Réglage gréement

Bonjour,

j'ai un bateau avec gréement en tête, haubans, bas-haubans tirant à peu près dans l'axe, 1 bas étai. Sur ce type de gréement, quand on raidit l'étai, l'arrière du pied de mât (posé sur un sabot) tent à décoler. J'ai 4 mm de "jour" quand le mât est droit (pas de quête, bas étai mou). Est-ce trop ? Pourquoi ?
Merci.

L'équipage
17 mar. 2003
17 mar. 2003
0

quand tu raidis l'étai,
il suffit de raidir aussi le pataras

les bas haubans et le bas étais servent uniquement a empecher le mat de cintrer

les galhaubans servent à maintenir le mat debout dans le plan de symétrie du bateau et l'étai et le pataras servent à donner de la quète arrière ou avant ce qui provoque le décollement de l'avant ou de l'arrière du sabot de mat

amicalement

17 mar. 2003
0

pied de mât
Ah là là, ce foutu mât, que de misères...
Tes questions me changent des miennes...
Es-tu certain que le pont ne serait pas un peu enfoncé because l'épontille pas vraiment à l'aplomb du mât, ou un sandwich fatigué? ou bien que ton gréement est dessiné avec de la quête, de toute façon 4mm sur mettons 100mm de mât donneraient 400mm de quête pour un mât de 10mts c'est peut-être beaucoup ... la mât "droit" risque certainement de s'écraser sur la petite surface qui porte sur le sabot.
Enfin, je pense que je ne t'apprend rien.
Moi en plus du mât j'ai la quille qui pose mystère, réfléchissons avant d'agir...
Hasta luego Pierre

17 mar. 2003
0

A JP
Oui, mais avec le palan de pataras que j'ai, même souqué à donf, j'ai toujours 4 mm. La question est de savoir si je lâche 1 trou dans les lattes qui tiennent l'enrouleur, ou si je change de palan, ou les deux...

Je vais faire des essais, je vous tiens...

A +

17 mar. 2003
0

ça sert à rien
Cher Osmose t'as quand même des questions curieuses. Il me semble que tout cela est très simple: tu observe longuement si il faut, si comme on l'espère tu as déja navigué sur ce yacht la solution apparaitra: fiat lux, sinon fais comme moi,touche à rien, attend de le mettre à l'eau et ensuite suivant l'équilibre du navire qui d'ailleurs est tributaire de la coupe des voiles et du capitaine tu réfléchis encore un bon moment et tu agis d'un coup de maître... mais personne ne peut rien pour toi... C'est d'ailleurs ce que je trouve intéressant en mer:personne ne décide pour soi...
Sans rancune Pierre

18 mar. 2003
0

A Pierre le Solitaire
Salut Pierre,

sans doute parce que la question est mal posée. Là où je voulais un avis, c'est sur l'éventuel danger pour la tenue du mât que pourrait constituer cet espace de 4 mm entre le sabot et l'arrière du pied de mât. Juste pour faire avancer le schimlbick et parler d'autre chose que des polémiques sur Kersauson, par exemple... Mais personne n'est obligé de répondre.

A +

18 mar. 2003
0

a osmose

le pied de mat reçoit un effort vertical extrèmement important

il est toujours meilleur que cet effort soit répartit sur la plus grande surface possible et en tout cas équilibré

en conséquence, il vaut mieux que le pied de mat porte sur toute sa longueur

je te propose la procédure suivante:

tu regardes d'abord si le mat a sa bonne quète

si non tu règles au moyen de la latte d' étai et du pataras

si oui et que tu as un écart entre une partie du pied et le sabot, il est préférable de compenser en calant afin de répartir les efforts

ceci dit, tu fais aussi comme tu le sens si tu le sens

amicalement

18 mar. 2003
0

re bien évidemment,
tu aura vérifié que l'épontille et le pont sont bien maintenus et sans affaissement

bye

20 mar. 2003
0

Et si c'était...
...juste de l'usure ou un (très) mauvais montage d'origine.
Je commencerai par mettre le pied de mât bien à plat sur le sabot pour voir la tête, ou la quête, que ça prend.
S'il y a bas haubans avant et arrière de chaque côté, à la rigueur bas haubans et bas étai, le mât tiendra tout seul si on lâche pataras et étai, quans même assurer avec une drisse.
Bonne quête à tous

21 mar. 2003
0

Tenue
Bonjour V. de Méd.,

je vais vérifier demain. En ce qui concerne la tenue d'un mât au port, les bas-haubans suffisent largement. Contrairement à ce qu'on pense parfois, c'est le bas-haubanage qui tient un mât, pas les haubans. Larguer pataras et étai est sans soucis, même sans drisse.

