redemarrage moteur

Miracle il a redemarré hier.

Volvo 2003 de 1988 ,hier remise en route depuis l'hivernage effectué courant novembre (donc 4 mois)

Donc j'ai remis
-la batterie en place apres l'avoir regonflée à la maison ,
-enlevé la couverture et le chiffon gras qui se trouvait dans la prise d'air.
-un petit coup de pompe à gas oil apres avoir devisé le degagement d'air au dessus du filtre pour voir si le circuit était bien plein.
-vidage de l'eau sous le bocale du decanteur à go.
-ouverture de la prise d'eau
-un peu d'accelaration.

Moment important: Une petite priere à la Ste Vierge et à tous les Saints et le Diable aussi l'on ne sait jamais.

En une seule et unique poussé sur le bouton ,Miracle il a demarré sans tousser sans rien.Je vais finir par me reconcilier avec les moteur.

Je vous raconte celà pour vous montrer qu'il est surement inutile de faire tourné les moteurs au cours de l'hiver.

mais bon
josé

L'équipage
30 mar. 2006
30 mar. 2006
0

Tu as
Raison sauf que si tu hiverne correctement et que tu ne touches plus à rien mais pour nous povre retraites qui sortons m^me l'hiver nous n'hivernons pas ou tres peu donc on fait tourner le moteur de temps en temps

31 mar. 2006
0

redemarrage moteur
démarrer un moteur l'hiver ne sert pas qu'à aider au redémarrage, mais aussi pour:
- chasser l'humidité dans le moteur
- éviter que le gasoil stagne ou change d'état dans la ligne
- éviter que les segments ne marquent les chemises
- et surtout d'aller voir les voisins le dimanche matin à la sainte heure.

31 mar. 2006
0

comme d'hab..
ça a du être déjà dit mais..

notre 4108 demarre au poil en été,et tourne rond une fois démarré, mais en redémarrant l'hiver entre 5 et 10°, c'est un peu bizarre:

check list:

batterie chargée ok
qq coup de pompe a la main a la pompe a gasoil (on ne sait jamais, ça peut pas faire de mal)
levier des gaz a 1/4
position "heat" 5 secondes, on voit un peu de fumée coté bougie de préchauffage (le truc qui sert à rien parait-il)
"start", ça tourne rond , mais euh pas vraiment d'explosion au bout de 5 sec
repos 10sec
"restart" 5 sec, ça tousse, un peu, mais semble s'étouffer,
repos 10sec
"rerestart" ça crachouille et pout pout proooot, c'est parti.!!!

qu'est-ce qui doit se passer "normalement " en démarrage à froid avec le préchauffage? remettez-vous un peu de "heat" avant chaque essai? plus long? moins , pas du tout?
je sais que ce n'est pas du tout une bougie de préchauffage classique mais une sorte de bruleur de gasoil...(allumeur de poele a fuel modifié (:&gt)

bref comment faites-vous avec les autres 4108 encore vivants.

31 mar. 2006
0

Michel
sur les miens je garde la clef sur heat un peu plus longtemps, une vingtaine de secondes (je ne me souviens plus si dans le manuel disent 20 ou 30 secondes, mais bon..

je mets le levier accelerateur à mi course

démarrage immédiat :-)
faut tout de suite courir abaisser l accelerateur

;-)

31 mar. 2006
0

salut Michel
par temps frais entre 10/15 secondes de prechauffage. Ce qui m'inquiete plus c'est la fumee sur les bougies de prechauffe cela laisse supposer que ou les electrodes sont tres fatiguees ou qu'il y a beaucoup d'humidite dans les deux cas tu ne prechauffe pas que les chambres

02 avr. 200616 juin 2020
0

salut Michel
Suite dépot de bilan de Synergie je garde mon 4108, qui comme le tien est un peu capricieux à démarrer par temps froid. Comme lu dans ce fil, je préchauffe plus longtemps, 20 secondes, si ça ne marche pas en 10 la première fois. Jamais utilisé non plus le préchauffage par températures moyennes.
pendant qu'il est déposé (grosse revision cet hiver et prévision de divorce annulée)je vais faire une gate pour récupérer les suintements d'huile. Un mécano de chez perkins m'a confirmé qu'on réduit considérablement le problème en remontant tout avec de la pate à joint style "compound", un truc noirâtre et gluant qui pue. Evidement je ne l'ai pas fait à l'occasion de la révision, mais pas le courage de tout redémonter.
aprés un club des sun fizz (dont j'attends toujours la création), on pourrait faire un syndicat du 4108?
Bon vent et bravo pour ton article sur les emménagements.
Alex

03 avr. 2006
0

la compression ?
Michel,
Un diesel, ça démarre au 1/4 de tour (bon, un tour entier de cycle moteur) dès que le gasoil arrive et est bien mélangé avec l'air. C'est hyper rustique comme principe :
- il faut que la gasoil arrive (euh, il arrive) et sans bulles
- qu'il se mélange bien à l'air (préchaufage si moteur à pression d'injection assez faible, ce qui est le cas pour nos bouzins)
- qu'il soit bien comprimé à ses 20 bars attendus
et ça pête tout seul.

