Réglage de GV à l'aide du chariot

Bonjour,
Je cherche à comprendre dans le détail le réglage de GV. Pourriez-vous me dire si mon raisonnement est correct et pourquoi mes conclusions sont différentes de ce qui est dans l'article?

Comment régler le chariot et l'écoute de GV?
Le chariot et l'écoute de GV permettent en les combinant correctement d'obtenir:
- la position latéral de bôme voulue
- la position verticale de bôme voulue

Mais quelle est la position de bôme voulue?
Ramener la bôme dans l'axe du bateau (à position verticale constante) permet d'augmenter l'angle d'incidence de la voile
Faire descendre la bôme (à position latérale constante) permet de réduire le vrillage (tendre la chute et fermer les profils hauts de la voile)

Mais quelle incidence et vrillage cherche-t-on?
Augmenter l'incidence permet d'avoir une force vélique plus forte mais moins bien orientée (orientée davantage sur le côté) -> il existe donc une incidence optimale
Il existe aussi un vrillage optimal (raison1: les profils hauts générant plus de gite, on préfère les faire travailler à plus faible incidence; raison2: le foc modifie l'angle des filets d'air arrivant à la GV; raison3, effet très faible: il y a plus de vent en haut du mat qu'à la surface). Augmenter le vrillage permet d'ouvrir les profils hauts et donc de réduire la force vélique. La force s'applique aussi plus bas sur la voile ce qui permet de réduire la gite.

Du coup que fait-on par vent léger au près?
Dans le vent léger au près, on voudra avoir un vrillage faible pour fermer les profils hauts et que toute la voile travaille => On reprendra l'écoute à fond et on cherchera l'incidence optimale en jouant sur la position chariot
Pourquoi alors explique l'inverse: écoute choquée et chariot au vent?

Que fait-on quand le vent augmente, au près?
On voudra :
- diminuer l'incidence de la voile pour orienter la force vélique plus vers l'avant (la force sera mieux orientée et ne diminuera pas pour autant car le vent augmente) -> on ouvrira la bôme
- augmenter le vrillage pour décharger le haut de la voile et limiter la gite. Il faut donc faire monter la bôme
Pour ouvrir et faire monter la bôme il faut remonter le chariot au vent et choquer énormément d'écoute. Ainsi l'écoute ne tirera plus la bôme vers le bas mais uniquement sur le côté.
Pourquoi alors explique l'inverse: descendre le chariot quand le vent augmente

Merci !

L'équipage
18 juil. 2021
19 juil. 2021
0

Hello,
Sujet intéressant, ce que je retiens c'est que la chute de ta grand voile doit suivre la chute de ton génois de manière parallèle. Il y en a qui aime naviguer chute fermée d'autres chutes ouvertes en fonction de leur manière de barrer.

En temps léger, je vrille énormément ma grand voile afin qu'elle respire un maximum.
Chute fermée dans le petit temps, c'est efficace pour bien caper mais il ne faut surtout pas perdre sa vitesse sinon tu vas être scotché
A 10 noeuds, j'ai tendance à fermer ma chute, afin de prendre un maximum de puissance et du cap.
Quand le vent monte, je choque mon chariot en fonction de la gite du bateau, par contre je blinde le has le bas.


19 juil. 2021
0

Sujet interminable aussi, car les réglages dit "fins" sont par conséquents influencés par tous les autres paramètres de configuration propres à chaque bateau. De plus un réglage de forme peut avoir deux effets contraires, par exemple : la chute de GV plus ou moins fermée va creuser la voile et donner plus de puissance et en même temps elle va augmenter la trainée aéro qui va freiner, donc dans les petits airs il faudra doser cette fermeture selon le bateau. Le coup du vrillage c'est pareil, il ouvre le haut de voile la ou la vitesse du vent réel est plus forte et plus adonnante, mais il augmente l'incidence en partie basse qui baisse l'effet laminaire et augmente la trainée. Finalement c'est un peu l'effet magique de la méca flu...

et amha c'est l'explication de ces publications contradictoires.

