Régulateur d'allure ou pas

Bonjour à tous,
Question à vous qui avec fait de longues traversées: un régulateur d'allure est-il indispensable si l'on a déjà un pilote automatique ?

L'équipage
16 nov. 2019
16 nov. 201916 nov. 2019
10

Bonsoir,
Moi j'aurais tendance à retourner la question...
En long voyage, un régulateur d'allure est indispensable, le pilote c'est du luxe pour la pétole ou au moteur.

Mais il faut l'apprivoiser sur son bateau, c'est pas presse-boutons.

17 nov. 2019
2

Ben... mon pilote électrique a fait un tour du monde par Panama, Bonne Espérance et la remontée directe de Ste Hélène aux Açores. Nous étions deux. Il ne barrait pas que dans la "pétole" ou au moteur. Il était en pleine forme à l'arrivée.

17 nov. 201917 nov. 2019
1

Bien sûr, mais j'imagine que dans ton cas le pilote était un puissant appareil "in board", non ?
(Avec l'alimentation électrique qui lui est indispensable ).

17 nov. 2019
0

j'en suis sûr cela existe mais, faut-il expliquer l'installation et le matériel utilisé . Nos pilotes électriques courants n'ont pas montré leur efficacité et endurence.
JJ

18 nov. 201918 nov. 2019
0

Pour moi, les 2 mon capitaine :
Pas de vent => pilote SPX10 avec vérin électrique sur mèche de safran
La brise qui va bien => régulateur Windpilot Pacific
Que du bonheur. :pouce:

20 nov. 2019
0

Quand même pas donné!!

0

Merci qui ?
:mdr:

0

:pouce:

16 nov. 201916 nov. 2019
0

pas de longues traversées à mon actif mais à mon avis même si avec le régulateur le bateau fait des lacets au moins il a une meilleure fiabilité que les pilotes auto et ne consomme pas de batteries

Et comme le dit flora plus haut, il faut un peu de temps pour l'apprivoiser, connaître la bonne manière de le régler (dans mon cas la tension des drosses)

16 nov. 201916 juin 2020
9

non, pas de lacets, en tous cas pas à mon bord.
Connecté dès la sortie du port, depuis 1982 mon Navik à dirigé mes bateaux sur plus de 70 000 Milles....
Régulateur d'allure addict for ever.
(Juste un petit pilote de barre franche pour la route au moteur)

16 nov. 2019
0

2 fois l'atlantique (dont 1 en solo) avec un pilote auto raymarine T2 sans régulateur et sans aucun pb (j'avais acheté d'occasion un vérin de secours)
J'ai des amis qui en avaient un sur un via 36 et qui n'ont jamais réussi à bien le faire marcher.
A mon avis, ça dépend de ton bateau, de ton programme, de tes compétences techniques, de la capacité de production d'énergie du bateau. Après, un régulateur, ça peu être bien mais :
- c'est cher
- ça demande une poupe adaptée (pas trop possible sur les bateaux récents)
- ça sera sans doute moins précis qu'un pilote auto électronique de bonne qualité

16 nov. 2019
5

en med ce n'est pas indispensable ,en cas d'avarie de pilote on n'est jamais à plus de 100mn d'un port ou juste un peu plus ,ce qui peut être réglé en 24h ou un peu plus en solitaire .
donc rien de dramatique .
par contre sur une transat surtout en solo si on tombe en panne d'énergie par exemple ou de pilote ,ça va vite devenir l'enfer à la barre
j'ai fait plusieurs transats dont la dernière avec un atoms ,
c'est la seule ou je n'ai pas eu cette anxiété de la panne du pilote .
les coureurs ont généralement du nke et en double ,en plus ce n'est pas du matériel de série et c'est juste pour le temps d'une course .
donc le régul même commandé par un petit pilote quand on est au moteur .je suis 100% pour
alain

16 nov. 2019
1

je viens de rentrer le mois dernier des açores ,panne de pilote a 4 jours de l,arrivée,quelle galere ;a deux on barrait environ 1h chacun,tres tres fatiguant du coup je suis en train d'installer un regul

16 nov. 2019
0

J'ai fait trois transat avec régulateur, puis une transat et une transpac avec pilote auto. J'ai eu moins de souci finalement avec le pilote auto et beaucoup plus de précision de route.
Donc dire qu'il faut un régulateur absolument, non. Ça dépend du bateau, de ses capacités en énergie et rien n'empêche d'avoir les deux. Nous avions le régulateur monté en secours du pilote mais ne l'avons pas utilisé, le pilote fonctionnant parfaitement sous toutes les allures et forces de vent. Notamment en ciseau génois tangonné pendant plus de 12 jours d'affilé avec houle de travers dans le pacifique.

16 nov. 2019
2

un régul on peut souvent avec des bouts de tuyau,du fil de fer et des bricoles, le faire fonctionner ,mais changer un étage de puissance sur un pilote ou un élément électronique en mer c'est pratiquement impossible ,alors pourquoi avoir deux pilotes le prix d'un seul est souvent inférieur à un bon régul .
alain

16 nov. 2019
12

Pour moi, le régulateur d'allure est indispensable. Ne tombe jamais en panne, ne fait pas de bruit, ne consomme rien. Sur plus de 60.000 milles j'ai dû utiliser le pilote électrique 2% du temps, un barreur 0,25 % du temps et le régulateur d'allure pendant les 97,75 % restant.

