Quoi d'autre qu'un contremoule collé ?

Bonjour,

Y a t il un voilier de série (au moins 5 unités par an) quillard (donc théoriquement avec des varangues), construit actuellement (en 2020) en composite (pas acier alu …) qui a autre chose qu'un contre moule collé dans les fonds ?

Y aurait il une photo ou un lien pour confirmer les réponses ?

PS : x-yacht est une demi exception, la série XP, c'est un contremoule collé, c'est marqué dans la doc xp-50. Les X4, c'est une armature métallique boulonnée à un contre moule collé (spabond 540lv) c'est marqué dans le journal Gurit technologie dans un article sur époxy chez X avec comme illustration le x4°.

L'équipage
27 nov. 2020
27 nov. 2020
1

Oui il y en a, tous les Bavaria, depuis l'origine. Voir le document joint.
Et je confirme que mes 3 Bav étaient comme cela (1984 - 2001 - 2005)

28 nov. 2020
0

Bonjour Pampus
Bon Bavaria c'est quand meme plus un contre-moule ok il n est pas collé mais stratifié
Je crois que Napadnom est plutôt à la recherche de varangue dans la plus pur tradition....

Le Moko

27 nov. 202027 nov. 2020
0

Bonjour,

Je confirme pour Bavaria. Le mien de 2010 est fait comme indiqué plus haut.
le chanter Sirius fait un varangage classique. Ce n'est pas du tout le même programme mais il me semble qu'ils sont dans la gamme de prix des x-yacht.

27 nov. 2020
0

Dans le test publié sur le site Sirius, en 2015, le prix de base du 40DS était 500k€, prix du modèles essayé 650k€. C'est à mon avis 20% à 50% plus cher qu'un X. le X40 est à 300k€ base, 500k€ modèles essayé. Et il s'agit de prix 2019...

28 nov. 202028 nov. 2020
0

Dans les commentaires de de la video en dessous , il y en a un qui donne le prix 2019 : 575 000€ prix de base, 750 000€ prix du modèle de la vidéo.
Je ne sais pas si Sirius en vend 5 par an...

27 nov. 2020
0

Le figaro 3 n'a pas de contre moule:
no-frills-sailing.com[...]garo-3/

27 nov. 2020
0

Salut. Les Solaris : www.solarisyachts.com[...]en.html
Scroller vers le bas sur cette page pour voir la construction.

27 nov. 2020
0

Et les sunfast actuels

28 nov. 2020
0

La photo, on ne sait pas trop quel modèle, ni quelle année. Le texte associé parle d'un Solaris 72.

Il n'y a pas beaucoup de prix affichés, mais dans ce lien, www.bateaux.com[...]e-gamme on parle de 700 000 € ht (840 000€ttc) pour un bateau assez vide. Et 1200 000€ ht pour le bateau équipé. dans les 1,440 millions d'euros.

Je doute que des 55, ils en vendent 5 par an. Alors le 72 ...

27 nov. 2020
0

Je confirme pour les bavaria. Comme dit sur un autre fil, c’est échantillonné light, équipé de façon tout aussi légère mais côté construction c’est mieux réalisé que pas mal de chantier...
côté pont en revanche, le pont fixé avec des vis Parker bof bof

28 nov. 2020
0

Rien de tt cela sur notre pogo

28 nov. 2020
0

Les cloisons et éléments de structure semblent collés ???

C'est assez différent du 12.50 , ou la les éléments de structure semblent stratifiés : il n'y a pas de rebord/aile sur les éléments, et le gelcoat s’arrête suffisamment loin pour laisser une accroche à la stratification.

28 nov. 2020
0

voilà des belles cloisons sandwich bien stratifiées à la coque ... (pas du Lagoon ... oups)

29 nov. 2020
0

Bon alors ? Collé ou pas collé sur le pogo ?
Sur les cloisons on distingue un peu de stratification et l'opération n'était peut-être pas terminée à ce stade.
Par contre pour les deux espèces de varangues sous la table du carré on ne distingue pas grand chose.

Tu peux en dire plus lune2miel ?
Sais-tu également comment est réalisée la liaison coque/pont ?

29 nov. 2020
0

Stratification

28 nov. 2020
0

Pour Cedric,
Faut pas exagérer non plus, ce ne sont pas des vis Parker, c'est un peu bref comme explication. En tous les cas, sur mes 3 Bav, jamais eu de PB avec la liaison.

