Recharge des batteries en mer - alternateur

Bonsoir chers moussaillons,

Comment recharger les batteries de notre Sun Odyssey 40.3 en navigation et au mouillage ?? Nous avons 4 batteries de 100 ampères chacune, et un alternateur de 100 ampères /heure (environ). Ce qui nous obligerait à faire tourner logiquement le moteur 4h pour recharger à bloc.

Une éolienne serait une bonne idée, mais si on reste sur l'idée d'un alternateur, peut-on en rajouter un de 100 ampères/h, ou faut-il changer le nôtre par un plus puissant, si cela existe??? Est-ce un bricolage facile ou faut-il faire appel à un spécialiste???

Merci par avance

L'équipage
26 oct. 2008
26 oct. 2008
0

Commencons par le début
Bonjour,

Premier point, il ne faut jamais complétement décharger les batteries. Cela les abîment très fort et réduit très substantiellement leur durée de vie. En général, le meilleur compromis entre charge/décharge des batteries et durée de vie est de les décharger jusqu'à 50% de leur capacité.

Deuxième point, pour la recharge des batteries en mer, tout dépend de l'utilisation de votre bateau. Si c'est occasionnel, je me contenterais de l'alternateur. Si c'est vraiment fréquent, j'explorerais d'autres options: panneaux solaires, éoliennes, etc.

Troisième point, je généralise un peu, mais un alternateur de 100A est souvent le maximum possible sur le moteur d'un 40 pieds, du moins sans faire de grosses interventions. Il y a bien entendu des alternateurs plus puissants, mais la plupart ont de plus grandes dimensions que les alternateurs standards, ce qui ne permet en général pas de les loger à la place de l'alternateur existant. Il vaut mieux envisager d'autres options dans un premier temps, en particulier optimiser l'installation existante.

Je n'en dit pas plus à ce stade. A vous de d'abord nous dire quelle est l'utilisation de votre bateau.

A+

27 oct. 2008
0

merci numawan
Ma question etait volontairement vague car je souhaitais un avis général sur la question... mais comme vous avez l'air de vouloir m'aider et je vous en remercie, je vous dirai que nous partons bientôt en tour du monde !!!
Nous sommes au premier stade de la reflexion sur l'autonomie en électricité (ce qui explique notre relative inexpérience, merci de me le rapeller Alex...) et nous avons déjà pas mal avancé sur les différentes possibilités : éolienne, panneau solaire, alternateur.

Le problème avec l'eolienne est que pour la transat, nous naviguerons au portant, ce qui réduit fortement son intérêt. Les panneaux solaires ne permettent pas une autonomie totale au regard de nos installations.
Restait donc l'alternateur, qui présentait l'avantage d'être un investissement moindre, mais ce n'est qu'une idée !!
Merci bcp.

28 oct. 2008
0

Recharge alternateur
Bonjour

une façon simple d'améliorer considérablement la recharge par alternateur , c'est de l'équiper d'un régulateur extérieur "intelligent" a quatre phases de charge . Pour ma part j'ai un Pro Digital de chez Sterling dont je suis content . Si on ne s'y connait pas beaucoup en électricité , il vaut mieux se faire aider d'un pro pour le montage .

Amicalement - Joël

26 oct. 2008
0

Commencer par le début
Bonjour capitaine,
ne serait il pas utile, vu le niveau de votre question, de vous conseiller de la reposer après avoir lu un ouvrage de vulgarisation sur le sujet de l'électricité?

Comment quelqu'un qui n'y connait rien peut il en effet comprendre un renseignement technique?

Il n'y a pas de bricolage en électricité à bord sans risque de grave déconvenues.

Je vous conseille le hors série de Loisirs Nautiques, pour commencer.

néanmoins cordialement
Alex

27 oct. 2008
0

Effectivement
D'abord, effectuer un bilan électrique des consommations. J'avais fait un article sur le sujet qui est en bibliothèque.

