quillard, dériveur, dériveur intégral ?????

bonjour,je navigue depuis quelques années sur un quillard en bretagne et aujourd'hui pensant changer de bateau pour le fameux mètre j'hésite à partir sur une option dériveur intégral à prioris type fugue 9 mètres.
j'ai eu des réponses plutôt floues,
bref, quelqu'un ayant déjà pratiqué les différents types pourrait il me dresser les avantages et inconvénients ainsi que comportement aux différentes allures suivant le vent et l'état de la mer
merçi beaucoup et bon vent à tous

L'équipage
18 déc. 2002
18 déc. 2002
0

ca dépend !
C'est une question éternelle depuis que les dériveurs existent.
J'ai navigué sur les deux mais sur des petites unités. Voulant passer à la plus grande je m'aperçois que c'est un peu différent.
cependant voici un début de réponse.
D'abord il faut savoir qu'un mauvais quillard marchera assez bien toujours alors qu'un mauvais DI est une catastrophe flottante. Un mauvais DI est épouvantable et il a tous les défauts possibles. Se renseigner sur le WEB si on en a un en vue.
En général. Un quillard marche mieux au près dans la piaule. Si le DI est bien fait les deux marchent pareil au près jusqu'au vent moyen.
Le DI est plus pratique dans les coins à marées, s'il est bien fait, la dérive se remonte quand on touche. Il permet en plus l'échouage sans problème (si c'est du sable ou de la vase) et aussi de remonter des rivières ou des abers.

Dans la grosse piaule au près le dériveur chavire en général environ 10° avant le quillard. Dans la grosse piaule au portant le DI échappe mieux aux croche pied de la déferlante car elle glisse en dessous, cependant c'est le gouvernail qui souffre, il doit être solide.

Le quillard demande des soins pour préserver la quille de la rouille, c'est en général pareil pour la dérive du DI avec en plus un souci d'axe de dérive et de système de relevage.

Dans un quillard, la quille ne dépasse pas dans le carré alors que dans le DI le puits de dérive prend plus ou moins de place mais prend toujours de la place.

Enfin, il est beaucoup plus facile de carenner un quillard (sauf sous la semelle de quille) qu'un DI qui lui doit être posé sur des tréteaux.

par contre, le prix d'un DI d'occase est en général plus élevé que celui d'un quillard de la même année. Les DI sont un peu plus recherchés donc plus chers.
Voilà. Il y aura certainement des avis contrastés, mais comme j'ai pratiqué les deux assez longtemps je pense ne pas me tromper de beaucoup sauf cas particulier.
Bon choi!

18 déc. 2002
0

ca dépend !
C'est une question éternelle depuis que les dériveurs existent.
J'ai navigué sur les deux mais sur des petites unités. Voulant passer à la plus grande je m'aperçois que c'est un peu différent.
cependant voici un début de réponse.
D'abord il faut savoir qu'un mauvais quillard marchera assez bien toujours alors qu'un mauvais DI est une catastrophe flottante. Un mauvais DI est épouvantable et il a tous les défauts possibles. Se renseigner sur le WEB si on en a un en vue.
En général. Un quillard marche mieux au près dans la piaule. Si le DI est bien fait les deux marchent pareil au près jusqu'au vent moyen.
Le DI est plus pratique dans les coins à marées, s'il est bien fait, la dérive se remonte quand on touche. Il permet en plus l'échouage sans problème (si c'est du sable ou de la vase) et aussi de remonter des rivières ou des abers.

Dans la grosse piaule au près le dériveur chavire en général environ 10° avant le quillard. Dans la grosse piaule au portant le DI échappe mieux aux croche pied de la déferlante car elle glisse en dessous, cependant c'est le gouvernail qui souffre, il doit être solide.

Le quillard demande des soins pour préserver la quille de la rouille, c'est en général pareil pour la dérive du DI avec en plus un souci d'axe de dérive et de système de relevage.

Dans un quillard, la quille ne dépasse pas dans le carré alors que dans le DI le puits de dérive prend plus ou moins de place mais prend toujours de la place.

Enfin, il est beaucoup plus facile de carenner un quillard (sauf sous la semelle de quille) qu'un DI qui lui doit être posé sur des tréteaux.

par contre, le prix d'un DI d'occase est en général plus élevé que celui d'un quillard de la même année. Les DI sont un peu plus recherchés donc plus chers.
Voilà. Il y aura certainement des avis contrastés, mais comme j'ai pratiqué les deux assez longtemps je pense ne pas me tromper de beaucoup sauf cas particulier.
Bon choix!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (149)

Le beau temps !

mars 2021