quilles à ailettes

Si j'ai bien compris les ailettes sont là pour améliorer la marche au près.
Est il envisageable de rajouter des ailettes sur une quille non équipée d'origine ?

L'équipage
04 jan. 2008
04 jan. 2008
0

je connais des gens
qui ont une quille à ailettes et qu'aimeraient bien changer pour une normale .
Sur certains bateaux le résultat est à l'inverse de l'effet recherché !
L'intérêt est surtout commercial .

04 jan. 2008
0

Tirant d eau
Sert aussi a diminué le tirant d eau .Cordialement

04 jan. 2008
0

les ailettes
sont arrivées de l'aviation,

mais leur efficacité peut laisser penseur, pour exemple "voyageur" le premier avion à avoir fait le tour du monde sans escale et sans ravitaillement avait des ailettes en bout d'ales sensées augmenter la performance de l'aile

il en a arrachée une au décollage et donc aurait avoir une aile au rendement dyssimétrique ce qui est catastrophique sur le plan aérodynamique, et il a réussit à boucler la boucle, ce qui sur le papier n'était pas vraiment possible au départ

aurait il mieux réussit avec les deux ???
on ne sait pas,

mais de là à en ajouter faut savoir pourquoi, quel but recherché, calculer les efforts et la reprise de fixation

tout ça n'est pas gagné amha

04 jan. 2008
0

mais
est ce que dassault en met car c'est efficace ou parce que les clients les réclament ??

car dassault n'était pas à la traine (si j'ose dire ) sur l'aérodynamique

04 jan. 2008
0

oui mes beaux
qu'ils sont beaux :cheri:

04 jan. 2008
0

Mais
le gain des ailettes dans l'aeronautique est avere. Meme Dassault qui avait jure ne jamais en mettre vu la qualite des ailes des Falcon...en rajoute ,maintenant!

Par contre, on en voit de moins en moins sur les quilles...

04 jan. 2008
0

non non
Ils arrivent a faire les distances annoncees avec!

04 jan. 2008
0

ca
c'est bien vrai, mais a notre epoque, ca ne suffit plus

04 jan. 2008
0

quille à ailette suite
Bj à tous.J'ai fait 22ooo milles avec un océanis 390 équipé d'une quille à ailette.C'est une cata ,au niveau du comportement et du cap au près. mais je n'ai pas fait le même trajet avec le même bateau avec une quille traditionnelle .Pas du tout convaincu néanmoins de l'efficacité,sur ce type de bateau.

04 jan. 200816 juin 2020
0

Les ailettes sur les quilles des voiliers ...
... sont apparues sur le marché suite à la victoire d'Australia 2 lors de la coupe de l'America de 1983 me semble-t-il (voir photo).

Il me semble que les ailettes d'Australia 2 sont apparues avant les ailettes sur les ailes d'avion.

Les arguments avancés en faveur des ailettes:
1. Volumineuses, elles permettent de concentrer plus de lest au point en bas de la quille, ce qui abaisse le centre de gravité.
2. Elles réduisent les turbulences importantes qui se produisent au bout de la quille.
3. Elles créent peut-être un effet de contreplaque qui augmentent l'efficacité de la quille en tant que plan anti-dérive (je suis moins sûr sur ce point).
4. Par contre, les ailettes augmentent la surface mouillée.

D'après mes lectures, le design des ailettes est loin d'être simple et l'effet pas toujours convaincant. Il y a eu probablement un effet de mode suite à la victoire d'Australia 2. Elles étaient peut-être aussi plus intéressantes sous les jauges IOR et IMS.

Aujourd'hui, on opte plutôt pour des bulbes qui sont beaucoup plus efficaces pour le premier point. De toutes petites ailettes en réduisent les turbulences.

04 jan. 2008
0

oui

je ne me rappelais plus de la date de cette fameuse coupe de l'America avec cette quille à ailette .

evidement apres ce fut une mode de mettre des ailettes partout ..ça faisait vendre.

josé

04 jan. 2008
0

les ailettes avions
apparurent de façon flagrante et de "série" sur des avions de construction amateur aux USA au début des années 70

l'avion le "varieze" de burt rutan (concepteur du voyageur cité plus haut)

et sur l'avion suivant le "longeze" avec la formule canard associée, et ensuite les études ont continuées et les elles apparurent sur avions de séries

il y a peut être eu des études avant mais je crois que ça vraiment été le début à cette époque,

il y a même eut une hélice avion avec des winglets, essentiellement pour essayer de réduire le bruit, mais sans suite,

concernant les performances sur avions grandeurs après renseignements auprès de copains mieux avisé que moi, les winglets ont prouvés leur efficacités , alors
mea culpa,

on actualise tous les jours ces connaissances,

pour les bateaux je n'est jamais testé et ça reste encore obscur pour moi

peut être sur le safran pour un bateau à l'échouage ou sur un saumon de lest pour la stabilité sur un dériveur lesté

04 jan. 2008
0

un message
sur ma boite mail mais pas signé au sujet du post précédent ???

mais je ne peux en connaitre la provenance si ce n'est de h&o

05 jan. 2008
0

Ailettes
En fait Rutan se basait sur une étude de Richard Whitcomb de la NASA Langley datant de 1969. Pour info, Whitcomb avait repris l'idée d'un brevet de Frederick Lanchester datant de 1897...
La raison du développement tardif sur avion est un problème de fatigue dans l'écoulment très turbulent en bout d'aile qui n'a été résolu que par l'apparition des structures composites en carbone.

