régates tri contre mono

Je me suis lancé dans le monde des régates avec mon p'tit tri.....

A la demande du club, je pars systématiquement derrière les monos. Pour l'instant, je suis le seul multi.. :-(

Les manches ont des montées face au vent puis descentes plein arrière, deux ou trois tours, et arrivée après une dernière remontée au vent, ou par le travers après la bouée sous le vent.
Les adversaires sont des grands surprises, des élans 350 ou 37, un A 35, des surprises, des J 80, First 40 dernière génération, Sun fast 32...

Le premier week end, en janvier, je découvre, le problème, mes jeunes équipiers aussi en plus de découvrir ce bateau ...particulier. Il fait 2°, et le vent est &lt10Kts.
Résultat, dernier juste devant les J80 et surprises

deuxième weekend, 18 à 25 kts de vent, abandon avant le départ grand voile déchirée, après un petit run d'essai sous spi avec GV haute, Genoa, et spi assy, toujours audessus de 20 Kts, un surf à près de 24 Kts!....J'avais décidé de prendre un ris pour le départ et c'est en prenant le ris que ...CRAC! :-(

Troicième weekend, vent très faible le samedi, mais arrivée deuxième à la manche d'entrainement dû à un parcours décalé de mon coté :-D, puis huitième (en général une vingtaine de bateau peut être maximum)
le lendemain, résultat premier non classé sur le parcours cotier racourci (le vent pour cette manche était de 15 Kts avec des pointes à 20; on descendait entre 15 et 19 Kts sous spi lorqu'ils sur la dernière descente... :-), plus grand monde derrière.
On est pas classé car avant au passage de la bouée au vent, je n'ai pas compris que c'était la "nouvelle" arrivée", le bateau comité étant très proche de la bouée, j'en ai fait le tour, pour continuer. Il n'y a pas eu d'annonces à la VHF, et je n'ai pas vu la flamme adéquate sur le bateau comité. je l'aurais vue que je ne l'aurais pas comprise, de toutes façons!...

Pour les deux autres manches classiques plein vent dans le nez, puis plein vent arrière, de 12 Kts en moyenne. Arrivée deuxième derrière un A 35 puis deuxième derrière un Elan 350.

Moralité par des vents supérieurs à 10 Kts, le p'it tri fait le même cap que tous les monos, mais commence à aller plus vite. Il faut 12 Kts pour être plus rapide que les 350.
Le bateau est très différent à barrer par rapport à un mono, et demande de la concentration et des réflexes différents.

Pour finir, c'est une manière de naviguer que je ne connaissais pas, bien loin celle de la croisière à laquelle je suis tant habitué.

L'équipage
07 mar. 2011
07 mar. 2011
0

..petit tri
..mais gros potentiel ! ;-)

07 mar. 2011
0

Bravo !
Peux tu donner quelques détails ?

Déja sur la GV. Elle a déchiré comment ? Quel était le problème ? Elle est en quoi ?

Pour le premier we, tu dis que tu es dernier devant les J80. Alors dernier ou devant ?

Ton tri a une dérive ? Dans les même conditions, avec ailerons, je n'ai aucune chance. Je paie cher les bords de près dans la pétole. Si le vent passe au dessus de 12 - 13 nd, cela devient autre chose, et je bataille avec les bongo de 9m et quelque. En dessous de 10 nd, tous les monocoques typés régate me lachent.

Il n'y a pas eu d'annonce VHF pour la réduction de parcours du troisième we ? Je me serais fait avoir aussi. Déja, je n'ai jamais compris comment être certain de passer la ligne d'arrivée dans le bon sens...

Dans les parcours cotiers, si le vent reste au dessus de 15nd, je finis toujours loin devant les "croisière" et dans le pack des "régates", sans avoir un équipage (moi compris) spécialement affuté. Si le vent est mou, donc sous les 10 nd, je régate gentiment au milieu du tableau, loin derrière les "régates" et derrière les gros (45' et autres).

Dernière chose, il t'ont trouvé un rating ou tu es classé en temps réel ?

