Régulateur d'allure et voiliers actuels

Bonjour à tous,
J'aimerais avoir avoir votre avis sur l'utilisation et le rendu d'un régulateur d'allure avec les coques modernes.
C'est à dire arrière putôt large, safran suspendu et quille à bulbe.
Pensez vous que ce genre de voiliers est plus difficile à stabiliser sous RA, risques de lacets notamment?
Les réactions du RA, Windpilot ou Caphorn par exemple seront elles bien adaptées?
Merci pour vos avis et expériences dans ce domaine.
Daniel

L'équipage
19 déc. 2012
19 déc. 2012
0

Asmer beaufort sur un RM 10.50 ainsi qu'un PA IB :

le régulateur fait parfaitement son job, mais sera moins tolérant à la surcharge vélique du bateau, mais si le bateau est correctement voilé et réglé pawni pwoblem

AMHA, si c'est pour naviguer loin...avoir les 2 ........

19 déc. 2012
5

Tout dépend de ce que tu appelle une coque moderne.

Un régulateur d’allure installé sur un bateau de croisière moderne, même s’il s’agit d’un bateau performant, doit fonctionner sans problème.

Par contre, s’il s’agit d’un bateau capable de fortes accélérations avec des variations de vitesses rapides et importantes, occasionnant de fortes variations de vent apparent, alors là le pauvre régulateur risque de se mélanger les crayons, et de ne plus savoir où il habite !

Cela dit, sur certains bateaux, et dans une optique de croisière tranquille, il est toujours possible de calmer les ardeurs dudit bateau de façon à le réconcilier avec le fonctionnement du régulateur.
;-)

19 déc. 2012
0

bonne réponse.

Au près ça ne doit pas poser de souci

19 déc. 2012
0

J'entends par coque moderne un course croisière type Dehler32. Le RA sera-t-il adapté à une transat et retour?
Michel , ton choix d'un RA et pilote par quoi a-t-il été guidé? Consommation électrique, esprit écologique ...?

19 déc. 2012
1

Lorsque nous avons acheté le bato, il était pourvu d'un PA in board ST 6000 qq chose

et c'est très bien au moteur et par tout petit temps, voir éventuellement dans du très très gros temps, mais cela reste de l’électronique que je ne sais pas réparer :non:

Le RA est uniquement de la mécanique, réparable par soi même, voire partout dans le monde chez un artisan

Quand nous avions fait notre route du laitier en 87/88, nous n'avions qu'un RA Atoms qui a barré environ 90% du temps, mais barrer au moteur beurkkkk et dans le gros mauvais temps, je préfère être à l’intérieur, mais à l'époque nous n'étions pas en mesure de financer un PA...

Une soudure du RA a cassé entre Mindelo et Praia : une fois à terre , nous sommes allé au consulat do Brazil pour nos visas do brazil et nous lui avosn expliqué notre besoin de trouver un soudeur inox
Nous étions au mouillage pas loin d'un mousquetaire club de Cherbourg, qui avait 3
baguette de soudure à l'arc inox !!!! et qui nous en a donné une..
Nous sommes parti ensuite dans la voiture du consul, chercher Clito ( et oui c'était son nom) dans tous les bar de Praia, et nous l'avons trouvé............
Donné la pièce et la baguette à souder à Clito, et RdV le lendemain matin sur la plage, où nous avons rencontré Clito et notre pièce ressoudée pour 3 francs 6 sous, amis bon ensuite nous avons sympathisé et remercié +++ mais ça c'est perso

nous avons aussi passé des heures et des heures avec un Scotch baptisé Silence à jouer des parties de tarots mémorables....

Il y a même un allure 40 part de CH avec juste un PA, ( nous avions sympathisé et je leur avais dit ; partez avec un RA....il sont tombés en panne d'électriciti devant l’Espagne... cela a finit par un remorquage !!!! )

Excusez moi je suis parti dans mes souvenirs...........

