quille relevable

Bonjour,

J'ai lu sur ce forum les échanges d'argument entre les tenant du petit tirant d'eau et ceux du grand tirant d'eau par rapport au cap de près, de croche-pied dans une mauvaise mer etc...
J'aimerais avoir des avis sur les bateaux à quille relevable qui semblent concilier les avantages du petit et du grand tirant d'eau.
Je ne possède pas encore de bateau ; j'envisage de l'acheter à ma retraite d'ici 2 ans. Je m'oriente vers la série des first notamment le 28 (mais pourquoi pas 29 ou 30). pour le 28, la quille relevable donne un TE de 2m10, alors que le PTE à quille quille fixe est de 1m43.
Ma zone de navigation habituelle sera la Bretagne, mais je n'exclus pas d'aller bien plus loin une fois aguerri.
Jéo

L'équipage
03 juin 2015
03 juin 2015
0

Oui mais avec un vrai quille relevable tu ne pourras la relevée dans du gros temps ...sinon risque de finir sur le toit.

03 juin 2015
0

du très gros temps alors... le rappel de lest sera moindre mais de là à chavirer? De toute manière, si tu fais route, tu n'as aucune raison de vouloir relever la quille (sauf vent arrière).
Sujet maintes fois débatu...
L'avantage de la quille relevable à mes yeux: mouillage et passage possible dans peu d'eau (gros avantage en Bretagne) + lest plus profond en navigation (intéressant au près= gros avantage en Bretagne)
Défaut principal: de la mécanique en plus à entretenir (ça c'est à chacun de voir)
Le PTE combine le premier avantage sans le désagrément de l'entretien. Maintenant, un GTE est plus performant et pas beaucoup plus contraignant. J'en connais qui mouillent dans des trous d'eau à Chausey avec 2m de te.
Ce que tu perds en hauteur d'eau disponible, tu le gagnes en perf. sur ton heure d'arrivée (avant basse mer) :-p

03 juin 2015
0

Merci pour ces premisers retours,
quelqu'un a t-il des éléments d'appréciation sur le défaut principal lié à plus de mécanique à entretenir :
En quoi coniste cet entretien ? à qulle périodicité et pour quel coût ?

04 juin 2015
0

Dans un autre fil j'avais pris l'exemple de notre Oaristys qui n'est pourtant qu'un "semi" quille relevable car la majeure partie du lest est dans les fonds.
Entre la position basse de la "derive lourde" et la position haute , nous perdions 6.5 m/t.

Couché à 90° dérive basse il nous restait un couple positif de 5,8 m/t
donc nous (en théorie) revenons à l'endroit.
Dérive haute.... nous sommes déjà sur le toit !!

Et si le temps nous a mis sur le toit avec 4,68 de largeur à la flottaison, retournés nous en aurions 5,25 m pas sur que dérive haute nous ne puissions jamais revenir à l'endroit...

Et là ce ne sont juste des chiffres pour une semi quille lourde (3,2t) si tout le lest dans la quille relevable relevée ....euh moi je ne m'amuserais pas à çà.

Si nous avions à reconstruire un Oaristys il serait en alu une partie du gain de poids serait transformé en lest à fond de coque et la dérive n'aurait plus que le poids de sa structure (soit si même échantillonnage que la dérive acier plus qu'un petit 400kgs) juste de quoi descendre seule.
Nous aurions même un peu plus de stabilité et la possibilité de plus "jouer" avec la dérive.

03 juin 2015
0

Tout dépend de la conception de la coque (plus ou moins large (cf stabilité de forme) et dela répartition du lest (totalement ou partiellement dans la quille relevable (stabilité de lest). Dans la plus mauvaise solution retenue où la quille contient la totalité du lest et la coque est trop étroite, quille relevée le bateau se retrouve en limite de stabilité et peut devenir parfois vraiment dangereux (les architectes prudents s'arrangent pour faire un mix ou pour garder quille relevée une marge de sécurité par surlestage relatif associé à une largeur suffisante).
Relever une quille relevable par gros temps n'a pas de sens sur un quillard et bien que l'on sente très bien la glissade sur un DI dérive relevée, l'effet chroche pied est souvent contesté au moins pour l'importance qu'on lui attribue. Si l'on peut trouver plaisir à de fortes inclinaisons (inutiles) sur un bon quillard, on évite au maximum de se trouver dans cette situation avec un DI (ou un cata).
Avec les DI ou DL il n'y a pas de quille relevable mais une dérive non ou peu lestée. Simplement on traine du lest en plus et le bateau est plus large que sont frère quillard (+1T pour un DI de 10m à la
flottaison), ce qui est mauvais pour les performances, mais on ne fait pas la course avec un DI (sinon on prend un cata).

03 juin 2015
1

J'ai un First 29 QR (bisafran) à Brest , TE 1,80 quille (ou dérive) basse, 1 m relevée. Il marche très bien au près, mouille dans peu d'eau, échoue sans béquilles (sur fond plat !), en Bretagne (surtout Nord) c'est tout de même un énorme atout, je ne me verrais pas avec un quillard. Même si la dérive pèse son poids et participe au lest, il y a tout de même une partie de quille fixe sur laquelle il se pose qui contribue aussi à la stabilité, ce n'est pas un dériveur intégral.
Défauts : mauvaise manœuvrabilité en MA au moteur ; corvée de remontage et de descente de la dérive (126 tours de manivelle à chaque fois :-( ). Pour l'entretien rien de compliqué, inspection et graissage de la vis sans fin à l'occasion du grutage pour la sortie d'eau annuelle.

03 juin 2015
0

merci pour ton avis Orphee 29.
Sur le first 28, le système de relevage est hydrolique, il faut pomper. Est-ce plus complexe et plus onéreux à entretenir que la vis sans fin ?