Jacques

07 mar. 2011
0

Bon
pour la GV, c'est celle en Pentex qui s'est décousue puis déchirée verticalement entre le premier et le deuxième ris à 1 ou 1,5m de la chute lorsque j'ai étarqué un peu la bosse de ris. Elle est encore belle mais légèrement "délaminée" aux endroits de ragage.
Elle est encore en réparation.

Ensuite, lors de ce premier weekend, il y avait des surprises et des J80 qui étaient derrière moi, j'étais le dernier des autres. :-)

Ma dérive est pivotante et donne un tirant d'eau de 1,55 je crois. Elle est de forme elliptique, avec une corde assez importante. A l'inverse d'un farrier/corsaire qui a une dérive verticale d'une corde beaucoup plus faible.
Mon cap est exactement le même que celui des monos par ce type de vent. La différence, est qu'il faut savoir aler chercher la vitesse, puis loffer, jouant ainsi sur des différences d'angles de +/- 3° peut être. Ensuite, ne pas loffer dans les risées, mais laisser d'abord accélérer.
Pour l'arrivée pas faite, le gars du bateau comité m'a montrer lors de mon retour (après l'annonce VHF) un pavillon blanc avec un carré bleu (S pour small je suppose) dedans je crois. Mais, si je l'avais remarqué et compris..... j'aurais de toutes façons dû faire un tour complet car j'étais de l'autre coté du bateau comité et le drapeau sous le vent, et j'avançais plutôt bien. Mais j'avais une grosse marge sur les poursuivants, ça n'aurait donc pas été un problème

J'ai un rating multi2000, mais il ne semble pas l'avoir pris, je leur ai confirmé que mon seul véritable intérêt est le réel, vu les différences de bateaux.

Malheureusement, si je fais le trophée Port Médoc puis le tour de Belle Ile, la prochaine sera fin mai!

07 mar. 2011
0

Méfiance !
Quand j'avais un cata (en 1973)j'ai demandé la permission de régater avec les autres (les monocoques)
On a interdit ensuite les catas de régater avec les autres, ils ridiculisaient trop ces beaux messieurs en casquette et gants beurre frais.
Depuis ça s'est arrangé, il n'y a plus de cata au club.
Alors fais gaffe à ne pas trop te distinguer, pour beaucoup de régatiers traditionnels il n'y a pas encore eu d'évolution.

Heureusement quand même il y a des progrès mais attention ! Ne les ridiculise pas !

07 mar. 2011
0

ben pourtant
A la course autour de belle-île l'an dernier, je n'ai vu que des multicoques dans les premiers arrivés et pourtant il y avait des belles bêtes en mono.
Mais je n'ai peut-être pas tout vu, je ne faisais que traverser le début de la meute avec mon vieux gros mono presque fivty.

07 mar. 2011
0

non, non
toutes les "bombes dont tu parles étaient bien derrière, et sur un parcours qui leur était tellement favorable. 2 Nm plein face au vent et plein vent arrière. Il me faut juste 10 à 12 Kts pour doubler de vrais bateaux de régate bien plus grands avec mon p'tit tri de course croisière de 9m. Les monos course croisière ne peuvent pas suivre. Il leur faudrait des parcours au large pour éventuellement avoir une chance.

07 mar. 2011
0

Tiens
un participant!

L'annonce VHF a été faite bien après notre passage à la bouée au vent. Nous étions déjà spi haut depuis un moment a tourner au dessus de 15 (pointe GPS à 19,1). Notre premier poursuivant était un élan qui était au moins 1000m derrière.

LEs gens du comité nous ont bien vu passé largement en tête.

Pour ce qui est de ton démâtage, je vous ai vu rentré alors que je dégréais la GV déchirée.

07 mar. 2011
0

si tu as acces
au comité, je serais intéressé de savoir quelle est la règle pour ces réductions de parcours et pourquoi ne l'ont ils pas dit à la VHF avant mon passage, alors que la manche suivante, à la bouée sous le vent ils annonçaient avec fracas le simple changement de cap vers la bouée au vent?

Je les remercie en tous cas de bien vouloir m'accepter dans ces régates.

