recyclage de bateau de plaisance hors d'usage

Nous sommes un groupe de six étudiants à l’Ecole de Management de Lyon. Nous devons réaliser un projet de création d’entreprise virtuelle. Nous souhaitons créer un centre de recyclage pour les bateaux de plaisance hors d’usage.
Pour avancer dans notre projet, nous avons besoin de l’avis de propriétaires de bateaux de plaisance sur le sujet. Pouvez-vous nous aider en répondant au questionnaire suivant.
Nous vous remercions d’avance pour votre aide.
Coralie

Questionnaire :
Quelle est la taille de votre bateau ?

Quel est l’âge de votre bateau ?

Quel est votre catégorie socioprofessionnelle ?

Quel est le cout annuel de votre place de port ou de l’emplacement sur un terre-plein ?

A combien estimez-vous le cout de l’entretien annuel de votre bateau ?

Comptez vous garder votre bateau jusqu’à la fin de sa vie?

Si oui, que comptez vous en faire à ce moment la ?

Êtes-vous propriétaires ou connaissez-vous des propriétaires de bateaux qui ne sont plus en état de naviguer ?

Si oui, combien ?

Que pensez-vous d’une solution de recyclage écologique des bateaux de plaisance ?

Seriez-vous prêt à utiliser cette solution pour vous débarrasser de votre bateau à la fin de sa vie ?

Qu’attendez-vous d’une entreprise de recyclage de bateau de plaisance hors d’usage ?

Combien seriez-vous prêt à payer pour un service tout compris vous permettant de vous débarrasser de votre bateau lorsqu’il sera trop vieux pour prendre la mer ?

Seriez-vous prêt à acheter un service de recyclage de votre bateau au moment de l’achat de votre bateau (revendable avec le bateau si vous le vendez d’occasion)?

L'équipage
14 avr. 2008
14 avr. 2008
0

trop de questions
que je ne me pose pas. :-)

14 avr. 2008
0

Drôles de questions
la seule auquelle je vais repondre,quand je serai ou le bateau sera vieux moi je me jette et le bateau je le donne

14 avr. 2008
0

hors sujet ..
mais c'est toujours la même histoire, avec des gens (jeunes ou vieux :-) ) qui, sans le moindre talent ni la moindre modestie, posent naïvement (ou par pure provocation, cela s'est vu) des questions existentielles en espérant que d'autre puissent comprendre ce qu'eux même ne maitrisent pas...

Ah reste le risque, ou la chance, d'avoir le sondage extraordinaire qui fera la une du 2O heures de TF1 ;-)

Allez, un conseil n'hésitez pas à rajouter des items sur l'impact du recyclage des bateaux sur l'effet de serre, le global warming voir les OGM

:pouce:

14 avr. 2008
0

je m'en charge .....
pour le recyclage de mon vieux Termaji , j'ai quelques idées , et je m'en charge
remise a l'eau dans peu de temps ;-)

15 avr. 2008
0

Quel type de bateau ?
Une question relativement utile pour savoir s'il existe un marché, c'est soit de préciser si cela s'adresse à tous matériaux, soit de poser la question. Certains matériaux seraient bien plus rentables et la solution plus techniquement réalisable.

Egalement si tu t'inscrivais un peu plus pourraient répondre en mp.

Enfin, en numérotant les questions ça pourrait aider ?

Allez, j'ai été étudiant et j'étais bien content de trouver des réponses même si elles n'étaient pas celles que nous attentions.

Donc nous disons
Quelle est la taille de votre bateau ? 5,50m x 1,80

Quel est l’âge de votre bateau ? 49ans

Quel est votre catégorie socioprofessionnelle ? Cadre dans l'industrie

Quel est le cout annuel de votre place de port ou de l’emplacement sur un terre-plein ?
Gratuit (transportable)

A combien estimez-vous le cout de l’entretien annuel de votre bateau ?
200€ une fois rénové

Comptez vous garder votre bateau jusqu’à la fin de sa vie?
Non car il vivra plus vieux que moi car le bois on peut toujours le réparer sauf si destruction totale. La question du recyclage est un peu moins cruciale. Un bout de CP par ci, par là.

Si oui, que comptez vous en faire à ce moment la ?
Le rénover si je ne l'ai pas encore vendu et que je suis encore là.

Êtes-vous propriétaires ou connaissez-vous des propriétaires de bateaux qui ne sont plus en état de naviguer ?
Oui

Si oui, combien ?
1

Que pensez-vous d’une solution de recyclage écologique des bateaux de plaisance ?
Pour les bateaux plastoque c'est important.

Seriez-vous prêt à utiliser cette solution pour vous débarrasser de votre bateau à la fin de sa vie ?
Si mon bateau était en plastique oui.

Qu’attendez-vous d’une entreprise de recyclage de bateau de plaisance hors d’usage ?
Qu'elle gère tout la châine : enlèvement, valorisation et recyclage

Combien seriez-vous prêt à payer pour un service tout compris vous permettant de vous débarrasser de votre bateau lorsqu’il sera trop vieux pour prendre la mer ?
Je considèrerais que la solution doit pouvoir se payer tout seule, tout au plus le coût de l'enlèvement à ma charge. Mais peut-être suis-je naif ?

Seriez-vous prêt à acheter un service de recyclage de votre bateau au moment de l’achat de votre bateau (revendable avec le bateau si vous le vendez d’occasion)?
Comment ? Les bateaux plastique n'intègrent pas ce coût dans leur prix ? Comme pour les télés ?

Patrick

15 avr. 2008
0

Généralement,
un bateau hors d'usage est un bateau qui a coulé, ou qui s'est fracassé à la côte. Ça devient donc du ressort de l'assurance, qui fera au moins cher, et plus du proprio. Les bateaux qui échappent à ces deux conditions sont les bateaux abandonnés... et il y a alors peu de chance de retrouver un propriétaire qui se sente concerné (même si on offre de l'acheter !). Les autres bateaux, les plus nombreux heureusement, navigueront, indéfiniment réparés par leurs propriétaires amoureux, jusqu'à ce qu'une fortune de mer les fasse entrer dans la catégorie 1 ou 2... Donc, à mon avis, peu de débouchés dans le recyclage ! désolé !

