Raymarine : Vent réel par GPS ou speedo ?

Bonjour à tous,
Sur mon Raymarine C80, le calcul du vent réel se fait à partir de la vitesse du bateau mesurée par le speedo. Hors celui-ci est très peu précis et souvent conicé. J'aimerais modifier le calcul en se basant sur la vitesse GPS, qui est aussi affichée sur le plotter. Est ce possible ?
Merci d'avance !

L'équipage
04 jan. 2013
04 jan. 2013
0

En y repensant aussi intéressé par ce genre d'info.

Le compas du pilote de mon dernier bateau de loc était HS impossible d'utiliser le pilote. J'ai cherché comment paramétré pour utiliser l'info du GPS mais je n'ai rien trouvé.
Je n'avais pas les doc :/

Je ne sais pas si on peu faire ce genre de paramétrage sur le matos Raymarine (utiliser une infos d'un autre capteur quand on a un truc en panne).

04 jan. 2013
0

euh.. normalement c'est un anémomètre qui donne la vitesse du vent.

j'avoue ne pas saisir le rapport entre le GPS et la vitesse du vent !

mais bon... je retarde certainement, la technique fait des progrès si rapides de nos jours ! :tesur:

04 jan. 201304 jan. 2013
0

Il parle du calcul du vent réel, tu dois avoir l'info vitesse pour que la central calcul.

04 jan. 2013
0

Oui mais pour le vent apparent, il faut la vitesse ET le vent réel dans le calcul, non ?

04 jan. 201304 jan. 2013
0

je vouais dire l'inverse !

2

Non
Il suffit pour obtenir le vent apparent de disposer d'un anémomètre.
Le vent apparent se mesure (puisqu'il est apparent...) le vent réel se calcule (puisqu'il est modifié, vu du bateau par sa vitesse)

04 jan. 2013
0

l'anémomètre donne la vitesse et direction de vent apparent
pour obtenir le vent réel il faut faire un calcul en utilisant la vitesse du bateau
par contre pour faire le bon calcul il faut utiliser le vitesse sur le fond et pas sur l'eau ...

bon dans la pratique je peux pas t'aider, désolé

04 jan. 2013
0

N'ayant pas de centrale de nav intégrée mais un système architecturé autour d'un multiplexeur et un PC, je m'étais aussi intéressé à cette question.

J'ai trouvé sur le net les formules ad'hoc (voir fichier attaché).

La girouette donnant la vitesse du vent apparent et son angle, le GPS donnant la vitesse sol (donc le vent relatif), il est donc assez facile par un petit programme sur le Pc de trouver une approximation assez exacte de la vitesse du vent réel et de son angle (en négligeant la dérive du bateau).

Par contre, pour intégrer ce calcul dans un Raymarine C80.... :lavache: :lavache: je n'en ai aucune idée !

04 jan. 201304 jan. 2013
0

Peut être en envoyant la trame "qui va bien" dans le réseau seatalk.

Descriptif de la trame, du protocole et de l'interface ici : www.thomasknauf.de[...]alk.htm

Sinon, envoyer les valeurs du true wind en NMEA dans un périphérique raymarine qui accepte les entrées NMEA, il se chargera de les traduire en seatalk.

04 jan. 201304 jan. 2013
0

Bonsoir,
l'info intéressante pour un voilier étant la vitesse et la direction du vent apparent, c'est la vitesse sur l'eau et non la vitesse sur le fond qui est utile pour ce calcul, c'est donc le speedo qui doit être utilisé. Le vent réel, on s'en fout plus ou moins, sauf sur le ponton.

04 jan. 2013
0

pour obtenir le vent réel, je ne pense pas

04 jan. 2013
0

désolé... j'ai laissé passer quelques commentaires pour tenter de comprendre.

mais pour un bateau immobile (au ponton par exemple) seule évidemment peut être donnée la vitesse du vent réel.

Et je ne vois vraiment pas (et toujours pas) le rapport avec le GPS !

sans anémomètre, point de salut. :tesur:

04 jan. 2013
0

Tu montes sur une moto à l'arrét un jour sans AUCUN VENT .
c'est le vent réel et tes cheveux pendent sur tes petites joues.
Tu démarre et monte à deux cents à l'heure, tes cheveux sont horizontaux derrière toi, c'est le vent apparent!
( Enfin aux USA car ici t'as le casque qui géne...)

04 jan. 201304 jan. 2013
0

La question est de savoir si on peut utiliser le GPS plutôt que le speedomètre pour le calcul donnant le vent réel.
Les valeurs données par le speedo ne peuvent donner un vent réel exact, ce que la vitesse GPS pourrait donner

0

il n'est pas dit "sans anémomètre" mais il est demandé comment corriger le vent apparent que donne l'anémomètre pour en tirer par le calcul le vent réel en utilisant le gps plutôt que le speedo

Dans le calcul intervient la vitesse du bateau, cettte vitesse peut-être donnée par le speedo ou par le gps (ce ne sera d'ailleurs pas la même s'il y a du courant)

je n'ai pas la réponse !

Hubert, de Cherbourg

04 jan. 2013
0

@hoolof

??? As-tu lu la question initiative de ce fil ???
drakkars désire une AUTRE solution que le speedo pour effectuer le calcul. Inutile donc de revenir là-dessus.

04 jan. 2013
0

@c'est Emma

A l'arrêt, vent réel et vent apparent se confondent. C'est évident, il n'y a rien à calculer.

En mouvement ça se complique, le vent apparent est la somme vectorielle du vent réel et du vent relatif (le vent de vitesse. La girouette/anémo fournissant les données du vent apparent, le vent relatif peut être "associé" à la vitesse du bateau qui est soit donnée par le speedo (vitesse eau) soit par le gps (vitesse sol). Si on néglige les dérives, ces 2 sources donnant un vent relatif peuvent donc être utilisées pour les calculs.

04 jan. 2013
0

C'est de plus en plus le GPS qui est utilisé pour le calcul du vent réel (surtout sur les bateau rapide) d'ou l'émergence des GPS HR ou HF. Pour ceux qui se pause la question, le calcul du vent réel est utilisé pour le pilote. Il y a 2 moyen de fonctionner en mode vent réel, ou vent apparent. on choisit un mode ou l'autre en fonction de l'angle par rapport au vent (au près par exemple on reste en apparent en général), des conditions météo et du bateau...

Sur du matos genre NKE on peu modifier la source de l'info pour ce calcul, mais de mémoire aussi les infos pour le compa etc ...

Modifier la source de l'info permet de palier a une défaillance de capteur par exemple.

la question est : est ce possible sur du matos Raymarine et si oui comment ;)

04 jan. 2013
0

Voilà, toute la question est là ! :pouce: :pouce:

04 jan. 201316 juin 2020
0

Le vent réel est généralement calculé par le pilote à partir du vent apparent et de la vitesse surface, ce qui est logique puisque le vent réel entraîne le déplacement du bateau sur la masse d'eau, non sur le fond au cas où la masse d'eau elle-même se déplace. Il faut donc un loch en état de marche.
Chaque fois que le mien est coincé (par les berniques), les indications de vent réel sont fantaisistes et le fonctionnement du pilote en mode vent plus que médiocre.
S'il y a d'autres moyens que le speedo pour mesurer la vitesse surface, c'est ok, sinon je ne vois pas comment on peut s'en passer.

04 jan. 2013
1

justement, avoir la vitesse fond est bien plus intéressant puisque le vent réel ne devrait pas changer avec le courant(!) et cette vitesse fond se trouve avec le GPS

04 jan. 201304 jan. 2013
0

@ Emma :
on est tous partis du postulat de base que drakkar possède un anémomètre-girouette
c'est en effet le minimum pour avoir le vent apparent sur la centrale
ensuite il a un calculateur qui lui donne le vent réel qui ce calcul à partir du vent apparent + de la vitesse du bateau
pour le moment son calculateur utilise la vitesse sur l'eau (via le speedo), il veut utiliser à la place la vitesse fond (via le GPS qui est déjà branché sur sa centrale)

@ schrubb :
imaginons que tu avance au moteur face à un vent de 5 nds
face à un courant de 5 nds
à une vitesse de 5 nds surface (donc 0 nds fond)
le calcul du vent réel via le speedo va te dire 0 nds
le calcul du vent réel via le GPS va te donner 5 nds dans le nez
c'est un cas extrême mais ça explique ma vision du vent réel (maintenant, cf plus bas, il semble y avoir un terme pour le "vent fond" et un autre pour le "vent réel" ??)

