réglage ligne de vie

Bonjour,
Qui peut me dire comment doit être réglée une lgne de vie au niveau de sa tension : un peu, beaucoup, très lâche ?
Merci d'avance

L'équipage
11 avr. 2013
11 avr. 2013
0

Il est clair que plus elle sera tendue, moins l'allongement sera important lorsque qu'elle sera mise sous tension par le harnais, sachant qu'il faut éviter de passer par dessus bord.
Tendue mais pas au point de la rendre difficile à poser par une longueur un peu trop courte.

11 avr. 2013
0

Tout à fait d'accord avec Lorenzo sur le principe. Pas tendue mais pas de mou, cheminement le plus au centre possible.

11 avr. 2013
1

Puisque l'occasion m'en est donnée, j'aimerais soumettre à votre sagacité une idée qui m'est venue.
Mais comme je suis con et que je n'ai jamais rien lu là-dessus, c'est certainement une mauvaise idée, j'attends que vous m'expliquiez pourquoi...
J'envisage de mettre une deuxième paire de lignes de vie, le long des murailles, qui rejoindraient le tableau arrière.
En cas de passage par dessus bord, s'accrocher à ces lignes de vie avec la 2ème longe du harnais et couper la 1ere pour se retrouver, ipso facto, à proximité de la jupe.

11 avr. 2013
0

Ce n'est pas une idée "à la c*n" puisque les anciens canots de sauvetage des HSB ,SNS et autres chaloupes de sauvetage avaient sur chaque bord un bout qui faisait au moins une dizaine "d'ourlets" sur chaque muraille pour permettre aux naufragés de les saisir et de de pouvoir sinon grimper à bord, du moins être saisis par les sauveteurs.

11 avr. 201311 avr. 2013
1

Je préfère nettement l'option [ligne de vie/ longe] qui empêche le passage par dessus bord.

11 avr. 2013
0

Ce qui signifie :
- des points de fixation (des lignes) pas trop espacés
- un cheminement le plus central possible comme l'a dit Guillaume
- une longe éventuellement fait main avec deux longueurs appropriées dont une qui rend le passage par dessus bord impossible.

11 avr. 2013
0

Bonjour Lorenzo
C'est la première chose que l'on va faire sur notre bateau:
-as-tu des photos qui montrent ton montage
-comment/sur quoi les fixe-ton? quelles précautions prendre (solidité, étanchéité)
j'ai toujours vu des lignes de vie le long passavants et forcément très proches des filières...
Les longes doubles que l'on trouve dans le commerce font souvent 2m/1m, est-ce trop long?

11 avr. 2013
0

Idéalement, je suis d'accord avec toi, mais, selon le plan de pont ce n'est pas toujours réalisable.

11 avr. 201311 avr. 2013
0

Je ne vois guère quel type de pont pourrait empêcher une installation telle que je l'ai proposée

Sur mon voilier, la ligne sera assez peu centrale mais la longe compensera cela.

11 avr. 201316 juin 2020
0

Celui-ci, par exemple, lignes de vie nécessairement à l’extérieur des haubans. Si je veux pouvoir être debout en pied de mat, la longe n'est pas assez courte pour m'éviter de passer au jus.

11 avr. 2013
0

Et ben voilà une réponse qu'elle est bonne et qu'elle va m'ouvrir de nouvelles perspectives ! :pouce:
Mais depuis le début, j'vous dis que j'suis con. J'y avais pas pensé...

11 avr. 201311 avr. 2013
1

Ta remarque signifierait que la ligne serait unique et directe.
Sur mon voilier elle est en trois parties, alors que j'aurais pu la faire unique.