Ensuite un parc de 400 Ah ne vous permet en fait de ne disposer que de 200 Ah, pas de décharge supérieure à 50 %. Pour un TdM, 6 à 700 Ah sur un bateau de 40 pieds me parait un must, mais ceci n'est que mon opinion.

RV

27 oct. 2008
0

Bilan !
En partant du principe qu'aucun bateau ne se ressemble, que les équipements sont d'une telle diversité et que les habitudes et les exigences de confort de chacun peuvent varier du simple à dix fois ou plus... il faut d'abord faire un bilan !

Pour un petit bateau de week end équipé d'un sondeur et d'un GPS, c'est presque une science exacte.

Pour faire un vrai bilan pour une unité de voyage c'est un peu plus compliqué, et il y a deux techniques :

  • La théorique qui consiste à estimer toutes les consommations sur 24 heures ainsi que toutes les sources de charge également sur 24 heures... ce qui est un exercice que même les professionnels aguerris sont loin de maitriser parfaitement étant donné toutes les inconnues...

  • La pratique est plus facile à mettre en œuvre et ça consiste à simuler la réalité : confortablement installé à quai il suffit d'être équipé d'un bon contrôleur de batterie, faire fonctionner tous les équipements prévus en navigation (à part le pilote automatique forcément moins sollicité) durant 24 heures, puis observer combien de temps il faut faire tourner le moteur pour recharger.

La capacité d'une batterie de servitude minimum est toujours calculée avec les mêmes données :

  • On évite toujours de la décharger à moins de 50% de sa capacité nominale.

  • Pour ne pas faire trop de moteur on arrête la charge arrivé à 80% de la capacité nominale. (On recharge à fond lors des séjours en marina avec le chargeur)

  • La bonne capacité "confortable" sera donc de minimum trois fois la consommation.

  • Autrement dit, une capacité de 400 Ah permet d'utiliser 120 Ah par jour en étant attentif...

_/)

27 oct. 2008
0

Pour compléter
ce qu'écrit Fred, encore + réaliste que moi, je recommande vivement l'investissement dans un aérien +tôt que dans un piloto.

RV

27 oct. 2008
0

rien n est parfait
j utilise le moteur donc l alternateur pour charger mes batteries ,en complement du panneau solaire 110 w , c est bien les panneaux mais ca prend une place folle , lourd , et cher
j avais lancé un fil sur l utilisation du moteur comme moyen de recharge , l inquietude etant l usure a " froid " du bourrin , toute les reponses de pros sur le site etaient, si utilisation alteré , a " froid " et en charge pendant les deplacements du boat , no probleme

27 oct. 2008
0

OK pour le bilan
C'est effectivement ce que nous nous apprêtons à faire, en additionant dans un premier temps bêtement la consommation des quelques appareils essentiels.
Mais concernant les alternateurs : en existe-t-il qui permettent de produire suffisamment d'éléctricité (captainherve parle de 700 Ah) ? Sont-ils installables sur un moteur de 55 chevaux etc...
Sachant que nous avons quasiment laissé tombé l'idée de panneaux solaires

Merci

27 oct. 2008
0

il faut penser
aussi au groupe autonome, si le voyage doit durer longtemps, mouillages forains et autres sans être en marina, et avec lave linge et autres gros consommateur (froid), il me semble difficile de faire l'économie d'un groupe électrogène.

27 oct. 2008
0

deja
passe au led pour eclairage et feux de mouillage et mav , la j ai fait d emorme economie d ampere en gros 10 fois moins ..... soigne l installation frigo , a lire l article de tilikum , car la tres gros consomateur d emergie ; bien equilbre ton voilier en mer pour avoir un pilote qui bosse le moins possible , surtout bien faire l etalonage
depuis le depart , une heure de moteur/jour
n oublie l antenne miracle de robert pour la wifi

27 oct. 2008
0

700 Ah?
Parc de service : 6 batteries Trojan 6v 225 A, soit 675 Ah
Alternateur : Hitachi 80 A
Panneaux solaires
Eolienne

RV

27 oct. 2008
0

ce qui ...
laisse a penser que c'est un domaine ou les industriels on des progrès a faire ...

