Raster - Scan - Question de béotien !

Idée pour "scanner" une carte grand aigle format A0/A1...

Au lieu de faire 18 scannes et de passer son temps à tout assembler. Ne serait-il pas envisgeable d'utilier un appareil photo numérique disposant d'une optique adéquat (exemple : Reflex ou Bridge) et de faire une photo au maximum de la résolution.

Je l'ai fait pour mes plans de construction afin de pouvoir les consulter sur l'ordi et faire des modifs... Et la définition est très pointu.. Alors j'imagine qu'il pourrait être envisageable de le faire pour des cartes...

Mais peut être que l'optique déforme l'image finale !

T.

L'équipage
02 mai 2005
02 mai 2005
0

en principe non
imagine un point 0 sur la carte en face de l'objectif (projection de l'objectif perpendiculaire a la carte).

un point a a une distance x de 0 forme un angle alpha entre 0 et a dont tan(alpha) = x /distance carte-objectif

un point b a une distance 2x (formant un angle beta dont tan(beta) =2x/distance carte objectif)

et ben au lieu d'avoir beta = 2x alpha (on veut que la distance soit double et donc l'angle soit double) et ben on a tan(beta) = 2*tan(alpha) ce qui fait une grosse difference sauf si alpha et beta sont suffisament petits (objectif loin de la carte)

02 mai 200516 juin 2020
0

un petit dessin mieux qu'un long discours
On voit bien que alpha et beta (qui seront les distances 0a et 0b sur la pellicule) ne sont pas le double l'un de l'autre alors que sur la carte, 0b est le double de 0a.

02 mai 2005
0

la relation de Chasles est impitoyable:
même s'il est vrai que la fonction tangente n'est pas linéaire (cad tg(2 alpha) &lt&gt 2* tg(alpha) , il existe une relation de proportionalité stricte entre la photo et l'original . Sinon on se tirerait des portraits plutôt bizarres :lavache:.
Ceci dit, il ne faut pas réver: les optiques ne sont pas parfaites, ni les capteurs ccd ni les pieds d'apareils photo et une erreur de paralaxe minime lors de la prise de vue se soldera par une effet "trapèze" qui peut atteindre plusieurs mm d'une extrémité de la carte à l'autre . de plus , une très bonne résolution de 2000X 20000 points me semble un peu juste pour garantir la parfaite lisibilité de l'image ::litjournal:

02 mai 2005
0

Ah que ce serait super !!!!!
Il se trouve que pour le site de marqueterie dont j'assure les mises à jour, je fais aussi la plupart des photos de tableaux avec un vulgaire colpix 4500.

Il y a un repère imparable, c'est le cadre de chaque tableau.

Avec une focale de 50mm, qui correspond sensiblement aux proportions "normales" çà ne va qu'à peu près. Même sur pied, en prenant toutes les précautions, il est très rare de ne pas avoir un problème de paralaxe pour les raisons exposées ci-dessus.

Non Tom, ne te fais pas d'illusions. Si çà marchait, on ne se casserait pas la tête à faire des scanners.

02 mai 2005
0

Il suffit

de vous offrir un scanner OCÉ 4050... Il a une largeur de numérisation de 1270 mm pour des documents papier et même des cartes ou affiches montées sur support rigide jusqu'à 15 mm d'épaisseur. ;-)

Pour la photo, faite un test avec un support mural de l'appareil, et si pb rien ne vous empeche de réaliser un plateau incurvé avec aspiration
mais est-ce la solution, j'en doute un peu

pfffzzzz

02 mai 2005
0

Le plateau incurvé
ne marcherait pas car la carte papier modèle est à plat et ne suivrait pas le formage.

Puisque les cartes américaine n'ont pas de copyright, peut-être peut-on négocoer l'obtention des fichiers numérisés, mais ce ne sera pas gratuit de toute façon je pense.

02 mai 2005
0

Le plateau incurvé
ne marcherait pas car la carte papier modèle est à plat et ne suivrait pas le formage.

Puisque les cartes américaine n'ont pas de copyright, peut-être peut-on négocoer l'obtention des fichiers numérisés, mais ce ne sera pas gratuit de toute façon je pense.