@ drakkar :
en survolant les doc de raymarine (sur leur site, mais j'ai pas trouvé d'infos pour répondre à la question, il faudrait leur envoyer un mail ... à moins que, voir plus loin ...) j'ai vu apparaitre les termes :
true wind et ground wind (ainsi que VMG wind) ?
je connais pas ces termes, mais du coup j'ai une suposition

demander d'afficher le ground wind à la place du true wind
en espérant que true wind utilise le speedo pour le calcul
et que le ground wind utilise le GPS pour le calcul

04 jan. 2013
0

l'idée semble bonne en effet. Il faudrait que je regarde ça demain

04 jan. 2013
0

La réponse m'intéresse aussi ayant du ST60 à bord.
Merci

04 jan. 2013
0

Amha, le Ground Wind est le vent réel dont la direction est exprimée en azimuth (donc par rapport au nord magnétique).
Le true Wind est aussi le vent réel mais dont la direction est exprimée en gisement (donc par rapport à la ligne de foi du bateau, ou plus simplement son axe longitudinal).

Suis donc pas sûr que la substitution que tu proposes puisse aider... A voir donc

04 jan. 2013
0

Tout à fait d'accord avec Nemo, le GW s'obtient en ajoutant (algébriquement) le vent réel et le cap. D'autre part, j'ai eu cet été le même problème (panne de speedo); j'ai pas mal potassé les manuels (j'avais le temps, entre Sardaigne et Grande Motte) mais je n'ai pas réussi à utiliser le GPS à la place du speedo.

04 jan. 2013
0

True wind, ground wind, vent réel ,vent irréel, tous ça c'est un sac de noeuds ! ;-)

05 jan. 2013
0

Il faut donc savoir faire les noeuds....

04 jan. 2013
0

j'y avais pas pensé mais ça semble correspondre en effet
on en revient au point de départ
donc envoyer un mail à raymarine ...

04 jan. 201304 jan. 2013
0

@rb1 : ce calcul n'est pas valable si on avance au moteur, puisque dans ce cas ce n'est pas le vent qui est responsable de l'avance du bateau sur l'eau. Au moteur, les indications de vent réel sont fausses mais à nos vitesses l'erreur reste peu visible, à 5 nœuds près ça se remarque peu.
Je maintiens (amicalement!) que c'est la vitesse surface et le vent apparent qui servent de base au calcul du vent réel "pour un voilier". Ce n'est pas pour rien que les paramétrages de base des pilotes commencent par faire préciser "voilier" ou "motor-boat".
Cela dit, il reste toujours une marge d'erreur, selon l'étalonnage du speedo, celui de l'anémomètre, la temporisation des deux et celle du calculateur... sans compter les turbulences des vagues et l'âge du capitaine ! :tesur: :oups: :blabla:

05 jan. 2013
3

si tu veux on reprend le calcul à la voile, cette fois vent dans le cul
5 nds vent dans le cul
5 nds de courant dans le nez
5 nds de vitesse surface
0 nds de vitesse fond

vent réel via speedo 10 nds dans le cul
vent réel via GPS 5 nds dans le cul

le quel correspond au vent donné par une station météo au même endroit et qui bouge pas ?

je comprend que les centrale on historiquement utilisé la vitesse qui était mesuré et mesurable (avant la démocratisation du GPS)
et que le résultat en condition habituelle n'est pas trop éloigné du vrai vent réel
le résultat est même plus intéressant dans certains cas vu qu'il correspond au vent du bateau soumis à la dérive du courant, sans avoir à reprendre le courant
mais le terme me parait biaisé (il faudrait employer "vent réel surface" et "vent réel fond" ou un truc du genre pour que je soit pleinement satisfait)
et on sait que les marins sont pointilleux sur les termes (on en est la preuve :mdr: )

04 jan. 2013
4

@Shrubb

???? oulàlàààà...
Que ce soit au moteur, à la voile ou en pédalo, les notions de vent réel ou apparent sont identiquement les mêmes !

04 jan. 2013
0

Dieu, 17 posts pour une question fort simple, ma foi. Je n'ose imaginer ces 17 intervenants sur le même bateau...

Néanmoins, cette question me parait fort pertinente y compris dans les zones sans courant au vu des informations fantaisistes données en général par nos antiques roues à aube. Et c'est fort étonnant que personne n'y ait jamais songé avant. Félicitations à l'auteur du fil.

CaptainRV

:litjournal:

04 jan. 201316 juin 2020
0

Je sais que sur mes st60+ on peut voir le vent réel et le vent apparent en appuyant sur la touche "display". Quand il y a une merdouille dans le loch, ça marche plus quand le ST70 n'est pas branché. Mais l'ipad qui reçoit les infos de vitesse également par le GPS, continue de donner les bonnes infos. J'avoue que je ne regarde plus le C70 et que je ne garde celui-ci que que pour le Radar; Il faudrait voir si la formule de calcul de Raymarine utilise la vitesse fond en l'absence de vitesse sur l'eau. Je penses que cela doit être le cas. en effet les ST60+ retrouve les deux valeurs de vents lorsque l'on branche le C70

04 jan. 2013
0

La réponse est non. Quand le loch est débranché, le Raymarine donne en vitesse et direction le vent réel égale vent apparent.

Le contraire serait d'ailleurs surprenant, la centrale n'étant pas branchée sur le GPS du bord.

CaptainRV

04 jan. 2013
0

S'il y a un traceur qui recoit la vitesse du GPS la phrase VTG (vitesse sur le fond) circule dans Seatalk et permet le calcul.

04 jan. 2013
0

@Lady Jane
Avoir les phrases qui vont bien est un minimum indispensable, mais ça ne garantit en rien la possibilité d'obtenir le résultat escompté.
Si le concepteur logiciel du système n'a pas prévu d'offrir un configurateur permettant à l'utilisateur de choisir les "inputs" aux calculs, on est gros jean comme devant: ça ne marchera pas.
C'est tout le problème de ces systèmes fermés, on est totalement dépendant du constructeur. Mais ceci est un autre débat...

05 jan. 2013
0

Je voulais dire que quand le traceur C70 (relié au GPS) est branché, il a tous les éléments pour faire le calcul. (ce qui semble le cas)

05 jan. 201305 jan. 2013
3

Ne serait-il pas plus simple de régler le problème du speedo?

06 jan. 201306 jan. 2013
0

en effet Papy ça semble évident!
pourquoi faire simple quand on peut se la jouer compliqué et à la limite de l'absurde.

05 jan. 201305 jan. 2013
1

Juste une question :
a quoi cela sert-il de connaitre les paramètres du vent réel ?

La direction du vent réel est sans aucune importance pour le réglage des voiles qui n'est tributaire que du vent apparent et la vitesse du vent réel peut s'évaluer à l'arbalète coudée en fonction de son allure, la valeur de l'erreur commise étant du même ordre que celle des variations de mesure de l'anémomètre.

En ce qui concerne le pilote, je vois mal l'intérêt de l'asservir au vent réel.

Ca fait maintenant deux ans que je n'ai plus de loch et donc plus de calcul du vent réel et je dois dire que ça ne m('a pas manqué une seconde.

05 jan. 2013
0

J'aime bien l'avoir!

Il peut confirmer la force réelle du vent qu'on estime.
Il peut confirmer qu'on tourne au bon angle, au près comme au portant
J'ai vu nombre de gens à bord se trouver tout content à 60° du vent avançant comme des bêtes et se croyant au près, le vent apparent ayant toujours le même angle....Le VMG n'était pas vraiment celui que je souhaitais.

05 jan. 201305 jan. 2013
0

oui, avec un peu d'expérience du multi, on le fait. Mais sans cette expérience, bien des régatiers compétents sur mono de passage à bord, m'ont appris en les observant, que cette indication était bien utile

06 jan. 2013
1

J'ai dû mal m'exprimer.

Pour gagner au mieux dans le vent, si on se contente de garder le vent apparent, comme tu le sais, sur certains bateaux un peu rapide, on peut se retrouver assez loin du près, pourtant fort satisfait car la vitesse devient bien sympathique.
Il faut donc en permanence, veiller à rester près du vent ....réel! Le cap, donne une indication, mais n'aide pas beaucoup lorsque le vent varie en direction.

05 jan. 201305 jan. 2013
0

Pour l'angle de virement comme pour le VMG, tu peux le pifomètrer avec le cap.

06 jan. 201306 jan. 2013
0

Les régatiers, je ne sais pas, mais, en ce qui me concerne, lorsque je relève 100° sur mon compas de part et d'autre d'un virement de bord, je déduis, fin mathématicien, que je fais des bords à 50° du vent réel.

Ceci dit, je ne suis pas sportif : ça laisse du temps pour réfléchir...

