Récit du "petit" convoyage de mon Karaté

Hello!!

De retour sur la terre ferme après mon petit convoyage...

Récit d'une "aventure" pour moi qui m'a réservé plus de surprises que prévues.

Je suis parti à 5H30 vendredi matin de la Grande-Motte avec une météo au beau fixe et un 7 knts de vent Nord.

La météo avait prévu un changement pour le Sud-Sud/Ouest avec un 7Knts qui allait descendre sur un 4Knts dans la nuit du vendredi à samedi

Le routeur "Qtvml" prévoyait 18Heures de nav avec 3 heures au moteur à la fin de Leucate à Canet.

Au final j'ai mis 26heures... Avec 6heures au moteur...

J'ai eu une petite brise de 5-7knts jusque Sète où je me suis approché vers 12H00 toutes voiles dehors. Là j'ai dù virer de bord par rapport au vent changeant et aux filets trop présents à mon goût.

A 12H30 j'ai mis le moteur Vetus MD33 pour la première fois depuis le départ et j'ai vite compris que ça n'allait pas être top car je n'entendais plus l'eau couler de l'échappement comme avant. Dans le filtre à eau de mer, un peu d'eau remonte mais pas bcp. Il crachotait bien un peu mais pas assez! J'ai arrêté, remis les voiles, démonté la pompe à eau, la turbine était bien en place, neuve. J'ai graissé, remonté, démonté la durite qui en sortait, remis le moteur en marche. Là l'eau sortait assez fort et le filtre à eau débitait bcp plus... ok, l'eau sort de la pompe mais pas du moteur. Le problème vient donc de l'échangeur... Aïe...
J'ai bien fait la vidange du circuit de refroidissement il y a un mois avec nettoyage du faisceau et remplacement des joints mais je pense qu'au remontage j'ai pas dû positionner les coupelles ou le faisceau correctement. Sur le manuel je me suis rendu compte hier qu'il y avait une encoche à respecter, or au remontage il y a un mois cela ne me parle pas. De ce fait le débit ce fait mais de manière très faible. Moteur au ralenti (sorti de port), il est refroidi mais, en accélération, le liquide de refroidissement chauffe vite. En 3/4 d'heure le moteur à 1000Trs/min le voyant de T° de liquide s'allume...
Entre temps le vent à complètement tourné au Sud-Sud/ouest comme annoncé et souffle à 10Knts régulier au lieu des 7 annoncés.

Quelle décision prendre? S'arrêter à Sète pour réparer? j'ai les outils et les joints pour réparer sauf que je n'ai pas de.... liquide De Refroidissement pour faire la réparation en mer... J'ai bien de l'eau minérale mais bon... Pas top.Quel con mais quel con d'avoir oublié ce LR!! Ou continuer sachant que le moteur peut tourner quand même plus d'une demi-heure au ralenti en me faisant avancer à 3,5Knts.

Bien sûr je prends la décision la moins sécur et continue ma route au 220°... Le vent est plus fort que prévu je vais donc arriver plus tôt je serais donc moins pénalisé par la chute du vent attendu pour la nuit. Enfin, ça c'est ce que je pense...

J'ai gardé ce cap, vent au près serré qui est l'allure préféré du bateau (du moins ce que j'arrive à en tirer!). J'avance tranquillement entre 4 et 5,5knts, dès que je j'abats plus vers le nord, je perds 1knt.

L'après midi s'écoule tranquillement, je mets un réveil toutes les 10mn au cas où je m'assoupirais... Chose précieuse!!!!

Quand on parlait de veille attentive petit exemple concret de ce qu'il m'est arrivé :
Je passe entre Cap d'Agde et Sète, je fais un tour d'horizon, m'allonge dans le cockpit en position farniente, mets mon réveil à 10mn et ferme les yeux. Le réveil sonne quasi en même temps qu'un bruit de moteur... Je me redresse rapidement, et là, à tribord je vois débouler 4 bateaux de pêcheurs, gaz en grand, sur une ligne espacés de 100 mètres... Bien sûr en trajectoire directe de collision avec moi . J'ai eu largement le temps d'abattre et de passer derrière mais il est certain qu'eux n'allaient pas dévier de leur trajectoire. J'ai bien tenté le salut amical mais pas eu de réponse.

