qui connait l'alcyon 28

c'etait un bateau en polyester construit en 1966 a la rochelle ( par un chantier racheté par dufour je crois). mon père en avait un jusque en 2000 (c'etait un bi deriveur).
quelq'un a t'il des photos de ce bateau ou des infos.
je suis prenneur de tt

L'équipage
03 sept. 2010
03 sept. 2010
0

alcyon
Je crois que c'est anglais, il y en a un, biquille en vente sur le site eyb.
Il y en avait un au sec au port du Vergeroux à côté de Rochefort avec une dérive sabre. j'en ai vu un autre en très bon état au port du plomb (au nord de La Rochelle), je l'ai croisé sur la Sèvre Niortaise (démâté) Le look est sympa, il a un arrière de croiseur, très british.

13 nov. 201116 juin 2020
0

bonsoir, j'ai un Alcyon 28 à rénover, j'avais craqué dessus même si je n'ai pas une grande expérience de la voile, je cherche toute info sur ce bateau, peu commun somme toute
que peux tu me dire stp

14 nov. 2011
0

effectivement il me semble bien qu'il s'agisse de ce bateau..

14 nov. 2011
0

il s'agit d'une version en bi dérive?

11 juin 201216 juin 2020
0

oui une version en bi dérive

06 sept. 2013
0

Je viens de faire l'acquisition d'un Alcyon 28. Nous sommes probablement les derniers à posséder un modèle dont on m'a dit qu'il était resté au stade de prototype ? Ce bateau présente 2 énigmes. A - Le système hydraulique de relevage des deux safrans dont la logique de fonctionnement est loin d'être évidente. B - Le système de ballastes à eau dont on ignore les modalités d'utilisation.
Donc vous le voyez il y a matière à échanges et réflexions. Cordialement.

07 sept. 2013
0

rebonjour, jai pas non plus de ballast sur le mien
vraiment content de converser avec vous
ou habitez vous ?

07 sept. 2013
0

J'habite LE BOURGET et le bateau à Saint Valery en Caux. Je vous fait parvenir dans l'après-midi quelques photos par mail.

07 sept. 2013
0

Mis à part le fait que nous découvrons que nous sommes deux sur ce site à avoir un Alcyon, et à en être ravis ! 1 à flot, l'autre au sec . . . nous ignorons même le nom du constructeur. Celui de "dshama" est probablement ce qu'on pourrait appeler une version classique (relevage mécanique des 2 dérives) le mien parait-il, un prototype (relevage hydraulique des dérives et système de ballastes à eau dont je n'ai pas eu le temps de percer le mystère)
En tout cas le sujet nous passionne, nous adorons son look et je suis heureux de savoir que selon toi d'autres naviguent encore.
Si tu souhaites des détails particuliers . . . avec plaisir

07 sept. 2013
0

pourrais-tu me donner des renseignements sur ce bateau, j'en croise un ou deux de temps en temps mais j'ignore tout de lui, je trouve qu'il a une ligne rétro très sympa.
où a t- il été construit ? il n'est pas répertorié sur le site anglais des propriétaires des halcyon (avec un H) mais la filiation avec le 28 est évidente.

09 sept. 201316 juin 2020
0

la photo de l'Aspasie a été prise dans le port de La Flotte en Ré en 2011, ce bateau est immatriculé à Nice 748669, indicatif radio FG3548, l'autre photo est de 2008 au port du Vergeroux, sur la Charente (port neuf) depuis j'ai revu ce bateau à flot au même endroit, il me semble l'avoir revu il y a un mois en allant à Rochefort.Sur le site oycoa.org.uk (propriétaires d'Halcyon) il n'y a pas de trace de cet Alcyon 28.

09 sept. 2013
0

Beau travail d'investigation. Bravo et merci.

21 sept. 2013
0

Je suis allé voir l'Alcyon en vente à Rochefort, très bon accueil du propriétaire qui doit se séparer de son bateau. Sur la commande hydraulique des dérives il y a un circuit qui sert à monter ou à descendre les dérives, l'autre circuit (qui a été condanné sur le bateau) servait de sécurité, si une dérive touchait, le circuit se vidait dans le tube inox qui se trouve sur le montant de la porte de la cabine avant.
Les ballasts n'ont jamais été utilisés et le bateau se comporte très bien sans. La commande sur le tableau arrière est plus enigmatique, elle n'existe pas sur le bateau que j'ai vu, Mais il y a un système très astucieux pour régler la hauteur du safran avec une tige filetée, ça peut servir à çà ta commande ? Sur le bateau, le moteur est H.B. dans un puits qui semble être d'origine., je t'adresse des photos par mail

09 sept. 2013
0

Ce bateau etait construit à la rochelle.

