Qui connait bien l'alu ?

bonjour j'ai en vu l'achat d'un voilier de 10 m en alu , d'une vingtaine d'année , du cotè de villeneuve loubet , il y'a quelques travaux intérieur a prévoir , mais ce qui me preocupe le plus est l'état de la coque . Comment la vérifier et détecter d'eventuels problèmes (piqures d'electrolyse ect,.,) en naviguant sur le forum j'ai lu que les expertises étaient plus ou moins aléatoire en fonction de l'expert, et que le meilleur expert était une connaissance qui connait bien l'Alu alors si quelqu'un aurait la gentillesse de m'aider ou de me conseiller ça serait sympa .
Bon vent a tous ,
Un matelot les rêves plein la tête .

L'équipage
06 jan. 2012
06 jan. 2012
0

Il faudrait trouver un appareil à ultrason permettant de mesurer l'épaisseur du matériau, en l’occurrence l'épaisseur de l'alu, sans avoir besoin de faire des sondages concrets.
C'est ce type d'appareil qui est employé en Hollande, et sans doute en France, par les experts.

09 jan. 2012
0

Bonjour,
Cet appareil peut se louer, mais il à ses limites.

06 jan. 2012
0

y'a eu des tas de fils là-dessus ....

quel modèle ??

06 jan. 2012
0

Modèle ? De bateau ou de d'appareil de mesure ?

Mon bateau a été expertisé à l'aide du Krautkramer DMS 32

06 jan. 2012
0

c'est tout simple :

1/ l'alu ne pourri pas
2/ pas d'osmose
3/ ne rouille pas à part la tres fine couche d'alumine couleur grise
donc ne perd pas d'épaisseur donc mesure épaisseur inutile .

seul point faible l'électrolyse qui ss manifeste par des piqures,des petits cratéres faciles à voir .ces crateres sont souvent dans les fond du bateau crée par des saletés, des dechets divers ,par le sel etc

donc inspection des fonds

autre point le lest qui lui aussi peut avoir créé de l'electrolyse suivant sa nature (plomb par exemple) .

à verifier imperativement l'électricité du bord qui elle provoque de l'electrolyse s'il y a des fuites .

josé

09 jan. 2012
0

...J'ai vu des coques alu bouffées, et pas que par l’électrolyse. Ce n'est certainement pas "tout simple", ça non, c'est un matériaux plus compliqué que l'acier!

06 jan. 201206 jan. 2012
0

Oui c'est tout simple .... mais si l'intérieur a été conçu en dépit du bon sens et que la surveillance visuelle est impossible, la seule méthode c'est de faire des mesures, surtout en cas de fuite électrique.

06 jan. 2012
0

Je viens de faire une recherche un peu rapide et j'ai trouvé des appareils qui valent au moins 500 euros jusqu'à .... mais j'ai trouvé aussi celui ci :

www.gekometal.com[...]dex.php

Il semble que ce type d'appareil puisse aussi se louer, par exemple chez "Labo and co", selon le premier post de ce fil :

www.ovniclub.com[...]15.html

06 jan. 2012
0

Le bateau est un dériveur intégrale donc pas de souci , pour l'épaisseur cela me parait inutile en effet , en revanche comment puis je tester l'électricité et détecter d'eventuelle fuite ?

06 jan. 2012
0

La corrosion peut elle sans être visible attaquer l'épaisseur de la coque ? Un test d'epaisseur me parait utile sur un acier mais vu que l'alu ne rouille pas ? Enfin c'est ce que j'ai lu sur d'autres postes

09 jan. 2012
0

Si tu as un doute, il faut "tout" vérifier.
Il n'est pas rare de voir changer des bordés entier sur une coque alu.
Je dis ça non pas pour faire peur, mais pour être tout de mème sue tes gardes.
Michel

06 jan. 2012
0

La corrosion peut elle sans être visible attaquer l'épaisseur de la coque ? Un test d'epaisseur me parait utile sur un acier mais vu que l'alu ne rouille pas ? Enfin c'est ce que j'ai lu sur d'autres postes

06 jan. 2012
0

Voir cet article qui traite de la mesure de la corrosion galvanique par fuite électrique :

www.plaisance-pratique.com[...]tection

06 jan. 2012
0

En tant que chaudronnier aéronautique (depuis plus de 30 ans) je ne peux que conseiller de regarder le lien suivant afin de ce faire une idée générale des différents types de corrosions que l'on rencontre tous les jours sur l'alu et ses alliages.

bbaroux.free.fr[...]res.pdf

ce document n'est pas de moi mais est très instructif et disponible librement sur le net ...
En ce qui concerne le contrôle non destructif de l’aluminium, cela reste une approche extrêmement technique de l'expertise et ne peut être valable qu'en présence d'une cartographie (spécification de recherche) qui indique le résultat recherché afin de comparer avec un élément étalon (ultrasons, phasec 3 (courants de foucault), radiographie ....) Ne pas oublier que le premier des contrôles CND est l'inspection visuelle , ce qui nous renvoi vers la connaissance des différentes corrosions des aluminiums (voir PDF).

Thierry ;-)

06 jan. 2012
0

attention aux éventuels réservoirs incorporés à la coque !

