Récit accident... aide possible ?

Avec pour objectif un changement de vie, la possibilité de voyager en vivant à bord d’un voilier tout en travaillant aux escales, et en ayant la possibilité de garder mon chat à mes côtés, j’ai acheté il y a 3 mois un folie douce, Maneki, sans grande expérience. Bertrand, un ami vivant à Gran Canaria, me rejoint aux marines de Cogolin fin juin, avec projet de convoyer avec moi le voilier jusqu’à Las Palmas.
Nous partons le 24 juin, avec pour première destination Majorque (baléares). Tout se passe bien, du gros temps le 2em jour de nav. et je prends mes quarts de nuit sans soucis. Quelques appréhensions au départ mais beaucoup de plaisir d’être en mer, sentiment de liberté, et surtout d’avoir fait le bon choix. De la pétole le 3em jours et arrivée dans le port de Pollensa. On y reste une nuit, et le lendemain on se rend dans la baie de Santa Ponsa (SO de Majorque) au mouillage, prévoyant d’y rester quelques jours dans l’attente de vents favorables en direction de Gibraltar
Le 01/07/2012, Maneki est à l’ancre dans la baie de Santa Ponsa, avec une ancre Delta 16 kg et 30 mètres de chaîne dans 7 mètres de fond. Vers 17h, je suis avec Bertrand sur un bateau voisin à 50 mètres de Maneki.
Vers 17h15, un vent violent qui durera 30 minutes se lève (tornade locale), plusieurs bateaux se sont mis à déraper sur leurs ancres. Maneki, du fait de la longueur de chaîne et du poids de l’ancre, tient son mouillage sans problème et reste donc à sa place. La vedette Palm Beach, modèle Pershing 40, au lieu de rester dans le lit du vent et de soulager son ancre avec ses moteurs, commet une erreur en voulant se dégager et partir de côté. Du fait de son fardage, le pilote perd le contrôle de son bateau qui passe miraculeusement entre une goélette et un autre voilier, pour finir sa course en heurtant violemment Maneki sur l’avant bâbord. L’arrière bâbord de son bateau et son annexe s’enchevêtrent dans l’avant de Maneki et il passe par-dessus ma chaîne. Terrible sentiment d’impuissance, de ne pouvoir intervenir. Ai envie de sauter à l’eau mais je suis rapidement dissuadé par les autres et par la violence du vent et des vagues, et par la débandade qui règne autour. Malgré le poids cumulé des deux bateaux, l’ancre de Maneki tient. Au lieu de rester à couple et d’attendre la fin du coup de vent, le Palm Beach tente de se dégager en forçant ses moteurs et bien sûr finit pas briser la chaîne de Maneki avec son hélice, qui part seul à la dérive vers les rochers. Alain, propriétaire du voilier sur lequel nous sommes, décide de nous rapprocher et je saute à l’eau mais Maneki file trop vite et je suis plus un super fumeur qu’un super nageur. Devant mon échec, je vois le pire et imagine déjà Maneki dans les rochers, avec mon chat à bord. Devant ce constat, je commence à pêter les plombs, criant à tout va et buvant la tasse à x reprises. Je chope la bouée d’un corps mort et assiste à la scène fou de rage. Bertrand se jette à son tour à l’eau, et heureusement, le voilier est stoppé à 20 m des rochers par la présence de bouées et cordages délimitant la zone réservée aux nageurs, et la présence de Bertrand qui réussit à monter à bord. Alain fait un passage pour me récupérer, me rapproche et je saute à nouveau à l’eau pour aider Bertrand. On arrive à arrimer le bateau à une bouée et il va falloir environ 2 heures pour réussir à dégager le bateau des lignes de zone nageur. Sans ancre et chaîne à poste, nous nous sommes dirigés vers le club nautique de Santa Ponsa à quelques centaines de mètres pour y prendre une place de port, en invitant verbalement les propriétaires du bateau Palm Beach à nous rejoindre pour les différents papiers. Personne n’est venu et le lendemain, le Palm Beach était parti sans laisser d’adresse.
Le 02/07/2012, dépôt de plainte à la Guardia Civile de Palmanova, et une équipe de la Guardia civilest passée à la marina à 17h pour vérifier ma déclaration et les dégâts occasionnés et, j’espère, mène son enquête pour connaître l’identité des propriétaires du Palm Beach.
. 3 témoins sont cités (avec adresse et tel.) dans le PV de la plainte
Le bateau reste navigable, et après réparation de fortune pour éviter les entrées d’eau, le 03/07/2012 nous reprenons la mer pour notre destination finale, à savoir Las Palmas – Gran Canaria
Liste des pertes et dégradations :
Une ancre Delta 16 kg neuve (disparue le lendemain)
30 m de chaîne de 8 (disparus également)
Balcon avant défoncé et arraché
Feu de navigation détruit
2 cadènes tordues
Liston défoncé sur 1 mètre
Ouverture sur coque (liaison coque-pont) sur 60 cm
1 pied de chandelier arraché avec stratification à refaire
Grosses rayures sur flan tribord avant
Appel à mon assurance (en RC) qui me dit dans un premier temps que si je n’ai pas un document signé par moi et les propriétaires du bateau casseur, un dépôt de plainte suffira et qu’ils feront le nécessaire. Plus tard, ils me disent que même avec la plainte, je dois trouver ces gens, leur identité et signer un constat avec eux…. Chose bien sûr impossible dans l’immédiat puisqu’ils ont disparu.
On a sans doute commis une erreur et été naïfs en nous rendant au port en pensant qu’ils viendraient nous rejoindre pour la déclaration, plutôt que de se mettre à poste et faire ça en direct… mais nous étions éprouvés et avions hâte de constater les dégâts.
J’ai peu d’espoir d’être indemnisé et n’ai pas les moyens nécessaires pour entreprendre les travaux, mais espère trouver un job rapidement sur Las Palmas et le temps fera les choses, l’important est que le chat et le bateau soient sauvés.
Je vais envoyer à un hebdomadaire local « en langue anglaise » qui publie des interventions de lecteurs un récit plus succinct.
Connaissez-vous un moyen de retrouver l’identité des propriétaires ? J’imagine qu’il existe un registre international mais rien trouvé sur le net.
Si vous ou un de vos amis se rend à Majorque cet été et a la chance (enfin faîtes attention quand même, ce yacht est dangereux ;)… ) de croiser le bateau responsable de l’accident, merci de me prévenir par mail sur : manekiludo@yahoo.com , ou même encore mieux d’appeler la Guardia Civil de Palmanova au numéro de tél. : 971 680 645 avec en réf. le numéro d’ Atestado (procès-verbal) : 2012-005019-00002908, cela pourrait faire avancer les choses. Je ne vous demande évidemment pas de mener enquête mais juste d’être attentifs si le fait que ces propriétaires aient fui vous indigne autant que je le suis.
Il se pourrait que l’une des hélices ait été endommagée, et qu’il soit sorti de l’eau dans un varadero, mais ce n’est qu’une simple supposition.
D’autres idées ou suggestions, n’hésitez pas !
Le bateau est :
Un yacht PERSHING 40
Portant le nom PALM BEACH
Couleur de coque bleue sombre (ou noir, petit doute vu les évènelments)
Pavillon Allemand
Un couple d’environ 60 ans à bord au moment des faits.

