quid des controles anti-doping

dans les epreuves médiatiques (vendée globe , route du rhum , solitaire du figaro ........)
les compétiteurs sont-ils licenciés FFV?

L'équipage
09 nov. 2010
10 nov. 2010
0

Oui la licence F.F.V...
est obligatoire pour toute compétition à la voile.
Il y a déja eu des contrôles anti-dopage sur la course du Figaro, il me semble.

10 nov. 2010
0

repondu sur l autre fil
c est Jean Le Cam qui a dit un jour lors d un controle antidopage a l arrivée d une etape du figaro :

ça ne sert a rien parce que les regates se gagnent avec la tete pas avec les bras et pour la tete il n y a pas de produits dopants !

;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-)

10 nov. 2010
0

ho!..... telgolf ..............!
en vélo , pas la tete ni les bras........mais les jambes !!!
en plus, tu me salopes mon fil tout neuf , je demande donc officiellement que ta contribution soit mise à la poubelle !

10 nov. 2010
0

Oui, ils se dopent.
Le tout est de définir ce qu'on appelle dopage.

Certains intégristes considèreront qu'absorber quotidiennement une dizaine de café, 2 à 4 l coca est du dopage.

D'autres plus modérés nous dirons que cela commence si l'on boit régulièrement du Red Bull et que l'on fume des substances illicites.

Pour ma part, je pense connaitre ce milieu depuis longtemps et n'ai entendu parler que d'un seul cas suspect!

Ce cas est celui d'un second couteau encore en course qui aurait l'habitude de consommer ce qu'absorbe nombre de marins pêcheurs ou de personnalité du show biz...

Et d'ailleurs, peut on appeler cela du dopage?

10 nov. 2010
0

dopage
il faut en premier lieu connaître les contraintes de l'activité concernée: En voile en solitaire, il y a d'abord un problème de force physique sur ces bateaux extrêmes. On a d'ailleurs entendu Franck Cammas dire qu'il venait de faire 8 jours de musculation, et souvenons-nous du système qu'il a imaginé pour "wincher" avec les jambes.
Ensuite il y a un problème de résistance à la fatigue et au sommeil.
Il est facile d'IMAGINER augmenter sa force et sa masse musculaires par un entraînement physique intensif, ce que font tous les champions, y compris en voile et pour d'autres , moins scupuleux, d'ajouter hormones de croissance, anabolisants et autres. Lorsqu'on voit un athlète qui prend 5 à 10% de masse musculaire en un hiver, on peut se poser des questions...
Pour la résistance à la fatigue et au manque de sommeil, problèmes plus spécifiques à la voile en solitaire, ce ne sont pas les stimulants qui manquent. Voyez dans quel état vous êtes aprés une nuit complète de quart en navigation solitaire... Certes la gestion du sommeil s'éduque, l'entraînement améliore la résistance, mais l'industrie pharmaceutique recèle des trésors et l'on peut IMAGINER que certains n'hésitent pas à utiliser.
Bien sûr il faut beaucoup d'imagination pour penser que les athlètes de haut niveau ( ou pas )utilisent des substances interdites. Leur usage est généralement proportionnel aux sommes d'argent en jeu.
Les "voileux" ne sont pas trés riches....

10 nov. 201016 juin 2020
0

Dopage ?
Lorsque j'étais jeune, et lorsque je devais rouler des centaines de kilomètres sur les pistes africaines plus de dix heures par jour, je faisait comme tout le monde... en tout cas comme les Africains : je mâchouillais de la noix de cola pour tenir le coup et c'était plutôt efficace ! ;-)

Un lien parmi d'autres : www.senegalou.com[...]enegal/

Il y a ainsi plein de plantes non répertoriées comme "dopantes", dont la consommation peut aider mais en parallèle avec une hygiène de vie stricte ! [i]Je pense à l'Aloé Vera...[/i]

Je suis persuadé qu'un navigateur qui tient le coup durant dix jours doit surtout être sur-entrainé et en très bonne santé, et je doute qu'il se soit "dopé" dans le genre [i]cyclistes[/i] !

Le dopage "classique" est réputé ne fonctionner que quelques heures, au mieux quelques jours avant que l'utilisateur ne s'écroule par la fatigue accumulée... il y a-t-il un toubib sur le fil qui pourrait développer ? ;-)

_/)

10 nov. 2010
0

show biz, etc
La coke, pour ne pas la nommer, n'est pas compatible avec un milieu humide comme celui de la voile. :-)

10 nov. 2010
0

Pour info
Cammas a dut passer près de 200 jours en mer en 2010, son seul produit dopant c'est l'iode !!!

