REACTION du bateau au vent ...???§§§

Bonjour, je voudrais avoir votre opinion suite a une reaction de mon bateau un kelt 8.50 DI, je navigais vent de travers avec un Ris dans ma GV et mon genois enroulé de 4 Tour, vent 16 /17 N, tout un coup le vent est monté a 20 N et d'un coup le bateau s'est mis a remonter d'un coup au vent et la barre est devenue complement dur et le bateau dur a maneuvrer, mon pilote ne pouvant pas maintenir le bateau sur son cap, je me suis retrouvé seul a barrer et a devoir reduire ma voile .... dur dur dur , C'est ma premiere saison de navigation et j'aimerais comprendre pourquoi le bateau a reagis comme cela et comment a remendier ???
Merci Jean

L'équipage
23 août 2008
23 août 2008
0

20 nd

c'est pas beaucoup.

raison de la remonté au vent : voilure mal equilibrée , trop de tour au genois ou pas assez de ris à la Gv.

La GV permet de remonter au vent ,lof, le genois fait abattre .Il faut donc un équilibre pour que la barre soit dans l'axe ou presque sans effort ainsi le pilote peut faire son boulot.

josé

23 août 2008
0

Rien de surprenant.
Puisque le défaut du Kelt 850DI, c'est son safran trop petit. Sur une auloffée très importante, il n'est pas assez efficace - voilier peu raide à la toile de part la position de son lest.

23 août 2008
0

Solution immédiate
Choquer de l'écoute de GV et déborder le chariot d'écoute sous le vent.
Si cela ne suffit pas, prendre uns second ris.

23 août 2008
0

et...
Si je peux me permettre un complement amical...
LEs regles d'equilibre donnees par calypso sont tres justes mais, souvent, trop de toile donne un bateau ardent, montant seul au vent, meme si ce trop est devant...
Peut-etre du au fait que la bateau gite plus, moins de controle safran et donc...

amities
JF

23 août 2008
0

peut etre
d'abord verifier la quet du mat mais 20 noeuds ce n'est plus uns promenade de sante et il vaut mieux que le bateau remonte au lof il se met en securite plutot que d'abattre ou il met en danger

23 août 2008
0

arretez la masturb..... intellectuelle
un feeling 850di ça a toujours été une savonnette

que ça parte au lof dans une claque à 20 KNts sous pilote n'a rien d'étonnant.

on règle ses voiles, ou on réduit ...

23 août 2008
0

et une etoile A LORENZO
mais c' est quelle categorie un bateau de 8.50 qui ne supporte pas le bas de la Force 5 au travers avec tout dessus ??

23 août 2008
0

Là n'est pas la question.
On peut s'étonner de voir un navigateur découvrir l'auloffée et la gite excessive sur un voilier dont il est le propriétaire.

Dériveur intégral ou pas.

Et j'imagine qu'on la remonte qu'un peu, la dérive, au risque de voir se transformer son voilier en savonette.

Et il ne faudra pas s'étonner si un jour on est obliger de se "taper" le permis voile.

Signé: un mec qui met un peu de feu aux poudres, avant la rentrée.

23 août 2008
0

Merci de dire
tout haut
ce que bon nombres pensent
tout bas…

23 août 2008
0

tout faux
masturbe toi encore un peu

sur un DI, dans la brise, on remonte de la dérive

23 août 2008
0

pour le Nième fois
sur un dériveur (intégral ou lesté)

prendre un ris permet d'equilibrer le bateau pour la gite
(plus il y a du vent, plus je gite....si je réduis---&gt je gite moins)

[b]pour la dureté du safran il faut remonter de la dérive /b

CQFD

23 août 2008
0

M'enfin !...
&lt&lt&lt&lt&lt&lt&ltje me suis retrouvé seul a barrer et a devoir reduire ma voile .... dur dur dur &gt&gt&gt&gt&gt&gt&gt&gt

Quand la barre devient dure et le bateau ardent, c'est qu'il est temps de réduire, c'est tout.
Et ça, sur quasiment tous les voiliers, DI ou pas.

23 août 2008
0

La cape
Une solution pour réduire sa voilure en solo quand le pilote ne tient pas le route, c'est de mettre le bateau à la cape. Virement de bord sans toucher à la voile d'avant pour la mettre à contre, choquer en grand l'écoute de GV et bloquer la barre sous le vent. Le bateau s'arrête et on prend un ris tranquillement.