0

A propos de scans
Il existe des Scaners A0 et des logiciels de vectorisation utilisés par les géomètres pour tranférer leurs plans de cadastre "papier" en plans numériques. Ceux que je connais ne font que du noir et blanc mais je pense que l'on doit trouvez des scans couleur avec les avancées technologiques. Les fichiers sont ensuite vectorisé en automatique avec grande précision puisqu'il s'agit de cadastre. C'est peut-être une piste, mais j'ignore quel est le cout d'un A0 scanné et vectorisé.
Les raster obtenu est certainement utilisable en tant que tel, les vectorisations permettent n'importe quel type de fichiers: dxf/dwg/plt/dgn/etc.

03 mai 2005
0

Si lorsqu'on donne une info
vous ne prenez même pas le temps de lire, à quoi sert de prendre le temps de la donner!

Les scanners Océ CS4040/4050 sont des scanners couleur très performant, il y en a pas mal d'autres de tous format et dans différentes marques...

Bien sur cela coûtera plus cher que quelques cartes, mais chacun fait ce qu'il veut

Je peux vous donner les prix mais comme vous ne les acheterez pas cela n'offre aucun intérêt! :blabla:

pfffzzzz

03 mai 2005
0

bin pour la bonne raison

que vous etes tous si sympa que je ne peut me passer de vous...
Et puis, pour le moment, je suis un peu bloqué avec ces travaux alors...

Et il faut reconnaître que vous êtes quand même plus distrayant que la TV... :-)

pfffzzzz

03 mai 2005
0

AMHA Cobra
Je me demande même pourquoi tu continues à écrire sur ce forum, puisqu'apparemment on n'en tient aucun compte. Mon povre comme y disent à Marseille et susceptible en plus.

0

Oui Serpent de mon coeur
Mais des OCE truc tu ne dis pas ou les trouver, la vrais info c'est pas le matos mais ou qu'il est le matos. Si les scans ne sont pas accessibles cela n'est pas très utile.
Allez on t'aime bien quand même va malgré ton style agressif.

03 mai 2005
0

Frapper la référence

dans gogol et vous aurez toutes les infos que vous voulez Sinon allez sur des sites d'imprimerie c'est d'un usage courant en pré-presse

pfffzzzz

03 mai 2005
0

peut être que le point de départ de heox
serait de trouver un imprimeur sympa qui accepte de scanner les cartes us de la zone Europe ?

03 mai 2005
0

en fait, y a un moyen...
...pour ne pas avoir de deformation, il faudrait en theorie:

Imagine ta carte d'une taille (diagonale) de L

elle dessine sur le ccd une image de taille l.

La distance carte-objectif serait D et la distance ccd-objectif serait d

Alors si L/l=D/d alors les angles alpha et beta seraient les &ltb&gtmêmes&lt\b&gt entre la carte et l'objectif qu'entre l'objectif et le ccd. et donc les proportions seraient respectées.

Un spécialiste de la photo pourrait te dire quel genre d'objectif satisfait ces critères...

Si donc la photo est bonne et que ton appareil est bien perpendiculaire au centre de la carte alors ca devrait etre OK (ce qui est de toute facon vérifiable)

03 mai 2005
0

En théorie
En théorie seulement. Il te faut un appareillage qui te garantit le parfait parallèlisme entre le film ou la surface sensible de l'appareil et le sujet + effectivement une optique adaptée. C'était le principe des micro-film.
Mais sur les bords tu auras nécessairement des déformations. C'est bien pour çà qu'avant les scanners, les tirages dits "au bleu" des plans d'archi par exemple se faisaient au ligne à ligne comme le scanner d'ailleurs.

Tout logiciel de cartographie et partant de navigation fonctionnant au pixel, il faut bien évidemment être certain de la précision de la carte au pixel aussi, autrement c'est n'importe quoi et ce n'est pas la peine de refaire la roue comme l'indique Tom si elle ne tourne pas rond.

03 mai 2005
0

Sauf que

les bleus se déforment et pas qu'un peu
Raison pour laquelle sur un plan toutes les cotes s'y trouvent

pfffzzzz

03 mai 2005
0

En théorie,

vous pouvez aussi rattraper numériquement une déformation connue, peut-être une routine à créer quelque part

pfffzzzz

03 mai 2005
0

Merci
Vos explications sont super intéressante. Merci benoit pour tes lux !

Bon c'était juste par curiosité. L'important me semble t'il dans ce projet, c'est de pouvoir lire des rasters, mais la clef me parait étre le vectoriel (s57) !

03 mai 2005
0

Je pense aussi
que c'est la solution.

Quant à la clef véritable ce sont les "datas" à mettre au format s57 et nous voilà revenus à la case départ puisqu'en principe, le format s57 par lui-même est sauf erreur libre et repris par tous les services hydrographiques de par le monde.

