Radar ou pas radar ?

Bonjour à tous, on vient de me donner un vieux radar Furuno 1700 qui marche bien, mais à quoi va - t - il me servir, j'ai ma tablette avec les cartes à jour, l'AIS. Est ce ça vaut le coût d'installer ce vilain radome au dessus de mon portique qui en plus va faire de l'ombre aux panneaux solaires ?

A priori, je vais laisser tomber l'affaire

L'équipage
19 juil. 2020
19 juil. 2020
0

les radars sur mâtereau ou sur le portique c'est bien pour regarder derrière en course surtout pour suivre les autres concurrents ,
mais en navigation généralement on le met sur l'avant et suffisamment haut pour que l'horizon soit en limite de portée un 16mn je les installais à 6m .
de toutes façons il y aura toujours un angle mort ,mais à l'arrière quand les voiles sont mouillées ,ça fait écran et on ne voit plus rien devant ..
bien qu'ayant un transpondeur ais ,quand je dors je mets mon radar avec un secteur gardé tout autour à 5mn
avec un avertisseur puissant .
plusieurs fois il m'a réveillé .
si on a du personnel pour faire la veille ,qu'il n'y a jamais de fortes averses ,ni de brume épaisse ,ni d'orages que l'on voit très bien au radar ..
on n'en a pas besoin ...
alain


19 juil. 2020
2

Les nombreux bateaux qui n'ont pas d'emetteurs ais, ceux qui ne le font pas fonctionner, les perches de filets, casiers, les bouées, la cote, les grains....


19 juil. 2020
2

Si pour vous, a priori, un radar ne sert à rien, alors ne le montez pas puisque vous ne l'utiliserez pas.
Et vous n'avez pas besoin d'une justification via HeO. Un AIS n'est en aucun cas un Radar
Que vient faire la tablette dans votre raisonnement ??? Avez vous un sondeur qui utilise le même concept que le Radar?


roberto:*Si pour vous, a priori, un radar ne sert à rien, alors ne le montez pas puisque vous ne l'utiliserez pas. Et vous n'avez pas besoin d'une justification via HeO. *Très bien exprimé amha, il s'agit en plus d'un instrument qui requiert un certain apprentissage, si on n'est pas (très) convaincus même pas la peine de le considerer de loin.·le 19 juil. 2020 11:48
19 juil. 2020
1

Utile aussi dans la brume, j'ai navigué avec 100m de visibilité le long de la côte entre Ouessant et Roscoff, j'ai croisé des pèches-promenades (sans AIS bien sûr) en pèche à la dérive.
Sans radar les risques de collision étaient importants.


19 juil. 2020
0

La tablette ça veut dire GPS + carte...

N'ayant jamais utiliser de radars, je doutais qu'il puisse détecter un casier au ras de l'eau. Finalement, je vais y réfléchir, et envisager l'emplacement classique à la 1ère barre de flèche. L'utilisation du radar est donc programmée pour de grandes navs dans les endroits fréquentés...


cyrion:Bien sur que l’on détecte les bouees de casier avec un radar (bien réglé).Quand on navigue a proximité des côtes, sur des sondes < 30 m, c’est fou ce que l’on peut voir comme bouees de casier.En remontant d’Arcachon a Belle Ile (grosso modo sur la ligne des 20 metres), on a bien du en voir une centaine.Un vrai champ de mines !!!·le 19 juil. 2020 14:31
Calypso2:Pas forcément les grandes nav mais sûrement les endroits très fréquenté par visibilité réduite ça peut être juste à la sortie du port lorsque la brume tombe brusquement et que tous les pêcheurs du dimanche sont en train de taquiner le maquereau. Dans ce cas rien sur AIS mais plein d'écho sur le radar ·le 19 juil. 2020 18:58
philou2:Aussi dans les rias Galiciennes par brouillard cela permet de repérer les vivéros (parc à moules) notamment dans la ria d'Arousa, qui ne sont pas toujours bien balisés.·le 19 juil. 2020 21:28
19 juil. 2020
0

Je sais faire sans tablette, ais, sondeur,loch,girouette etc... sans radar je n'ai pas de solutions de substitutions.