23 août 2008
0

je comprend pas bien
le soucis c'est un depart au loffe (auloffé) du fait d'une risée quoi, c'est une situation qu'on rencontre assez souvent en voilier sommes toute...
si il devient impossible d'abattre du fait d'une barre trop dur, tu choques la gv pour redresser ton bateau et prend ensuite tes dispositions pour reduire (à la cape ou pilote bout-au-vent en solo).

Par contre 20 nds sous genois 2/3 et 1 ris c'est pas beaucoup mais je ne connais pas bien les dériveurs et encore moins le kelt 8,5m.

23 août 2008
0

C'est vrai
que le K 8.50 a un problème de safran: il est court (échouage oblige) et unique (problème résolu sur son sistership Feeling 8.50 bisafran), donc sur une gîte excessive il a vite tendance à décrocher,d'autant que l'arrière est assez large.Donc, veiller à ne pas trop le faire gîter...facile à dire !!Pour cela, les solutions des camarades héotiens sont excellentes.Penser qd même à réduire davantage la GV (qui fait gîter et lofer)que le triangle avant (qui donne de la puissance).
Mais pas de panique, on s'est tous retrouvés régulièrement dans cette situation parce qu'on est tous plus ou moins flemmards pour aller réduire... sauf les pros, bien sûr !!
Premier réflexe dans une survente quand le bateau a tendance à "passer" sur sa barre: choquer l'écoute de GV et tout rentre dans l'ordre... normalement !?

23 août 2008
0

Qu'on ne se méprenne pas,
je n'ai pas dit que le Kelt 850 est un mauvais voilier loin de là. D'ailleurs j'en ferais bien mon compagnon de route pour des escapades là où on a pied. Et en plus, il est très bien conçu globalement.

Son près est j'imagine très inférieur à celui du First 30 qu'on peut souquer ferme (n'est-ce pas jean!) - il doit lui mettre une sacré banane sur cette allure - mais en contre parti le Kelt 850DI offre plein d'avantages indéniables et très tentants.

23 août 2008
0

Encore un....
Encore un qui ne risque pas de revenir demander conseil...

"[i]bateau savonnette, permis à voile, ...[/i]", il aura tout eu, le pauvre, alors qu'il précise bien que c'est sa première saison...

Bon, à lui de faire le tri et de bien relire certaines réponses où tout lui expliqué.

Bienvenue au "club" ! :alavotre:

P.S.: Ne connaissant pas le kelt 8.50 DI, je suis remonté chercher le Practical Boat Owner de ce mois (en fait, septembre) où il y a un essai du Kelt 8.50 DI.
Les anglais n'étant généralement pas des manchots en matière de voile et plutôt avares de compliments en ce qui concerne les bateaux non-uk, je peux t'assurer que l'article dit le plus grand bien de ton voilier.
L'essai a été effectué par 25 knt, avec des rafales jusqu'à 34 (voiles bien coupées et 2 ris dans la GV quand même) et le constat est élogieux.
Alors, garde ton bateau, il n'a pas l'air si mal que cela...
Prends du recul, apprends à réduire à temps et si de temps à autre, tu te fais encore surprendre, c'est le métier qui entre...:alavotre:

23 août 2008
0

si
tu navigues en Med, quel que soit le bateau (même les + forts + beaux etc) ça t'arriveras souvent ce genre de figure de style ;-) ;-) ;-)
après quoi tu réduis et tu continues ta route
bon vent

23 août 2008
0

gisea à raison
et puis un bateau que devient ardent et qui part au loffe lorsqu'il est un trop toilé dans une risée ce n'est pas une reaction anormal ou malsaine bien au contraire, peut être qu'un petit reglage du gréement est nécéssaire si ça l'est vraiment trop mais c'est toujours préfferable à un bateau mou qui fuit le vent et abat à la moindre risé.
les régimes de rafales comme on en connait en atlantique cette année sont pas simple à gérer, il faut sans doute naviguer un peu sous-toilé pour eviter d'être bousculé ou surpris dans les surventes.
Fait des essais, de voiles, de dérives (conseille de batelier qui me surprend un peu, mais il a de l'experience) fait nous part de tes observations, on apprend comme ça et en ce qui me concerne te lirais avec plaisir.