15 avr. 2008
0

P'tits Bateaux
Dans la catégorie 4 à 6m, je croise régulièrement des proprios qui les donnent, cherchant à se débarasser en espérant trouver l'"amoureux" dont parle Ebraball. Certains repreneurs, passé la "lune de miel", réalisent alors que ce n'est pas gagné et que le jeu n'en vaut pas la chandelle. Certains cherchent alors à se débarasser.

Il y a grand nombre de ces petits bateaux qui encombrent les ports, ne voient plus la mer et ont peu de chance d'être remis en état. Parfois, des veufs et veuves ont carrément oublié ce "détail" ce qui fait qu'un propriétaire est connu. On en a régulièrement 2 ou 3 dans ce cas dans notre atelier mais comme c'est du bois, on trouve plus d'amoureux. Le mois dernier, un propriétaire de 505 souhaitait nous le lèguer (polyester, pont bois nosu dit-il).

Mais c'est vrai, je ne suis pas sûr que cela représente un marché rentable.

Je propose quand même de répondre au questionnaire, cette étudiante aura à présenter un rapport dans lequel elle présentera certainement les réponses collectées et je l'espère nos remarques déjà constructives.

Il serait sympa que "Coralie" nous parle de ses trouvailles à la fin de l'exercice histoire de renvoyer l'ascenseur.

15 avr. 2008
0

le recyclage.
si je te vends mon ketch au prix de l'acier, t'es preneur ? (18 tonnes)
et même un bateau pourri pour les autres a de la valeur aux yeux de son capitaine.
donc pour pouvoir faire ce que tu dis :
1/ le bateau doit être vraiment pourri et invendable
2/ son capitaine doit mourrir sans succession
quand à payer pour se débarrasser d'un bateau mort, celà va à l'encontre de notre culture qui veut que le bateau irréparable soit coulé en mer (aprés dépollution).
vous êtes gonflés, les mecs ....! :-p

15 avr. 2008
0

Encore une école de management
qui essaye de traquer le bedeau avec ces foutaises d'arguments écologiques.
Ce sont les memes une fois sortis de leurs écoles qui conseillent au monde entier de rouler au bio carburant, de mettre des taxes supplémentaires sous prétexte de recyclage sur les produits électroniques, de mettre des taes suplémentaires sur les bagnoles sous prétexte d'écologie et ce sont les memes qu'on retrouve comme directeur marketing chez leclerc à essayer de nous faire gober que leurs magasins sont des bienfaiteurs de l'humanité !!!

Vous pouvez continuer à essayer de prendre les gens pour des cons ça marche très bien il y en a partout les médias mais ne venez pas nous relancer jusque ici.

Alors s'il vous plait allez vendre votre salade de marchand de tapis ailleurs.

15 avr. 2008
0

c'est
pour créer une strat up ?

15 avr. 2008
0

Avez vous posez ce genre de questions
à un chantier pro?
Le plaisancier lambda ne cherche pas à s'embêter avec cela.
Cette problématique devrait se faire en parallèle avec le cycle d'une voiture non?
Le recyclage ne se fera que si une loi l'oblige.
Et comme tout le monde veut débourser le moins possible, il ne faut pas compter sur une réponse qui vous permette d'estimer le cout maxi que nous serions prêts à mettre!
De plus ne trouvez vous pas que vos questions partent dans tous les sens? Je ne vois pas comment elles déboucheront toutes dans une même direction.
Cordialement FM

15 avr. 2008
0

une écotaxe ?
ça serait le ponpon !

15 avr. 2008
0

Ecotaxe, tu ne crois pas si bien dire...
Un projet dans ce sens est en cours depuis quelques années. Le modèle economique serait de faire financer par les constructeurs, la deconstruction en fin de vie des bateaux. Le prix de la deconstruction sera donc intégré dans le prix des bateaux neuf.

Je ne sais pas où en est ce projet à l'heure actuelle.

Voir l'article en lien qui date un peu, mais n'est je pense pas complètement enterré même si le modèle économique n'est pas évident à mettre en oeuvre.

www.actu-environnement.com[...]67.php4

15 avr. 2008
0

ben alaink
ça ne serais que normal ;-)ont les payent dejà sur pas mal d'article, alors pourquoi pas sur les bateaux.

15 avr. 2008
0

Ne serait-il pas ...

...judicieux d'envisager une stucture de recyclage des étudiants dans la vie réelle ? ;-)

Bon , c'est une boutade . Encore que ...
:-D

Phil.

15 avr. 2008
0

Votre entreprise (virtuelle)
de recyclage des bateaux de plaisance hors d'usage est amha vouée à la faillite.

Vous rentrez ici dans un monde d'amoureux et de conservateurs, de restaurateurs et "d'entreteneurs" de leur bien, qui le "chouchoutent" jusqu'à leur dernier souffle.

Je pense tout d'abord qu'il n'existe pas d'acheteur de bateau, neuf ou d'occase, qui se dise qu'il en sera propriétaire jusqu'à sa mort (du bateau).

La mort d'un bateau survient toujours soit par accident, soit par négligence d'entretien.

Je pense que PERSONNE ne doit PREVOIR la mort d'un bateau et par conséquent son recyclage, et que ce recyclage éventuel peut très bien rentrer dans les filières habituelles de vielles voitures, camions, etc...

mais une filière "spéciale plaisance"... :-( :-( :-(

Ce serait considérer nos amours, nos passions, comme objets de consommation. :-( :-( :-(

15 avr. 2008
0

je vous trouve
bien agressifs, certains.
Certes leur démarche est un peu maladroite, mais le problème est réel et très sérieux.

Recycler un bateau en polyester, faut pas rêver.
Parlons plutôt de déconstruction.

Celle ci coute cher et personne n'est prêt à payer.
Rien que le transport en centre coute déjà cher.
Ce genre d'entreprise ne peut actuellement fonctionner qu'avec des subventions et des deniers publics.
certains pouvoirs publics ont commencé à se poser la question.
Il existe je crois prés de Marseille ou Fos un centre de déconstruction.

La production actuelle de bateaux neufs ne faiblissant pas, le problème va devenir de plus en plus crucial.

Je vous invite, les étudiants, à contacter la FIN (fédération des industries nautiques) c'est un problème qu'ils connaissent depuis longtemps et ils ont aussi des statistiques qui répondront à vos questions.

16 avr. 2008
0

ouverture
Bonjour tous,

merci Carquei pour ce message d'ouverture. Ca fait du bien de voir un peu d'esprit constructif.

la mer, la voile ou toutes les activités liées à la nature est basée sur l'entraide (à cause de la dureté du milieu) et l'esprit d'ouverture et même si l'on peut être déçu par l'humain (et j'en suis), conservons l'ouverture et la curiosité qui nous permet de conserver un peu d'espoir.

