une question de quelques minutes: bon équilibre avec les voiles, reglage de l'aérien, puis choisir la bonne position pour l'adaptateur de barre (ce qui determine l'angle constant de la barre pour que le bateau aille droit), verification du cap, puis ajustement final de l'aérien. Oui deux trois quatre minutes en général

Perso, pour les manoeuvres virement/empannage je détache la pinoche du couplage à la barre à roue et je fais la manoeuvres soit à la main soit avec le pilote electrique +10 +10 +10 +10 =10... puis je réajuste l'aérien, vérifie qu'il reste droit avec le nouveau cap et réenclenche la pinoche de l'adaptateur.

Embrayage/débrayage sont assez rapides, au cas où j'ai quand-même ajouté deux mousquetons rapides aux deux drosses de comande de la barre, avec un petit bout orange qui rélie les deux anneaux d'ouverture: si c'est vraiment pressé, on tire sur le bout orange et le régulateur est débrayé en une fraction de seconde.

Quant à virer de bord toutes les trente minutes... si c'est pour naviguer douze heures en virant 24 fois perso je n'utiliserais pas le régulateur mais le pilote electrique, si c'est pour naviguer deux heures avec 4 virements idem... mais bon, c'est plutôt par paresse, on pourrait aller sous régulateur sans problèmes

23 jan. 201223 jan. 2012
0

On peut aller effectivement sans problème. J'appréciais beaucoup de régulateur pour les empannages : réglage de l'aérien pour le bord à venir et les 2 mains libres pour gérer les bouts divers et variés. :pecheur:

23 jan. 2012
0

Le débrayage d'un RA est instantané (s'il es bien conçu).
Le RA reçoit son information du vent et sa puissance de l'avancée du bateau.
Il faut que l'aérien soit bien réglé et il faut que l'immergé le soit vraiment
(parfois limite dans certaines conditions de navigation).
A chaque changement de bord il faut retrouver cette équilibre subtile,
mais c'est assez rapide. Il n'y a pas d'électronique de compensation.
Tout est dans la qualité du RA (conception et réalisation),
la bonne compréhension du principe et surtout dans le réglage correcte des voiles.
Bien que meilleur que le barreur, le RA n'a pas une vocation régate.

23 jan. 201216 juin 2020
0

j'ai un régulateur d'allure sur mon poker et j'ai mis plus de temps à trouver l'équilibre que sur mon ancien plan sergent mais aujourd'huis ça marche bien sauf quand il y a trop peu de vent.
je l'utilise très souvent pour des sorties de quelques heures, il faut quelques minutes pour installer ce que je démonte au mouillage et ensuite quelques minutes pour pour le régler;
je vire de bord simplement en tournant la molette qui commande l'aérien et je peux m'occuper des écoutes tranquilement.
merveilleux objet que le régulateur !
le miens c'est un navic adaptable sur un voilier jusqu'à 10.5m ,un ami avait le même sur un mania.

22 oct. 2018
0

Bonjour je Viens d'installer un régulateur sur mon poker mais je trouve que le tableau est fragile. Quand est-il du votre
Cordialement

23 jan. 2012
0

franchement, je ne pense pas que ce soit l'engin idéal pour un virement de bord toutes les 1/2 heures.
J'ai un vieil Aries qui est vraiment un engin extraordinaire mais pas adapté à cet usage.
Cordialement

23 jan. 201223 jan. 2012
0

Voilà des avis déjà bien intéressants qui m'éclaire d'une part et qui confirment en partie ce que je pensais :topla:

Bon,... virer toute les 1/2h c'était vraiment à titre d'exemple hein !

Notilus, ais-je bien compris ? ...en quelque sorte tu "programme" ton virement de bord avec le réglage de l'aérien ? ...le régulateur fait alors virer le bateau ??
L'action du régulateur imprime un mouvement suffisamment ample sur le safran ???
Ou alors j'ai rien compris ? :reflechi:

23 jan. 2012
0

Même en côtier, le régulateur c'est génial.
J'ai bricolé un système qui permet de manipuler la tourelle à distance sur mon Navik.
Et les virements de bord sont faciles à faire sans effort ni déplacement.
Il est mis hors service uniquement pour les départs arrivées et les chenaux.
Je ne conçois plus la voile sans cet infatigable collaborateur !

