Quoi verser dans un voile de quille en alu ?

Bonjour,

Contexte :
Dériveur lesté aluminium de 1985, infiltration d’eau de mer dans la quille dû au câble en inox qui fait monter/descendre la dérive, plomb fondu directement dans le voile de quille SANS isolation.

La quille (tôle de 6mm à l’extérieur et 8mm dans le puits de dérive intérieur) ne présente pas de traces de corrosion (sondé à l’ultrason) et contrôle visuel dans le saumon centrale à l’intérieur du bateau par une trappe.

Je n’ai pas put rincer la quille à l’eau douce car une grande partie est inaccessible, mais la quille à été complètement asséché en percent des trous dans la quille et laissant le bateau à terre toute l’été au soleil et avec une lampe chauffante.

Question :
Faut-il laisser la quille/plomb en l’état au sec (ce qui est l’avis d’un expert alu renommé) ou faut-il y couler un produit type huile de moteur/gasoil/paraffine… sachant que le produit doit être très liquide afin qu’il pénètre dans toute la quille entre la tôle et le plomb.

Merci pour vos conseils,

Cyril

L'équipage
22 oct. 2012
22 oct. 2012
0

je refermerais le tout tel quel à sec, en t'assurant de l'étanchéité future ...

22 oct. 2012
0

d'abord il faut savoir que mettre de huile, go ou un produit similaire dans une quille semblable est interdit depuis bien longtemps .

c'est une erreur de couler le plomb direct dans la quille ,celà devient inaccessible ,mais bon c'est fait ,n'en parlons plus .

deux solutions ,
soit tu laisse en état pourquoi pas
ou soit tu fait en sorte d'eviter autant que possible les infiltration, condensation d'eau ou humidité en coulant de la resine jusqu'à noyer totalement le plomb , resine courante ..

josé

23 oct. 2012
0

Si j'ai bonne mémoire il existait une "résine polyester à l'eau", très fluide pour noyer les gueuses de lest.
et non pas de la résine "standard" peu fluide.

23 oct. 201223 oct. 2012
0

c'est bien possible

23 oct. 2012
0

La résine à l'eau pfff ... c'est ce qui était utilisé dans les quilles de romanée il y a 35 ans, et quand on voit le résultat c'est pas terrible. Ca finit pas se fissurer et ça n'adhère pas à l'alu. De plus, quand l'eau de mer a pénétré, cette résine polyester finit par s'osmoser, d'où acide acétique, d'où accélération de la corrosion.
Bon maintenant que je vous ai vanté les qualités du produit, si ça intéresse quelqu'un j'en ai une vingtaine de kg à vendre :-D

22 oct. 2012
0

Pareil, je refermerais le tout tel quel à sec, en s’assurant de l'étanchéité dans le temps…
Je n’aime pas le fait d’avoir le plomb au contact de l’alu, mais tous les professionnels que je connais qui continu à faire se montage, le plomb fondu directement dans le caisson en alu, me disent que tant que cela reste sec pas de soucis !!!

22 oct. 2012
0

"tant que celà reste sec"

mais c'est jamais sec , car il y a une difference entre la temperature de l'eau et celle à l'interieur du bateau donc condensation ,donc eau ... c'est inevitable

moi je dirai tant que l'on ne voie rien alors tout va bien ...

22 oct. 2012
0

"tant que celà reste sec"
Caison alu, soudé, étanche... Autrement éffectivement c'est une illusion... Un bateau alu et sec dans les fonds;;;;;;;;;;;

22 oct. 2012
0

perso je coulerais de la parrafine dans une tole bien chaude pour qu'elle reste liquide et rentre bien partout ,l'ideal serait evidement de sortir le lest de mettre du feutre en plaques pour poser les gueuses de plomb les fixer avec des traverses isolées boulonnes et couler de la parrafine
alain

22 oct. 2012
0

Salut

À mon (humble) avis deux choses :

  • Soit il est possible de couler un isolant (epoxy liquide... etc), dans ce cas c'est mieux de le faire. (en plus ça alourdit encore un peu le lest... :tesur:)
  • Soit ce n'est pas possible vu les conditions, et là, eh bien il n'y a rien à dire... et prier...

Mais pour avoir lorgné les questions de corrosion (j'ai un bateau alu), je pense personnellement que, d'un façon générale, tous les métaux (sauf zinc) en contact direct avec l'alu sont déconseillés. Ne serait-ce que pour dormir tranquille... Dès l'instant où tu te poses la question, ça devient un souci... alors...