Bref, un RA , cela se répare partout, même si cela ne tombe rarement en panne... et cela ne fait pas de bruit.et ne consomme pas d'électrons ! !!

Par contre sur des catamarans ou tri , sur lesquels je n'ai jamais navigué, je suppose que les RA ne doivent pas fonctionner, mais sur un DH 32 aucun problème

Miguel

PS je pense que j'ai été un peu long, mais l'autonomie en grand voyage est pour nous primordiale !!

19 déc. 2012
2

Un régulateur d'allure n'aura aucune difficulté à barrer un Dehler 32.
Je pense que le régulateur d'allure attire certains esprits plus que d'autres.
Le coté entité parfaitement autonome.
Beauoup lui donne un petit nom.

19 déc. 201219 déc. 2012
0

Perso j’aime bien les RA.

Pourtant, en termes de performances pures, je suis convaincu qu’un très bon pilote électrique est plus performant qu’un RA. Je précise que j’entends par très bon pilote électrique, un pilote du type de ceux utilisés en course type figaro, imoca, etc.
Par contre le RA sera plus performant qu’un pilote électrique basique, qui lui, barre comme un mauvais barreur débutant à qui on indique un cap.

Maintenant il y a le budget. Un très bon pilote électrique coûte un bras, et est, comme tout ce qui est électronique, consommable, à savoir que tôt ou tard, et de manière certaine, il tombera en panne, même si aujourd’hui ils sont de plus en plus fiables (voir le vendée globe par exemple), alors qu’un bon RA est quasi éternel, et peut toujours se réparer avec les moyens du bord.

A titre personnel, pour un programme de grande croisière, et si j’étais riche, j’aurai deux très bons pilotes électriques. On suppose évidemment que j’aurai les moyens de les réparer, voir de les remplacer.On peut toujours rêver...
Mais comme je ne suis pas riche, je choisirai plutôt un RA, plus un pilote électrique basique pour les navs au moteur et/ou le petit temps.

;-)

19 déc. 2012
1

Exact! Mais un bon régulateur d'allure coûte une jambe...

:jelaferme:

18 mar. 2021
0

à peu près autant qu'un pilote in-board électronique : 3500 €.

19 déc. 2012
0

Je doute qu’un RA coûte aussi cher qu’un PA haut de gamme, mais même si c’était le cas ce choix pourrait se justifier pour l’achat d’un engin qui durera aussi longtemps que le bateau, contrairement à un PA.
Pour info j’ai eu un navik qui, malgré une réputation de relative fragilité, s’est quand même tapé trois traversées de l’atlantique, une du pacifique, une nav Bretagne/Afrique, sans compter plusieurs circonvolutions diverses et variées. J’ai juste eu une petite soudure à faire faire sur le pendulum, et bien sûr je remplaçais régulièrement les pièces d’usures. Je précise quand même que les bateaux sur lesquels était installés ce navik étaient de petite taille (entre 6 et 8 mètres).

:-)

19 déc. 2012
1

Tu résumes très bien la problématique.

Il est clair qu'un très bon P.A barrera mieux au portant qu'un R.A.
Mais pour celui qui veut tailler la route, loin et longtemps, le régulateur reste un produit très très fiable et 100% autonome.

Pour la future installation de mon Navik, je compte bien cette fois-ci bidouiller un système qui permette de brancher le P.A sur le R.A.
Ce qui me permettrait d'acheter un modèle entrée de gamme, et baisserait la consommation électrique du bord.

19 déc. 201219 déc. 2012
0

J'ai un montage qui permet de commander le R.A avec un P.A, ça fonctionne trés bien : montage prévu d'origine sur le Windpilot.

Je me sers beaucoup du régulareur, même sur des petits trajets.

