reduction genois ou ris

Soit un grement en tête avec barres de flèches non poussantes, un first 30 par exemple.
Soit ce même voilier au près dans une mer formée avec le vent qui forcit.
J' aurais pensé réduire d' abord le génois léger pour un génois lourd puis , quand le point de drisse de la voile d' avant est plus bas que celui de la grand voile, prendre un ris etc...

Je note , avec surprise que beaucoup prennent un ris avant de réduire le génois au prétexte que c' est le génois le moteur du près sur un grément en tête!
Mais c' est aussi le génois qui est la voile la plus légère et la plus étendue , donc celle au départ qui fait gîter, non?!?.
Bien sur, je pourrais tester les différentes combinaisons mais vous les testâtes certainement.
Vos conclusions, ô vous les anciens blamchis d' écume?

L'équipage
18 oct. 2006
18 oct. 2006
0

Pratique
Comme il vaut mieux anticiper quand le temps
se dégrade et qu'il est plus facile d'enrouler
un génois que de prendre des ris de grand voile
j'ai tendance à réduire la GV d'abord.

18 oct. 2006
0

c'est pas si simple
si tu as un jeu de voile d'avant comprenant un "vrai" genois leger et un genois lourd.
Il est imperatif de rester dans le range de tes voiles sous peine de les defoncer.

Un genois leger c'est grand maxi 12 knts réel.

18 oct. 2006
0

Réduction
Tout à fait d'accord avec toi, bien que c'est plus souvent un génois médium qui est utilisé.
Tout dépend aussi de l'équipage à bord,
avec un équipage de coustaud dans les filières, tu peut conserver le génois médium plus logtemps et commencer par prendre un ris dans la G.V., avec un équipage réduit, et en croisière, tu remplaces ton génois par un solent et restes sous G.V. haute, les manoeuvres sont plus faciles et les conditions sont plus confortables.

18 oct. 2006
0

etat de la mer ?
sur mon ex fantasia c'est une donnée que je prenais en compte :
mer formée j'essayer de garder le genois plus longtemps + 1 ris pour garder la puissance dans les vagues...
le solent desfois ça manquait de "punch" sur certaines vagues
par contre si la mer pas trop formée le solent + gv haute c'etait pas mal pour le cap

je ne sais pas si c'est appliquable sur tous les bateaux...

18 oct. 2006
0

100% d'accord !
Avec Zephyrlegris: si il y a le parametre grammage du tissu tu passes du leger au lourd,mais ensuite beaucoup d'options differentes existent en fonction de l'allure: aux allures portantes tu privilegeras le genois ou le spi et tu reduiras la GV,
au pres si tu as besoin de faire du pres serre tu gardes la GV qui va t'aider
Mais tout ceci est à ponderer en fonction aussi de ta carene: certaines sensibles au tangage ont besoin de toile a l'avant pour se stabiliser surtout dans un clapot difficile
Et bien sur en fonction aussi de l'equilibre de ta carene:sur mon boat à 20noeuds je suis a 1 ris et genois la barre lachée est dans l'axe
Amitiés
Joël

19 oct. 2006
0

tu pourrais aller voir aussi du cote du site des First 30
www.association-first30.org[...]/

sinon sur 7 ans d'utilisation par tous les temps, je me suis fais une religion.

le genoa Hood leger en mylar - vieux mais encore beau - c'est quand je regate et que le vent est prevu leger. il frole le pont et revient pres du winch et tire tres forst.

tout le reste du temps c'est un genoa normal/lourd en dacron de qualite traite anti uv, Doyle.

pour l'hiver à Bilbao de decembre à mars j'utilisais le genoa à 110 % presque neuf.

sinon d'abord un ris, puis 2 ris ensuite commencer à rouler, le bateau continue à avancer meme au pres, y a rien qui arrete au 30 au pres.

