Raideur à la toile Océanis 323.

Aprés 6 ans de vie commune, mon Oceanis 323(GTE)me satisfait globalement;pourtant, si je le trouve bon marcheur au prés, je lui reproche la nécessité de réduire assez tôt: 16 noeuds réels au prés et le bateu se vautre et part au lof,barre à fond à contre.Mes voiles sont standard d'origine (mais même avec les voiles neuves,problème déjà existant) et je n'ai pas de barre d'écoute (encore qu'une barre d'écoute au-dessus de la descente ...).J'aimerais l'avis d'autres propriétaires sur ce ressenti et des conseils pour y remédier (si c'est possible...)
Avec mes remerciements
Gérard

L'équipage
14 oct. 2010
14 oct. 2010
0

O323
Bonjour
Je suis moi aussi globalement trés satisfait par mon bateau.
J'ai monté moi meme une barre d'écoute sur le roof au dessus de la descente,mais en surdimentionnant ( c'est à dire que j'ai pris une barre d'écoute pour un 14 metres.
Le bateau est beaucoup plus controlable et je tiens facilement jusqu'à 18 noeuds de vents avant de prendre le 1er ris.
Ce qui me parait trés correct.
De surcroit j'ai un équipage qui n'apprécie pas la gite.
J'ai également la voilure standard.
Bien amicalement
Jacques

14 oct. 2010
0

Des voiles standard....
de 6 ans sont probablement défoncées, cela est une explication à ton problème.
Elles sont devenues trop creuses avec un creux qui a reculé, c'est complètement l'inverse de ce qu'il faut pour naviguer au près.

14 oct. 2010
1

raideur à la toile et départ au lof
pour moi ce sont des problèmes différents..
Je m'explique:
Lorsque l'on parle de raideur à la toile, on parle généralement de la qualité d'un bateau à ne pas giter excessivement. et cela renvois en gros au couple de rappel produit par l'ensemble quille/coque

Le départ au lof c'est un problème d'équilibre (plus exactement 'd'alignement') entre les composantes aérodynamique et hydrodynamique.
En gros, prends un crayon entre deux doigt par le milieu, la pointe étant la proue du bateau. Si avec ta main tu exerce une force en arrière du milieu du crayon, tu as la pointe du crayon qui part vers ta main (symbolisant l'action du vent), c'est un départ au lof (bateau dit ardent). Si au contraire tu exerce une pression e, avant du milieu du crayon la pointe va partir à l'opposé de ta main, tu a une abatée (bateau dit mou).
Les bateaux sont en générale conçu pour être légèrement ardent. Ce qui est gage de sécurité puisque en lofant le bateau va alléger sa charge aérodynamique dans le gréement.
Je ne vais pas te faire une cours sur le réglage des voiles mais le comportement trop ardent peut ne pas être seulement du a un 'mauvais' réglage des voiles. Beaucoup d'autre choses peuvent en être la cause:
- la quette du mat.
- l'usage de voile d'avant sur enrouleur.
- ...

J'aimerais insisté sur les voiles d'avant a enrouleur. C'est sur que c'est vraiment pratique, il n'y a qu'a voir son usage quasi systématique...et pourtant... le principal inconvénient c'est que dés que tu enroule ton génois de plus de 2 ou 3 tours, tu as une voile qui ne 'tire' plus le bateau vers l'avant. Reste alors principalement la composante aérodynamique qui provoque de la gite et ne permet pas l'équilibre du bateau..
Donc si tu veux sortir avec du vent, il te faut utiliser une voile d'avant adaptée aux conditions et donc utiliser un faux étai avec un foc...
Je pense que d'ailleurs bien des plaisanciers se font peur par vent fort juste a cause de leur enrouleur...
Il faut d'ailleurs savoir que même sans GV avec une voile d'avant très enroulée on part au lof!

14 oct. 2010
0

Il est vrai..
que le génois sur enrouleur n'arrange rien.
Dès 18 noeuds apparents je roule mon génois, je grée l'étai largable et j'envoie mon solent, que du bonheur :-D

14 oct. 2010
0

J'ai un 331, qui n'est pas identique au 323
J'ai la chance (certains diraient malchance) d'avoir la GV sur enrouleur. La barre est en général complètement neutre (donc voilure bien équilibré) en tout cas jusque vers 18 noeuds réels.