Perso je n'aime pas ce stress de devoir avoir de l'énergie non stop, je n'aime pas le bruit de la pompe hydraulique, et la crainte de la panne quelque part entre le compas gyro, l'unité de calcul, l'unité de commande...

J'aime en revanche la mécanique du régulateur qui infatigablement travaille sans rechigner. Et puis j'ai horreur de barrer des jours et des jours, n'ai pas confiance en l'électronique en mer. Du coup, pour moi le régulateur s'impose.

Mais je comprends que l'on puisse préférer le pilote.

En tout cas j'ai toujours refusé de faire une longue traversée ou un convoyage si le bateau n'était pas équipé d'un régul.

16 nov. 2019
2

NE FAIT PAS DE BRUIT !

;-)

16 nov. 2019
0

:heu: les courses trans-océanique ou tour du mondiste se font comment ?

Ah oui, "La Longue Route 2018"...

Plusieurs transat, de longues virées en Méd, je n'ai jamais ressenti le besoin d'un régulateur d'allure, mais je pense que c'est une histoire de goût, de choix personnel, je trouve le système un peu "has been" tout en respectant ceux qui pense que c'est le mieux.

16 nov. 2019
7

Bonsoir,

certes, les pilotes électriques modernes (et TRÈS chers) barrent très bien dans toutes les conditions (il n' y a qu' à voire les courses au large), mais quels que soient les modèles et aussi fiables qu' ils peuvent être, ils ont tous besoin d' énergie!
Et si justement panne d' énergie, GROSSE galère en perspective.

Un régulateur étant totalement autonome, il se fout qu' il y ai de l' énergie ou pas, d' où son intérêt en grande croisière.

De plus, on peut très bien commander un immergé de régulateur avec un petit pilote électrique, çà marche très bien, ne fait pas forcer le pilote et consomme en moyenne 5 fois moins!

Gorlann

16 nov. 2019
0

Régulateur ou pilote ? Je dirais presque, «des goûts et des couleurs …».

Pour moi, en solo, le régulateur d’allure était quasiment indispensable. Il me faisait tout, sauf les entrées/sorties de port, les évitements de cargo et les moments où on barre un peu pour le fun. Mais bon, il n’était pas parfait, et tenait sa route à 20° près :heu:
Un pilote, sur mon vieux bateau à grosse barre franche bien costaud, ça n’était même pas la peine d’y penser :non:
Et puis un jour où je n’arrivais pas à faire rentrer la goupille de réglage du régul’ dans ses platines, je me suis aperçu que le bateau marchait aussi bien avec juste un gros sandow qui barrait à ma place. :mdr:

Donc si Captain a déjà un pilote, peut-être qu’il peut regarder ce que donne son bateau avec juste un réglage de voiles équilibré et un sandow, avant d’aller se ruiner chez Windpilot. ;-)

16 nov. 2019
0

C'est clair on ne peut pas comparer,un pilote avec tous les modes possibles,et un regulateur d'allure.Regulateur au portant en surf a quinze noeuds...
Cela etant j'ai convoye le bateau d'un copain,12 metre en acier bien lourd.Le regulateur c'etait bluffant.Il faut juste se donner la peine d'adapter la toile,et de bien regler.Au niveau trace,c'etait pas degeu.
Pas teste sur des allures tres abattues,avec de la mer.
Et le truc rassurant,c'est que on se dit que si quelque chose casse,il y a toujours moyen de trouver une bidouille.
Changer une carte electronique c'est plus pareil.
C'est pour mettre sur quel type de bateau?

16 nov. 201916 juin 2020
2

Grand largue en mer du Nord tendance coup de vent, pas touché la barre, au chaud à l'intérieur.
(Bien sûr 17 nœuds c'est au surf sur la vague pour un bateau de 10,50 mètres et 7,5 tonnes mais la moyenne a dépassé 12 nds sur 5 heures ) .

16 nov. 2019
1

pour moi ya pas photo,un pilote électrique et un régulateur

16 nov. 2019
1

Holà
Yes les deux of course !
Tellement bien d'avoir le choix...
Ne plus avoir le bruit du moteur,bzzzzzz bzzzzz bzzzzzz qui résonne toujours plus ou moins, c'est pas mal aussi...d'accord avec les autres...
Jean Luc Van Den Hedde serait content d'apprendre que l'usage magistral de son regul est considéré comme "has been"...
Deux trucs passionnants et complémentaires...pourquoi opposer...?
Sur la même course, combien Vdh aurait dû prendre de pilotes électriques ?

16 nov. 2019
0

C'est ce que j'aurais voulu tester.Mais sur tout le convoyage on a jamais abattu plus que le travers!(Anvers-Concarneau).En tout cas,sur ce bateau,quille longue ,cul norvegien,et gree en cotre c'etait super efficace.

17 nov. 2019
0

Tout dépends du budget....
Et de ton canote.

17 nov. 201917 nov. 2019
4

Ça dépend aussi de ta navigation. Remonter la côte Norvégienne par exemple, le pilote en mode route avec suivi des waypoints est un vrai confort, pas franchement faisable avec un régulateur. Mais c'est vrai que pour faire Bergen /Féroé, le régulateur est parfait. C'est pour ça qu'avoir les deux est un plus.
Pour répondre à la question du sujet, je dirais que oui, un régulateur est indispensable en secours du pilote s'il tombe en panne.

