Qui navigue avec des enfants en bas âge ?

J'ai 2 enfants en bas âge : un garçon de 3,5 ans et une fille de 20 mois.
Nous avons acheté notre premier voilier il y a deux mois et projetons de partir l'été prochain avec, mais notre petite fille n'a pas l'air d'apprécier ses premières sorties !!!!!
Que me conseillez vous pour que tout se passe bien ?!!!

L'équipage
20 oct. 2004
20 oct. 2004
0

tes gosses
ont le même âge que les miens à leurs début en bateau.Pour les miens ça s'est toujours bien passé.Conditions (à mon avis):en parler abondamment en famille, avant,sur le mode "ça va être super" (et pas: "mince, Jules, t'es sûr que...").Deuxio: qu'il y ait toujours un adulte à plein temps avec eux, pour les occuper autant que les surveiller (eux, a priori,ils ne voient aucune raison de changer d'habitudes, bouffe, loisir, guili-guili etc., et baignade si affinité, voire lover un bout pour le plus grand).Et troisio: commencer par grand beau temps, et si possible,par voir des coins de mouillage/plages qu'ils connaissent déjà.Globalement,je dirais, avoir une attitude de respect pour eux (comme d'hab') ;-)

22 oct. 2004
0

Enfants en bas age : merci pour vos réponses
Depuis qu'on a notre bateau, on a vu que très peu ayant des enfants et une vielle l'autre fois m'a jetée sur un ponton en me disant que ce n'était pas la place pour des enfants ici alors que je les tenais étroitement !!!!
Il faut dire que je commençais à culpabiliser sérieusement !!!
Avions nous fait le bon choix !
Bref vous m'avez réconfortée !
Quand on a construit notre piscine, on a eu les mêmes réflexions !!! Et nous avons sécurisé à fond, mais la surveillance reste le mieux !
Le problème c'est que la petite ne veut que moi et que je ne peux pas prendre la barre !!!
Bref, on va investir : longe, siège auto...
car en plus on a 8 écluses à passer avnt que d'arriver à la mer !!!!
Merci encore

20 oct. 2004
0

Par experience
et pour les croisieres de weekend et vacances. Je n'aurais que deux recommandations: D'abord d'avoir a bord une personne ayant constamment les yeux rivés sur les enfants. Cela signifie ne pas les perdre de vue et de portee de main pendant plus de trois secondes d'affilée donc ne pas pouvoir participer a la marche du bateau. Les enfants seront toujours tres precisement la ou ils genent la manoeuvre ou la ou c'est dangereux pour eux. C'est tres stressant. La deuxieme, c'est de ne faire que de courtes traversées, trois ou quatre heures en cotiere. Sinon, a la longue, ils vont detester le bateau source de contraintes pour eux et celui ou celle qui les surveille finira rapidement par se lasser car il faut bien l'avouer, cette tache constitue le sacrifice du plaisir de la croisiere. Pour les longues traversées, je pense que l'approche de la chose est differente, mais je n'ai pas vécu la chose.

20 oct. 2004
0

Mon expérience
navigation avec 3 enfants (aujourd'hui 13,9 et 5)
le dernier a commencé à 3 mois,
le seul souci est d'adapter les navigations à leurs envies et plaisirs...
donc, avec les miens, ils font le programme, généralement 1 journée de mer pour 2 ou 3 jours à terre, et des navs de moins de 10 heures pour avoir le temps de filer à la plage en arrivant à l'escale.
des jeux dans le bateau, et surtout un coin à eux où ils retrouvent leurs jouets d'une fois sur l'autre.
des bolcs de papier en quantité avec les crayons (c'est incroyable ce qu'ils peuvent dessiner)
les miens se sont maintenant complêtement appropriés le bateau.
avec le dernier, pas de sortie au dessus de 15 nœuds et, si je vois que ca ne va pas trop, goto le port le plus proche.
bonnes navs...