24 août 2008
0

Je ne sais pas ...
... si c'est dit ou non mais j'ai appris quelquechose ;)

24 août 2008
0

expérience
un peu :-D :-D :-D :-D

sur des lacs comme à Vassivière, le régime des vent est très perturbé donc même par force 4 (voir plus) tu porte toute la toile pour ne pas te trainer dans les zones déventées
et dans les zones ventées tu choques, tu fais du rapel, mais surtout tu remontes ta dérive si tu a la chance d'en avoir une

j'ai bien dit tu remontes....mais un peu, ou un peu plus si la barre est vraiment dure, il n'est pas dans mon propos de relever entièrement la dérive...

mais maintenant, si c'est pas dit dans le manuel des glénans ;-)

23 août 2008
0

première saison
et très peu de formation.

Ce ne serait pas un problème, si ce genre de méconnaissance ne risquait pas un jour de nous priver de cette liberté dernière qu'on rencontre en mer.

Alors messieurs soyez responsable, faites des stages, lisez le manuel des Glénans (par exemple), etc…

Et cela évitera de poser des questions du style : pourquoi ma voiture passe mal les ronds points en quatrième, pour faire la comparaison fictionnelle d'un monde de voitures sans l'existence du permis de conduire.

23 août 2008
0

Forme de carène
Sauf erreur, personne n'a évoqué le problème de la forme de la carène.

S'il y a des architectes sur ce forum, je pense qu'ils confirmeront que, par design, un bateau qui gite devient par construction plus ardent et ceci, pour des raisons de sécurité.

Ceci signifie, que, dans une claque, le bateau gite et ses nouvelles lignes d'eau font que, tout naturellement,il va se mettre à lofer.

Phénomène utilisé dans les petits airs où, pour faire un meilleur cap, on fait artificiellement giter le bateau.

RV

23 août 2008
0

Les boulets rouges
je les sort.
Tan pis.

Moi je vois de plus en plus d'incompétents sur l'eau, propriétaires du navire qu'ils dirigent.

Et on va le payer un jour.
Si vous me permettez cette noirceur d'un samedi soir.
Et traitez moi d'intolérants si vous voulez.

Apprendre sur les bateaux des autres, avant de naviguer sur son propre bateau voilà pour moi un chemin essentiel qu'il s'agirait de rappeler.

Je m'excuse auprès de Jean.
Peut-être a t'il plus d'expériences que je ne pense, mais sa question laisse penser qu'il ne sait pas naviguer alors qu'il est responsable d'une embarcation.

24 août 2008
0

C'est vrai,
On fait tous des conneries, ... mais on est tellement gêné ... qu'on les cache.
:mdr: :mdr: :mdr: :jelaferme: :jelaferme:

23 août 2008
0

laurent,
poser la question sur un forum de voileux comme heo ne resulte-t'il pas de la même démarche que consulter le guide des glénans ou faire un stage de voile, celle d'apprendre et comprendre (certes aprés cout) ce qui qui vient de se passer et se qui se passe quand on fait si ou ça à bord d'un voilier ?

23 août 2008
0

bien vu captainherve
et trés juste, c'est d'ailleur souvent comme ça que l'on juge de la reaction saine (ou pas) d'une unitée.

23 août 2008
0

On a tous débuté un jour et
on a tous fait des c....

Malheureusement, on continue à en faire, et on se dit, après coup, qu'on aurait jamais du...

RV

24 août 2008
0

Vive l'école!!
...ou Les Cols Bleus ? Ou les Bleus..tout court ?

Si oser poser cette question ce n'est pas un signe de responsabilité...je jette 30 ans d'enseignement à la mer!
A mon avis Jean n'en est pas à sa dernière saison!

""Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait".
Mark Twain
....Et après , s'ils ont voulu, si on a su les aider, ils ont compris comment le refaire...et aller plus loin!
Ce que n'enseignera jamais complètement, ou mal, l'école c'est d'expliquer les nuances, les association, les cas de figures...à envisager si on ne sait pas encore prévoir

Et avoir passé un rond point en 4° ça peut permettre d'éviter un jour celui d'en face qui vient de sauter la barrière de sécurité!

Qui peut tout supporter peut tout entreprendre !
La preuve? Il veut continuer!
Bon vent!
Pa moli!

24 août 2008
0

jamais lu
les glenans jusqu'au bout

mais je sais qu'un DI a cet avantage enorme de pouvoir modifier son CD à volonté pour équilibrer le safran

donc je me répète mais c'est parce que certains en sont encore sur leur quillard.....

faites de DI (star6, T6, Blue jean.....) et on en recause après

25 août 2008
0

Mauvais bateau, à vérifier...
Je n'ai jamais navigué dessus mais je crois me souvenir qu'il y a quelques années, un Kelt 8.5 m a gagné plusieurs fois le Spi Ouest France dans sa catégorie.( info à vérifier)

Et pour ma part j'ai le souvenir d'avoir navigué de conserve avec un Kelt 8.5m dans la brise au près qui m'avais semblé se comporter très bien. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'en ai gardé le souvenir.