03 mai 2005
0

il semble aussi
que le S57 ne soit aussi qu'un format d'échange qu'il faut transposer dans un format d'exploitation qui pourrait être HEOx.

cf : pierre.elissalde.online.fr[...]to.html

03 mai 2005
0

Tout à fait,

cela varie à chaque groupe d'impression particulièrement en offset à cause du mouillage, d'ou la difficulté de repérage maintenant, c'est automatique, mais avant fallait jouer...

Donc, comme on a toujours dit, la précision... faut pas pousser ;-)

pfffzzz

03 mai 2005
0

Je suis ok pour les bleus kobra
mais c'est le papier qui bouge avec l'hygropétrie et la température, pas la "prise de vue". Tu as de toute façon le même problème avec la plupart des papiers, même sur les cartes du SHOM.

03 mai 2005
0

maraudeur a raison
le format S57 est inexploitable tel quel pour de l'affichage. Il faut le transformer dans un format interne pour être en mesure de l'afficher, un format permettant par exemple de récupérer d'un coup, sans avoir à analyser en détail les 10 giga de données, la liste des informations concernant le secteur affiché à l'écran.

Apparemment, mySQL a justement intégré récemment des formats cartographiques, et est apparemment utilisé par au moins un des softs de lecture de carte. Ca me parait une bonne idée :

1)écrire un module qui importe les cartes S57 dans une base mySQL (il tournerait uniquement quand on ajoute de nouvelles cartes/de nouvelles mises à jour)

2)écrire un module qui fait des requêtes sur la base mySQL (en spécifiant la zone concernée et le type d'infos voulues : pas la peine de récupérer les isobathes de précision 10cm si on affiche la carte mondiale) et transforme le résultat en commandes graphiques vectorielles (qu'on peut ensuite traduire trivialement en commandes vectorielles windows ou linux, ou ce que vous voulez).

Une fois définis les types d'infos possibles (la liste est dans la ref S57) et la base mySQL, on peut même écrire séparément et simultanément les 2 modules.

La première étape, pour moi, serait donc de faire une liste exhaustive (et plus simple que celle de la ref officielle) des infos présentes dans le S57, et de définir un schéma des tables SQL dont on aura besoin et de leurs relations.

03 mai 2005
0

La question est abstraite ...
car une bonne numérisation suppose au moins 300 points au pouce, soit 10 points au mm. Sur un simple scan A4 cela donne une image de 2970 x 2100 pîxels soit 6 Mpixels, donc un appareil photo 6 Mpixels

En A0 cela ferait un appareil photo de 100 Mpixels ... il n'est pas encore né, celui-là ;-)

03 mai 2005
0

Mais non Benoit
Sur ce coup là tu ne saisis pas.

Si tu mets sur un ecran 1024x768 seulement une carte de détail au 1/17000, tu n'en a qu'un bout. La carte entière à un zoom utile, c'est à dire qui te sert à autre chose qu'un fouillis inutilisable en nav va déjà te representer 4 écrans.

Et je ne prends comme exemple qu'une carte locale. Si tu prends une carte au 1/100.000 ton écran utile ne va représenter au mieux qu' 1/16è voire moins de la carte entière et tu en reviens à ce qu'avait proposé Robert en son temps, c'est à dire à découper une carte en autant d'écrans utiles que le permet la résolution souhaitée avec un passage automatique de l'une à l'autre.

Mais dans ce cas, il y a des logiciels qui le font déjà très bien.

03 mai 2005
0

hummm
A 70 dpi, cela fait en gros 3 points par mm...
Les details "fin" de la carte ( du style trait fin dont l'epaisseur est inferieur au mm ) n'apparaitront pas sur le scan.... et n'apparitront pas à l'ecran...

Pour la resolution du scan, il ne faut pas raisonner en terme de résolution suportée par le peripherique qui vas afficher le scan, mais en terme de finesse de details que l'on veut voir apparaitre sur le scan..

Une bonne résolution de scan pour les cartes est de l'ordre de 200 à 300 dpi...

03 mai 2005
0

Benoit,
vas sur ocs-spatial.ncd.noaa.gov[...]wer.htm ?

tu as tous les Etats unis en vectoriel S57. L'ecran visible de demo est à la louche 1/3 d'un 1028 x 764
Cliques sur un carré de ton choix autant de fois que nécessaire pour obtenir une vue "navigable" et comptes le nombre de clics.