07 mar. 2011
0

et en plus si le comité
n est pas habitué a gerer des multis , ils n ont pas anticipé la rapidité avec laquelle tu as evolué.
c est tres possible , parce quand tu geres une flotte de voiliers qui marchent entre 5 et 9 nds et que dans le tas tu en as un qui deboule a plus de 15 nds , il est tres facile de se faire surprendre , pas toujours simple d etre comité de course !
on a eu le cas aussi avec une flotte qui allait du Muscadet au Dufour 34 donc relativement homogene et au milieu un open 750 qui deboulait à 15nds au portant , le comité a failli rater son arrivée , faute d etre sur la ligne à ce moment là !

;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-)

07 mar. 2011
0

la dérive
est, à mon avis, un énorme plus par rapport aux ailerons. Enfin, en régate, qui est quasiment la seule situation où tu est contraint de faire du prés serré (enfin, en croisière tu trouves souvent une solution pour y échapper).

Erendil reste un cata croisière affuté, mais ses ailerons se paie cash au prés dans le petit temps, enfin à moins de 10 13 nd. Après, c'est plus facile. Sauf si le clapot se lève, parce que alors le manque de poids devient génant pour l'inertie.

Bien sur, t'as aussi ton heure de gloire si le bord se trouve au reaching ou au portant. Plein vent arrière, tu tires des bords, mais le gain de vitesse reste généralement payant.

Après, il y a le problème du temps compensé.

Mais c'est bien cool de raéfléchir à de la tactique et à dérouler des jolies manoeuvres.

Jacques

08 mar. 2011
0

Bonjour Bus
et merci.

Pour donner des précisions surles chiffres:

45° du vent réel, 9 Kts environ 6,5 Kst de VMG avec un vent de 12 -13 Kts

09 mar. 2011
0

Bon
on n'a pas entendu le premier message VHF, seulement le deuxième lorsqu'on était déjà loin sous spi....

Pas d'importance, je fais ces régates pour mon plaisir, le reste est anecdotique.

Malheureusement, je ne devrais pas être là le 19, ensuite le 30 avril je devrais faire le trophée de port Médoc, et le 7 mai Belle Ile....Ce qui ne devrait pas me permettre de participer aux régates avant le 21 mai.

18 mar. 2011
0

belle GV
pour ceux qui aiment bien les chiffres:

12 Kts de vent 90° du vent vitesse 10 Kts
15 Kts de vent 90° du vent vitesse 13 Kts

Dans les deux cas, mer plate, GV haute et Genoa

18 mar. 2011
0

si tu as
un moment, peux-tu nous dire si les performances avec ces nouvelles voiles, sont à la hauteur de tes espérances ??? :-)

07 mar. 201116 juin 2020
0

ici à Ouistreham
on a regulierement Michel Fortin qui viens jouer avec nous quand il y a régate , c est sympa de le voir passer avec son avion quand il y a du vent et qu on abat.
coté classement on ne peut rien faire , il n est simplement pas possible de classer ensemble des monos et des multis .
les differences de perfs sont trop dependantes de la force du vent et de l allure !

;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-)

07 mar. 2011
0

j'ai pas révé !
même l'America's cup s'est mise au multi !

07 mar. 2011
0

Rassure toi
Aujourd'hui, les régatiers en monocoque régatent avec des Bongo, des Pogo, des Jod, des First 30 et 35, des figaro et toute une collection de bombes de ce type qui mettent une raclée au prés à la plupart des catas ou tri de même taille et leur tiennent tête au portant.

Evidement, si on est contre un Evasion 32, on se sent l'ame de John Spithill à la barre de BOR...

Ma dernière régate (8ème sur une 20aine), je l'ai faite en me battant contre un Elan 43.

L'avant dernière, dans des conditions mieux ventées, c'était contre un First 435 et l'Elan 43 était trois places plus loin.