24 août 2008
1

Je suis toujours surpris des réactions excessives
S'il fallait avoir bourlingué 20 ans sur le bateau des autres avant de pouvoir disposer de son propre bateau, il n'y aurait pas beaucoup de bateaux sur l'eau.

Mais peut-être certains ont-ils la nostalgie du temps où la voile était réservée à une certaine élite et qu'ils ne souhaitent pas être associé aux débutants.

On ne compte plus ceux qui sont partis autour du monde sans réelle expérience. Je suis persuadé que beaucoup ne sont pas ridicules à la barre d'un voilier.

Jean, continue à te poser des questions, étonne-toi, cherche à t'améliorer et utilise Hisse-et-Oh sans t'occuper de ceux qui voudraient te renvoyer à terre parce que tu n'as pas leur expérience.

24 août 2008
0

une etoile pour menhir
entierement d'accord.
se faire surprendre par un depart au loffe quand bien même on ignorait ce dont il sagit me parait tout de même sans commume mesure avec ce qu'on voit tous les jours sur l'eau (exemple, des gamins trés jeune sans gilet à l'avant d'abrutis en moteur boat deboulant et dejaugeant à fond).

24 août 2008
0

MON EXPERIENCE.........
C'est vrai qu'elle n'est pas grande, 4 stages sur des voiliers de 11/12 m, mais toujours à 6 stagiaire dessus et un skipper, mon permis mer et hauturier + beaucoup de lecture dont le cours des Glenans ( 6 emes editions ) et cette année j'ai franchis le pas en m'achetant ce bateau, je navigue en cotier pour continuer d'apprendre mais des stages pour apprendre a naviguer tous seul je n'en connais pas, en plus j'ai eu l'occasion d'acheter se bateau et j'ai saisi l'occasion, je ne compte pas etre casse cou et quand je suis parti la meteo annoncais 12 N de vent mais en aucun cas avec raffale a 20 N, mon plus gros probleme est que cela est arrive dans un chenal avec pour moi tres peu d'espace pour reagir ( les pro eu peuvent reagir en claquant du doigt et dans un mouchoir de poche mais pas moi !!!! ) , je suis venu ici pour retirer des enseignements des erreur que j'ai fais, mais apparement il faut que j'attend d'avoir naviguer pour venir demander conseil.
Si un jours on n'essaie pas de partir tout seul on reste sur le quai a regarder les autres naviguer et a rever.
Merci quand meme a ceux qui on su m'eclairer sur mes erreurs.
jean

24 août 2008
0

pas de jugement hatif
certains beaux parleur n'ont peut être jamais pratiqué le DI

donc
1) équilibre la gite en prenant des ris
2) équilibre ta barre en remontant progressivement ta dérive jusqu'à trouver le bon réglage...
paradoxalement, ton bateau fera toujours un bon cap, car plus tu va vite et plus la surface de dérive est efficace, donc tu peut très bien te passer de qqu cm²

24 août 2008
0

pas si sûr
j'ai toujours été étonne par les perf du star 6 dans la brise , voir le gros temps (alors que le T6, si il est bon dans le petit temps se révèle limite dangereux dans la brise)
et il y a peu, j'ai eu l'occasion de voir un OVNI marché très bien au près....

mais pour en revenir au fil de départ, si la barre est dure, on remonte un peu de dérive ;-) et il n'y a pas d'autre alternative....

24 août 2008
0

Merci jean...
De me permettre de lire les reponse a ta question !
Il m'est arrive la meme chose des ma premiere sortie !
Au point d'avoir carrement lache la barre (elle m'a glisse des doigts)

L'etat de la mer n'a pas une forte influence sur le phenomene (j'ai eu cette nette impression)

Merci au forum de tenter de nous decretiniser, nous pôvres bleusailles..... ;-)

24 août 2008
0

Si, justement
Aucune solution n'est la panacée, sinon, il n'y aurait que des DI sur l'eau, non?

Il n'y a a pas que le vent, il y a aussi l'état de la mer et l'allure du bateau.

Dans une mer courte et hâchée, type mauvais temps en Med, le DI ne va faire aucun cap au près et l'équipage va se faire secouer inutilement alors qu'un quillard long et un peu lourd va tracer sa route sans sourciller.

