reglementation

navigant estuaire de la gironde, en discutant sur les pontons,un amis contrôle par la gendarmerie
en a profite pour leur demander ou se trouvais la limite de zones de navigation normalement au sud de soulac et la réponse est que la plage est un abris et qu'il pouvais descendre au bassin en restant a moins de 5 milles des cotes quelle que peut étonnée j'aimerais votre avis sur le sujet. je ne voudrais pas voir un bateau beacher avec même 1m de houle

L'équipage
05 sept. 2008
05 sept. 2008
0

comme quoi
même les bleus racontent des co.....ies !!

une plage n'a jamais été considérée comme un abri où on puisse mettre en sécurité un équipage !

t'as essayé d'accoster avec un quillard sur une plage de la côte atlantique après 3 jours de coup de vent de suroit ??

05 sept. 2008
0

Oui !
Avec une dizaine d'ancres affourchées.
Et une annexe amphibie…

05 sept. 2008
0

re
pour sur pour un zodiac apparament la plage est considère comme abris

05 sept. 2008
0

Un abri ?
D'après la Division 240, la nouvelle définition de l'abri est:

"Abri : tout lieu où un navire peut soit accoster soit mouiller en sécurité".

La notion d’abri doit coïncider avec celle de la halte, de manière à ce que l’équipage dispose d’une
capacité d’attente face à la situation qui l’oblige à gagner un abri.

Ce qui peut être considéré comme un abri pour un navire ne pourra l'être pour un autre. Et cet abri convenable un jour J pourra ne plus l'être un autre jour.

Par grand beau et sans houle, la côte landaise peut probablement être considérée comme un éventuel abri pour un cata de sport, par exemple.

En aucun cas, cette côte landaise ne peut être considérée comme un abri pour un habitable.

05 sept. 2008
0

et une *
*

05 sept. 2008
0

De toute façon
bien souvent les gens novices dont tu parles ignorent totalement l'existence d'une réglementation qui les concerneraient....

Alors qu'elle ai une forme ou une autre ne résoudra pas le problème....

05 sept. 2008
0

C'est avec ce genre d'ambiguïté...

...que l'on trouve des petits bateaux à moteur de 4 m et faiblement motorisés au large des passes d'Arcachon ( et d'ailleurs aussi !) avec à bord des gens qui sont complètement novices et en danger potentiel !
On risque d'avoir à déplorer des drames à l'avenir :-(

05 sept. 2008
0

La définition d'un abri....
Bonne citation de Steredenn.
UN abri est donc une notion tout à fait relative, qui dépend à un moment donné de
-caractéristiques du bateau, selon que c'est un pneumatique, un quillard ou un dériveur pour faire simple.
- caractéristiques de la côte.
- exposition de ladite côte au vent et aux vagues à un moment donné. Telle côte identifiable comme abri peut ne plus l'être si le vent tourne.
- dépend aussi de la marée : abri à marée haute ne l'est plus à marée basse et vice versa etc...

Les français ont une fâcheuses tendance à se retrancher derrière la lettre d'une règlementation alors qu'il faut réagir en fonction du bon sens marin, mais tout le monde ne l'a pas et certains se retrancherons derrière ces 6 milles mathématiques.
Je me souviens juste avant la publication officielle de la nouvelle division 240, V&V avait publié une carte des côtes de France, presque partout accessibles dans la limite des 6M!

05 sept. 2008
0

le bloc marine
est supposé remplacer tous les ouvrages règlementaires.

au début , il y a une liasse de reproduction de navicartes portant en pointillés la ligne des 6 M de la côte.

pas mal pour semmer le trouble, non?

05 sept. 2008
0

sans mechanceté ...
mais quand même ...Ce sujet à ete très souvent abordé et il n' a qu' une reponse .
LE BON SENS !!!

pour une foi , la loi laisse le jugement à votre sans marin !
LA NOTION D' ABRIS DEPEND UNIQUEMENT DU TYPE DE BATEAU !!!!!!!!!!!!

je crie , mais bon .......

Voilà l' info du siècle : Mon challenger de 1.40 m de tirant d' eau ne s' abrite pas aux mêmes endroits qu' un cata , qu' un biquille n qu' un quillard de course qu' un zodiac ou qu' une mouette ou que ma voiture .......................
(colère) :-(

05 sept. 2008
0

Le bon sens ! bon sang !