11 avr. 2013
0

Bonjour,
il apparaît important de les centrer sur le bateau... mais avec les aménagement de pont moderne pas si simple à réaliser...
Question : Ou les positionner sur les passes avant ou à l'interieur des haubans et bas haubans ? en sachant que l'on ne devrait pas avoir à se deplacer sur le pont en cas de mauvais temps... à l'exterieur, cela facilite les deplacements mais l'alongement des materiaux sous tension peut s'avérer problématique une fois que l'on est mousquetonné sur la ligne. à l'interieur rend les deplacement plus delicat mais en cas de chute meilleur retenue... Faites un essai, franchissez les filiaires et regardez ou vous vous situez avec la tension de la ligne de vie et la longueur de la liaison... imaginez cette situation à la gîte avec une chute au vent puis sous le vent... et enfin gardez à l'esprit qu'une fois ds l'H2O le corps + les vêtements + une traction sur le ventre rendent l'opération de remontée à bord miraculeuse... Traction ventrale même à faible vitesse = noyade assurée. Une traction dorsale serait plus sécurisante... Au dela d'être un adepte de la musculation doué d'une aquaticité naturelle cela relève de l'exploit...
Donc ne pas passer par dessus bord...

11 avr. 2013
0

C'est clair, le scénario par dessus bord est à éviter même avec une ligne supplémentaire.
Voilier à 6 noeuds, dans l'eau tout devient en effet très très sportif et difficile.

C'est pourquoi je préfère tabler sur la longueur de la longe.
Les mouvement sur le pont sont moins aisés mais vous êtes assurés en toute sécurité.

Le plus dangereux à bord, ce n'est pas forcément le mauvais temps où vous êtes très attentifs, mais le beau temps.
Une étourderie et hop vous vous retrouvez par dessus bord très facilement.
La pause pipi étant le modèle du genre…

11 avr. 2013
0

Autre problème potentiel des ligne de vie, leur vieillissement, notamment pour celles en sangle. En effet, même si la sangle a l'air bonne, les fils des coutures, eux peuvent avoir souffert des UV et lacher lors d'un gros effort... Il faudrait donc les changer régulièrement et/ou ne pas les laisser à poste toute l'année mais les mettre uniquement en navigation... Qui fait ça ?

11 avr. 2013
1

Je ne laisse jamais les lignes de vie quand je m'absente. Aucun intérêt à les laisser en permanence et en plus ça laisse des marques de crasse à l'emplacement où elles touchent.
J'en ai vu qui les accrochent aux haubans pour éviter qu'elles touchent le pont.

Je ne sait plus où j'ai vu qu'il ne fallait pas les utiliser plus de 2 ans et cela à cause des coutures. Si je navigue 2 mois par an (ce serait pas mal ) je peux les garder ...12 ans sans refaire les coutures.

Je parle de ligne en sangle.

11 avr. 2013
0

Je change systématiquement mes lignes de vie tous les 2 ans. Le montant n'est pas insurmontable, pour un gain en sécurité inestimable...

11 avr. 2013
0

90 % des noyés ont la braguette ouverte !

11 avr. 2013
2

Mouais ! j'attends de voir les stats qui le démontrent ! :heu: :reflechi:

11 avr. 2013
0

Extrait de l'excellent rapport intitulé "Les noyades et autres traumatismes liés à l'eau au Canada, 1991-2000." :

"Parmi les noyades liées à la navigation,
76 % (1 362/1 803) sont survenues lors d’activités récréatives,
10 % (187) lors d’activités de la vie quotidienne,
11 % (201) lors d’activités professionnelles,
2 % (28) lors de tentatives de sauvetage
et 2 % (4, 24), lors d’activités dont le but était autre ou inconnu."

www.croixrouge.ca[...]nnm.pdf

90% de braguettes ouvertes, c'est très exagéré. Mais ça arrive :

[url=]

11 avr. 201311 avr. 2013
0

Une main pour le bateau, une main pour soi.
Une ligne de vie qui courre tout du long ou en plusieurs tronçons?
Les déplacements sur le pont sont différents selon l'angle de gite et les mouvements du bateau, mais là au moins on est éveillé. Longe à 2 mousquetons une courte et une mi -longue et des points d'ancrage bien positionnés.