Merci, me connecterais aussi souvent que possible pour lire vos commentaires et idées, mais je cherche des solutions plutôt que des critiques, même si je suis certains d’avoir commis des erreurs dans le stress ultime où je me trouvais.

L'équipage
06 juil. 2012
06 juil. 201206 juil. 2012
0

Bonjour,

Vraiment pas de chance de tomber sur des goujat de premiere ordre! Si il a un pavillon allemand, il doit bien être enregistré sur des registres nautiques en allemagne? J'ai trouvé cette page en anglais sur les differents organismes allemand, tu pourrais peut etre jeter une bouée à la mer de ce coté la?

berlin.angloinfo.com[...]ing.asp

Bon courage!

Phil

06 juil. 2012
0

Merci, n'avais pas eut le temps de chercher beaucoup jusqu'à aujourd'hui, car mon "skipper" a des obligations et on continue donc vers Gran Canaria... vais regarder ça de prêt !!!!!

06 juil. 2012
0

Demande à ton assurance si tu as une close défense recours sinon effectivement tu devras le retrouver par toi même.Essaie de contacter l'ambassade de France ou son consulat qui peut demander à l'Allemagne l'identité de ce bateau,pour cela il faut que tu portes plainte et fasses une demande d'assistance juridique.
Bonne chance

06 juil. 2012
0

Heureusement que le bateau n'est pas parti a la cote. Il faut impérativement retrouver le bateau a moteur, contact une ambassade d'Allemagne pour savoir comment son enregistré les bateaux a moteur chez eux et comment tu peux retrouver l'identité du propirétaire.

06 juil. 2012
0

:-( Quelle misère...

En tout cas, il n'est pas là :
www.itu.int[...]arch.sh

Ni là:

www.marinetraffic.com[...]et.aspx

Bon courage et bonne chance :topla:

06 juil. 2012
0

J'ai fait une recherche approfondie sur Google pour essayre de le retrouver, mais pas de trace sur la toile...

06 juil. 2012
0

Je suis vraiment désolé pour toi !
Tout avait commencé tellement bien...
Courage, tu reste positif et c'est bien !
Amitiés, J-R

06 juil. 2012
0

Hola !!! ... triste mésaventure ... une "idée"...