17 nov. 2019
0

Pas "indispensable", mais sacrément utile et agréable!

17 nov. 2019
3

Un régulateur d'allure en action c'est magique... ! ! ! MM

17 nov. 2019
0

j'ai un Navik et un TP 10 , les deux sont indispensable
voilier 27 pieds

17 nov. 2019
0

Je suis actuellement aux Canaries, en partance pour une transat. Après 2000 milles parcourus avec pilote uniquement, mes conclusions sont :
- le pilote consomme beaucoup (environ 10A). Une journée sans soleil impose de faire tourner le moteur (je n’ai pas de générateur)
- le pilote est très bruyant sur mon bateau et ceux qui dorment dans les cabines arrières sont horripilés par les couinements... niit - niit - niit - niit...
- mon pilote, un NKE gyropilot 2, est difficile à régler et à tendance à faire des lacets. En tout cas, moi, je n’arrive pas à le régler correctement.

Du coup, je viens de passer commande pour un Hydrovane. En plus des avantages sur la consommation et le bruit, j’attends les avantages suivants :
- un safran de secours (j’ai vu 3 bateaux ayant eu des avaries de safran aux Canaries)
- ça me fait un backup pour mon pilote, sachant que je verrai à l’usage si j’utilise en priorité le pilote ou le régulateur. Après discussion avec beaucoup de marins ayant déjà fait des transats, les avaries de pilote ne sont pas rares.

J’espere Ne pas regretter mon achat (onéreux)

17 nov. 2019
0

Pilote Raymarine hydrolique , peu gourmand , et sur un cata qui est deja très stable , ça bosse peu ... je remet le même sur le futur cata

17 nov. 2019
2

dans les années 80/90 j'ai installé un regul atoms sur un louisiane ,il a fait l'aller retour en transat sanx jamais toucher à la barre .
alain

17 nov. 201917 nov. 2019
0

@ Takum
Ton expérience recoupe celle de beaucoup de nombreux voyageurs au très long cours...

17 nov. 2019
0

Vous ne regretterez pas l'hydrovane et vous allez l'utiliser beaucoup plus souvent que votre PA.
Je n'utilise mon PA que pour entrer et sortir du port (hisser la GV rentrer les par battages...) le reste du temps c'est l'hydrovane. Ca oblige à bien régler et équilibrer son bateau et c'est magique y a plus qu'à le regarder travailler.
on se dit que quoiqu'il arrive comme problème le bateau continuera dans la bonne direction. Quel satisfaction de ne pas etre dépendant d'un système électronique.
J'ai eut un simple fusible qui a grillé sur le moteur de mon PA (évidemment je n'en n'avais pas à l'époque de rechange) trop heureux d'avoir mon hydrovane.
VDH n'en n'a dit que du bien sur sa GGR et par toutes les conditions.
A noter que Croix du Sud marine est maintenant le seul importateur en France. (j'ai pas d'intéret chez eux mon hydrovane était déja monté sur le bateau quand je l'ai acheté)

17 nov. 2019
4

Non, quoi qu'il arrive, le bateau continuera dans la direction du réglage de ton régulateur par rapport au vent, pas nécessairement dans la bonne direction.

17 nov. 2019
2

Bonjour,

je ne suis pas du tout surpris par le post de Café noir un peu plus haut.

Le 10 septembre 93, queue du cyclone Floyd lors de ma traversée retour Groenland- Bretagne Sud, le Navik arrivait à barrer sans problème vent arrière mon Armagnac au "planing", alors que ni l' AT60, ni moi n' y arrivions!

avec un régulateur, contrairement au pilote électrique, plus le bateau va vite et plus il "assure", et quand le vent réel est supérieur à 50 nds, le vent apparent corrige instantanément le moindre écart de route, même vent arrière.

Après, la stabilité de route du bateau a évidemment une part très importante, et c' est pour moi un des critères les plus important dans le choix d' un bateau.

Au niveau finesse de barre, je préférais grandement les Navik que j' avais installé sur mes bateaux précédents (Loisir 7.30 et Armagnac) à l' Atoms que j' ai sur mon Brise de mer 31 actuel, surtout dans le petit temps.

Gorlann

17 nov. 2019
0

Idem pour moi avec l'Endurance 35 : l'Atoms avait plus de force que moi... facile ! mais aussi que mon cap'tain pourtant costaud.

17 nov. 2019
0

par petit temps tu mets des pinces à linge sur l'aérien ,ça augmente la sensibilité .
alain

17 nov. 201916 juin 2020
0

Évidemment, l'exemple que j'ai posté n'est qu'un exemple parce que j'avais les photos sous la main, mais loin d'être unique.
J'abonde à l'avis de Gorlann concernant la stabilité de route. C'était une qualité appréciable de mon Sing-Sing, ça l'est sur aussi pour mon Naranja, dériveur plan Ph. Harlé à 2 dérives :
- dérive centrale pour les allures du près
- dérive arrière pour les allures portantes
en montant graduellement l'une et descendant l'autre, j'ajuste toujours la position du centre de dérive selon l'allure quelle quelle soit; le bateau est sur des rails à toutes les allures, jamais de départ au lof ou à l'abattée.