Prends n'importe quelle carte de format raster représentant la même échelle au départ et cliques autant de fois, tu vas avoir des carrés flous (pixels) inexploitables.

Et n'oublies pas que windows n'affiche pas en 72 dpi comme on le lit bien souvent, mais en 96 dpi.

Dommage que le noaa ne livre gratuitement que les eaux territoriales américaines et que compte tenu des politiques de tous les autres services hydrographiques nationaux, ce n'est pas demain la veille que le pékin lamda en disposera. Là est bien le seul et vrai problème au projet heoX.

03 mai 2005
0

Benoît ...
Si tu scannes à 96 dpi (0.25 mm) une carte, un trait de cette carte qui a une épaisseur de 0.25 mm aura tout simplement 50% de chance d'avoir disparu sur l'image scannée (tombé entre deux pixels!).

Il faut scanner avec une résolution environ 3 fois plus fine que le plus petit objet de l'image à scanner. Si on admet que le plus petit objet fait 0.3 mm, il faut scanner à 300 dpi (0.1 mm).

03 mai 200516 juin 2020
0

et la voila a 72 dpi...
Les cotes sont lisibles (en se concentrant!)

C'est pas beau mais c'est utilisable...

03 mai 2005
0

OK OK
J'avais pas compris que c'etait pour vectoriser ensuite mais juste pour utiliser avec seaclear ou autre en raster...

03 mai 2005
0

Ca depends...
Si comme moi tu as une ecran 15 pouces 1024x768 pixels (ce qui est standard) alors sa résolution est de 90 dpi. Comme tu ne veux pas zoomer plus que 100% alors scanner a 90 dpi est suffisant et ne necessite "que" 9 Mpixels. Si tu accepte d'avoir une carte plus petite que nature, 70dpi est suffisant et ne demande plus que 5.4Mpixels...

Evidemment il s'agit d'une carte a usage personnel et non un produit de grande qualité :-)

03 mai 2005
0

non non
Je disais juste:

comme robert dit: "une carte A0 a 300dpi utilise 100Mpixels, il n'est donc pas possible de photographier la carte"

Je lui réponds: "il est possible de prendre en photo une carte A0 auquel cas la résoolution sera de l'ordre de 70dpi. Ceci n'est pas grave car la resolution d'un ecran de portable standard ne depasse pas 90 dpi"

Je ne parle pas de mettre toute la carte sur un ecran...

03 mai 2005
0

mais
Si tu ne compte pas imprimer ta carte ni zoomer a 200% quel interet de scanner (ou photographier) a grande resolution puisque l'affichage (a l'ecran) va de toute facon perdre cette resolution?

Pour ma part j'ai acheté le cdrom bayo sur fugawi et je n'utilise absolument jamais le zoom 100% (le moindre amer y fait plus de 2 cm sur mon ecran! :-D)

"Pour la resolution du scan, il ne faut pas raisonner en terme de résolution suportée par le peripherique qui vas afficher le scan, mais en terme de finesse de details que l'on veut voir apparaitre sur le scan"
Mais si on ne fait apparaitre le scan que sur l'ecran?

03 mai 200516 juin 2020
0

pour se faire une idée
cette photo d'une carte a 1:50000
sur mon ecran a 90dpi, une minute de latitude (180000 cm) fait 5.8 cm (si la resolution de l'ecran etait la même que le scan elle devrait faire 180000/50000=3.6cm)

j'en deduis que la resolution du scan est de 145 dpi (5.8/3.6 *90)

03 mai 2005
0

Conviction ...
Benoit, je sais que tu sais ;-) qu'il faut qu'une mesure (et une numérisation est une mesure) ait une résolution au moins 3 fois plus petite que le plus petit objet qu'on veux restituer sans risque de disparition.

Sur ton premier exemple à 96 dpi, on voit nettement certaines diagonales hésiter entre apparition et disparition.

Cela ne signifie pas que le document est illisable, car le cerveau humain est très performant pour interpoler et réinventer des détails manquants.

Mais faire une telle impasse au point de départ d'un travail titanesque (et mettre ainsi en péril la pérennité du résultat) serait une aberration stratégique ;-)

Essaie un jour de faire travailler un logiciel de vectorisation d'OCR (c'est une forme de vectorisation en somme) sur un tel document oscillant entre apparition et disparition des détails ... le résultat risque d'être aussi hilarant que le résultat fourni par un traducteur automatique ;-)

03 mai 2005
0

le passage au S57: un travail de romains pardon d'américains
ci-après un texte fort intéressant glané sur:

www.setsail.com[...]