Je suis arrivé entre Gruissant et Port-la-nouvelle vers 20H00 un peu avant le couché de soleil. Désolé à Solo de ne pas avoir lancé d'appel à la VHF mais je me suis douté qu'il était déjà un peu tard.

La nuit arrivant le ennuis, sont venus avec et la deuxième parti de la navigation a été moins drôle...

Vers 22H30, le vent est tombé à 4knts comme annoncé. J'ai alors sollicité l'autopilote (Smart Pilot X-5). Je ne sais pas si c'est un pb de configuration ou que le modèle est fait comme cela mais en dessous d'une vitesse limite (3knts) avec du vent faible et de la houle, il décrochait très rapidement.

J'ai dû reprendre la main régulièrement. Comme je savais le problème de mon moteur je ne le mettais qu'en dessous des 3knts jamais plus d'1/2 heure... Je vous laisse imaginer ma vitesse moyenne, ridiculement faible...

Vers 23H30, j'arrive vers Leucate. Je devais m'y arrêter mais ... Un brouillard très épais est tombé d'un coup.... Merde, c'était pas prévu ça!!!! Heureusement, le bateau est très bien équipé, j'ai mis en route un feu à éclat installé en hauteur visible à 360°, 1 bateau m'a aperçus graçe lui!!! Bonne nouvelle : le vent s'est levé!!!! Il souffle à 10knts Sud-Sud/Ouest. Par contre je ne me vois pas faire une halte à Leucate avec ce brouillard pour rentrer dans un port que je ne connais pas. Je préfère délibérément être au large et éviter la côte (comme quoi j'ai aussi suivi l'avis d'Outremer!). Le bateau file à 4knts.

Petit moment de stress : est-ce qu'avec ce brouillard, le GPS va-t-il toujours fonctionner? Est ce que ma tablette avec "Navionics" va être fiable? Là aussi le bateau est équipé d'un bon vieux système de GPS mais qui me semble fiable : à moi les coordonnées GPS, la carte, la règle et le tracé de trajectoire!!!! Cool, je m'en sors et je me rends compte que les 2 systèmes donnent les mêmes infos... Tant mieux parce que je vois à peine l'avant du bateau en filant tranquillement à 5knts.

00H30, toujours un gros brouillard épais, le vent ramolli. Zut. Le cockpit est trempé par le brouillard, le pont est super glissant, je voulais m'occuper de la GrandVoile mais elle restera montée, j'ai pas envie de m'aventurer devant même avec le harnais et la ligne de vie. Je m'organise dans le cockpit pour sécher au mieux car depuis ce matin j'ai le caleçon qui commence à coller et l'humidité n'arrange pas les choses! La VFH crépite d'un coup me sortant de mon ménage :
- "Sémaphore de Leucate au voilier en position... veuillez vous identifier"... Oups si je regarde mes coordonnées, C'EST MOI!! Hummm Hummm, je prends ma plus belle voix pas rassuré...
- "Sémaphore de Leucate-Sémpahore de Leucate-Sémaphore de Leucate, ici le voilier GAPE le voilier GAPE, le voilier GAPE Golf Alpha Papa Echo, à vous".
- "Bonjour On passe en canal -- A vous"
- "Sémaphore de Leucate bien reçu je passe au canal --"
- "Bonjour, attention au brouillard, je vais prendre vos coordonnées en cas de problème, donnez moi votre nom, le type de bateau et combien vous êtes à bord, à vous"..
- "Alors mon Nom : Marchand, Mike Alpha Romeo Charlie..."
- "Mais non!!!! Le nom de votre bateau pas le votre!!!"
- "Oups pardon : voilier GAPE Golf Alpha Papa Echo, voilier de plaisance de 10m, parti de la Grande-Motte en direction de Canet-en-Roussillon, je suis seul à bord, je répète, 1 personne seule à bord. Avous"
- "Informations bien reçues, je vous tiens au courant Canal 16 si il y a d'autres navires proches de vous. Bon courage pour la suite et encore attention au brouillard"
- "Merci bonne soirée"

Il est bien gentil cet homme là!