Pour info bis :

des contrôles positif ayant révélé la présence de canabis ont déjà entrainé des suspensions de licence.
Suspension de licence pour un coureur au large, c'est comme une suspension de permis pour un chauffeur routier ----&gt Pôle emploi

Par ailleurs toujours entendu dire que la durée des épreuves (transat, figaro, etc ..) était incompatible avec le dopage (Vrai ou faux ? pas creusé la question ce n'est pas dans mes centres d'intérêt)

10 nov. 2010
0

Controle anti dopage ?
Quand on voit la méga plaisanterie des controles anti dopage dans le vélo, où tous les coureurs chargés comme des mules (et qui le reconnaissent tous à leur retraite s'ils ne sont pas mort avant)passent à travers, j'imagine que cela peut donner dans la voile.

Oh oui, le gars qui aura fumé un pétard se fera gauler.

Mais celui qui se fait concocter un cocktail de produits dopants et de produits masquant a toute les chances d'être tranquille.

Je ne suis pas certain qu'un produit dopant permette de rester réveiller 9 jours de suite, mais donner un coup de fouet au moment critique, oui, probablement.

Jacques

10 nov. 2010
0

Connaitre son corps.
Bien sur qu'un produit dopant peut donner un coup de fouet. Le problème dans ce genre de course est que les moments critiques sont nombreux et imprévisibles.

Le secret est de connaitre son rythme biologique et savoir dormir par petites tranches.

A ma connaissance, le produit dopant qui permet de rester au top durant 8 à 20 jours, jour et nuit, tout en gardant ses facultés intellectuelles n'existe pas.

En voile, il ne s'agit pas que de pédaler quelques heures par jour.

10 nov. 2010
0

mouais
"En voile, il ne s'agit pas que de pédaler quelques heures par jour. "

oui, mais quand même, il s'agit de pédaler 4h par jour pendant 20 jours d'affilée à plus de 40km/h de moyenne...

alors si des produits permettent de pédaler ainsi, je vois pas pourquoi il n'en existerait pas pour "booster" les voileux une semaine ou deux...

10 nov. 2010
0

X
"Je ne suis pas certain qu'un produit dopant permette de rester réveiller 9 jours de suite, mais donner un coup de fouet au moment critique, oui, probablement."

Ben si...

[i]Chez l'homme, le xxx est un médicament éveillant. En fonction de la dose administrée, il restaure et/ou augmente le niveau d'éveil et de vigilance diurnes. A partir de 100 mg pris le matin, on note une modification des paramètres électrophysiologiques reflétant la vigilance (rapport de la puissance du rythme thêta à la puissance du rythme alpha). A partir de 200 mg pris le matin, on note une augmentation des latences au test des latences multiples d'endormissement. Il s'oppose à la diminution des performances cognitives (notamment mnésiques), psychomotrices et neurosensorielles induite par la privation de sommeil.
Cette activité est obtenue sans effet de type amphétaminique comme en témoigne notamment l'absence de modification des paramètres cardiovasculaires, de modification comportementale, de l'appétit et d'accoutumance.
La prise matinale de 200 mg ne semble pas affecter le sommeil nocturne.
La prise de 100 mg matin et midi risque d'allonger le temps subjectif d'endormissement.
La prise vespérale risque de perturber le sommeil.

J'en ai parlé un jour à un gars qui est encore en course, mais qui ne connaissait pas, et disait penser que ce n'était pas utilisé :heu:

Il y a longtemps (76?), dans une transat, un concurrent qui avait une voie d'eau avait gagné 2 surnoms: "tais-toi et pompe" et "Maxiton" (amphétamine)

:doc:

Le gros souci amha, par rapport aux cyclistes ou aux footeux, c'est l'altération de la vigilance ou du jugement avec certains produits.
Se tromper en changer de vitesse et dérailler n'a pas les mêmes conséquences en vélo ou sur ces bateaux.
Péter les plombs et filer un coup de boule à un adversaire un jour de grand match non plus...

10 nov. 2010
0

Précision
Médicament de la liste 1
Prescription initiale réservée aux spécialistes en neurologie, pneumologie, et aux "centres du sommeil"
médicament d'exception nécessitant une ordonnance de médicaments d'exception ( cerfa S 3326a), mais délivrable dans toutes les pharmacies.

