Recherche Coach / Prise en main catamaran en Martinique Le Marin

Bonjour,

Je pars courant Février 219 en Martinique pour une croisière, normalement vers les grenadines. Habitué aux monocoques, j'ai eu l'opportunité de louer un catamaran (Mahe 36) à un prix intéressant alors j'ai décidé de me lancer, au moins pour l'expérience et pouvoir comparer.

Malgré le discours des loueurs, il me semble plus que nécessaire d'avoir une petite formation , au moins sur les points spécifiques au catamaran, notamment les manœuvres de port et le comportement en mer (par exemple j'ai lu tout et son contraire sur l'allure à respecter pour prendre un ris : bon plein comme en voilier, au près, à la cape...)

J'avais donc dans l'idée de trouver un skipper/coach/formateur pour me dispenser un petite journée de formation sur la première journée, histoire de passer un croisière sereine et de ne pas faire souffrir le matériel.

Alors si quelqu'un avait un contact (skipper pro ou autre), ce serait super.

Merci pour vos retours.

David

L'équipage
29 jan. 2019
29 jan. 2019
0

Tu peux contacter un copain qui a lui meme un mono mais à skippé un cata ..Guy Gaufillet au 0696984136, il peut peut etre te depanner s'il n'est pas en croisiere...

29 jan. 2019
2

Y a pas plus simple quand on a un peu le sens de la voile.
De plus, aux Antilles, les alizés sont réguliers en force et direction et c'est du portant pour descendre aux Grenadines.
Il faut juste anticiper sous les grains en réduisant par sécurité et savoir qu'un cata-caravane remonte très mal au vent.
Les manoeuvres de port sont hyper simples en jouant sur la puissance de chaque moteur au point de tourner sur place.
Ce serait bête de perdre une journée à faire des ronds dans l'eau.

29 jan. 201929 jan. 2019
7

Désolé, pas d’accord du tout. Quand je loue mon Lucia à des chefs de bord expérimentés souvent propriétaires de bateaux monocoques en France, je passe plus de deux heures sur l’eau à effectuer la prise en mains du bateau et c’est fort court.

1) apprendre à mouiller, 90% de mes clients ne savent pas mouiller correctement, à la descente comme à la remontée.
Dernier en date malgré la formation : davier tordu, jas de l’ancre Kobra 20 kg tordue et guindeau à changer. Heureusement couvert par l’assurance du client.

2) apprendre à se servir d’une annexe. Comment la fixer correctement sur les bossoirs, mettre ou ne pas mettre le bouchon, comment passer du bateau à l’annexe, comment choisir un ponton, comment faire une arrivée de plage, quand se servir d’un grappin.
Dernier en date, un client détache l’annexe du bateau avant de démarrer le moteur et il y a pas mal de vent.. Le moteur refuse de démarrer, les pelles dans le coffre fermé à clé, et les clés restées sur le bateau. Le client refusant de se jeter à l’eau a dérivé 10 bonnes minutes avant qu’on aille le récupérer.

3) comment hisser la voile sur un cata avec les voiles à corne et les lazzy jacks, comment prendre le premier ris automatique, comment prendre les 2ème et 3ème.,comment ferler. Savoir choisir la voile du temps en fonction des conditions météo et de la nav prévue, traversée de canal, grains, etc..
Allure pour prendre un ris, allure pour rouler le génois, etc...

4) la gestion et la bonne utilisation des instruments type centrale Raymarine. Comment se servir du radar. Comment se servir du dessal. Les petits trucs et astuces pour se débrouiller en cas de moteur qui ne démarre pas. Savoir gérer l’électricité à bord.

5) comment gérer les moteurs pour les maneuvres de prise de ponton en marche avant et arrière, comment arriver et partir qd il y a des pendilles. Comment fixer les pare battages (hauteur en particulier). Je ne compte plus ceux qui se prennent une des deux pendilles dans l’hélice au départ. Comment s’amarrer à une bouée qd on n’a pas d’assistance sur l’eau.

Et j’en oublie.

CaptainRV

30 jan. 2019
0

Si le loueur n'a jamais pris de mouillage, jamais utilisé d'annexe, jamais hissé une voile, jamais utilisé un gps, jamais pris un ponton avec pendille ou une bouée...alors, ça peut craindre.

Sinon, faut pas déconner, un cata de loc de 36 pieds (pas de voile à corne, pas de dessal, sans doute pas de radar) c'est pas si différent que ça pour un habitué des monocoques.
Un inventaire avec explications d'une à 2 heures maxi me semble suffisant avant de partir.