Bon pas mal hors sujet je le conçois dans ma démarche, mais n'ayant pas de bateau je ne peux répondre à ce questionnaire.
Et si l'entreprise virtuel qu'ils veulent créer peut permettre à seulement l'un d'entre eux de faire un peu changer les choses dans le future ou ne serait-ce apporter une grain de sable à l'édifice çà vaut le coup de les aider dans leur démarche.

Pensée du jour
"le seul risque est de ne pas essayer"

Avec tout mon soutien
David

16 avr. 2008
0

polyester broyé
peut-être incorporé à des enrobés, servir de charge pour des matériaux de constructions...
Des solutions de ré-emploi existent!

le principe de l'écotaxe:
je n'y crois pas un instant.
Il serait peut-être préférable d'inciter le citoyen consommateur à une démarche plus volontaire et pour ça il ne faut pas le culpabiliser ni le dégager des ses responsabilités.

Il existe déjà des filières dans d'autres secteurs d'activités: il doit y avoir des idées à prendre dans certaines d'entre-elles. Il va y avoir du démontage et du tri a effectuer= des emplois!

J'étais au pays-bas la semaine dernière: on ramène la bouteille en verre au point de collecte et on a en échange quelques dixièmes d'euros: il n'y a pas de verre à traîner!

16 avr. 2008
0

avec les bteilles en plastic,
on fait des polaires
que peut-on faire avec ces coques en polyester??
je ne suis pas chimiste, mais.....
:-D :-D :-D :-D :-D

17 avr. 2008
0

non carquei ici en bretagne
la sita en cherche pour lancer la filière mais en trouve pas ces ce qui est sortie suite au salon des milles sabord il y a deux ans alors avis au amateur mais comme beaucoup de plaisancier qu appel t on un bateau en fin de vie et pour eux ces quoi un bateaux mort

16 avr. 2008
0

Le problème est....
...Que nos bateaux ont une [b]très grande [/b]durée de vie.
On les bichonne,les revends...

Par contre,dans tous les CLubs Med et assimilés,les écoles de voiles,les clubs,bases nautiques, y a un paquet de planches, dériveurs en tout genre....qui attendent leur paradis..
Gaffe à Véolia, et bon vent.

16 avr. 2008
0

Sauf à construire...

...des bateaux "kleenex" ( mais pourront-ils aller en mer sérieusement ?) un bateau de plaisance n'est pas comparable à une voiture ou un téléviseur , et tant que la coque sera utilisable il se trouvera toujours qq1 pour le remettre en état , on peut changer un moteur , un grément , refaire les aménagements ,les exemples abondent...

Alors , bien sûr on peut imaginer une législation interdisant (pour des motifs "sécuritaires" , "écologiques" ,ou autres...)la remise en état d'une coque après un certain temps défini + ou - arbitrairement pour le bonheur des personnes placées au bon endroit ds la filière ...

Mais de là à payer pour ça je trouve que la ficelle est un peu grosse !
Je ne suis pas plus bête que la plupart de mes concitoyens et , en général les gens acceptent de payer pour avoir qqchose en plus (à défaut de l'obtenir gratuitement ! ) mais là on nous propose de payer pour avoir moins ...Hum ! sur le métier il faut remettre l'ouvrage .

Pour ma part je me refuse à l'idée de payer pour "casser" un bateau .

Une question à vous poser :
-seriez-vous , sincèrement , cliente de votre entreprise et accepteriez-vous de payer pour le service (j'allais mettre des "" )
que vous proposez ?
Si vous répondez oui , alors continuez !sinon le risque d'échec est grand !

Phil.

17 avr. 2008
0

Est ce que vous payez
quand vous allez mettre votre voiture à la casse ?

non c'est gratuit. et pour cause le professionnel en tire son bénéfice.

Là, sous prétexte d'écologie cette école voudrait faire payer la "mise à la casse" de nos bateaux ...

Et c'est exactement la meme chose pour toutes les écos taxes qu'ils nous ont foutu sur le dos ce temps-ci ...

Ce sont de faux prétextes pour renflouer les caisses de l'état !!

recycler un ordinateur rapporte de l'argent à l'entreprise qui le fait mais en plus on nous le fait payer une deuxième fois ...

Alors quand c'est le gouvernement que les français ont élus qui instaure ces taxes on ne peut que fermer sa gueule ou attendre 5 ans ou se barrer à l'étranger en espérant que l'herbe soit plus verte ...
mais quand ce sont des entreprises privées qui voudraient nous faire payer alors non.

Arrêtons d'agir comme des gnous ...

17 avr. 2008
0

Bon, ok Atlante
ne faisons rien, ne payons rien.
Laissons les milliers de tonnes de bateaux hors d'usage pourrir dans des vasières dans les ports, ou coulons les.
Nos enfants s'en occuperont et payeront

Critiquons les étudiants qui font ce qu'on leur demande de faire : établir un modele technique et économique d'entreprise (en l'occurence pour résoudre un problème qui ne fait que commencer)

Prétendons qu'ils veulent nous vendre de l'écologie alors qu'ils demandent juste ce qu'on en pense et comme ils savent , eux, que ce n'est pas le même modèle économique qu'une casse auto (d'ailleurs amène un tas de rouille tu va voir si tu ne paies rien) ou d'autres filières, ils se posent des questions sur le financement

Critiquons le gouvernement qui n'y est pour rien: la FIN pris acte du pb depuis plusieurs années et a commencer à chercher des solutions.

Crtitiquons tant qu'on y est tout ce qui est taxe impots qui ne servent qu'à enrichir des nantis et pas à faire fonctionner la collectivité et à rammasser les poubelles

Continuons à mettre des antifoulings au plomb, et jetons nos eaux de carénage à la mer

Ne faisons rien, ne payons rien, nos enfants le feront, ils ont déjà 20 000 euros de dette par enfant qu'on a consommé sur leur dos , on peut bien en rajouter encore un peu.

Ne réduisons pas nos consommations polluantes, gaspillons l'eau, l'air et la ressource halieutique, ils se démerderont.

Ne faisons rien, ne payons rien, tout est parfait comme ça.

17 avr. 2008
0

si ces étudiants font ça...
... c'est pour... tenez-vous bien... étudier !

