Red cedar

Qui connait bien ce matériaux ?

Risque t il les infiltrations comme le Balsa, ou se rapproche t il plus de la mousse PVC ?

Il y a t il de particulier sur ce genre de matériaux à contrôler ?

Cordialement,

Alexandre

L'équipage
03 sept. 2010
03 sept. 2010
0

Bois
Le red cedar est, je crois, un bois utilisé en montagne pour sa résistance au intempéries. Il est me semble t'il en classe 3 et ne peut donc être posé à l' horizontal. Dans le cas d'un bateau il sera pris entre deux couches de fifre de verre donc ..
Par contre il est beaucoup plus dense que le balsa donc moins isolant et n'a rien à voir avec une mousse polyhurétane.

03 sept. 2010
0

je ne comprend
pourquoi on construit en red cedar ?? plus lourd , pas facile car il faut coller les lattes entre elle a l époxy , réparation moins facile que du pvc ?

03 sept. 2010
0

bahh
c'est psycho.
du bois c'est solide et ça flotte, c'est facile a faire.
le pvc c'est fragile, c'est technique, etc ..

une fois que l'expérience remplace la psycho.
rare sont ceux qui retourne au red cedar.
alors que comme dit la chanson "le plastic c'est fantastique"

03 sept. 2010
0

cédre rouge !!
très a la mode au 17 / 18 em siècle...parfait pour les espars , les mats , bôme , vergue ...bois sans nœuds , longue fibre..c'est un résineux , résistant a la pourriture..un super matériaux amha !!!

03 sept. 2010
0

westerne red cedar
si c'est bien celui-là, car les dénominations commerciales américaines sont loin d'être standardisées, est l'appellation commune du bois du Thuya Plicata (oui, oui un de ceux qui font des haies), qui pousse sur la côte ouest des états unis.
c'est un bois très léger (D=0,35), aux caractéristiques mécaniques faibles, mais qui résiste bien aux intenpéries et aux agents biologiques; il a été mis à l'honneur -et à la mode- par les architecte et constructeurs américains, utilisés en association avec les résines epoxydes, sous forme de bois moulé "imprégné" ou de strip-planking, avec quelques réalisations mythiques...
la légende parle d'imputrescibilité, de résistance exceptionnelle... sa principale caractéristique est surtout d'être très coûteux et difficile à trouver en qualité originelle (les forêts de l'ouest américain et canadien ont été pillées, et ne fournissent plus qu'à dose homéopathique), et les productions françaises, qui commencent à être significatives, sont loin d'avoir les qualités légendaires...

comme tout bois, il peut s'imprégner d'eau, et pourrir, moins que le balsa, mais plus que le buis...
si c'est pour faire l'âme d'un sandwich, comme le laisse entendre ta question, le plus simple est encore de s'en tenir aux classiques balsa ou mousse PVC...

03 sept. 2010
0

un plan Marc Lombard pour le Red Cedar
www.marclombard.com[...]dex.php

03 sept. 2010
0

pas de balsa
lourd et en cas d infiltration ca pourrie bien autour malgré ce que l on dit car soit disant balsa bois debout , pour avoir mis ça ( grande erreur ) sur le pont de flash back j ai du refaire beaucoup d endroit pourrie par infiltration . a éviter

03 sept. 2010
0

de la doc sur le site de P. Balta
www.balta.fr[...]r2.html

il y a des tests sur le RedCedar.

On voit que cet architecte préconise l'épicea en strip planking pour le Gorfou, alors que le sublime Lydia est proposé en redcedar.

En terme de prix, il doit y avoir un énorme écart entre la livraison des petites lattes d'épicea et de redcedar !

hervé

03 sept. 2010
0

pour info
Salut,

tropix.cirad.fr[...]DAR.pdf

c'est le bois utilisé dans pratiquement toutes les constructions en strip-planking... pour sa durabilité et ses qualités mécaniques. Bon vent

03 sept. 2010
0

C'est pour un bateau d'occasion
Fabriqué en Red Cédar

Un F27 exactement.

Farrier a commencé par ce matériaux pour la coque centrale de ces F27 avant de passer en mousse comme sur les fotteurs.

04 sept. 201016 juin 2020
0

A mon avis
tu n'as pas d'inquietudes a avoir, a condition que le travail a ete bien fait, et qu'il n'y a pas d'infiltrations.
Le red cedar est facilement impregnable, il " boit " bien la resine ( point positif ), mais aussi l'eau ( point negatif ).
Dans ton cas, sauf si il y a eu une mauvaise mise en oeuvre du materiau, ton travail se resume a verifier les potentielles entrees d'eau ( passe-coques et liaison pont coque, voire pets si il y en a.)