3

Avoir un radar, c'est bien, pouvoir l'utiliser, c'est mieux.. Perso j'ai eu un Furuno et je ne l'ai jamais utilisé, pour une simple raison, je ne parvenais pas à interpreter les images. Ce n'est quand même pas si évident que cela.

Il y a maintenant des radars avec surimpressions sur le traceur.. c'est sans doute plus simple.. Alors surement c'est bien d'en avoir un, mais tant qu'à faire un AIS avec Transpondeur fait déjà pas mal le boulot, même si pas à 100%. Là on parle d'un "antique" furuno 1700, avec son écran monochrome énergivore et vraiment pas évident à utiliser... donc, je passerais mon chemin..


outremer:Par définition un Radar consomme puisqu'il éclaire un objet. L'image primaire obtenue sur le scope a l'avantage d'être pure, non interprétée ou filtrée, ce qui est à la charge de l'opérateur. La compréhension de l'image et son travaille, présentent très peu de difficultés si on admet les principes et l'action des réglages. Comme pour l'échographie ultrasonore ou d'autres techniques de représentation, il faut faire l'effort de franchir le blocage intellectuel quand on aborde une nouvelle imagerie. C'est un problème général propre à notre cerveau. Les données superposées, le traitement en fausses couleurs peuvent aussi induire en erreur, détournant de l'essentiel à comprendre..·le 19 juil. 2020 14:02
19 juil. 2020
3

L'utilité du radar dépends de ton utilisation. le bateau de notre club de voile allait toutes les deux semaines aux Scilly entre mars et Novembre (hors Juillet/Août). On a fait monter un radar. Les copains qui montaient au Groenland avaient un radar. Par contre, pour naviguer en Europe ou sous les tropiques, je n'en vois pas l'utilité.


VETYVER:Sous les tropiques avec les grains en pleine nuit tu passes peux passer de 15 noeuds à 50 noeuds en 2 minutes, alors vaut mieux voir les grains sur le radar pour définir une stratégie de contournement ou d’adaptation de ta garde-robe, personnellement cala m’a bien servi aux Antilles.. ·le 19 juil. 2020 15:19
ED850:Je ne porte pas le spi la nuit ;-). Et mes voiles ont toujours supporté les grains tropicaux. ·le 19 juil. 2020 15:58
VETYVER:Moi à 50 noeuds tout génois dehors et Gv haute je donne pas cher de mon mat...la notice constructeur c’est 1 ris et 2/3 génois au-dessus de 18 noeuds apparant...après chacun navigue à sa convenance et assume ses risques..·le 19 juil. 2020 17:16
19 juil. 2020
0

La présence de brume en Manche n'est pas rare même en été.


Patxaran:même en med.Je suis allé 2 fois aux saintes maries de la mer en 20 ans. deux fois un brouillard à couper au couteau.·le 19 juil. 2020 23:38
19 juil. 2020
0

Maintenant les radars récents sont plus faciles à interpréter et on des fonction Marpa très évoluées.
Les informations peuvent être couplées a la carto et a l’Ais.
Nous avons un radar raymarine Quantum 2 (doppler) + MFD Axiom, ca fait vraiment bien le boulot :-)
Cela donne une bonne vue d’ensemble meme par mauvaise visi , de nuit et apporte une vraie sécurité.
Et pour apprendre, il n’y a qu’a se donner un peu de mal: en dehors des manuels il y a des dizaines de videos de formation sur Youtube.
Ensuite, dans de bonnes conditions, il suffit de corréler les infos du radar avec ce que l’on voit, ca permet d’apprendre efficacement (cibles lointaines, rapprochées, mobiles, fixes, bruit de fond etc).
Cela n’empêche pas la veille visuelle bien sûr ni la gestion adaptée de la vitesse aux conditions.


19 juil. 2020
0

le radar sur un 50 pieds, pourquoi pas surtout si les navigations à venir l'amène dans des mers où la visi est réduite.