The NOAA S57 vector chart system promises a revolution for all mariners navigating US waters. With the advent of SetSail-MaxSea V9.2 you now have free access to these charts (in fact 9.2 Yacht is shipping with the complete database as of late April 2002). Wanting to find out more about the process by which NOAA creates these new charts, and the schedule on which the S57 charts are being completed, I called Dave Myers, the Production Manager for Electronic Navigation Charts (called ENCs) at NOAA. After a long and fascinating discussion, I came away very impressed with the process being used.

The process by which S57 charts are created is laborious and time consuming. Because of funding constraints and congressional mandates, the initial conversion work is done by outside contractors (whether this is time- or cost-efficient is another story). The conversion starts with what is called a "continual maintenance raster". This is a digitally stable image--analogous to a print negative, on which all key navigational information is kept.

The contractor takes the data and runs it through a software program called "Caris". This program enables the cartographer to convert the data from its raster form to the S57 vector format. However, this is not an automatic process. In essence, the data is transferred by using a mouse, with hand/eye coordination being critical. The data is then "georeferenced" (i.e. positioned with geographic coordinates) to make sure it is in exactly the right place.

When the initial conversion process is completed, the contractor adds Army Core of Engineer dredging data, and the latest wrecks and obstruction information to the vector chart database. The completed chart is then returned to Dave Myers' cartographers for a quality check.

How thorough is this QC analysis? Dave says that they check every single data point on each chart, a painstaking and time-consuming process. His direct quote was, "We check every square inch of every chart for accuracy". Each cartographer can do between 10 and 12 charts per year--that's something like a full month per chart on quality control. Dave has 17 cartographers on his staff, so this means a maximum of 200 charts per year through the pipeline. Once the new S57 chart is accepted, it goes into the continuing maintenance process for updating as conditions warrant. And here's a cool aspect of this process--because the entire catalog will fit on a single CD-ROM, it will be relatively simple for SetSail to update (and add) charts as new data becomes available--keeping costs and therefore the selling price to a minimum--or you may be able to download updated charts from the Internet for free.

The initial goal of the conversion process is to get the 40 most heavily used commercial ports going ASAP. By September of this year (2002) this process will be complete (as of our conversation in mid-May the following ports have not yet been completed: Port Hueneme, CA; Puget Sound; Boston; Portland, Maine; Wilmington, North Carolina; the Great Lakes, Columbia River; and Hawaii).

Dave says the current schedule is to have the coastline of the US (including Hawaii, the Virgin Islands, Alaska, and Guam) completed in 2005/6. At present, in addition to the major ports, there are many minor ports now covered (for example, much of Long Island Sound, Southern New England, and the Chesapeake Bay are on the SetSail-MaxSea version 9.2 S57 CD-ROM).

What does all this mean for those of us in the SetSail community? First, if you are a U.S Taxpayer, this is the second program (the first is the Marine Prediction Center) for which we are getting good value for our taxes. Second, in the areas where charts are available,you now have FREE access to the most accurate charts in existence. And, as new charts become available, you will be able to download them from the Internet, or order a periodic SetSail-MaxSea update (at modest costs).

We'll be staying in touch with Dave Myers and his team at NOAA to see how the schedule is coming--and keep you apprised of what we find.

03 mai 2005
0

le plus décevant là dedant:
C'est qu'ils ne soient pas arrivé à automatiser la vectorisation

03 mai 2005
0

Yes Mister Dupin
But only if you are US Taxpayer !

Et chez Caris, tu as intérêt à avoir une carte de crédit bien approvisionnée.

Pour l'instant, et pour nous autres, le système est très bien verrouillé.

05 mai 200516 juin 2020
0

à propos de résolution
Bonjour à tous

Pour info, les cartes pro sont scannées à 254dpi, ce qui suffit largement. Je mets ci-dessous un petit copier-coller d'un mail que j'avais fait sur le sujet.

Amitiés
Marc
www.scannav.com[...]

========
Attention aux formats comme le jpeg qui ont un très bon rapport de compression mais qui sont en 24bits et prendront donc beaucoup de place en mémoire... C'est très adapté à la photographie car permet de conserver des beaux dégradés de couleurs, mais en carto classique il n'y a pas de dégradés et on n'utilise qu'un nombre très restreint de couleurs.

