rayon évitage

bonjour
je Profite d'un autre post sur les ancres pour ma question
comment determinez vous la longueur d echaine? ok 5 fois ou 6 fois, mais bien souvent j ai pour ma part peur de mouiller trop Long et que mon boat se retrouve a faire des Calins a un autre boat....

L'équipage
20 fév. 2015
20 fév. 2015
0

C'est un vaste débat et très difficile d'y répondre !Tout dépend du fond, de la météo et du bateau! Mais pour un mouillage "beau temps déjeuner" 3 fois la hauteur en chaine suffit, si on veut passer la nuit on rallonge un peu, mais ce qui compte aussi c'est le choix de l'ancre et le poids de la chaine ! Et bien sur pour les régions à marée en tenir compte! En été ne pas mettre trop long de chaine dans les mouillages encombrés sauf à faire preuve d’égoïsme !!! Quand j'en vois mouiller 7 fois la hauteur sous grand soleil et sans vent pour avoir la paix autour d'eux ça me donne envie de plonger !!!

20 fév. 2015
0

Il n'est pas question d'égoisme mais de réalités maritimes. Un mouillage a pour but de sécuriser le bateau et son équipage en fonction du lieu et de la météo et doit respecter les règlements . On mouille donc ce qu'il faut, on hisse la marque de mouillage et on note l'heure sur le livre de bord ainsi que le cap de dégagement, les repères vitaux. En cas de doute on laisse l'électronique en veille (GPS, Sondeur, Radar au besoin de nuit) et le moteur doit ètre immédiatement prêt à démarrer S'il y a déjà des présents on décale de ce qu'il faut ou on va ailleurs. Si un autre vient mouiller après vous il doit faire de mème.(Aux extrêmes, dans certains mouillages du grand sud (ou de Med) on peut ètre amené à tendre des aussières au rivage).
Avec pas de chance et/ou un mouillage trop minime vous pouvez brutalement déraper parfois assez loin si vous ne veillez pas.

Lors de mouillage rendu dangereux par une concentration de pseudo navigateurs qui n'ont pas de cerveau, il vaut mieux dégager et repartir en pleine mer plutôt que de se faire casser le bateau.
Pensez d'abord à votre sécurité.
Perso si j'arrive en premier dans un coin bien protégé avec des fonds fiables je mouille assez proche de la côte par commodité, s'il y a trop de risque de se faire coincé, je reste assez au large pour pouvoir dégager au moindre doute.
En pratique les mouillages très fréquentés de jour se vident comme par miracle en soirée, ce qui permet de dormir presque tranquille.

20 fév. 2015
0

au pif; mais en general tout si c'est possible selon la place disponible( 70m chez moi) et cela pour moins de 15m de fond..s'il y a plus de fond je rajoute des metres de cablot , s'il y a plus de 5-4 m et vraiment un risque de tres fort vent , je mets dès le depart un deuxieme ancre empennelée
et comme dit outremer en toute circonstance pret a degager a tout moment ( faut avoir prevu le coup forcement)

20 fév. 201520 fév. 2015
0

Comme motu, je suis un adepte de la pifométrie, mais faut quand même un peu connaître le coin...
Anecdote : pique nique à Cordouan en saison, on voulait pas s'en priver, faisait trop beau.
Chenal gavé comme une huître, les alentours pas terrible non plus, je vais dans un coin que je connais moins. Y'avait 3 mètres au sondeur, bon je mouille 10 mètres, comme ça, tranquille. Ouaip. Sauf qu'il restait une bonne heure de descendant. Au moment du dessert, je regarde, on était quasiment sur la plage... Heureusement, Neptune nous avait mis dans un trou d'eau et on s'est pas plantés, mais je me suis cassé très vite pour aller dans des eaux plus clémentes, restait quand même le café et le digeo, hein...

Donc... Fonds variables, attends avant de te mettre à table... ;-)

20 fév. 2015
0

j'ai déjà dû expliquer quelque part ici comment on peut faire pour se mouiller avec un rayon d'évitage réduit.
Il faut pour cela disposer d'un second mouillage à l'arrière. On mouille d'abord le second mouillage assez long et même plus qui se termine par un cordage. On va le plus loin possible pour mouiller l'ancre avant puis on tire sur le mouillage arrière, comme pour s'embosser. Mais ! A la fin on porte l'amarre textile arrière sur la pointe avant. Quand tout est raidi on a un bateau qui évite peu.
Le textile du mouillage arrière est important car si le bateau tourne sur lui-même pendant longtemps (pas plus de deux semaines après ça devient très embrouillé) ça n'est pas trop difficile à débrouiller alors que c'est impossible avec une chaîne.
Inconvénient de ce type de mouillage, la place occupée est grande et parfois un autre se mouille par dessus ce qui n'est pas grave si on n'a pas un besoin urgent de partir.

20 fév. 2015
0

L'évitage est une donnée naturelle que l'on ne peut ...... éviter

Ceci étant entre juillet août il faut savoir composer avec les autres; donc on réduit la journée la longueur à 3 fois quand il fait beau (trois fois se calcule à hauteur de l'étrave)

La nuit, quand il y a du vent il faut mouiller de 6 à 10; l'avantage c'est que tous les bateaux tirent dans le sens du vent alors que par beau temps il font leur 360 °

Pour ma part, quand je m'installe, photo avec mon portable pour montrer que le plan d'eau est clean et après je fais une image radar et unr autre de ma position

Si un bateau vient me cogner je peux démontrer que j'étais là avant lui et que je n'ai pas dérapé ...;

Sinon va prouver quoi que ce soit !