Alors, c'est vrai, dans le cadre de leurs études, autant qu'ils se préparent aussi vite que possible à être confrontés au monde réel, et qu'ils sachent dès maintenant qu'on risque de se faire rentrer dans le lard à tout bout de champ sans avoir vu le coup venir. Merci de participer ainsi à leur éducation! :-D

17 avr. 2008
0

phil33, je te trouve bien optimiste
mais la réailté n'est pas conforme à ton souhait de voir tous les bateaux repris.

800 000 bateaux en France
La plupart de moins de 6m (et pas forcément des voiliers)
1/3 a plus de 20 ans
25000 nouveaux chaque année
10 OOO tonnes de BPHU (bateau de plaisance hors d'usage, c'est le terme officiel) en 2010
20 000 tonnes en 2025.

Même si on arrive à recycler tout ou partie, la déconstruction coutera bien plus que ce qui pourra être revendu

Donc quelqu'un payera
Les usagers?, la collectivité?, les constructeurs ?tous?

Personnellement je ne trouverais pas anormal en tant que proprio et usager de matières polluantes de participer à cet effort.

Qu'on l'appelle ecotaxe ou participation solidaire obligatoire ne change pas la donne.

Sinon, c'est encore une sale dette qu'on laisse à nos enfants qui en ont déjà ras le biberon

17 avr. 2008
0

je rajouterai que cette école est
le parfait exemple de ce qui est enseigné à l'heure actuelle dans les écoles de commerce, de management et de marketing ces temps-ci :

parlez d'écologie et vous arriverez à vendre ce que vous n'auriez pas pu sans ce mot.

parlez d'écologie et vous arriverez à vendre plus cher que ce que vous auriez pu sans ce mot ...

ces élèves sont en train d'appliquer à la lettre ce que leur apprend leur école ...

17 avr. 2008
0

amalgames
est ce que j'ai dit qu'il ne fallait rien faire ?
Pas du tout.

je dis simplement que l'intégrisme écolo et les bons sentiments sont une vague sur laquelle surfent allègrement nos gouvernants et certaines entreprises privées pour en profiter pour nous ponctionner.

Il y a d'autres solutions que de devoir payer une entreprise privée pour nous débarrasser de nos vieilles coques. (A l'exemple du vieil électroménager)

Et crois moi si ces étudiants font une pseudo étude de marché sur une telle entreprise ce n'est pas pour en faire une oeuvre philantropique et ce n'est certainement pas pour sauver la terre !!!

18 avr. 2008
0

oui Hubert tout le monde il est beau tout le monde il est gentil ...
ensuite tu te trompes ce ne sont pas les étudiants en tant qu'étudiant auquels je fais des reproches mais le concept de leur entreprise ...

17 avr. 2008
0

Vous n'avez pas vu le reportage
sur la récupération en Inde des matériaux "nobles" constituant les ordinateurs ?
C'est par tonnes qu'ils les importent pour gagner quelques roupies (dans la fumée des carcasses calcinées !). L'acier est facilement recyclable, mais le polyester quid ? Les marins pêcheurs qui partent à la retraite sont parfois obligés de détruire leur outil de travail (cota de Kw accordés à la France).
Il est certain que ce problème va devenir aigü dans quelques années.

17 avr. 2008
0

et pour l'ordi
il retourne d'abord en inde pour ton démonter..vu dernierement a la tv..
pour nos vieilles coques polyester ça va etre pour comme avec les frigos : vous achetez un neuf et vous laissez le vieux au magasin :reflechi:

le jacuzzi est à la mode, peut etre peut on lancer la mode de 'vieille coque' a mettre dans son jardin :jelaferme:

17 avr. 2008
0

jacuzzi
j'ai vu dans une pub une baignoire en bois moulé superbe. Comme une annexe en bois (sans les couples et les varangues bien sûr)

Y'avait pas le prix... :-(

17 avr. 2008
0

Recycler un bateau?
Avec tous le respect que j’ai pour les étudiants.
Un bateau s’il est très vieux on le restaure.

S’il est plus que très vieux cela devient une œuvre alors là il est classé.

Quand à vouloir le recycler.

Non il peut encore rendre heureux des jeunes gens plus avides de découvrir le monde, la nature, la mer que de vouloir a tout prix vouloir consommer.

Discuter avec des gens qui vivent depuis longtemps sur leurs bateaux et vous découvrirez tout un monde de gens pour qui écologie, rime avec économie.

Peut être est il plus important d’apprendre à conserver et faire durer plutôt que remplacer et détruire.

Et me parler de détruire un bateau !

A moi ?

Bien sur cela reste un avis, le mien.

17 avr. 2008
0

je serais quand meme curieux de savoir
allez, t'achete un 10m neuf,et tu rentre chez ton vendeur un5voir 6m qu'il met en vente pendant 1an voir plus, il se vend pas, il en fait quoi??? et si il en a ainsi je vais dire 40 voir 50 sur quelques années il va en faire quoi ??

17 avr. 2008
0

j'ai mis 5ou 6m mais
j'aurais pus mettre ossi bien 8m, en fait c'est assez saisissant de voir le parc a bateaux dans les marinas et ou sur terre plein.
il faudra pourtant bien un jour trouver une solution non??

17 avr. 2008
0

les vieux batoplastocs de 5-6m d'aujourd'hui...
...sont là parce qu'il y a 20 ans, c'est ça qui se vendait le plus.

Dans 10 ans, les épaves inutilisables seront plutôt des 9-10m.

Je ne vois pas très bien pourquoi on s'enfoncerait dans le déni comme certains semblent vouloir le faire? Oui, les bateaux arrivent un jour en fin de vie. Oui, probablemement, le cycle se raccourcit, parce qu'on construit maintenant les bateaux suivant des processus industriels qui ciblent beaucoup plus précisément qu'avant leur durée de vie. Avant, c'était "trop fort n'a jamais manqué", et les bateaux pouvaient durer des siècles. Maintenant, c'est "juste assez pour satisfaire le besoin court terme".

Donc oui, il y aura de plus en plus une question d'élimination des coques inutilisables.

17 avr. 2008
0

Ah, là on avance!
Donc la niche serait pour les vendeurs de bateaux qui, à l'instar des voitures, pratiqueraient la reprise, notamment de ces 5-6 mètres (je ne parle pas de prime gouvernemantale à la casse, qu'on soit clair)? Dans ce cas effectivement c'est retour à la FIN comme suggéré plus haut.