...mais c'est... ;-) , malheureusement et sans méchanceté non plus il y en a certains qui ne le connaissent que sur les rond-points ! :-( et encore quand ils ne passent pas tout droit !!! :-D ) alors le bon sens marin , hoouuuuu !

05 sept. 2008
0

atention
je ne comptes pas descendre a arcachon aujourd'hui,mais cela veut dire que legalment on n'a le droit avec un armement de -6 m naviguer le long de la cote atlantique

05 sept. 2008
0

euh.........
Je ne comprends pas très bien le legalement ???

la loi dit "à 5 nautiques d' un abris"

Tu regardes les caracteristiques de ton bateau , tu regades les caracteristiques de la côte et tu analyses les possibilités de debarquement de l' equipage ...

Si tu te plantes , les juristes regarderont de quel type d' abris à besoin ton bateau pour être en securité et regarderont s' il y en avait un à moins de 5 nautiques ...C' est plutôt simple non ?
Il y a 20 ans , mon chef de quart m' apprennait dejà à faire la difference entre la côte et un abris , le problème n' est pas nouveau !

Maintenant , si c' est pour eviter une prune , c' est autre chose qui n' est ni de la secu ni de la nav ...

05 sept. 2008
0

oui mais ...
c' etait pour quel bateau ?

De toute façon il est fort probable que le gendarme ne connaissait même pas la reponse !

05 sept. 2008
0

explication ...
En fait , il ne faut en deduire que les gendarmes sont des C..s .

Ils ne peuvent connaître toute les lois et leur interpretation .

Ils travaillent par mission , au coup par coup .
Ils sont donc instruits selon les besoins de la mission .

Si on leur demande de faire une mission de contrôle , alors les gendarmes recevront les explications sur l' application de la loi par un specialiste .

Mais , pris à froid , ils sont à peu près comme nous ... pas completement quand même ! :-D

05 sept. 2008
0

oui ...
desolé , c' etait mon mille pilote !!!
:-D
c' etait dut à ma colère ..............

05 sept. 2008
0

legislation
je ne cherche ni aller au casse pipe ni a me faire aligner mais mois aussi trouve énorme la renonce du gendarme

05 sept. 2008
0

on est
bien d'accord le bateaux était contrôlée était un promène couillon type cap camarat 6.5

05 sept. 2008
0

Pour pepperbox...
juste une petite précision.
La distance limite pour le matériel de sécurité dit côtier est de 6 milles et non pas 5 M.
Sur le fond, tout à fait d'accord avec ton analyse.

05 sept. 2008
0

5 milles d'un abri
Tout est dans le titre, tu peux naviguer ou tu veux, un second point à prendre en compte est la catégorie du navire qui elle précise l'état de la mer qu'il est capable théoriquement d'affronter.

Une remarque concernant les petits bateaux m'a fait sourire, j'ajouterai donc, c'est pas le bateaux qui fait le marin ;-)

, mais il est vrai que plus le bateau est grand plus la mer est petite :-D

Seb

05 sept. 2008
0

Plage = abri !
c'est du moins ce que m'a dit un "pro" (ancien pêcheur reconverti dans le promène-touriste) cet été, vu que mon bateau est un dériveur intégral: "si tu peux beacher, t'es à l'abri, toi et ton équipage !". Je lui ai fait répéter plusieurs fois.
Que (qui) croire ?

05 sept. 2008
0

oui
pour un DI ou un cata , je pense en effet qu' une plage est un abri. pour un quillard , non .

06 sept. 2008
0

c' est vrai
vu de ce coté là , ça ce defend .
Maintenant , je crois qu' il dit " debarquer en toute en securité " .
Hors , un atterissage sur une plage avec 2 mètres de tirant d' eau me semble assez dangereux .
pour un cargo à fond , il n' y a pas de problème !
mais bon ,je suis d' accord , on peut quand même admettre qu' une plage est un abri .

06 sept. 2008
0

comme
avec l'annexe, il faut choisir sa vague...... avouez que là ça devient passablement difficile à mettre dans un texte de réglementation......

