réalisation d'une crash-box

Bonjour à tous

je navigue souvent en solo et au large.
Mon bateau est assuré uniquement au tiers et je cherche à limiter au maximum les risques de perte en cas de rencontre d'un OFNI.
J'ai déjà doublé les pompes, prévu des plaques de contre-plaqué pour masquer une éventuelle voie d'eau ainsi que des tubes de résine epoxy à malaxer et à appliquer sous l'eau.
J'envisage de faire une cloison dans la pointe avant sous la couchette. J'utiliserais du contreplaqué tenu par des joints congé et rempli de mousse à cellules fermées.
Pensez-vous que cette façon de procéder est correcte?
Merci de vos réponses
Pascal

L'équipage
18 fév. 2011
18 fév. 2011
0

tu peut aussi déposer
une offrande à Nôtre Dame des marins perdus en mer.
excuse moi pascal j'ai l'esprit rock n roll aujourd'hui.
Souvent un bon radar est aussi utile et plus facile à installer.
Bon courage

18 fév. 2011
0

Un radar pour un OFNI ????
Mouais.....

Plutôt un sondeur horizontal.

18 fév. 2011
0

Bonne idée
Mais je te conseille de ne pas fermer complètement pour pouvoir accéder en cas de fuite depuis la bail (si tu as une bail). En cas de choque, si la crash box prend l'eau la portance du bateau va baissé mais faiblement tu peux donc laisser un regard 20cm au dessus de la ligne de flottaison.

18 fév. 201116 juin 2020
0

pas a
Bonjour,
La bonne mère à Marseille dit "prions pour les marins qui sont à terre, ceux qui sont en mer qu'ils se démerdent." :-D :-D :-D

18 fév. 2011
0

Un First 30 ou 285 je ne sais plus
A été équipé comme ça il y a deux ans pour faire un tour de l'Antarctique. Sauf que le volume de mousse était plus grand, il occupait tout le poste avant.
Ca se trouve dans un Voile Mag de 2008 mais je ne sais plus lequel.

18 fév. 2011
0

Dans un vieux Voile Mag
(de mémoire) le détail d'une crash box pour un Feeling 1090, modification obligatoire pour une Route du Rhum. Le marin s'appelait Jacques Vilain(?)

18 fév. 2011
0

correct ...
cloison bien stratifiée,
trappe étanche de visite en partie haute,
mousse cellules fermées (en plaques et non injectée pour maintenance éventuelle)

j'ajouterais un petit tube coupé en biseau à qques mm du fond et remontant jusqu'à la trappe pour pomper l'eau éventuelle (condensation, petite entrée par accatillage, ...)

18 fév. 2011
0

Mon bateau étant équipé d'une crash-box,
je me permet de te donner mon avis sur la question.

Ce qui me paraît absolument nécessaire, c’est que cette crash-box soit équipée d’une trappe de visite, étanche bien sûr, mais aussi positionnée au centre, et d’un diamètre suffisamment important pour pouvoir y passer la tête. Ceci pour permettre toute intervention telles que surveillance, nettoyage, fuites éventuelles à la fixation d’accastillage, voir réparations.
Idéalement cette trappe devrait pouvoir se démonter facilement sans outils avec une fixation par écrous papillons par exemple, ou autres systèmes plus sophistiqués.

Quant à la remplir de mousse, les avis sont partagés, mais perso je n’y suis pas favorable, d’abord parce que la surveillance sera plus difficile, ensuite parce que c’est du poids mal placé, enfin parce que en cas de choc frontal, il est possible que la mousse transmette la contrainte sur la cloison de la crash-box et contribue à la démolir, ce qui n’est pas le but recherché.
;-)

18 fév. 2011
0

mousse ...
l'avantage est:
pas de poids de centaines de kg à l'avant en cas d'entrée d'eau !

18 fév. 2011
0

C'est vrai que ça se discute,
mais en tout état de cause il est impératif, comme tu l'as dit plus haut d'utiliser de la mousse en plaque que l'on puisse facilement enlever pour pouvoir assurer la maintenance, et perso j'éviterai un remplissage trop compact. ;-)

18 fév. 2011
0

Mais
quand j'vois cette vidéo (déjà signalée sur le forum) je me demande vraiment si une crash-box a une utilité?