Ce que je constate est que, à partir de 16-18 réels au près, ça gîte un peu trop pour ma petite femme et vers 18 noeuds ça a tendance à devenir un peu ardent (mais ça ne part pas au lofe.)

Je réduis d'abord la GV, puisque c'est en général trop de force dans la GV qui rend un bateau trop ardent. Si j'enroule la GV à l'équivalent d'un ris, on gîte beaucoup moins et la barre redevient neutre. L'avantage de l'enrouleur est qu'on peut vraiment réduire de manière précise (en contre partie, la voile serait moins performante qu'une GV lattée.)

Je n'ai pas de rail d'écoute de GV. Je sais que ce serait encore mieux de pouvoir vriller la GV dans ce cas, mais ça va déjà pas mal comme ça.

Paul

14 oct. 2010
0

323 Gte
également, et nous prenons un ris aux alentours des 16 nds avant de rouler du foc si ça monte encore. On limite ainsi la gite, donc les déformations des "lignes d'eau" de la carène.

Puis on roule un peu de foc (jusqu'au premier repère) et ensuite 2ème ris. Nous avons d'ailleurs fait poser une 3ème bande de ris.

Prise de ris "rapide", après avoir affiné le montage d'origine c'est très pratique et sans fatigue ni danger, c'est du cockpit !
Notre bateau est équipé d'origine de la barre d'écoute.

... Il faut tenir compte du fait que la GV a plus de surface que le foc !

14 oct. 2010
0

Je rajoute
que la balancine et la drosse de hale bas ont été renvoyées au cockpit sur un nouveau piano de bloqueurs à tribord, avec pose d'un petit winch de plus.

15 oct. 2010
0

331
Bonjour,

Mon 331 est, comme celui de Paul, équipé d'une GV sur enrouleur mais j'ai ajouté une barre de chariot d'écoute maintenant je contrôle mieux ma GV.

Il gite également mais je le tiens jusqu'à 20 knots apparents sous 40° environ avant de devoir réduire la GV (je privilegie le genois : moteur du bateau). A moins de 35° je tiens mon cap mais je me traine.

Je vais ajouter un dispositif de réglage de position de chariot de genois manouvrable du cockpit afin de pouvoir ajuster au mieux le point de tire sans avoir à me déplacer.

Je reste persuadé qu'un reglage des voiles approprié reste une de meilleure solution à nos problémes de gite, départ au lof, etc...

Stan

15 oct. 2010
0

Merci pour vos réponses et conseils....
Neptune, je procède dans le même ordre que vous pour la réduction et je remarque qu'avec 1 ris et génois entier,le bateau reste ardent.Peut-être trop de quète du mât ?
Gérard

15 oct. 2010
0

sur un 311 dl
avec un genois bien coupé et en réglant bien la position du chariot d'écoute, je prends les deux premiers ris avant d'envisager de rouler un peu de génois .

Ces carènes n'aiment pas la gite et la surface du genois est faible par rapport à la GV .

Il est tellement simple de prendre un puis deux ris . Le troisième c'est plus compliqué ! ;-)

16 oct. 2010
0

Marc
tu as affiné le système de prise de ris auto?
j'aimerai savoir comment. Moi j'ai supprimé le passage dans les poulies du guindant car je n'arrivai jamais à étarquer proprement ma bosse de ris. Je passe une manille textile dans la poulie du guindant et dans le trou du vis de mulet, ca me prend 30 sec.
Je fais les même remarques de vous sur le comportement au dessus de 16nds.
le chariot de GV, même petit permet déjà de gagner 1 nd ou 2. Ensuite 1 ris.
Mon génois de 6 ans ne ressemble plus à rien. Le prochain sera en hydranet pour une meilleure tenue.
J'ai sinon une trinquette de 15 m2 que j'envoie sur l'enrouleur à la place du génois lorsque je peux anticiper. C'est impeccable et pour l'instant je n'envisage pas d'investir dans l'étai largable.

16 oct. 2010
0

Et marqué
la drisse de gv par des surliures juste à la bonne longueur pour chacun des trois ris : la nuit même sans lumière tu files jusque ce qu'il faut avant d'ariser, on sent la surliure entre les doigts.

16 oct. 2010
0

"Affiné" ...
... je n'ai rien fait de bien novateur ! :-)
Juste réduit les frottements, simplifié.