17 nov. 2019
0

Captain bjr
tout dépend
du nombre de personnes a bord
de la stabilité de route
et du tableau arrière (jupe pou pas , trappe d'ejection de BiB ect..)
de vos possibilités de recharge des batteries

donc en réponse général :

si vous etes 4 minimium a bord
vous n'avez en principe besoin ni de l'un , ni de l'autre

si vous etes seul et que le tableau arrière de votre bateau permet la pose d'un RA
alors oui Mais avec piece de rechange indispensable a bord

mais avec un ou deux pilote en plus

si vous etes seul ,
avec pose RA impossible ou tres compliqué (ex sur l'haliotis , la pose d'un RA empeche l'ouverture de la trappe d'ejection du BIB ! ou alors il faut vraiment déporter le RA sur l'arrière , ou montage décentré moins efficace et plus difficile a régler )
alors dans ce cas
en traversée transocéanique en solo , un minimum de 4 PA est indispensable .
en sachant que si un pilote correctement installé travail beaucoup , c'est que le plan de voilure est mal adapté au temps , et /ou que la carene est instable .

bref vous l'aurez compris , tout est affaire
de technique ,
de stabilité de votre carene

de confiance
d'habitude de navigation
et de porte monnaie !

cdlt

17 nov. 2019
2

Pourquoi un minimum de 4 PA? Pourquoi pas 6 ou 8? Un vérin de rechange, un jeu de charbons, une ou deux chapped à rotule et un capteur d'angle de barre, ça suffit pour un pilote auto, enfin un vrai, pas un truc qui se monte sur la barre franche.
30 000 milles avec le même pilote, deux chappes à rotule de changé, et un capteur de barre au début, sous garantie. Pilote Furuno avec vérin L & S. Mais il est vrai qu'au portant dérive haute, le bateau est sur un rail.

17 nov. 2019
0

Entièrement d'accord.

17 nov. 2019
0

Bien évidemment ça marche, mais on est pas du tout dans les mêmes budgets, pour ce qui me concerne je suis une constructeur amateur, alors tu comprendra que ma solution correspond à mes possibilités... :topla:

17 nov. 2019
0

4 pilotes au minimum !
Je sais qu'on est dimanche et que c'est l'heure du digestif,mais quand même un tantinet exagéré comme spare...
Ceci dit j'ai entendu des prix de 6000/7000 euros pour un hydrovane, si c'est le cas c'est franchement exagéré aussi !

17 nov. 2019
0

Et quand ils sont morts,on fait comme avec les vieilles voiles,on les balance a la patouille!
Sur le poids ,il n'y a pas de petits gains...

17 nov. 2019
2

Merci à tous pour l'ensemble de vos informations.

17 nov. 2019
2

Je pense que je vais en faire hurler certains, tant pis, après tout c'est mon avis et mon expérience.
Le régulateur d'allures c'est comme les cartes papier, les sextant , ça ne sert plus à rien. Le régulateur c'est gros ça prends toute la place à l'arrière, et c'est cher. Mon pilote raymarine à vérin hydraulique m'a toujours donne toute satisfaction même dans 40 Noeuds au milieu de la transat retour. Avant ma prochaine transat je ferais une révision complète de mon pilote et j'essaierai de me trouver un petit pilote barre à roue pour au cas où.

17 nov. 2019
2

Non, pas hurler, c'est juste que l'on ne joue pas tous dans la même cours.
Je ne peux imaginer une installation telle que la tienne sur mon petit bateau, avec les moyens qui sont les miens (mais d'autres également sont dans un cas similaire )

17 nov. 2019
0

Café noir, je navigue sans radar, sans ais et sans écran multifonction, sans balise, sans survie. Je suis vraiment très loin des suréquipé, qui ont bien raison de se faire plaisir si ils en ont les moyens. Un régulateur d'allure et cher, lourd, souvent pas simple à installer. Pour des plus petits bateaux il'y à des pilotes barre à roue ou barre franche qui sont moins cher qu'un régulateur. De toute façon je donnais mon avis et retour d'expérience à l'auteur de ce fil.

20 nov. 2019
2

Je me sers toujours de cartes papier.
C'est beau, précis, bien visible, lisibles en plein soleil et ne tombent jamais en panne.
De plus, ça ne consomme rien en électricité.

20 nov. 2019
0

Le risque d'une carte qui s'envole est-il plus important que celui d'une tablette qui plante, qui d?conne, qui tombe et se casse ?

20 nov. 2019
1

L'idéal c'est un outil électronique et la carte papier qui va bien à proximité.

20 nov. 2019
0

Et la perception des distances y est bien meilleure.

20 nov. 2019
0

oui, mais elles peuvent s'envoler si elles ne sont pas bien accrochées quand on s'en sert dans le cockpit....
une tablette s'envole moins facilement.
(j'aime bien aussi le papier et le compas à pointes sèches, question de charme ....)

20 nov. 2019
0

c'est sur qu'avec une carte papier, pas besoin de rebooter au mauvais moment.
mais bon, c'était une boutade, enfin pas que... :-D

20 nov. 201920 nov. 2019
0

Je suis d'accord Aliguen, c'est pourquoi je vais tenter la tablette l'an prochain ;-)

17 nov. 2019
2

Si il fallait faire un choix sans aucune hésitation ( AVEC MON VOILIER ) un régulateur et sur tous les plans d'eau , aidé parfois par son petit pilote .
Pour moi un cap horn et tp 10 + tp 1O de réserve .
Mais chacun ces choix .
La mer n'a pas changé elle demande souvent du simple et un maximum d'autonomie AMHA

17 nov. 2019
0

@ café noir j ai pas vu ou mal lu , c et quoi ton bateau ?