23 jan. 2012
0

Un régulateur d'allure c'est GENIAL! J'ai eu un Navik sur un Sangria, un Monitor sur un Rêve d'Antilles, et maintenant un "Hydrovane" sur un Kirk. La mise en oeuvre? Trois minutes! Les virements de bord un jeu d'enfant! Je navigue seul. Un pilote électrique pour établir les voiles au départ, et pout affaler à l'arrivée puis régulateur. Un pilote électrique si pétole ou marche au moteur. Et voilà! Prise de ris sous régulateur? Pas de problème. Ceci n'engage évidemment que moi! Jean-Paul
P.S. Si pas d'expérience il faut quand même quelques milles...pour s'y faire, mais après, le pur plaisir. Silence, pas de conso. électrique, peu de riques de pannes et au près bien plus réactif qu'un barreur distrait!... et plus y'a de vent plus le régulateur est heureux!

23 jan. 2012
0

c'est exactement ça; je tourne la molette, l'aérien passe sur l'autre bord, l'imergé suit et commande la barre à virer; il faut dire que mon régulateur est vraiment à portée de main

24 jan. 2012
0

Bonjour,

un Navik bien réglé sur un bateau équilibré permet ce que tu demandes.
J'ai navigué comme ça 10 ans.
La vis permet de modifier le cap sans autre réglage.
Pour virer, idem, plus un ou deux crans de la petite crémaillère posée sur la barre pour lui redonner la bonne incidence.

Guillemot

24 jan. 201224 jan. 2012
0

Bonjour,
C'est quoi ta crémaillère ?
JJ

24 jan. 201224 jan. 2012
0

Windpilot avec safran auxiliaire : je vire et empanne au régulateur. Réglage de l'aérien pour le nouveau bord, et c'est parti. Il n'y a plus qu'à règler les voiles.

En cas de vent faible, un petit coup de barre supplémentaire aidera.

Michel

24 jan. 2012
0

Donc, apparemment, les utilisateur de "Navik" peuvent effectuer les virements "assisté" par le régulateur ! :pouce:

Micmarin, tu peux manoeuvrer avec ton "Windpilot Pacific +",
mais pense tu qu'il serait possible de le faire de la même manière avec le modèle "Windpilot Pacific" sans safran auxiliaire ???
C'est celui qui m'attire le plus jusqu'a maintenant !

Stéphane

24 jan. 201224 jan. 2012
0

J'ai fait 20.000 milles avec un Pacific sans safran auxiliaire, il y a aussi moyen de virer / empanner : l'"ordre" de virement à l'aérien est exactement le même, après surtout par petit temps, c'est plus difficile d'aider avec un peu de barre, sauf à déclipser les drosses de retour puis de les remettre. Ce qui peut toujours être sujet à quelques ajustements.

Autant avec safran auxilière c'est vraiment les doigts dans le nez, autant sans il y a quand même une probabilité de petits chipotages.

Mais dans les deux cas je trouve que le régul est vraiment un équipier très utile en solitaire.

24 jan. 201224 jan. 2012
0

Virer toutes les demi-heures sous régulateur, tout à fait faisable.
Si le bateau vire bien, le régulateur pourra le faire virer.

Avec notre jurançon, ce n'est pas le cas : deriveur lesté alu qui a besoin d'un grand mouvement de barre avec une barre très longue safran sur tableau arrière et cockpit très avancé. Donc notre régul n'arrive pas à virer vent de bout tout seul, mais on vire en solo sans problème tout de même quand on est seul de quart et que l'autre dort.

Nous avons un ASMER: règlages très rapides une fois qu'on connait le vent, la mer, les réglages (ce qui est le cas quand on vire toutes les demi-heures), fixation des drosses par taquet coinceur, décoinçage instantanné, recoinçage tout simple.

25 jan. 201225 jan. 2012
0

Merci à tous pour vos témoignages encourageants,...
J'ai hâte d'équiper MeloCake de son régulateur et d'essayer celui-ci.
Encore faut-il le trouver(occasion)!

Bon vent à tous

Stéphane

25 jan. 201216 juin 2020
0

Pareil que MicMarin ! je le mets dès que je peut !
C'est un RA a safran auxiliaire (pas pendulaire) et je vire avec.
Il est débrayable grâce a une manette, pas très lourd et se monte en 2min max.
Que du bonheur (construction amateur), je me suis fait 2 jeux d'aérien (gros et petit temps)

Par contre, j'arrive pas encore a savoir si il faut que je bloque la barre ou pas quand je l'utilise, je ne vois pas de différence notable...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (59)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021