Quand on somnole dans le cockpit, un coup de gite soudain avec la vague qui pousse un grand coup et hop on est projeté de l'autre côté. Une longe qui vous retient comme une ceinture de sécurité, c'est pas mal.

Pour la pause pipi, quand la mer est formée ce peut être dans le cockpit qui est suffisamment rincé comme ça. De nuit aussi - personne ne pisse en se tenant au pataras et en essayant de baisser le soufflet de sa salopette pour pas pisser dedans. Une écope en guise de pistolet et c'est plus sur...

11 avr. 201311 avr. 2013
0

donc les quarts de nuits ce sont les mecs qui s'y collent ! :-D

11 avr. 2013
0

@ Jehenne: Les filles peuvent très bien se comporter comme un homme même pour faire pipi. Il suffit qu'elles utilisent une "cuillère à pipi" (unrinette), très populaire auprès des gens de plein air. www.mec.ca[...]mes.jsp

11 avr. 2013
0

Les filles pissent dans le cockpit, avec ou sans seau, si elles ne veulent pas descendre dans la cabine... Il y a déjà eu des fils sur ce sujet, notamment après l'incident Florence Arthaud.

12 avr. 2013
0

Oui ce type de dispositif a déjà été mentionné dans un précédent fil sous le vocable "pisse debout"...
Mais le sujet de ce fil ici, c'est le réglage des lignes de vie... on dérive on dérive...
Bien à toi...

11 avr. 2013
3

j'ai mis les lignes de vies en Y: deux latérales qui partent des deux cotés du cockpit pour se rejoindre à la base du mât, une centrale qui va du mât à l'étrave.
J'ai plusieurs pontets pliables dans le cockpit.

Je me suis fait une longe "sur mesure":
1. Quand je suis accroché aux lignes de vies, il est impossible de tomber à la mer
2. Quand je suis accroché aux pontets, je peux manoeuvrer le pilote, les écoutes et les drisses sans me décrocher, ce qui est très utile quand je sommeille dehors, car si on se réveille tout d'un coup on risque de faire des bêtises

La longe est double, une longueur fixe et une longueur extensible, je les ai faites de deux couleurs différents avec deux mousquetons de sécurité différents car avec la vieille longe une ou deux fois j'ai décroché le mauvais mousqueton avec la longe passée en double, avec les deux couleurs pas de risque: accroché avec sangle bleue -> mousqueton bleu, accroché avec sangle blanche -> mousqueton blanc

j'en suis à ma troisième longe je pense qu'elle va être la version définitive :mdr:

12 avr. 2013
0

bjr à Tous,

Oui Roberto, en lisant ce fil je voulais y répondre....

Bâse du mat, et retour sur cadènes au sortir du cockpit.

Intéressé par vos solutions...

11 avr. 2013
0

Je crois me souvenir avoir lu, il y a bien longtemps (peut-être dans la revue Bateaux) que les lignes de vie ne devaient pas être tendues, bien au contraire. La démonstration était consécutive à un problème de force mieux absorbée sur une ligne faisant un angle (lorsqu'elle se trouve en traction) que sur une ligne tendue à plat pont.
A valider...

11 avr. 2013
0

C'est tout à fait exact. la décomposition des forces montrent que plus la ligne de vie est tendue plus les efforts qui vont s'exercer sur chacune des deux parties de la ligne seront importants. Pour les lignes de vie sur les toits, on considère qu'il faut que les ancrages et la ligne résistent à 3 tonnes. Idéalement, la ligne de vie doit être posée, sans mou, mais pas tendue.

11 avr. 2013
0

Sauf que je ne vois pas là un problème !

12 avr. 2013
0

Bonjour,

Et sur un cata y a-t-il selon vous des variantes a considerer ? Vu la largeur du bateau (6m ds mon cas) et pas/peu de gite ?

Merci

12 avr. 2013
0

Quand meme je vois un soucis quand on divise la ligne de vie en plusieurs tronçon. On est obligé pour passer d'une a l'autre de connecter la 2e longe sur le point suivant puis deconnecter la premiere. Ca fait des manip en sup. Pour les points fixes il est vrai que fixer quelques plaquette genre petzl coute rien et c une vrai securité.