Dans TOUS les ports espagnols en général, et des Baléares en particulier, chaque fois que l'on rentre, on doit remplir une fiche trés tatillonne avec tous les détails du bateau et des occupants, à fortiori avec pavillon non espagnol.
Même si on a rempli cette formalité la veille, elle est à renouveller le lendemain si on rentre dans un nouveau port.

Un moteur qui "tourne" aux Baléares devra impérativement relâcher dans un port ou des ports de la zone, ne serait ce que pour les pleins et l'avitaillement.

Celà peut être fastidieux, surtout n'étant pas sur place, mais un coup de fil aux différents ports de la zone à de grandes chances d'être rapidement payant pour parvenir à l'identification de ces malotrus.
La Guardia Civil, si elle le veut, a largement les moyens de faire ces investigations téléphoniques.
Perso, c'est auprés de ce service que "j'insisterai", éventuellement avec l'appui du Consulat de France aux Baléares (inutile de téléphoner à l'Ambassade à Madrid, ils te diront que ce n'est pas leur problème).

Bon vent quand même !!

06 juil. 2012
0

Quelle triste histoire, quels salauds outre leur incompétence... j'avoue être écoeuré par ton récit. J'espère que tu vas réussir à remettre la main sur eux et qu'il vont payer cher leur maladresse et leur malhonnêteté. Garde confiance et courage, salutations amicales et marines, Pierre

06 juil. 2012
0

Tu peu toujours passer une alert sur STW cela peut accroitre le nombre de personnes au courant?! et ainsi les chances de retrouver cet animal!

www.stw.fr[...]n_2.cfm

Phil

06 juil. 2012
0

Tu peux aussi lancer une alerte sur le site de Jimmy Cornells Noonsite, en faisant un récit en anglais de ton accident. Bon courage.

06 juil. 2012
0

Erf, ça me dégoute de lire des trucs comme ça ...

Bon courage à toi en espérant que tu puisses te faire indemnisé.

06 juil. 2012
0

Je viens d'en parler à un copain Allemand, il y a un registre de la plaisance dans lequel tous les bateaux naviguant sous pavillon Teuton sont enregistrés : mais il me dit que les recherches seraient facilitées si tu sais dans quel port le Pershing est immatriculé (comme Hamburg, Breme ou autre). Une idée ?

06 juil. 2012
0

merci pour vos interventions et idées, je vais creuser... je n'ai pu noter uniquement que le nom du bateau, car il avait son annexe sur bossoirs et si le port était marqué, je ne l'ai pas vu. Sommes a Carthagene et repars demain sur Gibraltar, mais vais de suite envoyer différents mails aux adresses et organismes conseillés. viens de poster le récit également sur STW. Merci pour le soutien et bons vents !!!

06 juil. 2012
0

Hola Manekiludo !!! ça ne va pas te "consoler" ...

... mais si tu es à Cartagena, et si tu ne sais pas ou aller ce soir, n'hésite pas à pousser la porte du joli club "Real Club Nautico Deportivo de Cartagena".
C'est le grand cube en bois qui se trouve au milieu des pontons.

Tu y trouveras un bar, un bon restau à prix doux, et une magnifique terrasse (à l'opposée de l'entrée, aprés le bar). Tu pourras y prendre une bonne caña bien fraîche, ou un apéro, ou encore carrément y dîner ... il y a dix jours, pour un apéro, un joli plat de "costillas" avec garniture copieuse et un bon vin de rioja, moins de 15 E. Si tu décidais d'y aller, n'hésite pas à demander la carte au bar avant de t'installer. (en principe réservé aux "socios" ou leurs invités, mais pas de problèmes d'accés)
Je suis certain, que si tu passes un bon moment sur cette terrasse face à la rade et à la mer, tu oublieras presque ton teuton :o))
Dommage, j'y étais il y a une semaine !!

Bon vent à toi !!

06 juil. 2012
0

Pues ... que te lo pasas muy bien !! ...

Y buen provecho amigo :o))
Hasta luego !!

06 juil. 2012
0

j'y suis en ce moment même !!!!! à apprécier un bon Jack Daniels... ;)

06 juil. 2012
0

On trouve ce type de bateau en location en Sardaigne: Site www.boatbookings.com[...]iew.php
Ils peuvent peut etre vérifier, on ne sait jamais..

06 juil. 2012
0

effectivement, j'avais pensé que ça pourrait être un bateau de location, mais finalement j'en doute du fait du pavillon allemand... j'imagine (mais peut être à tord) que les sociétés de location à Majorque ont obligation du pavillon espagnol. merci !!!!!

06 juil. 2012
0

Hola (otra vez) !! ... pas certain du tout ...

Du fait de la législation espagnole trés contraignante, et dans une moindre mesure il en est de même pour l'Italie, de trés nombreux loueurs immatriculent leurs bateaux dans des pays tiers, notamment la France, la Belgique ou l'Allemagne.

Suerte !!

06 juil. 2012
0

Hola !!! ... si c'était le cas, confirmation ...

