recharge batterie

quelqu'un a t il deja vu un alternateur entrainé directement par l'arbre de l'helice pour recharger les batteries en navigant sous voile ? cherche renseignementet conseils éventuels ...merci

L'équipage
05 sept. 2009
05 sept. 2009
0

C'est courant,
et il y a eu de nombreux fils sur le sujet, et même un article : www.hisse-et-oh.com[...]cle.php

_/)

05 sept. 2009
0

alternateur d'arbre
merci pour cette reponse si rapide !est ce que des alternateurs "standart" de voiture ont ils deja ete essayés .( a premiere vue ils sont plus simples pour la regulation puisque le regulateur est incorporé ) il faut ,dans ce cas ,ammener du +12V a travers un interrupteur pour alimenter l'excitation . l'avantage est que il n'y a pas de puissance a dissiper si on ne consomme rien ...quelqu'un a t il une idée de la vitesse de rotation de l'arbre ( depend de la vitesse du bateau c'est sur ! mais un ordre de grandeur ...?

05 sept. 2009
0

alternateur sur arbre de l'helice
si je l'ai lu mais il parle plus souvent d'un alternateur a aimant permanent ( type pour moteur Kubota ou windbluepower ). les alternateurs standart de voiture ont l'interet d'avoir la regulation de la tension de sortie incorporée ( souvent avec le bloc charbon de s balais) et quand on ne consomme rien la tension de sortie est regulée ( 14,5 v). si le besion en energie augmente ( frigo , recharge batterie ...) le courant d'exitation augmente automatiquement ( role de la regulation ) pour maintenir la tension à 14,5 V . point n'est besion de charge de dissipation ... ( comme dans une voiture ...) mais il me manque une donée : la vitesse de rotation moyenne d'un arbre d'helice pour faire les calculs ( estimation !) de demultiplication ...

05 sept. 2009
0

alternateur sur arbre de l'helice
voila la donnée qu'il me manquait ! est ce vous avez une idée de la vitesse de rotation moyenne d'un arbre ? je suppose qu'elle est a peu pres identique sur tous les voiliers car c'est plutot les caracteristiques de l'helice ( pas ,diametre , nb de pales ...) qui varient .

05 sept. 2009
0

alternateur sur arbre d'helice
complement du message precedent : je n'avais pas ecrit: " ...car on ne comme rien " mais "...si on ne consomme rien ".Est ce que cela vous aide ?

06 sept. 2009
0

alternateur sur arbre de l'helice
Bonsoir ,
Merci pour les réponses… alors pour l'interrogation :"ou je veux en venir " il faut d'abord que je me présente .je suis électronicien et bricoleur . Quand c'est possible ,je préfère" construire" quelque chose plutôt que de l'acheter dans le commerce . ça permet de le réparer éventuellement, c'est souvent moins cher et je ne parle même pas de la satisfaction personnelle ! cela dit j'aime aussi les emmerdes : en moto ,j'ai une vieille BSA ( 1956 ) et des Ducati (1972),en voiture une MGB (1971 mais superbe ) et une Aixam ( voiture sans permis ) il ne me " manque" plus qu'un voilier anglais ( en cours d'acquisition ) ! …revenons au sujet du forum : je ne veux pas réinventer l'eau tiède ni des solutions connues c'est pour ça que je lis avec attention toutes les expériences des uns et des autres sur ce ( super !) forum . un alternateur à aimant permanent sans charge a une tension de sortie trop élevée et incompatible avec les régulateurs du commerce … il faut les charger en chauffant de l'eau …c'est dommage ( puriste ) . un régulateur à découpage qui accepte 100 V voir 200Vest faisable mais s'il faut aussi qu'il "passe" 20 voir 40 Ampère devient coûteux …l'alternateur à excitation séparée ( standard automobile ) ne présente pas ce défaut : sa tension de sortie est quasi constante quelque soit la charge puisqu'il ne s'agit que de piloter le faible courrant d'excitation . je vais potasser le pb de la démultiplication grâce aux données ( merci à Tilikum et a Maritoine ) avec une chaîne plutôt qu'un courroie ( meilleur rendement ) et peut être des engrenages de Karting ( gros rapport …) .mais je n'en suis qu'aux gesticulations cérébrales …et je ferais des essais préalables c'est sur ! a t on des nouvelles de la réalisation de so51-orion ?

05 sept. 2009
0

bon
a première vue tu n'as pas lu l'article dont le lien a été donné par tili
Quand à l'avantage de ne pas avoir de puissance à dissiper car on ne consomme rien, je t'avoue ne pas avoir bien compris.

05 sept. 2009
0

Laisse béton
;-) Si on ne met pas d'alternateur de voiture c'est parce que ça ne marche pas avec un rapport de réduction "raisonnable". Ou alors il faut les rebobiner pour les adapter à la vitesse de rotation.