Il faudra de toute façon apprendre à s'en servir et interpréter les échos....

le radar detecte les grains, voire les déferlantes et les icebergs, mais détecte-t-il les atolls?


fritz the cat:surtout les atolls à lagon ...alain·le 19 juil. 2020 16:04
19 juil. 2020
0

Je suis surpris que l’on puisse voir les perches de filet, SAUF si elles portent un réflecteur radar, ce qui est TRÈS loin d’etre Le cas de la plupart de ceux que j’ai croisés, Portugal,Bretagne, Irlande...
Par contre très utile dans des zones de brouillard comme la Galice , où j’ai suivi un voilier sans le voir , à 100 m , puis dépassé j’ai entrevu le haut de son mat...
Vis à vis d’un Tupperware, je m’En fiche, je suis plus solide,,,mauvais humour, fo bien rire en cette période si trouble, mais gardons les distances de sécurité, ça dépend de notre vie, beaucoup plus qu’eN mer.
Respirons lentement et amplement par la bouche plusieurs fois par jour,c’est un VRAI conseil de bonne forme.
Avec l’activitè physique que nos années nous permettent encore , regrets


roberto:
  • Je suis surpris que l’on puisse voir les perches de filet *.
voilà avec un radar de basesybrancaleone.blogspot.com[...]ar.html ·le 19 juil. 2020 23:56
20 juil. 2020
2

éternel débat sur la possession d'un radar ou pas ,
éternel débat sur la comparaison entre un radar et l'AIS, qui n'ont pourtant rien a voir mais qui sont pourtant tous les 2 ,des bases de sécurité.!
le radar : d'une installation qui peut etre délicate , et d'une utilisation qui requière une certaine dextérité visuelle et interprétative.
a noté qu'une bien meilleur réception est obtenue avec un support pivotant.,tres utile dans les endroits a risque de brouillard , de nombreuses roches, de cotes découpées ect..mais ,
d'un cout élevé , et d'une consommation non négligeable .peu compatible avec les faibles autonomie electrique de 95% des voiliers de plaisance .un solitaire en pleine transat , ne peu mettre son radar en service a chaque sieste, si il n'a pas prévu en amont une autonomie énergétique TOTALE.

L'AIS en recepteur simple , NE DEVRAIT PLUS ETRE AUTORISE ?NI VENDU , car il s'agit d'un matériel de sécurité ,et la sécurité c'est l'échange ''voir ET etre vu'' ,: et non : voir mais etre invisible !! imaginez en voiture , vous voyez les autres ,mais eux ne vous vois pas !...

l'AIS transpondeur (émetteur ,récepteur,)

:d'une installation tres simple , d'un cout tres faible (exemple matsutec) , d'une utilisation simpliste , d'une tres faible consommation électrique ,et le petit + :permet une localisation sur le net ,accessible a tous pratique en cas d'avarie , il devrait etre obligatoire.

cette réflexion n'a aucune prétention,
moi mon choix est fait
pour le moment
j'ai un transpondeur et un merveille ,en rapport avec mon lieu de navigation
aurai-je un radar ?
oui
si des modèles plus petits ,moins puissant ,uniquement pour faire un rayon de sécurité autour du bateau, voient le jour.
on pourrai meme se passer d'écran pour ce genre de materiel,, un beeper, et un petit cadran avec les 4 points cardinaux , (une sorte de merveille émetteur )