06 jan. 201206 jan. 2012
0

Un lien supplémentaire pour comprendre les problèmes de corrosion :

docs.google.com[...]/viewer

Et voici un lien ici sur H&O où il est question de l'auteur de cet article, que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam :

www.hisse-et-oh.com[...]-d-agde

A priori, il travaille sur le région sud de la France. Et Villeneuve Loubet, c'est sur la Côte d'Azur, si je ne me trompe.

Personnellement, je crois que je ferai faire une expertise avant achat. L'expertise du bateau que je viens d'acheter m'a révélé des choses que je n'avais pas perçues. Après, il faut trouver le bon expert. C'est une autre histoire.

07 jan. 2012
0

sur l'alu ce que vous devez contrôler sont les endroits qui recoivent le plus de choc comme en arrière du brion (tossage), au centre navire, c'est la généralemnt ou la coque travaille le plus en torsion et en flexion, plus l'alu travail plus il s'écrouit mais si le bateau d'origine est bien construit il n'y a aucun souci.
électricité et fuite de courant, comme tout bateau métallique il doit être en installation bi polaire, donc contrôler impérativement l'installation, moi je préconise l'isolation systématique de tout les éléments éléctrique, rien n'est fixé directement à la coque tout est placé sur une matière isolante, je connais même un plaisancier qui avait totalement isolé son moteur, aucune communication possible entre moteur et coque, même l'arbre d'hélice n'était pas en communication direct avec l'inverseur, il avait fait réaliser une bague isolante spéciale.
à mon avis si il est bien mis en oeuvre l'alu est le matériaux roi

07 jan. 201207 jan. 2012
0

Si j'en crois ce que j'ai vu sur le web, concernant un voilier de 10mètres datant de 87, en vente à Villeneuve Loubet, le prix n'est pas élevé (18000 roros). Rien que ça signifie qu'il y a de gros travaux à faire (moteur, coque, ...) Attention, des travaux sur une coque en alu coutent très cher. Il faut quand même acheter aussi un mat, une bôme et les voiles puisqu'il n'y en pas.
Mais cela peut valoir le coup à ce prix, si c'est de ce bateau la que vous parlez.

07 jan. 2012
0

Pour etre passé par là il y a peu.

Je te conseille d'avoir sous la main une ou des personnes compétentes pour d'aider.
Prévoir un temps de recherche ...la perle rare est difficile a trouvée

Un bon electricien et pourquois pas un chaudronnier.
Il faut passer également passer par une expertise avec un Expert type marine marchande, oublis le voileux !

(Certes tout cela a un cout mais Le jour ou le bateaux sera a toi, ce sera pire !)

Ainsi tu auras une vision d'ensemble a peu pres réaliste,
donc:
tu visites par toi meme a plusieurs reprise avec ta douce et tendre

tu proposes un prix et tu indiques a l'acheteur que tu vas faire Inspecter le bateaux.
Et que le prix sera ajusté a l'etat réel du bateaux ...

Et s'il n'est pas d'accord, tu trouves autre chose !

Qu'en penses tu ?!
Eric

07 jan. 2012
0

rebonjour

je suis allé voir l'annonce, sur les photos il a l'air correct.
ce que vous devez faire avant de tirer à terre pour contrôler les sous marines est déja d'aller voir sous les planchers, derrière le vaigrage,contrôlez si il y des enfoncements au niveau des bordés, des déformations au niveau des lisses controler la baille à mouillage voir si la chaine n'a pas touché le bordé, contrôler le puit de dérive coté intérieur, voir si il y a un axe de dérive qu'il n'y a pas d'électrolyse autour de cet axe.
contôlez tout ce que vous pouvez à 'lintérieur, si l'intérieur est sain vous pourrez le faire sortir pour contrôler l'extérieur.
mais surtout controlez l'installation électrique, batterie en premier on peut sur une coque comme celle ci contrôler beaucoup de chose depuis l'intérieur
par contre ce bateau n'a pas l'air d'avoir bougé beaucoup, controlez le long du quai ou de la panne si il n'y a pas de cable ou rallonge électrique dans l'eau si c'est le cas prudence
bon courage

07 jan. 2012
0

Oui c'est bien de se bateau la que je parle ;-) , je vais le voir dans une dizaine de jours le proprio me dit que l'intérieur est a finir , l'isolation a été faite et le circuit électrique aussi , pour lui aucun problème d'electrolyse , le bateau est a sec donc cela s'implifira les choses , en tous cas merci pour vos réponses

07 jan. 2012
0

D'ailleurs quelqu'un connait il ce bateau ? Pour un 10m quel doit être la taille du mat et de la bome ?

08 jan. 2012
0

Il faut demander, dés maintenant, au propriétaire de dire ce qu'il sait sur ce modèle de bateau, quel architecte l'a conçu et quel chantier a fabriqué la coque.

Et ensuite, tenter de contacter tous ces gens la pour avoir des infos techniques.

Au fait, ce bateau ne date pas d'hier mais d'avant hier déjà. Il faut essayer de savoir dés maintenant pourquoi il n'y a ni mat, ni bôme ni hauban ni ... Un dématage ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

Souvenir d'été

  • 4.5 (22)

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

novembre 2021