11 nov. 2010
0

précision suite
ce que vous avez cité, ce sont les conditions de remboursement...

une ordonnance simple avec la mention "hors AMM - non remboursable", payer le potard en liquide ou non, et :jelaferme:

10 nov. 2010
0

Si
tu me réponds, Rachid, le Maxiton c'était du placebo (enfin presque!)

10 nov. 2010
0

Ne soyons pas angeliques
ce serait bien le seul sport professionnel qui serait a l'abris de ces pratiques :-| :-|

10 nov. 2010
0

Excellente analyse !
En pratique, ce qui est mauvais ce n'est pas la substance mais son abus, exemple :

Du simple chocolat, considéré comme énergisant peut provoquer des problèmes au foie en cas d'abus ! ;-)

_/)

10 nov. 2010
0

Mon dopage actuel
préféré depuis quelques années appliqué chaque matin : trois oranges et un pamplemousse sortant du frigo et pressés cinq minutes avant consommation, juste avant mon caoua ! ;-)

_/)

[i]P.S. J'ai pratiqué le tir à l'arc, et je trouve que cette discipline génère d'elle même la concentration... et je pense le stress ne peut venir que de la compétition que je n'ai jamais pratiquée ! [/i] :heu:

10 nov. 2010
0

Je crois connaître,
le produit dont tu parles...
Délivré uniquement à l'hôpital sur prescription d'un spécialiste.
Je l'ai eu à bord et ne m'en suis jamais servi!
J'en connaissais les dangers : insomnies garanties pendant 48 ou 72 heures d'affilée, mais risques de troubles du comportement sérieux avec tous les risques d'erreurs de jugement afférents.
Je ne crois absolument pas au dopage des premiers concurrents professionnels de la RDR.
Surtout quand on voit leur maîtrise dans leurs options diverses, que ce soit sur le plan physique ou intellectuel.
Ils sont aussi techniques que des pilotes de jets et ils le restent pendant des jours.
Impossible de se doper dans de telles conditions et avec de tels résultats!

10 nov. 2010
0

Ce produit
dont je ne donnerai certainement pas le nom, peut être utile pour une nuit, peut-être 2, mais fera perdre rapidement tout son intérêt dans les heures suivantes, avec de graves dangers.
Il est (était) utilisé principalement dans les cas de somnolences diurnes (syndrome de Pickwik).
Impossible d'imaginer que des concurrents de la RDR puissent l'utiliser (lui ou un autre du même type).
Le sommeil de 15 à 20 minutes, réparti sur les 24 heures, permet un repos convenable. j'ai pratiqué souvent ainsi en croisière.

10 nov. 2010
0

Maxiton ..................
...........d'autres effets?
C'est juste pour t'accompagner dans cette "rigueur" scientifique.
:heu:

10 nov. 2010
0

l'interview
de gavignet: il dit qu'il ne faut pas prendre trop de masse musculaire, car le pendant est plus de sommeil.

10 nov. 2010
0

Sauf que la voile,
c'est un sport, bien sûr, mais c'est aussi beaucoup d'autres choses qu'un sport, même en course à haut niveau.
Le navigateur a bien plus de paramètres à prendre en compte qu'un cycliste, un tennisman ou un gymnaste : outre l'aspect purement musculaire du bonhomme, il doit gérer la mécanique, la météo, la mer, le vent, les manœuvres, la stratégie, la cuisine, le sommeil, la veille, la communication (dans le désordre et non exhaustif)...
Des paramètres complexes qui nécessitent un esprit en permanence au top. Pas compatible avec aucune substance de synthèse, telles que celles décrites ici.

A mon sens, le dopant principal de types comme ça, c'est l'ambition (dans le bon sens du mot), le désir de gagner pour les plus forts, d'arriver pour les autres.

Les autres dopants doivent avoir un effet physique, mais ils ne figurent probablement pas sur la liste des produits dopants. Je pense à tous ces aliments énergisants.

10 nov. 2010
0

Pas que du muscle
Bonjour,
Les produits dopants ne permettent pas seulement de gagner en masse musculaire ou d'améliorer sa Vo2Max. Ils ont également bien d'autres usages : gestion du sommeil, améliorer la concentration, faire face au stress...
Ainsi, le dopage est utilisé y compris dans des sports comme le tir à l'arc !