20 oct. 2004
0

Je dirais même plus...
la même chose :
des sauts d'une demi journée seulement,
des jouets, encore des jouets,
un espace dédié (couchette double centrale par ex.) où ils peuvent jouer et lire,
prendre les ris et enrouler le génois avant les 30° de gite,
la plage à l'arrivée et des jouets gonflables (attachés) au mouillage.

Mais SURTOUT !
Un gilet et une longe courte pour chacun (même à 12 mois) + des filets entre les chandeliers !

20 oct. 2004
0

Dix ans, trois enfants
Les miens ont navigué avec moi pendant presque dix ans, nous avons arreté quand nous avons eu a assurer les cours pour trois enfants dans trois classes differentes.
Ils jouaient bien ensemble, ce qui est un énorme avantage. Le problème majeur, c'est lorsqu'ils souffrent du mal de mer. A ce moment on se dit que l'on a pas fait le bon choix.
Leur plus grande traversée : Canaries/Dakar. Je n'ai plus recommencé : cela s'est passé sans problème mais manifestement sans plaisir. Par la suite, j'ai fait les traversées seul.
Maintenant qu'ils sont grands, tous m'ont dit qu'ils ont trouvé la vie en bateau formidable et voudraient tous repartir surtout la dernière qui ne se souvient de presque rien et qui "envie" les souvenirs de son frere et de sa soeur. Mais les ainés m'ont dit que les périodes de navigation ne sont pas des souvenirs très plaisants.

Les dispositions principales mises en place pour leur sécurité : un filet complet autour du bateau, des mains courantes à leur taille partout à l'interieur du bateau particulierement dans la descente, un dispositif leur condamnant l'accès à la descente si nécessaire en haut et en bas), un filet solide à chaque panneau à plat pont (l'une de mes filles est tombée sur la table du carré par le panneau de pont, heureusement au mouillage et sans rien de dangereux sur la table).
En cas de mauvais temps, si l'on ne peut les garder à l'intérieur trop longtemps (à éviter si l'on ne veut pas les inquieter puis les paniquer) ils auront un harnais personnalisé avec un ancrage court, de préférence un point d'ancrage type cadène le plus près possible de la descente (sur le surbot).
Il faut impérativement qu'ils soient à l'aise avec leur gilet de sauvetage ou autre (muni d'une sous-cutale). Ne pas lésiner sur le prix ou sur les modifications que l'on juge necessaire.
Pour le reste, même précautions qu'à la maison.
Le principe de base : se rappeler qu'ils ne sont là que parcequ'on l'a voulu et que l'on a choisi pour eux. Si on a le moindre doute sur son choix, changer rapidement d'avis, sans état d'ame ni honte.
Je ne veux en aucun cas donner de leçons, je ne fais part que de ce qui m'a préoccupé lors de notre voyage et de ce qui m'a paru etre des détails importants à vous dire au sujet des enfants à bord.
Je vais reflechir pour etre certain de n'avoir rien oublié. :-)
Amicalement

0

les miennes
on 5ans et8 ans,elles naviguent depuis qu'elles ont I mois il n'y a jamais eu de problemes la vie est quasiment la meme qu'a la maison elles n'ont pas peur du mauvais temps car on ne leur a jamais fait peur,il n'y a pas de filets sur mon boat car sela ferait relacher ma surveillance la ,le mot est laché :surveillance permanente c'est imperatif et alors les croisieres se passent bien

20 oct. 2004
0

Bien d'accord
Tu as raison, j'avais oublié le plus important !

21 oct. 2004
0

surveillance même au ponton

Je ne rajouterais rien à ce qui a été dit precedement sauf qui faut ls surveillé constament .Mon fils environ 5ans était tombé à l'eau sur le ponton nous étions à l'interieur du bateau et j'ai entendu un plof...
Maintement , avec l'age je leurs mettrerais une brassiere constament même au ponton.
José

21 oct. 2004
0

Tout est dit.....
La surveillance doit etre permanente....Un collègue de mon gendre naviguait sur son cata en baie du mont St Michel avec ses gosses. Le banc de dauphins est venu jouer devant le bateau...Super!! Avant qu'il ait eu le temps de dire Ouf la petite de 5 ans a sauté pour aller jouer avec...c'est seulement là qu'il s'est aperçu qu'elle savait à peu près flotter et qu'il a pu manoeuvrer pour la récupérer... avant elle nageait toujours avec une bouée... Inutile de dire qu'après, la sécurité à bord est montée d'un cran!!!