Pour quelqu'un de patient, passionné par ce sujet et à l'esprit synthétique et de plus qui aurait du temps libre (genre retraité ?), ca vaudrait le coup de recenser tous les conseils de reglages publiés dans la litterature nautique et de faire une sorte de tableau recapitulatif et en sortir les principes universels.
Ca pourrait faire un bon article sur HEO (je suis partant pour participer bien que pas le profil loup de mer).


19 juil. 2021
4

Le sujet a déjà été maintes fois abordé ici

Un principe: le réglage qui permet le rendement maximal d'une voile c'est limite fasseyement.
La difficulté c'est que le haut d'une voile reçoit un vent plus fort que le bas de la voile. Le haut de l voile doit donc avoir un angle d'incidence plus ouvert que le bas. C'est le vrillage.

Cela doit être nuancé par le fait que selon la force du vent et l'état de la mer on souhaitera faire travailler toute la voile, et /ou avoir une force vélique bien orientée au détriment de sa force (mer plate) ou moins bien orientée mais plus forte (clapot)...
Il n'y a donc pas de vérité générale. Il faut regarder les penons, les faveurs, juger de l'équilibre de barre et de la dérive, tous ces éléments sont fonction du navire, des réglages disponibles et de ce que cherche l'équipage.

Contrairement à ce que l'on peut lire ça et là il n'y a pas de recette qui permette par gamme de vent de dire pour tous les bateaux quels réglages adopter.

D'une manière générale il faut garder quelques principes en tête pour faire ses réglages:
1- le réglage d'incidence principal se fait à l'écoute, le vrillage s'ajuste au chariot et au HB puis se réajuste à l'écoute. Il faut prendre garde à ne pas surborder une voile (rendement moindre, dérive et gite accentuée, confort et vitesse amoindrie). La plupart des voilier sont surbordés.
2- le chariot travaille davantage dans les allures proches du vent, le HB dans les allures éloignées du vent.
3- Si la voile et trop puissante, il faut l'aplatir, plus le profil est rond, plus la force vélique est importante et orientée orthogonalement à la voile. HB repris, chariot descendu, bordure repise. A contrario choquer en grand le HB permet en laissant monter la bôme de vider la voile rapidement, Blinder le pataras permet de vider le le haut de la voile sur un grément fractionné.
4-Pour une puissance maximale on remonte le chariot pour régler le bas de la voile et on et on choque l'écoute pour régler le haut, tout en bordant le HB
5-La puissance maximale n'est pas en général le réglage optimal pour un cap donné. Il faut prendre en compte la norme de la force vélique mais aussi son orientation et considérer que plus la bateau gite plus la force est mal orientée (et à un certain point sa norme diminue franchement) naviguer sur la tranche donne des sensations mais c'est une illusion d'efficacité. Le bon réglage est un compromis que chacun doit estimer.
6- sur des navires légers, ne pas négliger l'assiette. Un avant haut fait abattre un avant charger fait lofer.

Toutes ces sensations s'éprouvent plus facilement en voile légère qui reste la meilleure école pour apprendre le réglage
Le juge de paix c'est le speedo, les repères, les penons, après tous les coups sont permis.


Cpt Martin:C’est juste et claire·le 19 juil. 23:59
Oceanos :Bah non l’incidence se règle au chariot, et le vrillage à l’écoute, aux allures proche du vent bien sur…·le 21 juil. 02:09
Chemistrebor:Interminable on vous dit !!.... Bon sans être un expert comme vous, j'aurai aussi dit que l'incidence est surtout ajustée avec le chariot et c'est pour ca qu'il y a certaines grande unité de course des grand chariots circulaires. Dit autrement, la root-cause de l'incidence sera la position du chariot Pour l'ecoute elle ouvre et ferme la chute. www.oceanracing-brokerage.com[...]900.jpg Mais comme les deux travaillent ensemble, ca peut faire penser à l'histoire de l'oeuf et la poule, comme dit Tiktak on aura l'effet de vrillage qu'après avoir bordé mais à condition que le chariot soit déjà remonté..Le principe de la limite fasseyement est le basique fondamental pour le genois, sur la GV avec le mat c'est moins simple, et il faudrait aussi la régler pour avoir une chutes parallèle à celle du génois. Du coup c'est pour cette raison qu'il est plus facile de régler d'abord le genois puis la GV.Et à la fin , de toute façon c'est le speedo ou le 1er à la ligne qui a raison. ·le 21 juil. 09:56
tiktak:Il n’y a pas de réglage différent selon les allures hors VA qui est à éviter.Le réglage optimal c’est le laminaire L’incidence se règle bien à l’écoute (et oui sur beaucoup de bateau il n’y a que ça) Mais il faut bien comprendre que l’écoute le HB et le chariot travaillent de façon liéeTant que l’on cherche à régler en utilisant un seul paramètre on arrive pas ·le 23 juil. 18:40
20 juil. 2021
0