Isn't it ??

06 sept. 2008
0

Goudspide, ne pas confondre...
"faire côte" pour essayer de sauver l'équipage et parfois le navire en perdition, ce qui me semble une solution de dernière extrémité (fortune de mer)...

...et mettre le navire dans un abri, accosté ou mouillé, dans l'attente de pouvoir reprendre sa route dès que possible.

Dans le premier cas, sur un croiseur dériveur ou quillard, il est bien peu probable que tu puisses raisonnablement soutenir que ton navire se trouve alors "en sécurité", même si tu as peut-être réussi à sauvegardé ainsi ton équipage (ce qui était l'objectif prioritaire de ta décision de faire côte). Faire côte avec un Zodiac ne relève évidemment pas du même raisonnement, sous réserve de l'état de la mer, bien sûr (Quid des rouleaux brisant sur la côte landaise ces jours-ci ?).
Un navire qui rate son entrée aux Sables et qui se retrouve échoué sur une plage n'est pas accosté ni mouillé dans un abri. Et le Préfet Maritime n'a pas tardé à le mettre en demeure de dégager les lieux !

Un abri est un lieu où l'on peut, pour le temps nécessaire, s'abriter des éléments puis repartir par ses propres moyens lorsque cela redevient possible. AMHA.

L'esprit du texte, et le bon sens marin,

06 sept. 2008
0

personnellement
je pense qu'une plage est un abris pour n'importe quel bateau.... voir le dernier cargo sur la plage de ssbles d'olonnes

en fait la notion d'abris dit qu'on puisse débarquer l'équipage en sécurité mais ne parle pas de préserver le bateau,

alors une arrivé au surf sur une plage avec n'importe quel bateau en se préparant au freinage très brutal pour un quillard (même destructeur) permettra de débarquer l'équipage,

alors qu'une pointe rocheuse ou une anse avec des pointes rocheuse partout ne le garantira pas,

savoir si on parle de sauver l'équipage, ou / et sauver le bateau,

je sais que mon chois est vite fait....

aprsè le bateau c'est qu'un bateau....

06 sept. 2008
0

abri cotier
Mon bateau est un DI de 6.10m, il est sur sa remorque, et je le mets à l'eau d'une plage, (située à plus de 6 milles d'un port). Je peux le remettre sur sa remorque à (presque) toute heure, alors que les ports autour sont fermés pendant au moins 5 heures autour de la BM. Cette plage est donc un abri plus sûr...pour moi et mon canote!

06 sept. 2008
0

surf en annex
sur ce sujet pratiquant le surf aussi en gironde cette hivers j'ai vu un gars en zod avec une panne moteur a 1/2 m des cotes il a pris ces avirons et vasi,arrivée a la plage il c'est mi boute a la vague et sais jetée a l'eau a la prou il fait ancre flottante avec sons corps beachage
parfait

08 sept. 2008
0

Bien sûr tout dépend ...

... du lieu , une plage plus ou moins abritée peut servir de refuge pour les personnes à bord . Mais imaginez-vous avec des déferlantes de 2 m sur la cote des landes , avec les "baïnes" tristement célèbres tous les étés , vous allez vous échouer à vingt ou trente mètres du bord , avec un trou entre vous et la plage ds lequel il y a un courant violent qui tire vers l'extérieur , courant alimenté par les déferlantes qui passent par dessus le banc de sable , même avec des gilets et sans aide extérieure ( halin tiré depuis la terre ) je ne suis pas sûr que la sécurité soit si évidente que ça ! Et là on parle d'un bateau de bonne taille , mais qu'en sera-t-il d'un bateau de petite taille et faiblement motorisé qui sera renversé à la première déferlante ( je le répète un petit bateau n'est pas en sécurité ds ces conditions et si certe le bateau ne fait pas le marin , c'est le marin qui mène le bateau ! et si ce marin n'en a pas le discernement il met son embarcation et lui-même en danger , ce que la législation lui semble- je dis bien lui semble - permettre .

Le même marin sur un bateau de 25m ( par exple )ne risquera pas Grd chose ( le bateau si ! )

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Rencontre en Irlande

Faune et Flore marine !

  • 4.5 (12)

Rencontre en Irlande

janvier 2021