J'ai répondu au questionnaire, mais vous pouvez voir dans mes réponses que j'abonde dans le sens de toute le monde : mise à part des vieux batoplastocs 5-6m qui ne bougent plus et s'entassent dans les marinas par négligence, la plupart des autres ne finissent pas vraiment leur vie, et malheureusement une petit quantité fini très mal.

Cependant, je persiste dire qu'il n'y a pas de mal à répondre gentilment, puisque les réponses parleront d'elles-mêmes : cela a peu de chance de marcher auprès des particuliers.

A mes 20ans d'étudiant je n'aurais pas été très admiratif de cette communauté et ses réponses agressives, hautaines raccourcies, parfois extrêmes. Mais si à l'époque j'étais largement plus c*n (ou immature) que je le suis encore maintenant.

Effectivement, le côté juvénile et stéréotypé de l'approche proposé peut braquer, mais avec un peu de tact on peut aussi
- essayer d'aider
- en profiter pour débattre du futur de ses tonnes de matériaux qui ne flotteront plus un jour, ou souhaiteront être remplacées.

17 avr. 2008
0

Je vous trouve bien sévères...
vis à vis d'une demande, certes un peu inhabituelle, mais qu'il faut prendre pour ce qu'elle est: un simple jeu d'entreprise au cours duquel les étudiants doivent exercer leurs talents de créateur et de gestionnaire d'entreprise (étude de marché, concurrence, financement, etc.).
Comme cela est bien précisé, c'est du virtuel.

Ceci dit, la F.I.N. a effectivement conduit une étude de déconstruction des BPHU:
www.fin.fr[...]set.asp

Le site ne donne apparemment pas le résultat de l'étude. Il me semble, cependant, avoir lu quelque part qu'une unité expérimentale avait été installée (près de St Malo ?).
Mais, après quelque temps d'exploitation, les résultats avaient été jugés non viables dans la durée. Je donne cette piste sous toutes réserves, en me fiant à mes souvenirs. Vous devriez en savoir plus en contactant la F.I.N.

Il y avait eu, aussi, une étude menée par le CSNP au sujet du recyclage de la pyrotechnie périmée:
www.csnpsn.equipement.gouv.fr[...]le.php3

Pour des raisons économiques et réglementaires, je crois me souvenir que le projet avait avorté.

Allez, les jeunes, ne vous découragez surtout pas, même si le sujet devait s'avèrer finalement une impasse. Il faut bosser sur un projet pour le valider avant d'investir, et non pas foncer tête baissée pour se ramasser une gamelle.
Bon vent.

17 avr. 2008
0

Debat
Voilà ce qui fait avancer dans un premier temps.

Alors j'encourage les étudiants qui doivent vraiment se demander ou ils sont tomber.

je n'ai pas de chiffres les ventes de bateaux neufs en plastoques (je raccourci) mais elles semblent en plein boom depuis quelques années et leur taille les plus courantes semblent variées entre 8 et 12 mêtres (j'élargis le cercle car j'ai la flemme de faire une véritable étude) et il semblerait que ces bateaux sont pour une grande consommation et par conséquent pas vraiment prévu pour durer.
Sinon plus de consommation. bon sans tomber dans l'extrème de certains appareils électroniques je doute que dans ce cas les bateaux pourront avoir une vie prolonger comme à une certaines époque.

Il faut donc y penser dès maintenant et ce type d'étude peut y aider (au moins à y penser). Ce sont ces personnes qui décideront des produits de demain (entre autre), alors pourquoi ne pas les acceuillir sans stress, leur proposer de boire un verre autour d'une table (même virtuelle) et de leur faire profiter de votre expérience et idées.
Car je dois avouer que certains mails ne me donnerait pas vraiment envie d'être constructif dans leur cas.
Car si nous partons du principe que rien ne peut changer autant arrêter d'avoir des enfants et de ce mettre une balle dans la tête tout de suite.

J'extrêmise mais le fond y ait.

bonne soirée à tous
D.

17 avr. 2008
0

Mais
on peut être d'une part, surpris d'une telle question, car il semble que ces bateaux plastiques sont aptes a durer bien plus qu'un être humain, pour peu qu'on veuille bien s'en occuper;
d'autre part, être ecoeure de voir que même dans ce domaine de passion, on commence avant même que le problème éventuellement se pose, a imaginer qu'on puisse agir comme dans tant d'autres domaines, sans conscience, on jette! :-(

18 avr. 2008
0

oui clairvoile
je suis en accord avec toi sur le fait que l'on agit avec les bateaux comme un bien de consommation. Et cela me déplait aussi (et pas uniquement pur les bateaux). En fait, le but des fabricants est de vendre le max de bateaux neufs. après je vois 2 solutions pour pouvoir étendre leur part de marché :
1 - trouver de nouveaux acheteurs. C'est toujours possible, mais pas extensible à l'infini.
2 - Construire moins solide et forcer les passionnés à acheter plus rapidement du neuf. Après tu as aussi (tout comme dans l'électronique), la sortie du dernier gadget, du dernier design, de la dernière coque qui nous fait tous (plus ou moins, ou pas du tout) vibrer l'égo. Et ceci se trouve surtout dans les achats déraisonnables. Et le bateau fait partie des choix déraisonnables.
de toute façon à terme, je pense que les bateaux auront aussi leur contrôle obligatoire comme pour les voitures, car ceci est fait avant tout à mon avis pour vendre du neuf, et jeter le reste.

Nous pouvons être écoeuré (et j'en suis) de voir que tout est transformé en bien de consommation, avec le côté jetable. Je trouve que c'est une réalité et dans ce sens, sans l'accepter, je ressens le besoin d'y penser dès à présent.

Bonne journée
D.

18 avr. 2008
0

Clarivoile
Je ne dis ce qui suit par rapport à toi, je fais juste suite ton propos qui est loin d'être agressif, lui.

Tu as peut-être raison pour le fonds, pourquoi pas. Je que je dis c'est que de tomber a bras raccourcis ce n'est pas la meilleure incitation à débattre. En dehors du forum ça fait penser à celui qui parle le plus fort ou qui claque le bec avec des "n'importe quoi!", "t'as vu ça où", "vous n'avez rien comporis à la vie" et j'en passe.

L'approche est peut-être gauche, criticable, mais ce que je dis c'est que comme hub et quelques rares autres ont peut avancer idée par idée sans casser ni dénigrer.