Et comment régler le creux au niveau de la bome ? Merci


20 juil. 2021
0

Tension de bordure.


20 juil. 2021
0

Pas mal ce document.
Je connais les grands principes mais j'ai tendance à laisser la.GV assez creuse, peut être même trop ?. Si je ne contrôle plus , je prends un ris. Le truc , et c'est la question car je ne navigue qu'en croisière , quelle est la limite du trop creux au niveau de la bordure ?
J'ai l'impression qu'avec les nouveaux tissus et les voiles toutes lattées les réglages différent car elles se déforment moins .


lolapo:En exemple chiffré: une bome de 5 m , à combien la bordure peut etre distante de la bome ??·le 20 juil. 16:17
Cpt Martin:Une main environ après ça dépend de la taille de tes doigts 🤣.·le 20 juil. 16:57
lolapo:Trop précis...mais , on avance dans la bonne direction 🌬🌬·le 20 juil. 20:11
Polmar:Une main pour une bôme de 5 m 🤔C'est ce qui est préconisé pour une voile de laser standard.·le 23 juil. 21:20
lolapo:Ah....merci de ton.intervention.J'avais demandé à un." Maitre" voilier de Lorient . Il a trouvé ma question bizarre et a décidé qu'il ne ferait pas affaire avec moi.Il équipe les régatiers chèrement ....·le 25 juil. 13:26
Cpt Martin:T’as pas besoin de beaucoup plus, même sur ta nope de 5m·le 25 juil. 18:50
20 juil. 2021
0

J'ai un peu de mal avec ce pdf... plein de choses mais c'est parfois confus, et il y a des non-dits.

Moi, j'aime bien cette video :


C'est en italien, mais ça se tracuit tout seul si on le demande gentiment.


Chemistrebor:Oui, c’est très visible, mais il a des voiles magnifiques et de performance. Amha, ce sera moins net avec de la voile classique, et- plus du tout si elles sont rincées.·le 20 juil. 21:04
roc:Ben c'est comme tout : on explique plus facilement sur du matériel "propre". Les exépriences de labo au lycée marchent... parce que le prof fait exprès de te mettre dans les conditions où ça marche. Là c'est pareil : avec un vieux torchon, qu'est-ce que tu peux espérer montrer clairement ?·le 20 juil. 23:35
Chemistrebor:Je sais bien, et le seul hic c'est que c'est aussi avec des vieux torchons que les associations d'ecoles de voile enseignent les reglages... ·le 21 juil. 09:39
20 juil. 2021
0

Plutôt ok. Mon foc North en laminé est clair en réglages avec sa multitude de penons.
Mais avec la GV dacron usagée , on a du mal à se comprendre.


roc:Voir mon commentaire juste au-dessus. Moi c'est pareil que toi : j'avais une belle grand-voile en laminé laissée par le précédent propriétaire, et elle marchait du feu de dieu et j'en comprenais les réglages. Las, elle s'est décollée/décousue dans une claque après avoir cassé une latte. Depuis, j'ai l'ancienne North en dacron d'origine. Ben les réglages, c'est devenu très théorique...·le 20 juil. 23:38
0

Le vrillage c’est ça
Pour s’entraîner il faut réussir à faire sortir tous les pensons y compris ceux du haut

Attention cela n’est pas forcément efficient
On peut préférer faire degueuler le haut de la voile pour abaisser le centre vélique et diminuer la puissance
Cela se fait en descendant le chariot.