En effet, si tu laisses tes scans en 24 bits ou 32 bits tels qu'ils sortent du scanner, tes cartes seront 3 ou 4 fois plus grosses en mémoire qu'en 8 bits (256 couleurs), et 6 ou 8 fois plus grosses qu'en 4 bits (16 couleurs, qui est utilisé en général sur les cartes pro BSB). Et ceci aura de grosses incidences sur les performances.

Pendant que j'y suis, je vais aussi parler du problème de la résolution. Beaucoup de scanners proposent des résolutions du genre 600dpi, voir 1200 dpi.. A éviter absolument!!! voici les différentes raisons pour celà:

1) performances:
Prenons une image de largeur 1 pouce, et hauteur 1 pouce. En fonction des résolutions utilisées, elle fera:
- à 100 dpi: (1x100) x (1x100) = 10 000 pixels
- à 200 dpi: (1x200) x (1x200) = 40 000 pixels
- à 600 dpi: (1x600) x (1x600) = 360 000 pixels
- à 1200 dpi: (1x1200) x (1x1200) = 1 440 000 pixels
Ca commence à faire beaucoup pour un timbre poste d'un pouce par un pouce! Je vous laisse extrapoler pour une carte format Grand Aigle... et de multiplier par 3 pour du 24 bits ou 4 pour du 32 bits... En résumé, si on multiplie la résolution par 2, on multiplie la taille de l'image par 4...
Et ne tombez pas dans le piège de la taille du fichier sur disque. Ce dernier est compressé, et ne reflète absolument pas la taille effectivement utilisée en mémoire.

2) échelle:
Un bon écran affiche une résolution d'environ 100dpi (pour arrondir). Ce qui veut dire que si on scanne une image à 600 dpi, et qu'on l'affiche à l'échelle 1 à l'écran, elle paraitra 6 fois plus grosse que sur papier, et on voudra systématiquement faire un zoom arrière pour avoir une zone affichée raisonnable. D'ou, du temps de calcul pour rien (sans parler de la surcharge mémoire qui va ralentir énormément le système), et forcément une petite dégradation de l'image.

3) Abhération:
Je ne me rappelles plus exactement de la résolution d'impression des cartes, mais c'est aux environs de 300 dpis il me semble. En scannant à des résolutions plus élevées, on va donc couper les points imprimés en morceaux. En plus, les méthodes d'impression se font à partir de 3 ou 4 couleurs de base, les autres couleurs étant obtenues en imprimant un mélange de ces couleurs de base très rapprochés. En scannant à de très hautes résolutions, on va scanner les couleurs différentes, et en réduisant l'image, on risque de tomber sur des phénomènes de trammage de l'image...
Sans compter que les très autes résolutions sont la plupart du temps des résolutions artificielle calculées, et non optiques!

Bref, les hautes résolutions n'ont d'interêt que pour le traitement photo dans un but d'impression par la suite.
Pour la carto, les cartes pro sont en général scannées à 250 dpi, ce qui très est largement suffisant. Je conseillerais cette résolution pour les pcs actuels. Si vous avez un pc "très" ancien, avec peu de mémoire et peu de disque je conseillerais de descendre un peu. On peu descendre aux environs de 150 dpi, ça dépend de la qualité du scanner, il faut faire des essais pour arriver à un bon compromis, que les toutes les infos soient lisibles à l'écran, notamment les sondes et autres textes...

05 mai 2005
0

juste un fait divers mais bien dans le sujet:
www.rin.org.uk[...]iew.asp

no comment :doc:

05 mai 2005
0

Pour le moment ...
personne n'a demandé qu'il soit prévu une fonction de pilotage automatique dans le logiciel ;-)

05 mai 2005
0

Juste une précision

pour compléter les remarques précédentes, si vous scanner ou photographier un document imprimer par exemple en offset vous aurez l'obligation de détramer ce document si vous voulez une possibilité d'utilisation correcte...

Mais bien sur je ne doute pas un instant que vous y avez pensé

Cela dit en principe, du moins dans le temps les cartes n'étaient jamais imprimées en quadri mais avec des références PMS

Donc des aplats détourés, de différentes couleurs le noir étant superpose
Le problème ne se posera pas dans ce cas c'est une chance

Le truc pour la digitalisation étant d'utiliser juste le nombre de couleurs présent sur la carte et d'éliminer toutes les autres des fichiers, mais ça aussi c'est de la routine normale donc vous l'aviez sûrement prévu !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Morbihan, Semaine du Golfe 2007, Recouvrance (Brest)

Souvenir d'été

  • 4.5 (157)

Morbihan, Semaine du Golfe 2007, Recouvrance (Brest)

novembre 2021