21 oct. 2004
0

SECURITE TOUT EST DIT
Au niveau de l'engouement il faut aussi les faire participer par exemple les amers.
Cherche la tour, ou est le clocher, tu as vu le bateau lui donner la barre en lui laissant croire que c'est lui qui dirige etc...
Pour l'occupation quand il fait beau tout est possible dehors (sécurité primant bien sur), quand il fait moins bon coloriage petit livres ou encore si la place le permet un PC portable avec par exemple "lapin malin".
Mon petit fils qui aura 4 ans ce 27 navigue depuis trois ans dans ces conditions et ca a parfaitement réussi, aller au bateau pour lui est une fête.
En ce qi concerne la sécurité, dans le carré autorisation d'oter le gilet, dès qu'il veut sortir GILET OBLIGATOIRE il s'y est fait! au début en renaclant mais maintenant ca va.
Les week-end a la maison, bassin de natation pour apprendre a nager!.
Bonne nav familliale en vous souhaitant beaucoup de plaisirs.

21 oct. 2004
0

prefereles savoir noyés que stupides....
hello
une petite phrase extraite d'un tres vieux livre de gosses et que mes parents nous ont serinés à loisirs: "prefere les savoir noyés que stupides, si pas stupides pas noyés."
elle peut paraitre un peu abrupte mais replacée dans le contexte du livre ( des enfants demandent à leur pere qui et en mer l'autorisation de prendre le deriveur de leur maison de vacances pour naviguer sur le lac et le pere repond par cette phrase). elle a toujours signifié pour nous que nous devions nous assumer et prendre nos risques.
par contre nous avonss toujour eu les "moyens" de notre autonomie et les cours de natation etaient commencés des que possible.
par exemple je suis sur que si le coup de tomber à la baille en regardant les dauphins nous etait arrivé, rien n'aurai changé quand au consignes du bord, simplement ,nous les enfants, aurions compris pourquoi toujours un main pour soi.
c'est evident qu'il faut etre vigilant mais surtout ne pas surproteger et si un enfant se fait mal pied nus, c'est là seulement qu'il choisira de mettre volontier ses chaussures ou de prendes le risque de se refaire mal en restant "libre".
de meme un gilet en a mon avis necessaire tant qu'il ne sait pas nager mais doit ensuite etre laiisé libre de choix en fonction du temps.
enfin pour ce qui concerne les traversées et en dehors des pb de mal de mer permanents, cela depent totalement de la façon dont les parents prendrons le pb. si il le font en separant les enfantsde la vie du bord, c'est peine perdue. si les enfants sont associé à cvelle ci, c'est generalement ce qui leur laisse le meilleur souvenir. pour moi le plus bel exemple est une famille rencontrée au hasard d'un mouillage et ou le pere etait hors quarts, la mere et la fille ainée de 14 ans chefs de quart et les deux petit de si je me rapelle bien 5 et 6 ans equipiers. en longue navigation, les deux petits prenaient le quart avec soit leur mere ou leur soeur et tenaient la barre, en fonction de leurs capacités evidement, que ce soit de jours ou de nuit. partie integrante de l'equipage ils prenaient un reel plaisir au longues traversées.
ceci dit je suis conscient que ces "methodes" sont souvent considerée d'un autre age mais jusqu'ici elle ont fait leurs preuves.
bon vent
jpierre