28 nov. 202028 nov. 2020
1

Pour info : la jonction coque-pont du Swan 98 (30m, 20m€)
Voir à 0:42s

28 nov. 2020
0

Comme quoi... Sika et vis parker même sur un Swan à 20M d'euros !

28 nov. 2020
0

Non pas de sika mais une colle bicomposant... et une surface de collage qui n’a rien à voir.

29 nov. 2020
0

Eh ben, heureusement que je n'ai pas 20M€,
c'est vraiment pas ma came :s

29 nov. 2020
0

la tête de vis au frais.
S'il y a une arrivée d'humidité dans le bois du livet, la fraicheur venant de la tête de vis va faire condenser l'eau dans le bois.
A terme = pourriture.

28 nov. 2020
0

Bavaria c’est light de chez light...

On tire sur le pont et hop cela s’ouvre comme une boîte de sardine...
Certe il faut tirer fort, mais il n’y a eu aucune strat qui a lâché ou qui s’est déchiré... le sika a lâché, preuve si il en est que le sika c’est pas formidable à cet endroit!

exemple d’un bavaria 42 cruiser

28 nov. 202028 nov. 2020
0

Le pont est déchiré. Il faudrait d'autres photos pour comprendre ce qui s'est passé.

Edit : j'ai trouvé : sothis-pb.blogspot.com[...]de.html

Ce n'est pas un pb de construction mais de montage de bout dehors fait n'importe comment.

Tu as le droit de ne pas aimer les Bavaria, mais sois un peu rigoureux si tu veux être crédible.

28 nov. 2020
0

Non c’est pas un problème de montage, mais de dimensionnement sur un bateau fragile. C’est juste qu’en tirant verticalement vers le haut sur le davier qui n’est fixé que sur le pont, et pas la coque, c’est le pont qui vient. Il se décolle. Il ne se déchire pas, il se décolle proprement.
D’ailleurs la réparation a été faite sans un gramme de résine ou de fibre...

Sur un Pogo tu peux tirer tout ce que tu veux... rien ne va se décoller.
Un JPK non plus, un X non plus... alors oui c’est pas la même prix mais l’honnêteté est d’accepter qu’un bavaria n’est pas un bateau « robuste » ce qui l’empêche pas d’être un super bateau pour découvrir la mer et faire passer de bonnes vacances à sa famille l’été par beau temps.

28 nov. 2020
0

Un davier est prévu pour supporter un mouillage, qui jusqu'à preuve du contraire tire vers le bas. Fixer un bout-dehors sur un davier sans se préoccuper de savoir si ce dernier peut encaisser les efforts, c'est une faute de l'installateur, pas du constructeur.
Sur un JPK ou un Pogo, le bout dehors est prévu et posé par le chantier, mais si un incompétent vient fixer un étai de trinquette au milieu du pont sans cloison ni renfort de reprise d'effort derrière, le pont va se déformer voire se délaminer si on tire assez fort.

28 nov. 2020
0

Oui le pont va se delaminer si on tire assez fort... sauf que sur un bavaria il va simplement se decoller bien avant d’atteindre la traction nécessaire pour abîmer la fibre! Exemple de quand on tire sur le davier vers le haut sur un bavaria 42.
Un simple rail de fargue, non pas vissé, mais boulonné avec du 6mm apporterait une résistance incomparable à des vis auto foreuse dans de la strat...
Pour info un M6 inox A4 dépasse sans soucis la tonne en traction! Imaginez un rail de fargue avec une vis tous les 20cm...

Maintenant quand tu vois le davier d’un bavaria, il vaut mieux y aller quand même molo au mouillage...

Pour info sur les bavaria sur de cette époque, le davier est fixé par du m10, en 3 points. Et chose particulièrement interpellante, seul le pont est repris, mais pas le retour de coque. Cela aurait pourtant été facile à faire, rendant le pont bien solidaire de la coque. Idem pour les taquets... avec 6 taquets, le davier... ça commence a bien rigidifier les choses, mais est ce que la solidité fait seulement parti du cahier des charges de ces barques???
That is the question...🤷‍♂️

28 nov. 202028 nov. 2020
1

@Fabien83 : Les vis ne servent qu'à assurer le maintien des pièces pendant la polymérisation de la colle.
On pourrait les enlever ensuite, mais il faudrait boucher les trous.