De ce que je disais précédemment.
Ce bateau a TRES CERTAINEMENT été identifié à son entrée dans l'un des ports de la zone de Santa Ponca.
Il en couterait quelques coups de fils aux capitaineries, en indiquant le nom du bateau et le pavillon.

Le plus compliqué serait le port de Palma ou il y a plusieurs gestionnaires de pontons (de mémoire 4 ou 5, en excluant le Real Club qui est trés privé).

Perso, je n'hésiterais pas à relancer la Guardia Civil, même en allant à celle de Cartagena ou tu trouves actuellement.

Les ports ou marinas auxquelles je pense :
- Andratx (deux gestions différentes des pontons)
- Santa Ponca
- Port Adriano
- Portal Nous
- Cala Nova
- Palma
Soit au total moins d'une douzaine de coups de tél.

Bon vent

06 juil. 2012
0

oui, demain matin, à l'ouverture de la capitainerie ici, je vais appeler ces différents ports-marinas prétextant chercher des amis, et si ça s'avère payant, je préviendrais de suite la guardia civil où j'ai déposé la plainte avec l'aide de quelqu'un parlant espagnol !
muchos gracias !:!!

06 juil. 2012
0

Hola Manekiludo ... si tu es encore au Real Club ...

... et si la secrétaire de permanence à l'entrée, dans le bureau vitré, est une jeune femme blonde, un peu à l'allure "teutone", demande lui, de la part "del capitan del barco Amore" (c'est moi) de te donner un coup de main pour appeller.
Elle est trés sympa !!

Suerte "bis" !!

06 juil. 2012
0

C'est-y pas triste de voir des comportements pareils.

Ça me fait penser que nous manquons tous de réflexe avec nos APN, smartphone et compagnie enfin on achète des trucs qui font tout sauf le café et quand il faut comme dans ce cas faire des photos on les oublies. Tout ça pour dire qu'avec quelques photos de l'autre abruti que tu donnais à un journal local( non allemand ) et je pense que ta recherche aurait avancé peut-être plus vite.

J'y pense tu devrais peut-être créer un autre fil avec un titre plus accrocheur comme "Urgent recherche casseur allemand" avec un lien pour celui-ci.
Autre idée pourquoi pas utiliser "Twitter" il parait qu'on arrive même à renverser des gouvernements avec. Peut-être un héonaute qui maitrise bien ce truc pourrait-il t'aider???????????

Bon courage quand même et bonne navs

Cdlt

07 juil. 2012
0

Bonjour Manekiludo,
J'ai vu ce Pershing 40 PALM BEACH à plusieurs reprises à Minorque mais c'était entre le 18 et 24 juin. Peut-être trouveras-tu les renseignements utiles auprès des différentes Capitaineries de Mahon (4 ou 5) et de Ciutadella (2: Club Nautic = cnciutadella@cnciutadella.com et port.ciutadella@portsib.es). Puisque c'était avant l'accident, il n'avait aucune raison de se cacher. Bonne chance et bon courage. Jean

07 juil. 2012
0

Dans les événements de mer, on peu donc citer le délit de fuite après incident ayant engagé la responsabilité du fuyard.

07 juil. 201207 juil. 2012
0

Tu parles d'un incident, c'est beaucoup plus grave, ils ont failli se noyer, perdre leur bateau, délit de fuite, moi je l'enverrai en taule ce salopard.

07 juil. 2012
0

www.yachtworld.fr[...]ils.jsp

Voici le bateau que tu cherches.
Bonne chance pour la suite.

07 juil. 2012
0

GENIAL !!! :pouce:
Merci pour Ludo ! :bravo: :topla: :coucou:

07 juil. 2012
0

Hola Setubal !!! ... chapeau ou en español "chapo" !!

:pouce:

07 juil. 2012
0

Hola Manekiludo !! ... si tu as besoin d'une traduction ...

... ne serait ce que pour t'écrire de manière simple et résumée ce qu'il conviendrait de dire par téléphone aux services de la Guardia Civil, n'hésite pas, je te rédigerai quelques lignes pour dire l'essentiel, et surtout les éléments nouveaux recueillis par l'ami Setubal.

Bon vent !!

07 juil. 2012
0

bravissimo Setubal ! j'espère qu'avec ça Manekiludo va pouvoir obtenir réparation ! (perso à ta place je serais tenté de casser la tête à ce salaud...). tu nous tiens au courant ? amicalement, Pierre

07 juil. 2012
0

Setrubal, tu es trop fort. Tu mérites une palme, d'ailleurs cela m'étonnes que ce site ne donne pas des distinctions, suivants des catégories.

07 juil. 2012
0

Setubal c'est de la balle !
:bravo:

07 juil. 2012
0

C'est vrai que l'on doit etre nombreux à etre outrés et satisfaits que tu l'aies retrouvé. Allez...