.....Mais effectivement, si je louais mon propre cata à un étranger, j'aurais peut-être un autre point de vue

30 jan. 201916 juin 2020
5

@valcoco
Tu me fais des remarques gentilles, mais si tu connaissais les déboires de tous les loueurs du Marin, tu serais moins catégorique.
Combien de cata coulent chaque année dans le canal de Sainte Lucie parce que les trappes de survie sont restées ouvertes, combien reviennent avec des safrans ou des dérives cassées, combien mettent leurs batteries à plat, combien vont sur les cailles de Clifton Harbour, combien font tourner leurs moteurs une heure ou deux le matin au mouillage en emmerdant tous leurs voisins et leurs équipages, combien après 30 mn de nav vont s’échouer sur les cailles devant le Club Med ayant coupé tout droit pour aller à Sainte Anne. le nombre d’étraves et de coques rapées par les pontons en béton du GO de Rodney Bay, etc..

Ce n’est pas par hasard que Régis Guillemot a du faire une dizaine de tutoriels sur Youtube pour ces maneuvres que tu considères comme basiques et élémentaires.

Et ce n’est pas sur les plus gros que ces pbs arrivent. Régis a fait une vidéo spéciale Prise en mains du Lagoon 380,, etc..

CaptainRV

30 jan. 201930 jan. 2019
0

Sans doute....
Et l'irresponsabilité de TOUS les locataires est encore plus vraie avec le rachat de franchise.
Mais ce n'est pas un problème spécial aux cata.

30 jan. 2019
0

Merci pour le contact et merci pour vos remarques à tous, le débat est lancé :-)

Je ne me range pas dans la catégorie de ceux qui cassent tout ou ne savent pas mouiller, mais je ne suis pas surpris des retours d'expériences surtout que les loueurs (certains) ne sont pas très regardant sur le CV nautique...

Ceci étant, c'est justement parce que je connais la courbe l'apprentissage sur un voilier et la vitesse à laquelle une petite erreur se transforme en catastrophe que je souhaite une journée de formation, ce qui est le minimum.

J'ai aussi un contact chez ACM caraibes pour ce genre de prestation, est-ce quelqu'un les connait ?

J'ai plein d'autres questions également mais j'ai l'impression que ca a déjà été traité dans d'autres forums, je vous les donne quand même :

est-ce que genre de "cata-caravane" est vraiment si mauvais au près ?

J'ai 10 jours, je pense descendre jusqu'à Cariacou au moins. Combien de temps il faut que je prévoie pour la remontée sans moteur ? quelle stratégie de route ?

C'est ma première inscription et participation à ce forum et je suis surpris par la réactivité et l'enthousiasme de chacun, c'est vraiment génial.

J'espère pouvoir apporter également ma contribution à l'avenir !

30 jan. 2019
0

tu peux faire confiance à Christophe Orion avec qui j ai traversé le golfe de gascogne sur L42
de plus il a son cata au Marin
Si tu veux ses coord!!

30 jan. 2019
0

Oui pour les coordonnées, merci d'avance

30 jan. 2019
0

Je t envoie çà vers midi !!
Sit u es en France,tu peux l avoir entre 2 traversees aux Sables où il réside!

30 jan. 2019
0

lien des polaires du mahé 36
www.bateaux-antilles.fr[...]e36.pdf

...à condition que les voiles soient encore en bon état.

Compter au minimum 3 jours de remontée au près par la côte sous le vent (pas d'autres alternatives)

30 jan. 2019
0

Merci pour les polaires, oui effectivement...

Je pense que je vais suivre le conseils que j'ai vu dans d'autres discussions : à savoir descendre le plus bas au plus vite, puis remonter par "saut de puce" de mouillage en mouillage...

30 jan. 2019
0

Valcoco ... du portant pour descendre aux Grenadines ??? non la je ne pence pas .

10 fév. 2019
1

Bonjour David,

J'interviens rarement sur les forums mais là je me permet pour te donner quelques infos et rectifier certaines "bétises" que j'ai pu lire.
Petite précision je fais du charter pour diverses boites de loc dans cette zone depuis 4 ans.
Tout d'abord ta demande d'une journée de prise en main me semble sage.
"Du portant ici" jamais, au mieux tu seras vent de travers mais plus souvent bon plein voir près serré.
Justement "le près" avec un cata: un cata est capable de naviguer à une vitesse très correcte entre 45 et 50° du vent apparent, seul problème et non négligeable tu vas rajouter à çà 30° de dérive et donc tu te retrouves à faire 160 à 170° bord sur bord,hic!!!!
Miguel chez ACM est très bien, sinon je suis dispo du 24 février au 5 mars, peut être trop tard pour toi.
Pour ton projet de croisière,10 jours c'est bien et c'est peu.Aller et retour jusqu'aux iles les plus sud des Grenadines de St Vincent c'est environ 250 miles.
Quand tu arrives dans les parages de Mayreau, Tobago Cays, Union, PSV tu n'as pas envie de repartir.
Pour moi sur ce délai de 10 jours çà ne sert à rien d'aller jusqu'à Cariacou car çà veut dire que tu changes encore de pays, donc formalités douanières, frais supplémentaires, pour pas grand chose de plus que les grenadines de St Vincent.A toi de voir...
Pour ce qui est de la route, en général on navigue sous le vent des iles. Libre à toi de descendre d'une traîte et de remonter par saut de puce.Pour descendre d'une traîte jusqu'à Union il faut compter entre 20 et 24heures non stop.Sauf si tu tires au large des iles (environ 15 à 20 miles) tu subiras le dévent de celles ci et n'auras d'autre choix que de démarrer les moteurs (c'est bien aussi pour recharger les batteries) de plus de passer près te permet de profiter des magnifiques paysages de Ste Lucie et St Vincent.
Je te laisse un petit mémo sans prétentions que j'ai rédigé au fil de mes croisières avec surtout les coordonnées de différents contacts dans le sud.La bible pour cette partie du monde reste le Patuelli qui normalement se trouve sur tous les bateaux qui naviguent dans les petites antilles.
Bon vent à toi
Christophe