  • Poulies de guindant conservées, mais axes démontés, lubrifiés teflon et surtout bloqués au Loctite au remontage vu que nous les avions retrouvés sur le pont à la dixième prise de ris après livraison du bateau neuf en 2008 ...
  • remplacé les deux poulies simples en pied de mat par une seule double sur émerillon, ça tire beaucoup mieux dans l'axe.
  • remplacé les bosses de ris de 10 (pourquoi si gros ???) par du 8
  • revu le circuit des bosses dans la bôme pour éviter les frictions.
  • reculé les pontets fixés sous la bôme, pour vraiment aplatir la voile arisée.
  • lubrifié le rail de GV au téflon (le petit pot a couvercle vert de chez Lerin Merloy, trois fifrelins et sacrément efficace !), ça monte et s'affale tout seul maintenant.
  • renvoyé hale bas et balancine à tribord sur une batterie de bloqueurs avec un petit winch mono-vitesse derrière, là on peut vraiment aplatir la GV sans aller au pied de mat.
  • passé la drosse d'enrouleur de génois le long du rail de fargue babord, avec une simple poulie violon a coinceur, ça s'enroule facile à la main et ça libère un bloqueur sur le rouf.

... Voili voilou, je cherche toujours où ranger-bloquer la cocotte minute réglementaire, mais j'ai déjà une idée de bricolage pour cet hiver ! :-D

17 mar. 2015
0

C'est bizarre alien, sur mon 311 mon foc 24.3 m²(car c'est un foc) fait presque la même surface que la GV 26m².

16 oct. 2010
0

Modifié aussi le système de prise de ris
J'ai remplacé les poulies de guindant par des sangles,et les bosses frappées dessus reviennent au cockpit. ça double le nombre de bloqueurs, mais c'est beaucoup plus souple

16 oct. 2010
0

modification des ris
J'ai gardé le meme chemin pour les ris, mais j'ai réduit le diametre de bouts à 8 au lieu de 10.
Le résultat est étonnant.

17 nov. 2014
0

bonjour
je relance cet ancien post...
je viens d'acheter un oceanis 323 - les deux ris automatique de la grand voile sont sur le côté babord !!! et je n'ai qu'un seul passage de ce côté sur le mat (je parle de la ferrure percée qui permet de passer les bosses pour descendre dans les poulies de renvoi) - est ce le cas également sur vos bateaux ? ou dois je demander à mon voilier de me modifier ma GV et de mettre un ris automatique de l'autre côté ???
merci d'avance.

17 nov. 2014
0

Bonjour,
Sur le mien , la ferrure dont vous parlez est percée de 2 trous dans lesquels passent les bosses de ris 1 et 2 ( coté gauche donc .) J'ai rajouté coté droit du mat la même ferrure pour faire passer la bosse de ris 3 . Bien sûr , sur la voile , la poulie de guindant ( ou dans mon cas l'anneau) ,a été rajoutée coté droit .
Amicalement.
Gérard

17 nov. 2014
0

merci pour cette réponse.
Ben !! sur le mien il y a bien deux trous côté droit et un seul côté gauche... et mes des poulies sont côté gauche !!!! je vais regarder si je peux inverser cette platine... sinon je suis bon pour faire un tour à la voilerie et lui demander de m'inverser la première ou deuxième bosse sur la voile... grrrrrr
je suis au moins certain que l'ancien propriétaire ne devait pas utiliser les ris... lol

autre question sur le 323... en marchant sur les passavants ça craque un peu. le pont n'est pas délaminé ça c'est sur, ça grince surtout en dessous à l'intérieur du bateau. J'ai constaté le même phénomème sur un autre 323 (à vendre aussi) - ça ne m'inquiète donc pas vraiment mais est ce le cas sur vos 323 ?
merci d'avance

17 nov. 2014
0

bonjour Mpierrick
en fait tu n'as pas besoin de ces trous dans la platine pour gréer tes ris automatique.
A la sortie de la poulie du guindant tu descends directement sur la poulie de renvoi en pied de mat.
Pour ma part j'ai supprimé la prise de ris auto sur ma GV neuve et ce n'est pas plus mal car avec de simples œillets sur la chute et 2 anneaux montés sur des sangles textile sur le guindant que je viens frapper sur un mousqueton d'écoute de spi pris par un anneau en spectra sur le vie de mulet, je fais aussi rapide et avec moins d'effort et de frottements que les 20m de bosse de ris auto qui ne coulissent pas vraiment bien).