07 juil. 201207 juil. 2012
0

Ca va surement pas etre facile, mais ca avance. Bravo Setubal, et lache rien manekiludo. Tiens nous au courant

07 juil. 2012
0

le meilleur conseil c'était évidemment de rester sur place et de mener l’enquête

avec un bon avocat ou règlement à l'amiable ça pouvait réparer le bateau et remplir la caisse de bord, en partant tu prends le risque que ça ne soit jamais réglé

07 juil. 2012
0

jeanlittlewing soulève un problème, il serait plus judicieux de rester et de surtout ne rien toucher a l'état de ton bateau. Maintenant que tu as le lien entre ton fuyard et la possibilité de retrouver le proprio de ce bateau, lance une demande pour trouver quelqu'un qui parle couramment espagnol et qui pourrait faire le lien entre toi et les démarches (donc qui accepte de te donner du temps).

07 juil. 2012
0

Hola !!! ... les gars, faut suivre le film :o))) ...

L'incident de Manikeludo s'est produit à Santa Ponca, et lui, hier se trouvait à Cartagena ... soit à peu prés à 200M !!

Bon vent !

07 juil. 2012
0

Et bien, perso, je ferais demi-tour, car régler le problème d'escale en escale !!!!!

07 juil. 2012
0

c une grosse erreur, il faut faire demi tour, avec les infos dispos le coupable sera trouvé facilement, il faut punir les criminels avant qu ils recommencent

08 juil. 2012
0

Vive le forum et la solidarité ,porter plainte au autorité local est la priorité ,c'est très grave,un bateau à l'étranger est territoire français et le capitaine préfet ,il y a atteinte au territoire et à l'autoritee française .Apres ne pas essiter à faire appel pour la somme car les assurance française ne sont pas offensive contrairement au anglaise ou américaine .

08 juil. 2012
0

Oh là!
Violation du territoire français :lavache:
Très grave :-(
Bien sûr que l'attitude désinvolte et le délit de fuite sont inadmissibles.
Normal d'être dans une colère noire après un tel événement
On imagine tous avec effroi subir le même accident et
les conséquences qui auraient pu aller jusqu'à la destruction du bateau

Mais je vais prendre exprès le contrepied de la plupart des avis.
Que vont en penser les autorités de police espagnoles, même avec les coordonnées du propriétaire ou du brooker?
C'est un délit de fuite après un accident matériel finalement relativement peu important : le bateau peut encore naviguer (il est parti à 200 mn de là) et aucun blessé.
C'est un peu comme un automobiliste allemand qui perd le contrôle de sa voiture en Espagne , percute une voiture française, puis s'en va après avoir vu qu'il n'y a pas de blessés.

J'ai donc effectivement bien peur que notre ami ait beaucoup, beaucoup de mal à obtenir réparation avec la police et la justice espagnole (européenne?).

Qu'il récupère les coordonnées du propriétaire et des utilisateurs, des témoignages irréfutables, peut être un constat amiable écrit.
Ensuite, s'il est assuré, la moins mauvaise solution serait sans doute qu'il demande à son assureur ce qu'il lui faut pour être remboursé des réparations.

Avec la plainte déposée, cela s'arrangera peut être?:reflechi:

Sinon, galère, galère :oups:

08 juil. 2012
0

Hola !!! ... de l'avis de Kiss Kool ...

Outre le fait que l'ami Manekiludo est le seul "maître à bord" quand à la suite, et la forme qu'il donnera à cette suite, et même si les faits sont révoltants, pour nous plaisanciers, objectivement la situation est celle-ci :
- il y a eu accrochage suivi d'un délit de fuite
- les dégats sont exclusivement matériels, aucune mise en danger de la vie d'autrui
- il y a eu dépôt de plainte en bonne et dûe forme avec (je crois) trois témoignages en sus
- malgré les dégats subis, le bateau a pu poursuivre sa route
- Setubal a fourni les éléments d'identification du bateau (non du responsable)

Les possibilités (AMHA) :
- Manekiludo fait établir un constat d'expert des dégats subis et du préjudice (si ce n'est déjà fait),
- s'il ne l'a déjà fait, il faut une saisine immédiate de son assurance en lui transmettant tous les éléments en sa possession, y compris les infos recueillis grace au forum et à Setubal,
- prise de contact téléphonique ou par courriel avec la Guardia Civil, service ayant recueilli la plainte, afin de communiquer ces mêmes infos concernant l'identification éventuelle du bateau (pas de ses occupants),
- cette même GC, est la seule à pouvoir identifier formellement le bateau et obtenir l'identité de l'utilisateur le jour de l'accident
- l'assurance de Manekiludo, qui doit, trés certainement, avoir un correspondant aux Baléares, pourra recueillir ces infos auprés de la GC et se mettre en rapport avec le propriétaire du bateau et son assurance,
- il y a fort à parier qu'à partir de là s'engagera un débat contradictoire entre les deux parties, d'autant plus virulent que le montant de la facture sera élevée,
- il appartiendra a Manekiludo d'obtenir la réparation, sans bourse délier, auprés de son propre assurreur, charge à cette assurreur de se retourner contre l'auteur et son assurance,
- la faute constituée par le délit de fuite sera laissée à la seule appréciation du magistrat espagnol auquel la GC transmettra le dossier lorsque son enquête sera "bouclée",
- d'ou l'importance, de transmettre le plus rapidement possible les infos concernant le bateau fautif à la GC. Les traces de cette collision, si ce n'est déjà fait, disparaîtront trés trés vite, surtout que le propriétaire, en cette saison, a un intérêt pécuniaire à le remettre en état pour le re-louer.