RV

24 août 2008
0

moi j'aimerais
bien que tu expliques cette histoire de derives partiellement relevée, j'avoue ne pas bien comprendre et reussire à me représenter ce qui change dans notre cas de figure, les subtilités du dériveur m'échappent probablement.

Par contre deriveur ou pas, je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis que reduire la toile ne sert qu'a reduire la gite, Tu oublis l'effet de caréne, plus il gite, plus il est ardent, reduire la gite devrait le rendre necessairement moins ardent.

Amicalement
Sylvain.

24 août 2008
0

ok,
merci pour l'explication.

24 août 2008
0

equilibre du bateau sur sa route

" Le bateau est équilibré lorsque la force aerodynamique totale (GV+Genois) et la force hydrodynamique totale sont égales et dans le prolongement l'une de l'autre".

Dans ces conditions la barre est dans l'axe,sans effort.

"Lorsque ces forces sont decalés l'une par rapport à l'autre elles forment un couple qui selon le cas tend à faire loffer ou à faire abatte le bateau"

D'ou la necessité pour trouver cet équilibre de modifier soit le centre velique soit le centre de derive ou les deux.

Pour modifier le centre velique on joue avec la surface de chaque voile ou /et le creux .

Pour modifier la position du centre de derive on joue avec la derive ,plus ou moins haute.

josé

24 août 2008
0

oui et puis
applatir ses voiles , c est pas mal non plus!

quand on voit le nombre de voiliers qui naviguent avec des sacs biens creux , pas etonnant qu ils partent au lof quand il y a une risée !!!!!!

;-) ;-) ;-) ;-) ;-)

24 août 2008
0

Je confirme
Hello,

Je confirme, je navigue aussi avec un sac à la place de la GV, mais je me soigne, je vais casser ma tirelire cet hiver pour une belle GV toute neuve ;-) ... bon, je m'égarre, je voulais juste dire que avec un vielle GV, il ne faut pas hésiter à réduire plus tôt que necessaire, la voile reprend une forme plus plate avec un ou deux ris.

A+,
Harry.

24 août 2008
0

Lendemain.
Je reviens sur ce fil où mes interventions provocatrices et belliqueuses ne sont évidemment pas passées inaperçus.

Certains vont me prendre dorénavant pour un "Ayatollah" de la voile, ce qu'il douterait, je pense, s'il me connaissait.

Je reste surpris de la question de Jean maintenant qu'il nous a conté un peu plus sa formation en voile. Elle semblait venir d'un néophyte.
Qu'un néophyte cherche à apprendre, c'est parfait.
Qu'il devienne skipper et propriétaire, en grillant l'étape de la formation, cela pose problème.

La mer est ouverte à tous.
les forums aussi.

24 août 2008
0

Je ne suis pas d'accord

avec toi, bien evidemment sans te prendre pour un "ayatollah".
J'ai toujours été propriétaire des bateaux sur lesquel j'apprend.
Je suis un autodidacte, qui a fait et qui dit toujours des conneries.
J'ai donc grillé toutes les étapes, comme en vélo, je ne connaissais pas le code, comme en moto ou j'ai fait du tout terrain et les gamelles qui vont avec sans jamais avoir passer le moindre permis, comme en bricolage ou les premières chataignes mon appris pas mal de chose, certe toujours avec des risques de ceci ou cela et comme en amour ou l'expérience ne s'aquier qu'avec la pratique :-D :-D,et je suis d'une epoque ou le préservatif était obligatoire sans que nous les provinciaux nous le sachions...
Donc en espérant ne pas être a mon tour un dictateur, chacun mène ses expériences.
Quant au DI qui passe par dessus sa barre, étant donné que c'est mon troisième bateau,la seule fois précedemment ou cela m'étai arrivé avec un DL, c'etait bien sur trop toilé dans une giffle,mais la prmière fois avec le DI c'était par force 4 avec rafale a 20noeuds comme l'auteur du fil, quel ne fût pas notre surprise, mais après coup tu sais, et tu sais que 40m² pour 7m90 ben,faut réduire assez vite.
Voilà je ne connait pas la surface de voile du Kelt 8m50 mais peut être est-il lui aussi surtoiler pour compenser son poids (lest) par petit temps, et que cela impose de réduire plus vite.

24 août 2008
0

De toutes les façons un voilier bien réglé...
tu dois pouvoir le barrer avec le petit doigt et ça quelque soit la force du vent. En aucun cas tu ne dois te battre avec la barre.