27 oct. 2008
0

Mixer les moyens de génération
Tout miser sur l'alternateur moteur me semble un peu risqué et pas forcément le plus pratique.

Cela t'imposera donc forcément du moteur tous les jours, donc avoir du gasoil, et si tu es en panne moteur, de te priver d'électricité.

Une solution sage serait de mixer au moins deux solutions indépendantes, comme par exemple une 10aine d'A en solaire et l'alternateur, ou une éolienne et l'alternateur, ou les trois ensemble.

Des panneaux solaires te permettent souvent facilement de ne pas utiliser ton parc batterie en journée. C'est pratique au mouillage, ou tu arrive même à être autonome puisqu'il y a aussi moins de consommateurs.

Faire tourner son moteur deux heures tous les jours au mouillage, c'est un peu lourd.

Si tu choisis quand même la solution "tout alternateur", prend le temps d'estimer ta conso de gasoil et tu verras si cela passe.

Jacques

27 oct. 2008
0

amha
se passer des panneaux solaire est une grosse bêtise. l'alternateur qu'il fasse 50,100 ou 700ah ne donnera cette puissance que qq minutes et baissera rapidement vers une 20ah, l'éolienne peut-être intéressante si couple avec l'hydro, comme dit plus haut ne pas se fier à une seule technique de charge les pannes ne sont pas aussi rare que l'on crois.
après un bilan précis le majorer de 20% pour avoir une marge de sécurité.
sur un 40 pieds un portique leger peu avoir sans pb 3/400w de panneaux
penser aussi à l'alternateur d'arbre

27 oct. 2008
0

les tropiques
sont pas la med. coté soleil , beaucoup de nuages journee plus courte
mon alternateur donne encore 25 amp avec un manque de 15 amp sur les batteries
faire du moteur permet de chauffer l eau du ballon , dessal et emergie
sur mon panneaux solaire pas de regulateur

27 oct. 2008
0

Tu oublies
l'alternateur de ligne d'arbre ou trainé. Chez moi, à partit de 5 nœuds je produis plus que je ne peux consommer avec frigo, congel, pilote, éclairage, musique, VHF, BLU et feux de nav ! ;-)

Pour une transat de dix huit jours (sans ordi à l'époque), pas de solaire, une Rutland qui ne chargeait presque rien au portant... deux heures de moteur au total : départ et arrivée !

_/)

27 oct. 2008
0

Tropicat tu as raison...
mais je pense que dans tous les cas quand on peut, c'est d'avoir les TROIS possibilités :
Moteur, éolienne, et panneau solaire, surtout quand on va faire un grand tour.

Bêtement ayant été obligé de faire qq heure de moteur en navigation au lieu d'attendre (comme je faisais avant) tout le monde prend sa douche avec de l'eau chaude pendant la nav et non plus à l'arrivée ce qui était valable que pour 2 personnes.

27 oct. 2008
0

effectivement Fred...
pour l'instant mes plus grandes traversées n'ont été que 300/400M du coup je raisonne differament.
Question ligne d'arbre n'use pas trop?, quand à l'alternateur trainé il ne peut être valable que pour des grandes traversées loin des filets!!
au large portugal je suis tombé sur des filets posés sur la ligne des 500m, avant j'avais sail drive maintenant ligne d'arbre sur le D2 55CV
Conso sur 90H cette année en ne dépassant pas 1700T 1,9L/H!!! moyenne 5/6N

27 oct. 2008
0

oui Tropicat
mais combien de w en panneaux solaire?? et les panneaux même avec une couverture nuageuse donnent un peu c'est toujours ça de pris

27 oct. 2008
0

Bonjour Grazyella
Si cela peut t'aider, va sur ce lien (chapitre énergie)

www.hisse-et-oh.com[...]cle.php

Il est sûr qu'entre des sorties occasionnelles et un tour du monde, tes choix seront différents
A+ Sergio

27 oct. 2008
0

Feuille de route
Phase 1: la base

  • Faire un bilan électrique.
  • Installer un gestionnaire de batteries, ce qui te permettra de mesurer et de bien mieux comprendre ce qui se passe réellement.