La morale, comme souvent, n'en sortira pas grandie, mais celà me semble être le moyen le plus sûr pour que Manekiludo ne soit pas doublement le dindon de ce c.. de teuton ... :o))

Bon vent à tous !!

08 juil. 2012
0

Patxi64600 - Brillante et réaliste analyse qui peut être transposée pour d'autres cas. Démonstration de l'utilité du site.

08 juil. 201208 juil. 2012
0

bravo patxi,
oui le départ vers le sud est assez catastrophique sur le plan de l'image de la victime !!
ça peut être récupéré
prochaine étape après un retour aux Baléares (ya pire comme punition !!)
trouver un avocat francophone qui accepte d’être payé en % des dommages et intérêts
visiter les autorités tous les jours, retrouver le bateau, avec ce qui est arrivé il y a au moins une hélice qui doit être abimée
la simple menace d'un procès amène les fautifs a faire le chèque salvateur

08 juil. 2012
0

Alors là :bravo:
sauf peut être pour le dindon de ce c.. de teuton.
J'aurais préféré être le dindon de ce c..harmant téton :star2:

08 juil. 2012
0

Il me semble que la première des choses à faire est de contacter directement le propriétaire du bateau, pour l'informer des faits (ce n'était probablement lui qui était à bord), et tenter un règlement à l'amiable, en l'informant que plainte a été déposée, qu'il y a 3 témoins, que les faits sont irréfutables, et que la plainte sera retirée dès réception du constat amiable. Et que dans le cas contraire, tu donnera ses coordonnées à la Guardia Civil, et que tu fera un procès en dommages et intérêts. Il y a de grandes chances pour qu'il accepte un règlement à l'amiable...

08 juil. 2012
0

3 étoiles

09 juil. 2012
0

News...
Avant tout merci à tous et bravo à Setubal pour ses recherches fructueuses. En fait, juste avant de quitter Cartagène le samedi 7 au matin, me suis connecté et reçu un mail d'un lecteur d'H&O non membre (donc qui n'a pas pu intervenir sur le forum) qui avait également trouvé la même info... retardé du coup le départ d'une heure, et envoyé un mail au loueur avec récit de l'accident.. et appelé, par le biais du personnel de la capitainerie, la Guardia Civil pour leur donner l'information. Ce matin arrivé à Alméria et scanné toutes les pièces du dossier en ma possession. Mail à nouveau au loueur avec Plainte et photos des dommages, envoi de tout le dossier à mon assurance, et je vais dans l'après midi envoyer un courrier en recommandé à la Guardia Civil pour redonner l'info transmise au téléphone, pour être sûr que cela soit joint au dossier. En fin d’après midi, si pas de news du loueur, je l'appelle au téléphone. Effectivement, j'aurais préféré rester à Santa Ponsa sur les lieux de l'accident, mais mon "skipper" à des obligations et dois rentrer sur Gran Canaria. J'aurais envisageé de rester et de finir seul si Gibraltar avait déjà été passé, mais vu mon peu d'expérience, j'ai choisi de continuer.
je préfèrerais une entente amiable entre le proprio et moi même mais engage tout de même la procédure avec mon assurance, ne voulant prendre aucun risque.
Merci encore à tous pour votre soutien, remarques et conseils.
Espère pouvoir vous donner des infos supplémentaires bientôt.

09 juil. 2012
0

tout un chacun peut un jour faire une fausse manoeuvre et causer un accident, mais faire un delit de fuite.....faut trainer ce genre d epersonnes le plus bas possible et ne rien lacher....

10 juil. 2012
0

Absolument et je confirme ce que j'ai dit,il s'agit la de droit maritime international qui n,à rien à voir avec un constat amiable entre français en France ,ex:même cas de figure au USA plus du corporel assez grave=250000 dollars.

10 juil. 2012
0

C'est pas du droit international (en supposant que ça existe), c'est du droit espagnol, car a eu lieu dans les eaux territoriales espagnoles.
Je suis étonné que les autorités espagnoles n'aient pas identifié le propriétaire (qui n'est pas forcément l'auteur) et donc son assureur...