01H00. Plus de vent.... Bon ben je fais comment moi!!!!!!???? Je peux mettre le moteur 1/2 heure pas plus pour avancer de 2MN au mieux et après m'arrêter 1/4 d'heure pour laisser refroidir le moteur. Sachant qu'il me reste 12MN, il va me falloir au mieux 8heures!!!!!!!! ARggggggg nan mais c'est pas possible d'avoir oublié ce pu...de mer... de liquide de refroidissement, j'aurais certainement pu réparer! Suis vraiment trop bête à croire que j'ai pensé à tout... Ca me servira de leçon pour la prochaine fois.

Allez, te laisse pas aller, mets le moteur, sors de ce brouillard et on verra après.

02H00. Plus de brouillard!!! Cool on y voit mieux. Enfin, c'est pas terrible non plus car c'est une nuit sans... Lune, donc bien noire. Ca aide pas.
J'ai une très légère brise de 4knts mais qui change régulièrement, ca rend fou mon pilote auto qui est parti se coucher... Lacheur!!!! Le cockpit sèche un peu par contre il fait bon dans le carré avec le moteur qui chauffe, ça a au moins un avantage!!!! J'ai un pistolet à température et je fais attention à ce qu'il ne chauffe pas exagérément.

l'alarme au sonné une fois sur la nav et j'ai tout coupé aussitôt donc le moteur n'a pas trop souffert, par contre tout ça c'est au détriment de la vitesse.

02H30. Je remets le moteur avec le pilote qui reprends son quart, je me fait mes pauses de 10mn, bon allez 12mn, le temps de descendre dans la couchette. Punaise mais pourquoi je ne mettrais pas 15 mn, franchement il n'y a personne! La raison est vite revenue et j'ai calé mon réveil sur 10mn, l'épreuve des bateaux de pêche m'a vite fait reprendre mes esprits.

03H00. Je suis couché depuis 4mn35s (si si ça compte les secondes à ce niveau!!), quand le bateau tangue dans tous les sens. La gazinière tape furieusement, des outils valdinguent, le capot moteur que j'avais enlevé pour laisser le moteur refroidir me tombe sur le coin de la tronche... Tout de suite je pense à une vague d'un gros navire, étant pas très très loin de Port-LA-Nouvelle, il y a des tankers là-bas. Je sors en 6ème vitesse (ehe oui la 4ème c'est dépassé) et me retrouve comme un imbécile dans le cockpit prêt à barrer. Mais un rapide tour d'horizon me fait comprendre que je suis seul à plusieurs miles. il n'y a pas un souffle de vent, la mer est lisse MAIS il y a une houle impressionnante du Sud qui ballote de bateau comme si c'était un jouet. Les vagues ne font guère plus de 1m50 mais elles sont assez rapprochées pour être intenable de travers or, je dois normalement tenir le cap 230°.... Force est de constater que je vais devoir aller vers le sud pour me mettre face à cette houle. Chouette, ca va me rallonger le voyage!!!!! Dans chaque chose il y a du positif!! :-)
Les voiles étant inutiles je décide les affaler. Le génois est une formalité, la GandVoile une bonne partie de rigolade!! Le winch est au pied du mat et je n'ai pas de lazy-bag pour ranger la GV.... Je me tiens tant bien que mal au mat et m'y attache même avec la drisse de la balancine en plus de ma ligne de vie. La mer se paye une bonne tranche de fous rires et les poissons se moquent de moi en me voyant essayer de ranger ses lattes et ces élastiques tout en évitant de me faire envoyer par dessus bord par cette bôme taquine qui essaye de me désarçonner. Les jeux d'interville... Pffff de la gnognotte à côté!!!! Cette houle va continuer pendant 2heures et disparaître aussi vite qu'elle n'est venue.

03H30. Epuisé par ces 20mn intenses avec les voiles j'ai une pensé pour ces marins qui passent des semaines entières à faire ça en course.... Ca ma fatigue tellement d'y penser que je m'endors pour un bon sommeil réparateur de... 10mn!!! Woaw je suis en pleine forme après ce repos bien mérité!!!! Non, c'est une blague. Et j'aimerais bien arriver, c'est moins drôle mainentant...

