quille rétractable (encore)

J'échange pas mal avec l'équipe italienne "the keel servant" sur un concept de quille dont la moitié inférieure remonte dans la moitié supérieure... Cf : thekeelservant.it[...]/

Je n'ai pas encore reçu le devis mais je serai très intéressé par un retour d'expérience avec ce système, Y a t-il ?

L'équipage
20 mai 2020
20 mai 2020
2

C'est sympa, mais à priori, je ne voyais pas l'intérêt comparé aux solutions existantes.
(on notera que sur leur site, ils comparent aux quilles fixes, mais n'osent clairement pas s'aventurer à comparer aux autres systèmes de quilles relevable : rien que ca, c'est foutrement inquiétant ... Ce n'est pas comme si les quilles relevables avaient été inventées la semaine dernière, et n'étaient pas présente dans une foule de voiliers de grande série !)

Bon, j'ai fini par trouver un intérêt (supposé, puisque ce n'est pas documenté sur leur site)
-> en cas de talonnage significatif, la destruction du puit de quille pourrait se faire sans créer de voie d'eau, contrairement aux quilles relevables habituelles.

Sinon, pour le reste, ca me semble ... Assez risqué.
La dérive porte principalement sur des patins de glissement : c'est là dessus qu'appuie la dérive pour exercer son couple de redressement.
Ces patins doivent être surveillés, propres (si c'est plein de moules, ca ne glisse plus vraiment) et doivent pouvoir être entretenus.
L'autre partie sympa, c'est le noyau qui se tient à la tige filetée : c'est lui qui soulève en permanence la quille. Idem, il vaut mieux que ce soit bien surveillé et facilement accessible.

Dans leur construction, tout cela semble assez petit (donc avec des contraintes très forte), et surtout, comme ils sont très fiers de l'annoncer, tout à fait invisible et inaccessible.
Et là, flippant.
J'aurais envie de voir les autres passer devant, et devenir dans 10ans nous dire ce qu'ils en ont pensé.
Sans vouloir faire un procès d'intention, cette idée me semble d'avantage être issu d'une volonté de faire un truc technologique, joli et mignon, plutôt qu'un truc robuste.
Il faut bien voir que quand c'est tout beau, tout neuf, sans contraintes ni chocs, ca passe bien. Mais 10ans plus tard, quand c'est envahi de moules et d'huitres XXL, les choses se passent moins bien. Et quand on se prend une mer démontée, on aimerait pouvoir faire une confiance aveugle à sa quille... (et là, se dire que ca tient juste avec le petit noyau, heu ...
Dans les autres systèmes où c'est utilisé, cela sert surtout au relevage, pas à porter tout le poids de la quille en permanence.)

Enfin, sur les quelques photos qu'ils présentent, on peut s'inquiéter immédiatement de la qualité et de la conception de la chose. (pourquoi ils ont inversés les deux parties qui s’emboîtent, avec une sortie vers le haut ? Le but c'est que cela se remplisse de sable petit à petit ???)

Bref, à choisir, par défaut, là, je passerais mon tour.

20 mai 2020
0

Principe général de mécanique : plus c'est simple, et plus cela marche bien.
et un axe de rotation est plus simple, sachant que le système de fusible (pogo) me semble bien au point....

20 mai 2020
0

Bonjour,
en fait c'est juste le lest, qui descend au bout d'une ferrure, il n'y a pas vraiment d'augmentation du plan anti-dérive.`Moteur électrique, c'est moderne.
J'ai eu un Etapo-22 avec quille relevable par une vis sans fin. 300 tours de manivelles pour remonter de 50cm. Bref c'était bien les premières années puis ensuite cela se coinçait assez souvent.
Sur mon bateau en contreplaqué (Mopellia IOR) le voile de quille remontait dans un puits incliné avec un treuil manuel, 50 tours de manivelle pour monter. Descente par le poids du lest.

Très pratique, mais le système des guides en Téflon était le problème de chaque année, on change ou pas? J'ai fini par faire un puits en carbone kevlar pour supprimer les entrées d'eau...Les nouveaux modèles avaient un puits en aluminium, un vérin hydraulique. La machine à électrolyse était en marche.

Le soucis du creux au niveau du lest va créer de satané problèmes d'écoulement hydrauliques. Plus les coquillages, le sable, les boues grasses etc ...qui vont s'y stocker.

Pour moi, la copie navigable de ce projet technique de terrien est encore à créer.

Le risque financier du loupé complet est important. Il y a plein d'autres solutions éprouvées.

20 mai 2020
0

J'adhère complètement à ces 3 analyses. Je rajouterai qu'il faut un temps infiniment long pour remonter la quille avec ce système par rapport à l'hydraulique. J'aurai effectivement bien aimé que quelqu'un me dise "j'ai ce système depuis 10 ans et ça marche impec sans entretien !" mais cela me semble impossible c'est un peu trop de l'horlogerie !
Cela dit cette société est une filiale de société très fiable dans le monde de l'industrie. De plus quelques voiliers de série s'y mettent, les tofinou par exemple.

Finalement le risque c'est la casse de ce petit boulon fixé au lest dont dépend le vie du voilier (et de l'équipage).

J'attends le devis.

Cela dit la super solution du Pogo est impossible à répliquer sauf d'acheter un Pogo ! (dixit eux-même)
Reste la quille relevable classique dans un puits avec le vérin ou le winch électrique, il n'y a pas 36 solutions...

21 mai 2020
0

J'ai une quille relevable. Elle fonctionne parfaitement depuis 20 ans (16 avec moi). Système simple et efficace.

21 mai 2020
0

Hé oui, le fameux et magnifique Patago 50 !
Dériveur Lesté ou quille relevable...

La n'est pas le débat, c'est au sujet de cette solution technique en particulier.

22 mai 2020
0

Mais si, dans le débat...choisir la simplicité !...et la fiabilité. Si pas de retour d'usagers, rester en retrait d'une quille "innovante" ...enfin, c'est ce que je ferai ....!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Une photo prise à Majorque dans les Baléares. Le mouillage se trouve juste sous le cap Formentor au nord de Majorque

Souvenir d'été

  • 4.5 (143)

Une photo prise à Majorque dans les Baléares. Le mouillage se trouve juste sous le cap Formentor au nord de Majorque

novembre 2021