04 jan. 2008
0

Vase molle....
Vas échouer dans la vase molle, par exemple à l'ile d'Aix et tu m'en diras des nouvelles:
effet de ventouse au déséchouement, plus de 20 milles pour se débarrasser de la vase accumulée sur le dessus des ailettes en modifiant considérablement le profile et le poids.

05 jan. 2008
0

ne dis t on pas
quille a ailette
quille pas tres chouette

05 jan. 2008
0

tu vas décoller
contactes Airbus, allez, je rigole!

05 jan. 200816 juin 2020
0

Joshua
sur un joshua nommé "northern light" le skipper a ajouté une ailette de chaque coté de la quille.
Il a l'air content des performances apres la modif surtout pour amortisseur de tangage .
Ce joshua est probablement le voilier qui a le plus navigué au monde ( artique et antartique).
le joshua n'a que 1.60 m de TE pour 12 m de coque . Bon une quille longue à dé-échouer ce n'est pas de la tarte ( ainsi qu'un biquille -devenu une mode-)mais avec des ailettes il vaut mieux appeler l'abeille flandres !

05 jan. 2008
0

J'échange
les 2 ailettes de la quille de mon First 285 contre 40 à 50 cm de tirant d'eau supplémentaire.

:topla:

05 jan. 2008
0

rire
en fait , les meilleurs ailettes que je connaisse s' appelle ailes et dans ce cas , le bateau s' appelle trimaran .

05 jan. 2008
0

wings
Les ailettes ont en effet été inventées pour la coupe de l'america.
La jauge des 12m JI (comme celle des ACC)limitait le TE, donc en rajoutant des ailettes, on augmentait le TE lorsque le bateau gite. On cherchait également à limiter les turbulences en bout d'aile...de quille, pardon(sauf dans le cas de bulbes)
c'est apparemment le 1er effet qui est recherché, puisque les ailettes sont plutôt fines et longues.
La mode est née ainsi, et on a voulu faire croire que -miracle- on pouvait limiter le TE en rajoutant des ailettes...Pour se convaincre que c'est foireux, il suffit d'observer les jauges open: aucune ailette chez les 60 pieds...

Pour ce qui est de rajouter des ailettes, ça me paraît hasardeux: il faut arriver à fixer des profil bien ajustés (naca?) dans le bon angle, solidement dans le bas de quille.
Quid de l'échouage, des manutentions, et attention à l'augmentation de la surface mouillée, et aux mouvements du bateau, bridés par ces appendices...(ce qui améliore un joshua en acier de 10T n'est pas forcément idéal pour un bateau plus moderne)
En conclusion, je n'y crois pas vraiment, mais pourquoi ne pas essayer, après tout, l'investissement, en temps comme en argent n'est pas monstrueux, et quelques trous dans la quille se rebouchent facilement...

06 jan. 2008
0

Pour une fois qu'on parle d'ailettes.;
Pas de pot, je viens juste de contribuer au sujet des quilles grand ou petit tiran d'eau, et je n'ai pas vu qu'il y avait déjà cet article sur les quilles à ailettes.
Donc je repose ici mes questions :
Quelqu'un a-t-il une réponse sur le comportement à l'échouage dans une vase molle et épaisse, là où un bateau à quille classique (1.40 de TE) se pose droit ? Les ailettes disposées plutôt vers le talon de la quille ne risquent-elles pas de ne pas s'enfoncer, alors que le "nez" de la quille va le faire, faisant piquer du nez le bateau ?
D'autre part,quelle pourrait être la réaction du bateau à l'échouage avec des béquilles sur sol dur, et où faut-il placer les béquilles sur le plan longitudinal ?
Merci de vos réponses

07 jan. 200816 juin 2020
0

Les ailettes sont elles efficaces ?
Oui ou non, suivant leur conception.

Mais il faut d'abord définir ce que l'on attendent d'elles :

  • descendre le centre de gravité (comme un bulbe) tout en augmentant la surface anti-dérive ?

  • stabiliser l'échouage ?

  • augmenter le tirant d'eau et la surface anti-dérive dés les premier degrés de gite ?

  • augmenter la capacité de l'élevage de moules ?

  • réduire le vortex en bout de profil ?

  • etc...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (143)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021