17 nov. 2019
0

Tu as trois Atoms a vendre sur leboncoin

17 nov. 2019
0

Naranja

17 nov. 201917 nov. 2019
1

Pour en faire quoi ?
(J'ai ce qu'il me faut depuis 1982!) :reflechi: :topla:

17 nov. 2019
0

Pour parer aux écarts de route en cas de vents changeants avec un régulateur, un GPS peut-il avertir l'équipage par une alarme réglée sur l'angle et l'écart en miles selon un réglage préalable?

18 nov. 2019
0

@Tintin

Oui avec OpenCPN et le plugin watchdog
On peut programmer une alarme sur plein de critères et notamment sur ecart de route ou écart de cap, babord , tribord ou les deux, et angle d'écart en degrés.
On peut mettre le son d'alarme, un fichier son quel qu'il soit' comme ta voix enregistrée qui te dit "debout captain ton cap est dans les choux"
Ou un LedZep endiablé ..... Tiens pourquoi pas ....

18 nov. 2019
0

Merci pour ta réponse. J'ai un vieux (mais costaud) pc portable (d'origine en Win XP, à présent Xubuntu) que j'aimerais utiliser à cette fin. Je n'ai pas encore utilisé OpenCPN, y-a-t-il une cartographie préférable?
Bonne idée Led Zep, Je me verrais bien me réveiller avec Blackdog (ça colle avec watchdog)!

:star2:

17 nov. 2019
1

Un régulateur d'allure c'est cher, c'est ce que l'on peu lire.
A combien revient un pilote hydraulique avec son électronique, puisque pour être efficace il faut l'interfacer avec la girouette, ajouter la production d'électricité qui lui convient, etc.
JJ

18 nov. 2019
0

Juste pour répondre à ta question : mon pilote hydraulique Garmin Reactor m'a coûté 3000 euros. Le capteur vent je l'avais déjà, j'ai toute l'énergie nécessaire avec mon alternateur d'arbre que j'avais déjà également.
Il tient la route par toutes les conditions, même sous spi.

17 nov. 2019
1

Pour un "petit" bateau du point de vue coût il n'y a pas photo, un simrad TP10 coute 400 euros, si on en prend deux neufs et le panneau solaire 50W pour l'énergie on a une solution avec redondance pour 1000 euros en neuf. A ma connaissance le moindre régulateur coute plus de 2000 euros neuf. Mais peut-être que je me trompe ?

18 nov. 2019
0

Oui mais ça ne fait pas du tout le même travail tu ajoutes l'électronique indispensable pour une marche au vent. 2000€pour un wind pilot light ça vaut le coup.
JJ

17 nov. 2019
0

Pour un petit bateau qui a un un si petit pilote,le regul sera plutôt un Navik ou un light dans les modèles neufs...
Oui 2000 bien tassés c'est le minimum il me semble
En occase on trouve dans ces eaux là du gros matos pour voilier de voyage > à 12m...
Je généralise, n'allez pas dire qu'en dessous de 12m un voilier n'est plus de voyage !

17 nov. 2019
0

Tikipat , qu'elle est la conso de ton pilote ??

17 nov. 2019
0

je peux pas top dire , d abord il bossait peu , le cata étant très stable , et puis entre le frigo , les instruments j ai jamais su sur 24 h sa conso , la journée les panneaux solaire rechargaient tout ça ...

17 nov. 2019
2

Pour un petit bateau, en régulateur neuf, il y a aussi Mr Vee. Autour de 1300€ sans les options, moins de 2000 tout compris. Mais un régulateur peut s'acheter d'occasion, car sa durée de vie est supérieure à celle d'un pilote. Un régulateur peut aussi se fabriquer si on est bricoleur, il existe même des kits pour moins de 1000€(Hollande).
Le pilote pour un petit bateau c'est bien, mais 50w de panneaux, si il pleut, t'es b..sé.
Je préfère réserver mon panneau a d'autres utilisations.

17 nov. 2019
0

Je ne connaissais pas le Mr Vee, moins cher que les références mais alors quelle usine à gaz de bricolo, je ne mettrais jamais çà sur mon bateau...
Il faut comparer ce qui est comparable, on peut aussi acheter un pilote auto d'occase, certains ont 15 ans et marchent très bien, donc je raisonne sur du neuf.
A propos du panneau je l'ai mentionné pour faire apparaître le coût de l'énergie qui est nul avec le régulateur mais pas avec le pilote, il y a aujourd'hui de multiples solutions pour recharger les batteries ce n'est pas (plus) la question.
Bref :
1- pour grande traversée et à budget illimité je prendrais un régulateur (perso celui d'Yves Gélinas) + un pilote auto
2 - pour grande traversée et à budget limité je prendrais deux pilotes auto
3 - dans les autres cas 1 pilote auto

18 nov. 2019
0

Aurais-tu un lien ou plus d’infos sur les kits hollandais à moins de 1000 € ?

En kit, j’ai entendu grand bien de l’Hebridean (chercher "Hebridean Self Steering Wind Vane" ; pas de site mais page Facebook). C’est Écossais.