09 sept. 2013
0

Petite précision trouvée sur un ancien forum


quelqu'un connait l'ALCYON 28?

bateau en fibre de verre construit dans les années 60 au ateliers polyesters de la Rochelle.
mon pere en avait un jusque en 1999, j'ai tiré mes premiers bords sur ce bateau en 95(j'avais 1an et demi) jusque en 1999, date ou il a été remplacé par un First 28.
ce bateau avait une arriere Norvégienne et une grand hublot juste derriere le mat mais en forme de bulle (je ne parle pas de bulle de veille).
le rouf coulissait aussi!

lundi 06 décembre 2010 00:01

Le bateau Aspasie n'est plus immatriculé à nice mais à La Rochelle

15 sept. 201316 juin 2020
0

Journée faste, j'ai retrouvé l'Aspasie ! Il est toujours au port du plomb, profitant de la journée du patrimoine, je suis allé au Musée Maritime de La Rochelle et j'ai pu m'entretenir avec la documentaliste. Il est probable qu'une petite série de ce bateau ait été construite aux chantiers de La Pallice . Ceci explique peut-être le logo de la Cie Delmas Vieljeux (propriétaire des ACRP) qui figure sur la coque du bateau.Elle va tenter de me fournir des plans et des renseignements.
De mon côté je vais essayer de contacter le propriétairede l'Aspasie.
si vous désirez d'autres photos, contactez-moi par mail. : apere.jp@free.fr

17 sept. 2013
0

Superbe ! pour un bateau de cet âge ! Voila qui donne du courage pour continuer nos travaux de restauration. Pour renouer avec l'historique vous avez eu une sacré bonne inspiration.

17 sept. 2013
0

Pourrais-tu m'adresser par mail des photos de ton bateau afin de les communiquer
au musée, les photos du forum ne sont pas exploitables.
mon mail : apere.jp@free.fr

17 sept. 2013
0

J'ai bien noté ton adresse mail. Je vais t'envoyer quelques photos générales. Nous verrons ensemble si tels ou tels détails peuvent avoir un intérêt. Certains éléments trop dégradés ont été éliminés récemment, d'autres plus anciens ne sont à l'évidence pas d'origine.

22 sept. 2013
0

Tout s'explique maintenant ! Donc les 2 longs tubes en inox constituent un circuit de décharge des dérives, un vrai luxe pour le coût et la complication technique que cela ajoute. C'est l'élément qui m'intriguait le plus. Le puits pour le H.B. est bien en série. Celui du bateau de "a" est condamné, le mien a une série de boulons pour s'ouvrir. Quand au boîtier de commande dans mon coffre arrière, il n'y a rien de mystérieux. Il s'agit du sélecteur (4 positions) et de la pompe hydraulique. A l'inverse je n'ai pas le système fixé sur la cloison comme le "Marucca" Il s'agit donc d'une variante. Pour le réglage du gouvernail, le bateau de "a" est équipé d'une petite manivelle fixée à demeure. Dans mon cas j'ai simplement une tête hexagonale, en espérant qu'avec une clef je puisse avoir la même fonction. Je t'envoie quelques photos de tout cela.

27 sept. 2013
0

j'ai pris contact avec le propriétaire de l'Aspasie, il possède tous les plans du bateau ainsi que de certaines pièces de rechange .
Le bateau à bien été construit en 13 exemplaires aux chantiers ACRP de La Rochelle-Pallice
au début des années 60. Sa conception était prévue pour une navigation dans les Perthuis charentais : dérives relevables par hydraulique, mat rabattable facilement grâce aux jumelles pour pouvoir remonter les fleuves locaux, les ballasts devaient augmenter la stabilité . Il était prévu l'installation d'un gréement ketch. Un vrai mouton à 5 pattes qu'on a du mal à trouver aujourd'hui. Il y a plein d'autres astuces que j'ai pu découvrir sur le Maracu qui est à Rochefort, en vente sur le bon coin pour une bouchée de pain.