10 nov. 2010
0

merci de vos réponses ,

toutes présentent de l'intéret et éclairent la compréhention de la gestion phyisique de ces courses, mais je précise la question :
les coureurs sont-ils sujet a des controles ???
sur le site de la FFV , je n'ai rien trouvé a ce sujet

PS : je n'en fais pas une fixation , mais comme le fil est lancé ...........bof ........

10 nov. 2010
0

quand je vois la taille du mat ...............
de groupama et des autres je me demande vraiment comment ils font; mais il le font ....
calypso a bien eu raison de soulever ce probleme , il y a tant d'intérets financiers .
Soit dit en passant , en regardantles belles images du départ ,on voit asez souvent une pub du conseil général .
Il me semble cela provient des contribuables et comment cela sert à des intérets privés .

10 nov. 2010
0

Doutes...
sur des épreuves de durée disons "moyenne", deux /trois jours pas plus. La solitaire du Figaro est l'exemple type et est considérée comme la plus dure. Je suppose que dans ce cas la tentation doit être grande de rechercher le produit mirâcle qui permettra de rester concentré pendant ce temps. Au delá je pense que l'intérêt du marin réside uniquement dans les techniques de relaxation, gestion du sommeil etc... Je doute qu'on puisse avoir un quelconque avantage á se doper sur une vendée-globe.
A mon petit niveau j'ai pratiqué la solitaire (champion d'espagne quand mème, mème si ce n'est pas le niveau Figaro on souffre pas mal); régates de 2/3 jours en moyenne; j'ai vu arriver des gars dans un état de délabrement total, prétendant n'avoir jamais dormi. Perso j'étais capable de roupiller dès le départ si les conditions le permettaient. Mon record ce fut 36h sans dodo au portant musclé avec un concurrent aux fesses; j'ai perdu 5kgs sur le coup et ai tardé une semaine á m'en remettre, même si á l'arrivée je ne suis allé me coucher que bien plus tard; le gars arrivé derrière, bp plus jeune que moi est parti au lit illico; le lendemain il était neuf me raconta-t-il.
Par contre j'ai fréquenté la transat 650 á cause du fils pendant trois éditions de suite et je n'ai jamais entendu la moindre allusion ni légende urbaine sur ce sujet. Mon fils a bp travaillé la gestion du sommeil (des fois il allait dormir en clinique avec des électrodes partout) mais le "doping" n'a jamais dépassé le litre de Coca ou de red truc emporté "au cas oú".

10 nov. 2010
0

J'oubliais...
de dire que dans le cas de la 650 il n'y a pas de contrôles de ce type; mais par contre un examen médical sérieux avant le départ.
(Je me souviens il y a trois ans d'un concurrent interdit de deuxième étape...)

10 nov. 2010
0

il y a quelques années
lors d'un national laser a l'ENV un controle avait été mis en place
nous avons été nombreux réactif au cannabis presque 20% de la flotte (dopage ou pas?) on avait pas fumer avant d'aller sur l'eau mais plutot la veille en soirée...
toujours est il que aucun sanctionné trop de positif et l'affaire est resté sous silence...
juste pour dire que oui les controles existe mais surement plus en voile légère

11 nov. 2010
0

les coureurs sont-ils sujet a des controles ???

OUI. Dans la Route du Rhum et lors de chaque étapes de la course du Figaro, des concurrents sont soumis à des contrôles anti-dopage.

A ma connaissance, ils ont toujours été positifs.

11 nov. 2010
0

Positif ou négatif
Vous l'aurez compris, les contrôles sont négatifs ce que nous considèrerons comme positif...

11 nov. 2010
0

non Nrs
le produit cité plus haut, et ceux que tu cites, font partie de la panoplie des produits testés.

Bref, les produits existent, mais le rapport bénéfice/risque pondéré par le QI du coureur, est sans doute bien moins favorable dans la voile que dans le cyclisme.