21 oct. 2004
0

je reviens sur la p'tiote
le problème à cet âge, c'est que ca veut beaucoup bouger... et tout faire tout seul.
pour limiter les risques, j'ai fixé 2 lignes de vie au fond du cockpit, le petit matelot étant attaché en permanence en mer avec une longe qui lui permet de s'assoir sur les bancs, mais pas de monter sur les hiloires.
quand il y a un peu de mer ou que l'on fait route au près, si ca gite trop à son gout il se met dans le fond du cockpit avec un bouquin ou des jouets et généralement pas de pb.
contre exemple cet été ou j'ai du rebrousser chemin, les 2 derniers appréciaient pas trop de faire route au près dans du 5 alors que le grand voulait continuer (au moins on avance...dixit)
le grand plaisir du petit dernier depuis le début, c'est de "nager" autour du bateau au mouillage avec son gilet de sauvetage.ce qui lui a permit notamment de prendre conscience que le gilet l'empêchait de couler (crainte non avouée).
maintenant, à 5 ans, c'est lui qui a la responsabilité des pare battages (sa soeur de 9 ans fait les nœuds et les sorties de port avec le grand)
lorsqu'ils naviguent avec moi, j'ai de moins en moins de choses à faire et, j'attend (et je redoute) avec impatience le jour ou le grand me demandera à sortir avec ses copains mais sans son moi. Si je le sens prêt, je me dis que j'aurais réussi à transmettre quelque chose de bien

21 oct. 2004
0

Papa quand c'est que l'on arrivent ???

Papa ! Quand c'est quand que l'ont arrivent ??
Papa! Ou elle est la plage ???
Papa ! il n'y à pas de petits enfants sur la
plage

Maman! Chante-moi une chanson !!!
Vingt milles plus loin ! Maman chante moi encore
des chansons !
Oh! Papa regarde les gros poissons! Pourquoi ? Ils se grattent le dos à l'avant?
Papa! Je peux aller les touchaient?
Papa ! Pourquoi ils veulent plus jouer avec moi ?
Papa pourquoi la mer est bleue un jour et verte un autre jour?
Papa pourquoi la mer elle est salée?
Papa pourquoi la mer elle se fâche après nous?

Pourquoi? Pourquoi ?papa!maman!

21 oct. 2004
0

christian, tu peux replacer
hello,
joli listing de question qui finisent par enerver mais tu peux tout aussi bien les replacer dans une voiture, un train ou un avion.
de toute façon un enfant dont les mouvements sont reduits cherchera a capter l'attention.
et c'est encore plus vrai quand cet enfant est hyperactif parce que là les question enervantes arrivent avec le debit d'une mitrailleuse.
alors que le voyage soit en bateau ou autre ne change rien au pb
amicalement
jpierre

21 oct. 2004
0

Pourquoi!

Loin très loin de m'énerver, les questions de nos enfants m'ont toujours renvoyé aux miennes!
Pourquoi ? Oui Pourquoi?
La vie n'est qu'une question? Why?

Au fait ! Pourquoi les océans et les mers sont salés et pas les lacs ???

21 oct. 2004
0

lac salés
christian,
il y a quelques années le lac de neuchatel en suisse etait assez salé pour accueuillir des requins.
depuis ils mettent moins de sel sur les routes l'hiver et ça va mieux.
sinon,fait mile bornes avec une charmante petite fille hyperactive et tu parleras toi aussi des questions qui enervent.
amicalement
jpierre

21 oct. 2004
0

Attention au soleil
Parti 3 ans avec 2 petits enfants.
Conscients dés le départ des dangers du soleil pour les jeunes peaux.Nous avons pris des précautions, jamais de bain de soleil, et le torse couvert.
Néamoins l'ainé à développé un mélanome quelques années après le retour... Il a été sauvé, ce qui est assez rare, hélas.
Attention, pas d'alarmisme, mais sachez que les UV réfléchis saturent l'extérieur, un enfant y est trés sensible et certains sont plus sensibles que la moyenne.

0

merci du conseil tom bombadil
c'est vrai que je fait de plus en plus attention au soleil pour les enfants
pour la discipline je serai plutot comme le dit diaoulig:pas de surprotection mais plutot une responsabilisation de leurs actes ,a eux de voir le danger ,en gardant un oeil sur eux bien sur!