Si ça pête pas intantanément ...
La compression, peut-être. Je n'ose te suggérer te dévisser un injecteur (ou une bougie) pour verser une cuillère d'huile histoire de valider la compression.

Est-ce qu'en démarrant pendant 15 à 20" tu n'est pas en train de faire un joint d'étanchéité entièrement au gasoil ?

Ou peut-être est-ce un petit poil d'air dans les premières goulées de gasoil, tellement petit qu'il (le poil) est avallé par les premiers cycles.

Reste que c'est l'angoisse un diesel qui se met à plus démarrer ;-)

Yves.

31 mar. 2006
0

une chose
utile souvent conseillée est de faire tourner de temps en temps le moteur avec la tirette du stop enclenchée, le moteur ne démarre pas mais l'huile rentre en circulation et se dépose un peu dans tout le circuit

31 mar. 2006
0

pour répondre à Michel

Je suis l'heureux possesseur d'un 4108 (dont je ne me séparerais pas pour rien au monde) qui a toujours démarré aprés hivernage , sans actionner le préchauffage , vu que je me suis rendu compte qu'il existait une bougie de préchauffage , que quelques années après l'acquisition du moteur...!
Donc le préchauffage je ne m'en sert pratiquement jamais (je suis en Méditérranée)et je démarre le moteur au ralenti , pour l'accélérer ensuite un petit peu , dés qu'il a démarré , de manière qu'il ne vibre pas trop à froid . Aprés 2 mois d'arrêt ,il toussote un peu et démarre en 5 secondes. Donc je n'essaye pas autre chose , vu que ça marche bien ainsi.
Par contre le seul défaut , et il faut bien en trouver un qui confirme toute les qualités de ce moteur, c'est qu'il est très fidèle à sa réputation légendaire de "cracheur d'huile".En effet il pisse l'huile par les joints comme tout 4108.
Au début c'était agaçant , car la gate sous le moteur était toujours sale , et c'est pas commode à nettoyer , aussi depuis quelques années ,j'ai mis un couvercle de boite un peu large sous le moteur qui recoit l'huile et qui est plus facile à nettoyer que la gate ,car ce récipient on peut le sortir ,pour le nettoyer.
mes amitiés

02 avr. 2006
0

dèmarrage moteur par temps froid
bonjour calypso 2 .mon volvo 2003 montè en 1994 ,totalisant 1200 heures ,a des difficultès de dèmarrage à froid ,surtout cet hiver.(je navigue toute l'annèe etant en retraite) j'utilise la procèdure prèvue au manuel: à savoir gaz aux 3/4 au point mort;surcharge enclenchèe en tirant et repoussant la tirette de stop .batteries de 2 fois 110 ap chargèes. plusieurs tentatives infructueuses ;un mecano m'a conseillè d' injectèr une lègère pulvèrisation de start pilot ,qui me permet effectivement de dèmarrer. les avis sur l'utilisation de ce produit sont partagès.le moteur redèmarre normalement aux autres sollicitations dans la journèe .l' entretien est règulier (fitres go ,huile air ) j'utilise une semi synthèse 10w40. serait ce du à un problème de compression? rodage de soupapes ;injecteurs(i.l fume un peu gris bleu au dèmarrage) ce type de moteur serait parait il sujet à ce problème

02 avr. 2006
0

merci à tous
le "heat" sur le 4108 injecte du gasoil chaud dans le cylindre, il y a donc risque de richesse excessive?
20sec me parait énorme dans ce cas.., alors que c'est ok avec une bougie de préchauffage normale qui chauffe la ferraille, non?

sinon , en été , démarrage au ralenti sans "heat" pas de pb.

bon, à reessayer...

02 avr. 2006
0

le heat sert uniquement
à mettre le feu à la mousse d'insonorisation qui est à proximité en fait il sert à suralimenter d'une manière très rustique le moteur et accessoirement à prendre feu

c'est comme le circuit électrique perkins: une nullité à virer

un peu de start pilote fait largement mieux pour beaucoup moins dangereux sachant que mes perkins ont toujours démarrés quel que soit le temps sans rien du tout

amicalement

02 avr. 2006
0

Il y a un avantage
pour le fabricant du moteur : ce n'est pas cher à fabriquer !