05 oct. 2013
0

j'ai pu rencontrer le propriétaire d'Aspasie et visiter le bateau. Il m'a confié tous les plans qu'il avait, je vais en faire la liste prochainement. Sur son bateau, tout fonctionne comme à l'origine, le système de dérives relevables est compensé par les 2 tubes accumulateurs qui sont en fait des amortisseurs oléo pneumatiques qu'il faut charger à l'azote. Ils déchargeaient immédiatement les vérins de la dérive en cas de touchette.
Le système de ballastage fonctionne également, 2 ballasts de 250 litres de chaque côté et un ballast central de 70 litres, les évents se trouvent dans la partie haute du cockpit (2 petits tuyaux de cuivre recourbés). Il n'utilise pas le système en navigation.
Le bateau à été conçu en 1962, construit en 1964 en 13 ou 14 exemplaires par les ACRP de La Rochelle , ce devait être les premières conceptions polyester .
Il est possible de le gréer en ketch, l'implantation du mât arrière est prévu d'origine, dans ce cas, il faut avancer le grand mât sur le rail sur lequel il repose ainsi que les jumelles aux emplacements situés à la hauteur du panneau AV.
Pour la petite histoire, la vitre caractéristique du panneau ouvrant est une custode arrière de 4CV
A suivre.............

06 oct. 2013
0

Heureux de savoir qu'un exemplaire au moins à gardé son intégrité. Mon cas est beaucoup plus douloureux, le système de ballast a été radicalement transformé . . . Résultat, les vestiges ne permettent pas de comprendre comment çà fonctionnait avant et l'existant, dans le meilleur des cas ne sert strictement à rien. J'observe simplement que les 3 ballasts inter communiquant , pourraient se délester dans le compartiment moteur, ce qui m'inquiète. Un petit regard très sommairement découpé par le transformateur dans la partie supérieure du ballast central m'a permis de glisser un appareil photo. CQFD deux tuyaux d'arrosage (hé oui) partant du sommet des puits de dérives (avec 2 vannes heureusement !) passent par les ballasts latéraux, traversent le ballast central pour converger sous le bloc moteur sur un té fermé par une vanne (re heureusement) qui pend au bout des tuyaux. Si un amateur éclairé peut me dire ce que l'on peut faire de cela et éventuellement si c'est brevetable, il aura gagné un tour gratuit dans le sous-marin !

10 oct. 2013
0

Bravo, tu as fait une très bonne affaire, c'est un très beau bateau, j'ai vainement tenté d'intéresser le musée maritime de La Rochelle ... sans succès. Marucca sera plus heureux avec toi !
Je t'adresse de la doc par mail

09 oct. 2013
0

Bonsoir,
Je découvre avec grand bonheur votre forum ce soir. Grand bonheur puisque je viens d'acquérir aujourd'hui le fameux Alcyon basé à Rochefort !
De passage aux Douanes cet après-midi, je confirme que le "Marucca" sort bien des ACRP et que sa première "mise en circulation" date du 1er juillet 1963.
En toute franchise, c'est notre premier voilier. On souhaitait faire le pas et les lignes de ce sloop nous ont conquis !
A vous lire on dirait une drôle d'usine à gaz !!! C'est vrai que jusqu'à ce matin j'ignorais l'existence de ballasts et, sur le Marucca, une nouvelle pompe hydraulique pour les dérives a été installée à la place des WC (à bâbord avant après la porte/table du carré).
J'aborde tout juste le sujet, curieux, intéressé mais surtout ravi et pressé de le sentir sur l'eau, paré, au printemps prochain. Lors de la passation, le propriétaire nous a fait cadeau de plusieurs plans (surtout hydrauliques des années 62-64) et de photos ou articles. Le temps de les numériser et ce sera un plaisir de vous les communiquer. Un grand merci à vous en échange pour toute info ou photo concernant ce modèle.
Voici mon mail : okys.caillaud@free.fr

10 oct. 2013
0

Merci pour l'accueil sur ce forum. C'est promis, j'irai faire la bise à La Rochelle dès que possible ;-) !
Une petite question pour spécialistes : j'ai repéré sur l'Aspasie un foc à enrouleur, une modification sûrement récente car sur le Marucca subsiste encore un double étai. Si vous avez des infos sur les avantages et les inconvénients de ces gréements en navigation, un grand merci par avance !

10 oct. 2013
0

double étai:
permet de mettre 2 focs à l'avant en ciseaux pour le vent arr,
permet d'envoyer un foc + petit/+ grand selon les conditions de vent ...

10 oct. 2013
0

Excellent !
Cela mérite en effet que je teste ces configurations.
Merci pour ces précisions !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

Souvenir d'été

  • 4.5 (119)

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

novembre 2021