21 oct. 2004
0

responsabilisation
tout à fait d'accord pour la responsabilisation, mais n'oublions pas que le propos de départ concernait des ptis mousses entre 20 mois et 5 ans...
pour les responsabiliser à ces ages là, c'est pas gagné! :-)

21 oct. 2004
0

mome responsable
hello,
dans certain pays les enfants de trois ans sont seuls dans la rue et arrivent a se debrouiller.
je ne dis pas que c'est ce qu'il faut faire mais vous seriez tres etonnés de la capacité de vos enfants à prendre leuirs responsabilités des le plus jeune age. il faut bien sur que ces rsponsabilités soient en fonction de leur age.
amicalement
jpierre

21 oct. 2004
0

il faut le répéter, le soleil avant 3 ans ==&gt STOP
c'est trop de risque pour nos pitchounets.
Non seuleument leur peau est trop fine, mais les systèmes de protection pas au point !
Le mélanome, quand il devient malin est infernal....

22 oct. 2004
0

Ouais, ben Jean Pierre,
mon gamin de 5 an n'a pas été élevé depuis sa naissance dans un coin ou il doit se débrouiller tout seul, et quelque part, je m'en félicite...
maintenant, j'y tiens énormément à ce ptit bout et je suis plutôt du style ceinture et bretelle sur ce coup donc, qu'il ait des "responsabilités" oui, mais celles de son âge qui pour moi aujourd'hui se cantonnet à ranger ses feutres, ses jouets et à prendre en compte ses propres affaires.
à cetâge, il y en a qui sont derière des métiers à tisser et il n'y a pas de quoi être fier.

0

spot
ma petite de 5 ans prend l'annexe seule quand je suis a 50m de la plage et je ne trouve pas qu'elle court un grand danger
ps:elle sait deja nager!
sans aller jusqu'aux metiers a tisser on peut quand meme leur apprendrent des choses a nos tresors!

22 oct. 2004
0

n'oubliez jamais
qu'entre un et dix, il y a des chiffres...

22 oct. 2004
0

Mais il me vient une idée simple
si certains ont des enfants qui ont grandi en mer, ça serait intéressant qu'ils nous donnent eux-même leur opinion sur la question posée par ce fil, non?

22 oct. 2004
0

ben moi
Ma première nav (vers 4 ans), j'étais saucissonné au pied du mât!!!

J'en entend qui rient

Riez pas, c'est vrai! j'y étais

0

et oui on ri tres fort
nos petits a nous ils courent sur le pont!!

14 nov. 2004
0

leur faire assurer leur sécurité
ma dernière avait 3 mois quand elle a commencé

il faut prendre des habitudes
- jusqu'à 5 ans on n'appareille pas avec des petits sur le pont même si cela fait mignon (de même arrivée à quai, ou prise de coffre ...)
- à chacun son bout ! pour apprendre à faire un noeud de chaise et pour s'ammarer avant de partir
- jusquà 5 ans on ne va pas en avant du mat

on montre l'exemple
- on met des chaussures à bord

on interdit les jeux dangereux à quai le risque principal étant de coincer une jambe ou de tomber entre le quai et le bateau
- on joue soit sur le pont soit sur le quai mais jamais "à cheval"
- on montre ce qui se passe quand un parebat' se trouve écrasé tout seul

on explique puis autorise le plus de choses possible
- manoueuvre de l'annexe à la godille dans le port avec un bout de 30 m
- toutes les manoueuvres par petit temps

je trouve que le plus difficile c'est l'adolescence ! j'ai essayé différentes façons de donnner les ordres ... mais poiur l'instant le mieux est de compter un membre d'équipage en moins!

