Radeaux de survie, nouvelles normes : rien capté...

Bonjour à tous,

Préparant activement ma croisière estivale (continent-corse) sur un voilier de 9 m, et n’ayant fait que de la côtière depuis deux ans, je décide de faire réviser cette année mon radeau de survie (les années précédentes, au lieu d’engraisser les stations de révision, j’ai pu me payer quelques nuits au port et quelques restaus avec l’argent économisé ;-).

Ma survie : une classe II Bombard en sac, a été mise en service en avril 97 (dernière révision saison 2006) ; j’ignore si la périodicité des 3 ans s’appliquait, mais pas d’embrouille, pendant les deux années passées j’avais aussi l’engin flottant...).

Confiant dans les nouveaux règlements (prolongation de vie à 15 ans et périodicité de 3 ans), je me dis que je vais l’emmener au bout, cette sacrée survie, et contacte le révisionniste :-) pour un devis.

Premier coup de massue, ils attaquent à 460 € (aaah mais vous comprenez, faut changer la bouteille mon bon monsieur, pis la flotte à 40 € , pis le forfait qu’est vraiment un forfait accompli, 200 € ; allez, casquez et bouclez-la).

Deuxième coup de massue, ce devis assassin stipule que la révision est valable pour un an ! Mais la règle des 3 ans, elle s’applique pas ? Merci pour vos commentaires à cet égard.

Bon bref j’ai pas encore donné suite, et suis allé farfouiller dans les survies neuves.

Comme d’hab, tous les textes sont contradictoires et flous. Même les officiels.

Voici mes interrogations existentielles :

-Est-on en règle, en cas de contrôle, à plus de 6 milles avec à bord un ISO 9650 Type 2 (le radeau dit “côtier”) ?

-Quelle et la différence entre cet ISO 9650 Type 2 et un “hauturier” ISO 9650 Type 1 classe B ? Riez pas, si vous lisez le blabla sur la réglementation proposé dans le catalogue d’un accastilleur bien connu, voici la prose, savourez :
“Un radeau ISO 9650 Type 2 est conçu pour se gonfler entre 0°C et 65°C ; le fond du radeau est simple et l’armement standard allégé.
Un radeau ISO 9650 Type 1 se répartit en deux classes, la A et la B (...) La classe B peut être gonflée entre 0°C et 65°C et le fond est simple. L’armement peut être complet (...) ou allégé.”

Bon, j’ai beau relire tout ça, je ne capte toujours pas la différence... J’acquerrai sans doute le grab Bag pour le coup des 24 h, mais je ne sais pas si je dois acheter un ISO 9650 Type 2 ou un ISO 9650 Type 1 classe B, ou quand même faire réviser mon classe II actuel...

Ma requête est purement économique, ne vous fatiguez pas à prôner les bienfaits sécuritaires du gros radeau hauturier plein de victuailles à 100 € le kilo ; je n’ai aucune confiance dans ces sal..........., j’en ai déjà percuté trois (dans mon jardin), et un seul s’est gonflé normalement (un classe V, pour l’anecdote) ; quand je traverse, je garde l’annexe à moitié gonflée sur la plage avant, au cas où... Je veux juste être en règle (les gabelous sont sourcilleux en Méditerranée), et ne pas trop me faire tondre par les réviseurs ou accastilleurs.

Merci pour votre aide, au plaisir de vous lire,

Tristan

L'équipage
02 juin 2009
02 juin 2009
0

Une survie de 1997 + 15 ans = 2009
Donc, elle serait obsolètre depuis Avril.

La règle des 3 ans non seulement ne s'applique pas, mais le fait de déclarer cette survie encore valide pour un an est plus que border-line compte tenu de sa date originale de mise en service.

Le coût de la révision indiqué est dans les valeurs habituellement rencontrées...c'est une arnaque institutionnellement pratiquée.

Le classe II actuel doit de toute façon être remplacé.

Maintenant, pour le nouveau, prendre un ISO avec l'équipement qui corespond avec la navigation qui sera entreprise, et ensuite choisir un modèle qui, selon le budget, corespond aux conditions de navigations probablement rencontrées.

La différence de prix étant dûe au simple ou double plancher, à la résistance au froid plus ou moins bonne, comme vous n'allez pas dans les glaces, à vous de voir.

De l'avis de beaucoup, le double plancher isole de l'eau froide bien mieux et est un réel avantage, même en méditerranée, certains disent que c'est indispensable pour lutter contre l'hypothermie...

Encore une fois, libre à vous de choisir.

02 juin 2009
0

Euh
s'cuse mais 1997 + 15 = 2012 si je sais encore compter donc encore valide 3 ans a priori...

02 juin 2009
0

Investisement
Et si tu choisissais un drapeau ISO XXXXXXXL ?
Le belge par exemple ? ;-)

Vu que tu recherches la solution la plus econnomique ... :-D

02 juin 2009
0

12 ou 15 ans
Lorsque la nouvelle règlementation a porté de 12 à 15 ans la durée de vie maximale des survies il a fallu faire, je crois, une révision spéciale pour profiter de cet allongement pour les engins en service. Ici Bombard semble considérer que la survie en question ne bénéficie pas de cet allongement.

