reglage voile vent apparent de 90° à 120°

Bonjour à tous,

En vu de préparer les trois prochaines semaines, je viens glaner de précieux conseils concernant le réglage de mes voiles (gibsea 106 avec génois à grand recouvrement).
Il y a une allure ou j'ai toujours du mal a être satisfait de mes réglages, c'est de 90 à 120° de vent "apparent"
Alors, à vos claviers, j'attends vos conseils et vos astuces ;)
Un grand merci d'avance et bonne journée à tous.
Alexis

L'équipage
22 juil. 2020
22 juil. 2020
1

Par petit temps en tout cas, essayer de garder un flux laminaire le plus longtemps possible.
Penons sous le vent du génois horizontaux et grand voile le plus bordé possible avec les penons de chutes horizontaux (si trop bordé retour des penons sous le vent).
A 120° se sera difficile de rester laminaire, mais le réglage a 90-100° donnera une idée et il suffira d'ouvrir un peu les voiles.
A 90° si le bateaux n'avance pas, c'est que c'est trop bordé!


22 juil. 2020
0

Merci pour votre réponse, c'est un bon début ;)
Alexis


22 juil. 2020
0

Limite fasseyement

Après le réglage du creux sera pas le même par vent fort ou par petit temps


22 juil. 202022 juil. 2020
0

Sur mon boat j'ai installé il y a plusieurs années maintenant une maneuvre pour écarter le point de tire (vers l'extérieur du rail d'écoute) au débridé lorsque l'on est sous génois.Cela crée un profil de chute de génois plus efficace (vrillage diminué en tete).Anneaux métalliques viennent prendre l'écoute de génois+poulies.
C'est un petit plus mais bon ce n'est pas la révolution non plus....


22 juil. 2020
1

Pour le génois tu fixe une poulie sur ton rail de fargue 30 à 50 cms en avant de la position de roller de génois cela ferme la chute et permet de mieux contrôler le profil.
Pour la G.V, tu colles des pénons entre la première et la deuxième latte.
En choquant ta G.V tu verras les pénons sur l'intrado monter vers le haut quand tu choques de trop il suffit de border légèrement et tu as le bon réglage.


BMayer (LauBen):Philou2 : A quelle distance de la chute ou du mat, stp ?·le 22 juil. 2020 23:25
philou2:j'ai positionné les miens à mi-distance entre le mât et la chute de la G.V·le 23 juil. 2020 18:55
juliusse:Des penons sur les haubans ou bas-haubans suivant le bateau ça aide bien aussi 👍·le 23 juil. 2020 18:59
philou2:Pour moi c'est un préalable, avec la girouette en tête de mât, les pénons sur les voiles et ceux sur la chute de la G.V sont un plus pour afiner.·le 23 juil. 2020 20:32
22 juil. 2020
0

Sur le sujet des réglages optimisés, amha, la seule chose à faire est de pratiquer et sur le support que l'on va utiliser.
Donc, on fait son réglage de base avec ses connaissances et expériences, d'abord voile d'avant puis GV, on regarde les penons et les faveurs et on essaie d'optimiser avec les réglages fins en s'aidant de la littérature disponible.
Perso j'ai pris les 2 guides "Comprendre" de Voile et Voilier, car ce sont les plus "utilisables" ou applicables dans cette circonstance. Mais, je pense que les finesses sur un bateau ne seront pas universelles et que s'en essayer en direct, se sera difficile de transposer l'expérience des autres. En plus l'état de la mer joue aussi, une mer plate ou un fort clapot c'est pas la même chose.
Une chose me surprend c'est le range 90-120 qui te questionne, car 90-120° apparent c'est pour un voilier le secteur le plus simple, le plus difficile c'est le près avec mer du vent (et si courant contraire alors c'est le pompom) et le vent arrière quand on utilise pas de spi.


23 juil. 202023 juil. 2020
0

Il y a plein de bons bouquins qui expliquent le réglage des voiles, La théorie n'est pas si compliquée, pour peu que l'on s'y intéresse.

