Réfection à l'époxy d'un pont délaminé: besoin de conseils!

Bonjour à tous,

Comme sur la plupart des Arpèges j'ai des soucis de délaminage du pont ; des mesures effectuées à l'aide d'un testeur d'humidité ont montré que beaucoup de zones étaient gorgées d'eau. Après avoir lu tous les avis, j'ai donc décidé de tout refaire au lieu d'injecter simplement de la résine.

Pour l'instant, j'ai procédé de la manière suivante:

  • Découpe des peaux aux endroits concernés, et retrait de la mousse pourrie.

  • Ponçage/dégraissage du fond, puis stratification d'une couche de renfort à l'époxy (Sicomin, résine SR1500 + durcisseur lent SD2503 ; tissu biaxial BX-600)

  • Dans la foulée, collage (avec le même époxy) de la nouvelle mousse (Airex C70.75), avec des lests sur le dessus pour maintenir le tout en pression.

  • Après polymérisation, pose d'une nouvelle peau sur la mousse: résine époxy avec 2 couches de BX-600 + 1 couche de BX-450 à certains endroits. Pose en une fois, avec débords larges sur les côtés (peau en polyester décapée et poncée).

Normalement les conditions de température (>= 20°C) et d'hygrométrie (<= 65%) ont été respectées, et les travaux ont été effectués en début d'après-midi pour éviter la condensation.

Ensuite, j'ai du m'arrêter pour cause de conditions météo inadaptés, et il a plu quelques jours plus tard. Je pensais que le pont serait déjà résistant aux intempérie tel quel, mais maintenant j'ai un gros doute. J'espère que la strat' époxy "nue" peut assumer une semaine de pluie...

Normalement l'étape suivante consiste à tout lisser à l'aide d'un mastic époxy (Résine + Charges MIXFILL 10). J'ai appris récemment qu'il aurait mieux valu l'appliquer directement en mouillé sur mouillé sur la strat' (après 2h de polymérisation, dixit le technicien de chez Sicomin). Ne l'ayant pas fait, je me demande comment rattraper le coup:

  • Soit ponçer légèrement la surface, puis appliquer le mastic: le problème, c'est que ma surface actuelle est "brute", avec les aspérités de la fibre, donc un ponçage superficiel ne permet pas d'aller dans les creux. Quid de l'adhérence?

  • Soit ponçer plus fortement pour tout lisser, puis mastiquer, mais cela revient à attaquer une partie des fibres de la deuxième couche, donc perdre en rigidité. Mais est-ce vraiment grave?

  • Soit ponçer fortement, puis restratifier une couche (au BX-450) pour renforcer, avant de mastiquer, cette fois directement. C'est la solution la plus prudente, mais avec un surcoût, et plus de boulot... surtout que les jours sont comptés avant que les conditions météo ne permettent plus de travailler les résines.

Enfin, dernier point, et pas des moindres, je voudrais profiter de l'opération pour étanchéifier tout le pont, qui présente des accrocs et autres faillençages un peu partout. Pour cela je pense appliquer 2-3 couches d'apprêt époxy à la fois sur mes zones fraîchement stratifiées/mastiquées et sur l'ancien gelcoat (poncé au P120), avant de finir sur une laque polyuréthane pour protéger tout cela des UV et avoir un joli rendu.

Toujours chez Sicomin, j'ai dans l'idée d'utiliser comme apprêt un UNDERCOAT 215. Pour la laque, la TOPCOAT PU 320 étant très chère, je pense me rabattre sur une ACRYLTOP PU 77 ou POLYTOP PU 99, mais j'ignore si ces produits sont réellement adaptés.

Bref, tout conseil ou remarque sur le travail effectué, et surtout sur la suite, m'intéresserait fortement: je suis complètement novice en la matière!
Par ailleurs si vous connaissez des produits moins cher que cet apprêt et/ou ces laques, je suis preneur, parce que le devis est salé!

Merci d'avance pour vos réponses.