FredericL:Pour ouvrir le haut de la voile, il faut choquer l'écoute pour réduire la tension sur la chute, et reprendre le chariot pour garder la même incidence au niveau de la bôme. ·le 23 juil. 19:08
tiktak:Oui tout à fait ·le 23 juil. 21:18
0

es-ce que la grande ourse ou la petite a quelque chose à voir la dedans ?
si ou dans ce cas là voir mme Irma .
alain


lolapo:Bagarre d'astrologue...·le 23 juil. 19:20
lolapo:Bagarre d'astrologue...·le 23 juil. 19:20
0

Retex:
Sur un SO423 je me suis aperçu au près que le speedo (et moi) apprécions que la bôme soit dans l'axe; donc que le chariot soit au vent.


4j4j
1

Je navigue souvent en 470 et le réglage par petit temps et vent moyen est la bôme dans l'axe au près, pour obtenir cela il faut mettre le chariot au vent et changer à chaque virement de bord.
Un document à télécharger sur le site de la voilerie Jade " Guide des bases de réglages des voiles JADE VOILE"


JeanLW:C la base, après 39 messages on y arrive , perso je ne vrille jamais, ma gv est réglée puis en fonction des conditions j utilise le chariot, c comme un embrayage, ·le 23 juil. 23:06
tiktak:Il n’y a pas de baseCela dépend du vent de la mer du bateau de l’équipage…·le 24 juil. 10:27
3j
0

Bien sûr qu'il y a des fondamentaux valables pour tous les voiliers, mais pour les appliquer sur un bateau ou un autre il ne faut pas inverser la fin et les moyens
Typiquement les moyens c'est dans ce sujet, par exemple, toutes les considérations sur la position de ton charriot de gv et de son écoute de l'angle d'incidence au degré prés etc

Personnellement je m'en tape de tout cela ,je réfléchi et j'agis en fonction de " la fin " guidé par trois situation : sur puissance , sous puissance, tolérance et j'écoute ce que me raconte le bateau pour affiner en utilisant les manettes a ma disposition pour régler les voiles et obtenir le résultat voulu...

Gabart François un gars qui fait un peu de voile fait une distinction fine entre réglages pratiques à un moment donné et réglages performances.
Si tu dois réguler ta gv dans la survente si l'écoute est à portée de main ben tu le fais avec l'écoute si c'est le chariot tu régules avec le chariot ...


tiktak:Disons qu’il n’y a pas de recette universelle qui donne les réglages type de chariot de HB et d’écoute et de patara C’est pour ça qu’il faut regarder les penôs et sentir l’équilibre du bateau à la barre Le reste c’est des outils rien de plus ·le 25 juil. 13:23
tiktak:Disons qu’il n’y a pas de recette universelle qui donne les réglages type de chariot de HB et d’écoute et de patara C’est pour ça qu’il faut regarder les penôs et sentir l’équilibre du bateau à la barre Le reste c’est des outils rien de plus ·le 25 juil. 13:23
2j
0

Avec comme fil rouge ces trois principes: tu peux répondre à toutes tes questions @toto 31


2

Pour répondre précisément à la question posée : par petit temps, si le chariot est au milieu et la bôme dans l'axe, la chute sera blindée, c'est à dire très tendue :il y a trop de tension sur la chute pour la force du vent. C'est pour ça qu'on monte le chariot au vent tout en relachant de l'écoute : la chute respire.
Si le vent monte, la force du vent va progressivement s'équilibrer avec la tension de chute. a partir d'une certaine force, le réglage chariot au milieu devient pertinent, ensuite il faudra remonter le chariot mais cette fois çi pour vriller la voile et perdre de la puissance.
Voilà pourquoi l'article a raison.