En tout cas la seule fois ou j'ai change de genoa c'est quand le tasker d'orgine s'est decousu sur 2 metres, j'ai remis le doyle.

pour m'amuser pour des sorties de l'aprem au baston par 25/30 noeuds plus rafales, Foc 1 et 1 ou 2 ris, le pied au pres masi pas au portant ou en regrette de ne pouvoir rentrer au surf apres avoir deroule le genoa a 155 %

de toutes manieres si tu veux naviguer avec toutes les voiles, cela remplit la moitie du bateau ! et encore si elels sont pliées.
merci l'enrouleur.
Il y a des 30 qui ont un etai larguable, surement un bon plan

19 oct. 2006
0

beaucoup de bateaux
deviennent ardents avec une gite prononcée, ce qui explique la réduction de la GV en premier.

avec la généralisation des enrouleurs , certains évitent de rouler trop tôt le génois pour ne pas avoir un "sac" comme voile d'avant.

ça peut expliquer ce fait.

ne pouvant me décider, j'ai opté pour un génois avec une bande de ris...

19 oct. 2006
0

Question d'équilibre de route
Sommairement.

En règle générale le centre de voilure (Cv) d'un voilier (moderne) est situé entre 10 et 15% en avant du milieu de la longueur de flottaison.

Le centre de dérive (Cd) est quant à lui entre 5 et 10% en arrière de ce même milieu.

Quand on réduit, on essaie de garder les mêmes proportions pour garder un équilibre de route correct.

Ca se complique un peu suivant les allures et la gîte.

Cv : s'écarte progressivement et latéralement du côté sous le vent et ce, de l'allure du près au portant.

Cd : avance au près mais recule au portant.

Dès lors, au près, sachant que le Cd s'est avancé et que dans le même temps, le Cv s'est écarté latéralement sous le vent :
- on a avantage à avancer le Cv en réduisant la grand-voile pour commencer.

Au portant, c'est le contraire, comme le Cd a reculé et le Cv a encore augmenté son "déplacement" latéral :
- on a tout intérêt à reculer le Cv en commençant par réduire le gènois.

Maintenant, il faut savoir qu'à la gîte, le plan anti-dérive se modifie et par là, également le Cd mais là, ça commence à devenir un peu plus compliqué.

Bien sûr, rien ne remplace la pratique mais il y a des règles de base à comprendre ou à connaître pour mieux cerner les possibilités de son bateau.

Donc, ça vaut le coup de se renseigner (ou de calculer sommairement) les "centres" en question ainsi que la modification du plan de dérive aux différents angles de gîte et les implications basiques dues aux forces aérodynamiques et hydrodynamiques.

Ces connaissances ( pas trop difficiles) alliées à une bonne pratique et à des expériences empiriques personnelles aideront à faire encore mieux marcher son voilier et à en tirer le meilleur parti.

19 oct. 2006
0

pte ben que oui, pte bien que non
en pratique, c'est ton bateau qui te dira ce qui va le mieux, car en fonction des carènes et des plans de voilure, il faut parfois réduire devant ou dérrière, maintenant quand ça commence à bien mouiller et que ça va se gater, mieux vaut parfois reduire devant en se disant qu'on aura pas à y retourner puis prendre des ris moins exposés aux paquets de mer
il n'y a pas de recette, une solution est d'en discuter avec des skipper de bateau identique au tien pour savoir ce qu'il font et de croiser avec ton expérience et tes conditions de navigation...
bref, une bonne bière, au portant sous la lune du pertuis d'antioche, sous spi, force 2, le bonheur quoi ;-)

20 oct. 2006
0

En fonction du bateau
Sur le first 30 j'ai navigué 10 ans et sur un
Poker Il faut réduire la GV en premier la barre
devient très dur est le safran en prend un coup
a la longue
Je relâche de chariot d'écoute puis la prise du premier ris et après je réduis la voile
d'avant
De toute façon avec le génois a enrouleur tu te pénalise des que du enroule le génois donc le plus tard possible

yves

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

Souvenir d'été

  • 4.5 (154)

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

novembre 2021