20 déc. 2012
0

c'ezt plus facile sur l'atoms que sur le navik pour mettre un pilote electronque bien que plastimo vendait un systeme avec moteur adaptable sur le navik .
LA GROSSE DIFFERENCE entre le RA et le PA c'est que ce dernier suit un cap et l'autre le vent ce qui n'est pas du tout la meme chose
mais il faudrait un systeme qui previent :par exemple si le cap devie de 20° ,ce genre d'appareil existait mais on ne le trouve plus .
pour avoir utilié les deux je trouve que le RA barre Mieux que le PA
meme avec giro ,il est surtout beaucoup plus pûissant et réactif.
alain

19 déc. 201219 déc. 2012
0

j'ai les deux (windpilot et pilote électrique sur secteur), moteur ou petits trajets pilote électrique, long trajets le régulateur (je prends la barre juste pour le plaisir ou petit vent).
J'en suis tellement content que une des premières choses que je regarde dans un potentiel nouveau bateau est la possibilité de mettre le régulateur à l'arrière, donc exit tableaux arrière ouvrants, échelles de bain dans le milieu, trous énormes pour annexes ou survies, etc etc

ps bateau plastoc années '80 Sun-machin

19 déc. 2012
0

Aucun problème sur nos bateaux de "croisières". Sur mon Sun Odyssey 31, un Windpilot Pacific. 99 % du temps c'est lui qui barre. Vent arrière sous spi, ou voiles en ciseaux avec le génois tangonner... au près, au largue; Au moteur, mon vieux Navico. Comme roberto, si je change de bateau, c'est la première chose que l'achète... Un bon livre sur le sujet, téléchargement gratuit sur le site Windpilot : "sous la voile", explications et décryptage du fonctionnement des pilotes électriques et des régulateurs d'allures.

20 déc. 2012
1

Lors d'une traversée récente et musclée entre Stavanger et Borkum, si nous n'avions pas été équipé d'un Windpilot Pacific, nous aurions sans doute vécu "l'enfer", notre pilote auto ayant rendu l'âme (paix à lui).
Il a parfaitement fait son travail bien que nous n'avions uniquement la trinquette à poste.
Par contre, je vais réinvestir dans un nouveau calculateur de pilote inboard en complément, les 2 "outils" sont complémentaires en fonction des conditions rencontrées.
Le Windpilot me semble avoir le très gros avantage d'être très simple..
Bon choix.

21 déc. 2012
0

Bonjour Aliguen,

J'ai également installé un RA Windpilot Pacific sur mon Granada 31 et je me demande si l'installation du HB de l'annexe sur le balcon arrière, mâtereau pour l'éolienne,...etc, ne risque pas trop de perturber le flux sur l'aérien du RA (notamment dans les bord de près) ???
En regardant ta photo, je me suis dis que tu aurais au moins un début de réponse !?
Peut-être aussi que le RA est suffisamment éloigné du "fourbis" ??? Jupe arrière ??

21 déc. 2012
0

Merci Mic. et Rob. pour vos indications et expériences.
J'aurais franchement du mal à me passer du RA, de son efficacité, de son indépendance et, comme le souligne MN31, de son silence !!!

21 déc. 2012
0

J'ai la même config. En fait l'aérien est au-dessus du moteur hors-bord mais subit l'influence du portique ou de mâtereaux. Mais comme il travaille avec son vent apparent (même s'il n'est pas le même que celui ressenti dans le cockpit), il fonctionnera parfaitement.

De plus, quand le RA est le plus nécessaire, du travers au vent arrière, il n'y a pas de perturbation. Au près, en fait, si le voilier est bien réglé, le RA ne sert pour ainsi dire à rien.