18 fév. 2011
0

vidéo
Je connais bien cette vidéo. J'ai également un dehler. La fixation de la quille me rassure mais taper un container à 8 ou 9 noeuds qui doit peser plusieurs dizaines de tonnes va stopper net le bateau. Quid de l'étrave...
Je pense qu'à cette vitesse une voie d'eau plus ou moins importante se produira.
Je n'ai aucune pièce d'accastillage à cet endroit et la baille à mouillage est bien au-dessus.
J'hésite pour la mousse, je pensais que si l'étrave était abimée, elle participerait grandement à l'étanchéité de la crash-box si elle adhère parfaitement à la structure.
Je n'avais pas envisagé quelle pourrait forcer sur la cloison de la crash-box.
Si c'est pour mettre des plaques de mousses je ne vois pas à quoi elles serviraient puisqu'elles ne participerait pas à étanchéifier la voie d'eau.
Le volume de cette crash-box ne serait pas très important. Le tout est de savoir si une telle crash-box serait susceptible de résister à une rencontre imprévue.

Dans tous les cas merci pour vos avis et vos conseils. Si un matelot a encore sous la main les articles de voilemag traitant du sujet, je serais très intéressé.

19 fév. 2011
0

balle ping pong
Bonjour

Pour le remplissage pourquoi pas des balles de ping pong

Le Moko

20 fév. 2011
0

comment calculer?
je pencherai bien pour cette solution,pour pouvoir garder le volume,^m si on évite d'y mettre du poids;
mais comment calculer ne sachant à l'avance la force de l'impact ,vitesse maxi du voilier contre un container par ex( au portant dans un surf avec de la houle,pas de chance!entre 10 et 15 N?çà doit faire mal ?

18 fév. 2011
0

suite ...
pour la mousse, dans ce que j'ai dit au dessus, l'idée est d'éviter l'envahissement du peak avant par une masse d'eau importante, elle ne serait pas structurelle, et en petits pains ou plaques pour pouvoir éventuellement être retirées sans détruire la cloison.

Tu peux également pour un surpoids modéré renforcer la zone d'étrave avant de contruire la cloison

.../...

19 fév. 2011
0

LES CAISSONS
sur mon catalent j'ai 4m3 de mousse dans des caissons aux extrémitées stratifiés au coques
plus deux crash box sur les bord d'attaque des quilles qui evidement sont creuses et servent de coffres ,ça été réalise par le chantier en serie sous controle du loyd's register ce qui le rend insubmerssible il pese 2t7 en charge .
je pense qu'ne cas de rupture de l'etrave la mousse PU doit faire amortisseur en s'ecrasant surtout si la cloison arriere et bien stratifiée
evidement il vaut mieux eviter une cloison centrale qui servirait de coin en cas de choc avant important.
alain

20 fév. 2011
0

La technique et la psychologie.
Si c'est un problème de sécurité psychologique : toutes les solutions d'un psy ou de la taverne de hisse-et-oh sont bonnes.

Si c'est un problème technique, ben , il y a des solutions techniques éprouvées basées sur l'expérience. Il suffit de voir ce que demandent au niveau sécurité des textes comme le Lloyd Register, le Germanisher LLoyd, ou même les reglements de course au large ISAF OSR.

Au vu de ces textes, ceux qui proposent de la mousse ou des éléments de flottabilité PAS structurellement fixés à la coque ont, à mon avis toujours, tout faux.

Il y a soit une cloison étanche, avec toutes les contraintes qui s'y appliquent (trappe, pression etc), soit des volumes de flottabilité , pareil , avec ses contraintes (fixation, reprise d'eau etc ...). Mais dans les textes, un mélange mi volume de flottabilité mi cloison étanche, y a pas.

20 fév. 2011
0

existe-t'il ?
des stats sur les différents endroits de choc par lesquels les voiliers en route ont eu des chocs;
ce serait interressant pour renforcer ces endroits,
je ne parle pas des échouages ou autres;

20 fév. 2011
0

J'ai lu tous les règlements
personne n'évoque les pare-buffles !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

… le calme

Après la pluie...

  • 4.5 (185)

… le calme

mars 2021