Ces jeunes ils seront actifs quand certains de nous seront retraités, peut-être dépendants, et quand je vois comment notre génération parfois (mal)traite les anciens de vieux c*ns dans les hopitaux et autres structures d'accueil, je me dis que l'écoute active, la comprehension mutuelle autant la commencer maintenant.

Ben oui, celui qui achète un bateau apacher tout neuf pour se faire plaisir il n'a pas toujours en tête le devenir. Et vu l'encombrement des marinas et l'ingéniosité des constructeurs à placer du neuf, faudra bien se dire qu'à terre ou en mer, l'encombrement viendra. Comme disait Coluche, "quand je pense qu'il suffirait que les gens n'achètent pas pour que ça se vende pas", mais voila, on en vend plein de neufs parque que ça s'achète. Ya qu'à voir l'autre fil sur la cote de l'occasion. C'est un signe que le problème arrive.

Aussi pataud que soient des étudiants, au moins ils posent le problème.

18 avr. 2008
0

Mais
Je refuse justement cette mentalité qui pense qu'il faille jeter après un certain temps.
Et c'est ce qui se passe avec ceux qui n'ont plus l'age de produire autant....Comme s'il n'y avait rien d'autre que la quantité ou la vitesse! :-( . Demandez a vos femmes si elles préfèrent la vitesse a la qualité!:oups:
Et qui pense a l'éducation, l'apprentissage, l'encouragement? Etre un guide....
Ce sont justement ceux, qui ne sont plus dans le feu d'une carrière, ceux, qui n'ont plus a se prouver quoique ce soit, car ils savent déjà, ce sont ceux la qui sont en mesure de remplir ce rôle, avec calme, recul et compétence, sans jalousie de la réussite de leur cadet.

Pour revenir a nos bateaux, il y a plein de bateaux en plastique qui naviguent très bien a plus de 40 ans!
Certes, ces bateaux étaient ceux du tout début de la plaisance "moderne", et n'étaient pas aussi confortables que les plus récents, mais on le lit sur de nombreux fils, ils sont encore aujourd'hui plus performants que bien des modèles a vocation sportive! Ils ont donc encore une place dans nos ports et pour longtemps a condition qu'on ai le courage de s'en occuper.
Mais bien sur, il est plus facile de faire un chèque, ou de demander un crédit, que de travailler a entretenir son bateau, financièrement et manuellement.
Et puis, on se sent mieux regarder avec le dernier modèle, dont tout le monde entend parler qu'avec celui de 10 ans que personne ne connaît plus.
Enfin, il y a sans doute un petit cote "Rhinocéros" a la Ionesco, comme toujours!

Alors, sous prétexte de jeunesse éprise d'écologie, on va nous aider a penser "bien", c'est a dire "jetable", là où bêtement nous pensions "passion", et donc forcement un peu "amour".

18 avr. 2008
0

On est d'accord
Et sur le fonds et sur la forme.

18 avr. 2008
0

L'épave
D'un voilier (on ne pouvait plus rien pour lui) en acier coulée par son propriétaire. Bien que l'acier soit recyclable, personne n'en voulait. Incapable de trouver le moindre déboucher pour son bateau, c'est un peu la mort dans l'âme que son propriétaire en a fait un vivier à poissons avec 17 autres épaves entre 25 et 40 m dans le lagon de Tahiti.

Un de mes petits plaisirs consiste justement à plonger sur les épaves en particulier sur celle d'un avion que l'on peut piloter à -20 m.

18 avr. 2008
0

ça c'est pas negatif non plus comme idée
de couler quand on sait une epave, le bateau n'est en rien perdu, la preuve ;-)

18 avr. 2008
0

sanctuaire
C'est vrai que pour les bateaux aciers cela pourrait être une solution à mettre en place.
Après quelques années la nature revient dans ces bateaux, y trouve refuge et s'y développe.

Et en tant que plongeur loisir, je ne peux qu'adhérer à ce concept (bateau une fois laver bien sur)

j'ai le souvenir que cela se pratique aux US et plus précisemment d'un porte avion US il y a de cela 1 ou 2 ans.

Mais qu'en est il des bateaux composites ? je suis aussi pour les faire durer, mais la réalité semble différente.

Alors une solution que semble soumettre clairvoile est le changement des habitudes de consommation et sa référence à coluche me plait beaucoup.
Une route plus longue mais plus efficace sur le long terme ... à chacun de nous de le faire avec son entourage. Cela me rappelle un film (avec Kevin Spacey je crois) ou un gamin faisait comprendre aux adultes que chacun avait ce pouvoir en essayant de faire changer les idées de son entourage en chaîne pour une monde plus sain ... naif ? oui peut être mais quel risque d'essayer ...
Le recyclage des rejets reste une solution d'urgence et je pense aussi que la vraie solution AMHA reste la modification de nos habitudes de consommateurs en général.
pensez vous vraiment que le tri de nos ordures va sauver la planète, ou alors que moins acheter (ou différemment) et moins consommer est plus efficace ?

Putain ca va être long ... c'est maintenant que tout commence.

"j'aime à penser que l'on n'hérite pas des ressources naturelles mais qu'on les emprunte aux générations futures"
Citations approximatives et modifiée de je ne sais plus qui.

D.

18 avr. 2008
0

de toute façon on paira

soit directement ou indirectement mais une chose est sûr on paira.

Souvenez vous , il y a peu on pouvait recuperer la consigne des bouteille en verre , mainenant vous achetez une bouteille vous payez son contenu et la bouteille puis vous la mettez dans un conteneur speciale verre et en sus votre taxe d'ordure menegere augmente de 5 à 10% an.

cherchez l'erreur?

il n'y a pas de petit profil.

