Régler l'amarrage de l'ex proprio

Hello,
Revenu à mon bateau pour gérer quelques trucs, et mieux le connaître, l'amarrage du bateau à quai me pose quelques problèmes, ne serait-ce que pour remonter à bord ou descendre, y compris mes affaires. J'avais déjà remarqué à mon arrivée que l'amarrage du bateau est très long par rapport à la plupart sur place , donc il est très éloigné du quai. Si je fais un amarrage court temporaire, comme l'avait fait l'ancien propriétaire lors de la visite, il est plus facile de monter et descendre du bateau avec l'amarrage avant central attaché pour rapprocher la proue du quai, mais il glisse du chaumard , et s'use très rapidement à l'avant du bateau, et heurte l'étai et l'enrouleur. J'ai navigué sur pas mal de bateaux mais je n'ai jamais vu ce genre d'amarrage très loin du quai, où il faut tirer très fort à chaque fois pour ramener le bateau au quai, puisque les deux amarres arrières tirent et eloignent constamment
le bateau du quai, donc souvent difficile de monter à bord, pas assez de temps pour le faire, sans amarrer cette corde avant qu'elle ne soit endommagée. Et bien sûr si je peux éviter de tomber dans l'eau froide, c'est mieux;). Si certains ont un avis ou une solution, merci d'avance!

L'équipage
09 jan. 2021
09 jan. 2021
1

Bonjour Creek

Ouvre l'angle de tes pointes avant,exemple les fixer sur les taquet de ponton de tes amarre arrières.

Le Moko


09 jan. 2021
0

Merci pour ta réponse, je verrai si ça peut être une solution!


09 jan. 2021
2

un petit palan 4 brins avec un coinceur pour approcher le voilier quand on est à bord
Alain


faby9:C'est ce que je fais régulièrement quand je suis à quai : un bout sur deux vieilles poulies dont une double avec coinçeur, utilisable à partir du quai comme de la jupe. On relève la passerelle, on décoince le bout, le voilier s'éloigne gentiment du quai. A l'inverse, on récupère facilement le bout, on le coince, on baisse la passerelle. ·le 09 jan. 2021 19:21
09 jan. 2021
2

Ben... Rapproche-le 🤔


creek:Tu n as pas compris je pense l explication. Le bateau est tiré constamment vers l arrière par deux amarres, donc même en le rapprochant un peu du bord, il repart en arrière aussitôt. Pas le temps de monter a bord. Et le laisser trop pres du bord n est pas trop conseillé non plus ,,avec le marnage et pour eviter que le bateau tape souvent le quai ·le 10 jan. 2021 02:05
Kobaia:J'ai vu les poteaux en arrière plan et j'ai conclu au marnage. T'es amarres arrières ont presque à la verticale. Ne peux tu y donner du mou et reprendre à l'avant, sans que ton bateau touche le quai ? Comme tu as un siège de balcon, tu pourrais faire une passerelle pour monter à bord ? ·le 11 jan. 2021 09:55
creek:Hello, merci pour tes suggestions. J ai vérifié les amarres arrieres, et il n y a pas assez de longueur pour donner du mou. Elles sont attachées à une pendille je pense, corps mort au fond de la rivière. Mais il y a quand même pas trop de tensions, pour rapprocher assez l étrave du quai, même s il tire vite sur l arrière en libérant l amarré avant. Pour l instant j essayerai l' option d un système d amarrage avant pour rapprocher et reculer le bateau à volonté, du quai ou du bateau, avec palan ou autres bricolages·le 11 jan. 2021 10:46
09 jan. 2021
0

Il faudrait voir plus large, mais j'ai pas l'impression que les voisins sont proches du quai non plus.
Peut être ce serait un indice.
La solution de fritz est pas mal, j'aime bien l'idée.


09 jan. 2021
0

Bonjour,
Je vais peu-être dire une clownerie, ce ne sera pas la première sur HeO, mais ce ne serait pas plus simple de le mettre poupe au quai pour monter à bord ?...
Cordialement
Michel


Acheneau:J'aime bien le nom du bateau. Çà me rappelle ma jeunesse.Patrouilleur "Canopus", Fort de France, 1984-1985.·le 09 jan. 2021 21:12
09 jan. 2021
1

Bonsoir
Y a t il un grand marnage ? Cela pourrait expliquer qu'il faille laisser pas mal de longueur a l'avant pour éviter que par grande marée basse le bateau soit trop près du quai, voire pendu sur son amare avant, ou plus simplement que les amarres sortent des chomard.