13 juil. 2012
0

Bonjour Manekiludo,
Ainsi que je te l'ai dit plus haut, j'ai vu le Palm Beach à plusieurs reprises entre le 18 et le 24 juin au sud de Minorque (avant ton accident). Je tiens à ta disposition des photos de ce bateau prises dans une calanque. Bon courage. Cordialement. Jean

14 juil. 2012
0

Merci pour ton intérêt !!!
En fait ai joint au téléphone le loueur, qui dans un premier temps a déclaré ne pas connaître le bateau, puis lorsque je lui ai parlé du site ou son nom et le bateau apparait, m'a dit ne pas l'avoir loué ces 7 derniers mois, pour enfin me dire qu'une autre agence l'avait loué. A ma demande pour obtenir le nom du proprio et de cette agence, il a refusé de me donner des infos, et a commencé à hausser le ton... inutile de dire que la conversation a mal tourné. Certains penseront que je baisse les bras ; le fait est que si j'ai choisi cette vie, c'est justement pour éviter ce genre de situation, tout cet amas de mensonges, mauvaises vibrations, et je n'ai pas envie de m'encombrer le cerveau avec des pensées négatives... Ne vois pas ce que je peux faire de plus, puisque l'assurance attend de moi des documents que je ne peux lui fournir. Vais donc attendre que la police espagnole fasse son travail, et irais au infos quand je serais à Las Palmas où j'y ai des amis qui parlent espagnol et pourront les joindre au tel pour moi... Je ne m'attends à rien, donc ne pourrais qu'être agréablement surpris.
Demain matin, départ donc de Caleta de Velez, passage de Gibraltar et enfin l'atlantique tant attendu.
Bons vents à tous !!!!

15 juil. 2012
0

Hola Manekiludo !!.. moi aussi à Caleta de Velez

Je suis au ponton C, toi aussi sans doute, mais je lis ton message avec quelques heures de retard et peut être seras tu déjà en mer.
Je serai au bateau à la mi-journée, si tu veux que l'on se retrouve avec grand plaisir, moi : Attalia "AMORE" - Ponton C place 24.
Je te propose mon aide "linguistique" puisque je suis bi-lingue, et on pourra si tu le souhaites aller jusqu'à la Guardia Civil locale pour qu'ils transmettent les infos à leurs homologues des Baléares.
C'est toi qui décides :o))
Peut être à tout à l'heure si tu es encore à Caleta !!
Bon vent à toi.

14 juil. 2012
0

Courage.
J'espère que ces lâches vont être retrouvés et qu'ils vont raquer.. Pour les dégâts et pour avoir foutu le camp.
Vraiment.

14 juil. 2012
0

oui oui courage surtout que c'est justement ce monde là que tu fuyais :lavache:
maintenant, qu'il ne te donne pas le nom du propriétaire me semble une rétention d'information coupable puisqu'il y a un délit pénal (délit de fuite).
Ce sera difficile d'avancer, mais juridiquement et même pénalement, la guardia civil devrait pouvoir faire cracher le morceau au brooker.
Mais à quel prix pour toi et dans quel délai , c'est vrai !
A toi de voir si la merde à remuer ne va pas t'écoeurer encore plus que le problème de base.
Tout dépendra aussi de la réelle bonne volonté de la guardia espagnole
merdouille en tous les cas :-(

14 juil. 2012
0

Dommage de laisser courir,je comprend le manque de motivation mais ce chauffard des mers mérite. Quand même d'entendre parler de toi.

14 juil. 201214 juil. 2012
0

J'ai envoyé ce message sur le site du brooker cité par Setubal en donnant mon mail

"Ce bateau Palm Beach a commis un accident et un délit de fuite aux Baléares le 01/07/2012 sur le bateau Maneki dans la baie de Santa Ponsa.
Une plainte a été déposée auprès de la guardia civil.
Le propriétaire de Maneki vous a demandé les coordonnées du propriétaire de ce bateau Palm Beach
Vous refusez de donner ces renseignements.
Si vous persistez, une demande sera faite pour que la justice française vous oblige à le faire et vous condamne à tous les frais supplémentaires de justice.
J'attends une réponse de votre part sur mon mail.
Mit freundlichen Grüssen"

J'espère que Manekiludo ne m'en voudra pas.
Bien sûr, si j'ai une réponse, je la donnerai sur ce forum.
Et peut être que d'autres peuvent faire la même chose avec un copier coller?

16 juil. 2012
0

faut pas lâcher, comme pour le fil sur les catas DEAN chez les cousins, j'ai eu un cas comme cela à Lisbonne, le seul portugais pas sympa et malhonnête, ça a été dur mais j'ai obtenu réparation

un modèle de message en espagnol ? avec l'adresse mail ?