14 nov. 2004
0

on peut penser que la salinité des océans
provient du lessivage au fil des temps des sels terrestres et que les lacs qui sont bien + jeunes que les océans et dont le bassin de captation est + réduit n'ont pas pu concentrer ces sels

mais je n'était pas là quand ça c'est fait donc je ne garanti pas ce que je dis

amicalement

14 nov. 2004
0

C'est sûr !
mobydick a dit:

"je trouve que le plus difficile c'est l'adolescence ! j'ai essayé différentes façons de donnner les ordres ... mais pour l'instant le mieux est de compter un membre d'équipage en moins! ..."

Ben, y a une solution que je pratique: j'essaie de ne jamais donner d'ordre, et je considère que ceux qui sont là ne sont pas mon équipage, mais ce sont mes invités comme à la maison.

ça fait une grosse différence :-D

14 nov. 2004
0

tout est dans le ton
hello,
j'ai navigué longtemps avec des ado, volontaires (ecole de voile) ou non (placement justice).
ce que je peux en dire c'est que si quand tout va bien il est facile de gerer les envies de chacun en tenant compte simplement de la vie en collectivité qui est la base de l'education (ce ne sont pas les meme qui font tout le boulot pendant que les autres cossardent, et si un ado ne veux rien faire a à bord il faut mettre les points sur les i) quand le vent monte et que la situation reclame des bras il n'y a aucune discution des ordres du skipper car la securité ne se discute pas mais dans ce cas le ton employé suffit generalement a faire comprendre la necessité d'obeir.
je connais d"es familles ou les ados ont decidé de prendre leur independance par rapport au bateau et qui se sont organisées en fonction, certains en mer avec le ou les parents et les autres à terre seuls ou sous une surveillance quelquonque.
dans tous les cas il ne sert a rien de les forcer, cela ne fait qu'envenimer les choses.
amicalement
jpierre

14 nov. 2004
0

ce que tu dis est juste,Jpierre....
mais,pour l'avoir comme beaucoup ici vécû,il est question de ses propres enfants,et là tout change!!!!!
j'ai eu poins de problèmes avec des personnes en difficulté qu'avec mes propres enfants!!!!!
les uns trouvent un cadre,nécessaire,voire vital,nos enfants,eux nous connaissent bien mieux qu'on le crois,et de là viennent les difficultés,sutout à l'adolescence,et même si les rapports familiaux sont exellents.
c'est tout bonnement l'histoire,(sans vouloir faire de la PSY à pas cher),des affrontement enfants-parents tout à fait naturels,sauf que celà ce passe dans un navire,dont en plus nous(parents)sommes le captain,ce qui corse les choses!!!
En fait,avec les enfants,le plus de soucis est venu des miens,pas qu'ils aient fait de bêtises,mais parcque ça à été plus difficile de les en empêcher,que tous les autres que j'ai embarqué et que je continue à emmener!
Une chose est sûre,NE PAS LES FORCER,ce que j'e n'ai pas toujours sû faire,et que je regrette pour certaines situations vécues avec eux....
cordialement
jacquot

14 nov. 2004
0

La grande question ...
dès qu'on prétend donner "des ordres" c'est la légitimité du donneur d'ordre ...

Si tu gères un groupe de jeunes en difficulté ou en réinsertion, tu as une légitimité clairement établie, qui t'es donnée par l'organisme qui t'emploie, bateau ou pas bateau.

Si tu es bénévole dans un organisme patenté (Glénan ou autre), tu as la même légitimité de l'organisme, et ceux qui y viennent adhèrent à priori au projet.

Si tu loues un canote en vacances et que tu embarque des potes ou des enfants, tu n'as aucune légitimité à part celle du portefeuille ou celle spontanée qu'on t'accorde en fonction du nombre de conneries qu'on t'a vu faire ou qu'on va te voir faire. Cela peut rapidement avoisiner le "zéro légitimité" :-D

Si tu es proprio de ton bateau, (et qu'il ne s'agit pas d'un cadre commercial) tu ne peux avoir que des invités, à mon avis.