05H30. Les heures se suivent et se ressemblent, sur la carte j'ai l'impression de ne pas avancer mais heureusement en regardant la côte j'ai l'impression d'aller ENCORE MOINS VITE!!!! Mais c'est pas possible d'être aussi lent! Remarques avec un moteur que je ne veux pas forcer c'est ta faute pauvre nouille. Si il était en bon état tu naviguerais au mini à 5knts au lieu de 3 et tu serais déjà en train de dormir au port!! Alors ferme ta bouche, ne t'en prends qu'à toi pour avoir été assez bête pour ne pas avoir bien fait le remontage... Non mais!

06H00. Arrivée triomphale au port. 2 pêcheurs à la canne sont à l'entrée du port pour me faire une Ola magnifique, Canet-en-Roussillon sera à la fête ce soir, les larmes coulent sur mon visage, l'émotion est là... En fait tout le monde s'en fou mais je viens de réaliser mon tour du monde en solo, sans escales...

07H00. Madame vient me récupérer au bateau, un geste simple de pincement de nez me fait comprendre que je pue... Ben oui j'ai pas le douche moi sur la bateau! Ca fait plaisir d'être accueilli en héros.

08H00. Dépôt des affaires dans la salle-de-bain, douche et.... Le meilleur sommeil de 7 heures d'affilées que j'ai fait depuis pas mal d'années!

Promis, la prochaine fois le moteur sera réparé, le récit durera moins longtemps!!!!

L'équipage
13 mai 2018
13 mai 2018
0

Put... heureusement que je ne suis pas venu... :mdr:
Ca me rappelle les 10 heures au moteur de Valras à Carnon...mais pour moi, il faisait beau.... :heu:

13 mai 2018
3

Quel aurait été le problème de mettre de l'eau à la place du liquide de refroidissement ?

13 mai 2018
0

Bonjour. Super le "récit de ton aventure" !!! J'ai vécu une "aventure" similaire entre Marseille et Hyères ... Moi aussi j'ai fait "mon" tour du monde !!! Quel bonheur ces "vieux" bateaux !!! et que c'est bon d'arriver au petit matin presque seul comme les plus grands ... Merci bien.
Pourquoi pas de l'eau comme liquide de refroidissement ?
Cdlt et au plaisir. Denis

13 mai 2018
0

Bravo. A chacun son Everest. :bravo:

13 mai 2018
6

Hello,

Super merci d'avoir partagé.
Je salue surtout ton humilité dans le récit. Ca change un peu des donneurs de leçons qu'on croise parfois ici. Mais en tout cas l'effet est le même: on en apprends beaucoup, voire plus.
Tu nous diras pour ton échangeur, s'il échange mieux, une fois correctement remonté.
Amicalement.
FX

13 mai 201813 mai 2018
2

ah ah...excellent...j'ai l'impression que c'est une caméra cachée dans mon bateau...mais comment tu fais pour te rappeler tous ces détails...??!!

pour le même trajet, je serais incapable d'écrire autre chose que "put..n, j'ai mal dormi, ça avancait pas, j'ai eu la gerbe, et ce put..n de moteur de m...e qui m'a laché, enc...é de pêcheurs!... ah et ouai, j'ai commandé un lambrusco et une pizza aux anchois en arrivant" :mdr:

13 mai 2018
0

il m'est arrivé de mettre de l'eau de mer pour me dépanner
momentanément.. un bon rinçage.....

13 mai 2018
1

:bravo:
et merci pour le partage.
:-)

13 mai 2018
0

:pouce:
On s'y croirait! Comme quoi, entre les prévisions et ce qu'il se passe en réalité...

13 mai 2018
0

Merciii pour ce récit comme quoi en mer c tjrs l aventures !
Moi une fois l l ors d une sortie j ai subit l explosion d une mine en plein brouillard avec le ? qui prenais l eau ....

13 mai 2018
0

Merci pour ce joli récit !!
Comme quoi ça sert quand même de savoir faire un peu de mécanique avec ces vieux bateaux... dommage pour le liquide mais je pense que ça va faire partie de ta prochaine liste de courses...
Et 24h de nav en solo sur un petit bateau, c'est déjà super bien !

13 mai 2018
0

Merci pour le récit de cette (més?) aventure !