18 nov. 201918 nov. 2019
2

Salut Agatharchides, le kit dont je parle demande quelques compétences, ou de trouver quelqu'un qui travaille le métal.
hollandwindvane.com[...]dex.htm
Pour le même prix, tu peux trouver une occasion en bon état

18 nov. 2019
1

Attention, je citais juste le Mr Vee pour info, ce fabricant à aussi le mérite de fabriquer des pièces pour les navik.
Par contre tu soulèves des points intéressants:
Pour la question du neuf, l'intérêt du régulateur, c'est justement que l'on peut l'acheter d'occasion. Car si certains pilotes fonctionnent bien passé 15 ans, la grande majorité des régulateurs est en parfait état à cet âge, et peut encore largement faire le triple voire plus, j'ai croisé cet été un anglais avec sur son 28 pieds un windpilot atlantik de 1969 nickel et le gars était ravi.(ok l'aérien fait un peu énorme, mais ça à son charme)
La question de l'énergie est au contraire essentielle, surtout sur un petit bateau, et des moyens de recharge vraiment efficace pour être serein, ça coûte, et ça prend de la place.

18 nov. 2019
0

Toi aussi tu soulèves des points que je trouve intéressants, sur la comparaison regulateur/pilote on en revient toujours au même constat qui est que le regulateur coute plus cher, c'est ce que je voulais dire. Démonstration : si le régulateur dure plus longtemps il reste donc plus cher en occasion --> CQFD
Pour l'énergie tu as raison sur un point, c'est une question essentielle à bord, c'est pourquoi dans une configuration "tout pilote" il faut dimensionner l'installation en conséquence : panneaux, batteries et alternateur de l'inbord , cela se fait sans problème aujourd'hui.

18 nov. 2019
2

Le choix dépend aussi du bateau, car si sur pratiquement tous les bateaux un pilote électrique peut fonctionner correctement(plus ou moins bien selon le type de pilote),ce n'est pas le cas du Régulateur d'allure qui sur certains bateaux se révélera complètement inadapté.

18 nov. 2019
3

Le regulateur d'allure impose a mon sens une exigence assez saine, bien regler ses voiles, avoir la toile du temps, choses auxquelles on prête moins attention avec le coté presse bouton du pilote automatique, et quand quand il s'agit d'un pilote léger sur barre franche avec vérin electromecanique, celui-ci s'use et finit avec des roulements de la vis sans fin en vrac ...
Et puis il a lui-même des finesses de reglages qui permettent d'améliorer le comportement.
Sur mon Windpilot par exemple j'ai essayé différents points d'accroche des drosses sur la barre franche:
Plus sur l'avant de la barre =plus de force de reaction mais moins d'angle de contrôle de barre
Plus sur l'arrière ( plus proche de l'axe de barre) ='moins de force de réaction mais plus d'angle,
Et ça donne des resultats tres différents, adaptables a différentes situations.
A tel point que j'ai envisagé un moment de faire un système de rail coulissant sur la barre pour y ajuster facilement ce point de fixation des drosses.

Un reglage gain et angle de barre, en somme .....

En tout cas grâce a mon regul, j'ai quand même souvent bien dormi , en solitaire.

18 nov. 2019
0

"A tel point que j'ai envisagé un moment de faire un système de rail coulissant sur la barre pour y ajuster facilement ce point de fixation des drosses."
Je n'y avais pas pensé, mais en effet, ça me semble une très bonne idée.

Sur mon nouveau canot, il y a un Cap Horn, je vais pouvoir comparer avec le Windpilot que j'avais avant, même si les bateaux sont très différents (HR 31 versus Ovni 32).

18 nov. 2019
0

Le système atoms pour barre à roue a aussi différents diamètres fixés sur la roue (équivalent à la position du rail sur la barre) .

18 nov. 201916 juin 2020
0

Je viens de retrouver une photo de mon Sing-sing d'il y a 36 ans; j'avais déjà posé un rail sous la barre.... :-p

18 nov. 201918 nov. 2019
1

Ben oui, la 1ère photo était en fait en l'honneur de mon petit invité, pas pour la barre :reflechi:

La 2ème prise à Porto-Santo, dans le fond on voit Madère, il n'y avait pas encore de port à Porto Santo, c'était au mouillage (assez rouleur) devant la grande plage près de l'appontement de Villa Baleira...
Pas encore de marina à Funchal non plus, on mouillait embossés (tête et cul) dans le port de commerce par 20 mètres de fond en avant des corps-morts des locaux du club.

18 nov. 2019
0

l'ovni 32 en jouant sur la dérive il est sur des rails
et le hr la crène est très bien équilibrée .
donc dans les deux cas ,ça devrait fonctionner farpétement
alain

18 nov. 201916 juin 2020
2

Mais le rail sous la barre, il y a longtemps que c'est fait (peut-être 20ans) pour moi ça fait tout simplement parti du système, indispensable...