tdm2023:"le petit + :permet une localisation sur le net ,accessible a tous pratique en cas d'avarie , il devrait etre obligatoire." Pour moi l'AIS d'aujourd'hui induit un problème sérieux de protection de la vie privée. J'ai l'impression que pas mal de gens s'en foutent, mais de mon point de vue c'est une problématique générale de notre époque qu'il ne faudrait pas prendre à la légère. Je crois pas qu'on ait envie d'être tracé 24h/24 avec nos GSM, avec nos cartes de paiment, et avec l'AIS. D'autant qu'il y a aujourd'hui des solutions pour protéger la vie privée sans rogner sur la sécurité. Tant qu'il n'y a pas d'AIS version cryptée où seraient transmises uniquement les informations nécessaires à éviter les collisions, je ne serai pas favorable à rendre obligatoire ce genre de technologies.·le 20 juil. 2020 17:28
Patxaran:tout à fait d'accord.un plus pour la sécurité, un moins pour la vie privée. Tout le monde s'en f... mais pas tous car les données c'est le "nouvel or noir" et toutes les autorités profitent des nouvelles technos pour mieux pister.·le 20 juil. 2020 17:43
juliusse:Pour moi, en plus du problème de vie privée, s'ajoute le fait que dans certaines zones, la foultitude de signaux AIS dû à la démocratisation du dispositif fait qu'il faudrait avoir le nez collé sur l'écran, et le doigt en permanence prêt à couper les xxx alarmes en résultant.Je note quand même que ilolun, qui voudrait interdire les récepteurs, n'a pas de problème pour recommander l'utilisation d'un matsutec, appareil non agréé en France, et qui par conséquent ne peut figurer sur la licence. Pour mémoire, l'émission en radio sans licence, c'est illégal...·le 20 juil. 2020 17:45
20 juil. 2020
20 juil. 2020
2

pas aussi radical que Goj mais presque, et analyse équivalente à celle de Ilolun
en fait à part dans certains rares bassins de navigation le radar me parait obsolète, perso pas loin de 40 ans de nav pro et non sur tous types de voiliers dans toutes sortes d'endroits pas trop extrêmes et je n'ai quasi jamais utilisé le radar à dispo sinon pour passer le temps.
voir les grains, bof, le mieux c'est de les voir et de les sentir même de nuit, au moins tu es attentif à ton environnement et réactif pour réduire et sauter sur la barre, voir les côtes, bof, traceur GPS et tu les vois, cargos sans AIS et chalutiers fantômes, bof, ça fait un moment que mon transpondeur n'en a pas rencontré, péchou en dinghy, bof, là il faut un super radar pour le détecter!
du coup p'tet en Arctique pour repérer les icebergs ou les ours ...
ceci dit je respecte tout à fait les adeptes du radar, je ne donne que mon avis.
et c'est vrai qu'un bateau d'occas avec un beau radar c'est un plus pour la vente.


20 juil. 2020
2

Depuis 4 ans, j'ai du mettre en route le mien 2 fois, et encore était-ce pour vérifier que je savais encore le lire.
Par contre l'AIS l'est en permanence. Il ne voit pas tout, mais me renseigne parfaitement et immédiatement sur ce q'il voit. Il est obligatoire pour les gros, il devrait l'être pour tous.
Et je songe à une MerVeille, bien plus utile au large car serait toujours en marche.


20 juil. 2020
0

pour moi l'AIS devrait etre interdit a la plaisance ;trop dangereux .
Il induit davantage de veille de l'ecran et donc la veille visuel attentive constante n'est plus aussi rigoureuse sur certain bateau.
En cotier il y a deux ans j'ai du me derouter pour qu'un voilier qui me rattrapait ne monte sur le tableau arriére de mon bateau et le rattrapage ne s'est pas fait en quelque minutes mais plutot sur une bonne demi/heure ..et je ne serait dire s'il s'agit d'un ou d'une skipper car personne dehors sur le bateau .
Depuis je veille encore davantage ...
l'AIS est une fausse securité ...la vraie c'est la veille constante et pour qu'elle a bien lieu il ne faut pas qu'il y ait d'autre possibilité a bord .
Par contre le radar lui apporte une veritable aide car il permet de voir lorsque l'on ne voit rien et là il est irremplaçable .
Je vais faire hurler certain ...et j'entends dejà "moi je veille malgré l'AIS" et je dirais toi surement mais pas tous...