Tiens nous au courant !

en photo, un mat en red cedar, avec la methode " bird mouth" ;-)

04 sept. 2010
0

de toute facon
c est jamais aussi bien que de la mousse pvc ou tout materiaux a base de plastique car du bois enprisonne entre deux tissus et avec de l epoxy ca fait un ensemble qui souvent a terme pourri un peu aux endroits d infiltrations
en theorie il ne doit pas avoir d infiltration mais en realite c est autre chose !!!!
nos bateaux etant dans une ambiance humide en permanence il est preferable de ne pas emprisonner de materiaux a base de bois entre des peaux soit disant etanche (impacte passe coque coups etc )
c est par contre tres pratique de construire en amateur et pas chere par contre il ne faut pas faire d ereurs car autrement ca se paye content a terme
combien d exemple ou ca ne devait pas pourrir et ou ca a mal vieilli
moi je ne veus meme pas faire d insert en bois dans les sandwichs car si une vis de fixation d accastillage bouge un peu on a une infiltration et apres quelque temps il faut voir le jus que l on recupere !!!!!
le bois reste du bois sauf peut etre le teck qui par contre reste tres difficile a coller
moi j ai des exemples qui montrent qu apres vingt ans c est pas super non plus
personellement le bois comme l acier c est trop dur a entretenir et on ne sait pas tout ce qui se passe dans des endroits difficile d acces
regardez meme les restauration de vieux greements
ils commencent demonte demonte demonte et a la fin reconstruisent presque tout le bateau dans beaucoup cas pour avoir un ensemble super
rien ne vaut le plastique et vive le sandwich !!!
meme l osmose c est de la rigolade a cote de de changer des menbrure etc

04 sept. 2010
0

histoire d amour
c est sur le bois a une ame je comprend completement tout ca mais c est plus difficile a garder super dans le temps !!!
il faut super entretenir et des que l on laisse un peu faire le temps ca se gates tres vite !!!!
moi aussi j aime le bois a voir mais je ne veus pas l avoir a entretenir
la quetion de depart est lie a la longevite et donc le plastique ou plus preciseement le pvc est mieux place que le red cedar dans le temps
et sur un f 27 l amour du bois ???
de toute facon quel plaisir de voir tout ces beaux bateaux en bois !!

04 sept. 2010
0

impregniable/ pas impregniable ...
... comparons ce qui est comparable ! :-D
le red cedar non protege va boire ! Moins que le balsa, mais plus que la mousse !
Maintenant, il n'y a pas de mauvais materiaux en soi, la mousse ( ou les mousses ) ne sont pas sans defauts non plus (voir les fonds des Boston Whaler qui s'affaissent, par ex...)

PS : strip planking en quoi, ton 38' ?

:scie:

04 sept. 2010
0

mais tu vas
stratifier l intérieur aussi ? méme avec un epoxy translucide et le la strat qu il faudra un peu poncer on vois plus beaucoup le bois dedans ??

05 sept. 2010
0

tres joli voilier mais
un peu trop de vernis à l'extérieur .
Pas pratique en voyage , encore que ,j'ai connu un certain noel , roastbeef vivant en NZ. super voilier en classique à base d'un dessin de L. Giles .Il arrivait du groeland et s'apprétait à passer le cap horn . ses vernis extérieurs étaient nickels . incroyable !
Pour le red cedar : j'ai vu de superbes belles constructions assez anciennes et en parfait état . C'est en bois moulé ,red cedar .
Pour le strip , je suis assez mitigé .
Le sandwich mousse époxy , je suis assez mitigé aussi - et suis bien placé pour en parler - sans matériel pro ( sous vide etc...) c'est trop long à réaliser sauf si on rend le systeme batard : coque mousse et cloisons + aménagements CP .
Pas de reve , chaque materiaux a ses qualités , meme l'acier !! et c'est moins cher .

05 sept. 2010
0

la cheminée
du chauffage est démontable en nav et remplacée par un plug.

04 sept. 2010
0

Red Cedar
le cèdre rouge n'est pas un bois facilement imprégnable (voir fiche tropix-cirad) mais suffisament imprégnable pour une construction strip-planking recouverte à l'exterieur de tissus. Il faut privilégier un cedre d'origine N.Amerique (Canada) à celui cultivé en GB. Sa forte teneur en résine naturelle est ce qui le rend durable (classe 2 ou 3 pour le pire) et fait qu'il ne boit pas l'eau. par contre il est trés fissile et il faut prendre des précautions au perçage. (et perçage obligatoire avant clouage ou vissage)Pour réparer, privilégier les scarfs à fort ratio (1/7 minimum)