On a une bougie qui est incandescente, sur laquelle on fait tomber un goutte à goutte de gasoil, ce qui produit de la vapeur de gasoil aussi facile à enflammer que de la vapeur d'essence.

C'est un peu "roulette russe".

Nous avons eu ici un bateau de 72' dont le moteur a prit feu car le relais alimentant la bougie est resté collé !

_/)

02 avr. 2006
0

j'ai toujours
entendu dire que le start dans un moteur diesel n'etait pas conseille et encore moins sur les moteurs recents la seul fois ou j'ai essaye suite à un pb sur un md volvo 3cylindres les claquements ont tellement ete fort que je n'ai jamais reessaye. depuis j'ai change de berlingot il y a un prechauffage et je dois avouer que je n'aime pas trop, encore qu'en med depuis le debut mars il demarre sans.

02 avr. 2006
0

Tu parles sans doute
du "Start Pilot" ? En effet, il ne faut pas en abuser et ne pas en injecter une tonne !

Il me semble qu'il y a deux types de moteurs diesel : ceux à injection directe, rarement équipés de préchauffage et ceux à injection indirecte toujours équipés de préchauffage. Un "vrai" préchauffage avec une bougie pour chaque chambre, et je constate que même en climat chaud comme chez moi, mes moteurs Nanni/Kubota ainsi que le moteur de ma Kangoo démarrent bien plus facilement avec préchauffage que sans.

J'ai eu l'occasion de voir de près un moteur de camion MAN en hiver, à injection directe et sans préchauffage équipé d'origine usine d'une aide au démarrage fixe au Start Pilot commandée par une électrovanne... Si le constructeur installe ce système d'origine, ça ne doit pas être si mauvais que ça pour le moteur. ;-)

_/)

04 avr. 2006
0

oui, d ailleurs ,les premieres camionnettes ford transit
Avaient égalementune bombe de start pilote vers le chauffeur car pas de bougies de préchauffages

03 avr. 2006
0

le start pilote et ses produits similaires sont des aides au démarrage
il doivent assurer les deux ou 3 premiers tours du moteur et c'est tout
s'il faut injecter pendant des heures pour démarrer, il faut faire autre chose

une simple giclée dans le filtre à air et actionner le démarreur

le bruit est normal, ce carburant étant détonnant à l'inverse du gazole

en clair,le gazole s'enflamme et brûle sur un front de flamme avançant au fur et à mesure de l'injection alors que le start pilote détonne en masse instantanément ce qui est sans autre conséquence que le bruit

amicalement

04 avr. 2006
0

oui je suis sur car
quand le carburant arrive par l'air d'admission( moteur essence), il est entiérement présent dans le cylindre à la compression et son explosion serait brisante pour le moteur ce qui fait qu'on choisit un taux de compression ne permettant pas l'auto inflamation du mélange carburant/comburant

pour un diesel, il y a le meme pb d'autant + que la compression rend le carburant auto-inflammant, sauf que la pompe injecte une quantité de carburant dans un temps très court, mais dans un temps quand meme et non instantanément, ce qui fait que le gazole injecté brule au fur et à mesure qu'il est introduit dans le cylindre et donc en formant un fond de flamme

en clair, quand le taux de compression est insuffisant, c'est la bougie qui génère le début du front de flamme et quand il y a risque de combustion en masse, c'est l'introduction progressive du carburant qui génère aussi un font de flamme pour éviter une explosion

amicalement

04 avr. 2006
0

pas tout à fait
la compression est avant l'injection et c'est
elle qui provoque l'inflamation lors de l'injection.

04 avr. 2006
0

comme le dit Daniel
l'injection se fait dans l'air déjà comprimé et le gazole s'enflamme instantanément dès sa sortie de l'injecteur, sinon, l'avance à l'injection n'existerait pas et on pourrait bien injecter n'importe quand :-D

amicalement
*

ps la pression d'injection c'était plutot entre 120 et 200 bars et maintenant c'est plutot 1600 à 2400 bars