:bravo: :topla:

13 mai 2018
1

Très bon récit. Du vécu qui montre bien que souvent en mer cela ne se passe pas comme on l'avait programmé.
Cette aventure, où une grande partie de ce qui peut arriver est décrit (problèmes moteurs, pécheurs, brouillard, fatigue, houle désagréable, vent irrégulier, etc...) vérifie qu'on largue les amarres seulement quand le bateau (équipage inclus) est vraiment prêt, en particulier pour tenir un certain temps au large.
Il décrit aussi les choix qui se présentent, et les décisions à prendre, et si possible les bonnes.
Seul gérer le sommeil, n'est pas facile
La fatigue ou l'enfermement intellectuel peuvent compliquer le problème en pouvant pousser à de mauvais choix.
A noter l'intervention du sémaphore. Quand il est à portée VHF on peut le contacter.
Félicitations.

13 mai 2018
0

très beau récit
on entend parfois sur les pontons (je partirais quand mon bateau sera prêt ) et il ne sera jamais assez prêt
La navigation est toujours une aventure pleine de petits oublis et de grandes satisfactions mais ça reste de l aventure
et pour finir on ne garde que la joie de l'arrivée et la fierté de l'avoir fait
BRAVO

13 mai 201813 mai 2018
0

Beau récit, nul besoin de tour du monde pour vivre intensément.
Bonne continuation

13 mai 2018
0

Bien raconté et bravo pour le convoyage bien géré.

juste une remarque, il ne faut pas s'étonner d'avoir 10 nds ou bien rien, avec des prévisions à 4 ou 7 nds, c'est normal,ce ne sont que des prévisions et le vent varie toujours avec le relief ou d'autres paramètres.

Pour le moteur, je pense que j'aurais mis de l'eau en attendant, puis vidange rapidement à l'arrivée, le liquide de refroidissement c'est pour ne pas geler et contre la corrosion (et plus efficace que l'eau?) mais la, pour une période courte, il n'y avait pas de risque à mon avis. Mais c'est bien aussi d'avoir continué sous voiles malgré le peu de vent, c'était juste plus long, mais quand on aime on ne compte pas ... ;-)

En tous cas, j'aime bien ces récits, bravo pour le style.

13 mai 2018
0

Oui, bravo pour ce convoyage si bien raconté. Naviguer seul la nuit est une aventure, un défi d'abord, puis du stress, la nécessité de rester humble et enfin une fierté.
Comme toi, je n'aurais pas tiré sur le moteur pour éviter de le casser car l'eau sans liquide de refroidissement chauffe vite et ta route était encore longue.

13 mai 2018
0

Merci pour ce récit.

Moi, je regarderai aussi et peut-être même avant du côté du coude d'échappement. C'est ce qui nous est arrivé récemment sur "Bébert", Tout était ok mais pas le coude. Un nouveau mis en place et plus de pissette, un bon gros jet..

Philippe

13 mai 2018
0

Merci pour ce partage d'expérience riche en événements. Très instructif.

13 mai 2018
0

En mer, plus que nulle part ailleurs, l'imprévu c'est ce qui ne manque jamais d'arriver, comme disait Louis Jouvet.
Vous avez bien eu raison de nous faire partager cette épopée.

13 mai 2018
0

Sympa de partager l'expérience.

Techniquement il n'y avait aucun soucis.
1° purger et récupérer le liquide refroidissement (dans des bouteilles d'eau vide par exemple).
2° démonter et remonter correctement le faisceau.
3° remettre le liquide de refroidissement.
4° faire un complément de niveau à l'eau si besoin.