14 nov. 2004
0

les ordres
chacun a sa fonction dans l'équipage ... mon rôle de skipper est de diriger des manoeuvres, ce qui demande des ordres , même avec un équipage bien réglé

si on ne veut pas casser du bois (ou du plastic), il faut de la méthode
donc j'ai choisi de compter sur chacun quel que soit le membre d'équipage à hauteur du minimum qu'il est susceptible d'apporter ... au delà c'est du bonus !

tout à fait OK avec diaoulig

j'ai une grande qui est sortie de l'ado et avec qui j'ai fait une super saison en 2003

3 enfants ... deviennent 3 ados ...
"qui les 3 caps a passé ..."

14 nov. 2004
0

Faut avouer ...
à la décharge des ados, que ça m'est arrivé assez souvent d'embarquer sur des bateaux dont le "skipper" s'y croyait un peu trop :-)

Donc, sur mon bateau, les mots "skipper" et "chef de bord" sont interdits, d'autant plus qu'il n'existe aucune jauge pour donner un peu de légitimité à cette appellation "non contrôlée".

Mais non, mais non, je vous assure je ne suis pas un troll :-)

14 nov. 2004
0

d'accord avec toi,robert...
sur le terme skipper,à bord,pour mes enfant(ils ont déjà la trentaine tous les deux,ça passe bien vite!!!) je suis et j'ai simplement été Papa,et pour les autres,s'est Jacquot,skipper,pour moi c'est réservé,à la course,ou au yachtes ;-)
jacquot

14 nov. 2004
0

legitimité du skipper
hello,
d'abord et histoire de dire, je prefere le terme de "patron" mais c'est juste une question lexicale.
ensuite, a mon avis, la legitimité du patron repose esentiellement sur sa capacité à conduire le bateau et son equipage à bon port.
je me suis un jours trouvé dans la situation de fletcer christian, à devoir debarquer en douceur un patron qui confondait l'apero avec l'alimentation et qui tetait sa boutanche de whisky par jour, pourtant il avait le diplome que je n'ai pas mais c'est moi que l'equipage reconnaissait comme le reel patrondu bord,simplement parce que j'etais present sur le pont.
maintenant si le bateau m'appartient et tant que je ne fais pas de grosse betises, je pense pouvoir en etre legitimement le patron, en m'appuyant sur mon experience. cela ne veux pas dire que je ne fasse confiance à personne et je suis plutot du genre à deleguer, mais en cas de coup dur je reprend la main pour la securité de tous.celui qui n'est pas d'accord à toujours le choix de debarquer si il le souhaite, ado ou pas.
mon pere m'a donné le gout de la mer et j'espere reussir à le transmettre à mon tour mais il l'a fait sans me forcer et c'est pour cela qu'il a reussit.
amicalement
jpierre

14 nov. 2004
0

Solitaires ...
C'est pas pour rien qu'au delà d'un certain âge on ne voit presque plus que des solitaires ou à la rigueur des couples qui naviguent au long cours. Le folklore "en équipage" devient insupportable au delà de xx ans d'âge ! :-)

Pour les cas de coup durs, le plus souvent y a pas besoin de "donner des ordres" : en fait, tout le monde est +/- inquiet ou parfois apeuré, et bien content que quelqu'un veuille bien assumer les décisions de ce qu'il faut faire ...

14 nov. 2004
0

Zut ...
c'est parti trop vite ... suite:

Il y a une quinzaine d'années, j'ai eu le plaisir de passer un petit moment (trop court malheureusement) sur le Pen Duick 6 (le plus gros), mais pas avec son propriétaire, rassurez-vous !

Simplement Tabarly avait embauché pour s'en occuper deux marins professionnels semblables à son image à lui: hyper calmes, je ne les ai jamais entendu "donner un ordre" pendant le séjour des 14 "équipiers" présents à bord. En fait il était évident qu'ils (les deux marins) n'avaient pas besoin de nous, et que donc la "valeur ajoutée" que nous pouvions apporter ne pouvait être que volontaire.