09 jan. 2021
0

Hello, oui il y a un marnage assez important je pense, donc le mieux serait que je puisse régler moi-même la position du bateau par rapport au quai au moins le temps de monter à bord et de descendre . Et de le laisser s'éloigner du quai le reste du temps . Pour l'instant je n'ai pas trouvé la solution ou ce que faisait l'ex proprio pour grimper à bord facilement , y compris avec ses affaires . Peut-être l'idée d un palan est intéressante, mais ça m'étonnerait que ce soit l'option utilisée par l ancien proprio . Et pour mettre le bateau cul à quai je ne pense pas non plus que ce soit le bon choix , aucun bateau sur place n'est dans cette position . Le mieux est peut-être de relâcher les amarres arrière qui tirent constamment le bateau loin du quai , et donc m empeche de monter a bord avec assez de temps ,mais je n'ai pas encore trouvé la solution à ce niveau


10 jan. 2021
1

Hello

une solution de compromis : lâcher un peu de l'arrière, grosso modo pour juste réduire de moitié la distance. Il te sera ensuite plus facile de rapprocher l'avant en tendant sur un bout laissé à poste et sans tension (palan avec coinceur ou pas)le temps de monter à bord et de relacher l'arrière un peu plus pour permettre le transfert de tes affaires et/ou de tes passagers.

On avait un peu le même probleme à Port Miou : obligés de laisser le bateau loin du ponton mais on pouvait passer par celui du voisin, là cela semble compliqué


10 jan. 2021
0

Et mettre une petite annexe entre le quai et le bateau ?


10 jan. 2021
1

Les amarres arrière pourraient passer dans des poulies fixer aux bouées et être ramenées sur les taquets, bittes ou bollards du quai.
Pour embarquer il suffit de donner du mou à l'arrière depuis le quai.
Pour écarter le bateau, il faudrait juste raccourcir et régler l'amarrage arrière depuis le quai.

Un peu comme les cordes à linge en travers des rues dans les pays du sud de l'Europe.

Mettre la poupe côté quai fait que l'intimité du bord est détériorée, en plus cela peut conduire à ce que le safran soit trop près du fond à marée basse.


10 jan. 2021
0

On parle marnage et sur les photos, ça ressemble fort au Languedoc Roussillon...
70 cm ds le pire des cas si on est bien.en med

Pour moi, le bateau au repos est bien trop loin du quai et devrait plutot etre au milieu au repos.
Donc allonger l arrière et pas au delà du milieu.

Sur une des photos, on voie la sortie du chenal pas bien loin et il est probable que la houle rentre par mauvais vent, donc pas collé sur le quai.

Si c est en atlantique, demande à un voisin voileux, pas moteur (majoritairement moins bon au jeu du j amarre mon bateau)


juliusse:C'est au Japon·le 10 jan. 2021 16:57
10 jan. 2021
1

moui ci c'est Med, il faut garder quand même une distance, pas tant pour le marnage que pour la derive au vent , quan ça soufle, la chaine au bout des pendilles peut bouger surtout quand il n'y à pas de cannots en face ( au cul )
J'opterai pour simple, si en tirant le canot viens, ben met un bout au quai, et une poulie taquet à la ferrure d'étai, et retour au quai . tu tirre et le cannot viens, tu monte le temps que tu veux, et à bord tu relâche en gardant le bout au balcon. pour repartir ( hé oui ça marche aussi à l'envers ) ben tu retires, tu descend, et tu relâche et tu frappe le bout au taquet. quan a tes aussieres, perso mes 11 tonnes les bouffait trés vite . ne les fai pas passer par les filoirs, mais par une poulie exterrieure à 10/20 cm frappée sur le taquet . l'angle de tire reste bon mais plus ouvert, et les vielles poulies éviteront le ragage ...


10 jan. 2021
1

Le palan 4 brins me semble une idée judicieuse, un exemple la:


11 jan. 202111 jan. 2021
0

Hello, merci pour les reponses, intéressantes, entre autre l idée du palan à laquelle j avais pensé , 2 poulies donc gérer mieux la distance voulue autant à bord qu a quai. L ancien proprio m a conseillé une astuce provisoire, frapper une manille/mousqueton, au milieu de l amarre centrale, donc gérer un peu mieux la longueur d amarre voulue , mousqueton à fixer sur un anneau de quai, suivant qu on veut monter à bord souvent ou rester loin du quai un moment, pour nuit à bord entre autre. Bien sûr pour eviter aussi un amarrage court sur la durée, pas adapté à la marée, le marnage sur la fin de cette rivière étant d environ 1 metre en moyenne. Et à l embouchure c est pas la med ni Atlantique, mais le pacifique...lol vu que c est au japon. J essayerai bientôt d améliorer le système du grand père japonais ex proprio, en essayant de me trouver un palan , ou bricoler moi même avec 2 poulies doubles sûrement


faby9:1 poulie double avec coinçeur et 1 poulie simple suffisent.·le 11 jan. 2021 09:19
18 jan. 202118 jan. 2021
0