Mes longues orielles me disent qu'il se prepare de grand nettoyage dans les ports et ailleurs pour faire de la place suite aux pressions des constructeurs de bateaux .Un decret est dejà paru cet hiver (nous en avons debattu)donnant la possibilité de sortir de l'eau les bateaux "abondonnés" et celà au frais du propriétaire...alors tout ce met en place petit à petit...maintenant il manque le chainon "deconstruction" mais ça va venir pourvu qu'il ya ait du fric à ce faire.

josé

18 avr. 2008
0

heu !! non calypso
sauf erreur de ma part et document qui serait passé à travers mes filtres :tesur:

ce n'est pas un DECRET qui est sortie mais une proposition qui émanait du président de la FIN si je ne me trompe pas,

le DECRET étant la dernière touche permettant à une loi d'être applicable, il y a encore du chemin,

discussion au parlement, vote parlement , navette avec l'assemblée nationale, puis aval du conseil constitutionnel,

et dès fois ça s'arrête là, sans que nous sachions pourquoi, le décret ne sort jamais, et la loi n'est pas applicable,

les journaux et divers formation politique se gargarisent de l'aboutissement de la loi, mais sans décret rien n'est possible,

et encore au final, le décret permet d'appliquer la loi mais rien n'impose de le faire, de ce servir du décret si personne ne le demande,

alors sauf erreur, pour le moment il n'y a rien qui permet de retirer un bateau de l'eau si le propriétaire paye ce qu'on lui demande,

18 avr. 2008
0

Ouh là là !!!

pourvu que nos technocrates légipares ne lisent pas le forum !!:-D :-D :-D :-(

18 avr. 2008
0

Ouh là là !!!

pourvu que nos technocrates légipares ne lisent pas le forum !!! :-D :-D :-D :-(

18 avr. 2008
0

dur de poser des questions sur HEO
Décidément, j'ai de plus en plus de mal à supporter les messages qui agressent des étudiants qui cherchent simplement des infos.
point par point:
- pour Coralie: vaut mieux être inscrit pour poser des questions, cela permet aux intervenants de te répondre en direct par messagerie, sans passer par le forum. De plus, une fois inscrite, personne ne pourra intervenir avec le même pseudo en tant qu'inscrit.

  • une fois inscrit, tu peux proposer le formulaire sous forme numérique (fichier Word, txt...), plus facile à remplir et à renvoyer.

  • je ne suis pas du tout une fan des écoles de commerce, management et autres du même genre. Mais le projet me semble intéressant et il est inutile de se voiler la face: les bateaux en plastique ont la vie longue, mais cela ne veut pas dire qu'ils vont naviguer longtemps. faudra bien recycler ces coques plastique qui vont s'accumuler. Penser qu'on peut toujours trouver quelqu'un pour entretenir une coque me semble bien naïf. Pour notre part, après avoir navigué 10 ans sur un lanaverre 630, on a voulu passer à un plus grand. Et bien ce n'était pas si simple de le vendre, même pas cher, et même de le donner. Il a 40ans, super petit bateau de croisière, entretenu régulièrement mais d'un modèle peu connu.

  • et je n'ose même pas penser à ces énormes yachts à moteur qu'on voit de plus en plus. leurs propriétairs ne sont pas gens à garder des coques ne serait-ce qu'un peu vieillie. Qui naviguera avec ça????

18 avr. 2008
0

Justement
Je te cite:

"Et bien ce n'était pas si simple de le vendre, même pas cher, et même de le donner. Il a 40ans, super petit bateau de croisière, entretenu régulièrement mais d'un modèle peu connu."

C'est exactement ce que je disais plus haut! Parce que le bateau a 40 ans et est peu connu, il est bon a jeter!!! :-(

Désolé, mais c'est plus que révoltant, et je ne peux l'accepter avec la phrase: " que veux tu, c'est ainsi!"

18 avr. 2008
0

clarivoile,
a star.

18 avr. 2008
0

Contacter Coralie
Tinou, si tu cliques sur son pseudo tu as un vrai email. Si ça se trouve quelques uns ont poliment répondu en toute discretion, ce qui est leur droit. Même ceux qui la défendent n'on pas répondu...

Donc si j'ai bien compris on te dit que tu ne peux pas passer à plus grand parce que tu ne trouves pas de solution pour ton Lanaverre 630 que tu es même prêt à donner à un passionné ? Un peu dur.

Ce que je retiens c'est que la demande n'est pas assez forte pour une filière d'élimination. Actuellement. Peut-être à juste titre comme le soulignent pas mal.

Cela dit les vilains qui veulent se débarasser, OK c'est pas beau, pas bien, fallait réfléchir avant, tout ça, mais ce n'est pas pour autant que vos avis vont les convertir en raisonnable, sans même parler d'être passionnés. Et vu l'état de la demande d'occases des batoplastocs, pas sûr qu'il y aura des repreneurs particuliers, même gratos. Et pour sûr les gros constructeurs vont continuer à pousser pour une solution, que vous le vouliez ou non.

Mais c'est sûr que le questionnaire tel qu'il est n'aidera pas à prendre une décision. A eux de la voir. Je serai quand même curieux de connaître le résultat de cet exercice et j'ai envoyé un email à Coralie dans ce sens, ça me surprendrait qu'on l'entende à nouveau ici.

[HS]L'as tu proposé sur les PA du forum à l'époque, ton 630 ?[/HS]

18 avr. 2008
0

oui ...

...et en donnant en prime un chèque de 500€ , par exemple , il eut été plus facile de s'en débarrasser ... ;-)
Jusqu'à présent les quantités fabriquées sont quand même ,et de beaucoup ,inférieures à l'automobile ! Et les coques vraiment inutilisables ne sont pas légions . Donc l'intérêt économique , sauf à contraindre par la loi , ne me semble pas si évident que ça . Maintenant , quelle valeur peut on tirer d'une coque polyester en fin de vie , ça je l'ignore .

Mais je ne nie pas que le problème existera quand la construction jetable ou à durée de vie programmée sera la norme . :-(

Phil.

18 avr. 2008
0

Recyclage...
Bonjour à vous,

Je comprends tout à fait le projet de ces jeunes étudiants, et c'est fort louable!!!
Mais est-il pensable que nous plaisanciers, nous puissions envisager une autre approche lors de l'achat de nos beaux voiliers, qu'ils soient en polyester où autre...Pour réduire les cimetières de nos vieilles coques, encore faut-il réfléchir lors de nos achats...Enfin, saines réflexions et choix de chacun.

Il me semble que nos charpentiers de marines devraient mettre tout en oeuvre afin de rendre plus abordable le prix de leurs créations, ils seraient bien étonnés du nombre d'acheteur potentiel(frileux)vu les prix demandés.

Qu'en pensent nos charpentiers de marine, que peuvent-ils apporter comme solution au problème grandissant?

Loin de moi l'idée de discréditer les propriétaires de voiliers en polyester car j'ai et je navigue encore sur de magnifiques voiliers dit moderne.Mais il est vrai qu'à long terme, cela peut créer problème.