Le grincement dont tu parles je ne l'ai jamais entendu sur le miens ça me parait limite inquiétant.

Sinon avec un génois en laminé fini le départ au lof à 18nds de travers je ne l'enroule jamais partiellement pour ne pas l'abimé du coup à 25nds au près avec 2 ris dans la GV et le génois déroulé ça reste équilibré.

24 nov. 2014
0

"25nds au près avec 2 ris dans la GV et le génois déroulé ça reste équilibré. "
La je suis en plein rêve ! Perso avec 1m80 de tirant d'eau et un rail d’écoute de grand voile pour moi c'est 2 ris sur 3 et génois roulé de moitié donc un sac.
Le laminé miracle? Si tu es sur Lorient je veux bien faire une sortie avec toi !!!!

17 nov. 2014
0

Pour les pb de grincement , rien sur le mien sauf une impression de souplesse quand on marche sur le passavant au -dessus des toilettes .

17 nov. 2014
0

bonsoir
merci de vos réponses...
Pour les trous dans la platine, je suis surpris de ne pas en avoir besoin ? comment limiter de descendre trop bas le point d'amure et suffisament étarquer la bosse - franchement je ne pige pas. pour moi les trous sont là justement pour ça.
Pour le grincement, mes passavants ne s affaissent pas en marchant - par contre si je "m'amuse" à pousser sur le vaigrage pvc lorsque je suis dans la cabine - j'entends bien le même bruit que lorsque je marche au dessus... donc si vous avez des idées... :)

24 nov. 2014
0

bonjour
pour vous tenir au courant... expertise réalisée, c'est le vaigrage en PVC qui fait un peu de bruit... rien de structurel oufffff
150 miles parcourus depuis l achat, bon bateau que je trouve finalement rapide.

24 nov. 2014
0

Bonjour
avez vous connaissance de ce forum dédié aux propriétaires d'Océanis
oceanisvoiliers.forumactif.org[...]/
venez y partager vos expériences sur ce bateau spécifique avec les 250 autres propriétaires qui le font vivre
Frédéric

24 nov. 2014
2

bonjour,
les voiliers modernes ont des stabilité de forme
le premier appareil à installer est un gîtomètre
ne jamais dépasser 15° après le speedo monte peut être mais le VMG diminue beaucoup plus .
donc pour ceux qui ont une voile sur enrouleur
étarquer au max la bordure et choquer le hale bas pour faire échapper la puissance par le haut cela diminue la gîte et augmente la vitesse
si le genoa est petit commencer par réduire la gv
et en suite le genoa jusqu'à la moitié maximum
après il fait plus gîter qu'avancer .
autant l'enrouler complètement et si on a un etai larguable c'est le moment de l'utiliser avec un solent
bien plat .
pout les gv classiques on commence par le ris de fond ...ou avec le cunningam
ALAIN

16 mar. 2015
0

bonjour à tous
pour ceux qui ont installé un étai largable, auriez vous quelques photos à me communiquer. Merci d'avance.
Bonne journée

16 mar. 2015
0

Bonjour j'ai également un o323 et aussi un projet d'étai largable .. seule solution pour remonter correctement au prés à partir de 15 nœuds de vent avec ce type de voilier.
Ce week end j'ai vu un o323 équipé d'un étai largable je n'ai pas résisté à la tentation de faire des photos que je transmets ici. Seule la photo de ferrure de mat manque de détail et de qualité, désolé. Pour le reste ça a l'air du costaud !

16 mar. 2015
0

Quand le bateau se vautre il y a deux règles à respecter :
1) Diminuer le creux en étarquant le guindant (si les voiles ne sont pas trop déformées)
2) Augmenter le dévers en reculant le point d'écoute du foc, et en mettant le chariot d'écoute de GV au vent. Si tu n'as pas de chariot d'écoute, tu peux installer un halle-bas rigide.

C'est juste une petite piqure de rappel pour ceux qui confondraient "creux" et "dévers".

16 mar. 2015
0

voila les photos

16 mar. 2015
0

salut paulvrp
euhhhh les photos, sauf erreur, ne sont pas là... :(
merci d'avance

17 mar. 201516 juin 2020
17 mar. 201516 juin 2020
17 mar. 2015
0

costaud !!

17 mar. 2015
0

merci paulvrp

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Oh fil de l'Oh

Souvenir d'été

  • 4.5 (37)

Oh fil de l'Oh

novembre 2021