06 jan. 201306 jan. 2013
0

Une fois reformulé : ok.

05 jan. 2013
0

Vent arrière, pas de vent apparent.......qu'est-ce qui nous attend quand on va virer ?

0

Et bien le vent apparent plus la vitesse du bateau, deux fois si on remonte au près.

C'est pas bac +12

05 jan. 2013
0

sur tous les sytemes, normalement le calcul du vent reel se fait sur la vitesse surface donc loch.
Chez NKE on peut moyennant manip compliquee passer sur la vitesse GPS

05 jan. 2013
0

@nemo1
Tout à fait d'accord avec toi, connaitre le vent réel est vraiment accessoire.
Il n'empêche que la question de drakkars est très intéressante et que l'estimation de ce vent est loin d'être triviale.

05 jan. 201305 jan. 2013
0

Pas d'accord avec toi :
l'estimation est assez simple avec du bon sens.
C'est le calcul qui est loin d'être trivial.

05 jan. 2013
0

Me suis un peu mal exprimé, je reformule:

Oui l'estimation au pifomètre est pour moi suffisante, mais un calcul avec une assez bonne précision ET A TOUTES LES ALLURES est nettement plus compliqué. Le cas du vent arrière étant bien sûr l' exception.

Est-ce plus clair comme ça ?

:mdr:

05 jan. 2013
0

c'est fou de polemiquer sur un petit calcul de base appris aux enfants dans les ecoles de voile sur optimist.
on va revenir à l'echelle de pilote qui monte et qui descend suivant le coef de marée .
evidement qu'avec un cap et une route gps ce sera plus juste
courant ou pas bien sur pas avec un anémometre à main.
c'est le probleme des multicoques rapides qui vont plus vite que le vent ,quand ils decrochent ils s'arrettent et il faut deborder et relancer la machine .
alain
:reflechi:

0

" il faut deborder et relancer la machine "

allez ! un petit coup de pinaillerie : on déborde un quai ou un obstacle et on choque une voile

Hubert, de Cherbourg

05 jan. 2013
1

Je n'y vois pas polémique, juste un échange d'idée sur une question intéressante.

En tout cas, lorsque j'étais enfant en école de voile sur optimiste, je suis heureux de ne pas avoir été obligé d'apprendre ce "petit calcul de base" faisant intervenir des racines carrées, cosinus et arc tengeante... tout ça à 10 ans... pfiouuuu !!! :reflechi: :reflechi: :reflechi:

05 jan. 2013
0

Une petite remarque: pour le calcul des polaires, il est impératif d'obtenir le vent réel, car c'est l'angle de la ligne de foi avec celui-ci qui détermine le vecteur porteur de la vitesse...

05 jan. 2013
0

juste un rectangle avec une diagonale
alain effectivement border et déborder c'est border et choquer mais moi ça me choque pas
alain

05 jan. 2013
0

Les gars, vous oubliez le principal :
1- Le vent apparents est celui qui permet de régler les voiles quand on a choisi un cap.
2- le vent réèl n'est JAMAIS utilisé pour sa direction, mais pour sa force, sa vitesse.
3- le vent réèl doit donc tenir compte de la vitesse surface, car c'est celle la, en tenant compte du courant, qui permet d'estimer la force du vent réèl.
4- c'est quand il y a une trop grand différence entre le vent réél et le vent apparent, en cap et en courant qu'on estime la présence gênante du courant.
5- ce n'est, en fait, qu'un élément supplémentaire pour mieux connaitre ce qu'on observe - vague, gite, barre, ect

05 jan. 2013
0

"3- le vent réèl doit donc tenir compte de la vitesse surface, car c'est celle la, en tenant compte du courant, qui permet d'estimer la force du vent réèl."
Le GPS te donnera justement ça, bien mieux que ton speedo et ton appréciation du courant

05 jan. 2013
0

L'anémomètre est inévitable!

Par contre la question est d'utiliser la vitesse surface fournie par le speedo ou la vitesse fond donnée par le GPS

05 jan. 2013
0

Le meilleur outil pour faire ça, c'est quand meme un anémomètre, non?
d'où ma remarque sur la force du vent...

0

"le vent réèl n'est JAMAIS utilisé pour sa direction"

mais si ! en zone de fort courant avec un vent un peu faible, il faut connaître le vent réel pour imaginer la direction du vent apparent après un virement de bord

Hubert, de Cherbourg

05 jan. 201305 jan. 2013
0

Si le GPS pouvait te donner ta vitesse surface, ça se saurait, et je ne vois pas pourquoi on investirait dans un speedo... faut quand même pas dire n'importe quoi.

05 jan. 2013
0

Pour le moment, je ne vois qu'une seule réponse utilisable, celle de Nemo1.
Faire un petit logiciel qui calcule le vent réel avec SOG et qui envoie la trame NMEA qui va bien dans le reseau seatalk.
C'est une trame propriétaire, c'est faisable, mais plus compliqué qu'une trame ordinaire.
Si besoin je peux aider, pour le calcul et pour fabriquer la trame ( calcul du checksum ).

C'est le vent réel qui donne la force du vent en Beaufort .

05 jan. 2013
0

@tiersp
Bien sûr que c'est une bonne solution, avec un "petit logiciel" bien torché on peut faire beaucoup de choses. Mais tu le mets où ton petit logiciel ?
Lorsque, tel drakkars, on est équipé d'un beau Raymarine C80 tout intégré, on a rarement un PC de nav dispo à raccorder sur le bidule. Ca fait double emploi. Me trompe-je ?

05 jan. 2013
0

Houla la ! J'étais loin d'imaginer autant de post sur cette question, qui m'a d'ailleurs valu les félicitations de Catapleiades, que je remercie au passage !
Certains ne semblent pas avoir compris la question, normal, je ne l'aurais pas moi même comprise il y a deux ans !
La bonne question ( qui a été posée dailleurs ) c'est pourquoi connaitre le vent réel ? C'est vrai je m'en passe souvent quand je sors sans mon loch speedo que j'enlève pour éviter les concrêtions..
Mais j'aime bien savoir, comme ça, et aussi pour éviter de me faire surprendre à l'empannage, ou pour connaitre mes polaires de vitesse, car les logiciels de routage semblent utiliser le TWS ainsi que le TWA. etc etc...
Quant à la querelle sur la vitesse surface et la vitesse fond, j'avoue être plutôt du coté de ceux qui veulent la vitesse fond, car le vent réel n'a que faire des courants, amha..
Merci en tous cas aux contributeurs, je vois que ce n'est pas évident, alors que je pensais que les concepteurs avaient prévu cette possibilité. Je vais donc de ce pas contacter Raymarine...ou potasser les notices ( qui sont sur le bateau :-) )
@nemo1370 : triple emploi même car j'ai en plus une tablette avec Navionics, ce qui m'a été utlile de nuit quand mon gps ( Raymarine...) est tombé en panne...

05 jan. 2013
0

Je suis aussi en Raymarine avec un GPS sur le traceur et un speedo souvent fantaisiste. Je partage l'opinion de certains que le vent réel devrait être calculé à partir de la vitesse fond (GPS) et non de la vitesse surface (speedo).
Je suis intéressé par le calcul du vent réel.
Une possibilité : introduire dans le circuit un bidule électronique (speedo virtuel ?) qui reprendrait la trame vitesse GPS et la ré-emettrait en trame vitesse surface ? (je précise que je ne sais pas faire...) :goodbye:

05 jan. 201305 jan. 2013
0

Certains multiplexeur savent faire ça. Sur l'iMux c'est possible mais c'est assez ésotérique.......
brookhouseonline.com[...]ion.htm
Je m'en suis servi pour éliminer des phrases parasites (GPS converti en SeatAlk par le C70), pas évident.

05 jan. 2013
0

La spécialité des GPS RayMarine...sans aucune méchanceté juste un constat. J'ai remplacé par un Geonav depuis RAS

05 jan. 2013
0

@Lady Jane : j'ai du changer mon antenne gps Raymarine : 583 € avec le cablage...je l'ai fait faire, la prochaine fois je ferai moi meme !
Au Nautic, je suis allé voir Raymarine : le technicien m'a demandé si j'avais vérifié la pile, qui coute 10 € a changer tous les deux ou trois ans ( le mien avait trois ans). Le concessionaire s'était bien gardé de m'en parler ! :-(

05 jan. 2013
0

c'est bien connu raymarine s'etallone sur le cours de l'or ,
une antenne gps active de bonne quelité doit couter dans les 100€
sans chercher bien loin avec sortie nmea et alim 12V
alain

05 jan. 201305 jan. 2013
0

@alexthecoolman : si tu n'as plus de compas, mais seulement leGPS, tu peux commander le pilote en mode "Track" avec un waypoint.
Ou bien aussi en mode "Wind", angle constant par rapport au vent apparent.
Ceci avec un Raymarine.
Ce message devrait apparaître à côté de celui d'alex, je ne comprends pas pourqoi il est ici.