05 sept. 2009
0

heuu ...
ça n'aide pas vraiment ... :heu:

Mais on ne voit pas bien ce que tu veux faire ? sauf à réinventer les solutions connues ?

06 sept. 2009
0

tourne pas asse vite
Bonsoir,

pas fait de mesure de vitesse ni d'un arbre ni d'un alternateur de voiture donc les données précises manquent,
mais en piffométrique je pense que l'on doit bien avoir un rapport de 10, alors pour reussir à caser un systeme de démultiplication aussi grand c'est pas cool ensuite reste le problème de couple.

enfin si tu as de la place ou caser tout ça et que tu as envie d'expérimenter ce montage le mieux serait de monter un bricolage simple et non définitif destiner à prouver la faisabilité ou non de l'idée.

A prendre en compte pour la suite de l'effort radial sur l'arbre qui n'est guidé uniquement par la bague hydrau à une extrémité.
Et aussi de ce qui ce passe lorsque l'on tourne au moteur.

voili voilou.

seb

06 sept. 2009
0

Vitesses moyennes :
- Arbre d'hélice en trainée ~~ 300 t/m en vitesse de croisière.

  • Amorçage alternateur standard ~~ 1500 t/m
  • Production "significative" alternateur standard ~~ 3-4000 t/m...

  • Amorçage alternateur dédié/modifié ~~ 3-500 t/m

  • Production "significative" alternateur dédié/modifié ~~ 1500 t/m

En pratique : pour que ça fonctionne il faut un alternateur qui s'amorce à basse vitesse, entre 300 et 500 t/m maximum et une démultiplication comprise entre 1:4 minimum et 1:5 idéal...

_/)

07 sept. 2009
0

alternateur sur arbre de l'helice
merci tilikum pour ces info 9a va m'aider . j'ai repondu a robert sur mes intentions ... ;-)

07 sept. 2009
0

ce que j'ai compris ...
... en lisant sur H&O tous ces essais divers d'alternateur d'arbre, j'ai retenu deux points:

Si le rapport de multiplication (x10) permettait de faire marcher un alternateur standard automobile avec l'arbre d'hélice à 300 RPM, alors se posera le problème de la satellisation de l'alternateur quand l'arbre d'hélice tournera à 1500 RPM moteur en marche.

Si par exemple l'alternateur standard utilisé donne 50A à 3000 RPM sur sa poulie (c'est le cas du mien), alors il ne donnera .... rien du tout branché sur l'arbre d'hélice tournant à 300 RPM avec la poulie de x10. En effet, la puissance récupérée par l'hélice permet en gros de générer 5-6A sous 12V. Donc cet alternateur standard avec sa poulie x10 appliquera un couple qui bloquera l'hélice, soit à l'arrêt complet, soit à une vitesse trop lente pour l'amorçage.

Enfin, j'ai lu qu'on trouvait pas cher aux US des alternateur à aimant permanent avec le régulateur incorporé, donc pas de soucis pour les hautes tensions à vide.

07 sept. 2009
0

Bjr
Aucune compétence pour vos calculs, mais que je lis avec passion et intérêt.
Je releve juste un détail qui entre plus dans ma compétence: entraînement de l'alternateur par chaîne plutôt que courroie.
Et de suite j'ai pensé: et le bruit ???
Je suis peut-être tout faux, mais j'ai une très ancienne expérience à ce pros.
Enfin, tu me fais baver avec ta BSA, plus jeune, c'était une BSA 650 une Sarolea (base BSA en Belgique), une Norton, et une très vieille BMW 500 avec side-car. Là les flics m'ont arrêté, je poussais un peu, pas même d'assurance, mais j'avais 20 a !

09 sept. 2009
0

hello,navigateur motard !
effectivement le bruit est une des composante de réflexion même si j'y suis habitué ( je roule tjrs en BSA et Ducati !) et même si elles font plus de bruit d'échappement que de chaîne ... la vitesse de rotation aussi même si celle ci n'est pas très loin de celle des alternateurs auto ( démultiplication a peu près 2 soit 10 000trs/min pour 5000 trs/m moteur ) .Pour ce qui est du couple résistant qui va freiner la rotation de l'hélice ,il ne devrait dépendre que de la charge consommée et pas de la démultiplication ( au frottement près …) mais tout ceci m'aide a réfléchir et c'est bon de lire les expériences des autres ! Robert parle d'un alternateur /régulateur américain "pas trop " cher …a t il des adresses ? je cherche de commentaires du type : j'ai monté un alternateur x , démultiplication y , je consomme z et ça marche …( ou ça ne marche pas ! ) quelqu'un a t il deja mis un amperemetre en sortie alternateur ? merci de vos commentaires …en " échange " je peux "parler " électronique/électricité ( selon mes capacités bien sur !) ;-)

