Quille relevable

Que pensez vous des bateaux à quille relevable?
Merci à l'avance de vos conseils

L'équipage
18 sept. 2008
18 sept. 2008
0

une reponse
Les +

Perfs au près idem à un quillard .
Tirant d' eau modulable et donc facilité d' echouage .
Titant d' eau , quille en bas , indem à un quillard .
Très pratique pour les transportables.
Un bon archi peut tirer parti du puits du quille pour créer une division interessante de l 'espace interieur .
Par son poids , la quille à moins de chance de rester coincée qu 'une derive en tôle .

Les -

La quille prend beaucoup de place à l' interieur
L ' echouage est impossible sans bequille malgrès tout .
la remontée de la quille est souvent très dure si faite à la manivelle
Ou alors c' est un mecanisme hydrolique à surveiller regulièrement.
En cas de talonement , les degâts peuvent être très dilliciles à reparer .
Il arrive que la quille tappe (legerement) quand elle est descendue completement . Un de mes amis ne la descend jamais completement à cause de ça .

Voilà , je pense avoir fait le tour .
Une dernière chose , c' est assez cher !

18 sept. 2008
0

et
il y avait le Kelt 39 avec ce genre de quille. J'aimais beaucoup surtout son aménagement, un peu type sancerre

18 sept. 2008
0

Non dérive sabre
Le Kelt 39 n'avait pas de quille relevable, mais une dérive sabre.
Il y a un joli bateau à La Rochelle avec une quille relevable. Il a été construit par Pinta. Il me semble qu'il s'appelle JNP12. Je ne suis pas sûr, mais je crois que JNP 12 voulait dire Joubert Nivelt Pinta 12 mètres.

18 sept. 2008
0

Pour compléter
nécessite un graissage TRES régulier de la vis sans fin de relevage.

La surveillance du système est simple à faire puisque un simple échouage donne accès aux dessous du bateau, les pieds au sec.

Prévoir un changement des pièces mécaniques tous les 7 à 10 ans (Vis sans fin, équerres de portage, cales).

La quille peut se balader dans le puit si jamais les cales ont usées. Plus impressionnant que dangereux. A ce jour, je n'ai jamais entendu parler d'une telle quille perdue pour cette raison. Mais il faut entretenir.

En cas de talonnage (pas trop fort), la quille remonte toute seule ce qui évite les dégats structurels dans le puits (vécu).
Ce qui casse à ce moment, c'est la vis sans fin lorsque la quille redescent une fois le haut fond passé. BOUM!

Sinon ça va. :oups:

18 sept. 2008
0

Il faudrait dissocier
les quilles pivotantes et les quilles sabres.

Pour la version pivotante, l'exemple même, ce sont les First jusqu'à 9m à peu près.

Pour la version sabre, nous avons des Etaps, le damien IV.
Mais ils sont assez rare vu le couts de fabrication d'une telle unité.
Passé 10m, le poids d'une quille génère un système de puits couteux.

18 sept. 2008
0

Et la sécurité??
Et au niveau sécurité, qu'en pensez-vous??

Peut-on naviguer vent arrière en relevant la quille pour réduire les frictions et augmenter la performance?
C'est dangereux ou pas?

18 sept. 2008
0

bof
rehausser le centre de gravité n' est pas une action très rassurante ! Ce n' est pas un deriveur , ce n' est pas un simple bout de tôle que l' on remonte !
Il s' agit bien de tout le lest !!!

Pourtant , il me semble que Chauveau (l' inventeur) avait fait un tableau de hauteur de quille en fonction de l' allure ...

Toutefois , je crois bien que la plupart des gens qui naviguent en QR le fond comme s' ils avaient un quillard normal , sauf en phase d 'echouage , de mise à terre ou de rentrée au port à marée basse ...

je pense donc qu ' au portant , on doit pouvoir trouver un compromis en la relevant "legerement" !

18 sept. 2008
0

Relevage de la quille en vent arrière :
C'est, en fait, sans aucun effet positif, la dégradation de la stabilité est nettement plus gênante (roulis très fortement accentué) que le gain.

C'est, sur le F25 en particulier, sans aucun intérêt.

La quille relevable est en fait avant tout une quille, utilisée comme une quille fixe, sans autre préoccupation.

Elle ne s'en distingue que pour les échouages ou les échouements (dans un cas ça les facilite puisque le tirant d'eau est réduit, dans l'autre parce que le simple fait de remonter la quille permet de diminuer le tirant d'eau de 85 cm et de se dégager).

Je confirme l'extrême appétit du mécanisme pour un graissage attentif et fréquent.

Sinon aucun effet négatif.

18 sept. 2008
0

derive et quille .
C' est vrai , le Kelt39 etait un bateau genial.

Mais , c' etait un DI et pas un QR .

En fait , le QR a tout son lest dans la quille mobile .

Les meilleurs exemples etaient les Mopelia , puis ,(ho les copieurs !) les Etap .
:-D :-D

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Phoque gris - Uyea - Shetland

Faune et Flore marine !

  • 4.5 (24)

Phoque gris - Uyea - Shetland

janvier 2021