21 déc. 2012
0

windpilot pacific aussi: dans mon cas le portique ne gêne pas du tout l'aérien, ni les panneaux solaires. Le hors bord sur le balcon arrière (disons avec hélice qui regarde en arrière) par contre n'est pas bon, surtout quand le vent est faible je vois clairement l'aérien qui ne peut pas faire son travail; je déplace mon hors-bord sur le coté du balcon (donc hélice qui regarde vers le côté et tout fonctionne bien

0

ça j'ai fait une grosse con...ie quand j'ai vendu le windpilot avec le gib sea ....
avec ton nouveau pilote tu ne vas peut-êtreplus en avoir besoin ?
:topla:

au fait pour le pilote j'ai acheté l'option gyro fabriquée par un gars qui le propose parfois ici. Je te tiendrai au courant si cela change quelque chose.

cordialement
Hubert, de Cherbourg

21 déc. 2012
0

Non Hubert ce n'est pas une grosse con....
sinon le bateau ne valait rien!! :mdr: :mdr:

20 déc. 2012
0

tout ça dépend du programme de nav mais je suis totalement convaincu par le régulateur d'allure et notamment par l'hydrovane. C'est cher, aussi cher sinon plus qu'un très bon pilote électrique mais totalement autonome de la barre ; sert aussi de barre de secours en cas de pépin et de plus on peut lui adjoindre très facilement un petit pilote éléctrique style 2000 ou petit simrad ce qui est bien plus économique que d'avoir et le régulateur et un "gros" pilote électrique.

18 mar. 2021
0

L,Hydrovane avec certains voiliers ,c'est pas la joie .
Et s'il est derrière l'hélice ,faut pas forcer au moteur.
Difficile d'enlever facilement la pale et encore moins la remettre.
Bruyant au mouillage.
Il n'y a rien de parfait !!!

21 déc. 2012
1

Pas grand chose à ajouter, moi aussi c'est la première chose que je regarde si je dois voyager longtemps sur un voilier. Je suis un inconditionnel du RA pour son silence, son efficacité jusque des 10 ou 11 Beaufort (au moins, après je ne sais pas!), pour sa facilité de réparation (mais en 60.000 NM je n'ai jamais rien du réparer)...

En plus aux posts précédants, je peux confirmer que dans certains cas un RA fonctionnera aussi sur un cata. En l'occurance pour une transat avec un PDQ 36.

21 déc. 2012
2

Je me permets de souligner que le SILENCE de fonctionnement est un atout très important en longue traversée, en particulier quand on dort au dessous... les couinements d'un PA sont insupportables dans la durée.

Un autre sujet, mais concernant les bruits pénibles : les arrivées d'eau douce par pompes électriques ! Super pénible pour celui qui n'est pas de quart en pleine nuit. Vive les pompes à pied !
;-)

21 déc. 201221 déc. 2012
0

il suffit de mettre des boules Quiès!

21 déc. 2012
0

Hello,
Micmarin,tu dis" dans certains cas un Ra fonctionnera aussi sur un cata"...quelles sont les conditions à réunir?

21 déc. 2012
0

heu...je pense que mon naviplane peut être catalogué dans la rubrique...plutôt sage!!! :-D je ne pense pas arriver à le mettre sur un flotteur un jour!
Par contre,il y a l'annexe sur les bossoirs...ça risque pas de le perturber? :reflechi:

21 déc. 2012
0

Si je peux me permettre de te donner mons avis, je dirai que ça dépend du type de cata.
S’il s’agit d’un cata « sage », ça peut fonctionner, mais s’il s’agit d’un cata performant capable d’accélérations brutales générant des variations de vent apparent importantes, ça va merder.
;-)

21 déc. 2012
0

Salut Patrick,
Je dis dans certain cas parce que mon experience se limite a un cata et une transat et que je ne veux pas generaliser. Comme dis boatlover le PDQ est un cata sage, tres stable sur sa route, sur un rail.

Il y avait une liaison entre les safrans, liaison reliee au pendulum et par un long axe avec l'aerien qui se trouvait plus haut que bossoir, casquette et bimini. Je ne peux mettre de photos maintenant, mais j'en deja postees sur le forum.

Michel

22 déc. 2012
0

Hello Michel,
Merci pour le lien...si j'ai bien compris,avec ce montage(aérien au dessus des bossoirs-panneaux,etc...),ce serait jouable...
Je vais étudier ça...le pilote est performant,mais ça permettrait de le soulager...