05 jan. 201305 jan. 2013
0

Arf ... tain j'avais pas pensé au way point ... je les utilises jamais.
enfin j'en met un a perpet mais je ne l'utilise jamais pour le pilote.
Me sent un peu con la pour le coup :p

Pour le mode vent c'était du ST70 et je n'ai presque jamais vu un anémo en ST70 fonctionner correctement et évidement là il était HS :/

Mais bon si on a moyen d'avoir l'info GPS je suis intéressé aussi par ce que tout était décalé, donc overlay radar en vrac aussi.

Le prochain coup je penserai au way point, je ne navigue pas asser pour ne plus du tout avoir envie de barrer, mais pour la nav au moteur ou se mettre à l’abri quand on prend un grain c'est quand même pratique le pilote :p

merci ^^

05 jan. 2013
0

Pour ceux qui ont un PC à bord et un traceur RAYMARINE, il y a NAVmonpc qui donne le vent réel (force et direction) avec une connexion NMEA bien sur!

06 jan. 201306 jan. 2013
1

Bon... Soyons pragmatico-mathématiques.
Il n'y a qu'un seul vent réel, appelé Wr (je mets W pour ne pas confondre avec la vitesse...)
Ce vent réel est la source de deux vents apparents selon la vitesse (surface ou fond) considérée, chacun de ces vents étant vectoriellement égal à la somme du vent réel et du vent créé par la vitesse. Mais il y a deux vitesses: la vitesse sur la surface Vs et la vitesse sur le fond Vf, qui sont liées par la relation vectorielle Vf=Vs+C, où C est le vecteur courant. Comme le vent généré par la vitesse est égal à l'opposé de cette vitesse, on a donc Wf=Ws-C.

Les deux vents apparents sont donc celui obtenu en considérant la vitesse-fond, que j'appelerai le vent apparent sur le fond (Wa/f) et le vent apparent sur la surface (Wa/s), obtenu en prenant en compte la vitesse surface.

Le vent apparent sur le fond Wa/f est égal à la somme géométrique du vent réel et du vent créé par la vitesse sur le fond: Wa/f=Wr+Wf; une application identique pour le vent surface donne Wa/s=Wr+Ws.
Finalement on aboutit à Wa/f=Wr+(Ws-C)=Wa/s-C.
Donc la différence (toujours vectorielle) entre ces deux vents est égale (au signe près) au courant.

Je ne sais pas si ça va faire avancer le schmilblick...

06 jan. 2013
0

ça c'est une réponse argumentée! :bravo: :pouce:

06 jan. 2013
0

Quand on fait du près, la seule donnée qui nous importe finalement est le VMG, tous les autres types de vent, apparent, vitesse surface ou fond, réel, ne sont que des composantes pour obtenir le meilleur VMG.

A ceci près que ledit VMG ne prend pas en compte la dérive...

Au plaisir de vous lire.

CaptainRV :scie:

2

Reformulation :
"Quand on fait du près POUR ALLER QUELQUE PART, la seule donnée qui nous importe finalement est le VMG"

06 jan. 2013
0

Incroyable.

Nombreuses sont les interventions ici qui indiquent qu'il y a beaucoup de savant mathématiciens... mais qui ne savent rien de la voile.

Il faudrait réfléchir, relire et vérifier avant d'affirmer quelque chose sur un sujet dont on ne sait strictement rien. Surtout sur quelque chose d'aussi fondamental à la voile que le vent vrai versus le vent apparent.

06 jan. 2013
1

on n'a pas vu ton explication encore.....Puisque tu peux juger l'incompétence des intervenants ici, tu dois sans doute être en mesure d'éclaircir ces pauvres ignorants!

Merci d'avance

:blabla:

06 jan. 2013
0

Je m'intéresse en effet à la réponse à la question initiale, ce qui ne m'empêche pas de m'intéresser aux questions parallèles et liées qu'elle soulève. Ces légères diversions permettent de faire vivre ce fil, en attendant le génie qui aura la réponse
On peu noter que quelques tentatives de réponse sur le Ray marine ont cependant été produites.

06 jan. 2013
1

La question au début du fil était

"Sur mon Raymarine C80, le calcul du vent réel se fait à partir de la vitesse du bateau mesurée par le speedo. Hors celui-ci est très peu précis et souvent conicé. J'aimerais modifier le calcul en se basant sur la vitesse GPS, qui est aussi affichée sur le plotter. Est ce possible ?
Merci d'avance !"

Personne n'a répondu à cette question, dont j'ignore la réponse et dont la réponse m'intéresse un peu. D'ailleurs, je me pose la même question par rapport au pilote SPX 5 de Raymarine. Parfois, le speedo de mon voilier est encrassé et je voudrais pouvoir me servir de la vitesse GPS plutôt que la vitesse speedo.

Au lieu de répondre à la question ou de se taire, on a des réponses genre "Oui mais pour le vent apparent, il faut la vitesse ET le vent réel dans le calcul, non ?". Ben non. Il n'y a pas d'instrument à vent tout seul qui donne le vent réel, sauf sur un point fixe, comme à quai.

Par contre, j'ai vu que tu partages mon intérêt, Clarivoile, sur la question de fond.

06 jan. 2013
0

@Salangane,
Je ne suis pas un matheux, mais pour moi, il n'y a qu'UN vent apparent, celui donné par l'anémo. is n't it ?

06 jan. 2013
06 jan. 2013
2

Il y a trois types de mathématiciens : ceux qui savent calculer et ceux qui ne le savent pas.

06 jan. 201306 jan. 2013
2

ben woui... c'est ce que j'ai essayé de dire dès le début du fil, avant d'être noyé par les autres commentaires ! :mdr:

Ceci étant, je tiens à féliciter certains intervenants pour la subtilité dont ils ont fait preuve dans l'art de sodomiser les diptères.. :bravo:

06 jan. 2013
0

Eh non... pour un même vent réel, il y a autant de vents apparents que d'observateurs, en supposant que chacun d'entre-eux soit animé d'un mouvement différent de celui des autres! Le bateau qui est soumis à un courant n'a pas le même vent apparent que celui qui n'est soumis à aucun courant (toutes les autres données égales par ailleurs...)

06 jan. 2013
3

je trouve que pour des navigateurs dans le vent vous brassez breaucoup d'air .....................................
alain

06 jan. 2013
0

Pour en revenir à Raymarine (et comme je l'ai précisé plus haut...) J'ai eu le même problème cet été, avec pas mal de temps pour potasser la doc technique et faire des essais. Absolument impossible de faire prendre en charge la route-fond au lieu de la route-surface. Pourtant, l'existence de la flèche "jaune" (intitulée dérive) sur le traceur E80 m'avait fait penser que c'était abordable... et bien non! cette "dérive" est en fait le composé de la véritable dérive et de la modification due aux courants. Donc différence entre la route-surface et le cap vrai.
Conclusion: il ne m'apparaît pas possible, par des manipulations "simples" d'introduire les données GPS dans la centrale de nav Raymarine.

06 jan. 2013
0

je reposte mon post pour repondre a la question initiale....

sur tous les sytemes, normalement le calcul du vent reel se fait sur la vitesse surface donc loch.
Chez NKE on peut moyennant manip compliquee passer sur la vitesse GPS.

Par contre sur n'importe quel logiciel branché sur une centrale électronique, on peut afficher le vent réel CALCULE par le logiciel.

Interet du vent réel :

  • c'est le vent que l'on ressentirais si on était immobile.
  • si beaucoup de courant on peut avoir un vent apparent de 40°, avec deux bords opposés de 115° au lieu des 80° théoriques. D'où l'intérêt de la direction du vent réel.
  • Au portant sous spi, on peut se faire surprendre avec 18kts de vent apparent mais cumulés avec la vitesse surface genre 9kts, ça nous emmène à 18 + (presque 9 car pas tout à fait à 180° du vent) donc on se retrouve à environ - de 27kts de vent réel. Maintenant, si nous avions 3,5 kts de courant pile au fesses on arrive à un peu moins de 30.5kts de vent réel. Alors que nous tranquille sur le bateau, on observe un vent de 18kts, donc, imaginez lorsque que vous affalez votre spi pour repartir au près.....
06 jan. 2013
0

J'avais du Navman sur mon ancien bateau et il était possible de choisir soit la vitesse GPS (option Gr comme ground) soit la vitesse par rapport à l'eau (speedo, option Bo comme boat).
Bref certains instruments le proposent.