Merci.

24 mar. 2003
0

Réglage ... d'abord statique ... puis dynamique.
Osmose est gréé en tête avec barres de flèches dans l'axe et une seule paire de bas-haubans... n'est-ce pas?
Normalement ce type de gréement doit être rigide, pré-tendu, et on ne peut jouer que trés peu sur les tensions annexes ( pataras par exemple) sans augmenter outrageusement la pression verticale en pied de mât, sans effet notable. Ce type de gréement ( à mon humble avis) aprés un réglage statique, suivi d'un réglage dynamique, on n'y touche plus tant que l'étai est asse raide, et on ne met même pas de palan dans le pataras, la tentation étant trop forte de tirer sur la gueule du gréement pour rien.

Maintenant, si ton pied de mât a un jour de plusieurs millimètres sur l'arrière, il est bien possible que ton espar soit flambé, ou plus couillon que ça encore que ton bas étai soit trop tendu et qu'il fasse bananer l'espar sur l'avant à mi hauteur ( au passage la tension inutile mise dans le bas étai te "bouffe" ta tension d'étai avant). Commençe par mollir ton bas étai, et si, ce faisant, le couillon qui a mis son doigt sous l'arrière du pied de mât se met à hurler de douleur, c'est que t'as gagné... mais n'oublie pas de le libérer aprés.

Ce type de gréément mérite un bon réglage statique au port. Forte pré-tension des galhaubans, moyenne pré-tension des bas haubans, une quête régulière de haut en bas ( tu la vérifie en mettant l'oeil à l'engoujure de relingue de GV, une bonne quête vérifiée en dégauchissant à l'oeil avec plusieurs gréements voisins et les angles d'immeuble) aprés tu peux aller faire un réglage dynamique en mer, en eau plate, à toutes les allures, couché sur le dos en pied de mât, avec ta clef à molette à la main,... c'est impressionnant de voir travailler un mât depuis son pied....Moi je parie que c'est ton bas-étai qui est trop étarqué...

25 mar. 2003
0

A Ausone
Bonjour,

globalement, je suis d'accord avec toi, en cela qu'un gréement rigide est un gréement... rigide, et qu'il ne faut pas chercher à jouer avec le mât comme sur un Surprise (par exemple). Le palan de pataras est ici surtout utile pour détendre le gréement au port, pour soulager l'ensemble. Reste que lorsque les bas-haubans tirent dans l'axe (perpendiculaire) du mât, la tension sur l'étai tent à faire basculer le mât en avant sur tout sa hauteur, d'où le jour en arrière du sabot. Sur mon bateau, le bas étai est mou. Je vais donc devoir relacher un peu d'étai. Tout le problème vient sans doute de l'enrouleur de génois, qui demande plus de tension sur l'étai pour la même rigidité. Lorsque ce bateau a été conçus, les enrouleurs n'existaient pas, ou à peine.

Merci à vous.

25 mar. 2003
0

T'as trouvé...
C'est bien vrai que les enrouleurs "plombent" salement l'étai avant de façon quasi rédhibitoire,
et que malgré le confort apporté par l'engin, lorsqu'on voit le profil d'étai creux tomber sous le vent, il nous arrive de regretter un bon étai classique gréé d'un foc N°1 sur mousquetons bronze, et c'est lorsqu'on voit ce fichu profil d'enrouleur s'arquer sous le vent qu'on a tous tendance à trop raidir le pataras réglable enspérant vainement remédier à la situation, alors qu'à mon avis, on ne fait qu'augmenter la pression en pied de mat. On conserve des réflexes de gréement classique, alors qu'avec un enrouleur, apparement il faut pas être trop à cheval ni sur la raideur de l'étai, ni sur son apparence, surtout lorsqu'on a enroulé 4 tours. Je pense que tu as raison, et que tu dois t'en accomoder tant que le mât travaille bien dans l'axe vertival, même si l'arrière du talon est relevé. Si vraiment tu veux t'embéter avec une manoeuvre de plus, ou te rassurer, tu peux peut-être gréer un pataras volant ou une fausse bastaque que tu portes au vent par forte brise ?... mais tu vas avoir des ficelles partout sur ton canote. A plus

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (121)

Le beau temps !

mars 2021