juliusse:Tout à fait d'accord, il m'est déjà arrivé de devoir manœuvrer en catastrophe à cause d'un "solo sailor" se croyant ainsi au dessus du ripam...·le 20 juil. 2020 08:30
ilolun:votre prise de position ne peut s'appliquer lors d'une transat ou transpac en solitaire ! pourquoi ? et bien , veilleriez vous 24H/24 ?? avez vous l'autonomie énegétique necessaire et suffisante pour faire tourner votre radar (et je parle que de lui) pendant minimum 20 a 30 jours sur une moyenne minimum de 14 h /J ce qui correspond au temps de repos d'un solitaire en transat ? , j'en doute, ·le 20 juil. 2020 08:37
Calypso2:c'est vrai ,mais combien de plaisanciers font des transt...1 sur 100000 et encore ...laissons donc l'exception de coté ... ·le 20 juil. 2020 08:44
faby9:Parce que jamais o grand jamais, il n'y avait de défaut de veille avant l'AIS.Un peu comme avant le GPS tout le monde arrivait à bon port, estime perpétuellement parfaite...un peu comme 3 fois la hauteur d'eau avec 35 noeuds n'a jamais, mais jamais fait déraper une ancre de type CQR.etc...·le 20 juil. 2020 09:03
lilas blanc:bien dit Faby9·le 20 juil. 2020 11:03
moana29s:@calypso2 "pour moi l'AIS devrait etre interdit a la plaisance ;trop dangereux . Il induit davantage de veille de l'ecran et donc la veille visuel attentive constante n'est plus aussi rigoureuse sur certain bateau...."! Il n'y a pas de raison que les "mauvais plaisanciers" avec l'AIS soient de "bons" plaisanciers sans AIS! Encore une fois ce n'est pas le matériel qui est responsable mais la manière dont on s'en sert ! À ce propos tu as un récepteur AIS et non pas un transpondeur, donc tu veux bien voir les autres mais eux ne peuvent pas te voir ! Vachement sympa non? Et tu parles de sécurité ! 🙄·le 20 juil. 2020 15:48
Calypso2:la maniere dont l'on s'en sert ;tout a fait d'accord c'est bien là qu'est le probleme ..tout le monde ici reagit par rapport a soit m^me ;moi je ..ok .Mais le constat c'est que la formation, l'experience et le savoir ,de plus en plus de gens qui vont sur la mer est proche du zero ..il faut donc en tenir compte et avoir un avis par rapport a cette realité et pas par rapport a ceux qui font des transat ou le TDM ... vachement sympa: ma securité m'appartient et je ne compte surtout pas sur les autres pour eviter les collisions et a ce propos j'ai un radar ainsi je vois tout le monde m^me les casiers ·le 20 juil. 2020 17:42
faby9:@Calypso : "pour moi l'AIS devrait etre interdit "bah oui : pour toi. Pense donc un peu aux autres, comme tu le réclames tant.·le 20 juil. 2020 17:48
20 juil. 202020 juil. 2020
1

J'ai acheté le mien pour les transmanche. Moulte fois il m'a été utile notemment dans des purées de poix à la côte... Par mer d'huile, avec un max de gain, sur l'échelle 0.5m, on détecte les goélands posés sur l'eau. Ça c'est pour le fun. 🥳. Sinon, comme dit plus haut, avec le système d'alarme, et une mise en fonctionnement 1mn toutes les 5 mn, ça consomme pas grand chose. Je ne le démonterai pas.


