quille en Y inverse

Pour transformer un mono en biquille ,est il realiste de remplacer la quille par une quille bifide , c est a dire en forme de Y renverse permettant au quillard de se poser dans les echouages comme un biquille.

Comme la nouvelle quille est en Y a l envers ,elle se fixe au meme endroit que l ancienne, aucune modification structurelle(?)

Afin de ne pas etre plus lourde, on place le lest dans des semelles en plomb qui servent de plus de surface de contact avec la vase.
On peut envisager quelques bequilles juste pour stabiliser ce faux biquille.
Le cout est certain mais l objectif est majeur: s emanciper des ports satures et de plus en plus ruineux!
L" interet serait ,sans se ruiner , de reactualiser d'anciens quillards.
Probleme de varanguage:les efforts devraient etre comparables comme le poids..?
Probleme de surface mouillee ou de turbulences?

L'équipage
27 mar. 2007
27 mar. 2007
0

Pourquoi faire simple....
quand on peut faire compliqué?
Il n'est pas certain que les efforts (latéraux, torsion) sur les varangues soient compatibles avec la résistance de celles ci.
Il est par contre certain que l'on accroitrait singulièrement la surface mouillée, sans compter les diverses rurbulences.
Avec le risque de transformer un monoquille convenable en sabot... après avoir dépensé beaucoup de précieux €.
Plutôt que d'envisager des bricolages exotiques, n'est il pas plus simple, plus sûr et moins coûteux de vendre don quillard et acheter un biquille étidié pour ou un dériveur intégral dito si on souhaite changer ses programmes de navigation?
Simple avis pragmatique?

27 mar. 2007
0

A priori,
Une quille en y inversé, a peu de chose à voir avec deux quilles espacées puisque justement l'intérèt du biquille réside aussi dans cet espacement.

Par contre et j'y songe sur mon Sangria, pourquoi pas ne pas tranformer un quillard simple en biquille. Avec varanguage à l'appui. Le projet est un peu fou mais tout à fait possible pour celui qui recherche un petit tirant d'eau sans changer de voilier. Reste le coût: je n'envisage pas de réaliser cette opération sans l'intervention d'un architecte.

Mais vu le prix des dériveurs intégraux même un peu anciens et le peu de performance des anciens biquilles (désolé de le dire), cela pourrait s'avérer bénéfique à tous points de vues...

27 mar. 2007
0

C'est bien comme proposition
toutefois, me viens comme un arriere gout de deja vu.....
ca ne s'appelerait pas "quille a ailettes" des fois ???

Non mais, excusez moi, laissez tomber, c'est l'age.......

27 mar. 2007
0

et je rajouterais

Faire ton "bricolage" tout en étant obligé de mettre des bequilles ,là je ne vois pas ou est l'interet????

josé

27 mar. 2007
0

comme dit Ecumeur, les efforts à l'échouage sont importants

il tient tout seul sans béquille. Celles ci ne servent qu'en sécurité.

Contrairement au monoquille qui se couche légèrement sur une béquille et ne bouge plus, là il va resté suspendu, et sous les rafales, ça travaille.

27 mar. 2007
0

quille
En dehors de l'aspect structurel, il y a trois facteurs à considerer:
La stabilité, le plan de dérive et la facilité d'échouage. Autrement dit un centre de gravité inchangé, la même surface de plan antidérive, voire même légèrement plus important et une semelle de quille suffisament longue et large pour ne pas se faire de soucis à l'échouage.
Une solution possible pourrait être une quille tandem.
Taper quille tandem ou twin keel sur gogol. c'est instructif.
Personnellement, je cogite là dessus pour mon bateau: 10mx3.40x1.5 en acier. Pas de problème côté structure. Par contre je suis loin de pouvoir réduire le t.e comme on peut lire dans certaines pub. Si je ne change pas le rapport de lest, je peut descendre ou plutôt remonter d'environ 30cm.Soit 1.20m. La longueur de la semelle de quille passe à 3.50m au lieu de 2.45 et sa largeur au plus fort de 30 à 47cm.
Bien que les béquilles restent obligatoire, le rapport largeur au maître bau/ hauteur du livet est beaucoup plus favorable.
Mais c'est du boulot et comme je viens déjà de me taper un sablage complet, je crois que je vais aller naviguer un peu avant de m'y mettre.

27 mar. 2007
0

...
J'avais vu ce principe de quille en Y sur un projet de mini 6.50. Mais le but été à mon avis plus pour la stabilité que pour s'échouer.

A voir ici :

www.alphadesign.online.fr[...]650.htm

Damien

27 mar. 2007
0

Bizarre
Ce principe de quille double en Y sur le lien qu tu nous donnes M'dam! :tesur:

Qui plus est sur un mini 6.50. La plupart des minis (de compétition) disposent d'une quille basculante pour la navigation, mais pas pour l'échouage. D'ailleurs l'échouage n'est de loin pas une priorité dans le programme d'un mini!

Enfin on trouvera dans les nouveautés 2007 le fameux Yaka 6.50 qui lui est biquille et dont le programme est la croisière rapide!

Cordialement

27 mar. 2007
0

en plus de tout ce qui est dit
pense a la revente !!!

et là c'est certain , tu vas perdre de l'argent

non le mieux c'est d'acheter un Westerly centaur !!
tant qu' a transformer ton voilier en sabot achete un voilier qui n'est pas un foudre de guerre mais qui se pose tres bien et sans bequilles !

:-D :-D :-D :-D :-D

28 mar. 2007
0

Il y a aussi le A inversé
Genre + de surface mouillée. www.hmtmarine.com[...]dex.php

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Morbihan, Semaine du Golfe 2007, Recouvrance (Brest)

Souvenir d'été

  • 4.5 (69)

Morbihan, Semaine du Golfe 2007, Recouvrance (Brest)

novembre 2021