randonneur cotier

bonjour a tous

je suis l'heureux propriétaire depuis peu d'un randonneur côtier de 1985.

le hic c'est qu'il fut construit sur demande du 1er propriétaire avec 2 dérives =&gt super pour conserver l'allure si on se laisse porter par les alizés mais la c pas le programme ! impossible de virer sans relever l'une des deux dérives =&gt tres contraignant je compte donc refaire un puis de dérive mais pour cela il me faut connaitre l'emplacement exact de la dérive d'origine ainsi que son poids afin de respecter l'architecture de base et les jeux de force (sachant que je souhaite le gréer en sloop).

De plus, je sais que les dernières unités ont été grées en sloop d'origine avec un pont polyester (et non CP).; quelqu'un sait ou est le moule ?

merci à tous de votre aide et toute info et/ou plan est la bienvenue.

L'équipage
13 juil. 2010
13 juil. 2010
0

plus facile de trouver par là

www.nauticaltrek.com[...]al-trek

14 juil. 2010
0

merci mais..
merci du conseil mais je n'y ai rien trouvé non plus...

14 juil. 2010
0

derive
Bonjour, juste une question, les deux dérives sont parallèles ou l'une derrière l'autre ?
Si tu as une dérive arrière et une avant, tu utilises la dérive centrale pour le près uniquement et la dérive arrière au portant, plus ou moins baissée. C'est le principe des trismus. Donc pas de virement de bord avec la dérive arrière.
D'autre part, il y avait il y a peu un randonneur à fouras, 17, qui appartenait au club de voile, version école, possible de prendre des côtes, peut être.
J'espère avoir été utile!

14 juil. 2010
0

moi non plus,
je ne comprends pas très bien ton problème.
si les deux dérives sont du type Trismus (ce qui m'étonnerait sur un randonneur), une seule est utilisée au près (la principale), et la plus petite n'est utilisée qu'au portant; il n'y a donc pas à relever une des deux aux virements de bord...
si ce sont des dérives latérales, les deux sont utilisées au près, sans aucune nécessité d'en relever une pour virer...

il me parait par contre très hasardeux de supprimer ces dérives au profit d'une dérive centrale unique: d'une part, les problèmes de structure du bateau risquent d'être insurmontables, d'autre part le résultat est loin d'être garanti en termes d'équilibre du bateau...

personnellement, j'assumerais la conception du bateau, qui doit relever d'une certaine logique (et ce n'est pas celle d'une traversée par les alizés) avec sans doute ses défauts, mais aussi ses qualités...

15 juil. 2010
0

ben ouais...
ce que j'adore sur ce site c'est qu'on parle avec des gens qui réfléchissent et qui vous amènent à faire de meme
=&gt les dérives sont l'une derrière l'autre (devant le lest et derrière le lest) séparées de 170 cm. le puit de proue fait 135 de long et celui de poupe fait 131.
il est évident que l'idée de la seule dérive au prés relève du bon sens mais le hic c'est que le bateau risque d'etre "mou" au possible avec une seule dérive trop en proue du lest... à l'inverse au largue les 2 dérives c top ! mais pour virer : relever à chaque fois !!!
galère non ?
maintenant refaire un puit de dérive aux côtes initiales reste possible car la structure est la meme que tous les autres randonneurs donc on peut refaire...
Mais avez vous des coordonnées pour l'école de voile de Fouras ?

16 juil. 2010
0

suite
non, plus le plan de dérive est avancé, plus le bateau est ardent. D'ailleurs sur certains trismus on rajoutais une petite derive très avancée pour améliorer le cap au près par petit temps. On n'utilisait pas les deux dérives en même temps. Van God explique ça très bien dans son bouquin.
En ce qui concerne l'école de voile de fouras, je ne sais pas les coordonnées, mais tu dois pouvoir trouver ça, c'est une ecole FFV.
Enfin, en ce qui concerne le randonneur, j'ai pas mal navigué sur le bateau de Gilles Ruffet qui a fait le tour du monde, eh oui, ramassé un cyclone, et écrit un bouquin, orca, je crois. C'était un randonneur bien modifié, gréé en sloop, et un bien mauvais bateau au près. Alors, je pense, avant de te lancer dans des modifs vraiment complexes et chères sur un bateau alu, essaie d'essayer un randonneur en version normale pour évaluer le gain. AMHA
Si tu es dans le coin, et souhaite en discuter, je peux te mettre en contact avec l'ancien propriétaire d'Orca, mais il l'a vendu.

16 juil. 2010
0

oubli
j'oubliais, par rapport à ta question sur le ponr, j'ai il y a longtemps rencontré un gars sur un randonneur à port lay, patrie de jeunesse et marine. Il avait lui aussi grée en sloop, et avait greffé un roof en polyester sur le pont en bois, peut etre un roof d'armagnac. Allez j'arrete, bon courage.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Coque de bateau

Souvenir d'été

  • 4.5 (150)

Coque de bateau

novembre 2021