20 juil. 202020 juil. 2020
1

Si il peut y avoir différentes approches « philosophiques » sur l’utilisation d’un Récepteur AIS, d’un transpondeur AIS et d’un radar ... tous sont censés améliorer la sécurité, la sienne et celle des autres, sans pour autant réduire la nécessité d’une veille visuelle permanente qui, rappelons le, est OBLiGATOIRE.
A mon sens on ne peut pas être CONTRE ces équipements.
Leur utilité, comme cela a été dit par d’autres intervenants, dépend évidemment du type de navigation et des conditions ou on la fait.
Si on navigue a la journée, par beau temps, dans des zones peu sensibles (genre rail ou transit de gros cargos entre autres), une veille visuelle devrait (!) suffire.
Mais dès que l’on doit maintenir une veille tres longtemps (transat ou grandes transitions) et surtout si l’on est seul, les aides électroniques sont un plus évident pour la sécurité.
Idem également si la visibilité est réduite (ce n’est pas toujours prévisible): brume, gros grain... sans parler de la nuit.
Sans aller jusqu’aux risques potentiels d’abordage, qui est capable, par une nuit sans lune, de voir une bouée de casier non éclairée avec deux drapeaux sombres ????
Si l’on navigue vite (a voile ou a moteur), le rapprochement d’un obstacle peut être rapide, et si la détection visuelle est tardive le temps de lever de doute (appel radio sur intentions) + prise de décision + manoeuvre peut être très court, surtout si l’on est peu manoeuvrant (gros tankers, bateaux de croisière, voiliers ...).
Je rappelle que les navires commerciaux actuels naviguent a 20 noeuds, les vedettes couramment a 16 ou 20 noeuds, les voiliers modernes a 20 noeuds ... ou plus.
Si on est sur une route de collision la vitesse de rapprochement peut être de l’ordre de 30 ou 40 noeuds (20 m/ s).
Grace a l'électronique, aujourd’hui a un prix tres accessible, on peut voir (AIS, radar) et être vu (transpondeur AIS).
Pour ce qui est de la consommation d’un radar, on n’est plus en 1940 !
Un radar moderne consomme moins de 20 w (typiquement 1.5 Ah), Meme un petit panneau solaire est suffisant.
Penser que l’on est un VRAI marin car on a pas besoin de tout ca est:
1- un peu présomptueux il me semble
2- prendre les professionnels de la mer (pecheurs, navires pro, Snsm...) qui eux ont TOUS radar et pour la majorité transpondeurs AIS, pour des incapables (de faire la veille)


20 juil. 2020
0

voila tout est dit, bassin de nav et combien de sorties et de milles annuelles sinon tout le monde à tort ou raison, donc in extremis si tu veux avoir une réponse fiable il faudrait que tu répondes à ces questions !


20 juil. 2020
2

Le Radar c'est comme l'essuie-glace ou le parachute, cela ne sert à rien sauf quand on en a besoin.
Et quand on en a besoin il vaut mieux en avoir.
En ULM un pilote (peut être pêcheur dans une autre vie) m'a sorti: je ne veux pas de Transpondeur (équivalent AIS, l'antenne du Radar secondaire du contrôle aérien, étant montée couplée à la grosse antenne du radar primaire (vrai radar) de surveillance du contrôle régional), car le contrôle aérien peut me surveiller et m'identifier, en oubliant que cela permet surtout d'éviter des collisions. Les avions de ligne sont équipés d'un vrai Radar météo.


20 juil. 2020
4

Déjà raconté: sortant tôt le matin par brume de beau temps de St Gilles j'allume le Radar, et la stupeur, devant moi une nuée de petits pêcheurs vacanciers, déjà en activité, se moquant complètement qu'on puisse les aborder ! Dès qu'il y a de la brume ou des pêcheurs le Radar est irremplaçable.


20 juil. 2020
0

Puisque l'on parle de radar, je profite de l'occasion:
J'ai lu qu'OPENCPN permet avec un Plugin de visualiser le radar et de superposer avec la cartographie.
Dans ce cas, est-ce nécessaire d'acheter le répétiteur de la marque? économie et gain de place.
merci


20 juil. 2020
1

Bon, on parle du radar ici, mais tous ces équipements font que les discussions de bateaux aux Antilles portent essentiellement sur le pannes de matériel. Tous ces équipements électroniques tombent en panne. Qui son Pilote, son déssalinisateur, son anémometre, son radar, son loch et je ne parle pas des WC électriques, des enrouleurs électriques, des clims... et donc en corrélation des multiples éléments pour produire l'énergie plétorique nécessaire à faire marcher tout ça. On se refile les adresses des réparateurs d'électronique sur toutes les ondes.
Je pense qu'on peut aussi naviguer loin, simplement, et que tous ces équipements énergivores sont essentiellement faits pour rassurer et faire vivre des fournisseurs et réparateurs.


