Qui connaît cette jolie goelette ?

Croisée le 22 août 2011 entre Brégançon et Port-Cros

L'équipage
01 mar. 2012
01 mar. 2012
0

ça m a tout l air d etre un "schpountz " du regretté bombinger

01 mar. 2012
0

J'aurais dis pareil...

01 mar. 201216 juin 2020
0

C'est effectivement un voilier de Daniel Bombigher, mais un 44 pieds ou plus grand ? Schpountz, Merry Dream?

Photos de Schpountz

01 mar. 201216 juin 2020
0

Bonsoir. Un schpountz dont certains ont été construits en kit aux ex chantiers Amiot à Cherbourg. En images le Sitting Bull type captain 50

source LoisirNautique

02 mar. 2012
0

Sitting Bull m'a fait rêver il y a 20 ans. Il y a peu il était à vendre à port saint louis. Si je n'étais pas déjà pourvu avec mon Evasion, j'aurais craqué.
Siting Bull, et je crois un sistership, ont été construit en acier.

02 mar. 2012
0

Oui absolument. Et j'ai eu le privilège de travailler sur celui de VUARNET;

01 mar. 2012
0

Croisé son frère jumeau à Belle-Ile en juillet dernier. Le rêve, tant qu'on a pas à s'occuper de la peinture...

01 mar. 2012
0

Il y en a deux au chantier naval, au sec à Mortagne sur Gironde. Mais je ne les ai pas mesurés

02 mar. 2012
0

D'ailleurs l'un deux était posté à côté de mon boat !! Sniff, je me suis senti ridicule ! Je crois qu'ils ont été remis à l'eau.

01 mar. 201201 mar. 2012
0

SCHPOUNTZ !
J'ai eu la chance de travailler momentanément dans un chantier de construction de ces bateaux, et j'ai eu l'honneur de côtoyer leur créateur, Daniel BOMBIGHER.

01 mar. 2012
0

j ai aussi eu la chance de donner un coup de mains sur 2 schpountz amateur bon souvenir et beau bateau

01 mar. 2012
0

18 décembre 2009 : Voie d’eau, voilier coulé - 2 rescapés - Golfe de Gascogne - SCHPOUNTZ 44 « Amesca » - Intervention d’hélicoptères et d’avions (usage du canot de survie)
Frédéric et François, convoyeurs, quittent le port de plaisance de Gijon à bord de l'Amesca, une goélette de 14 m en bois moulé, appartenant à un Belge, en direction de Bordeaux.
Mer calme, nuit étoilée, vent léger, des conditions de navigation idéales pour assurer une traversée paisible estimée à 48 heures. Au bout de quelques heures, le vent forcit.
"Le vent soufflait à force 6, le 20 décembre, vers 11 h 30, on s'est pris une déferlante qui a percuté la coque de la goélette et a noyé le moteur. Le téléphone de secours est tombé à l'eau. Nous avons juste eu le temps de saisir le GPS, deux bouteilles d'eau et d'embarquer sur le canot de survie."
"A partir du troisième jour, nous avons commencé à apercevoir au loin des cargos. Nous avons crié, agité des fusées de détresse. En vain."
"Nous avons vu les avions. On savait que c'était pour nous, c'est ce qui nous aidait à garder l'espoir. Mais en même temps, personne ne nous voyait. Nous pensions que le sort s'acharnait contre nous. A aucun moment, nous n'avons distingué les côtes."
« Au bout de six jours de dérive, la toile du radeau de survie commence à se déchirer. «
"L'un dormait dix minutes pendant que l'autre écopait l'eau gelée. La fissure a atteint cinq centimètres. Epuisés, de l'eau jusqu'à mi-cuisses, on a commencé à penser à la mort." Après sept jours, la préfecture maritime suspend ses recherches.
Le lendemain, un cargo passe, tout proche: "Il était à moins de 500 mètres de nous, et puis il s'est éloigné. Là, je me suis dit que, si un autre bateau n'apparaissait pas dans les cinq minutes, nous étions fichus." Une masse sombre a alors surgi du brouillard. "C'était un autre cargo, le Nena. Il fonçait droit sur nous, j'ai cru qu'il allait nous écraser."

02 mar. 2012
0

Je trouve que ça dénote, un assy sur un vieux gréement...

02 mar. 2012
0

les focs ballons des classes J étaient à peu de chose pres des assy, sur la plan marketing, foc ballon c pas tres vendeur ...
:-D

02 mar. 2012
0

c vrai tu as raison, c pas beau

02 mar. 2012
0

Oui. En effet. Je ne sais pas dire pourquoi, mais un foc "pansu" sur un sloop, ça va. Sur une goélette, c'est moins beau.

02 mar. 201216 juin 2020
0

je ne peux qu'approuver. La bisquine "La Granvillaise" lors d'une régate contre "la Cancalaise" qui, elle, à un foc ballon.

A noter que pour les régates annuelles, les Granvillais retirent l'hélice!

02 mar. 2012
0

Etonnant comme gréement ! Avec les vergues en arrière des mâts !
Et la quète du grand mât :lavache:

27 juin 2013
0

Et oui !
Il leur faut tout ça pour arriver à suivre la Cancalaise ! :mdr: :mdr:
Jolies régates qu'elles se font, ces deux Bisquines. :bravo:
Quand le Reder Mor de Carentec ne vient pas les chatouiller . . .