Hello,
Suite à mon problème d amarrage du bateau par l'avant qui me pose des ennuis pour monter et descendre en solo facilement vu qu'il repart en arrière très vite avec les amarres arrieres (qui n ont pas assez de mou) , j'ai cherché quelques possibilités de poulies ou palans au Japon , bien sûr il y a moins de choix en matériel ou alors aller dans les quelques magasins nautiques spécialisés où un simple palan ou poulie de bateau peut coûter très cher, sinon en cherchant sur les sites plus généralistes ou d'occasion, pas vraiment liés au nautisme, parfois plutot bricolage ou escalade, les rares choses qui pourrait se rapprocher d'une poulie double avec coinceur ne sont pas facile à trouver . Pour parler simplement de poulie ,en images les quelques possibilités pas trop cher que j'ai trouvé sur internet sites japonais, mais pas sûr que ça soit adaptés pour faire un amarrage court sérieux , il n'y a même pas de coinceurs bien sûr, ou c'est a moi de bricoler un systeme qui s en rapproche. Bref, la debrouille...!


faby9:Il n s'agit pas de faire un amarrage, mais de rapprocher très temporairement le bateau du quai.Les poulies ne sont là que pour faciliter l'action.Le taquet coinceur me parait cependant nécessaire, pouvant cependant être remplacé par un noeud de voleur.·le 18 jan. 2021 12:19
creek:Oui bien sûr je pense aussi que les poulies facilite avant tout la démultiplication de l'effort, et il me semble aussi qu'un taquet coinceur reste le plus utile dans ce genre d'action pour monter-descendre en laissant le bateau proche temporairement et le détacher depuis le bateau ou le quai d'un simple geste en defaisant du coinceur . Je verrai si je trouve un taquet coinceur au moins , et au moins une poulie ou deux, meme simples pas trop chers. Le noeud de voleur on sait jamais! je vais me renseigner un peu sur celui là . Merci encore pour tes conseils intéressants·le 18 jan. 2021 12:55
18 jan. 202118 jan. 2021
1

J'utilise ceci : cela se fait et se défait facilement.


18 jan. 202118 jan. 2021
0

Je connais bien sur, même individuellement ce genre de poulie coûte pas mal cher au Japon je trouve ,autour de 90 € minimum , en tout cas en commerces nautiques et très peu d'occasions .
Un de mes contacts, une américaine et qui a un Yamaha 30 à Fukuoka a réussi à trouver ce genre de poulie et palan sur les écoutes de grand-voile de dinghy abandonnés, pres de son port . Mais il faut trouver l occas. C'est pour ça que je pensais à l'option d'utiliser deux poulie double plutôt standard de bricolage et fixer sur une un taquet coinceur pas très cher non plus , ou fixer a le taquet vers l etrave peut-etre, mais pas sûr que ce soit très pratique ni efficace! A voir . Sinon , retour à la carte de credit, lol


1

Bonjour,
Les ports méditerranéens sont vraiment un grand foutoir. Surtout au prix où vous payez la place, c’est un vol manifeste.
J’ose pas imaginer l’ambiance pour embarquer l’avitaillement, les enfants et la belle-mère.
Coluche disait: tant qu’ils trouveront des c... pour payer!
C’est bien mieux organisé en Bretagne: pontons, cat-way.
Bon courage,
Patrice


sc33bcbr:Et je parle pas des pendilles parfois absentes (sympa de l'apprendre apres la manoeuvre) ou pendilles tres sales et rendues fragiles dans certaines conditions météos. En revanche, le prix, lui, est stable et élevé.Malgré ça, en effet, les accès à bord sont souvent périlleux (je rajoute que parfois bien plus haut que le pont)·le 19 jan. 2021 08:16
19 jan. 202119 jan. 2021
0

Hello, comme je disais mon bateau est au Japon sur la côte sud , mais avec un système de pendilles et d amarres arrières aussi ,qui tirent le bateau assez fortement pour l'éloigner du quai , ce qui bien sûr peut être une sécurité mais aussi un problème pour monter à bord sans trop forcer et facilement. L'amarrage dans ce port de pêche est autour de 50 € par mois, ce qui est très raisonnable de mon point de vue, par contre ici, comme ailleurs, il y a pas mal de bateaux plus ou moins laissés à l'abandon par les anciens proprios , même si certains sont en état correct , et je pense que pour l'ancien proprio n'y allait pas beaucoup , donc pour l'amarrage et les facilités pour embarquer ou débarquer, il n'a pas dû trop faire d aménagement et de système très pratique ,surtout en solo. Donc quand j'y reviendrai dans quelques temps j'essaierai d'améliorer ça, sûrement en rallongeant les amarres arrières pour donner du mou avec 2 bouts ajoutés aux boucles ? Peut etre. Et un système pour raccourcir ou rallonger a volonté le cordage à l'avant et faciliter l'embarquement et le débarquement , en pouvant relâcher ensuite le cordage des deux côtés le reste du temps, donc un palan avec coinceur semble la solution la plus pratique. Sinon tester d autres choses..!


20 jan. 2021
0

Sinon j'essayerai peut-etre l'option mousqueton/detache rapide et boucle dans l'amarre avant, pour varier amarrage long ou court ?
Pas sur que ce soit pratique
A voir


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

Souvenir d'été

  • 4.5 (177)

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

novembre 2021