22 oct. 2012
0

Ayant mi des milliers de tonnes de lest dans des bateaux alu , on procédait de la maniere suivante .
1/ espace étanche dans les fonds
2/ le lest était fait de lingots transportable (30,40kg) plongé dans de la resine un à un
3/ disposé cote à cote
4/ noyé totalement m^me bien par dessus dans de la resine

ainsi pas de contact possible entre l'alu et le plomb , puis reresine pour bloquage et etancheité .

il s'agisait de resine industrielle ,courante

ah j'oubliais pour controle il était placé dans le fond un nappe qui permettait au cours de la vie du bateau de controler qu'il n'y avait pas d'eau sous le lest pour une raison quelconque ...

ça c'était du boulot :pouce:

josé

22 oct. 2012
0

la parafine, souvent proposée par 60nora me parait en effet une bonne idée,
tu as un avantage, me semble-t-il,
plus facile de déposer une dérive et de la traiter ...
à la limite, gros boulot, couper le haut, le bas, rincer, refermer, saturer de parafine, fermer, réinstaller

22 oct. 2012
0

Merci pour vos retours.

Pour info, la quille à 27 ans et ne présente pas de traces de corrosion à ce stade, donc même si c’est n’est pas recommandé de couler du plomb directement dans le voile de quille ça a marché jusqu'à maintenant…

Je ne sais pas depuis combien de temps l’eau est rentrée dans la quille, mais je pense que ça doit faire au moins 2 ou 3 ans voir plus…. et naturellement je ne souhaite pas la déposer (coûts et complexité de construction d’un dériveur lesté…) et à ce stade il n’y a pas de trous.

La question est peut être si je ne fait rien si inévitablement la tôle va se bouffer, ou en assurant que la dérive reste sec et en laissant les trappes que j’ai faites dans le saumon central ouvertes que la condensation s’évapore par le haut et donc peu ou pas d’humidité = peu ou pas de corrosion.

Un retour d’expérience similaire ?

Cyril

22 oct. 2012
0

le faite de couler le plomb direct dans la quille peut étre facteur de gros soucis lors d'un balonnage par exemple entrainant la necessité de depose de la quille ou etre oubligé de souder , enfin en un mot pour faire des reparations c'est pas le pied ..

mais te prends pas trop la tête s'il n'y a pas de corrosion

22 oct. 2012
0

Merci calypso2, petite question, c est quoi un "ballonage"???

22 oct. 2012
0

oh ça c'est de la moquerie ....."talonnage" biensur

22 oct. 2012
0

Ahhh je pensais que c'etait un terme très technique.....

23 oct. 2012
0

tu a une solution très simple pour résoudre ton problème .
1 percer un trou pour y avoir un accès
2 mettre un tuyau et étancher avec du gutta
3 brancher ton tuyaux a un piège et l étanché avec gutta
4 brancher une pompe a vide sur le piege et etanché avec gutta , puis vider l eau
5 bien ventiler et sécher
6 couler une résine a l eau
7 refermer l ensemble et tranquille .

23 oct. 2012
0

par contre on peut maintenant remplacer les cables par du cordage qui lui ne se corrode pas et est aussi solide

je remplacé mon cable de derive par du dynalight voici 2 ou 3 ans ,impeccable

23 oct. 2012
0

Calypso2, yes c’est exactement je que j’ai fait en remplacent le câble avec du dyneema.

24 oct. 2012
0

Merci pour toutes vos idées/suggestions.

Au final, je pense ne rien mettre car le plomb est refermé dans un saumon étanche en alu et donc étanche. Le seul risque à ce stade est l’humidité/condensation qui pourrait s’infiltrer dans la quille à cause du sel qui y reste car au moment de la réparation, j’ai découpé 2 trappes dans le saumon pour aérer/sécher la quille.

La question qui se pose, pour éviter que de l’humidité rentre à nouveau dans la quille mieux vaut-il laisser ouvert les trappes, ou les refermer un jour de gros beau temps bien sec ?

J’imagine que l’été quand il faut chaud et sec c’est mieux de laisser ouvert, mais l’hiver quand c’est humide et il y a un risque de condensation ce n’est pas mieux de tout fermer ?

Merci,

Cyril

24 oct. 2012
0

non moi je fermerai , l'air emprisonné est surement un peu humide mais une fois l'eau condensée (et c'est loin d'etre evidant) il sera devenu sec et l'effet d'humidité ne se reproduira plus .

par contre en laissant ouvert tu auras toujours un renouvellement d'air humide .

26 oct. 2012
0

autre produit pas cher et vieux comme le monde : le brai, c'est à dire du goudron acheté chez une entreprise de TP ; à couler à chaud ; il durcit ensuite naturellement

26 oct. 2012
0

J'ai déjà fait des test avec du brai, mais l'adhérence à l'alu n'était pas top

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

le beau temps...

Après la pluie...

  • 4.5 (134)

le beau temps...

mars 2021