06 jan. 2013
0

Pffff.......du vent tout çà !

06 jan. 2013
1

Merci Salangane2 d'avoir (presque?) réussi à imposer la notion selon laquelle le vent vrai se calcule en règle à partir de la vitesse surface (avec toutes les approximations qu'on a vues).
L'intérêt du vent vrai, qui n'est pas le sujet du fil mais on ne peut y échapper : dekers a tout dit. J'ajoute que, dans mon apprentissage actuel du catamaran, cet animal crée beaucoup de vent apparent et qu'on ne sent rien, notamment au portant qui est l'allure préférentielle des catas.
L'estimation du vent vrai devient là très très faussée, or c'est au vent vrai qu'on doit être attentif vis-à-vis de la toile à porter et du risque d'empannage. C'est clairement exposé dans la notice de mon pilote Raymarine SPX30 sur la référence à choisir en mode vent : au près vent apparent, au portant vent vrai.
A l'usage, cela s'impose de soi-même.

06 jan. 2013
0

sur un certain forum anglophone quelqu'un se posait la question de la signification du "ground wind" sur ses instruments raymarine
la réponse semble correspondre à mon intuition précédente :
forums.sailinganarchy.com[...]dex.php

la solution au sujet devrait donc bien être d'afficher le "ground wind" en lieu et place du "true wind"
quelqu'un pour vérifier ?

06 jan. 2013
0

C'est clair et conforme à ce qu'on avait dit plus haut sur l'intérêt du vent réellement vrai trouvé à partir des indications du GPS et nommé Groundwind

06 jan. 2013
0

au niveau de la sémantique le "true wind" me perturbe (vu que j'ai toujours appelé le "ground wind" vent vrai et que je n'avais jamais réfléchis à ce "true wind")
au niveau de l'intérêt les 2 ont leur raisons d'être et finalement le "true wind" est plus intéressant que je ne le pensait

le ground correspond bien aux données météo, à une recherche de mouillage ou à une zone à courant variable comme un chenal (c'est plus simple de partir du ground et de prendre en compte ensuite le courant que l'on va rencontrer que du true et de prendre en compte les variation de courant)

par contre le true correspond bien aux conditions réels que rencontre le bateau
si le bateau dérive il est soumis au true et pas au ground
de même les perfs sont lié au true wind vu que le bateau dérive avec le courant
pour reprendre mes exemple, vent au sud 5 nds, courant au sud 5 nds, true wind = 0 et le bateau va être emporté par le courant et ne sera pas manœuvrant

06 jan. 2013
0

Bien, mais sans vouloir trop chipoter, un vent vient de quelque part, du nord dans ton exemple si j'ai bien compris, et un courant porte au..., au sud dans ton exemple.

C'est bien ça ?

CaptainRV

07 jan. 2013
0

c'est bien ce que j'ai voulu dire

07 jan. 2013
1

La question qui est posée en tête de fil n'en est pas une : le bateau ne se sert absolument pas du speedo pour calculer le vent vrai : le speedo donne une vitesse surface ou vitesse dans l'eau, qui est tributaire de mains facteurs.

raisonnons : le capteur girouette donne le vent apparent que ressent le bateau (angle relatif et vitesse); c'est certain puisqu'il ne peut rien ressentir d'autre.

le GPS donne un cap et une vitesse du bateau sur le fond ; la computation des deux signaux donne le vent vrai (angle relatif et vitesse réelle du vent) : il suffit de reporter le gisement du vent sur le compas pour déterminer son origine en cap vrai (magnétique ou réel)

Les instruments WIND Raymarine ont d'ailleurs une touche TRUE (vent vrai) <> APP (vent apparent)

un détail : l'asservissement d'un PA au vent (angle constant) se fait uniquement sur le vent apparent ; votre bateau change de cap quand le vent tourne ; au contraire des autres asservissements à un cap , ou à une route vers un Waypoint ; dans ce dernier cas le PA suit une route fond, en corrigeant au besoin la dérive automatiquement.

07 jan. 2013
0

Daniel, on entend bien ce que tu dis.

Néanmoins, si tu as une centrale de nav Raymarine sur ton bateau, je te propose de regarder de près les branchements et les instruments qui y sont raccordés.

Dans l'immense majorité des cas, le loch speedo est raccordé à la centrale, pas le GPS. Vas voir du côté de ton afficheur, il y a 5 fils qui viennent de ta sonde et 3 qui repartent vers la centrale.
Et à quoi serviraient donc les infos venues du loch côté centrale de nav ? Qu'en fait le calculateur ?

D'ailleurs, il est facile de faire l'expérience à contrario, éteins ton GPS et vas voir ce qui se passe du côté du vent vrai affiché. Aucun changement, que le GPS soit allumé ou pas.

Et rien à voir avec le fonctionnement du PA...

A moins que je n'ai pas compris le sens de ton intervention.

CaptainRV

07 jan. 2013
0

le calcul du vent réel se fait à partir de la vitesse du bateau mesurée par le speedo. Hors celui-ci est très peu précis et souvent conicé. J'aimerais modifier le calcul en se basant sur la vitesse GPS, . Est ce possible ?

pour résumer ce fil....ou pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer

  • le plus simple serait de nettoyer régulièrement le speedo.

...pour ma part mon voilier est tellement rapide que mes voiles sont toujours bordées comme au prés puisque le vent réel devient négligeable. (boutade !!)

07 jan. 2013
0

@Daniel louis : comme dit plus haut j'enlève mon speedo assez souvent pour ne pas avoir a le gratter régulièrement. Lorsque je navigue sans ce speedo, la vitesse du vent donnée par mon répartiteur est la même que j'appuie ou non sur TRUE ou APP. D'où la question initiale !
Je pense que raymarine détient la réponse, et peut être que RB1 a raison, mais je suis trop loin du bateau pour tester...

07 jan. 2013
0

Les réponses sont plus haut...
Les logiciels de nav peuvent calculer un vent réel à partir du vent apparent et de la vitesse fond (GPS), du moins c'est ce qu'il me semble avec ScanNav.
Mais si elle ne tient pas compte de la vitesse surface, cette vitesse de vent "vrai" est faussée car ne tenant compte ni de la dérive, ni du courant. Dans la plupart des cas ça ne doit pas être très gênant à quelques nœuds près.

07 jan. 201307 jan. 2013
0

J'avais mis her un "post" qui a disparu (erreur de ma part, je pense).
Sur le Raymarine, le "ground wind" est mathématiquement égal à la somme du "true wind" et du cap (vrai). En fait, le "true wind" est le gisement du vent vrai, et le ground wind sa direction. Le GW n'est malheureusement le vent réel déduit de l'anémo (bien sûr) et du GPS.

Quant à ScanNav, c'est plus complexe car il donne deux vents réels!
En premier, il est défini une vitesse apparente, qui est la vitesse surface "corrigée" de la dérive par une rotation d'angle égal à la dérive.
Le "vent surface"est obtenu en sommant (vectoriellement) le vent apparent et la vitesse apparente; si la dérive est nulle, la vitesse apparente est égale à la vitesse-surface, et le vent surface est identique au vent réel.
Le "vent vrai" ou "vent réel" est égal à la somme (toujours géométrique) du vent apparent et (accrochez-vous!) de la fraction Vf/Vs de la vitesse apparente... où Vs et Vf sont les modules de la vitesse surface et de la vitesse fond.
Ouf...

PS L'aspirine est recommandée!!! ainsi que la vaseline pour les diptères...

07 jan. 2013
0

ton post n'a pas disparu
il est en réponse à ma première supposition :
"
Tout à fait d'accord avec Nemo, le GW s'obtient en ajoutant (algébriquement) le vent réel et le cap. D'autre part, j'ai eu cet été le même problème (panne de speedo); j'ai pas mal potassé les manuels (j'avais le temps, entre Sardaigne et Grande Motte) mais je n'ai pas réussi à utiliser le GPS à la place du speedo.
"
c'est moi qui l'avais oublié quand je suis tombé sur le forum d'anarchy

07 jan. 2013
0

Bah non ! si tu utilises la vitesse fond, justement, elle tient compte du courant et de la dérive.

07 jan. 2013
1

"C'est des gars quant ils ont fini leur réponse on ne sait plus la question qu'on a posé" Coluche

07 jan. 201307 jan. 2013
1

autre solution qui coute pas un rond et qui évite la masturbation des neurones :

  • pour la direction du vent : les penons

  • pour sa force : écouter ce que le bateau essaye de vous dire ! Si la gite augmente au-dela du raisonnable et que la barre devient dure, c'est qu'il est temps de réduire !!