24 août 2008
0

bien regle pour quel vent ?
Oui, dans l'absolu, un voilier doit etre bien regle et demander un minimum d'angle de barre, d'effort de barre.
Le probleme des rafales, c'est justement que le bateau est rarement bien regle pour ca... Ou alors il ne marche pas entre deux rafales.
En regate, on joue en permanence sur le chariot d'ecoute de gv et sur le pataras pour regler le bateau, encaisser les rafales. En solitaire sur un petit croiseur, c'est plus compliquer...

amities
JF
Ps : qui pense que ce site est un lieu ou partager experiences et inexperiences, ou il ne faut pas annoncer un niveau "x" avant de rentrer...

24 août 2008
0

Je n'ai pas le niveau X
Et je suis aussi en grande parti un autodidacte.

Disons que j'ai été la victime (enfin mon bateau) de plusieurs plaisanciers manifestement incompétents et sans scrupules et que j'ai maintenant quelques doutes quant à l'avenir que nous réserve le monde de la voile.

On a tous droit à l'erreur.
Question de limites.

Et de nombres.

24 août 2008
0

et bien
Moi il y a 4 mois je n'était jamais monté a bord d'un voilier et il y a 15 jours j'ai parcouru 150 milles entre gwada marie galante et la dominique, depart au lof avec effet venturi et bateau presque à l'horizontal! enfin j'exagere un peut... des bords qui n'en finissait pas et qui me ramenaient presqu au point de depart a cause du fort courant dans le canal de la dominique mais je suis rentré avec 2 jours de retard mais sans pb.Par contr puisqu Lorenzo, tu parle d'incompetence le seul bateau qui m'ai mis en danger c'est un gros blaireau de prof de voiles qui se croit un cake net qui rentrai a la voile et m'a obligé a faire des manoeuvres perieuses pour que je l'evite, j'aurais pas du si j'avais su que c'etait un c.. d'ailleur.Voila comme ca c'est dit.
bon vent

24 août 2008
0

on est bien d'accord jf84...
pour les rafales on n'est jamais réglé comme il faut, et assez souvent on a la flemme de changer les réglages en se disant ça va passer!!!
cela arrive souvent quand on passe entre des iles
avec l'effet venturi

24 août 2008
0

JEAN
ta modestie et ton humilité t'honorent

24 août 2008
0

Cool ...
Bon, espérons que Jean (qui a posé la question initiale) fera une analyse statistique des réponses de ce fil, et constatera que les agressifs ne sont finalement très minoritaires et bien moins nombreux que les oreilles attentives ... et qu'il consultera longtemps H&O pour la suite de sa découverte de la mer :heu:

Comme Aica, j'ai toujours été propriétaire des bateaux qui m'ont servi à apprendre. Et j'ai acheté mon premier bateau en ne sachant RIEN faire avec :alavotre:

En résumé:

  • une gite supplémentaire rend le bateau ardent par les formes de carène.

  • une gite supplémentaire rend le bateau ardent par le déplacement du centre d'application de la force vélique.

  • sur un dériveur remonter un poil la dérive est une bonne solution (demandez donc à ceux qui ont fait de la régate en dériveur léger, 470, 505, 40niner, etc ...)

    • une tendance au lof dans les surventes est gage de sécurité
  • la gite diminue l'efficacité du safran

Bonne mer à Jean :topla:

24 août 2008
0

Puisque je suis
l'agressif du fil,
je souhaite quand même la bienvenue à Jean.

S'il m'arrive parfois de sortir de mes gonds, certains héossiens auront remarqué que j'essaie la plus part du temps de faire preuve de circonspection et de mesure.

24 août 2008
0

Certains "anciens" se souviendront peut-être
de leurs souvenirs de jeunesse où on devait partir en Vaurien sans le safran (non relevable) de la plage pour passer les premiers rouleaux.

On partait sans safran et le jeu était de diriger le bateau uniquement par sa gite et sa contre-gite et de passer les 1ers rouleaux. Bien sûr, bien souvent, pour faciliter les choses, le vent était de face, donc départ en louvoyage sans safran face aux vagues.
La gite le faisait lofer, la contre-gite le faisait abattre.
A noter que ça ne marchait pas du tout sur un 420, le vaurien ayant le grand avantage d'avoir des bouchains.

Vieux souvenirs, mais excellente école pour débutant..

A Pâques, à Bénodet, à mi-cuisse dans l'eau, il faisait un peu frais et d'un jour sur l'autre, les vêtements ne séchaient pas.. Les démarrages le matin étaient un peu dur, mais qd on est jeune...