10 sept. 2009
0

bonsoir ,
merci pour tes infos ... je vais chercher aussi dans la direction des aimants permanents !!!
dans un tout autre domaine :peut on toujours telecharger Maxsea gratuitement ? je ne trouve aucun lien qui marche correctement ...?
merci

09 sept. 2009
0

pas si simple ...
"Pour ce qui est du couple résistant qui va freiner la rotation de l'hélice ,il ne devrait dépendre que de la charge consommée et pas de la démultiplication"

Pas si simple ! Quand on veut transformer une forme d'énergie en une autre, il faut adapter l'émetteur et le récepteur, et cela ne se résume pas à un diamètre de poulie. Par analogie :

1° on adapte bien une hélice au moteur de propulsion pour faire coïncider les couples et puissance maxi du moteur au couple et puissance maxi de l'hélice au bon régime RPM, afin de bien convertir la puissance du moteur en poussée. Une hélice beaucoup trop puissante ou trop faible par rapport au moteur ne pourra pas convertir correctement la puissance moteur en poussée, quel que soit le rapport de réduction.

2° de la même manière, il faut adapter l'alternateur d'arbre à l'hélice qui joue le rôle de moteur. Et cela ne se limite pas à un rapport de réduction de poulie. Un alternateur 10 à 20 fois fois plus puissant que ce que peut fournir l'hélice ne pourra pas non plus convertir correctement la puissance fournie par l'hélice en courant électrique.

Exemple : va voir le "66021535" de Prestolite qui est un classique marine sur nos moteurs, 12V 90A.

www.prestolite.com[...]rve.jpg

A 1000 RPM I=0A.
A 1200 RPM I=6A.
A 2000 RPM I=40A.
A 3000 RPM I=75A.

Autrement dit, la pente est très raide. Supposons que l'optimum de puissance fournie par l'hélice soit à 300 RPM. Le rapport de multiplication devra donc être de 4 pour convertir les 5-6A que peut fournir une hélice (4x300 RM = 1200 RPM)

Mais la plage d'adaptation est si étroite, que les conditions de fonctionnement possible ne seront presque jamais satisfaites ... car si les 5-6A sont fournis par l'hélice non pas à 300 RPM mais à 350 RPM ou à 250 RPM, ... il ne sortira rien de l'alternateur : soit il n'amorcera pas, soit l'hélice sera sortie de sa plage de rendement correct.

En conclusion, un alternateur d'arbre devra avoir une puissance à peine plus forte que ce que peut fournir l'hélice, et surtout, il devra avoir une montée en courant progressive en RPM pour avoir une plage de fonctionnement aussi large que possible ... c'est tout le contraire d'un alternateur classique pour moteur thermique.

Mais bon ... à toi de voir ;-)

Pour l'alternateur à aimant permanent et régulateur incorporé, tu dois trouver sur H&O un long fil de 2 à 300 messages qui en parlait il y a 2-3 ans (j'aurai autant de mal que toi pour le retrouver ;-) ).

10 sept. 2009
0

copier ce qui marche
Bonjour,

je ne connais pas grand chose en électricité, mais ce que je sais par expérience c'est que l'alternateur d'arbre que Amel montait d'origine sur les Sharki et Maramu fonctionne à merveille.
Il amorce à 5 nœuds précis et fournit de suite autour de 6A. La perte de vitesse est d'environ 1/2 nœud lorsqu'on l'enclenche.
Peut-être fait-on mieux maintenant, mais le matériel qu'Amel choisit pour ces bateaux est en général parfaitement adapté. Donc, si tu as un Sharki ou un Maramu à proximité (pas le Super Maramu ni le 54 ils ont un générateur)jette un œil, tu verras un ensemble rapport de poulie / type d'alternateur parfaitement étudié.
Particularité du montage Amel : la clef de mise en route de l'alternateur d'arbre est sur un anneau soudé qui porte aussi la clef moteur, ce qui interdit de mettre en route le moteur lorsque l'alternateur d'arbre est enclenché. C'est ce qui évite de le "satelliser".

10 sept. 2009
0

?
[i]ce qui interdit de mettre en route le moteur lorsque l'alternateur d'arbre est enclenché. C'est ce qui évite de le "satelliser". [/i]

Le fait d'interdire la charge durant l'usage du moteur n'est qu'une décision du chantier qui n'engage que ses convictions techniques... qui sont discutables.

Le fait de couper l'excitation ne modifie en rien la vitesse le l'alternateur ! ;-)

En pratique, vu le rapport de poulies, même avec le moteur au régime maxi il n'y a aucune chance de faire tourner l'alternateur à un régime dangereux pour celui-ci.

_/)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

Souvenir d'été

  • 4.5 (17)

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

novembre 2021