:heu:

07 jan. 201307 jan. 2013
1

Et moi, je te conseillerais d'acheter le Cours de Glénans et de lire la demande d'origine avant de te prononcer sur les sujets que tu ne connais pas.

07 jan. 2013
0

MP :mdr:

07 jan. 2013
1

OUI : on peut compléter par : "quand les mouettes ont pied, il est temps de virer"

merci, avec ça, on a beaucoup appris !

08 jan. 2013
0

heu, c'est quoi une gite raisonable sur un cata de 41pieds svp?

bref, pour abonder dans les remarques pertinentes dites plus haut, de l'intérêt du vent réel en cata...

et j'ai le meme problème avec mon Raymarine ST60, car j'ai voulu brancher input NMEA d'un speedo d'une autre marque, et ca a marché quelque temps avant que tout tombe en panne !

j'aimerai bien aussi pouvoir connecter autre chose que le speedo sur le calculateur, afin d'avoir une meilleure estimation du vent vrai que mon pifomètre pour estimer la force et direction, à partir du vent apparent et de ma vitesse.
par exemple: mon GPS indique 13 noeuds, l'anémo indique 18 noeuds de vent apparent au près (40°). j'en déduis que le vent réel est plus ou moins 10 noeuds au travers (90°)...

bon vent (réel)

07 jan. 2013
0

tout est en effet expliqué plus haut.
Il faut la vitesse du bateau (vitesse surface donnée par le speedo ou vitesse fond donnée par le gps) pour qu'un logiciel quel qu'il soit, en déduise le vent vrai.

Ainsi le vent vrai est calculé à partir du vent relatif (celui capté par la girouette sur le bateau)
Le vent relatif est celui ressenti sur le bateau en mouvement.

Ainsi quand tu navigues sans speedo ton logiciel donne comme vent réel , ton vent relatif car le logiciel "voit" une vitesse nulle.

Sans critique aucune il faudrait que tu te fasses expliquer tout cela sur ton bateau par un voileux car si tu poses cette question c'est que tu n'as pas bien compris ce qu’étaient le vent relatif et réel et leur utilité respective.
Bien compris sur site la notion devient limpide ...avec quelques schémas de vecteurs à l'appui.

07 jan. 2013
0

ps ... il faut bien comprendre que
plus ton bateau a une vitesse élevée , plus le vent relatif que tu ressens ,va venir de l'avant du bateau.
Ainsi tu devras, si ton bateau va très vite border les voiles comme au près alors que tu est vent de travers....
si tu comprends cela tu as tout compris ou presque ....

0

...c'est pour cela que les allures se définissent par rapport au vent apparent et non pas par rapport au vent réel ce qui serait sans aucun intérêt.

07 jan. 2013
0

Ecoutez les gars, depuis le début beaucoup d'entre-vous se mélangent les pinceaux!! Pourquoi vous n'intéroger pas GOOGLE avant de répondre? J'ai bien tenté bien plus haut de vous le dire avec humour ( Enfin j'ai essayé pour ne vexer personne...), mais sans succès!

WIKIPEDIA =
Le vent apparent est le vent ressenti par un observateur qui se situe dans un véhicule en déplacement (voiture, vélo, navire…). Il s'oppose au vent réel qui est le vent ressenti par le même observateur arrêté.
Le vent apparent peut différer donc du vent réel en direction comme en vitesse.
Le vent apparent est la somme vectorielle du vent réel et du vent généré par le déplacement du véhicule (que l'on qualifie de vent vitesse ou de vent relatif). Le vent relatif associé à un véhicule en déplacement a une vitesse égale à la vitesse de déplacement du véhicule et un sens opposé à celui suivi par le véhicule.
COURS DE VOILE =
Pour comprendre les mécanismes liés au vent, il est nécessaire de distinguer trois notions :
• le vent réel est le vent généré par les différences de pressions atmosphériques ainsi que les effets de site. C’est le vent que la météo tente de prédire.
• le vent vitesse est lui le vent créé par la vitesse. Il s’agit tout simplement du vecteur opposé au vecteur vitesse.
• le vent apparent est la composante du vent réel et du vent vitesse. Il s’agit du vent que l’on ressent.
Pour des vitesses bien supérieures à la vitesse du vent réel, le vent apparent sera presque entièrement crée par le vent vitesse. Prenez par exemple les sensations que vous pouvez avoir en vélo par des vents modérés.

:litjournal: :litjournal: :litjournal: :litjournal: :litjournal:

07 jan. 201307 jan. 2013
0

Oui : "Il s'oppose au vent réel qui est le vent ressenti par le même observateur arrêté."

Et le problème est que nos instruments Raymarine appellent vent réel ou vent vrai quelque chose qui ne correspond pas à un observateur arrêté, mais la somme vectorielle du vent apparent et de la vitesse surface et non du vent apparent et de la vitesse fond.

Donc toute la problématique de ce fil, comment faire la somme vectorielle avec un Raymarine de la vitesse fond et du vent apparent ?

Voilà plus de 60 posts qu'on se mort la queue. Il y a eu un excellent début de réponse avec la Ground Speed, maintenant, comment faire pour mettre cela en musique et afficher cette info ?

CaptainRV

0

En leurrant les appareils en envoyant dans le seatalk la valeur de vitesse fond fournie par le GPS et en lui donnant les caractéristiques de la vitesse surface.

C'est sans difficulté si un pécé est raccordé au seatalk (info ici : www.thomasknauf.de[...]alk.htm )

07 jan. 2013
0

non non la vrais question initial était comment utiliser le GPS pour le calcul du vent réel et non le speedo avec du matos raymarine ;)

0

Si pas raymarine : même réponse que ci-dessus mais c'est le préfixe de la phrase NMEA que le pécé devra modifier.

07 jan. 201307 jan. 2013
0

je suis tombé sur ça :
www.gadgetpool.de[...]uage/en

franchement c'est très cher
vaut mieux passer par un ordi avec un petit programme qui va bien (quelqu'un avait d'ailleurs proposé cette solution)
ou pour de l'intégrer et moins énergivore un ordi miniature avec un programme qui va bien (un raspberry par exemple)
ou encore refaire le même que celui vendu soit même, faut savoir faire mais vu le prix ça vaut le coup d'apprendre

maintenant ce raymarine il a toutes les infos alors s'il pouvait faire le calcul du "ground wind" ça serait plus simple (il en fait un mais salangane2 nous dit que ce n'est pas le bon)
au passage pour calculer le "ground wind" il faut l'anémo-girouette, le GPS mais aussi la donnée du compas (sans ça on peut faire une approximation à mi-chemin du "ground wind" et du "true wind")
et j'ai vu passer le terme "géographique wind" qui me plait mieux que "ground wind" ça me parait bien plus explicte et ça a les même initiales

edit : le temps que j'écrive la solution du PC a déjà été re-proposé ...

07 jan. 2013
0

Pour répondre à la question d'origine : oui c'est possible.

A condition de pouvoir convertir la phrase seatalk/nmea VHW (Water Speed and Heading) en VTG (Course Over Ground and Ground Speed).
POur cela, il faut soit que tes instruments soient capable de le faire, ou bien avoir un multiplexeur qui retraite la donnée.

Comme dit plus haut, cela ne sera pas parfaitement exact car (en théorie) utiliser vitesse et route (cap) fond dans des notions de vent n'a aucun sens.
Cela fera quand même une approximation.

0

"POur cela, il faut soit que tes instruments soient capable de le faire, ou bien avoir un multiplexeur qui retraite la donnée..." ou, plus simplement, avoir un pécé raccordé sur le seatalk/NMEA avec l'interface à 2 balles décrite dans le lien plus haut.

07 jan. 2013
0

dsl mais si ça a un sens, et là vous avez pas fini de vous prendre la tête ;)

www.nke-marine-electronics.com[...]f8.html

07 jan. 2013
0

Faute de naviguer, c'est bien de causer ! !
En tout cas ce fil m'a permis de découvrir que la dernière version de iNavx permettait d'afficher sur la girouette intégré le vent apparent(aiguille Noire) et le vent réel (aiguille grise) avec bien entendu les vitesse indiquées dans les compteurs situé de chaque coté. reste a vérifier si le calcul est fait avec la vitesse GPS ou la vitesse Speedo.......
ça occupe :reflechi:

07 jan. 2013
0

et bien...que d'encre !!
je suis du même avis que Papy boom.
la cause c'est le problème de speedo sale:
possible remède:
1 nettoyer le speedo
2 l'étalonner dans les conditions qui vont bien ( sur les ray ça se fait vraiement très facielement)
3 enlever le speedo dès qu'on est au port le remettre avant de sortir ( tjrs chez raymarine c'est bien fait moins d'un demi verre d'eau entrée pour passer du speedo à l'obturateur... )
tout ça c'est du vécu pour ma part depuis 8 ans... sans problèmes.