20 juil. 202020 juil. 2020
1

NON tout ne tombe pas en panne !!!
Et si un appareil tombe en panne on est supposé faire sans, soit grâce à un appareil de secours (par exemple tablette pour doubler un traceur, vhf asn portable pour doubler une vhf fixe etc) sans compter les cartes papiers, le compas, la règle Cras et de savoir s’en servir.
L’entretien et la mise à jour font partie de la démarche de base.
J’ai personnellement quelques milliers d’heures de vol et de navigation et le taux de pannes est aujourd’hui très (très) faible.
Depuis le début de l’année nous avons avec mon épouse parcouru plus de 920 miles: 0 problème technique sur les équipements de nav et de sécurité.
Et en cas de panne ON DOIT avoir une solution de rechange, c’est évident, (équipement de secours ET nécessaire pour s’en sortir « a l’ancienne ») mais ce n’est pas une raison pour se passer d’équipements !!
Et enfin, les équipements NE SONT PLUS énergivores.
Avec 100 ou 200w de panneaux on est en autonomie (équipements de nav, de sécurité et vie a bord).


20 juil. 2020
4

Mettre sur le même plan des WC électriques et un Radar je ne l'avais encore jamais lu sur HeO, ou pourtant on trouve des trucs drôles. L'esprit humain est en pleine évolution.


20 juil. 2020
0

Pour Outremer: si, il y a une logique a les mettre sur le meme plan: quand ca tombe en panne on est dans la m....e ;-))))


20 juil. 2020
1

Sans vouloir revenir au temps de mes premières traversées ou les discussions de mouillage portaient sur l'utilité ou non d'avoir un moteur sur nos bateaux, sur la comparaison entre les différentes marques de lampes à pétrole, la façon de saler notre pêche, ou quelle méthode de point au sextant était la plus rapide, je pense que beaucoup de bateaux sont suréquipés par rapport aux besoins. Bien sur une tablette (ou plusieurs, c'est pas bien cher) nous évite les centaines de cartes qu'on avait, le GPS nous permets de savoir en permanence ou on est, un enrouleur libère la soute à voile, un frigo nous autorise les glaçons dans le ti ponch et un régulateur d'allure fait oublier la barre. Allez, avec l'AIS, on est beaucoup plus tranquille. Mais tout le reste? A-t-on besoin de toutes ces centrales de nav?, cette électronique omniprésente? ces moteurs surpuissants? Je réitère, je pense que beaucoup de ces équipements sont faits pour rassurer et enrichir l'industrie nautique.


fritz the cat:nous devons être de la même génération de plaisancier ,avec cette mentalité rétrograde .mais si toute cette technologie n'existait pas il y aurait beaucoup moins de monde sur l'eau avec les conséquences économiques ,ce qui m'ennuie beaucoup ,c'est que pour 99% des( je ne sais pas que terme employer pour rester correct) ne savent rien faire sans ...et l'industrie nautique s'y est adaptée ,c'est comme le gsm il a été conçu pour que le plus bête sache s'en servir et comme ça on en vend beaucoup .le pc aussi d'ailleurs ,c'est l'intelligence artificielle .alain·le 20 juil. 2020 20:19
20 juil. 2020
0

"Je réitère, je pense que beaucoup de ces équipements sont faits pour rassurer et enrichir l'industrie nautique."

Et surtout permettre la democratisation de la plaisance ..revenons au temps sans GPS et on ne verra plus beaucoup de bateaux sur l'eau ..

non les equipememts sont super ,c'est bien mais vu certains l'usage qu'ils en font vaut mieux etre vigilent pour deux


20 juil. 2020
0

je reprends l'argument de cyrion :
il faut penser à la solution "B" : dans le temps si on laissait tomber dans l'eau le compas de relèvement ou si une carte était emportée par le vent, il fallait une rechange.
donc soit on a des pièces et le savoir faire, sinon solution "B".
Le problème se pose avec le radar, pas question d'en avoir deux. En tout cas pas deux antennes.
Mais il y a "Merveille"...
Bon en tout cas, un fil qui nous occupe


