recherche expert specialisé dans les voiliers aluminium

Bonjour à tous,

je suis à la recherche d'un expert spécialisé dans les voiliers aluminium pour analyse avant achat, le bateau se trouve en charente maritime.

merci à tous pour votre aide.
bonne journee et bonnes fetes de fin d'annee.

Caroline

L'équipage
29 déc. 2015
29 déc. 2015
1

caro ,à part radiographier toutes les soudures on ne peut faire qu'un examen visuel ,
déjà il fauit regarder l'isolation du lest et électrique par rapport à la coque un bon multimètre suffit .
jeter un oeil sous les vaigrages de la salle d'eau et sous la cuisine
voir les cadènes si elles ne sont pas trop usées et après suivant le constructeur il y a des points particuliers à contrôler
c'est dommage que je sois dans le var j'aurais pu t'aider
alain

29 déc. 2015
1

pareil pour moi

29 déc. 2015
0

Bonsoir Caroline, bonsoir à toutes ou à tous,
"...d'un expert spécialisé dans les voiliers aluminium pour analyse avant achat, "
- un expert spécialisé, à ma connaissance ça n'existe pas, il ne pourrait pas en vivre donc c'est un généraliste
- analyse avant achat, c'est probablement dans votre esprit une expertise avant achat.
Spécifique à l'alu, ce sont les corrosions galvaniques et électrolytiques donc des mesures d'épaisseurs aux US, la protection anodique, le potentiel de la coque...
Bien cordialement

29 déc. 2015
0

merci à tous pour vos réponses. bonne soiree. Caroline

29 déc. 201529 déc. 2015
0

bonjour ; possesseur et utilisateur de bateau alu depuis 40 ans! ce que je ferais en dehors de l'aspect visuel et des questions habituels pouvant se poser suivant l'age du bateau= ouvir et verifier l'interieur des reservoirs s'ils sont en alu et integrès à la coque , verifier le manchon du tube d'etambot( morceau de tuyau sur lequel est fixè la durite relièe au presse etoupe) regarder sous les planchers des toilettes et dans les recoins autour du moteur , verifier le serieux des montages electriques, demander au vendeur si la masse du moteur est isolèe de la coque, un relai ne devant mettre le moteur à la masse qu'au demarrage , prendre un tournevis electrique avec un fil et une ampoule(dans tous les magasins de brico) mettre le fil au plus batterie et le tournevis à la coque l'ampoule ne doit pas s'allumer faire l'inverse le fil au moins batterie et le tournevis à la coque, cette methode permettra de detecter une grosse fuite!

l'emploi d'un multimetre est bien entendu preferable encore faut'il savoir l'utiliser et ne pas confondre un courant residuel , un potentiel et une vrai fuite!afin de ne pas s'inquieter inutilement
pour le reste il faut savoir de quel type de bateau il sagit de son age et quel type d'alu utilisè=ag4 mc ou autre. un vieux romanèe aura certainement des problemes de corrosion de l'enveloppe de lest (en plomb noyè dans de la resine= si un couvercle en alu n'a pas ete soudè au dessus , sur un ovni les reservoirs devront etre inspectès minutieusement etc etc

l'achat d'un bateau alu peut etre un tres bon achat s'il a ete entretenu par un proprietaire soigneux et connaisseur, par contre s'il a ete louè et utilisè par de mutiples proprietaire = mefiançe