Bien entendu ce n'est pas LA solution "mathématique"...de la vitesse fond versus vitesse surface...mais une solution !

PS: sur la flaque on s'emmerde rarement avec les calculs de courant... :langue2: ;-)

07 jan. 201316 juin 2020
0

@Ficelle : Là où tu as raison, c'est que si mon speedo me donnait les bonnes mesures, je ne me poserais pas la question. Mais mon speedo, comme tu aurais pu le lire, je l'enlève souvent, pour qu'il ne s'encrasse pas mais ,même propre, il me donne des mesures assez variables, très volatiles et que je trouve très fantaisistes vs le SOG que me donne le GPS. Est ce l'emplacement de la roue qui est en cause, ou un problème "électrique" ? je n'en sais rien. De toute façon, je n'ai pas envie de changer de speedo, vu le prix des pièces chez Raymarine...
D'où ma question initiale...et dans le tas de réponses, beaucoup sont très instructives.
Quant au vent apparent, j'en suis un spécialiste, sur mon CAV classe 3 à + de 50 knts...

07 jan. 2013
0

j'ai bien lu drakk'
as tu essayé de le réétalonner ?? démonté la roue à aube et passer un cp de toile émeri sur son axe ??? :litjournal:
:blabla:

07 jan. 2013
0

Oui Ficelle, et plusieurs fois. Mais cela le fait depuis le début ( bateau neuf a l'époque) ;-)

07 jan. 201316 juin 2020
0

Euh... pas sûr que les courants soient si faciles que ça sur la flaque...
(à prendre au second degré, of course...)

07 jan. 2013
0

De guerre lasse, je viens de changer mon vieux speedo. Plus de 2 heures à 2 pour repasser le câble, y compris le vidage de tous les coffres et leur nettoyage en passant.

Résultats bien meilleurs, mais pour combien de temps.

CaptainRV

07 jan. 2013
0

La Solution Raymarine.......?

Bonsoir à tous et meilleurs voeux marins et venteux...

Je me sens un peu géné aprés tous ces posts, mais sur mon C80 et dans sa doc (en anglais), il existe une page Data avec un affichage "voile" avec trois "vents"

vent apparent
vent vrai
vent de terre (sic!) Ground wind en anglais.

Je n'ai pas trouvé les définitions de ces vents dans le manuel.....

Je mettais toujours demandé "c'est quoi ce vent de terre ?"
Grace à toutes vos contributions,j'ai une réponse et aussi Drakkars :>)
ou alors, me gourje?

J'utilise le vent vrai sur mon afficheur quand je sais que je vais avoir un changement brusque de vent ( influence du relief par ex.) et je regarde alors (comme toujours) ma giroutte mécanique.Cela m'a bien servi cet été dans les iles gréques pour passer d'ile en ile....
Bien sur, on peut faire sans...

Salutations à tous
Gilles

@Drakkars

-bouton Page(en haut), choisir alors avec les boutons d'en bas ,l'affichage avec données.
-Choisir Voile avec le bouton en bas le plus à droite

07 jan. 2013
0

Bon je vais pas rajouter une contrib de plus sur les différentes sortes de vent, mais je m’étonne du nombre d’intervenants se plaindre des mauvais fonctionnements des speedos à roue à aube. Perso, j’ai TOUJOURS utilisé ce type de matos sans problème majeur, et ce n’est pas d’hier. Il suffit simplement de nettoyer la roue à aube de temps à autre, et de le sortir quand on reste longtemps sans naviguer. J’ajoute aussi que la précision est excellente si on prend la peine de l’étalonner convenablement, meilleure à faible vitesse, que celle d’un gps . ;-)

07 jan. 2013
0

Merci Jona Gaz, j'essaierai sur place, de toute façon je tiendrai tout le monde au jus quand j'aurai une réponse :-)
Pour info, je pense que ground wind ne veut pas dire vent de terre mais angle du vent par rapport au sol, amha

07 jan. 2013
0

@Jona-ga
Un petit exemple récapitulatif chiffré pour illustrer les directions de ces 3 vents:

Un bateau X au près serré tribord amure faisant cap compas au 240 à 40° du vent apparent => le vent réel (True Wind) pourrait être aux alentours de 60° (à calculer en fonction de la vitesse, on en a déjà parlé...) => donc le vent de terre (Ground Wind) serait aux alentours du 300° (240 + 60).
Azimut pour le Ground Wind, gisement pour le True Wind.

Voilà la théorie telle que je la comprend, à vérifier si le RayMarine en fait de même ! :reflechi:

07 jan. 2013
0

@Nemo1370: C'est effectivement ça.

08 jan. 2013
0

Ok pour cette explication, mais dans ce cas "ground", signifie sol ( ou fond ) non ?
Je trouve que parler de "terre" est trompeur, car opposé à "mer"...
Mais là on va avoir Brigitte Bardot sur le dos, rapport à la maltraitance des diptères !

08 jan. 2013
0

"VENT FOND" serai plus approprié car le vent de terre c'est encore autre chose.... et tant pis pour Brigitte.

08 jan. 2013
0

Vent de terre
Oui Lady Jane, car le vent de terre (nuit et matin, brise thermique en méteo) est autre chose..
D'ou mon incompréhsion...
Maintenant il semble que nos amis grand-bretons de chez Raymarine aient utilsé Gogole pour la traduction......
Merci Nemo1370, j'ai aussi trouvé www.oceansail.co.uk[...]le.html ( en anglais) qui traite du pb de "fond" en voile : aller le plus vite sur un point. (attention à la traduction automatique!).
Sur le C80, l'écran "voile" donne bien toutes les infos:
vent en vitesse et angle/azimut (apparent,vrai, fond)
vmg waypoint et vmg vent
cog et sog
cap et vitesse

@ Drakkars je rejoint Boatlover et autres. Je rentre et sort mon loch pour le nettoyer ( même en nav).Son info est précieuse pour le réglage des voiles ... Je l'étalonne de temps en temps quand son écart ne me satisfait plus.Il est vrai que j'ai observé des valeurs abhérentes(genre 40knts), puis cela revient normal ??
Mais cela est trés rare.
Aussi, sur mes équipement neufs de trois ans, j'ai eu et continue à avoir des soucis de connection(oxidation et mauvais contacts), donc inspection systématique quand pb.

Par contre, je ne sais pas quel instrument calcule ce "Ground Wind" et si il est transmis sur le bus.
Dans ce cas, tu peux,peut-être, le faire afficher sur un repétiteur?
Dans mon instal, le GPS est sur le PA en nmea et le PA en Seatalk sur le C80 avec l'anémo.
A priori,c'est le C80 qui calcule,mais il faut vérifier si il peut transmettre cette valeur..

Pour info, je me sert d'Opencpn avec un deuxième GPS comme secours au cas ou...

Gilles

04 juin 2013
0

Pour revenir a le question de départ, et pour conclure, Raymarine me confirme que je n peux pas utiliser l'info vitesse SOG gps, mais seulement celle du speedo pour calculer le vent réel, dommage !

04 juin 2013
0

Merci pour l'info.

Comme ça c'est très clair. Et oui, c'est dommage. Parfois le speedo est bloqué ou autrement hors service. Pouvoir choisir le GPS aurait été un plus.

Par ailleurs, les pilotes Raymarine n'aiment pas quand il n'y a pas de données vitesse. Donc ce sera certainement dommage pour ça aussi.

C'est une petite lacune qui pourrait facilement être corrigée par une nouvelle version soft ou firmware.

04 juin 2013
0

Pas de donnée vitesse??? Je ne comprends pas. Mon pilote fonctionne quand je ne mets pas le speedo dans l'eau!!

04 juin 2013
0

Oui, il fonctionne aussi pour moi. Mais il ne peut calculer le vent réel, c'est tout. Cela dit je m'en passe souvent.

04 juin 201304 juin 2013
0

Bonsoir,

Le vent réel (ou vrai) n'est pas le vent par rapport au cap du bateau supposé à l'arrêt ?

Le vent "terre" n'est pas le vent donné par les stations météo?

Le vent "apparent n'est pas le vent donné par la girouette?

Ce sont des questions !

Je ne voudrais pas me mélanger les pinceaux, quelqu'un pourrait il être clair là dessus ?

Ventement !

Jacky.

04 juin 2013
0

Autre question,

Les routages ne sont-ils pas faits avec le vent réel ?