18 nov. 2019
1

Le petit oiseau n'etait pas encore arrive :-)

18 nov. 201918 nov. 2019
0

Correction, ma mémoire flanche un peu, mais 36 ans après (je ne met pas de légende dans mes albums); c'était en quittant Funchal pour Lanzarote, (donc en route) les iles dans le fond sont les Deserta

18 nov. 2019
3

si les voiles sont mal réglées un pilote auto peut doubler sa conso et son usure surtout au portant ,là ou le régul fera des lacets qui te préviendront qu'il faut faire quelque chose .
mais généralement il barrera mieux que toi surtout au bout d'une heure ou tu commenceras à en avoir assez .
avec un régul on peut diminuer le parc de batteries de service .
alain

18 nov. 2019
0

Holà,
Il y a aussi des bateaux ingérables à certaines allures, qui passent sur leur barre très facilement, c'est l'enfer à gérer, sous pilote ou regul ...
Des bateaux rouleurs comme je t'en peux plus, qui finissent en plus par t'amener en fausse panne,etc ,etc...
J'ai déjà donné merci,et c'est une bonne leçon d'équilibre de route de la carene ,à la gite ...
Le petit pilote tout simple, sans immergé, que l'on voit sur certains vieux posts, marcherait il bien avec un bi safran ou les efforts sont très faibles sur la barre franche ?
Je n'ai l'expérience de conduite que d'un 6,50 en bi safrans, c'est bluffant de facilité et de précision à la barre

18 nov. 2019
0

le seul défaut que je peux lui reprocher c'est le départ au surf si on va plus vite que le vent dans la descente ,mais c'est très rare.
alain

18 nov. 2019
0

Y a t-il quelqu'un pour nous informer combien peut coûter un vrai pilote qui fonctionne tout le temps ? un exemple serait le bien venu.
On a l'impression que c'est un secret.
jj

20 nov. 201920 nov. 2019
0

Aucun secret, il suffit de regarder le catalogue AD par exemple ou d'autres.
Exemple:
Ensemble pilote NKE comprenant
-Un afficheur.
-Un calculateur.
-Un capteur d'angle de barre.
-Un capteur compas.
-Un vérin hydraulique (on peut éventuellement préférer un vérin mécanique)
-Une boîte de connexion bus.
-Bricoles diverses
Le prix de l'ensemble varie de 6600€ à 6800€ pour une poussée variant de 120 kg à 475 kg.

Je suppose que d'autres grandes marques proposant le même type de matos auront des prix sensiblement comparables.

A comparer avec le prix d'un régulateur d'allure neuf.

En terme d'efficacité pure ce type de pilote sera toujours supérieur à un régulateur. A contrario un régulateur d'allure pourra quasiment durer la vie du bateau puisque tout est réparable, ce n'est que de la mécanique, rien de bien sorcier.

Tout dépend du bateau et du budget.

20 nov. 2019
1

Un secret ? Il suffit de regarder les catalogues comme dit BWV988.
J'ai déjà répondu plus haut mébon ...
mon pilote hydraulique Garmin Reactor m'a coûté 3000 euros, avec vérin hydraulique, afficheur tip-top, capteur 9 axes, capteur d'angle de barre, dorsale nmea2000 pour relier tout ça, mode vent réel et vent apparent ...
Le capteur vent LCJ je l'avais déjà.
C'est beaucoup moins cher que NKE qui est sur le marché de niche de la course et des bateaux planeurs. Mais ça ne l'a pas empêché de barrer pendant 28 jours d'une seule traite, et bien sûr beaucoup plus au total, comme par exemple 84 heures sans affaler le spi ...
Là je suis en train d'installer un pilote de secours Pelagic, pour le cas où, qui m'a coûté dans les 1000 euros.

18 nov. 2019
0

En construction amateur il y le flettner a ajouter sur un safran.
J'ai un ami qui utilise cela depuis des années sur son cotre acier de 11 m
Il navigue beaucoup.
Il y avait une vidéo sur le poulpe. Il a traversé avec.
Pour jzmey , j'ai un bisafrans et il n'y a pas vraiment d'efforts mais 4 paliers d'Elton , ça frotte un peu et la barre peut sembler un peu lourde .
Les minis sont munis de NKE sur hydraulique.
Je vais essayer d'en savoir plus .
Leurs safrans sont eux aussi minis

18 nov. 2019
0

et la pile à combustible ...
le pilote nke des courreur vaut le prix de mon bato
et souvent ils en ont deux ,c'est bien les sponsors ,
en ce moment des regul il y en a sur LBC
j'en ai vu un de fixé avec une ancienne presse de HB
sur une chaise ,ça m'a paru intelligent on peut l'enlever ou le mettre en en 5mn
alain

20 nov. 2019
3

J’ai connu le régulateur gamin quand je naviguais avec mon père.
Un système ingénieux mais pas hyper précis dès que le vent était pas bien établit, faire du près serré était pas possible, on parlait plus de près océanique à 40° du VA, et puis par petole, la misère.

Quand on voit le prix d’un de ces bijoux cela fait réfléchir et je pense qu’il faut vivre avec son temps:
-1 bon pilote inboard, vérin hydraulique si projet de transat.
Si projet de solo en transat, ou même équipage réduit prévoir un plan B:
-1 petit pilote de barre franche ou de barre à roue, indépendant du réseau du bord, 100% autonome donc. Choisir un modèle capable de barrer le bateau dans un temps maniable. Dans les petites annonces on en voit souvent passer...