L'équipage
25 sept. 2020
25 sept. 2020
2

J'ai été confronté au même problème, mais j'ai refait par dessous. J'ai collé les plaques de mousses tenues par des étais, et j'ai ensuite stratifié des tissus par dessous. Le risque est de se prendre le dernier lé posé sur la tête, ce qui implique un shampooing vigoureux le soir, mais l'avantage est qu'on a pas à gérer le côté cosmétique, puisque le vaigrage fera "cache-misère". Je sais que ma réponse ne t'est pas trop utile, mais c'est pour que tu puisse envisager cette option si tu découvres d'autres zones à traiter. C'est bien plus facile…


yvesbtz:J'ai procédé de la même manière sur les passavants délaminés de mon selection 37...par le dessous avec des étais !·le 25 sept. 15:11
Pedr00:Merci pour le retour d'expérience! J'y avais pensé un moment, mais ça me semblait hyper complexe de stratifier en hauteur! Tu as fait comment pour éviter que ça tombe, du coup? J'essaierais peut-être ça pour la suite!·le 29 sept. 22:24
FredericL:Je l'ai fait par l'intérieur sur un petit bout (30 x 40 cm), c'est vraiment la galère. Si tu as commencé par l'extérieur, continue comme ça, de toute façon il faudra faire une peinture sur le pont. ·le 29 sept. 22:30
25 sept. 2020
0

L'epoxy va résister aux intempéries, pas d'inquiétude. Il va peut-être y avoir une pellicule blanche, ça part à l'acétone.
Pour l'enduit, un ponçage léger suffit. Pour la peinture, le PU bi composants est beaucoup plus résistant. Ce serait dommage de faire des économies sur la peinture.


25 sept. 2020
1

Je confirme, l'epoxy ne va pas souffrir de la pluie. par contre ne pas laisser cela au soleil... L'epoxy craint les UVs.
Au lieu de poncer comme un malade, le mieux est de mettre en fin de strat un peelply, tissu d'arrachage / delaminage.
Apres durcissement, juste avant n'importe quelle reprise, on arrache ce peelply, qui laisse une surface quasi prete pour la suite.


29 sept. 2020
0

Merci pour les conseils!

Effectivement l'époxy a l'air d'avoir bien tenu le coup, mais y'a quand même quelques zones légèrement blanchies, qui ne partent pas à l'acétone. J'ai tout poncé sans trop insister, et pour griffer la surface dans les creux j'ai passé un coup de brosse métallique. Là je suis en train de mastiquer, et ça a l'air plutôt pas mal.

Pour info après avoir mal mal discuté avec Sicomin (ils sont vraiment très sympas), j'ai opté comme finition pour la peinture ACRYLTOP PU 77, qui est également un Polyuréthane bi-composants adapté pour le nautisme. Ils m'ont dit que ça tiendrait sans problème. Apparemment, la TOPCOAT c'est vraiment le top du top : elle a été développée pour les avions, à la base. Vu que je ne pense pas atteindre les 300km/h de sitôt...

Par contre je ne suis pas sûr réussir à faire la peinture avant la fin de la saison, vu les températures qui baissent et le boulot qu'il me reste encore: je dois finir les strat' et ensuite poncer tout le pont pour pouvoir peindre tout d'un coup. Donc, si je n'arrive pas à tout boucler, j'aurais des zones mastiquées (époxy) un peu partout, que je ne peux pas laisser prendre les UV cet hiver, si j'ai bien compris.

Ce qui entraîne une nouvelle interrogation: Est-ce envisageable de faire une protection temporaire de ces zones, pour tenir jusqu'au printemps? Soit en bâchant (je ne sais pas si ça suffit), soit en appliquant, par exemple, une peinture anti UV bas de gamme juste là ou ça craint, peinture que je poncerait de nouveau avant la reprise du chantier?


29 sept. 2020
0

L'hiver il y a beaucoup moins d'UV. Un ponçage léger avant de peindre suffira.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (30)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021