21 déc. 2012
0

L'avantage du RA, c'est que, contrairement à la barre à roue, il semble faire l'unanimité!

21 déc. 2012
0

Nous aussi on a un RA (Asmer Beaufort) pour 90% des situations, et un PA de base pour la marche au moteur (donc pas de soucis de conso électrique).

Silence, autonomie, réparabilité, et surtout, surtout fiabilité même par très gros temps.

Pour la petite histoire, nous avons eu un endommagement de notre RA cet été en Norvège, quelqu'un a tapé dans notre arrière en notre absence: même handicapé à 50% (débattement limité suite à torsion de la transmission) le RA nous a ramenés à la maison, à travers les conditions difficiles de la mer du nord. Chapeau.

21 déc. 2012
0

Bonsoir, avez-vous l'expérience de régulateurs d'allure déportés, et si oui lesquels, et cela fonctionne t-il aussi bien. Merci.

18 mar. 2021
0

Sur mon Selection 37, j'ai installé un Beaufort, décalé de 15 cm sur babord. No problemo.
Le régulateur d'allure fonctionne jusqu'à 9 noeuds. Si le bateau part en surf à cause d'une mer formée, je ne l'utilise plus et je bascule sur le Pelagic.

22 déc. 2012
0

la question suivante pourrait ètre : lequel choisir !
il y en a de toutes sortes et à tous les prix ...
ainsi que pas mal d'occases dans tous les états

22 déc. 2012
0

Je suis toujours parti du principe que pour mon bateau le regul est indipensable. J'aime les longue nav, j'aime pas barrer des heures et des heures, je suis la moitie (ou meme plus) du temps en solo, j'aime ne pas devoir gerer la charge electrique, donc ne pas consommer, ... Donc c'est un poste pour lequel je ne regarde pas a la depense.

Point suivant, veut-on un systeme completement autonome, donc avec safran auxiliaire. Sur La Misericorde j'ai dis oui, sur Euronav Belgica j'ai dis non. Les deux fonctionnent parfaitement.

Enfin, j'ai choisi un systeme eprouve et hyper simple, le windpilot.

La transat que j'ai fait avec le cata et le regul cap horn ne m'a pas convaincu : aller changer l'aerien parce qu'il y en a un pour les vents faibles et l'autre pour les plus forts, a partir de 6 B. Passer la vis, serrer le petit ecrou papillon dans du six , quelle gymnastique... Et puis le reglage de reactivite avec un petit sandow et un espece de bouton pinceur comme sur les capuches des K Way... Quel bricolage... Meme si cela a parfaitement fonctionne.

Mais souvent j'ai regrette mon WP. Tu inclines l'aerien en fonction du vent avec une grande poignee et pas un petit ecrou papillon, tu mets le cap et fini!

16 mar. 2021
0

Ce fil a presque dix ans, mais les RA sont toujours les mêmes; comme Michel, je regrette le Wind Pilot que j'avais sur le HR31 : j'ai acheté un Ovni 32 d'occasion équipé d'un Cap Horn, je ne suis pas encore arrivé à m'en servir correctement : en particulier, j'ai du mal avec la fixation de la pale immergée, maintenue par un petit sandow, difficile à mettre en place et acrobatique à repositionner dans le cas où elle saute.
Qui a éprouvé ce problème et trouvé une solution ? Merci!

18 mar. 2021
0

Une photo extraite de la notice du système de fixation de la pale immergée :

18 mar. 2021
0

J'ai le même système sur mon Beaufort. C'est un élastique qui fait trois tours entre deux axes, l'un sur la pale, l'autre sur la barre verticale du régulateur.
Autant, il est facile de mettre les deux premiers tours de la boucle, autant le troisième est délicat. Pour cela, j'ai ajouté une boucle de garcette servant de poignée à la troisième boucle. Cela falicite grandement la mise en place.

18 mar. 2021
0

Très bonne idée, cette boucle! je vais copier, merci!