01 jan. 201602 jan. 2016
1

Captainwat : "demander au vendeur si la masse du moteur est isolèe de la coque, un relai ne devant mettre le moteur à la masse qu'au démarrage..."
Tu veux dire plutôt : "Un relai ne devant mettre la masse du moteur au moins de la batterie qu'au démarrage"... Ça, c'est la montage normal, le démarreur recevant le moins batterie de la carcasse moteur, sauf si tu es en système dit "américain", mais ça ne semble pas être ton cas.
Par contre, c'est le mien, c'est à dire : interconnexion des masses et moins batterie en un point unique (coque, moteur, et moins batterie). Tous les câbles étant en bifilaires.
Cela fait très peur aux plaisancier français, je sais... Mais pour les pros (français) c'est obligatoire (marine nationale, pêche, commerce... etc). Et aux états unis, c'est obligatoire pour tout le monde !
Par contre, si il y a un conseil à donner à Caroline, c'est de bien étudier les questions de corrosion galvanique et d'électrolyse. Par exemple ne pas les confondre...
La corrosion galvanique c'est "la pile", c'est à dire 2 métaux reliés entre eux et immergés dans un liquide acide, salé, conducteur (eau de mer) : dégradation du métal le moins "noble".
L'électrolyse, c'est quand il y a un apport extérieur de courant (fuite 12 v ou 220 v).
Le sujet est un peu compliqué, et il y a des tas d'erreurs à éviter... Donc, bien se documenter sérieusement. On se rend compte, en discutant avec les gens sur les pontons, qu'il y a beaucoup de "on dit", ou de "il faut" ou encore "il ne faut pas"... rarement étayés par des arguments sérieusement étudiés.

02 jan. 2016
1

Moi c'est simple, je ne me branche jamais au quai, je suis tout en 12 v autonome. Je ne branche au quai que les outils pour bricoler occasionnellement (perceuse, disqueuse, fer à souder...), mais directement sur la borne du quai avec une rallonge.
Ça aussi Caroline, il faudra qu'on t'explique, comme le dit Plancton, le coup de l'isolateur galvanique, du transfo d'isolement, de la terre du quai... etc.
:-)

02 jan. 201602 jan. 2016
0

Ouais, un jour en allant en Corse, en plein milieu : Pétole ! On décide de mettre le moteur et... Nooooooooon... le démarreur ne part pas !!! Et... je constate que la tresse de mise à la masse (moteur / coque) est brûlante ! Bigre... qu'est-que c'est que ça ?
Ne me voyant pas débarquer comme ça en Corse, j'ai choisi de faire demi tour à la voile pour réparer "chez moi" tranquillement. De retour à Cannes, je démonte tout, démarreur... solénoïde... et contrôle : Rien... J'ai fini après réflexion (pendant la sièste) par comprendre (et découvrir) qu'il y a AUSSI un contacteur pour le moins batterie sur la carcasse moteur.
C'est la (trop) petite tresse qui m'a mis sur la voie. Elle chauffait parce qu'il n'y avait que par là que le démarreur recevait le moins, le contacteur du moins étant bousillé. Mais comme elle était trop faible en section, elle faisait trop de résistance, et le démarreur n'avait plus assez d'intensité...
Depuis, j'ai supprimé complètement le contacteur du neutre. Puisque de toute façon, je suis en "américain"...

02 jan. 201602 jan. 2016
0

qui c est qui a installé un transformateur d isolement sur son bateau en alu??bien entendu c est uniquement pour le 220v.

02 jan. 2016
0

bonjour babojoli et bonne annèe: ok avec toi pour le moteur mis à la masse au demarrage ! bien sure c'est le moins batterie qui passant par le relai va au moteur au demarrage, mais ça revient au meme car il est pratiquement impossible d'isoler completement le moteur de la coque= silents blocs, cables de commande ,tuyaux rigides etc donc le moins batterie se trouvera à la coque un court instant !à ce suget il est necessaire de verifier le relai regulierement celui çi finissant par se gripper en mode connection avec le temps et on ne s'en rend pas compte! si c'est l'inverse le moteur ne demarre pas,mais il suffit de" shunter"
sur mon romanèe j'avais un montage dit" americains ou pro=ras
sur le garçia tout est isolè et deux relais de demarrage au moins batterie vers le moteur

29 déc. 2015
0

Bonsoir, il faudrait aussi préciser le type du bateau car chacuns ont leurs points faibles. + et fort aussi;)

01 jan. 2016
0

bien dit Captainwatt.les pros les pros ...quelqu un qui s y connait suffit.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

Après la pluie...

  • 4.5 (57)

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

mars 2021