16 mar. 2017
0

Bonjour Orphee29,
Je réactive ma recherche car l'échéance de ma retraite approche. Depuis ces échanges j'ai fait quelques navigations grâce au site de co-navigation vogavecmoi.
Malheureusement je n'ai pas eu l'occasion de trouver un propriétaire de first 29 DL.
As-tu toujours ton bateau ? Si oui accepterais-tu de nous prendre à ton bord (avec partage caisse de bord) moi et ma compagne pour une sortie à la journée ou un week-end ? Nous pourrions alors comparer avec le first 2 8Q sur lequel nous avons fait 2 navigations de3/4 jours.

03 juin 2015
0

Eternel débat en effet. Mais pourquoi pas un DL ? Le mien, 80cm dérive relevée, 1m 80 et des bricoles dérive en bas. Avec son saumon de 800 Kg, le bateau se comporte admirablement, et l'entretien n'est vraiment pas contraignant.

03 juin 2015
0

c'est quoi ton bateau bugcrusher?

04 juin 2015
0

un Fantasia DL

04 juin 2015
1

Plus de mécanique...
M'ouais....
mais de toute facon la voile est un sport mécanique,
sur mon F24 que du bonheur, le système est une mécanique tellement simple,
par contre, j'ai viré l'enrouleur de génois qui bloquai toujours, mécanique trop compliquée pour moi.

17 mar. 2017
0

Bonjour,
Si vous cherchez un "quille relevable", je vous invite à regarder les first 27.7 de près. Ils sont performants, beaux, bien agencés. C'est un peu plus petit que le 29 DL, mais plus actuel, et pas très cher.
En ce qui concerne la quille relevable, j'en suis équipé sur mon etap; à part l'entretien (rare) et, parfois, au près, le bruit de la quille qui bute, aucun désagrément.
Ajoutons à cela que ce système permet le mouillage en eaux peu profondes tout en permettant des performances au près acceptables.

17 mar. 2017
0

Un dériveur ou quille relevable a des atouts et des inconvénients. Bien fair la part des choses au niveau de son programme nautique avant de faire son choix de voilier est important.

Tout système a des atouts et inconvénients.
Une quille relevable remontera mieux au près qu'un dériveur lesté, mais sa quille étant lourde, l'axe de quille et le système de relevage de remontée seront plus sollicités qu'un dériveur à dérive légère, d'où un suivi et/ou entretien plus sérieux.

Différents systèmes de relevages de dérive et quille relevable existent, dont certains ne pâtissent pas d'un léger talonnage, alors que d'autres en seront sérieusement abimés, en tenir compte.

17 mar. 2017
0

Il faut que tu détermines (d'après tes envies, tes aspirations) ton programme de navigation. Moi c'est avant tout la Bretagne donc Dériveur Lesté sans aucune hésitation. Que des avantages par rapport aux inconvénients. MM

24 mar. 2017
0

mon programme est démarrer par des navigations en Bretagne sud puisque je serais basé à Concarneau. puis d étendre au fur et a mesure de l expérience vers la Bretagne nord, la vendée, les pertuis charentais et apres pourquoi pas plus vers les anglo normandes, les cotes anglaises, ....
Nous serons en couple avec madame, aussi un peu de confort est nécessaire mais avec un bateau qui reste bon marcheur, marin, pas difficile à barer par madame.
le first 27.7 ma parait trop sport par rapport au first 29 Dl et les avis semblent mitigés

03 avr. 2017
0

J'ai entendu trois types d'avis négatifs sur le 27.7:
- problème d'osmose
- étanchéité des hublots à refaire précocement
- moteur 10 cv sous-dimensionné

  • Je vois beaucoup de 27.7, qui me semblent en très bon état (et je précise que j'en vois aussi hors d'eau).
  • L'étanchéité...Pas non plus un drame, même si on appréhende la première fois (et plus encore la deuxième parce qu'on a soi-même appliqué le sika de ce fichu hublot bien collé, bien vissé, mais qui s'est fendu six mois après parce qu'il était bien vieux, fendillé, et qu'on l'aurait remplacé d'emblée si on avait été un peu plus expérimenté et un peu moins optimiste!).
  • le moteur de 10 cv; il semble qu'il faille privilégier le 14cv (ou 17, je ne sais plus).

Quand j'ai passé mon hauturier, mon voisin de table (avec qui nous avions sympathisé) en avait un, que j'avais trouvé très bien, et rapide (en tous cas en matière de sensations). A l'époque, je n'avais pas de bateau moi-même et le 27.7 me semblait hors de prix. A vrai dire, je ne voyais pas vraiment ce qui justifiait la différence de prix avec le 25.7, qui est une merveille de compacité et d'optimisation de taille et d'espace. Certes, il y avait "le mètre en plus", mais ça n'était pas criant à l'intérieur.
Je n'en dirais pas autant aujourd'hui.
Ce bateau a été construit en grande série; il y en a beaucoup sur le marché, et c'est peut-être ce qui explique leur forte décote.

Ajoutons à cela qu'il vieillit bien, pour son état comme pour sa ligne; Si je devais changer, il ferait partie de mes cibles privilégiées, avec l'Etap 28 et le Dehler 28 (je sais, ce sont trois programmes différents...).

25 mar. 2017
1

Et quel est ton avis .... c est celui qui compte le plus ....!

25 mar. 2017
0

je n ai pas d avis puisque je n ai pas navigué sur ce bateau et ne connait personne qui en possède un

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

on va peut être attendre encore un peu ...

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (7)

on va peut être attendre encore un peu ...

février 2020