03 mar. 2012
0

"Avec les vergues en arrière des mâts" ...
Ben il doit être difficile de gambeyer avec les huniers. Là les vergues sont à Tb sur le grand mât et à Bb sur les mâts de misaine et d'artimon. Ce qui est assez logique si on ne privilégie pas un bord.
Donc les vergues de la grand voile et du grand hunier portent inévitablement sur le mât quand le bateau est Tb amures.

03 mar. 2012
0

C'est comme avec un gréement de jonque, il y a un "bon" bord et un autre moins "bon" :heu:

27 juin 201327 juin 2013
2

Je tombe par hasard sur ce fil un peu ancien où l'on parle de ma barque!
IL s'agit donc d'Anthéa, mon shpountz 38-40.
Curieux concours de circonstances, c'est la seule fois où j'ai tracté mon annexe, compte tenu des conditions météo particulièrement calmes.
Je rentrais d'une nav solo de Rome à Sanary et avais eu la flemme de remonter mon annexe sur les bossoirs après un stop à Port Cros.
Il n'y a pas de vergues sur une goélette aurique; Mais des cornes qui fonctionnent tout à fait symétriquement d'un bord sur l'autre.
Les vergues, qui au passage fonctionnent aussi symétriquement, servent à envoyer les voiles carrées. La goélette La Recouvrance en est équipée, c'est une goélette à Huniers.
Le spi assy est effectivement tout à fait comparable à un foc ballon de la belle époque.
Sur la photo il n'est pas amuré au bout du beauprès, ce qui donne un effet bizarre, il s'agissait d'une amure provisoire, j'y ai remédié depuis.
De profil cela donne, c'est vrai, un aspect un peu déséquilibré, mais depuis que j'ai cette voile, mes heures moteur ont été divisées par deux!
C'est qu'il faut les bouger ses 18 tonnes par petit temps!
En ce qui concerne la quête des mats, la raison est que c'est le seul moyen de tenir un mat sur l'arrière, sans pataras (impossible à cause de la corne et du débord de la bôme de GV) ni bastaques, pénibles et dangereuses en équipage réduit.
La quête permet donc de tirer sur l'arrière avec un angle mécaniquement suffisant, et autorisant néanmoins le débord de la bôme de GV.
Le gréement aurique est aussi un gréement souple. Le haubannage n'est pas souqué au repos comme sur un marconi.
Toutes les goélettes et cotres auriques sans bastaques sont ainsi gréés (voir goélette América: www.ulmo.net[...]que.htm ).
Pour d'autres photos et vidéos:

27 juin 2013
0

Bonjour Lobsterman, peux tu m'en dire plus sur le gréement aurique, car sur mon nouveau ketch, j'ai fait démâter pour restauration, et je ne me rappelle plus si le gréement était réellement "souple", je ne crois pas, il y a deux énormes tendeurs de bastaques en inox ( levier de 1m....!)...J'y vais ce week end, voir l'avancement des nouveaux bordés ..... SALUT LECELTE

27 juin 2013
0

Salut Le Celte,
Il peut y avoir des bastaques sur un gréement "souple".
C'est un choix initial de l'architecte.
Tes mats sont-ils traversants pour reposer sur la quille ?

27 juin 2013
0

bonjour a tous , Lobsterman ton Shpountz est tout simplement superbe et ton site sur Anthea un regal pour tous ceux qui aiment ces goelettes mais je crois que tu te trompe quand tu dis ( Il n'y a pas de vergues sur une goélette aurique) car je crois me rappeler avoir vu des vergues sur le grand shpountz qui avait fait l'objet d'une emission sur Thalassa , peut etre que je me trompe?

27 juin 201316 juin 2020
0

Bonjour,
tiens, un autre... Schpountz, celui-là, vers Port Camargue, on le croise souvent.

0

Hihi, juste erreur de décalage. La réponse où il est question de vergues porte sur les bisquines. Effectivement les bisquines ne gambeyent pas, en général, elles portent les antennes sur un bord différent à chaque mât et ça suffit.

Pour ce qui est du foc ballon, celui des anciennes goélettes se porte totalement différemment d'un assy. On l'amure sur un tangon au vent et porte son écoute en pied de mât de misaine. Ainsi gréé, il alimente en air tous les focs qui sont portés sur ma même amure que grand voile et misaine.

Pour les puristes, effectivement un assymétrique grée de cette façon n'est pas très classieux, on préfèrera les trois focs, les deux flèches et un king fisherman, cela dit, pour celui qui est seul a bord et si c'est l'heure de l'apéro, je pense que l'assy est le choix de choix... heu, et encore, vu comme tout pendouille, je pense que le moteur est le bon choix ;o)

27 juin 2013
0

Oui absolument, le Grand shpountz était muni d'un hunier.
C'était la première période des plans de Daniel Bombigher.
Le shpountz de la deuxième photo est le 38-40 Antoinette, basée à La Grande Motte.
Il y en a deux autres à Port Camargue: un 38-40, Bregalon, et un Ti'Shpountz (11m) Miss Libertine.

27 juin 2013
0

j'en ai croisé un en mer d'iroise (un shpountz rouge) et j'ai vraiment eut beaucoup de mal a décoller mes yeux de cette silhouette ....

27 juin 201327 juin 2013
0

Celui là c'est la belle Lucie Maria.
Elle est en vente. Je crois même que c'est le seul 38-40 en vente actuellement, sur la planète !
C'est un sister-ship d'Anthéa

28 juin 2013

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

On me parle? galapagos

Faune et Flore marine !

  • 4.5 (48)

On me parle? galapagos

janvier 2021