Phase 2: Réduire ta consommation

Quelques idées en vrac
- Améliorer l'isolation du frigo.
- Refroidissement du compresseur à l'eau de mer
- Vérifier et probablement augmenter la section des principaux câbles (gros consommateurs, producteurs, etc).
- Changer le répartiteur par un coupleur automatique.
- Installer des feux de nav à leds.

Phase 3: Dimensionner

  • Refaire le bilan électrique.
  • Dimensionner l'installation électrique: capacité des batteries et des besoins de charge.

Phase 4: Installer les moyens de charge

  • Mettre un bon alternateur avec un bon régulateur.
  • Installer les moyens de charge supplémentaires: deuxième alternateur, panneaux solaires, éoliennes, groupe, etc.

Comme tu vois, tes questions sur les moyens de charge viennent en tout dernier.

A+

27 oct. 2008
0

Petite correction
Phase 4: Nouvelles batteries et moyens de charge

  • Installer le parc de batterie définitif
  • Mettre un bon alternateur avec un bon régulateur.
  • Installer les moyens de charge supplémentaires: deuxième alternateur, panneaux solaires, éoliennes, groupe, etc.
27 oct. 2008
0

OK, mais pour le bilan électrique...
... j'émets quelques réserves. C'est ce que j'avais fait et cela m'a conduit à une sous capacité de charge. On est tenté en effet dans ce cas de mettre en face des A/H journaliers calculés, une capacité de charge théorique, en panneaux solaires ou éolienne, qui sera insuffisante. (Journées courtes, ciel nuageux sous les tropiques, capacité de charge surestimée par les vendeurs etc...)

Si c'était à refaire je mettrais à priori au moins 250W en panneaux solaires et j'isolerais mieux ma glacière. Et encore, ce serait parfois insuffisant lorsqu'il n'y a ni soleil, ni vent...

A+ Sergio

27 oct. 2008
0

Le vrai problème
C'est que l'on additionne des capacités théoriques.

Et que, effectivement, on n'arrive jamais à les utiliser ou les exploiter réellement.

En effet, s'il est facile et "rentable" avec les machins modernes de charger une batterie à 80%, il est, en pratique, assez compliqué de finir le boulot et de compléter les 20 % restant.

En effet, dès que ces 80% sont atteints, le régulateur en sortie d'alternateur, de panneaux solaire ou d'éoliennes va faire tomber l'ampérage en sortie vers les batteries à un pouième de rien, pour protéger la batterie. Cela peut être moins d'un A (genre 0,70 A).

Résultat des courses, tandis que le générateur (qu'il soit fait de panneaux solaires, de l'alternateur ou de l'éolienne), qui pourrait produire 8, 9 ou 10 A, n'en produit même pas 1 alors qu'il manque encore jusqu'à 20% de la charge des batteries (soit, sur un parc de 500 A/H, la bagatelle de 100 A/H).

Donc en pratique, il est raisonnable de tabler que la batterie ne produira que 30% de sa capacité (soit l'écart entre 80% et 50 % de charge).

Par contre, il faut aussi considérer que toute l'énergie ne passe pas dans la batterie. En journée, les panneaux (et ou le moteur, l'éolienne) peuvent suffire largement à couvrir la consommation du bord, le trop plein allant dans la batterie en prévision de la nuit à venir.

Et donc, dans cette idée, la capacité des batteries ne correspond pas à 30% de la consommation en 24 heures, mais de 30% de la consommation de la nuit.

Tout le monde ne navigue pas toute la nuit avec feux et ordi. Celui qui passe ses nuits au mouillage n'aura donc pas besoin de grand chose comme batterie et pourra intelligement dépenser son argent en panneaux ou en éolienne ou en plein de gasoil.