04 avr. 2006
0

la pression d'injection n'agit pas sur le préchauffage
mais sur la qualité de la combustion du gazole acr + la pression est élevée et meilleure est la pulvérisaton du gazole (et + fines sont les goutelettes), donc sa combustion, donc le rendement du moteur, donc la conso et la puissance

ce qui agit sur le préchauffage est le mode d'injection direct ou indirect

en direct, le gazole est injecté directement dans le cylindre, dans une chambre située sur le piston et le préchauffage est inutile

en mode indirect, le gazole est injecté dans une chambre de combustion et c'est le gaz chaud qui va dans le cylindre par une lumière ( c'est un système de base RICARDO très ancien développé par Berliet)

dans ce cas, il faut une bougie de préchauffage pour pouvoir démarrer au premier coup ou une suralimentation

enfin, c'est ce que je crois.... ;-)et je suis d'accord avec moi

amicalement

03 avr. 2006
0

un front de flamme
Eu, JP, t'es sur de ce que tu avances ?
Le front de flamme, ok pour les moteurs thermiques (essence) ou on allume un mélange avec une étincelle. La partie incandescente se pro page à vitesse constante et finie, d'où la nécessité d'une avance à l'allumage dépendant du régime (avance centrifuge de nos dauphine)

Dans un diesel c'est la pression qui provoque le passage à l'état ... (euh, quel état, au fait) ... allumé et je pense que ça se fait en bloc, dans tout e la masse de gasoil+air qui est toute à la même pression.

Qu'en penses-tu ?

Yves.

PS : à mon avis le cognement vient de ce que le start pilote s'enflamme plus tot que le gasoil et qu'il démarre une phase d'expansion alors que le piston n'est pas au point mort haut, d'ou tentation de repartir dans l'autre sens, d'où cognement. Non ?

04 avr. 2006
0

si tu es sur
Si tu es sur, alors je médite et j'en cause à mon neurone (il n'a pas ton expérience, ce con), à nous deux on arrivera bien à comprendre le "synchronisme" de tout ça (injection autour de 60 bar, tourbillons de brassage et sans doute détente puis compression mécanique à 20 bar, synchronisme du front de flamme).

Avec le temps et l'esprit de l'escalier on fait des merveilles ;-)

Amicalement,
Yves.

04 avr. 2006
0

120 ou 1500
JP, tu sais, ce que j'en sais c'est qu'on m'a dit :-)

L'instructeur diesel (compétent apparament) nous avait distingué les moteurs où la pression d'injection est de l'ordre de 60 bar et qui nécessite un pré-chauffage de ceux qui tourne autour des 100 qui n'en ont pas besoin et des HDI qui tourne autour de 1500 et n'en ont pas besoin non plus (chiffres précis à mieux que 50% ;-) )

Le débat portant sur le préchauffage j'en ai déduit que la pression était autour de 60 bar

Par ailleurs je crois bien avoir bourdé, oui, l'injection se fait dans de l'air déjà comprimé et donc déjà très très chaud. Pan sur le bec.

yves.

04 avr. 2006
0

D'accord aussi ! :-)
pour la petite histoire, j'ai eu en charge une mini centrale électrique de chantier, constituée de six groupes électrogènes Caterpillar de 225 KVa, avec des moteurs six cylindres à 1500 t/m.

Chose curieuse, tous les moteurs étaient de la même cylindrée et turbo-chargés, mais quatre étaient à injection indirecte (avec préchauffage) et deux à injection directe (sans préchauffage).

J'ai pu constater que ceux à injection directe sont de loin plus bruyants, surtout à froid !

Aucune idée des differences de rendement ou de consommation...

_/)

03 avr. 2006
0

Ben, pour ma part, ...
... j'a banni le StartPilot après avoir eu des démarrage en sens inverse lorsque je l'utilisais pour pallier un démarreur faiblard.

Je pense que si mon moteur ne parle pas après 2 ou 3 sollicitations normales au démarreur, c'est qu'il y a un pb auquel le StartPilot ne changera pas grand chose (alim en GO, le plus souvent).

Si c'est un pb de compression lié aux segments, un peu d'huile dans les cylindres devrait permettre de retrouver une compression suffisante pour démarrer. Si c'est un pb de soupape, alors là, c'est une autre histoire : vaut mieux ne pas démarrer.

04 avr. 2006
0

l'explication du
cognement est effectivement un produit tres inflmable et qui rentre avec l'air soit bien avant l'injection de go ce qui si le demarreur ou la batterie sont faible peut entrainer un demarrage ou du moins une tentative en marche inverse avec une bonne batterie un bon demarreur on doit pouvoir arriber au meme resultat qu'avec de l'eau ceinter voir casser une voir + bielles
il faudrait pouvoir envoyer le start en lieu et place du go et là il n'y aurait pas de claquement

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

Souvenir d'été

  • 4.5 (137)

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

novembre 2021