RV

24 août 2008
0

Robert
one point :-)

24 août 2008
0

quelque soit
le permis rivière côtier hauturier ou voiture etc ce sont des permis qui autorisent à apprendre à piloter conduire ou quelque soit le terme employé. La démarche de Jean est louable, il utilise la méthode d'apprentissage qui a fait progresser la voile.j'ai connu l'époque ou l'on mettait les pieds sur un bateau qu'après 6, à 12 mois de tableau noir, plein des certitudes théoriques et à la 1° gifle beaucoup rendaient les armes, dans les années 75 (1900) est apparue la méthode "démerde toi" après 1 à 2 heures de discourt tu montes sur le boat et au retour tu poses les questions à ce moment on fait du tableau noir
comme beaucoup il y a qq annéessss j'ai appris seul dans mon coin et après j'ai été voir "internet n'était même pas un rêve" un club où, peut être par chance je suis tombé sur des gens intelligents des anciens (à l'époque) Freneuse pour ceux qui connaissent, j'ai pu faire qq sorties sur divers bateaux ainsi que sur le mien avec un ancien tout contant de transmettre ce qu'il savait. ce qui est plus surprenant c'est que malgré une quantité non négligeable de miles, j'apprends encore le jour ou je penserais que je connais tout je changerais d'activité, car c'est à ce moment que l'on reprend des risques sans en mesurer les dangers.
Bien venu parmi nous jean et comme beaucoup d'autre heossiens si tu as besoin n'hésite pas à poser des questions sur le site et /ou en mp si tu t'inscris

24 août 2008
0

Quand le vent tourne ...
En relisant tout le fil, on se rend compte qu’au début on parle de réglage, de déséquilibre de voilure, de prise de ris, de manque de formation, de bateau surtoilé … Bref, on met en cause le comportement de Jean.
Après le post de Gibsea « Encore un qui ne risque pas de revenir … », virement de bord : compassion … tout le monde a débuté un jour … un forum est fait pour poser des questions et … Lorenzo devient le grand méchant.

Personnellement, je ne condamne pas le fait d ‘apprendre sur le tas (je l’ai fait aussi et suis un peu allergique à l’écolage) mais je comprends aussi la réaction de Lorenzo.
La mésaventure de Jean s’est bien terminée et c’est tant mieux. Mais supposons …
« Dans le chenal, le Kelt encaisse la rafale, se couche et part à l’auloffée. Arcbouté sur sa barre, le barreur n’arrive plus à contrôler son bateau. De l’autre côté du chenal, en file indienne, les Optimist de l’école de voile rentrent derrière le Zodiac de service. Le Kelt ne peut les éviter et percute les 2 derniers bateaux dont les occupants sont projetés à l’eau. Bilan : 2 enfants …. (Je vous laisse le soin d’imaginer). Et supposons encore : la gamine dans le dernier Optimist est … votre fille, votre nièce …
Quel serait votre sentiment ? ? ? ?

Tout est affaire de circonstances. Quand ça tourne bien, on pardonne, on sourit, voire on se marre devant un pot bien mérité mais si ça tourne mal, en plus du drame, on donne, comme le dit Lorenzo, des arguments à ceux qui voudraient faire rentrer la plaisance dans un carcan très oppressif.

Ceci dit, … pas de panique, Jean et que ça ne t’empêche pas de remonter à bord. De toutes façons, la prochaine fois, ce n’est pas une auloffée qui te surprendra, mais une autre coui… à laquelle tu ne t’attends pas. On est tous passés par là.

24 août 2008
0

fichtre
hier en voiture....et pourtant cela fait 36 ans que je conduis.....une file de poussette sur le trotoir............

24 août 2008
0

heuuu ...
Y a-t-il un seul type, même très expérimenté, qui n'a pas été surpris au moins une fois par une aulofée sauvage ou une abattée vicieuse sur une rafale imprévue ? :heu: S'il y en a un qui lève la main, je ne le croirai pas :tesur:

Il y a une constante sur les forum : quiconque a le malheur de raconter honnêtement un incident (ou accident) qui lui est arrivé se voit inévitablement jugé "à charge" par des gens qui ne savent à peu près rien de celui qu'ils accusent.