22 déc. 2012
0

bien d'accord Michel, il y a des postes ou les économies n'en sont pas, ...
et les pacific light et "normal" ne sont pas les plus chers

22 déc. 201216 juin 2020
0

Je suis sur un voilier en CP de 8M par 3,20 coque moderne , le navik marche tres bien ,
d ailleur c est ce qui faut pour un bateau de 6 a 10 m , ils sont beaucoup plus stable dans le petit temp et en vent arriere grace a son petit ailerons sur le fletner,
il y a deux gammes le navik et le super navik! qui a une pelle plus grande ; moi personnellement j ai trouvé un navik et j ai agrandi le tube inox en manchonant;
PS : il y en a un a vendre a occasstillage a Antibes!

22 déc. 2012
0

idem sur mon gib sea 106 (10.75 m par 3.6m), un navik d'occase, j'ai mis un certain temps à le mettre au point + de petites modifs et depuis impec. sur ce modèle avec fletner la vitesse lui donne au contraire plus de puissance..

18 mar. 2021
0

Occastillage est toujours ouvert ??

18 mar. 2021
2

ce qu'il y a de bien sur les nouveaux voiliers c'est que pour accrocher les poulies de renvoi il y a les poignées de chaque coté ...
alain mdr

18 mar. 2021
0

Les Wind Pilot me paraissent les plus aboutis en termes de fiabilité, d'encombrement, de support après-vente. J'ai un Beaufort, il ne me semble pas très costaud, mais il fait très bien le job.
Pour la fiabilité, la dernière Golden Globe a été un essai grandeur nature sur des bateaux similaires, dans les conditions les plus difficiles. Le wind pilot s'en sort très bien, sans pour autant être un truc énorme comme l'hydrovane.
windpilot.com[...]report/

En termes d'encombrement, il se démonte en 5 min.
Pour mon prochain bateau, ce sera un Wind Pilot !

18 mar. 2021
0

Très bon choix , ce pilote (Windows pilot ) . donne toute satisfaction, surtout au portant quand ça cavale très fort tangonné dans une mer formée Temps de réponse rapide, et puissance pour tenir le bateau .. de plus Peter est d’une compétence et d’une gentillesse incroyable, comme ses fabrications , on peut compter sur lui👍

18 mar. 2021
1

Bonjour, je viens de commander un hydrovane avec safran pour mon sharki( 39 pieds Amel )Et enfin j’espère profiter du silence et l autonomie! ....a suivre

18 mar. 2021
-1

Avec le temps et l'usure ,l'immergé n'est pas silencieux au mouillage.

18 mar. 2021
1

Sur l'Atoms, il suffit de le remonter avec le petit bout prévu... ou alors on l'enlève carrément !

18 mar. 202118 mar. 2021
1

L'Hydrovane : il semble que ce soit le meilleur sur le marché actuellement, mais c'est cher...

18 mar. 2021
1

je suis un inconditionnel des régulateurs d'allures ,et pourtant je n'en ai pas
je ne navigue qu'en méditerranée ,donc même au milieu je suis à 100mn d'un port
donc si j'ai une panne de pilote ,je barrerais même si je mets 2 jours ,c'est faisable .
par contre pour le pilote j'ai mis du lourd ,garmin réactor avec vérin hydraulique robertson
mais si j'avais des ambitions hauturières c'est le premier équipement que j'installerais
un pacific light ,ou un qui agit directement sur le secteur de barre genre cap horn ..
je crois que produire de l'énergie c'est bien ,mais l'économiser c'est mieux en sécurisant
les points essentiels .comme le frigo pour garder le rosé au frais .
j'ai la chance d'avoir un voilier qui au portant est sur des rails et qui remonte barre amarrée .
tiens je vous mets une photo qui date d'hier et qui me plait beaucoup

18 mar. 2021
0

Il y a eu un trimaran célèbre avec RA

18 mar. 2021
0

ça ne lui a porté chance!!

2

Par contre le Wind pilot ça porte chance !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (80)

mars 2021