16 juil. 201216 juil. 2012
0

Personnellement, j'ai été sur le site donné par Setubal
www.yachtworld.com[...]harters
et sur la page en français du Perkins 40 Palm Beach, j'ai cliqué sur "envoyer un message"
J'ai écrit mon message avec mon mail sur une page en allemand.
On ne voit pas l'adresse mail, juste un accusé de réception disant en allemand qu'une réponse sera donnée rapidement.

Mais attention, ce n'est pas un loueur mais un brooker qui met une annonce de vente.
Comme pour les ventes de maisons, il n'a pas forcément l'exclusivité et peut très bien ignorer qui était sur le bateau.
Mais bien sûr, il connait les coordonnées du propriétaire du bateau, qui lui-même peut forcément savoir qui était sur SON bateau le jour de l'accident.

Mais il me semble que le choix de Manekiludo est plutôt de laisser tomber....c'est son choix de vie et c'est également respectable.

Les conseilleurs ne sont pas les payeurs.

17 juil. 201217 juil. 2012
0

Merci KISS COOL (et les autres), et bien sûr je ne t'en veux pas, j'apprécie toutes les remarques, conseils donnés sur le site... certains ne comprennent pas que je sois parti de majorque, mais comme je l'ai dit, je n'ai aucune expérience en navigation, un budget plus que restreint, et mon ami "skipper pour l'occasion" doit rentrer à Las Palmas, donc entre rester sur place, mais après être bloqué par manque d'expérience, ou tracer sur les Canaries et voir ce que je peux faire de là ba, j'ai pris la seconde option, même si c'est à contre coeur... je ne baisse pas les bras, mais ne peux faire grand chose quand en escale 1 ou 2 jours consécutifs.

14 juil. 2012
0

Je pense que Manekiludo devrait : communiquer que par courrier RAR, ne pas baisser les bras et éventuellement demander aux gars du fil (qui le veulent bien) de le seconder energiquement (voir de lui mettre un ptit coup de pied au q).

15 juil. 2012
0

Préjudice financier. Je serai enclin à penser que l'assistance juridique de son assurance devrait être activé et que son assurance fort des identifiants réunis pourrait mettre en demeure le loueur de lui communiquer les coordonnées de son assurance.

15 juil. 2012
0

Si elle est souscrite au contrat, c'est une excellente idée.
Par contre Manekiludo aurait du rester sur place. Son départ et son éloignement vont sérieusement compliquer les choses.
Il a fait son choix.

15 juil. 2012
0

Une suggestion, comme ça: puisque le loueur à l'air de mauvaise foi, et qu'il semble que la piste judicio-policière soit maintenant la seule à devoir être activée, je me demandais si tu ne pourrais pas demander l'assistance du consulat/ambassade de France?

15 juil. 2012
0

Hola !! ... suis passé à la capitainerie du port...

de Caleta, à la mi-journée, et ils m'ont dit qu'il n'avaient pas trace de ton bateau !!! ??? ... comprends pas !!
Si tu es toujours dans le coin, je suis au bateau jusqu'à demain fin de matinée, "Amore", ponton C, N°24.

Pour Salangane2 : se rendre dans un de "nos" consulats, et encore moins dans une de "nos" ambassades pour ce genre de problèmes, c'est l'insuccés garanti avec une réponse du genre "on n'est pas là pour ça" (il y a d'autres versions de la réponse, mais le résultat sera le même). Autant éviter une perte de temps et d'énergie :o((

Une pensée pour vous, Héossiens "nordistes", ici, à 17h, grand soleil, ciel parfaitement bleu, 37° à l'ombre, mer belle, léger vent de W/SW ... oui je sais ... c'st dég... :o)))

Bon vent à tous !!

17 juil. 201217 juil. 2012
0

Dommage, en fait nous étions au D 64, mais sommes partis le matin du 15, car apparemment les prévisions étaient bonnes pour passer Gibraltar... aurais attendu 1 jour si j'avais eut ton message à temps :(... mais si tu me suis, je suis à Cadiz normalement jusqu'au 19. Les prévisions étaient 15, 20 noeuds de vents, mais finalement, on s'est pris du 35/40 toute la nuit et la journée du 16... Le petit folie douce se comporte admirablement dans le gros temps, mais l'acastillage date et on a eut de la casse.. un fort vent qui ne baissait pas, et donc au lieu de prendre au sud, on s'est posé à Cadiz avec beaucoup de difficultés puisque toujours 35 dans l'enceinte de la petite marina. Heureusement que le moteur fait 20cv et pas 9 ou 12 comme sur beaucoup de folie douce, car on a eut beaucoup de mal à étaler avec ces conditions. On va arranger tout ça dès demain, et reprendre la navigation directement vers Graciosa

15 juil. 2012
0

"grand soleil, ciel parfaitement bleu, 37° à l'ombre"

T'es pas obligé de rester à l'ombre ! :heu: :mdr:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (15)

L'eau de l'Aude là

mars 2021