Ce n'est spécialement pour de ce fil, mais c'est très général. Il a eu des pugilats consternants à ce sujet, quelquefois au mépris des morts. Il faut faire attention à ne pas laisser déborder :jelaferme:

24 août 2008
0

Je ne lève pas la main!
;-)

02 sept. 2008
0

tout le monde est partis au lof ...
seulement on sait pourquoi ..

dans ce fil savoir qu'après moulte lecture des Glenans, plusieurs stages, les permis etc... etc ... Jean ne comprenne pas pourquoi il est partis au lof m'afflige ou m'inquiète ...

24 août 2008
0

Change de pilote !!!

...:oups: non , je déco...,ou engue.... le barreur , mais fais qqchose... :-D

Blague à part c'est une réaction normale , ton voilier est "passé sur sa barre" comme on dit et avec un safran un peu court ça arrive , si c'est la première fois pour toi , tu auras appris qqchose ;-)
Le pilote réglé pour un cap donné n'a pas pu tenir le bateau .
Un barreur , toi par exemple , aurait "accompagné" l'auloffée , en se disant "c'est toujours ça de gagné au vent " il est bien rare de n'avoir pas d'eau à courrir au vent en quand bien même ce serait le cas , comme il a été dit plus haut il est toujours possible de choquer l'écoute de GV quitte à déborder la barre d'écoute sous le vent si c'est trop inconfortable , modidier la position de la dérive ( pivotante sur le Kelt 8.50 )ou carrément réduire un peu plus ( un ris de plus ) .
Autre cause possible tes voiles ne sont-elles pas trop creuses ? défoncées quoi .
Par contre je suis aussi amicalement étonné que tu t'étonnes d'une réaction normale.

Phil.

04 juin 2011
0

3 ans plus tard, je me pose les mêmes questions que vous avec un feeling 306 DI que je viens d'acquérir. Le bateau est en parfait état , voiles agées de 3ans , GV Full Batten et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu'à 17 noeuds de vent tout dessus. Et là tout se gâte , 4 tour de génois ou pas , ris au pas , le bateau devient ardent jusqu'à la déraison , rendant même l'allure travers difficile à tenir . Les différents essais dans la littérature pourtant ne laissent pas présager un tel comportement , j'ai vu de nombreux éloges de " la tenue de route " . En outre, pour avoir navigué sur d'autres DI , certes plus grands : ovni 32 ( bouchains), feeling 32 DI ( Bisafran) , Ovni 36, Ovni 455 , Feeling 416, je n'ai pas souvenir avoir été confronté à une telle situation . J'envisage de faire un essai en mer avec un maître volier ou un voileux régatier expérimenté mais j'ai des doutes sur l'importance exagérée de la quête du mat . J'ajoute que j'ai également essayé de remonter la dérive dans ces conditions sans grand succès . Mon précedent bateau est un muscadet ( pas encore vendu) j'en suis au point ou je me demande si je ne vais pas revenir à ce bateau faute de trouver une solution ( qui doit exister : étai largable et foc de route arisable? ) Merci pour les suites de votre expérience . Stéphane

04 juin 2011
0

Trop de quête en arrière rendra le bateau plus ardent. Ça recule le centre vélique.

Certains bateaux sont surtoilés. Une grande GV pleines lattes et une quête trop importante devrais suffir pour rendre le bateau trop ardent.

Prends 1 ou 2 ris dans la GV. Choquer l'écoute GV, ramener le chariot d'écoute GV au vent. Il y a beaucoup de solutions.

Dans l'impossibilite de barrer, se mettre à la cape ou vent debout et affaler la GV.

04 juin 2011
0

PS:

Dans ce fil il y a eu beaucoup de remarques très malplacées de certains - il y a 3 ans.

Ca tue le dialogue et c'est la preuve d'un grand manque de classe. Dans mon expérience les grands spécialistes (navigateurs, alpinistes, musiciens, scientifiques) ont tous un grand plaisir à partager leur passion.

Si quelq'un demande conseil, des gens bien répondent de manière polie et constructive. Les autres feraient mieux de se taire car ils démasquent leur médiocrité. Ce sont probablement des grands frustrés dans leur travail ou dans leur lit conjugal. Ils ne peuvent prendre plaisir qu'en rabaissant d'autres.

04 juin 2011
0

Dommage qu'on ne puisse plus mettre d'étoile!

par ailleurs premier élément de réflexion: pour un type de bateau qui n'aime pas trop la gîte envisager de remplacer le gènois par un solent et mettre un gennaker quand le vent est léger?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

macareux pantouflard

Faune et Flore marine !

  • 4.5 (145)

macareux pantouflard

janvier 2021