Evidemment, cela ne marche que s'il y a plusieurs générateurs à bord, de manière à avoir tous les jours une solution de recharge (même s'il n'y a pas de soleil, ou pas de vent, ou pas de gasoil).

Jacques

27 oct. 2008
0

Dans tous les cas...
je prendrais une éolienne...
cette année sur 2 mois de navigation en méditerannée je n'ai été dans un port que 8 jours, reste au mouillage pour plein d'eau, des batteries à 100% et faire les courses.
Je prendrais une D400 qui déja à 15N de vent donne environ 4/5A , actuellement j'ai Une AIR Marine son seul problème elle ne charge pas avant 15N et peu + bruit, avant sur un autre bateau de prèt j'avais une Aerogen 6, peu de bruit mais ne donnait pas grand chose avec 15N de vent.

28 oct. 200816 juin 2020
0

Améliorer l'éolienne
Pour Hugo :

tu pourrais plutot que de changer ton éolienne l'équiper de pales optimisées pour le petit temps . Il en existe maintenant plusieurs sortes sur le marché . Au début j'ai eu des problèmes de vibrations avec les miennes , qui sont maintenant résolus en paufinant l'équilibrage . Désormais mon AirX ne siffle plus et commence a charger encore plus tôt qu'une Aerogène 6 comme j'ai pu le constater de visu sur un bateau a couple du mien . Par contre elle ne charge plus autant par vent fort qu'avec les pales d'origine . On ne peut pas tout avoir .Ci-joint , photo prise au portant par 15 n de vent , ça charge a 6A ( porté sur le livre de bord). Vous noterez que l'éolienne se passe de tout système amortisseur , et pourtant aucun bruit gènant même dans la cabine AR !

Amicalement - Joël

28 oct. 2008
0

Ommage tu les trouves...
ou ces pales? de toutes les façons je ne change pas d'éolienne elle a le mérite d'exister avec le bateau quand je l'ai acheté un avantage c'est qu'on peut l'arréter électriquement, je vois que ton radar est derrière, ce qui n'est pas très bon pour la santé mais je pense que tu ne l'allume pas tout le temps.

27 oct. 2008
0

cette année
départ avril retour septembre 4 jours aux ports le reste en mouillages aérogène 4 (bof) panneaux solaire 100w (2x50) 20 ou 100 de plus serait parfait un groupe en secours qui a servi une fois pour une bricole en 220v au mouillage et j'en ai profité pour charger un peu 2h un peu de moteur pour les prises de mouillages et quelques coups de pétole, j'ai 4 batteries 2x180 et 2x140 toutes isolées les unes des autres mais pouvant être mises en // si un gros besoin se faisait sentir

27 oct. 2008
0

Ahurissant!
Je lis des posts incroyables, qui me ramènent à l'age de la bougie. Sur Horus, j'ai deux batteries de 100 ampères deep cycle (50% de capacité théorique), et je n'ai jamais fait le bilan parce que ça va très bien comme ça. Pas de chargeur de quai puisque je ne vais jamais sauf exception dans les marinas, mais 160 watts en solaire et un alternateur d'arbre. Coté conso, un frigo, glacière trés bien isolée, un pilote NKE (plus gourmand ya pas), une BLU (emmetteur recepteur), des loupiotes partout dans les cabines (halogènes 5W), 2 ordinateurs (pour les mômes et pour la nav), groupe d'eau, pompe de douche électrique, pompe de cale aussi (mais c'est seulement pour les urgences ultimes) feux de nav halogène 5w, de mouillage à led, Guindeau, feu de pont halogène 50W, et j'en passe...

Alors, vos 700 ampères de réserve et groupe électrogène, pour un 40' autour du monde, ça me laisse vraiment... rêveur? Non, c'est pas le bon terme, plutôt consterné par de bon citoyens victimes de la société de consommation à outrance,

Ou bien je n'ai rien compris à ce que vous dites, au cas où je vous prie de m'excuser.