Cordialement,

18 avr. 2008
0

Une vrille de plus.........................................
nscrivez-vous, cela permettra de vous répondre directement en MP (pour ceux qui veulent garder une certaine confidentialité dans leur réponse)

Voila en tous les cas une demande précise dont les auteurs s'attendaient à recevoir des réponses adéquates...

Et au lieu de ça....

Un jour, un gars qui navigue aux Antilles a posé une question sur le choix d'un vêtement léger mais efficace contre la pluie. Réponse, mets un sac poubelle, un sujet part en vrille dès la première réponse.

pas moins de 2 sujets sur le forum pour dénoncer ce genre de pratique.

18 avr. 2008
0

Sujet vrillé...............
Inscrivez-vous : cela permettra de vous répondre directement en MP (pour ceux qui veulent garder une certaine confidentialité dans leur réponse)

Voila en tous les cas une demande précise dont les auteurs s'attendaient à recevoir des réponses adéquates...

Et au lieu de ça....

Un jour, un gars qui navigue aux Antilles a posé une question sur le choix d'un vêtement léger mais efficace contre la pluie. Réponse, mets un sac poubelle, un sujet part en vrille dès la première réponse.

pas moins de 2 sujets sur le forum pour dénoncer ce genre de pratique.

19 avr. 2008
0

Expliquez moi.
Ce n'est pas parce que le polyester est un dérivé du pétrole qu'il est polluant. Ou alors je n'ai rien compris.

Les bateaux en polyester anciens; 50, 60 ans quand il y en aura pourraient utilement servir de cages à poissons dans des zones parfaitement définies.

En dehors du moteur et des batteries, je ne vois pas grand chose de polluant.

19 avr. 2008
0

Sans parler de polluant
Quand j'ai parlé des batoplastocs, d'abord pardon à ceux que j'ai peut-être offensé sans le savoir, car je ne dénigrait pas la matière ni n'insinuait quoi que ce soit sur son côté polluant car je n'en sais rien. Je n'ai pas de religion quant au matériau, j'ai juste une préférence personnelle que je ne veux pas imposer.

Mais les bateaux en bois, en général, soit ils ont coulé (fortune de mer), soit ils sont brûlés (par exemple en cas de mérule généréralisée et avancée), soit ils sont retapés à loisirs. A ce sujet, on répare des coques très pourries et affaissées et ça vous donne de dragons donnés pour pourris foutus à nouveau sur l'eau, après des années de rénov.

Pour les bateaux en polyester, on peut aussi les retaper, certes on peut aussi les couler (je ne juge pas que c'est bien ou mal!), mais on peut difficilement les brûler ou les mettre à la décheterie après avoir été désossés.

Et si on arrivait à se mettre dans la tête des acheteurs pour leur inculquer des belles valeurs morales sur l'engagement qu'ils doivent prendre quand ils réalisent se genre d'achat, alors il y a plein d'autres choses injustes qu'on pourrait résoudre. Seulement c'est pas le cas. Ensuite c'est un peu prétencieux. Et je persiste à dire qu'avec la poussée et la demande pour bateaux neufs et le manque de place va se poser un problème de recyclage d'une forme où d'une autre.

Après que certains y voient ou non un besoin, d'autres un business, c'est une partie de la question posée, la question n'est pas "avec quelle morale faut-il acheter".

19 avr. 2008
0

Sans parler de polluant
Quand j'ai parlé des batoplastocs, d'abord pardon à ceux que j'ai peut-être offensé sans le savoir, car je ne dénigrait pas la matière ni n'insinuait quoi que ce soit sur son côté polluant car je n'en sais rien. Je n'ai pas de religion quant au matériau, j'ai juste une préférence personnelle que je ne veux pas imposer.

Mais les bateaux en bois, en général, soit ils ont coulé (fortune de mer), soit ils sont brûlés (par exemple en cas de mérule généréralisée et avancée), soit ils sont retapés à loisirs. A ce sujet, on répare des coques très pourries et affaissées et ça vous donne de dragons donnés pour pourris foutus à nouveau sur l'eau, après des années de rénov.

Pour les bateaux en polyester, on peut aussi les retaper, certes on peut aussi les couler (je ne juge pas que c'est bien ou mal!), mais on peut difficilement les brûler ou les mettre à la décheterie après avoir été désossés.

Et si on arrivait à se mettre dans la tête des acheteurs pour leur inculquer des belles valeurs morales sur l'engagement qu'ils doivent prendre quand ils réalisent se genre d'achat, alors il y a plein d'autres choses injustes qu'on pourrait résoudre. Seulement c'est pas le cas. Ensuite c'est un peu prétencieux. Et je persiste à dire qu'avec la poussée et la demande pour bateaux neufs et le manque de place va se poser un problème de recyclage d'une forme où d'une autre.

Après que certains y voient ou non un besoin, d'autres un business, c'est une partie de la question posée, la question n'est pas "avec quelle morale faut-il acheter".

19 avr. 2008
0

il serait intéressant de disposer de quelques chiffres:

sur une série de bateaux en CP produite il y a 40 ans: combien navigues à ce jour ?

sur une série de bateau en polyester,bateaux de même caractéristiques que ceux en CP de la question précédente, produite il y a 40 ans: combien navigues à ce jour ?

Lequel des matériaux a une durée de vie la plus importante, sachant que les bateaux de 40 ans ont tous subi au moins une rénovation?

:-|

19 avr. 2008
0

Une analyse complémentaire, celle de l'UNAN :
www.unan.fr[...]006.pdf

21 avr. 2008
0

reponses
-29 ans
-employé,à la recherche d'un emploi
-100 €/mois
-500 € /an
-non
-oui
-1
-bonne idee
-non
-une entreprise qui ne detruit pas pour detruire qui reflechit à l'utilisation des déchet (poussière etc...)
qui réutilise tout ce qui peut etre réutilisable pour les plaisanciers
-0€
-non

le bateau d'occasion et plus particulièrement les vieux bateaux ont une grande importance dans le milieu du nautisme : les vieux bateaux permettent à presque tous, d'investir et donc de gouter au joie de la navigation.
les bateaux polueurs ou hors d'usage, d'accord ! favoriser la disparition de bateau pour laisser la place à un bateau tout juste sorti du moule, NON !
bon courage
LOL

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bol d'Or 2016

Après la pluie...

  • 4.5 (190)

Bol d'Or 2016

mars 2021