13 mai 2018
3

Hello! Alors pour le liquide, On peut tout à fait mettre de l'eau minérale à la place mais je n'avais que 8Litres avec moi. Le bateau a bien une vache à eau mais elle a été vidée par les anciens propriétaires le temps de la vente. Avec ces 8 litres, Cela voulait dire que je ne pouvais faire qu'une tentative de vidange/remplissage vu que le garçon a besoin de 4,8L. Lors de l'entretien du mois dernier, au remontage, j ai énormément galéré pour assurer l'étanchéité des coupelles. L'échangeur est pas mal attaqué par la corrosion et peut être de l'eclectrolyse au niveau des parties en appuie avec les joints. Bien sûr l'acces est une horreur. Ça m'avait valu de "perdre" quasiment 3L de liquide dans de bonnes conditions au port sans stress... Donc la reparation en mer semblait risquée d'autant plus qu il aurait fallut tjrs assurer la veille ce qui m'aurait pris un temps fou. Bien évidemment si je n'arrivais pas à remonter correctement je me retrouvais avec un voilier sans moteur! Et là j'étais mal... Si j'avais eu une personne avec moi je l'aurais fait sans problème mais ce n'était pas le cas ici.

Pourquoi alors ne pas m'être arrêté a Sete? Avec toute la bêtise que ça inclu, je n'avais pas envie de passer pour l'imbecile de service qui est même pas capable de faire 20MN d'une traite... Donc mon ego surdimensionné, et les conditions météo plus favorables que prévus m'ont fait continuer. Certes le moteur tournait encore mais je pense que l'option la plus sécurisée aurait été de faire cette escale.

J'en suis conscient et j'espère que la prochaine fois je serais assez raisonnable pour m'y résoudre.

Encore merci pour vos messages, je suis encore plus admiratif des voyageurs au long court et autres transatlantistes (ça existe ça comme nom!?). merci d'avoir compris qu'on a tous son "everest" et que le mien aussi petit est-il m'a permis de faire un peu plus corps avec ce voilier Karaté que je commence à vraiment aimer!

13 mai 2018
1

bonsoir ,
tu peux refaire les portée de ton échangeur avec de l'époxy alu ..
quand tu remontes tu graisses tes joints avec de la graisse silicone qui est isolante ,les coupelles d'extrèmités ne doivent pas toucher le corps de l'échangeur .donc il ne faut pas écraser de trop les joints toriques
tu aurais pu mettre de l'eau de mer ..et rincer à l'arrivée ..
alain

13 mai 2018
0

C est un beau moteur pour un bateau de cette taille non ?

13 mai 2018
0

OH oui, un 33cv avec 2800heures au compteur et un entretien complet. A part cet échangeur, il est en parfait état. Je viens de trouver cet échangeur sur le bon coincoin, pour 800€ je vais le prendre.
Au ralenti je suis à 3knts, 3,5knts. A 1500t/mn je suis à 4-5knts.

13 mai 2018
0

J avais 28cv sur mon karaté. C est très agréable de marcher à 5 nds sur un filet de gaz sans trop de bruit et de pouvoir disposer de puissance au cas où.

13 mai 2018
0

Merci pour ce partage, plein d'enthousiasme et d'humilité :pouce:

13 mai 2018
0

S'il y a une prochaine fois, tu feras escale.... :pouce:
Perso, si j'avais pris une heure pour mettre sur sangles...j'aurai économisé 4 heures de convoyage. Les moules sur une bipale, ça pardonne pas....
Bravo pour le récit.... :bravo:

13 mai 2018
0

33cv c est pas un peux trop c marqué ca sur la fiche technique
Motorisation
Type de motorisation
Puissance conseillée (en ch)10 ch
Puissance maxi (en ch)10 ch
Volume carburant (en litre)50 l

13 mai 2018
0

Je pense qu il y a erreur. Les 4,5t (lège) du karaté tolèrent plus de 10cv

13 mai 2018
0

bonjour
bravo pour raconter ta premiere nav en karate solo .
bien ecrit avec tes doutes et faible.
merci
y a plus qu'a navigueur beaucoup en karate solo et nous le raconte .

je crois que beaucoup d'entre nous ont eu des debuts memorables , et ferait sourrire avec le recul ; a l'instant c'etait plus embetant .

salut

13 mai 2018
0

salut Silver !
beau recit que tu nous racontes la,moi j aurais pas osé cette premiere,en solo,nuit et brouillard ;) moteur qui chauffe...bref...
vendredi il faisait beau et plein de voiliers entre gruissan et leucate,et en sortant de La Nouvelle j ai lancé qques appels sur le 16 pour un karaté direction canet mais rien.
j ai tiré quelques bords avec le sud est qui va bien,vu un mega poisson lune et suis rentré au sunset,tu devais pas etre tres loin...
continue comme ca,repare ton moteur quand meme ;) et au plaisir d une rencontre au hasard sur l eau .
:pouce:

13 mai 2018
0

Bonsoir. Beau récit, quelle distance y avait il à parcourir. Une nuit, ce n'est rien et courant pour moi.