20 juil. 2020
1

MerVeille est une bonne idée, financièrement facile d’accès et est une solution « a minima ».
C’est évidemment mieux que rien.
Mais MerVeille ne fait malheureusement qu’une partie du job.
Pour reprendre l’exemple d’Outremer, qui m’est aussi arrivé plusieurs fois, les petits bateaux de pèche promenade du petit matin brumeux ne disposent pas (généralement ce sont des bateaux < 8 m) de radar.
Ils sont bas sur l’eau, ne bougent quasiment pas (ils pèchent), sont généralement blancs, ne mettent pas leurs feux de nav et n’ont pas de corne de brume activée comme le voudrait le RIPAM.
Avec un radar on les voit, avec MerVeille on ne les voit pas.
Cela me fait penser que l’on pourrait peut être créer un fil sur l’utilisation des signaux sonores !


20 juil. 2020
0

C'est sur que le radar en tant que fonction est irremplaçable.
sauf à se passer de la fonction ou ne pas en avoir besoin.


20 juil. 2020
2

"Ils sont bas sur l’eau, ne bougent quasiment pas (ils pèchent), sont généralement blancs, ne mettent pas leurs feux de nav et n’ont pas de corne de brume activée comme le voudrait le RIPAM."
Enfin, cela ne concerne qu'une infime partie de la surface des océans, dans le pire des cas je les coupe en deux et c'est leur problème 😁😁😁


20 juil. 202020 juil. 2020
1

comme matelot@19001 : naviguer uniquement dans la zone des 100 mètres par épais brouillard en slalomant entre les pechous c'est un choix riche d'anecdotes et que je respecte mais qui ne résume tout de même pas l'ensemble de la navigation à voile c'est pourquoi lors d'une question sur le matériel à acquérir pour naviguer le minimum serait que l'auteur du fil nous en fasse connaître l'usage.


20 juil. 2020
0

En me relisant, ils sont bas sur l’eau, ils ne bougent pas, ils sont petits ... et la réponse de matelot qui confirme que dans le pire des cas il les coupe en deux ;-)
Je comprends enfin la notion de « cible » de mon radar !!!!!


roberto:Le radar c'est pour ne pas les louper. :)·le 20 juil. 2020 18:48
matelot@19001:Oui c'est comme le viseur sur le capot des Mercedes :)·le 20 juil. 2020 18:57
Patxaran:exactement. Il faut juste mettre un peu d'inox sur l'étrave pour ne pas rayer la peinture·le 20 juil. 2020 19:00
20 juil. 2020
0

comme sur les vieilles mercédes ,l'étoile sur la calandre pour les piétons .
tous les radars ne sont pas énergivores les nouveaux consomment moins d'un A
j'ai un vieux 1622 en position watchman et secteur gardé il ne consomme vraiment pas
beaucoup .voir les broadband.
sur des traversées en solo il me permet de dormir un peu sereinement si c'est nécessaire je met le moteur légèrement accéléré pour compenser et ça le fait très bien .
sur le hood j'avais un 1720 nous avons fait les canaries /cap vert en 5 jours dans du sirocco avec vent de sable
radar en route tout le temps avec l'alternateur de ligne d'arbre aucun problème d'énergie .
alain


Calypso2:idem j'ai un vieux 1622 je le met en route pour les tarversés de nuit de 23h à 5/6h du matin sans probleme puis pour regonfler la batterie 1h de moteur ainsi on voit tout m^me ceux qui n'ont pas d'AIS et il y en a quelques uns ·le 20 juil. 2020 19:17
20 juil. 2020
1

Comment peut on naviguer safe en plein brouillard sans radar? Si vous avez de bons tuyaux je suis preneur.merci d'avance...
Pas la peine de répondre, l'ais, j'ai dit naviguer safe. Le radar sont nos yeux l'ais un gadget, intéressant, mais ça reste un gadget dont on peut se passer.


Calypso2:une etoile...j'utilise l'aIS dans deux circonstances ,pour traverser le rail en Manche ,c'est à quelques heures tous les deux ou 3 ans et pour identifier un bateau par curiosité ·le 20 juil. 2020 20:27

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Litiri

Souvenir d'été

  • 4.5 (167)

Litiri

novembre 2021