MBI:Absolument quand on est en surpuissance passagère on peut réguler en mettant le chariot au vent et choquer l'écoute cela ouvre, vrille, la chute dans la partie haute de la voile. ·le 25 juil. 18:07
0

Attention si on vrille le GV, il faut vriller avec le génois de manière à ce que les chutes ait la même forme « parallèle »


MBI:Pas forcément ! Cela dépend de la situation et de ce que nous dit le bateau ... On peut avoir besoin de puissance et avoir un bateau trop ardant donc on laisse le génois comme il est et on vrille sa GV ·le 26 juil. 07:46
Cpt Martin:C'est quand même vachement dommage de casser le laminaire. Si tu veux un bateaux plus ardant, tu prends de la GV...·le 26 juil. 08:50
MBI:Je ne vois pas bien ce que tu veux dire cpt Martin ?·le 26 juil. 16:13
Cpt Martin:A quel niveau?·le 26 juil. 16:49
MBI:Et bien je ne vois pas très bien pourquoi en vrillant ma gv en partie haute je changerai l'écoulement laminaire en autre chose, si les prenons sont bon sur le GN et sur la GV c'est bon ·le 26 juil. 16:59
Cpt Martin:je suis curieux de voir, sur mon bateau, quand je ferme la chute de mon génois et que je vrille ma grand voile, la plupart du temps mes penons en haut du génois sur la chute tombent. Et dès que je le vrille en haut ça repart·le 27 juil. 10:12
MBI:Change pas tes réglages génois vrille juste le haut de ta Gv en remontant ton charriot au vent et et en choquant l'écoute mais pour que cela ressemble à quelque chose il faut être en surpuissance dans une survente ou un épisode rafaleu autrement cela n'a aucun sens ·le 27 juil. 10:30
13h
0

remonter son chariot pour vriller sa GV c'est très utilisé en régate quand tu ne veux pas perdre de temps a réduire


MBI:tien quelqu'un m'a mis -1 ce serait plus utile de donner son avis sur le sujet non?à moins que cela soit juste une note ad hominem mais de la part d'un anonyme c'est concon nom? ·le 27 juil. 11:19
MBI:et oui je sais que cela défrise certaines personnes sur le forum qui pensent qu'il faut mettre son chariot sous le vent...et bien nom c'est pas comme cela que cela se passe quand on veut juste décharger sa GV de façon performante, c'est sûr que ouvrir le plan de voilure avec son chariot marche aussi mais ce n'est pas performant mais juste pratique.S'inspirer des régatiers c'est toujours très enrichissant même quand on ne fait pas de régate soit même.·le 27 juil. 11:24
Cpt Martin:Si tu choques ton chariot, il ne faut pas oublier le Has le bas à bien prendre, SInon tu vas perdre beaucoup en cap.·le 27 juil. 11:28
MBI:pour être plus précis il faudrait que nous parlions d'allure pour ces réglages...·le 27 juil. 11:45
Cpt Martin:je parle de près·le 27 juil. 11:55
viking35:+1 pour MBI qui a donné son point de vue justifié et que je partage. ·le 27 juil. 21:14
0

Cet article a une grosse lacune. Il ne mentionne pas si l'on parle de réglage pour un gréement en tête et Cptain Martin répond judicieusement avec des régalges pour un 7/8ième. Ce qui est différent.


0

D'une manière générale pour un gréement en tête:
- dans le clapot, vriller fortement la GV en portant éventuellementy le chariot légèrement au vent
- Par petit temps, réglage généralement au milieu pour le chariot de GV en refermant la chute.
- Dans du vent variable et rafaleux, garder le chariot à la main, pour soulager la gite, lors d'une rafale et éviter une gîte trop prononcée.

Ce ne sont que des règles de bases.


matelot@17523:OK, mais tu dis le contraire de mbi dans ton point 3...·le 27 juil. 23:13
MBI:Pour le même cas de figure il y a plusieurs solutions...il y en a une plus performante et d'autres plus pratiques à un moment donné suivant pleins de données divers et variées / plan de pont, situation sur le bateau, situation sur l'eau, course , loisir, la mer etc ·le 27 juil. 23:21
tiktak:C’est pour cela que je dis depuis le debut qu’il fait comprendre comment on règle une voile et ne pas chercher des recettes sur le positionnement du chariot… d’autant que selon l’accastillage il est plus ou moins efficient·le 27 juil. 23:40

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (25)

Le beau temps !

mars 2021