Alex

27 oct. 2008
0

Ahurissant... ça oui !
Et ça mérite une constellation d'étoiles si ce que tu décris est vrai avec les consommateurs que tu annonces... ça mérite le Guiness pour un record que je n'ai encore jamais constaté !

Ou alors tu n'as pas tout dit... :reflechi:

_/)

28 oct. 2008
0

Bé donc
Vous n'avez pas de frigo.

C'est sur, ça change tout, dans tout les sens du terme d'ailleurs.

On consomme beaucoup moins quand on n'a pas de frigo, mais on ne mange pas pareil non plus.

28 oct. 2008
0

Tiens c'est marrant
Ca me rappelle la discussion dernièrement, avec le proprio (sympa) d'un cata tout confort, genre eau et gaz à tous les étages (et congelo bien sur)

"Nous on bouffe environ 100A par jour"

Je reste sec, franchement avec tout leur confort à bord, ou c'est mon bateau qui déconne plein gaz, ou y'a un loup ......

"Ah oui mais on a 400W de panneaux solaires, les 100A, c'est ce que je compense avec le groupe"

Ah bon je préfère ...... ;-)

28 oct. 2008
0

Mon, cher Alexandre !
Je crois que tu viens aux Milles Sabord pour une conférence ? Je te recommanderais très amicalement d'être un peu moins... entier dans tes jugements. Je suis convaincu que ceux qui viendront te voir seront certainement moins spartiate que toi...
A+ Sergio

28 oct. 2008
0

vi ...
mais ils partirent nombreux ....

et arrivèrent ...un peu moins nombreux :heu: juste un peu ..

27 oct. 2008
0

si il a tout dit ...
je crois qu'il navigue beaucoup et a un alternateur d'arbre ...

ça assure l'autonomie ...

c'est vrai que sur un long mouillage ... le moteur doit tourner pas mal

28 oct. 2008
0

J'ai tout dit
mais nous sommes économes ;)
de quoi avons nous besoin au mouillage?
Feu de mouillage à leds, 0,8Ah, 10h
3 Liseuses 1,2 AH, environ 2h
néon de carré, 1.5Ah, 3h
éclairage cuisine, 0,6Ah 2h

Ca laisse de quoi se faire un DVD, mais perso je ne courre pas après. On est plutôt du genre apéro interminable dans le cockpit, et là, moins il y a de lumière, moins on fait peur à voir :)))))
le cocpitt est éclairé par une balladeuse à leds rechargeable depuis cette année, avant par un néon 8w, et avant par une pétromax mais ma chérie n'aime pas l'odeur de l'alcool ni celle du pétrole.

En mer, tout est utilisé, mais ce qu'on oublie, c'est que sur de longs trajets, il y a souvent des périodes sans vent pendant lesquelles on bafre des watts comme des goinfres. S'il y a du vent, on navigue, et l'alternateur d'arbre fait son travail.
Alors c'est vrai, on s'organise pour ne pas être dépendants de la surenchère électrique, et ça nous va bien de ne pas vivre à bord comme à la maison.
pas de miracle
Alex

28 oct. 2008
0

Il y a pire :
le congélateur... duquel j'ai sortit une côte de bœuf à midi pour qu'elle puisse décongeler...

Zofait : faut que j'aille allumer le BBQ, qui lui au moins ne me bouffe pas d'électricité ! :-D

_/)

28 oct. 2008
0

Logique :
mes 330 watts solaires me fournissent à peu près la moitié de mes besoins en énergie...

Si je doublais ma production solaire je n'aurais plus besoin du groupe.

Seul problème : la surface exploitable pour le solaire n'est pas extensible...

_/)

28 oct. 2008
0

Encore mieux, pas de batteries de service
Christophe Colomb a découvert l'Amérique sans batteries de service et mieux, sans moteur ni groupe.

Quel homme heureux...

RV

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

je monte la garde

Faune et Flore marine !

  • 4.5 (129)

je monte la garde

janvier 2021