Refaire le tableau de distribution bipolaire/ Disjoncteur magneto thermique ou "fusibles reamorçables"

Je souhaite refaire mon tableau de distribution en respectant certains critères:
- étanche (un minimum pour limiter l'oxydation des contacts), et survivre à une mauvaise vague.
- compact pour respecter +/- l'encombrement actuel
- évolutif,
- pratique et "clair"s'il faut faire un diagnostic ou changer un composant,
- fiable.
Mon idéal serait d'avoir une conception type armoire industrielle, préfabriquée à la maison, avec commande et voyant en façade, borniers en bas ou sur les côtés pour ne raccorder au bateau que les grosses sections (+/-) et tous les départs ( +/-) vers les consommateurs.

Côté protection: je m'interroge sur les solutions
< "fusibles réarmables" comme ça: docs.rs-online.com[...]248.pdf
< ou sur des magnetothermiques: par exemple:www.nautiboutique.fr[...]ue-16a/
Aujourd'hui, je n'ai que des fusibles. Est-ce que les magnétothermiques sont vraiment un plus ? Ils sont plus couteux, prennent plus de place, viennent en façade (moins top pour l'étanchéïté) ...

Si les spécialistes peuvent m'éclairer sur les fonctionnalités et si certains d'entre vous ont déjà testé la fiabilité de ces fusibles réarmables...
Merci d'avance
D'autres questions viendront ensuite.

L'équipage
12 fév. 2021
12 fév. 2021
0

généralement cela s'appelle des disjoncteurs magnéto thermiques
il y en a de valeurs différentes .
Alain


12 fév. 202112 fév. 2021
0

Holà
Ok avec Fritz,mieux disjoncteurs magnéto thermiques...
Tu mets un plexi devant et ce sera étanche aux projections d'eau.
Perso j'ai fait deux armoires séparées,une petite pour les moins,une pour les plus,avec les disjoncteurs qui sont encastrés dans la cloison qui la supporte.
Rien n'est sur charnieres à part les fermetures des armoires bien sûr.
Tout est saisi ,l'accès est immediat sans devoir trafiquer une ouverture qui tire sur un faisceau de câbles.
Éviter de faire cohabiter des négatifs et des positifs de manière trop proche,jamais tu ne risqueras un court jus avec un outil, une maladresse ou une projection d'eau.


15 fév. 2021
0

Je reviens un peu tard mais merci de vos avis.
James, le plexi c'est une idée. Mais les 2 tableaux, je ne crois pas que ce soit l'idéal quand on veut faire une coupure bipolaire ( bateau alu..). Je ferai sans doute le tableau en bois pour les dimensions spécifiques mais il sera avec joint, presses-étoupes, charnière et serrure pour l'étanchéïté et peut être plexi comme protection contre les erreurs de manip pour les borniers communs +/-...

Sur certains sites, j'ai vu ces "fusibles" réarmables appelés disjoncteurs bipolaires. Est-ce que cela peut être le cas, parce qu'ils me plaisent bien...? (Mais je ne veux pas prendre mes désirs pour des réalités 😒)
Je crois qu'il existe des borniers spéciaux pour ces "fusibles". Cela ferait 2 solutions en une... porte "fusible" et bornier de raccordement.

Interrupteurs bipolaires ( à levier pour faciliter les percements) et led en façade.


James :Effectivement si tu des disjoncteurs bipolaires ça ne va pas du tout. Par contre j'ai deux parc batteries et pour la mise en service j'ai deux coupe circuits bipolaires, les masses étant isolées et les moyens de charge séparés ·le 16 fév. 2021 08:14
16 fév. 2021
2

Les fusibles réarmables on une durée de vie courte entre 1 et 10 coupures selon leur intensité.
Le magnéto thermique est inusable à l'échelle d'un plaisancier.


James :Super pour l'info !Ça serait du consommable alors ?Vu ton bateau il est magnifique !Totalement à l'opposé du mien il doit faire la moitié du poids !·le 16 fév. 2021 08:54
16 fév. 2021
1

Pour les charges jusqu'à 15A, j'utilise des fusibles réarmables automatiquement (PTC ou Polyfuse) qui sont économiques et très fiables. Le courant revient automatiquement une fois que le défaut a disparu. Les instruments et appareils électroniques que nous concevons pour des industries sensibles sont tous équipés de ce type de protection
Sur mon bateau, pour un interrupteur ayant plusieurs départs comme celui des feux de route, j'installe un fusible pour chaque feu. Idem pour l'éclairage intérieur ou j'installe un fusible par fil + partant du tableau.