La panne d’energie est quand même rare, et il est facile de s’en prémunir, je dirais même que c’est la base de la préparation d’un bateau hauturier:
-Gréement
-Gouvernail
-Voiles
-Énergie
-Pilotes

Sur la longue route, beaucoup de bateau avec un pilote elec... et pas de panne.
Sur la GGR, que des régulateurs... combien ont été embêtés avec ces régulateurs??
Je dis pas que c’est un mauvais système, mais le pilote électrique est une bonne solution, et seul la redondance assurera une fiabilité quasi parfaite peu importe le système

21 nov. 201921 nov. 2019
0

je ne suis pas sur que Longue Route et GGR soient des bancs d essai representatifs: ils partent avec du materiel neuf, ils l'utilisent deux, trois (?) mois et puis parfois cela casse? ah bon...
On parle d une grosse dizaine de bateaux... combien de centaines de bateaux de croisiere font des centaines de fois les milles par rapport a ces deux evenements, et cela sans souci majeur? Je parle bien des deux systemes indifferencies, pilote electrique ou regulateur. Chacun ses preferences.
.
Juste pour faire l avocat du diable :-) ne pourrait on pas dire que l utilisation des deux systemes dans ces deux evenements mediatises a ete faite d une facon... peut etre pas 100% appropriee?

21 nov. 2019
0

En préparation de mon départ, j’ai acheté le régulateur hydrovane, bien que je sois un béotien en la matière, j’ai vraiment apprécié de naviguer avec ce régulateur. Certes c’est en Méditerranée mais quel pied! C’est en faisant des milles que j’en tirerais son potentiel. Aucun regret pour cet achat. Quand à mon vieux et fidèle pilote auto, il me permet de me soulager pour la navigation côtière si besoins.

21 nov. 2019
3

Certes un sou c'est un sou. Mais sur ce sujet on argue souvent d'un prix élevé de ces systèmes automatiques alors que cela représente un faible pourcentage du prix de l'ensemble du bateau, que c'est un investissement a priori fait une fois et pour longtemps (surtout pour le régulateur), que ce matériel va être utilisé 95% du temps de navigation et qu'il participe grandement à la sécurité de la navigation si on peut avoir confiance en lui. Curieusement on trouve un Bib trop cher, ce qui est une triste vérité, mais on l'achète par obligation, bien qu'il ne servira sans doute jamais, alors qu'on hésite pour un bon PA ou un régulateur qui serviront tout le temps.

21 nov. 201921 nov. 2019
1

Je partage tout à fait l'avis d'outremer, le pilote ou RA, est un élément ESSENTIEL pour tout candidat à des longues traversées. Il doit à mon avis passer bien avant un certain nombre d'autres choses, telles que des éléments de confort, une électronique surabondante etc.
J'ajoute aussi, toujours à mon humble avis que l'installation de ce matériel devrait toujours se faire par le propriétaire, ou qu'au minimum celui-ci accompagne le professionnel qui s'en occupera.

Cedric 1983 a d'ailleurs parfaitement résumé plus haut les éléments importants dans la préparation d'un bateau hauturier, le reste étant relativement secondaire.

21 nov. 2019
0

Acheter un modèle pour lequel vous trouver les pièces d'usure en remplacement.
D'Aries je suis passé à Wind-pilot. Le hollandais qui est censé vous vendre les pièces de l 'Aries............. À oublier.

21 nov. 2019
0

Pour le WindPilot, une fois je suis arrive a Horta et un monsieur mandate par Peter est passe a bord pour faire une sorte de controle technique, tout gratuit et de son initiative. A priori il passe voir tous les bateaux qui en ont un.
Cela donne une bonne excuse pour y retourner :-)

21 nov. 2019
0

Bonjour,

J'ai un Navik premier du nom et un pilote st 4000 sur mon 32 pieds
Je n'embarque le régulateur d'allure que lorsque je pars au large, il me faut 20mn pour le monter ou le démonter .
Très sincèrement , il marche très bien et dans certains cas il travaille bien mieux que le pilote comme dans une mer formée avec génois tangonné par exemple, il fait le job silencieusement.
Par contre :
par vent arrière faible, pétole ou moteur, ça ne marche pas
Il ramasse tout les goémons qui flottent et donc avec les sargasses je ne sais pas si ce serait très efficace
Dans les port il est à la merci de tout les chocs, et au mouillage, il encombre la jupe.
En plus le navik a un un inconvénient :il est très difficile d'enlever et de remettre la pale immergée en mer des que ça bouge.
Lorsque j'arrive en côtier , je relève la pâle immergée dans le premier port et je ne l'utilise plus.
Donc pour répondre à ta question, je dirais : pas indispensable mais c'est bien d'avoir les deux

21 nov. 2019
0

Bonsoir, je profite de ce fil pour demander un renseignement sur l'Hydrovane que j'ai acheté mais pas encore installé: mon bateau est un cc, comment fait on pour éviter un casier, par exemple, avec cet engin, sachant qu'il faut un certain temps pour y accéder depuis le cockpit?
Sinon, ce qui m'a decidé à acheter un RA, c'est d'abord la panne de mon PA. On était 4 à bord, heureusement. C'est la carte qui était hs, 1200€ d'occasion garantie 6 mois. Le PA avait 7 ans. Marque japonaise.

21 nov. 2019
1

La surface du safran de l'hydrovane est moindre que celle du safran du bateau. Ainsi en cas d'urgence tu peux utiliser ta barre pour éviter un casier. Le régul essaiera de corriger mais ne pourra pas. Une fois le casier évité tu reprends ta route, et le régulateur reprendra son travail.

21 nov. 2019
0

Merci!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (48)

L'eau de l'Aude là

mars 2021