28 nov. 2020
0

C'est bien de rétablir la vérité

28 nov. 202028 nov. 2020
0

Merci Fred pour ces précisions bienvenues !

28 nov. 2020
-1

Autre exemple le Metis II, bavaria 39 cruiser, le bateau a fait naufrage dans les cailloux. Il a coulé, et a été secoué par le ressac pendant plusieurs heures.
La liason coque pont a lâché sans déchirure de matière, juste le rail de fargue qui a sauté et la coque s’est décollée. Cela montre que la liaison n’est pas homogène et que c’est un point faible. D’ailleurs sur les voiliers low-cost on a des soucis d’entrées d’eau au niveau de cette liaison dans la durée, preuve que cela travail dur.
Avec un ginfizz il n’y a pas de soucis de ce genre... et c’est rassurant.
PS: je retrouve pas les photos... voici une impression d’écran ou l’on voit la coque et le pont bien séparé proprement.

28 nov. 2020
-1

Je crains que cet exemple ne renforce pas ta crédibilité.

28 nov. 2020
0

Combien de bateaux de grandes séries résisteraient au même accident !
On a bien compris, tu n’achèteras pas de Bav, c'est pas un problème.
Chacun ses choix.

28 nov. 2020
0

Aucun, mais la question n’est pas la...

Les points qui lâchent en premier sont toujours riche d’enseignement...

Bon après si vous me trouvez un halberg Rassy qui se disloque de la même facon, je suis preneur!

28 nov. 2020
0

Bonsoir,
Effectivement Hallberg Rassy stratifie les cloisons à la coque et pour la liaison coque pont je ne sais pas...
Coller au sika un pont c'est prendre le risque qu'en cas de gros choc tout se déboîte...
Sur un HR si ça se passe ça pétera sur l'impact mais ne deboitera pas le pont du bateau.
Je suis désolé pour les possesseurs de Bavaria mais ce sont peut être des bons bateaux pour un usage à peu près normal mais comme Cedric je pense que c'est une construction bien légère...pour ne pas être plus méchant...

28 nov. 2020
0

Comment était faite la liaison coque-pont sur les bateaux des années 70/80 ? Notamment des bateaux anglais (westerly, moody...). Ça m'intéresse car ils ont la réputation d'être solide, mais qu'en est il de la méthode employé pour la liaison coque-pont ? Les façons de faire on elle évoluer à ce sujet ?

29 nov. 2020
0

Je pense que pendant pas mal de temps, les liaisons coque-pont sur les bateaux de série ont été vissés/boulonnées pour la partie structure + mastic pour la partie étanchéité.

La stratification, c'est compliqué. Si coté extérieur, il va falloir faire toute une finition visuelle. (enduit, peinture, ...). Si coté intérieur, l'accessibilité laisse à désirer. stratifier correctement au plafond dans la baille à mouillage, ou le coffre arrière ...

La tendance actuelle, c'est le collage.

29 nov. 202029 nov. 2020
0

Le chantier Sirius stratifie par l'intérieur le pont à la coque. Mais il faut le budget...

Sur Bavaria, les vis sont visées dans la petite partie horizontale de la coque et un liston en bois dessous. Les vis tiennent donc bien mieux que si prises uniquement dans la fibre du petit retour de la coque.

Sur mon Jeanneau Fantasia de 1984, je crois me rappeler que la liaison coque/pont était boulonée.

29 nov. 2020
0

Fabien dans l absolue c'est quand meme mieux vis et écrou.
Rien n empêche de les remplacer.
C'est quand meme pas la meilleur liaison coque pont.
Maintenant d'avoir vue ma liaison je trouve que pour du sika il est très dur
alors je penche plus pour une colle j'imagine bi composants.
En revanche tu as une reprise de cadène qui est digne de se nom.

Le Moko

29 nov. 2020
0

Je ne faisais que décrire ce que j'ai vu dans mes bateaux. Je ne suis pas du tout inquiet quand à la solidité de la liaison coque/pont de mon Bavaria.
Les pieds de chandeliers sont boulonés eux par contre.