  • On règle position du creux et le volume de la voile . Les outils de réglage travaillent ensemble avec dans l'ordre de réglage: tension de la drisse (et cunningham) bordure. Ce réglage joue sur la puissance des la voile. Il dépend des conditions de vents et de mer.
  • On règle l'incidence (avec l'écoute)
  • On règle le vrillage (différence d'incidence haut bas) avec l'écoute le hale bas et le chariot. On utilise aussi le pataras. Pour moi c'est ça qui est le plus compliqué car les réglages ne sont font pas en une fois, ils sont interdépendants. Sachant que le HB est prédominant loin du vent et le chariot près du vent (l'écoute reste le réglage majeur). Après il y a des raffinements avec les nerfs de chute, le centrage du chariot de génois la hauteur de son point, l'utilisation de la contre écoute...

L'idée c'est qu'une voile (en dehors d'un dpi symétrique au VA) cela travaille en laminaire comme une aile d'avion. Il faut essayer d'avoir l'écoulement le plus laminaire possible, cela se visualise avec les penons et les faveurs... pour cela la base c'est d'avoir une voile limite fasseillement. Trop souvent les voiles sont trop bordées

mais il faut aussi voir l'effet du réglage sur la barre (bateau ardent/mou) sur l'assiette (gite) sur l'inertie (vague), il y a donc un compromis à trouver et ça c'est l'expérience... je trouve que la voile légère aide beaucoup ainsi que la régate (même informelle).

Après moi je ne suis qu'un pratiquant dilettante, les bouffeurs d'écoutes et les régleurs fins peuvent te donner bien plus de détails, mais moi avec ça j'ai l'impression que je m'en sors pas trop mal... mais si au VA, je galère beaucoup avec la GV.


juliusse:Pour apprendre à régler les voiles, en effet, rien ne vaut la voile légère et la régate.Mais il est aussi selon moi important d'apprendre à "dérégler" les voiles. En croisière, en côtier, au large, et sur de grandes distances, connaître les "deréglages" offrant pas forcément la performance ultime, mais le confort, la stabilité, l'économie du pilote, quitte à perdre 1/2 noeud. Mais pour savoir défaire, il faut d'abord apprendre à faire correctement.·le 23 juil. 2020 00:33
23 juil. 2020
23 juil. 2020
0

Telecharge l'appli SailFreeGPS (basique sans abonnement), utilise l’écran de vitesse instantanée pour noter les différences entre les réglages ..


BMayer (LauBen):Ne pas tenir compte de cette vitesse surface (SOG) sans tenir compte de la route surface (COG).Un réglage produisant une vitesse plus importante peut introduire une amplification préjudiciable de la dérive !Si l'on a un PC à bord, utiliser qtVlm, définir un waypoint en réfléchissant au cap que l'on désire réaliser, par exemple à 45° du vent, ou vent debout.qtVlm, dans ses instruments présentera une vitesse de rapprochement, très instructive.S'il y a un truc assez minimaliste à faire, c'est (amha) ça.Et observer et critiquer sa trace a posteriori.·le 23 juil. 2020 16:39
Loboloca:C’était quoi la question au départ ? Et à votre avis, cette personne a compris un mot de ce que vous avez écrit !!Le genre de commentaire qui me fait rire .....tristement rire ....·le 23 juil. 2020 16:55
23 juil. 2020
0

Dès que tu débrides, gréer un barber sur une poulie placée sur le rail de fargue et tirer depuis l'extérieur pour refermer la chute qui à tendance à s'ouvrir exagérément.


24 juil. 2020
3

A ces allures, si je reste sous génois, il m'arrive de frapper les écoutes de spi sur le génois, puis de jouer avec la tension des 2 écoutes, sachant que les écoutes de spi ont déjà des barber gréés dessus. Peut être plus simple à mettre en place que rajouter un barber sur les écoutes de génois...


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

La relève (Jumeaux).

Souvenir d'été

  • 4.5 (81)

La relève (Jumeaux).

novembre 2021