A chaque fois, j'avais vu la meute des bombes au départ avant qu'elle ne me mette un bord entier dans la vue.
Jacques

07 mar. 2011
0

sympa
de voir ton trimaran sur le parcours, je cours en surprise (d'habitude à la barre du vieux baobab express, 30 ans, mais on a dématé le dernier we, hier, sur agitato avec b chéret),
pour le côtier raccourci, tu dois avoir des problèmes de vhf, le comité l'a annoncé juste avant l'arrivée des premiers (élan et sun fast d'andrieu), avec le bateau comité en place et le pavillon S (blanc avec carré bleu, l'inverse du P);
c'est vrai que tes accélérations surprennent, et on a failli te refuser un tribord, tu sortais d'un virement, donc arrêté, et nous, babord, on pensais avoir de la marge...
ce qui m'a surpris, c'est la facilité et la vitesse de virement de bord; c'est vrai que le cap au près est correct, gérer un bon vmg ne doit pas être facile, idem au portant.
vu de l'extérieur, ton spi parait plutôt creux pour un multicoque?

07 mar. 2011
0

ok
j'étais un peu loin pour voir ça...
je poserai la question au comité demain soir, il a peut être été surpis de te voir passer si vite...
ce qui est sûr, c'est que les parcours "bananes", louvoyage+vent arrière, n'avantagent pes vraiment les multi et autres monocoques planants, et les mini , même protos, sont le plus souvent derrière nous...
j'espère que tu fera le tour de ré, début juin?

07 mar. 2011
0

et
à mon avis, ils l'ont annoncé à la VHF parce qu'ils ont compris que je n'avais pas compris (!) et que j'étais déjà bien loin pour poser quelques problèmes de classement que ce soit

07 mar. 2011
0

il faut dire
que les deux autres régates où j'ai participé, le vent était &lt10 Kts, que j'apprenais et n'osais pas trop "coller" au départ, donc partais avec un gros retard. Je n'arrivais à remonter que les surprises et J80 restait proche des grands surprise et du first 40.

Avec un peu plus d'expérience mais surtout plus de 10 Kts de vent, ça aide.

08 mar. 201116 juin 2020
0

La relance du bateau idéal - les couilles au cul !
Bravo Clarivoile !

Des années de multi à trop souvent dire que de trop rares monos m'ont fait baisser pavillon, certes, mais il n'y a que rarement des conditions pour tester les écarts.

Donc, voici du réel, du concret, et avec ton goût de la précision et de la qualité, ... du résultat superbe ! :-D :-D
Je suis content pour toi, mais surtout, je pense au post "le bateau idéal", qui ainsi, reprend de la saveur, de l'épaisseur, du sel ... de mer quoi ! :-p
On est (ou on naît, c'est selon) dans un paradigme particulièrement fossilisé, que ce soit pour le boulot, le bateau, les femmes, le cigare, la gnole ou la politique.
La démarche, pour ce qui me concerne, de passer du mono au tri de 9 m, fut une intuition, une envie de me différentier et de vivre un inconnu.
Bingo, la réussite est géante. ;-)

Se porter dans la course, en toute simplicité (vu ton récit) bord à bord avec "des bateaux" en sommes, n'est-ce point vivre la passion sans les étiquettes, et de parler de bateau, avec chacun son paradigme à assumer, à sublimer si possible, ce que tu fais si biens.

On enlève les œillères, et on voit quoi ? ... Les flotteurs bien sûr !

Salut à tous.

08 mar. 2011
0

c'est encore moi...
j'ai discuté ce soir avec le comité, ils ont mis en place la ligne d'arrivée à ouest minimes (avec le S et coup de trompe), ils l'ont annoncé à la vhf une première fois (ce n'est pas une obligation) avant ton passage, et l'ont ensuite répété plusieurs fois.
en tous cas, bravo pour tes progrès de régatier et peut être au 19 mars...
à propos, soirée irlandaise à la srr, sans casquette ni gant blanc...le samedi soir.

17 mar. 201116 juin 2020
0

Régate à Stokcholm... contre un barbecue
Juste en passant, voici mon programme de régate dans les îles autour de Stokholm.
Il faut régater ainsi : qui arrivera sur la plus belle île pour y faire son barbecue le premier ... !

Un peu de calme donc au programme après mes 1700 M de l'an dernier (dont 1200 en solo).

Ci-contre mon "nouveau" Pegasus, avec des voiles magnifiques et ma jolie jupe.

