radeaux de survie

Salut à tous
Mon Bib est périmé. Je ne fais pas de nav hauturière cette année.Je voulais savoir si on
pouvait faire le tour de bretagne légalement sans survie?
En nav cotière,est ce qu'un arrêt à Sein est possible?
Y a t'il des zones à éviter.
C'est une question purement administrative car
j'ai fait plusieurs fois le trajet.
Mais je me méfie de l'appréciation des réglements, au bon vouloir des "contrôleurs"
merci pour les conseils
phil

L'équipage
14 juin 2009
15 juin 2009
0

Si tu as déja fait plusieurs fois le trajet...
tu as la réponse à ta question.
La limite "administrative "est 6 milles d'un abri où tu peux débarquer l'équipage en sécurité.
Un port d'échouage qui est un abri à marée haute peut ne plus l'être à marée basse. Et en plus, cela peut dépendre des conditions météo.
Donc, il ne te reste qu'à analyser les différents cas de figure des points d'escale possible.

Maintenant, il te reste à te poser la question essentielle : indépendamment de la question "d'être en règle administrativement", comment gères-tu la situation sans radeau de survie si tu es obligé d'abandonner ton fier yote. Rejoindras-tu la côte à la nage avant de périr d'hypothermie ou bien attendras-tu de même un hypothétique sauvetage. Même si tu as eu le temps de lancer un Mayday, quelques têtes sur l'eau, même avec des gilets gonflables sont beaucoup plus difficiles à repérer qu'un radeau de survie.

15 juin 2009
0

Pas confondre
La question est bien administrative : il n'y a aucune raison qu'un radeau périmé depuis qq mois ne fonctionne pas....
Les deux rescapés de la goelette dans le golfe de Gascogne l'an dernier l'ont été par un bib périmé depuis des années et pas révisé depuis 8 ou 10 ans...

15 juin 2009
0

Survie
Ca me rappelle que quand les survies sont devenues obligatoires dans les années 60, les constructeurs nationaux homologués étant débordés, notre brillante administration avait pondu une note disant que pour être en règle, il fallait présenter une survie homologuée ou le bon de commande de la survie.

La même note interdisait l'emploi de survies "non homologuées" (= anglaises à l'époque) que certains plaisanciers responsables avaient à bord (mes parents...).

Un plaisancier facétieux avait écrit sur la note affichée à la capitainerie : "En cas de naufrage, se réfugier sur le bon de commande"

J'ai encore la note qq part !
Je suis sur que qq vieux s'en souviennent.

15 juin 2009
0

Etrange raisonnement!!!
Ce n'est pas parce que, par miracle, des rescapés ont du leur salut à une survie périmée qu'il faut en faire une règle de sécurité.

En matière de sécurité, je ne raisonne pas en termes de règlement administratif mais en termes de chances de survie.

16 juin 2009
0

Survie
Salut
Mon bateau est un multicoque insubmersible sur plans mais je ne l'ai pas coulé pour qu'il soit homologué insubmersible par les affaires maritimes.
j'ai en plus une annexe pneumatique de 3.50m avec un 25 CV
car je n'ai pas de moteur à bord.
Je suis pour la survie dynamique et je prend une
survie que par contraite administrative.
Mon "Yote" est un prao pacifique que j'ai contruit et qui un peu plus de 22000 milles au
compteur,c'est une autre philosophie de navigation.
prao.guillard.free.fr[...]
Merci pour l'info. phil

17 juin 2009
0

Sorry, Phil
Mais ta demande initiale ne donnait aucune précision surla nature de l'esquif ou yote, comme tu voudras!

15 juin 2009
0

Réponse purement réglementaire....
Sauf si tu navigues sur un navire genre Zodiac, capable de te mettre à l'abri sur n'importe quelle plage en cas de nécessité, le tour de Bretagne comporte plusieurs zones de navigation situées à plus de 6 M d'un abri.
A titre d'exemples, il doit y avoir une quinzaine de Milles entre Audierne et Penmarch (mais je ne suis pas bien sûr que l'on puisse raisonnablement considérer le petit port de Saint Guénolé comme abri en cas de coup de vent...).
Environ 16 M entre Port Tudy (Groix) et Port Maria (Quiberon).
Entre la baie de Morlaix et l'Aber Wrac'h, il doit bien y avoir une trentaine de Milles sans abri.
Et il y a d'autres secteurs de navigation effectivement supérieurs à 12 M...
Je crois qu'il existe des cartes présentant les zones de navigation éloignées de plus de 6 M d'un abri.
Même s'il y a toujours moyen d'argumenter, d'ergoter, de discuter...,je crains fort que la réponse à ta question concernant un tour de Bretagne sans survie ne puisse être que négative.
AMHA

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bientôt fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (124)

Bientôt fini ?

mars 2021