Pour les grosses charges telles que le guindeau et les winchs électriques, les disjoncteurs magnétothermiques type Carling sont le top. Le tableau du Wauquiez 48 d'un ami a même un magnétothermique qui fait coupe-circuit général en plus du coupe-circuit des batteries. L'avantage est de pouvoir couper pratiquement tout quand on laisse le bateau sauf quelques utilisateurs tels que le récepteur météo automatique si celui-ci a été mis en service.

La contrainte des fusibles PTC est qu'il faut les dimensionner pour chaque charge, mais c'est pas compliqué.

Pour la conception d'un nouveau tableau, il peut être intéressant de déporter tous les borniers de raccordement aux fils du bateau sur une platine collée à la coque. On peut préfabriquer le tableau et ce bornier à la maison avec une nappe de fils entre les deux.
Le raccordement au bateau est alors souvent plus simple



16 fév. 2021
0

Merci J Marc

C'est une super solution ces fusibles PTC. Dans mon tableau de distribution, je n'ai plus que des petits ampérages, les grosses puissances: guindeau, dessal, connexion moteur, charge, depart vers le tableau de distribution sont dans mon tableau de puissance. C' est donc tout à fait adapté pour moi.

Le seul reproche qu'on pourrait leur faire , c'est qu'il faut bien conserver le tableau des caractéristiques pour connaitre le détail des spécifications.
J'espère que je vais les trouver sans en acheter 500 de chaque plage de calibre...

Pour le bornier externe, c'est vrai que cela permet d'aller plus loin et plus tranquillement dans la préparation à la maison et que cela permet d'étancher correctement les passages d'entrée dans le tableau mais on reporte aussi ce problème à l'extérieur.
Il faudrait trouver un bornier "wago" étanche ? utiliser une goulotte de cablage avec des scotchlok à l'intérieur? ça pourrait être un début de solution à habiller un peu pour que cela ne parte pas dans toutes les directions..
super, de bonnes pistes! merci


17 fév. 2021
0

Bonjour,
quand un fusible "saute" , la priorité est de rechercher la cause et d'effacer cette cause.
je me méfie de ce qui se réarme un peu trop vite, "on verra pour dépanner si ça saute à nouveau" .
Le fusible n'est pas un disjoncteur différentiel, donc il faut bien savoir ce qu'on souhaite protéger et analyser les chaque système.
D'un circuit à l'autre, les besoin sont différents.


17 fév. 2021
0

En plus des fusibles réarmables, j'installe des diodes TVS de protection contre les surtensions aux bornes de tous les matériels ayant de grosses bobines (relais de guindeau, guindeau, relais de démarreur, etc...).
Cela contribue à protéger les matériels électroniques et éviter le claquage de leur isolant.

Sur le circuit 12V, les diodes TVS doivent avoir un Vbr de 18V mini et une puissance crête de 1500W. Elles sont bidirectionnelles et peuvent être montées dans n'importe quel sens en parallèle des bobines susceptibles de générer une surtension à la coupure du courant.


17 fév. 2021
0

C'est la richesse du forum. Merci à tous de nous faire avancer dans la réflexion.
Effectivement Segalen, on va pouvoir se poser la question de mauvais contacts sur un circuit (ce que j'ai parfois sur un circuit d'éclairage) ou de coupure temporaire par le fusible "PTC". Ce n'est pas insurmontable mais c'est source de questionnements supplémentaires, et il y a des moments où on n'a pas besoin/envie de ça.
Les "Réarmables" étaient sympathiques de ce coté là mais si ce n'est pas fiable...


17 fév. 2021
0

Si on prend soin de mettre la Led de signalisation du tableau après le fusible automatique PTZ. On sait alors qu'il y a un court-circuit si la Led ne s'allume pas en actionnant l'interrupteur.
Pour limiter la consommation du tableau, il faut absolument utiliser des Leds à haute luminosité et ne pas hésiter à mettre une résistance série importante pour limiter la luminosité la nuit. Il faut faire des essais chez soi, mais elles brillent toujours trop sur le bateau.

Pour le voltmètre et l'ampèremètre, je conseille les circuits en pj qui ne consomment pas grand chose et dont l'ampéremètre indique le sens du courant du shunt (décharge en négatif, charge positive). le shunt acheté à part que j'ai installé est un 0,1 milli Ohm 75A.



Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

La relève (Jumeaux).

Souvenir d'été

  • 4.5 (135)

La relève (Jumeaux).

novembre 2021