11 fév. 201911 fév. 2019
0

salut Christophe,
malheureusement ton tableau ne reflète pas vraiment (pour moi au moins et pas mal de monde que je croise) la réalité. Je dirais qu'il est idyllique, aussi je donne ma version:

Ste Lucie: Rodney est une étape sympa, les mouillages ne manquent pas, et la Marina est bien. Oui le marché du vendredi est bien, on peut y aller à pied en sortant de la marina. mais on ne revient jamais de nuit... Marigot, c'est joli à voir, mais les locaux te harcèlent pour te vendre leurs fruits et légumes à un tel point que tu n'as qu'une envie: fuir! Le sud: attention il y a de temps en temps des agressions au mouillage. De plus, aux 2 pitons, les boat boy te vendent une soi disant bouée mais en fait tu la repayes aux rangers: arnaque!

St Vincent: tu parles de Chateaubelair, alors là je ne comprends pas: rien à voir et harcèlement total dès l'accostage. Pratiquement personne ne s'y arrête plus, ça craint et je n'y passerais plus jamais la nuit seul. Cumberland, très joli , mais là encore les locaux se battent entre eux pour te demander de la bouffe, de l'argent ou des petits services quasi inutiles, comme te désamarrer. Dommage là aussi, ça pourrait être bien. Bequia: là d'accord, très belle escale. Des services totalement organisés et au point. A tel point que quasi tous ceux que je connais vont d'une traite de Ste Anne à Bequia, ou de Rodney à Bequia.

Bref, Ste Lucie et St Vincent, c'est très dommage mais ils préfèrent trop souvent pratiquer le harcèlement ou la petite arnaque que d'essayer de développer le tourisme. Un goût amer, c'est souvent, trop souvent ce qui te reste.

D'accord avec toi pour le reste, bien que les boat boys de Clifton soient pas tristes non plus...

Avec plus de temps, il faut faire Grenade, c'est une ambiance beaucoup plus calme, les gens sont vraiment cool. C'est là qu'on se repose vraiment en fermant les 2 yeux pour le coup. Tu peux y rester très longtemps sans crainte.

11 fév. 2019
0

Bonjour,
Juste une petite précison pour la descente directe du Marin à Bequia, pensez à vérifier que le contrat de location autorise la navigation de nuit (ou les arrivées/départs de mouillage de nuit), si ce n’est pas le cas et que vous avez l’experience nécessaire pour cela vous pouvez en discuter avec le loueur pour éventuellement renégocier les termes du contrat.
Bon vent :)

11 fév. 2019
0

Bonjour

Je ne comprends qu'à moitié cette demande

Du temps où je travaillais pour Moorings ce genre de service était proposé aux clients pas la base

As tu demandé ce service au loueur

Avantage, son personnel connait parfaitement ses bateaux

26 fév. 2019
0

Bonjour,

Merci à tous pour vos messages. Je rentre de cette croisière en Mahe 36.

Je ferai un retour complet un peu plus tard mais je voulais déjà partager une information importante concernant Sainte Lucie La soufrière : J'ai eu également une mauvaise expérience avec les boats boys et ca a failli vraiment mal tourné. Et puis j'ai fait la rencontre de Noah qui gère une association pour justement éviter/limiter les abus et donner envie aux bateaux de passer du temps à la sainte lucie sans craindre les boats boys et/ou agressions. Grâce à lui, on a pu dormir sur 2 deux oreilles... Il m'a surtout invité à partager ses coordonnées.

Donc si vous avez le moindre souci avec un boat boys (agressivité, menaces...), non seulement à la soufrière mais partout à Sainte Lucie, appelez le : Noah au +1 758-713-9959

Cela ne change pas le fait qu'il faut distribuer des pourboires à tout va mais ça représente finalement peu d'argent et tout le monde est content car oui la différence de niveau de vie est énorme, surtout au nord. Finalement, j'ai trouvé le nord plus "vrai" que le sud où l'argent ne va pas forcément dans la poche des locaux mais où tout est monnayé, par exemple à pigeon island, entrée du parc payante même pour aller au fameux restaurant Jambe de bois (que je recommande d'ailleurs)

D'autres infos un peu plus tard...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Piégeage des gouttes

Après la pluie...

  • 4.5 (168)

Piégeage des gouttes

mars 2021