12 avr. 2013
0

finalement j'ai les deux: lignes de vie "directes" latérales du cockpit à l'étrave, pui la config en Y.
Dans les faits, je n'ai jamais utilisé les "directes" donc je ne vais plus les mettre.

Je pense que cela est dû à:
1. dès que ça brasse un peu je trouve impossible sautiller directe de l'arrière à l'avant, donc premier tronçon jusqu'au mât, je reprends le souffle, deuxième tronçon jusqu'à l'avant
2. je peux compter sur le bout des doigts le nombre de fois où je suis allé jusqu'à l'avant du bateau...

donc perso je préfère la sécurité de ne pas tomber hors bord avec le malus d'un système un peu plus long/compliqué quand je dois aller tout à l'avant

mais bon bien sûr ce sont des constatations personnelles, je pense qu'on doit tout essayer et à la fin on trouve ce qui nous convient le mieux :)

12 avr. 201312 avr. 2013
2

Personnellement, les moments où j'ai frôlé le risque c'est dans des navigations de beaux temps, où j'ai perdu légèrement l'équilibre. C'est à ce moment que vous vous dites que vous auriez pu passez par dessus bord.

Quand ça bastonne, on s'accroche du mieux qu'on peut, le vrai danger peut venir d'une vague scélérate.
Et en effet, les rares fois où le danger est là, il vaut mieux avoir des lignes divisées.

12 avr. 2013
1

Une fois encore, je te remercie (sans aucune ironie) pour cette notion de lignes divisées, que je n'ai jamais encore vue mise en œuvre. Sans doute pas mis les pieds sur les bons bateaux !
;-)

12 avr. 2013
0

@steredenn et al87

Je plussoie ! Sur une ligne de vie parfaitement tendue une toute petite force perpendiculaire génère une force infinie aux extrèmités.

On peut faire un parallèle avec les tyroliennes, les slacklines ou même les téléphériques...

Sur les slacklines en plein vide, la sangle tendue au cliquet sur laquelle marche le funambule est doublée par une corde dynamique, pour le cas d'une chute sur la longe de sécurité.

Un point important est donc l' élasticité de l' ensemble, y compris de la longe.

Enfin, une réflexion de grimpeur : qui passé un peu de temps pendu sur un confortable baudrier d' escalade sait a contrario qu'une suspension sur un harnais torse est rapidement dangereuse si elle s'éternise...

Mieux vaut régler sa ou ses lignes de vie assez court, de sorte à ne pas risquer de se retrouver hors du pont.

Comme dit Corentin , le matériel d'escalade peut rendre de bons services: plaquettes inox Petzl ou Fixe pour les points fixes, longes dynamiques en corde de chez Béal, voire Grigri ou Grillon pour régler une longe....

12 avr. 2013
0

Pour ne pas passer par-dessus les filières j'applique le conseil trouvé sur un bon bouquin: je passe la longe courte sous la ligne de vie (longueur divisée par 2 donc) et je me déplace à 4 pattes. Plus facile quand les drisses et bosses de ris sont ramenées au cockpit bien sûr...

12 avr. 2013
2

avec le beau temps j'ai été vacciné une fois: petit vent, soleil, tout tranquille, je suis monté sur le tableau arrière pour régler le régulateur et j'ai un peu glissé, je suis resté attaché au bateau avec une main. Sinon c'était 50 milles à la nage...

sur le moment petite émotion, deux minutes après j'ai réalisé rationnellement le risque que j'avais pris et j'ai bien tremblé, je pense être devenu plus blanc que blanc. Jamais oublié depuis.

Ca fait du bien de prendre de telles peurs de temps en temps, ça remet bien les pendules à l'heure

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

 Ty arc en ciel au pays du Ty punch

Après la pluie...

  • 4.5 (131)

Ty arc en ciel au pays du Ty punch

mars 2021