13 mai 2018
0

c'est quoi : "un feu à éclat installé en hauteur visible à 360°?"
Cela fait partie des feux usuels?

0

Non, c'est un feux équivoque et non réglementaire.

Comme les gyrophares des pécheurs ou les feux de mouillages de jardin.

13 mai 2018
0

super récit qui montre qu'il faut savoir beaucoup de choses pour naviguer et que en solo la nuit, le brouillard etc de bons moments pour oublier le quotidien !

13 mai 201816 juin 2020
1

Pour le moteur, il était proposé à l'origine avec un 10, 12 ou 25cv sur la documentation originale que j'ai. Donc 33cv c'est sûr, c'est plus important mais je pense que ce n'est pas trop non plus.

Julirosien, tu aurais vu l'état de la carène et de l'hélice quand je l'ai récupéré, heureusement que j'ai fait l'antifouling et un bon entretien car l'hélice avait du mal à tourner et il y avait un jeu important dans la bague hydrolube, je l'ai bien sûr remplacée. J'ose pas imaginer avec une bipale, ça doit être l'horreur aussi.

Solo, j'avais bien la VHF allumée mais rien entendu me concernant... Dommage. Il est vrai qu'il y avait pleins de voiliers proche de la côte, mais je n'ai croisé que 2 grosses unités qui venaient du large. Peut-être suis-je passé trop tard.

Alain, je prends ton conseil et je vais aller me prendre de l'epoxy alu. Je vais tenter de faire quelque chose de propre en d'en faire un reportage photo si ça peut aider.

Nossi, J'ai parcouru environ 80MN. hehe oui je sais en 26heures c'est pas terrible

Force10, Le feu à éclat a été placé sur le portique arrière qui supporte le panneau solaire, en hauteur. Sur la photo on le voit pas mais il est placé à côté du feu blanc arrière. Il est blanc, rond, fait 5cm de diamètre et flash toutes les secondes, c'est vraiment efficace pour attirer l'attention. Je ne pense pas que ce soit réglementaire mais j'étais bien content de l'avoir dans le brouillard en plus de ma corne de brume!!! Je peux faire une petite video de nuit pour voir l"effet si besoin.

13 mai 201813 mai 2018
0

J'ai un petit carnet sur lequel je reporte plein de choses de façon à les restituer sur un cahier. Concernant la distance, c'est plutôt 120 Mn avec une nuit entouré de cargos plus la nuit au mouillage et le lendemain, 60 Mn restants à faire dans la journée. C'est ce que je m'apprête à faire début juin et c'est aussi la route habituelle de tous les ans pour rejoindre les Scilly. Et toujours en solo.

13 mai 2018
0

Salut. j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ton récit. D'abord parce qu'il est bien écrit et qu'il est vivant. Ensuite, parce qu'il me rappelle tant de navigations persos. C'était d'ailleurs aussi sur un CNSO, un samouraî, donc plus petit. Lui également était une bête de près, mais rouleur au mouillage. Je me souviens d'un vilain coup de roulis dans un mouillage, qui a envoyé la majeure partie de mon repas qui était sur la table de cockpit par dessus bord, assiette et couvert inclus. On se se sent parfois ridicule. Donc, merci pour ton récit, et m'avoir fait remonter tous ces souvenirs à la surface...

18 mai 201816 juin 2020
0

Un grand bravo à Philippe qui a vu juste pour le coudée d’echappement Bouché!! Tout était nickel sauf à cet endroit avec un gros colmatage version bouchon...
Nettoyage, remontage ont fait de moi un homme heureux d’avoir passé 2 heures contortionné autour du moteur!

Maintenant tout est rentré dans l’ordre!

A bientôt !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

lever  du  soleil  à la  Cala  Mongo Costa  Brava

Après la pluie...

  • 4.5 (180)

lever du soleil à la Cala Mongo Costa Brava

mars 2021