:acheval:

11 nov. 2010
0

mais,
comme on ne trouve QUE ce que l'on cherche ... le doute peut rester :-(
Du temps où, moi aussi, je faisais du tir à l'arc (en compétition), les rares contrôles se faisaient sur des produits visant à augmenter le volume musculaire !!! ce qui n'a aucun sens dans ce sport, mais pas sur les bétas-bloquants et autres anxiolytiques ...
Tout le monde était parfaitement "clean" ;-)

11 nov. 2010
0

c'était,
malheureusement pour moi, il y a quelques années ... :-( mais déjà à cette époque, ça nous faisait rigoler car le discours officiel était : " on fait des études pour savoir si il est utile de tester ces produits", études qui ont durée jusqu'après la date de jeux olympiques ... (précision : j'ai jamais eu le niveau pour y participer mais certains de mes copains avaient leurs chances). :reflechi:

11 nov. 201016 juin 2020
0

.
:-)

11 nov. 2010
0

Voileux et footeux, quelques différences
F. Escoffier
« En dehors du fait que j’aie dû utiliser mon moteur, je préfère abandonner car je ne me sens pas le droit de continuer à occuper, même un peu, un espace de communication qui revient désormais à ceux qui sont en course, qui se battent et qui en bavent.
Comme je m’ennuie prodigieusement à bord… je regarde la course, les positions des Multi50 et la formidable bagarre chez les Class’40. J’en profite, c’est la première fois que j’ai le temps de faire cela ! »

Vous croyez encore que des compétiteurs de cette trempe envisagerait de se doper?

11 nov. 2010
0

Et encore...
Y.Le Blévec :
"Je ne me sens plus dans une situation critique, je me sens super bien en mer seul sur mon bateau. Je m'occupe, je me sens totalement vivant avec lui, j'aime être sur l'eau.
Je suis assez souvent à l'intérieur parce qu'il fait vraiment très chaud à l'extérieur.
La vie est simple à bord, je fais ce que je veux et si je veux prendre mon repas en commençant par le dessert, je le fais !
Hier un cargo m'a croisé et nous avons conversé durant 10 minutes. Il voulait savoir ce que je faisais là, il n'en revenait pas que je sois en course en solitaire et que je répare seul. Il est évident que je fais tout pour aller jusqu'au bout "

11 nov. 2010
0

Voileux et footeux, quelques différences
F. Escoffier
« En dehors du fait que j’aie dû utiliser mon moteur, je préfère abandonner car je ne me sens pas le droit de continuer à occuper, même un peu, un espace de communication qui revient désormais à ceux qui sont en course, qui se battent et qui en bavent.
Comme je m’ennuie prodigieusement à bord… je regarde la course, les positions des Multi50 et la formidable bagarre chez les Class’40. J’en profite, c’est la première fois que j’ai le temps de faire cela ! »

Vous croyez encore que des compétiteurs de cette trempe envisagerait de se doper?

11 nov. 2010
0

Complètement d'accord avec toi viking.
Encore une autre déclaration à l'honneur des voileux. Il s'agit d'une déclaration de Thomas Coville à l'arrivée, il me semble, de la dernière transat Anglaise.

"L'adversaire, c'est quelqu'un qui m'aide à améliorer l'effort que je fournis. Il n'a rien d'un ennemi".

C'est vrai que d'une manière générale il y a un respect des adversaires qyue l'on ne trouve pas dans tous les sports, loin s'en faut...

11 nov. 2010
0

De plus,
la performance d'un navigateur en course dépend de tellement de facteurs différents que la simple amélioration de la résistance ou de la puissance du bonhomme ne serait pas décisive. Au regard des risques, le jeu ne vaut sans doute pas la chandelle...

12 nov. 2010
0

Pour avoir eu la chance
de naviguer avec Franck Cammas il y a 17 ou 18 ans (avant qu'il ne soit connu !) Il était à Port Camargue en tant que moniteur de voile (histoire de valider je ne sais plus quel papelard)
Donc, je daisais, ayant eu la chance de le cotoyer, déjà à l'époque il apprenait à bien gérer son sommeil.
Ce qui veut tout simplement dire que maintenant, avec l'expérience acquise ça me ferais bien caguer qu'il se dope.
C'est leur métier à ces navigateurs, métier qui n'a pas les mêmes retombées médiatiques et financières que la baballe ou la pédale !

12 nov. 2010
0

Pareil dans mon cas
avec Thiercelin.

Ces types ont des conditions de sportifs, des qualités de sportifs, mais ne sont pas des sportifs : ce sont des navigateurs avant tout, et leurs ambition n'est pas seulement d'être le plus fort ; ils recherchent en plus un accomplissement humain, une hygiène philosophique, une symbiose avec l'environnement marin qui ne nécessitent l'emploi d'aucun produit de synthèse, et qui se fout des classements et des podiums.

Je rejoins CERIGO sur ce point : ce sont des extraterrestres.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Calme Norvège

Souvenir d'été

  • 4.5 (129)

Calme Norvège

novembre 2021