ça m'a bien plu :-)

25 nov. 2004
0

enfants à bord
Nous avons toujours navigué avec nos
enfants de 12,4,1. La derniére était la plus vive et n'avait peur de rien. Une traversée sur la Tunisie avec 40 noeuds de vent n'a pas réussie à les dégouter. Le grand s'occupe des 2 filles allant même jusqu'à changer la derniére dans des creux de 3 mètres...
Il est bien sur nécessaire d'expliquer aux enfants le programme la sécurité lefonctionnement du bateau. Lors d'une avarie sur la ligne d'arbre, pensant qu'il faudrait évacuer le voilier, elles s'étaient préparées toute seules un sac de survie improvisé dans leurs té d'oreillers, sans oublié leurs peluches et quelques bonbons !!!
Aujourd'hui, à l'aube d'un tour du monde nous partirons avec les 2 filles, 8 et 11 ans.Le grand ayant choisi "la royale "pour naviguer.
Alors navigué en famille cela crée des liens formidables et fait des enfants bien dans leurs baskets...

27 nov. 200416 juin 2020
0

responsabilisez les
Un bon gilet un harnais et vive la liberté, ils savent trés vite ce qui est permis et ce qui ne l'est pas,et si vous les responsabilisez ils s'interessent à tout,bien sur il faut changer de sujet aprés 1/2 heure. :-)

25 jan. 2005
0

Ah les enfants !
Nous sommes parents de 5 enfants (eh oui !), ils ont tous pris la mer à plus ou moins 3 semaines. D'ailleurs c'est l'âge le plus facile car dans un hamac ils dorment tout le temps.
Maintenant ils ont 9, 7, 6, 5, 3 ans et tout va bien. Bien sûr nous avons dû lors de l'achat de notre nouveau voilier tenir compte de tout ce petit monde qui ne doit pas subir les envies de voyage de leurs parents mais y prendre un réel plaisir. C'est pourquoi le choix s'est fait avec eux, ils ont d'ailleurs participer à toutes les visites de bateaux, au grand étonnement des vendeurs, et de nombreuses réflexions du type ....ils sont fous ces gens avec autant d'enfants sur l'eau.
Franchement, j'ai à bord une classe à plusieurs niveaux qui s'entraide.
Nous habitions en campage où l'école avait une classe sur trois niveaux, alors il me semble que nous ne sommes pas totalement fous.
Nous sommes en plein préparatifs pour tout larguer cet été et bien sûr le CNED sera parmi nous.
Maître mot à bord : Discuter de tout ce que nous faisons avec les enfants et les faire PARTICIPER à tout (choix des repas, manoeuvre de port, ....).
Quand ils sont plus petits, il faut leur donner des occupations c'est vrai, mais nous sommes aussi plus disponibles. Lorsqu'ils avaient 1 an je les installais dans un transat (évidemment celui-ci était attaché) dehors bien couvert avec nous ; ce qui me permettait de garder un oeil sur eux et de participer aux manoeuvres.
Ah si, une dernière chose : dès le début nous leur avons donner une place à conserver lors des manoeuvres de port ou de mouillage afin qu'ils ne soient pas dans nos "pattes". Maintenant les plus 3 plus grands ont chacun une responsabilité : la gaffe, le part-battage, l'amarre.
Résumé : c'est super d'être parent.

25 jan. 2005
0

Céline,
Il serait très instructif que tu devienne une héoienne à part entière. Inscris toi?

très intéressante ta réponse

un iguane qui n'a qu'une petite iguanette de 3 1/2 ans

0

c'est bizare
cette idée de croire que les enfants s'ennuient a bord ,les miennes 5et _ 8ans ne s'ennuient jamais ,a l'interieur du boat elles se crée des jeux avec leurs petits personnages et dehors elles s'amusent avec nimporte quoi sur les plages ou les criquesl'hiver dernier on est partis ensemble 15 jours ca a été super

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

La relève (Jumeaux).

Souvenir d'été

  • 4.5 (182)

La relève (Jumeaux).

novembre 2021