20 fév. 2015
0

ce n'est pas evident ...

Pour ma part en fonction de la hauteur de la marée au moment de mouiller je me donne une hauteur d'eau pour mouiller .
Je fais donc un tour dans la zone ,pour voir les profondeurs au sondeur et les espaces entre les bateaux ainsi je repere l'endroit au mettre ma pioche .

En fonction de ce qui m'a dit la meteo et le sens du courant a venir j'essais de prevoir comment les bateaux vont eviter.

je mouille le plus souvent sur l'avant de quelqu'un . Comme je connais la profondeur avant de mouiller la longueur de la chaine necessaire est etalé sur le pont . Et au pif je fais en sorte qu'une fois mouillé et la chaine tendu (3 fois la profondeur maxi) l'arriere de mon bateau ce trouve bien sur l'avant de l'autre en fonction du sens d'evitage à venir

21 fév. 2015
0

je me suis mouillé sur l'avant des bateaux déjà là à Kérel l'été dernier. Un gars est venu me voir pour me prévenir que le vent venait juste de tourner et que j'étais en réalité mouillé sur les chaînes des ancres. Les bateaux avaient évité mais pas encore tiré sur leur chaîne. j'étais donc mouillé du mauvais côté. C'est une situation fréquente par beau temps quand le vent tourne l'après-midi

20 fév. 2015
0

3 fois la profondeur c'est limite en sécurité sauf par beau temps.

20 fév. 2015
3

"je mouille le plus souvent sur l'avant de quelqu'un"
Je pense que c'est une erreur, on ne sait jamais ce qu'a mouillé l'autre bateau et j'ai vu comme ça des gars qui venaient se mettre pile sur mon ancre.
Dans les mouillages encombrés je largue mon ancre sur l'arrière d'un bateau,souvent á le toucher, puis bien sûr je repars en arrière; comme ça je suis sûr que mon ancre ne sera pas sur la sienne et qu'à l'évitage on ne va pas se rencontrer.
L'avantage des petits bateaux c'est qu'au mouillage, pour peu qu'il soit encombré, sont plus en sécurité que les gros car comme il doivent s'adapter aux rayons d'évitage des autre, ils mouillent proportionellement plus long que les gros. (Ma phrase est un peu tordue je reconnais...).

21 fév. 2015
0

on peut voir le probleme autrement

si tu mouille sur l'arriere d'un bateau il y a de forte chance que tu te trouve egalement sur l'avant d'un autre a moins d'etre le dernier sur l'exterieur de la zone .

je dis sur "l'avant" pour que de tel sorte entre l'arriere de mon bateau une fois la chaine tendu et l'avant de mon voisin il y ait un espace

21 fév. 2015
0

Calypso, Bianca a raison: sur l'avant il est impossible de repérer la position des autres ancres: imagine que le bateau a 10 fois la longueur parce qu'il est là depuis 4 jours, tu t’assois sur sa chaîne

L'idéal serait d'oringuer systématiquement mais l'été on embête tout le monde

Pour mouiller il faut mouiller à hauteur du tableau arrière du dernier bateau ou latéralement, au strict minimum, de ta longueur de chaîne si tu as la place et si ton bateau est moins volage que celui d'à coté

en pratique l'été on se serre et on surveille ce qui interdit le rosé de midi à cause de la sieste

21 fév. 2015
0

je comprends bien

mais dans une zone ou il y a de nombreux bateaux dejà mouillé si tu mouille au milieu de la zone tu es forceement aussi sur l'avant de quelqu'un ...

mon explication est de dire que je m'arrange au tant que possible de laisser un espace entre l'arriere de mon bateau et l'avant du suivant dans le sens du vent/courant .Ce qui me preoccupe c'est celui qui est derriere moi ,moins celui qui est devant

c'est pas simple

21 fév. 201521 fév. 2015
0

Ce n'est pas toujours si facile que ça, de savoir où se trouve l'ancre des autres.

Exemple, un souvenir de croisière en arrivant à Collioure, au retour des Baléares.

..... et à 19 heures, nous arrivons à Collioure, où la baie est déjà bien encombrée.
Il nous faut maintenant trouver une place convenable pour mouiller, ce qui ne semble pas évident à première vue, car comme le vent est tombé, les bateaux sont dans tous les sens. Nous nous approchons d'un trou, à côté d'un Daïmio. Le propriétaire est debout dans le cockpit et contemple la baie.
Je suis à l'étrave, paré à mouiller, "Bonjour Monsieur, nous voulons mouiller à côté, est-ce que vous savez où est votre ancre ?" – "Bien sûr que je le sais !" dit-il en désignant vaguement l'étrave. " Pouvez-vous, s'il vous plait, me dire où ?" Sa réponse furieuse me laisse pantois: "Non cela ne vous regarde pas !".
Ça alors, on ne nous l'avait pas encore fait celle-là, dirait mon fils!. Nous en sommes quitte pour aller nous mettre un peu plus loin en laissant cet aimable marin à ses occupations....

Pour la fin de l'histoire, l'aimable marin en question a dû ensuite se déplacer, suite à l'arrivée d'un autre bateau, qui a pris moins de gants que nous.

21 fév. 2015
0

Bonjour,
A la question "comment determinez vous la longueur de chaine? ", le fichier rodeanch.xls ( sur l'excellente page alain.fraysse.free.fr[...]lfr.htm ) permet d'apporter une bonne base à ce calcul.
A adapter à votre bateau et aux circonstances.......

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (27)

L'eau de l'Aude là

mars 2021