04 sept. 2010
0

c'est sur,
tous les matériaux ont leur bon coté et leur revers.
Chacun a ses préférences aussi. Personnellement, en temps que charpentier de marine, je sais que ma préférence va au bois massif classique. Je sais qu'avec ma seule caisse à outils à main (ok, prés de 120kgs), avec un canote en bois, j'abat en carene sur une grève à une grande marée et j'ai le temps de changer une bordée ou deux avant que la prochaine GM vienne reprendre la bete, pour peu qu'il y ait un arbre droit dans le coin... bref, je répare à moindre cout n'importe ou, question de temps et de sueur. De plus, étant un incurable romantique, il faut que mon canote soit beau et un exemplaire unique ou du moins tres peu diffusé, unique et construit des mains de passionés (faut etre fou pour etre charpentier de marine de nos jours et tous ceux que je connais ont comme moi la passion du bois dans les veines)Je ne peux pas décrire le plaisir d'écouter la pluie tomber sur mon pont en teak, de sentir son velours sous la plante de mes pieds, un reflet du soleil sur un taquet en bronze, le craquement des pieces de bois qui vivent dans les entrailles de ces quelques tonnes de bois qui sont toutes passées, de la plus petite à la plus grosse par des mains rugueuses, jugées, jaugées par un oeil critique, posées, enlevées, retaillées, reposées jusqu'à ce que ce que je sois satisfait. Bref, de l'amour jusque dans les moindres gestes, les memes que ceux de mes prédécesseurs qui ont permis à l'homme d' aller voir ce qu'il y avait au dela de l'horizon... (ça c'est mon coté normand, descendant des vikings...) Bref, chacun voit avec SES yeux et je sais que si je dois dépenser tant d'argent pour avoir un bateau, je ne prend pas en compte uniquement la capacité à aller de A vers B par la mer mais comment et sur quoi y aller. En gros c'est une histoire d'amour et je me vois mal tomber amoureux d'un barril de petrole ou de résine. Bon, c'est la théorie parce que pour des raisons économiques j'ai engagé la construction d'un 38 pieds en stip-planking, et suis obligé de passer par l'époxy que je hais, mais au moins, je conserve à l'intérieur mon précieux bois, mes membrures, barreaux, hiloires etc. Mais chacun fait ce qu'il lui plait...

04 sept. 2010
0

pourquoi donc ?
poncer la strat intérieure ???
Sur mon Diabolo, (du moins là où le proprio précédent n'a pas recouvert de tissu !) la couche de strat est peu visible car non poncée (mais un sergé léger ne fait pas beaucoup de relief).

Slts

04 sept. 2010
0

lien picasa
picasaweb.google.com[...]/DJANE2

si ça marche (suis pas tres computer ...)

quelques photos de "Daphné" sistership construite en Afrique du Sud et déssinée par Ed Burnett, un archi génial trés disponible, accessible et passionné.

construction red cedar (spec grav min 0.37) sur charpente longitudinale et transversale en lamellé d'iroko (spec grav min 0.67) espars Douglas Fir (spec grav min 0.53) pont teak etc...

LOA 11.54 m (37’10”)
LWL 10.22 m (33’ 6”)
Beam (extreme) 3.59 m (11’ 9”)
BWL 3.35 m (11’ 0”)
Draught (50% load) 1.95 m (6’ 5”)
Displacement (50% load) 13.60 tonnes
Total sail area 92.60 m2 (997ft2)
Ballast plomb 6250kgs
moteur nanni 4.200 avec ZF MA (2.23 : 1)

05 sept. 2010
0

bonsoir, joli bateau
mais, j'aurais peur de me prendre les pieds dans la cheminée du chauffage.
et pour moi, le red cédar, ce fut la constitution, l'âme de mes tables de harpes, petites lattes collées à l'araldite.

05 sept. 2010
0

perso
vernir ne me dérange pas. Quand je bossais sur "Thendara", première chose aprés le petit dej... une heure, équipage complet (6) à passer tous les vernis à la chamoisine, tous les winchs au Mirror, bassinage du pont en teak, néttoyage de la ligne de flotaison et de la voute si les groupes avaient craché un peu... au début, c'était un peu rébarbatif mais quel pied de voir le résultat. En ce qui me concerne, ce qui me fait plaisir surtout, c'est le chemin plus que le but en lui-meme. Cette vie m'a été jusqu'a présent trés douce et agréable et j'ai passé les dernières 54 années en "dilettante", n'ayant fait que ce qui m'amusait et ne m'étant jamais trop cassé la téte.Grace à ma famille et à ma compagne, j'ai pu empiler deux ou probablement trois vies en une et mon envie du moment c'est de donner le jour à ce bateau dont les lignes me plaisent. Pour ce qui est de naviguer, j'ai déja donné et ce nouveau bateau sera mon leg à mes enfants, en souvenir de la passion qui, avec celle des chevaux m'a habité et bien souvent a influencé la leur. Un bel objet dont ils disposeront comme ils voudrons mais dont ils pouront dire que, de la quille a la pomme de mat, c'est leur père qui l'a construit. Voila. Pratique, pas pratique, rapide ou pas, l'essentiel pour moi, c'est qu'il soit dans ses lignes à son neuvage, qu'il avance à peu prés comme son dessinateur a prévu qu'il avance, qu'il soit unique et reconnaissable de loin quand j'arrive sur le parking du port, qu'il prenne soin de ses équipages de par sa solidité dans les coups durs, qu'il, comme deux autres de mes bateaux me procure ce sentiment étrange de la boule qui monte dans ta gorge et qui grossit tellement qu'elle éclate et te procure cet orgasme de bonheur que l'on ressent trop peu souvent mais aprés lequel je cours tous les jours.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bergen , sous le soleil

Souvenir d'été

  • 4.5 (28)

Bergen , sous le soleil

novembre 2021