18 mai 201218 mai 2012
0

Au début du mois, pour la première fois j'ai pu sauver mon rating (HN 40) attribué arbitrairement bien sûr, mais d'un commun accord.

Au général sur trois courses.....Heureusement il y avait du travers!

18 mai 2012
0

C'est bien que tu es un rating, mais y a pas, faut que tu te trouves des congénères; c'est quand même plus sympa de courir avec (contre) des multis

18 mai 201218 mai 2012
0

Oui, je guette.

Il y a un Dash 750 qui ne se le sent pas trop encore, puis le bandit qui ne bouge jamais, et surtout le Bepox que j'aurai peut être du mal à motiver puisqu'ils veulent faire de l'école

16 déc. 201216 déc. 2012
0

Départ de régate, certains allument déjà

17 déc. 2012
0

Dommage que ça soit si court! C'est un F qu'on voit partir sur une patte a donf au début de la vidéo?

17 déc. 2012
0

oui, dommage, mais je pense que c'est un F en effet!

Il y a intérêt à avoir le trou....

17 déc. 2012
0

Au risque de jeter un pavé dans la mare , j'aimerais corser le fil en compliquant le jeu de la régate .
J'adore régater , et je trouve qu'en France , on a trop l'habitude de considérer que les régates sont des courses de vitesse entre des bouées et des points remarquables .Belle vitesse et belles manoeuvres + bon rating = victoire , mais , nos amis anglo saxon ajoutent l'ingrédient des règles de courses , priorité , marquage , empèchement de régater en rond , et là le point faible des multis devient handicapant , n'est ce pas Jacques .....

17 déc. 2012
0

Comprends pas très bien, les règles existent également en France et sont respectées que ce soit en mono ou en multi.

17 déc. 2012
0

pas sûr:

17 déc. 2012
0

Les règles sont bien les mêmes pour tous , mais ce que je voulais dire , c'est qu'en France on a moins tendance à moins jouer avec .
Ce que dis Jacques plus bas est exactement ce que je penses utiliser pour contrer un tri plus rapide lancé , le lof , le marquage à la culotte peuvent ralentir un multi dans sa course et ainsi le ralentir .

17 déc. 2012
0

C'est clair que la régate idéale en multi, soit c'est trois bords de largue, sinon, il faut arriver à grimper le bord de près en 2 bords :-).

Rien qu'au départ, c'est déja la panique. Pour peu qu'il n'y ai pas trop de vent sur la ligne, c'est la galère. Le départ placé arrêté est difficilement envisageable, donc soit tu pars tribord sous tout le monde et donc couvert, soit tu tentes babord à la bouée, et tu prendras cher si tu dois virer et te faire couvrir par les tribords.

et je ne parle pas, toujours dans le petit temps, des cas où tu sèches un virement et que tu te retrouves planté face au vent...

La manoeuvrabilité vient avec le vent qui monte. Mais sous les 10nds, rien n'esr facile.

Jacques

17 déc. 2012
0

Si je conserve toujours la vitesse, jusqu'à 2-3 Kts de vent pas de souci. Mais surtout ne jamais s'arrêter!
Après il reste la gymnastique pour faire passer les lattes

Tiens, mon rating vient d'évoluer!

17 déc. 2012
0

Même en mono, on ne part pas placé et arrêté ... Sauf erreur de timing. ;-)
L'idéal est tirs le départ lancé mais d'accord avec toi, c'est un peu plus compliqué en multi car le frein a main est moins efficace et c'est plus délicat de zigzaguer pour retarder son arrivée sur la ligne. L'apoc au milieu de dizaines de mono, c'était vraiment qq chose. Maintenant que les multisalles y viennent nombreux, on a le droit a notre propre départ

17 déc. 2012
2

Ben je pense que les règles de la régate sont les mêmes partout, non? Bien sur qu'en multi on se marque, on se couvre, et pour synthétiser, on se bouffe le nez. En tout cas c'est comme ça avec la trispeedcup

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

août 2017 de retour d’Ecosse vers Bangor

Après la pluie...

  • 4.5 (100)

août 2017 de retour d’Ecosse vers Bangor

mars 2021