Merci de me rassurer,

Cordialement,

JAcky.

05 juin 201305 juin 2013
0

Le vent réel, c'est la force du vent à 10 m au-dessus de la surface. Si ton bateau est à l'arrêt, le vent réel est le même que le vent apparent puisque le vent vitesse est nul. Ce n'est pas une question de cap.
En français, la notion de vent ''de terre'' désigne sa provenance par rapport au bateau. Comme dit plus haut, les traductions de ''ground'' confondent ''terre'' avec sol ou fond. D'ailleurs SOG et COG sont bien traduits vitesse sur fond et cap sur fond.
Les routages sont faits normalement a partir des polaires de vitesse du bateau, polaires faites normalement a partir du vent REEL. ( mais il y a débat)

05 juin 2013
0

Bonsoir,

Pour le routage (que je fais à la maison la veille), j'ai du mal à avoir le vent apparent....

Huhuhu

Cordialement,

Jacky.

06 juin 2013
1

Et pourtant, tu pourrais le calculer ! :-) :-) :-)

06 juin 2013
0

Oui Drakkars, et d'une extrême utilité d'ailleurs!

Nous on navigue en marche arrière, ce qui amène une question :
-sur Open, peut-on calculer la vitesse en négatif ?

Hu !!

Bonnes navs, on part ce soir !

Jacky.

06 juin 201316 juin 2020
0

Bonjour,

Désolé je ne vais pas répondre à la question initiale, juste au débat vitesse surface ou vitesse fond pour le calcul du vent réelle.
Ci-joint un schéma tiré de wikipédia, il semblerais que le vent réelle soit bien la vitesse de l'air par rapport au référentiel sol (Vair/sol).
Donc Vair/sol = Vair/bateau + Vbateau/sol

Ca serait donc bien la vitesse du GPS qui permet de remonter au vent réelle.

Sébastien

06 juin 2013
0

Bonjour,

C.Q.F.D., simple et efficace.

J'enregistre l'image.

Jacky.

07 juin 2013
0

Moi je comprends rien à vos histoires

Un vent apparent , un vmg, ça se calcule avec un speedo pas un SOG...

Sur ce schéma je lis qu'avec "le vent de la vitesse" on a le vent réel et que avec le vent "vitesse fond" on a le vent "fond"

Si vous utiliser le SOG à la place du speedo vous avez un vent "font", pas un vent réel...

Mais bon, comme sur hisse et ho on a déja vu des belles démonstrations d'étalonnage de speedo à coup de SOG...

07 juin 2013
0

Oui le vent réel est indépendant du courant mais sur un voilier celui qui compte pour nous c'est le vent surface (Vent apparent bateau à l'arrêt dérivant au grès du courant).

Du coup comme pour vagabond, ça me semble tout à fait logique que le calcul soit fait à partir du speedo et pas du SOG du GPS.

07 juin 2013
0

Une autre source :

www.francelaser.org[...]vp1.htm

Le vent réel est une vitesse définit par rapport au référentiel terrestre, c'est donc bien la vitesse de l'air sur le fond.

07 juin 2013
0

Puis c'est quoi ce schéma ? La route de fond c'est pas la route vraie !!! Pas vrai ?

07 juin 2013
0

oui oui effectivement :topla:

07 juin 2013
0

La route de fond et la route vraie sont la même chose : le cap vrai corrigé des dérives dû au vent et au courant.

06 juin 201316 juin 2020
0

Ben, j'ai constaté sans le moindre doute que mon SPX5 pilote barre de roue ne fonctionne pas correctement sans les données de vitesse du speedo. J'ai des vidéos et photos à l'appui.

Ici on voit que, pour le pilote, la barre et presque toute à gauche. Or, il y a quelques noeuds de vent et la barre et en plein milieu.

Il perd progressivement la main en essayant de corriger quelque chose (ne ne sais pas quoi) jusqu'au point où il décroche et sonne l'alarme comme quoi il ne peut pas tenir la cape.

Si quelqu'un a une idée pour remédié à cela je suis preneur.

0

Il semble que ton pilote imagine recevoir des informations d'un indicateur d'angle de barre qui, selon ce qu tu décris n'existe pas.

C'est une donnée à configurer dans le pilote.

07 juin 2013
0

Le pilote n'est pas configuré avec capteur d'angle de barre.

Mais quand le speedo est encrassé, le pilote semble avoir de la peine à savoir où il en est. Peut-être une histoire de l'algorithme en lien avec le gyro dans le SPX5.

J'ai fait et refait la calibrage (autolearn) plusieurs fois.

06 juin 2013
0

Bonsoir,

Je ne comprends pas, un pilote ne fonctionne pas tout seul?
Pourquoi aurait-il besoin des données vitesse d'un speedo ?

On apprend tous les jours!

Bonnes navs.

Jacky.

07 juin 2013
0

un speedo non, mais tout seul non plus... :alavotre:

07 juin 2013
0

faut peut être juste le calibrer...?

06 juin 2013
0

À mon avis c'est tout le réseau qui est à revoir...
As-tu fait la calibration du compas et l'autolearn? Est-ce que le pilote fonctionne en mode vent? Comment est fait le réseau seatalk? Y'a t'il un rudder?

07 juin 2013
0

Le pilote n'est pas configuré avec capteur d'angle de barre. Je n'en ai pas.

Je l'utilise souvent en mode vent.

J'ai fait et refait la calibrage (autolearn) plusieurs fois.

Le réseau Seatalk semble être ok. Les appareils sont liés les uns aux autres (daisy chain) par les câbles Raymarine Seatalk.

Je ne vois pas ce qui pourrait avoir y de faux, mais je sous tout ouïe.

08 juin 2013
0

Nemo1,

Merci pour ces informations. Pourtant, il n'y a pas de capteur d'angle de barre sur le bateau et les 4 fiches où il serait branchés sur le calculateur sont vides.

J'ai épluché la documentation d'installation et ça n'indique nul part comment inactiver cet affichage.

07 juin 201316 juin 2020
1

Au risque d'insister, que tu n'aies pas de capteur d'angle de barre est une chose, que le pilote soit configuré sans en est une autre.

Sur le plan matériel, je peux te confirmer que le pilote S1 (dont le SPX est l'évolution) fonctionne très bien sans speedo (sur mon bateau, le speedo est hs depuis un moment et j'ai une sainte horreur de barrer).

Pour en revenir au capteur d'angle de barre, je relève en page 3 du manuel d'utilisation du pilote SPX5 Wheel (ci-joint) que l'indicateur d'angle de barre (l'affichage en bas de l'écran) n'est "affiché que si le capteur d'angle de barre optionnel est raccordé au pilote automatique. Sinon, cette zone est vide".

Je relève aussi que, sur la photo que tu as jointe, plus haut, l'indicateur d'angle de barre est présent.

J'insiste donc : regarde la configuration de ton pilote.


0

Peut être, mais c'est juste une hypothèse pifométrique, ton calculateur croit-il, à tort, qu'un capteur est branché.

As-tu essayé de procéder à un reset complet de ton calculateur puis une nouvelle procédure de mise en service

07 juin 201316 juin 2020
0

Voilà un exemple vécu ces jours derniers.

J'ai mer -mauvaise- et vent de face de 30 noeuds plus. Je suis sous GV un ris et moteurs.

D'après mes instruments,,je fais du 30 degrés par rapport au VR. Et je vire. Je refais du 30 degrés VR, d'aprés mon Raymarine.

Mais j'ai du courant qui me dépale. Et, dans les faits, bien qu'étant à 30 degrés du VR, je fais du 45, donc du 90 bord sur bord. J'eusse été content qu'un instrument du bord me donne cette info, ayant un cap à passer.

Et pour finir, je me suis mis en force face au vent au moteur...

CaptainRV

07 juin 2013
0

Bonsoir,
CaptainRV, tu utilises OpenCPn !
Ou un traceur et tu vois exactement ou tu es et ou tu vas passer !

07 juin 201307 juin 2013
0

Ici, un Ipad et INavx. Ceci est ma trace.

Quand j'ai viré, je pensais faire du 60 bord sur bord par rapport au lit du vent et passer largement le cap. Erreur, c'était sans compter sans le courant de face.

CaptainRV

07 août 2014
0

Je relance ce fil, en réponse à la question initiale, ce boîtier

www.aragon-electronics.com[...]edo.php

permet semble t'il de s'affranchir des aléas de la roue à aube du speedo en partant des données GPS qui s'affichent sur le cadran du speedo à la place de celles souvent défectueuses de la roue à aube.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Calme Norvège

Souvenir d'été

  • 4.5 (40)

Calme Norvège

novembre 2021