30 nov. 2020
1

Exact, chandeliers boulonnés et il est très difficile de trouver un bavaria de 10 ans qui n’a pas le pont faïencé sur au moins un pied de chandelier... le pont est du papier à cigarette.

30 nov. 2020
0

Là dessus je confirme, mes pieds de chandeliers sont faïencés. Mais ce con de système avec le rail pfeiffer y est pour quelque chose. Les pieds de chandeliers sont très mal fixés avec ce système (pied pris dans le rail en quelque sorte) et bougent pas mal même si le pont était parfaitement rigide.

30 nov. 2020
1

Oui et non... le rail pfeiffer est une merde infâme qui ne devrait jamais être monté sur un voilier! (Comme 99% de l’accastillage de cette marque)

Mais le problème ne vient pas du mode de montage.
Goiot sur son sytème de rail 811 (goiot-systems.com[...]il-811/ ) ne rencontre pas ce problème, le pied de chandelier est pourtant fixé au rail par emboîtement avec deux boulons m6 qui fixe l’arrière du pied. Le rail est aussi plus raide et sérieux.
Le faïençage provient uniquement de la souplesse de la strat qui est supérieure à la souplesse du gelcoat. Cette souplesse de strat provient du manque d’épaisseur. Par ailleurs cette souplesse conduit à la fatigue des matériaux et au délaminage précoce... en bref
: ça va pas bien vieillir.

29 nov. 2020
1

Ils étaient boulonnés avec un rail de fargue qui prenaient en sandwich coque et pont

30 nov. 2020
0

@alexgruissan, tu n'as pas accès visuel par un coffre ou ailleurs pour voir cette liaison ?
Je n'ai jamais vu sur un Moody 33, mais en Espagne j'ai eu l'occasion de voir pas mal de bateaux du même architecte (Pumas, northwind, westwind...) Et c'est comme sur mon Mirage. Un profil d'acier de 5-6mm stratifié à la coque, prenant le pont en sandwich avec le rail de fargue(version balèze), le tout solidement boulonné. Les contest sont aussi comme ça pour celui que j'ai vu (contest 33)

30 nov. 2020
0

@Juliusse : Si mais je ne m'en souvient plus.
Ce que je sais, c'est qu'à tribord, j'ai une degelure de sika assez grosse. Alors est-ce que en complément il utiliser ce type de produit ? Je ne sais pas.

Mais je doute très forcément qu'il soit simplement coller. Je vais jeter un œil demain et je mettrait un post ici.

01 déc. 2020
0

Pour info :

Sur le moody c'est boulon sur rail de fargue avec prise du pont en sandwich. Environ un boulon tous les 10cm... Et en plus, du sika, qui est un peu sec au jour d'aujourd'hui. Je peux voir dire que le pont n'est pas prêt de s'arracher... Ya 200 boulons d'un gros diamètre qui traverse tout sur le bateau et du sika qui même sec, à l'air de faire encore son travail....
Bref, c'est solide !

29 nov. 2020
0

Le Comet 45S de chez Comar!
La photo du fonds de la coque ci-jointe est extraite d'une vidéo Youtube (bateau en construction en 2008 - le modèle est toujours au catalogue en 2020).
Le châssis est un solide quadrillage (hauteur mesurée : un poil plus de 15 cm).
Il est stratifié à la coque. Que l'on appelle cela des varangues où un contremoule rapporté me paraît accessoire.
L'ensemble coque + châssis est de fait une structure monolithique, d'autant plus rassurante que (sur le mien) c'est une construction en époxy réalisée en infusion.
Les aménagements intérieurs sont stratifiés à la coque : aucun contremoule pour le mobilier.

29 nov. 2020
0

Bonjour Arturo

Oups j 'ai failli croire que c 'était un bavaria.

Le Moko

29 nov. 202029 nov. 2020
0

Comar existe encore ???? Le site web existe encore, mais il semble n'être plus mis à jour.

Je pense que Comar s'appelle maintenant C-Catamarans et fabrique des catamarans.

30 nov. 2020
0

Apparemment ils existent :

www.comaryacht.com[...]logy-2/

30 nov. 2020
0

Pogo Jpk tout est visible

30 nov. 2020
0

J ai oublie marée haute les django

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

D'un hiver à l'autre

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (128)

D'un hiver à l'autre

février 2020