Des fils très complets ont été faits sur HeO. Une conclusion semblait être qu'après 9 ans les qualités des survies baissaient et qu'il valait peut être mieux anticiper le remplacement que faire les révisions.

MichelR

02 juin 2009
0

erreur de ma part, je pensais 12 ans au leiu de 15
mais pour bénéficier de 15 ans au lieu de 12 avec une "ancienne" survie, il fallait la faire réviser en conséquence, ce que je supposais n'avoir pas été le cas pour la votre...désolé pour l'erreur.

02 juin 2009
0

La difference entre ISO 9650 type 1 et 2
c'est aussi la taille de la survie.
Le type 2, prevu pour la navigation cotiere, offre un espace habitable beaucoup plus reduit que le type 1.
Type 1 = 37 dm2 / personne
Type 2 = 25 dm2 / personne

Autre difference, c'est que sur le type 1, la tente se dresse automatiquement, alors que sur le type 2, c'est comme l'ancien Classe V, avec une tente qui se monte manuellement.

Quand à l'avantage du fond isolant sur le type 1, pour avoir participé à plusieurs stages de survie en atlantique, je peux vous dire que la difference de confort est enorme

02 juin 2009
0

Mais encore ?
Merci pour vos réponses.

Donc si je comprends bien, la seule différence entre le type II et le type I classe B (j'insiste bien sur le "classe B" pour ce type I), c'est le gonflage de la tente et qqs dm2 de plus ? Les deux sont à fond simple, d'après ma doc.

Nous ne sommes que deux à bord, j'envisageais de prendre un 4 places (moins encombrant, et bcp plus léger à extraire).

Mais je ne sais toujours pas si je suis en règle, à + de 6 milles, avec un type II .

J'ai sous le nez le hors série de Voiles et Voiliers sur l'équipement, qui stipule que "le radeau côtier n'est pas homologué pour la navigation hauturière".

Qu'y comprendre ?

04 juin 2009
0

Avon
La gamme Modula n a jamais ete homologuee en France ; proche des normes aeronautiques, cette gamme est excellente (et chere0) si on n a pas de limitation reglementaire. Si il n y a pas de contraintes, il y a d autres fabricants aero : Switlick, Aerazur, Beaufort... MAIS attention au "Sticker Shock".....

02 juin 2009
0

Ah, la galère du bib !
Je vis actuellement le même cauchemar à deux différences près :
Je suis Suiiiiiissse, la législation étant un peu différente dans ce pays.
Mon bateau ne fait que 6m. Du coup, tous ces machins sont trop gros et trop lourds.

Si quelqu'un à la solution miracle, ce serait bien.

Je peux par exemple acheter un Avon modual lite. Ce n'est plus homologué en France, mais pour moi, ça ferait l'affaire. Il est petit et sûr. Seul bémol, le prix hyper prohibitif des révisions et un seul concessionnaire en France.

02 juin 2009
0

Ce qu'il faut retenir..
salut à tous,
Moi qui viens d'y passer, c'est que avant révision tous les ans 200€, maintenant tous les 3 ans 600€ :-)

02 juin 2009
0

Ce qu'il faut retenir..
salut à tous,
Moi qui viens d'y passer, c'est que avant révision tous les ans 200€, maintenant tous les 3 ans 600€ :-)

02 juin 2009
0

Conforme à la réglementation à + de 6 M
Affirmatif.
La Division 240 impose un radeau de survie lors des navigations à plus de 6 M des côtes.
Cette même Division 240 laisse au skipper le choix du type de survie en fonction de ses zones de navigations habituelles.
Il est clair qu'un "tourdumondiste" ne choisira pas la même survie qu'un plaisancier qui sera de temps en temps à plus de 6 M d'un abri et qui effectuera deux fois dans l'année une traversée de 100 ou 150M.

21 oct. 2009
0

Pour reprendre le fil
La norme ISO 9650 distingue 2 catégories de radeaux :
Type 1 pour la navigation hauturièr.
Type 2 pour la navigation côtière, dans des conditions de mer modérées. La norme ISO 9650 n’impose aucune limite entre la navigation côtière et hauturière (l’appréciation de cette limite est laissée au bon jugement du plaisancier y compris en France).
Durée de vie du radeau 15 ans avec révision obligatoire tous les 3 ans

22 oct. 2009
0

c'est pas tout à fait ça
en fait, il n'y a plus de durée de vie.
autrefois, le CL2 et CL5, la durée de vie etait de 12ans, puis, moyenant une visite speciale, elle a pu être amené à 15ans.
la nouvelle norme ISO 9650 n'impose plus de durée de vie.
Tant que le radeau est en bon état, il pourra continuer à circuler. apres, faut voir la rentabilité, car de nombreux constructeurs imposseront une revision annuelle au dela de 15ans, pour insiter à changer le Bib.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

Souvenir d'été

  • 4.5 (197)

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

novembre 2021